Cartographie des dangers naturels
4 octobre 2016 – SwissTech Convention Center, Lausanne
Cartographie des dangers naturels
Alexandre Valloton
Damien Poffet
David ConsuegraChristian Gerber
LIBERTE
ET
PATRIE
RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud
3
Journée ASIT 2016 - La géoinformation pour tous
Lausanne, 04 octob...
LIBERTE
ET
PATRIE
RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud
4
1. Projet de cartographie des
dangers naturels
2. Méthode d’évalua...
LIBERTE
ET
PATRIE
RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud
5
Projet CDN-VD
VD  développement du territoire 
responsabilité co...
LIBERTE
ET
PATRIE
RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud
6
ALEAS NATURELS = gravitaires et prévisibles
Les dangers naturels é...
LIBERTE
ET
PATRIE
RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud
7
Cartes indicatives et cartes de dangers
2. La méthode
Réalisées pa...
LIBERTE
ET
PATRIE
RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud
Périmètres carte de dangers (PDN)
8
+ =
occupation du sol
(Leysin)
d...
LIBERTE
ET
PATRIE
RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud
Maitre d’ouvrage
 Communes
 Validation
Bureau d’étude:
 Modélisat...
LIBERTE
ET
PATRIE
RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud
Que contiennent les cartes de dangers naturels ?
10
Les produits CDN...
LIBERTE
ET
PATRIE
RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud
L’objectif des cartes de dangers naturels
11
Première étape du proce...
LIBERTE
ET
PATRIE
RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud
12
Secteurs faisant l’objet de cartes de danger
3. Statistiques
17% ...
LIBERTE
ET
PATRIE
RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud
13
Surfaces impactées par danger
3. Statistiques
Surfaces exposées e...
LIBERTE
ET
PATRIE
RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud
Communes exposées aux dangers naturels
14
3. Statistiques
Danger
- E...
LIBERTE
ET
PATRIE
RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud
Bâtiments exposés aux dangers naturels
15
3. Statistiques
Elevé
1154...
LIBERTE
ET
PATRIE
RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud
16
Guichet cartographique cantonal (ex Geoplanet)
http://www.geo.vd....
LIBERTE
ET
PATRIE
RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud
17
Documentation pour mieux comprendre les CDN
4. Documentation
• Va...
RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud
LIBERTE
ET
PATRIE
18
Merci de votre attention !
Cartographie du danger
Chutes de pierres et blocs
Exemple de la commune de Veytaux
ABA-GEOL SA - Alexandre Vallotton - Dam...
• Introduction
• Contexte géologique et historique
• Chutes de pierres et de blocs (CPB)
– Inventaires des ouvrages exista...
21
Géologie
• Structure de synclinal
• Falaises calcaires dès 600 m d’altitude
• Dogger (brun): calcaire argileux
(ø blocs...
22
23
Phénomènes
• Zones sources (rouge et rose)
• Falaises
• Zones de départ diffus
(remobilisation)
• Zones de transit (ver...
24
Evénements - CPB
• 30 ans d’observation pour ABA-GEOL SA
• nombreux événements de chutes de
blocs
25
Ouvrages de protection existants
26
Scénarios de danger
• Scénarios propres à chaque temps de
retour (Tr 30, Tr100, tr300 ans)
• Scénarios sans/avec mesure...
27
Modélisation numérique
avec RockyFor 3D©
• Simulation en 3D
• Paramètres principaux:
• Taille des blocs
• Type de sol
•...
28
Types de sols Rugosité
29
Prise en compte de la foret protectrice
• Données d’inventaire secteur Veytaux et
Chillon (1994/2003)
• Paramètres insé...
30
Energie libérée en kJ, exemple Tr300 sans mesures Hauteurs de passage des blocs
Résultats
31
Cartes des intensités Tr100 sans et avec mesures
32
Des cartes d’intensités aux cartes de
dangers:
• Attribution d’une classe de danger selon
l’intensité et la fréquence
•...
33
Cartes des dangers - CPB
Sans mesures de protection Avec mesures de protection
34
Evaluation du déficit de protection
• Basé sur l’inventaire des ouvrages, la
simulation numérique, avec prise en
compte...
35
Autre déficit de protection observé
• Dernière visite au mois de septembre 2015
• Zone à l’aval d’un talus raide (avec ...
CONCLUSIONS
• Nouvelles cartes approuvées selon la méthodologie et les standards CDN-VD
• Le secteur de «Grandchamp» souff...
37
38
Le territoire et ses dangers naturels :
un pas vers la réconciliation
David Consuegra
interdicti
on
réglementati
on
Sensibilisati
on
Risques
résiduels
Zone jaune
Danger faible
• Sensibilisation des propriétai...
40
Les processus de danger que l’on a tendance à oublier
Le ruissellement de surface
Potentiel de débordement
Granulométrie
Erosion des berges
Les processus associés
Processus aggravants
45
INCERTITUDES et INTERPRETATION
Consuegra
46
Etat de Fribourg
47
INCERTITUDES et INTERPRETATION
Bureau A
48
Bureau B
49
Bureau A
50
Etat de Fribourg
51
Bureau A
52 Etat de Fribourg
Q m3/s
h m
incertitudes
w m
Extrapoler des Q, calculer des hauteurs h, produire des largeurs w inondées
INCERTITUDES
Coupe A-A
A
A
Q-1D
Q-1D
Qd-2D
Casier
Route
Modélisation hydraulique
1 inondation pour 1
scénario Q. V.
Une probabilité
d’inondation pour tous
les scénarios Q. V.
basse
élevée
Sportif stressé
Non Sportif
Enfant
Bateau sans moteur
Moyenne
Faible
Forte
Moyenne
Faible
Forte
FORTE
FAIBLE
0,5m
MOYENNE
2m
0,
3
m
1
m
60
Quatre nouveaux critères
à prendre en compte
• Durée de submersion
• Charriage
• Vitesse de montée des
eaux
• Préserver...
Standardisation d’une liste d’objets avec les
zones d’affectation où ces objets peuvent se
retrouver
64
Standardisation des
vulnérabilités des
objets et impacts
des facteurs
atténuants ou
aggravants
Carte des
dangers
Risque
CHF/an
Bâti
existant
Risque
CHF/an
Selon
affectation
1 - OBJETS STRATEGIQUES
ET SPECIAUX
2 - BATIMENTS INDUSTRIELS,
COMMERCIAUX,
D'HABITATION, PUBLICS, ETC
3 - INSTALLATIONS
S...
68
Stratégie de zonage: selon intensité objectif de protection
objectif de protection
Attribuer niveau de règlement
Identifier la vulnérabilité présumée de l'objet (objectif de protection)
Positionner l’objet...
REGL 1 REGL 2 REGL 3 REGL 2
REGL 1
h≤0.3m ou v*h≤0.3m2/s
Mesures de protection simples
s’intégrant au paysage urbain
(bordures, dos d’âne) ainsi que
d...
http://www.securite-expo.ch/
La géoinformation pour tous
Une journée pour découvrir et échanger
4 octobre 2016 – SwissTech Convention Center, Lausanne
4 octobre 2016 - 16h session dangers naturels
4 octobre 2016 - 16h session dangers naturels
4 octobre 2016 - 16h session dangers naturels
4 octobre 2016 - 16h session dangers naturels
4 octobre 2016 - 16h session dangers naturels
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

4 octobre 2016 - 16h session dangers naturels

229 vues

Publié le

Journée ASIT VD "La géoinformation pour Tous"

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
229
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

4 octobre 2016 - 16h session dangers naturels

  1. 1. Cartographie des dangers naturels 4 octobre 2016 – SwissTech Convention Center, Lausanne
  2. 2. Cartographie des dangers naturels Alexandre Valloton Damien Poffet David ConsuegraChristian Gerber
  3. 3. LIBERTE ET PATRIE RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud 3 Journée ASIT 2016 - La géoinformation pour tous Lausanne, 04 octobre 2016 Christian Gerber : géologue, chef de projet Unité des dangers naturels (UDN) DGE – DIRNA- GEODE Cartographie des dangers naturels dans le canton de Vaud
  4. 4. LIBERTE ET PATRIE RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud 4 1. Projet de cartographie des dangers naturels 2. Méthode d’évaluation 3. Statistiques 4. Documentation Thèmes
  5. 5. LIBERTE ET PATRIE RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud 5 Projet CDN-VD VD  développement du territoire  responsabilité communale Crédit Grand Conseil CHF 2’673’000.- en 2007 Budget 8'200'000 avec les participations CH, ECA et communes Soutien technique + administratif du canton → mise à disposition d’une cellule de projet (UDN) Les communes participent en tant que MO. 270 communes (sur 318) Regroupement des communes par lot au sein d'un partenariat canton-commune formalisé par une convention. Mandats marchés publics 15 consortiums, 36 bureaux, 3 BAMO Durée été 2008 → décembre 2015 = 7 ½ ans 1. Le projet
  6. 6. LIBERTE ET PATRIE RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud 6 ALEAS NATURELS = gravitaires et prévisibles Les dangers naturels étudiés Géologiques Glissements, chutes de pierres, effondrements Hydrologiques Inondations crues des cours d’eau, laves torrentielles Nivologiques Avalanches Climatiques Sismiques Incendies 2. La méthode Oui   Non
  7. 7. LIBERTE ET PATRIE RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud 7 Cartes indicatives et cartes de dangers 2. La méthode Réalisées par le canton Réalisées par les communes Carte indicative des dangers Carte synthétique des dangers
  8. 8. LIBERTE ET PATRIE RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud Périmètres carte de dangers (PDN) 8 + = occupation du sol (Leysin) dangers indicatifs surfaces considérées  périmètre DN Cartographie systématique: zones à bâtir, zones à options Au cas par cas: zones spéciales, zones intermédiaires, zones agricoles spécialisées Pas de cartographie CDN: zones agricoles, aires forestières, zones à protéger
  9. 9. LIBERTE ET PATRIE RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud Maitre d’ouvrage  Communes  Validation Bureau d’étude:  Modélisation  Terrain Canton: • PDN • Vérification 9 Des cartes indicatives aux cartes de dangers 2. La méthode Périmètre d’étude Carte synthétique de dangers CSD CDN cartes de dangers par aléaCID cartes indicatives COS CPH CPR INO CPB GPP GSS … … PDN CIN
  10. 10. LIBERTE ET PATRIE RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud Que contiennent les cartes de dangers naturels ? 10 Les produits CDN décrivent une situation de danger et déterminent un niveau de danger. Elles ne tiennent pas compte de la vulnérabilité du bâti ou des infrastructures  elles ne qualifient pas le risque ! Exemple CDN: a priori, il n'y a pas de différence entre un bleu INO statique dans plaine du Rhône ou INO dynamique du torrent de Brent Rhône T. de Brent 2. La méthode
  11. 11. LIBERTE ET PATRIE RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud L’objectif des cartes de dangers naturels 11 Première étape du processus de gestion intégrée des risques Permettent de mettre en place: • des mesures d’aménagement de territoire (modification d’affectation, dispositions constructives sur les batiments) • des mesures de protection • des mesures d’alertes Les étapes à venir : • Objectifs de protection cantonaux • Analyse des risques • Analyse de priorités, planification et réalisation des mesures de protection • Guichet cartographique 2. La méthode
  12. 12. LIBERTE ET PATRIE RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud 12 Secteurs faisant l’objet de cartes de danger 3. Statistiques 17% de la surface cantonale (56’118 ha) 43% des bâtiments cantonaux (90’543 bâtiments) 94% des communes vaudoises (298 communes) 46% de la surface bâtie cantonale (9181 ha) 638 km de cours d’eau, 265 km de torrents 145 km de falaises instables 270 km2 de terrains en mouvement 45 km de zones de départ d'avalanches 2'400 événements répertoriés (tous dangers confondus) 10'000 cartes et produits dérivés publiés
  13. 13. LIBERTE ET PATRIE RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud 13 Surfaces impactées par danger 3. Statistiques Surfaces exposées en zones à bâtir par rapport à la surface totale étudiée Inondation (INO) : 16 % Laves torrentielles (LTO): 18 % Glissement permanent (GPP) : 16 % Glissements superficiels spontanés (GSS): 14 % Chutes de pierres et des blocs (CPB): moins de 6 % Effondrement (EFF): 55 % Avalanche (AVA): moins de 5 % Total étudié  Total en zone à bâtir 
  14. 14. LIBERTE ET PATRIE RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud Communes exposées aux dangers naturels 14 3. Statistiques Danger - Elevé : 88 communes - Moyen : 108 communes - Jaune : 41 communes - Résiduel: 8 communes - Nul ou indéterminé : 73 communes
  15. 15. LIBERTE ET PATRIE RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud Bâtiments exposés aux dangers naturels 15 3. Statistiques Elevé 1154 bâtiments 1 % tot VD 21 130 bâtiments 10 % tot VD Moyen 8409 bâtiments 4 % tot VD Résiduel 14 980 bâtiments 7 % tot VD Bâtiments VD Canton ZàB %ZàB Total 208 642 169 853 A priori non exposés na 94 279 55.5% Analysés 90 543 75 574 44.5% Exposés - étudiés 45 673 36 783 21.7% Non exposés - étudiés 44 870 38 791 22.8% dont par degré de danger Elevé 1 154 589 0.3% Moyen 8 409 5 960 3.5% Faible 21 130 17 378 10.2% Résiduel 14 980 12 856 7.6% dont par aléa Inondations CE 23 682 19 678 11.6% Laves torentielles 847 677 0.4% Glissements de terrain 15 381 12 352 7.3% Chutes de pierres 1 637 1 000 0.6% Effondrements 3 305 2 762 1.6% Avalanches 821 314 0.2%
  16. 16. LIBERTE ET PATRIE RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud 16 Guichet cartographique cantonal (ex Geoplanet) http://www.geo.vd.ch/theme/dangers_nat_thm 4. Documentation
  17. 17. LIBERTE ET PATRIE RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud 17 Documentation pour mieux comprendre les CDN 4. Documentation • Vade mecum DN, Questions fréquentes • Directive ARE 2005 (document CH pour la prise en compte des DN) • Guide pratique VD (plans AT et permis de construire) • Recommandations AEAI (ECA) – Protection contre les dangers naturels gravitationnels • Flyer CDN-VD (Dangers naturels Informez-vous !) Téléchargeable sur www.vd.ch/dangers-naturels Pour contact: info.dangers-naturels@vd.ch
  18. 18. RéalisationdesCDNdanslecantondeVaud LIBERTE ET PATRIE 18 Merci de votre attention !
  19. 19. Cartographie du danger Chutes de pierres et blocs Exemple de la commune de Veytaux ABA-GEOL SA - Alexandre Vallotton - Damien Poffet 1905.10.2016
  20. 20. • Introduction • Contexte géologique et historique • Chutes de pierres et de blocs (CPB) – Inventaires des ouvrages existants – Scénarios de danger – Modélisation numérique – Cartes d’intensités CPB – Cartes de danger CPB – Evaluation des déficits de protection • Glissements profonds permanents (GPP) • Glissements superficiels spontanés (GSS) • Conclusions 20 Plan de la Présentation
  21. 21. 21 Géologie • Structure de synclinal • Falaises calcaires dès 600 m d’altitude • Dogger (brun): calcaire argileux (ø blocs 0.5 - 1m) • Malm (bleu) : calcaire compact (ø blocs 1 - 6m) • Néocomien (vert): Calcaires fins plissés et fracturés (ø blocs 1 - 5m) • Eboulis • Eboulements • Moraine
  22. 22. 22
  23. 23. 23 Phénomènes • Zones sources (rouge et rose) • Falaises • Zones de départ diffus (remobilisation) • Zones de transit (vert) • Zones d’accumulation (bleu) • Blocs (récents/anciens) • Couloirs de cheminements préférentiels
  24. 24. 24 Evénements - CPB • 30 ans d’observation pour ABA-GEOL SA • nombreux événements de chutes de blocs
  25. 25. 25 Ouvrages de protection existants
  26. 26. 26 Scénarios de danger • Scénarios propres à chaque temps de retour (Tr 30, Tr100, tr300 ans) • Scénarios sans/avec mesures de protection • 4 groupes falaises (1à4) • 1 groupe remobilisation (5)
  27. 27. 27 Modélisation numérique avec RockyFor 3D© • Simulation en 3D • Paramètres principaux: • Taille des blocs • Type de sol • Rugosité • Simulation d’un grand nombre de blocs (14mio/simulation) • Evaluation statistique des trajectoires obtenues • Résultats: • Comportement statistique des blocs selon un scénario défini • Distribution statistique des énergies libérées • Hauteurs de passage • Vitesse de passage • Probabilité d’atteinte
  28. 28. 28 Types de sols Rugosité
  29. 29. 29 Prise en compte de la foret protectrice • Données d’inventaire secteur Veytaux et Chillon (1994/2003) • Paramètres insérés dans le modèle: • Nombre de tiges/ha • Diamètre moyen • Écart-type des diamètres • Pourcentage de conifères • Suppression de la forêt dans les couloirs • La forêt est prise en compte dans TOUS les scénarios (également ceux «sans mesures» de protection) Prise en compte des ouvrages de protection • Pour les scénarios «avec mesure» de protection • Position, hauteur, classe d’énergie • Résistance soit certifiée par homologation soit admise selon estimation
  30. 30. 30 Energie libérée en kJ, exemple Tr300 sans mesures Hauteurs de passage des blocs Résultats
  31. 31. 31 Cartes des intensités Tr100 sans et avec mesures
  32. 32. 32 Des cartes d’intensités aux cartes de dangers: • Attribution d’une classe de danger selon l’intensité et la fréquence • Superposition des cartes d’intensité et traitement informatique • Le polygone avec la classe de danger la plus élevée est retenu pour la carte de danger Exemple: Tr30 sans mesures Tr100 sans mesures Tr300 sans mesures
  33. 33. 33 Cartes des dangers - CPB Sans mesures de protection Avec mesures de protection
  34. 34. 34 Evaluation du déficit de protection • Basé sur l’inventaire des ouvrages, la simulation numérique, avec prise en compte du rôle de la forêt protectrice. • Evaluation statistique de l’efficacité des ouvrages • Résultats individuels de l’évaluation sur les fiches d’ouvrages • Intervention nécessaire pour les ouvrages C3, G1, G3, G4, G7 et G8
  35. 35. 35 Autre déficit de protection observé • Dernière visite au mois de septembre 2015 • Zone à l’aval d’un talus raide (avec blocs remobilisables?) • Mise en place d’une protection permanente et robuste nécessaire (cf. rebond d’un bloc sur l’autoroute) • Petite étude de terrain détaillé sur ce secteur nécessaire
  36. 36. CONCLUSIONS • Nouvelles cartes approuvées selon la méthodologie et les standards CDN-VD • Le secteur de «Grandchamp» souffre d’un déficit de protection pour les faibles temps de retour → étude détaillée en vue du remplacement des ouvrages actuels? • Le couloir très actif au droit de l’ouvrage provisoire G1 doit être sécurisé de façon pérenne → projet de digue? • Déficit potentiel dans le secteur où l’autoroute côtoie le «chemin de l’Eau» → petite étude détaillée? 36
  37. 37. 37
  38. 38. 38 Le territoire et ses dangers naturels : un pas vers la réconciliation David Consuegra
  39. 39. interdicti on réglementati on Sensibilisati on Risques résiduels Zone jaune Danger faible • Sensibilisation des propriétaires Zone rouge Danger élevé pour les bâtiments et les personnes dans ceux-ci • Aucuns bâtiments ou installations autorisés Zone bleue Danger moyen • Constructions autorisées sous conditions Zone striée jaune: Danger résiduel • Protection spéciales pour les objets sensibles / Plan d’intervention d’urgence Les consignes en matière d’occupation des sols
  40. 40. 40
  41. 41. Les processus de danger que l’on a tendance à oublier Le ruissellement de surface
  42. 42. Potentiel de débordement Granulométrie Erosion des berges Les processus associés
  43. 43. Processus aggravants
  44. 44. 45 INCERTITUDES et INTERPRETATION Consuegra
  45. 45. 46 Etat de Fribourg
  46. 46. 47 INCERTITUDES et INTERPRETATION Bureau A
  47. 47. 48 Bureau B
  48. 48. 49 Bureau A
  49. 49. 50 Etat de Fribourg
  50. 50. 51 Bureau A
  51. 51. 52 Etat de Fribourg
  52. 52. Q m3/s h m incertitudes w m Extrapoler des Q, calculer des hauteurs h, produire des largeurs w inondées INCERTITUDES
  53. 53. Coupe A-A A A Q-1D Q-1D Qd-2D Casier Route Modélisation hydraulique
  54. 54. 1 inondation pour 1 scénario Q. V. Une probabilité d’inondation pour tous les scénarios Q. V. basse élevée
  55. 55. Sportif stressé Non Sportif Enfant Bateau sans moteur Moyenne Faible Forte
  56. 56. Moyenne Faible Forte
  57. 57. FORTE FAIBLE 0,5m MOYENNE 2m 0, 3 m 1 m
  58. 58. 60 Quatre nouveaux critères à prendre en compte • Durée de submersion • Charriage • Vitesse de montée des eaux • Préserver zones expansion des crues
  59. 59. Standardisation d’une liste d’objets avec les zones d’affectation où ces objets peuvent se retrouver
  60. 60. 64 Standardisation des vulnérabilités des objets et impacts des facteurs atténuants ou aggravants
  61. 61. Carte des dangers Risque CHF/an Bâti existant Risque CHF/an Selon affectation
  62. 62. 1 - OBJETS STRATEGIQUES ET SPECIAUX 2 - BATIMENTS INDUSTRIELS, COMMERCIAUX, D'HABITATION, PUBLICS, ETC 3 - INSTALLATIONS SPORTIVES, PARKINGS, CAMPINGS 4 - PONTS, ROUTES IMPORTANTES REMONTEES MECANIQUES, ACTIVITES EN AIR LIBRE 5 - BÂTIMENTS AGRICOLES, LIGNES ET CONDUITES AERIENNES 6 - ROUTES DE MOINDRE IMPORTANCE, FORÊTS PROTECRICES 7 - CULTURES MARAÎCHERES, GOLFS EXTERIEURS 8 - STANDS DE TIR, EXPLOITATIONS AGRICOLES EXTENSIVES, GRAVIERES, CHEMINS ETC. 9 - CHEMINS PEDESTRES 10 - CONDUITES ENFOUIES, PLANS ET COURS D'EAU, ESPACES NATURELS OBJECTIFS DE PROTECTION MINIMAUX PAR TYPE D’OCCUPATION DU SOL SELON LES RECOMMANDATIONS FEDERALES Intensité tolérée par temps de retour
  63. 63. 68 Stratégie de zonage: selon intensité objectif de protection objectif de protection
  64. 64. Attribuer niveau de règlement Identifier la vulnérabilité présumée de l'objet (objectif de protection) Positionner l’objet dans la matrice de danger Confirmer l’intensité du processus avec les processus aggravants. Inondation statique: durée, Inondation dynamique: charriage Intensité faible Intensité moyenne Intensité forte Intensité très forte REGL 1 Intégration de règles type dans le projet; Pas d’expertise Autorisation de principe REGL 2 Expertise demandée; Concept de protection local nécessaire; Autorisation sous conditions REGL 3 Expertise demandée; concept de protection global; limitation ou interdiction Stratégie de zonage avec choix du niveau de règlement Champ d’expansion des crues Temps d’alerte
  65. 65. REGL 1 REGL 2 REGL 3 REGL 2
  66. 66. REGL 1 h≤0.3m ou v*h≤0.3m2/s Mesures de protection simples s’intégrant au paysage urbain (bordures, dos d’âne) ainsi que des prescriptions type accompagnant le projet architectural (surélévation des entrées, sauts de loup, règlementation d’usage pour les niveaux inférieurs du bâtiment). Les mesures d’étanchéité sont également envisageables quand la durée de submersion est courte (<24h). Partant du principe qu’à intensité faible les mesures fixes sont probablement suffisantes, on ne devrait pas compter sur le temps d’alerte car la protection de base est assurée par lesdites mesures fixes. Expertise demandée si la protection dépend de mesures mobiles, écart très important entre les intensités tolérées, etc. REGL 2 0.3m<h≤1m ou 0.3m2/s <v*h≤1m2/s Pour ces intensités, la plupart des mesures simples ne sont plus en mesure de garantir une protection adéquate. Il faut envisager des mesures plus conséquentes et plus difficilement intégrables dans le paysage urbain. Le recours à une expertise spécialisée est donc nécessaire en présence d’objets sis en déficit de protection. Les nouvelles constructions et la modification de l’existant sont autorisées moyennant conditions qui permettent de combler le déficit de protection et / ou à maintenir un niveau de sécurité suffisant. REGL 3 1m<h≤2m ou 1m2/s <v*h≤2m2/s Ce niveau de réglementation prévoit la limitation stricte des constructions voire l’interdiction en fonction de la vulnérabilité des objets concernés. Pour ces niveaux d’intensités une expertise est obligatoire pour les objets en déficit de protection. Le principe général de ce niveau de réglementation se base sur le constat que dans ces classes d’intensité la mitigation du risque doit reposer sur un concept global de protection car les mesures de protection rapprochées et mobiles ne sont plus efficaces. Le temps à disposition pour l’alerte, l’intervention et l’évacuation doit être évalué lors de l’autorisation de toute construction ou modification.
  67. 67. http://www.securite-expo.ch/
  68. 68. La géoinformation pour tous Une journée pour découvrir et échanger 4 octobre 2016 – SwissTech Convention Center, Lausanne

×