PROJET DE CREATION DUNE ACTIVITE DE DEVELOPPEMENT, DE             PRODUCTION ET DE PROMOTION DE LA SPIRULINE              ...
TABLE DES MATIERES1. ORGANISME SOLLICITANT LA DEMANDE .......................................................................
1. Organisme sollicitant la demandeAssociation Pour le Développement de Diabal - SénégalMr M’BOUM MBAYE BABA1 Rue Jean All...
4. La malnutrition4.1 Définition de la malnutrition :       La malnutrition désigne un état pathologique causé par la défi...
4.5 La malnutrition en France :5      La malnutrition est également visible en France, notamment parmi la population la pl...
spiruline est lun de ces produits qui est à même de participer à la réduction de la malnutritiondans le monde.5. La spirul...
La spiruline apporte :  * Valeur calorique : 370 kcal / 1569 kJ  * Glucides : 13 grammes  * Protides : 67 grammes  * Lipid...
5.5.5 Le matériel nécessaire pour produire de la spiruline. Film PE de serre épaisseur 0,2 mm (pour bassin extensible). Ré...
. Sulfate de magnésium. Sulfate de potassium. Sel de calcium soluble ou chaux. Oligoéléments. Ferfol ou Fetrilon (fer chél...
5.5.7.2 La récolte       La récolte, dans lidéal, est réalisée surtout le matin et le produit consommé directement.Quand o...
6. Lalimentation au Sénégal6.1 Introduction         Des féculents à la viande ou au poisson en passant par les fruits et l...
7. Problématique – les enjeux         Comment réduire des états récurrents de malnutrition dans la population ? Commentenc...
Voici la posologie appliquée actuellement :                                               Les enfants        15 enfants de...
12.5 Tableau de simulation de posologie & de consommation (en grammes) Evaluation des besoins locaux                      ...
CV : Charges Variables         CF : Charges Fixes         60, 50, 40, 25 : surface du bassin en m2         Tableaux de sim...
60      6                                   POS1         POS2 POS3 POS4             POS5     POS6          10800    Consom...
13. Proposition. Créer une ferme à spiruline13. 1 Fonctionnement envisagéLa ferme sera gérée par 2 personnes salariées à m...
Les actions dinformation et de sensibilisation devront tenir compte des habitudesculinaires, des réticences, des condition...
19. Budget prévisionnel en € pour la première année                         Dépenses                                      ...
Note : Le budget de la deuxième année (salaire, intrants, entretien, maintenance,conditionnement, fournitures, outillage ....
23. Annexes23.1 Cartes                                                       Diaba                                        ...
Fig.3 (Carte administrative détaillée)Fig.4 (Population mondiale touchée par la malnutrition)Fig.5 (Population mondiale so...
Fig. 6 (Vue aérienne des environs de Diabal)Fig. 7 (Vue générale du village de Diabal)Fig. 8 (Vue générale du village de D...
23.2 VidéosProduction de spiruline dans lAude par Mathieu BELLEShttp://www.publicsenat.fr/vod/tous-au-vert/l-emission-eco-...
23.3 Témoignage                     « Je me dope à la spiruline » http://ggbi.courseàpied.netTémoignage d’un coureur à pie...
Chaque matin, c’est environ 5 à 10 grammes que j’ingurgite ainsi. Sa couleur est tenace, ilm’arrive parfois d’en manger da...
23.4 Sites web                                          Pourquoi la spirulinehttp://www.bioticas.com/_mdb/produnits/46fr_U...
Développer un projet de spiruline - Méthodologie, Ressourceshttp://www.technap-spiruline.org/content/view/6/ - Mener à bie...
http://www.tousdanslememepanier.com/Pages/Dossier%20recherche%20de%20dons%201.html - Laspiruline pour un monde sans famine...
http://www.selfrance.org/index.php?id=31http://collectifsdfalsace.20minutes-blogs.fr/archive/2007/12/17/france-la-malnutri...
http://agriculture.gouv.fr/la-spiruline-peut-elle-etre-un - La spiruline peut-elle être un atout pour la santéet le dévelo...
AutresMadame Viviane WADE pour le développement de la spirulinehttp://fr.allafrica.com/stories/200803030773.htmlhttp://www...
INDEX                                                                               Bbassins.................................
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Projet humanitaire de développement, de production de spiruline à Diabal au Sénégal

89 912 vues

Publié le

Projet humanitaire de développement, de production de spiruline à Diabal au Sénégal

Publié dans : Santé & Médecine, Voyages, Business
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
89 912
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
151
Actions
Partages
0
Téléchargements
103
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Projet humanitaire de développement, de production de spiruline à Diabal au Sénégal

  1. 1. PROJET DE CREATION DUNE ACTIVITE DE DEVELOPPEMENT, DE PRODUCTION ET DE PROMOTION DE LA SPIRULINE Un bassin de spiruline à BakelUn enfant en état de malnutrition 1
  2. 2. TABLE DES MATIERES1. ORGANISME SOLLICITANT LA DEMANDE .............................................................................32. PRESENTATION DE L’ORGANISME PORTEUR DU PROJET.................................................33. CADRE GENERAL DU PROJET – CONTEXTE LOCAL ...........................................................34. LA MALNUTRITION....................................................................................................................45. LA SPIRULINE............................................................................................................................66. LALIMENTATION AU SENEGAL ............................................................................................117. PROBLEMATIQUE – LES ENJEUX .........................................................................................128. FINALITE...................................................................................................................................129. LE BUT......................................................................................................................................1210. LES OBJECTIFS DU PROJET ...............................................................................................1211. LES PUBLICS VISES .............................................................................................................1212. ETAT DE LA MALNUTRITION ET DES BESOINS EN SPIRULINE AU VILLAGE DE DIABAL.......................................................................................................................................................1213. PROPOSITION........................................................................................................................1714. ACTIONS.................................................................................................................................1715. MOYENS .................................................................................................................................1716. CALENDRIER PREVISIONNEL..............................................................................................1717. PARTENAIRES POTENTIELS DU PROJET ..........................................................................1818. PLAN DE COMMUNICATION.................................................................................................1819. BUDGET PREVISIONNEL EN € POUR LA PREMIERE ANNEE...........................................1920. EVALUATION .........................................................................................................................2021. PERENNITE DE LACTION ....................................................................................................2022. PROLONGEMENTS................................................................................................................2023. ANNEXES ...............................................................................................................................21 2
  3. 3. 1. Organisme sollicitant la demandeAssociation Pour le Développement de Diabal - SénégalMr M’BOUM MBAYE BABA1 Rue Jean Allemagne93110 Rosny Sous BoisTel : 0668398639http://assodiabal.free.frE-mail : assodiabal@free.fr2. Présentation de l’organisme porteur du projet LAssociation pour le Développement de DIABAL a pour but lamélioration du cadre de vieen rapport avec les besoins de la population du village de DIABAL, approvisionnement en eau deconsommation humaine et animale, éducation des jeunes enfants, la santé ou la création dunecoopérative agricole et maraîchère en vue dintroduire des légumes et fruits dans lalimentationafin de prévenir certaines carences nutritionnelles, dassurer une sécurité alimentaire etnutritionnelle. Diabal est un village situé au bord du fleuve Sénégal. Cest un petit village denviron 1.000habitants. Il est dirigé par un chef de village qui dépend de larrondissement de NDiawar et dudépartement de Bakel. Les activités principales sont celles de la survie au quotidien à savoir : une agriculturerudimentaire à la "daba" et une pêche dont limportance est en chute par appauvrissement dufleuve en poisson, lélevage. Cest principalement à la saison des pluies appelée hivernage que lagriculture du "Diery"est possible par opposition à la culture de décrue du fleuve pour le "Walo". Le travail des hommeset des femmes est partagé de manière équitable. Ils interviennent tous les deux aux mêmesstades de la production, du traitement et de la vente des produits céréaliers et maraîchers.3. Cadre général du projet – Contexte local La région est pauvre et ne bénéficie pas daides significatives de la part de lEtat, cest auxpopulations de sorganiser et de sentraider afin que le minimum nécessaire soit possible. Ainsi, lebesoin, entre autre, de créer une coopérative agricole et maraîchère fût cerné. La création dunecoopérative agricole et maraîchère devrait aider les hommes et femmes de gagner du temps pourse consacrer à dautres tâches, de gagner en énergie et de faire des économies de dépensesdans lachat de matériel agricole. Les activités agricoles et maraîchères à développer sont lessuivantes : céréales (arachide, maïs, mil, riz), légumes (tomates, salades), fruits (papaye, banane,mangues, goyave, coco), textile (culture de coton), lélevage (moutons, vaches, poulets, chèvres),lait. La superficie dexploitation de la coopérative sera de 100 ha, répartie comme suit : moitiépour culture des céréales et quart chacun pour maraîchage et élevage. Le projet daccès à leauet du centre de santé étant terminés http://www.codev.gouv.sn/?Approvisionnement-en-eau-potable,59 , les projets de développement économique tels que la création dune coopérativeagricole, la création dun poulailler ou et la production de spiruline sont dune grande pertinence.Par ailleurs, on observe une difficulté croissante de la population à se nourrir convenablement,avec tous les nutriments nécessaires à une bonne croissance et à un bon état de santé ; il sensuit un constat fréquent et croissant détats de malnutrition. Doù la pertinence du développementdun projet de production de spiruline. De plus, le fort ensoleillement et les températures élevéesainsi que les pluies rares, sauf en saison de pluies, sont des arguments climatiques jouant enfaveur du développement dun projet de production de spiruline. 3
  4. 4. 4. La malnutrition4.1 Définition de la malnutrition : La malnutrition désigne un état pathologique causé par la déficience ou lexcès d’un ouplusieurs nutriments (vitamines, minéraux et acides aminés essentiels).4.2 Les causes de la malnutrition : Lapport alimentaire anormal peut provenir dune nourriture en quantité inadaptée aubesoin (apport calorique insuffisant ou, au contraire, excessif) ou de mauvaise qualité (carencesnutritionnelles ou excès de graisses...) ; dautres facteurs, notamment psychologiques etpathologiques, interviennent également.4.3 Les conséquences de la malnutrition : La malnutrition est susceptible de provoquer rachitisme, retards de croissance, déficiencedes fonctions cognitives, affaiblissement des défenses immunitaires.5 Ainsi, l’anémie ou carence en fer est responsable de retards de croissance, dedéficience à long terme du développent intellectuel, d’une diminution de la résistance auxmaladies et de l’altération des fonctions de reproduction. La carence en vitamine A peutprovoquer la cécité et même parfois la mort. La carence en iode est la principale cause de retardmental et provoque l’apparition de goitres. L’impact est d’autant plus désastreux que l’enfant est jeune : c’est au cours des 2premières années que se forment les organes et tissus, le cerveau, les os. La malnutrition provoque dans les pays industrialisés obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires, hypertension ...4.4 La malnutrition dans le monde : La malnutrition affecte, selon les sources dorganisations internationales de lutte contre lafaim, 2 milliards de personnes dans le monde.Selon MSF, en 2009, un enfant meurt de malnutrition toutes les six secondes, soit : cinqmillions sur une année. (Voir Fig.4, 5 dans les annexes 22.1 Cartes)0 La sous-alimentation touche, en majorité, les population du pacifique et de lAsie. Un quartdes populations sous-alimentées vient en Afrique Subsaharienne, particulièrement en Afriqueorientale, australe et centrale (44 % de la population est sous-alimentée). Par ailleurs, chaque année, quelques 30 millions denfants naissent dans les pays endéveloppement avec des troubles de croissance dus à des carences nutritionnelles en cours degrossesse.1 Par ailleurs, la lutte contre la malnutrition est lun des huit Objectifs du Millénaire pour leDéveloppement (http://www.unesco.org/water/wwap/facts_figures/mdgs_fr.shtml). Lobjectif est deréduire de moitié le nombre de personnes affectées par la malnutrition entre 1990 et 2015.2 La malnutrition est à lorigine du décès de près dun tiers des huit millions denfants demoins de 5 ans.3 Selon lUNICEF, la malnutrition, combinée avec dautres maladies (rougeole, paludisme,diarrhée, pneumonie) tue 13 millions denfants par an, soit 36 000 par jour. Plus de 230millions denfants en sont atteints. 4
  5. 5. 4.5 La malnutrition en France :5 La malnutrition est également visible en France, notamment parmi la population la pluspauvre, la plus précaire. Elle engendre obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires,hypertension ... De 3,7 à 7 millions de personnes seraient concernées. Parmi les personnes concernées, on trouve surtout des bénéficiaires de minima sociauxmais aussi des personnes qui travaillent, surtout des femmes en situation de famillemonoparentale. Le budget alimentation quotidien est estimé à 2,60 € par personne et par jour.1 € de fruits et de légumes fournit 76 calories quand 1 € de chips et de barres chocolatées fournit400 calories. Le choix seffectue sous le rapport coût – calories, malheureusement au détrimentde la qualité nutritionnelle. Aussi, afin de combler, dassurer une alimentation minimum, laidealimentaire est de plus en plus utilisée venant après les magasins de hard discount (produits àprix réduit). Enfin, on remarque que les publics touchés par la malnutrition mangent peu deviande, peu de poisson et peu de fruits et légumes.4.6 La malnutrition au Sénégal :7 La malnutrition et plus précisément le rachitisme, enregistre en Afrique subsahariennele taux le plus important : 43 %. Et si on observe une diminution importante au Sénégal, lasituation reste toujours préoccupante ; la malnutrition touche 25 % des habitants, le taux demortalité infantile est de 66 pour 1000, le taux de mortalité des moins de 5 ans est de 108pour 1000 (unicef, OMS) 8 et le taux denfants en sous-poids est de 14 % (13 % chez lesgarçons et 14 % chez les filles) 9. Par ailleurs, si il na pas été constaté de famine ces dernières années, linvasion descriquets ravageant les cultures céréalières, la raréfaction de poisson de qualité par une pêcheintensive dans les eaux territoriales ont provoqué un développement croissant de malnutrition. 6 Afin de combattre cet état de fait, il est important de souligner la présence de la FondationEducation-Santé présidée par Madame Viviane Wade dont le rôle et les actions sontdéterminantes. Enfin, la lutte efficace contre la malnutrition, nécessiterait, selon Madame WADE, uneproduction industrielle. Aussi, ce projet sinscrit dans une démarche complémentaire.Sources :0 http://www.feedingminds.org/info/background_fr.htm -http://youthink.banquemondiale.org/sujets/sante/quest-ce-que-la-malnutrition1http://fr.wikipedia.org/wiki/Malnutrition2 http://www.msf.fr/?page=medical&section=4&cat=9&id=4&title=malnutrition3 http://www.antenna.ch/malnutrition§.html4 http://www.selfrance.org/index.php?id=315 http://collectifsdfalsace.20minutes-blogs.fr/archive/2007/12/17/france-la-malnutrition-consequence-de-la-precarite.html Colloque « Nutrition et précarité » à Brest le 6 décembre 2007.6 http://www.rewmi.com/EXCLUSIF-MME-VIVIANE-WADE-PREMIERE-DAME-DU-SENEGAL-Par-le-travail-sortir-la-femme-de-la-pauvrete_a21359.html7 http://www.prb.org/FrenchContent/Articles/2008/StuntingSSAfrica.aspx(Lutte contre la malnutrition infantile en Afrique Subsaharienne)8 http://www.unicef.org/publications/files/Progress_for_Children-No.9_EN_081710.pdf Page 529 http://www.who.int/whosis/whostat/EN_WHS10_Full.pdf Lutter contre la malnutrition demande des moyens importants, la prise en compte desspécificités de chaque pays (culture, traditions culinaires ...) et malheureusement, quand lesterres cultivables (céréales), les ressources de pêche ne sont pas suffisantes ou quand la viandenest pas accessible aux personnes concernées, il devient intéressant de se pencher sur desproduits complémentaires qui ont un effet quasi immédiat sur lamélioration de létat de santé oulapport nutritionnelle (protéines, vitamines, acides aminés) et qui sont peu coûteux à produire. La 5
  6. 6. spiruline est lun de ces produits qui est à même de participer à la réduction de la malnutritiondans le monde.5. La spiruline5.1 Quest ce que la spiruline ? La spiruline (Cyanobactérie Arthrospira Platensis), une algue, est découverte dans lesannées 60 au Tchad (spirulina platensis) et au Mexique (spirulina maxima). Survivante de plus de3 milliards dannées, la spiruline se développe dans les lacs et étangs. La spiruline est connuecomme être lélément nutritif le plus riche de la terre. Excellente source de bêta carotène, 10 à 15fois plus que dans les carottes, cest aussi un antioxydant essentiel qui contribue à protéger lescellules saines du corps. Par ailleurs, il semblerait que la spiruline contribue au traitement dudiabète, de la dépression ou même du cancer. Enfin, la spiruline possède un ratio imbattable (surface/eau/protéines) quant à lasurface nécessaire (1 m2) et à la quantité deau nécessaire (2500 Litres) pour obtenir un 1kg de protéines alors quil faut 200 m2, 100 000 Litres deau pour obtenir 1 kg de protéinedorigine animale. Alors, quand tout le monde ne peut pas consommer de la viande en quantitésuffisante et que la spiruline est laliment le plus nutritif au monde, il est utile et pertinent de sepencher sur le développement de la spiruline en tant que solution pour participer à la réduction dela malnutrition, en particulier en Afrique et ainsi permettre de combler des carences dans unealimentation incomplète ou pas assez variée. 2 grammes par jour pour un enfant pendant 6 à 8semaines suffisent pour le sortir dun état de malnutrition.5.2 Quels sont les bienfaits de la spiruline ? La spiruline peut être consommée par les enfants, les femmes (enceintes), les personnesâgées, les sportifs, des personnes ayant une maladie chronique pour renforcer les défensesimmunitaires, développer la force musculaire, favoriser lélimination des toxines, réduire le stress,réduire la fatigue et les états danémie mais aussi stimule la concentration. Une cuillérée à soupe de spiruline par jour suffit pour maintenir un enfant sans carence. La spiruline Platensis Spirulina est reconnue, par la publication de nombres détudes, pouravoir une efficacité certaine sur la malnutrition protéino-énergétique ainsi que sur la carence envitamine A.http://www.institut-paul-ricard.org/Institut/Images/colloque_spiruline_tulear.pdf5.3 Quelle est la composition de la spiruline ?5.4 Quels sont les apports nutritionnels de la spiruline ? Vitamines : A, E, D, B1, B2, B3, B5, B6, B7, B8, B9, B12, K, PP. Minéraux et oligo-éléments : calcium, phosphore, magnésium, fer, zinc, cuivre,manganèse, chrome, sodium, potassium, sélénium. Acides aminés essentiels : tous, dont : cystine, isoleucine, leucine, lysine, méthionine,phénylalanine, thréonine, tryptophane et valine. Acides gras essentiels - oméga 3 et 6 : Acide linoléique, gamma linoléique, dont la fractionacide di homo gamma linoléique. 6
  7. 7. La spiruline apporte : * Valeur calorique : 370 kcal / 1569 kJ * Glucides : 13 grammes * Protides : 67 grammes * Lipides : 1,9 grammes * Fibres : 0,9 grammes La spiruline contient jusquà 70 % de protéines (soja : 35 %, viande : 22 %, oeufs : 16 % ;maïs : 9 %) : , de sels minéraux, des oligo-éléments et de nombreuses vitamines. Elle contient125 fois plus de protéines que le maïs, 100 fois plus que la viande de boeuf et 250 fois plus que leriz. Elle donne 45 fois plus de fer que les épinards. Le taux de lipides dans la spiruline est d’environ 5 à 6 %. En ce qui concerne les oligo-éléments, dix grammes de spiruline contiennent 100 mg de calcium, 160 mg de potassium, 460mg de manganèse, 28 % de sélénium, 1 mg d’acide folique et 15 mg de fer hautementassimilable.5.5 Quelles sont les conditions de production de la spiruline ?5.5.1 Le terrain Le terrain daccueil dune ferme à spiruline doit être plat. Les bassins seront éloignés desroutes, des arbres mais proches dune source deau et dénergie.5.5.2 Le climat Le climat idéal de développement de la spiruline comprend une température compriseentre 20 et 35 ° En dessous de 20° et au dessus de 35° ont pour conséquence larrêt du c. c cdéveloppement de la spiruline. Cependant, une serre peut conserver la chaleur, protéger lesbassins des intempéries, des insectes. Les bassins seront exposés à lombre.5.5.3 Leau Leau alimentant les bassins peut être de leau de pluie, de leau dun fleuve ou dune rivièreet aura les caractéristiques suivantes :. Eau nécessaire pour un kilogramme de protéines : 2498 litres d’eau saumâtre.. Température optimale : 25 à 38 ° C. pH: 8,5 - 11. Une forte intensité lumineuse. CO2, N, S, K, P, Ca, Fe, Mg,.... Salinité de leau à au moins 10g/litre5.5.4 Les bassins Les bassins, en bois ou en plastique, seront exposés à lombre, éloignés des arbres, desroutes et des milieux pollués, hauts denviron 30 à 40 cm à partir du fond et aux angles arrondis.Enfin, le fond doit être plat avec un légère pente (pour faciliter la vidange). La surface du bassin peut être en dur (parpaings, briques ...), en bâche plastique, en argile. Le bassin sera recouvert, le cas échéant par des branches de palmiers pour protéger de lachaleur ou par une bâche en plastique pour préserver des pluies, de la poussière, des insectes,de lévaporation ou du froid. Une moustiquaire peut être utilisée pour protéger le bassin desinsectes. 7
  8. 8. 5.5.5 Le matériel nécessaire pour produire de la spiruline. Film PE de serre épaisseur 0,2 mm (pour bassin extensible). Récipients genre "Tupperware" (pour test dhumidité et stockage de biomasse). Bassines (blanches de préférence) dont une à bords droits. Seau plastique (blanc de préférence et gradué). Balai plastique. Jarre graduée plastique de 1 litre. Etiquettes autocollantes. Papier filtre type filtre à café Mellita N° 4. Entonnoir plastique. Pelle plastique à bord droit. Secchi. Sachets de sels pour le premier mètre carré de production. Kit danalyse deau Merck (nitrate, sulfate, ammonium, calcium, dureté). Balances électroniques 100 g (à 0,1 g) et 3 kg. Petits récipients plastique pour pesées. Seringues, compte-gouttes. Fonds dévier plastique (pour presse). Papier absorbant type Sopalin. Thermomètre (0 - 100° ), densimètre (1000 - 1050 g/l) C. PHmètre avec une électrode de rechange. Etalons de pH 7 et 10 en gélules. Hygromètre digital. Piles de rechange. Pissette. Compresseur et pompes daquarium. Pompe vide-cave. Bidons plastiques pour cultures labo, lampe de chevet 40 Watt. Tube souple diamètre 4 mm pour air, té avec robinets. Tube souple diamètre 10 mm pour pompe. Tuyau darrosage avec embout à jet réglable. Programmateur et prises multiples. Mètre de poche. Loupe (x25) ou microscope (x100). Cistes (oeufs) dArtémias et mini aquarium pour tests de toxicité. Tissus de filtration 30 microns en polyester. Tissus 315 microns en polyester. Grille plastique pour cadres de filtration. Extrudeuse. Séchoir électrique ou de quoi construire un séchoir solaire (moustiquaire, film plastique noir,ventilateur). Sachets thermoscellables pour emballage spiruline. Kit de réparation de bâches plastique. Agrafeuse et agrafes. Outils de base (scie, tournevis, marteau, ciseaux), clous, vis. Lampe de poche. Souche de spiruline 100 % spiralée ou ondulée. Manuel de culture artisanale (livre et disquette). Bicarbonate. Sel de cuisine. Urée. Nitrate soluble. Phosphate soluble 8
  9. 9. . Sulfate de magnésium. Sulfate de potassium. Sel de calcium soluble ou chaux. Oligoéléments. Ferfol ou Fetrilon (fer chélaté) ou acide citrique ou jus de citron. Acide chlorhydrique concentré. Soude ou potasse caustique ou carbonate de soude (ou sinon cendre). Eau potable ou filtréeEt le matériel minimum .... Un flacon de spiruline vivante. Un bassin couvert d’une surface totale de 4 m2 comprenant: 2 feuilles de polyéthylène 0.2 mm,4 armatures en demi-cercle, trois barreaux de 4 m, des planches ou des briques pour laconstruction des murets.. Une mini pompe électrique, type aquarium, 220V, 5-7 W (agitation et récolte). 1 000 litres de milieu de culture (eau, engrais et sels minéraux selon recette). Quelques instruments de mesure simples: un disque de Secchi, du papier-pH, un thermomètre. Un équipement de récolte. Une extrudeuse et un séchoir à plateaux amoviblesUn petit compresseur d’air, type aquarium (env. 5W)5.5.6 La gestion et lorganisation ? La gestion dune ferme nécessite de bien sorganiser pour tenir à jour un relevé dedonnées sur létat des cultures (quantité, qualité) et un personnel suffisant pour suivre lévolutionde la culture de spiruline ; à ce titre, un manuel dexploitation édité par lassociation AntennaTechnologies est diffusé et à disposition. Les relevés de contrôle qualité pourront être gérés parun logiciel fourni par la même association.5.5.7 Comment produire la spiruline ? Le manuel Jourdan est une ressource très utile. Les étapes de production de spiruline sontdonc lensemencement, la récolte comprenant la filtration, le pressage, lextrusion, leséchage, le conditionnement, la conservation (à labri de la lumière et de lhumidité).5.5.7.1 Lensemencement Principe : On débute avec un échantillon de spiruline (souche fournie par un partenaire)qu’on fait croître dans une bassine puis on augmente petit à petit le volume. Cela peut prendreplusieurs semaines pour ensemencer le bassin. Ensuite quand la biomasse s’est suffisammentdéveloppée, on récolte par filtration à l’aide d’une toile qu’on essore par compression. Le produitest ensuite séché et conditionné sous diverses formes. Le rendement peut atteindre 4 à 5 g parjour par m² et le taux de reproduction croître de 20 % par jour. L’ensemencement d’un bassin de 50 m² peut ainsi demander 5 à 6 semaines enpartant d’un échantillon de culture de 3 litres environ. Quand on a obtenu une culture d’environ 18 cm d’épaisseur dans le bassin définitif, avecune concentration convenable (Secchi inférieur à 3) on peut commencer à récolter chaquejour ou tous les deux jours. Les bassins sont remplis à 18 ou 20 cm d’eau potable dans laquelle on ajoute des intrantsqui vont assurer un pH convenable (basique mais inférieur à 11) et alimenter la culture. Acet effet on utilise habituellement le bicarbonate de sodium et l’urée (ou des nitrates).Le bassin doit être régulièrement agité par une roue à aubes, un balai, une épuisette ... aumoins 4 fois par jour. 9
  10. 10. 5.5.7.2 La récolte La récolte, dans lidéal, est réalisée surtout le matin et le produit consommé directement.Quand on a obtenu une culture d’environ 18 cm d’épaisseur dans le bassin définitif, avec uneconcentration convenable (Secchi inférieur à 3) on peut commencer à récolter chaque jourou tous les deux jours. La récolte comprend les étapes de filtration, dextraction, de presse,dextrusion et de séchage.5.5.7.2.1 La filtration La filtration consiste à utiliser une poche en toile filtrante en nylon ou en polyester de 40microns dans laquelle on verse la culture. Le tamis va retenir les impuretés tandis que la poche varetenir la spiruline que lon va essorer par compression.5.5.7.2.2 Le pressage Une fois la filtration effectuée, on comprime, compresse la poche de spiruline jusquàobtenir la consistance dun fromage frais. Sans procédé de conservation, la spiruline doit êtreconsommée rapidement. Le pressoir à vis est un outil parfait pour réaliser cette opération. Unefois pressée, la pâte à spiruline contient 25 % de matière sèche.5.5.7.2.3 Lextrusion Lextrusion consiste à former, à laide dun « pistolet », des « spaghettis » de spirulinerépartis sur, par exemple, une grille en plastique pour favoriser son séchage.Note : le pistolet peut être linstrument utilisé pour décorer les gâteaux.5.5.7.2.4 Le séchage Les grilles sont disposées dans une armoire ventilée et grillagée, à labri de la lumièredirecte et des insectes.5.5.7.2.5 Le conditionnement et la conservation Les spaghettis séchés sont ensuite moulus, broyés à la main ou au moulin à café etconditionnés dans des sachets, puis stockés dans des boîtes métalliques. La durée estimée deconservation, dans ces conditions, est de 1 an.5.5.8 Quelques recommandations en matière dhygiène- matériel en plastique alimentaire, verre ou inox- port de gants, masques, résilles- filtration de lair- stérilisation des outils, du produit et des emballages. De telles précautions paraîtront hors deportée des exploitations familiales ou artisanales, mais celles-ci doivent au moins sefforcer detravailler le plus proprement possible. Le niveau dhygiène à respecter sapparente à celui qui esthabituel au niveau de la cuisine et de la vaisselle familiale ou communautaire dans la région.Voici quelques recommandations de bon sens :- Vérifier quil ne reste pas de la spiruline dans les recoins du matériel après nettoyage (parexemple sur les bords des cadres de filtration, ou dans lextrudeuse).- Utiliser des ustensiles de couleur blanche de préférence.- Eviter le contact de restes de spiruline sèche avec de la biomasse fraîche.- Eviter le contact des ustensiles avec le sol ou le ciment qui sont des nids à microbes.- Ne jamais toucher avec les doigts nus de la spiruline sèche pour ne pas risquer de la contaminerpar des staphylocoques dorés.- Eloigner les rongeurs (il existe des appareils à ultrasons pour cela).- Couvrir les récipients contenant de la biomasse pour éviter quelle se salisse. 10
  11. 11. 6. Lalimentation au Sénégal6.1 Introduction Des féculents à la viande ou au poisson en passant par les fruits et légumes, on trouve detout au Sénégal mais pas forcément en quantité suffisante et à la portée de tous. En effet, lesfamilles les plus modestes ne prendront, en plus du petit déjeuner qui est composé généralementde pain et de café ou de thé pour les adultes et dune bouillie à base de mil pour les enfants,quun repas dans la journée. Ce dernier sera servi dans laprès-midi ou le soir. Il est important de noter labsence dentrées et de desserts ; le repas est concentré sur leplat principal. Le mode de cuisson privilégié pour les viandes et poissons est la grillade et lacocotte pour les légumes. Dans toutes les catégories sociales, les mêmes plats sont consommés.6.2 Les manières de table Peu de cérémonial, pas dassiette individuelle ; tout le monde mange dans le même platavec sa main droite en consommant la part du met qui se trouve en face de lui.6.3 Les aliments utilisés dans la cuisine sénégalaiseLes féculents : le riz et le mil sont les féculents les plus courants. Le blé, faute dun climatapproprié (absence de saison froide) et sauf importation, nest pas présent.Lhuile : lhuile darachide remporte ladhésion sur lapport de matière grasse.Le lait en poudre : importation. Elément essentiel dans lalimentation des enfantsLe Kub / Maggi : il est le principal condiment ajouté aux plats pour faire les sauces.Les fruits : mangue, papaye, agrumes, banane, goyave, pain de singe (fruit du baobab)Les légumes : chou, carotte, pomme de terre, aubergine amère (diakhate), manioc, tomate, ail,oignon, navet, piment, sorgho, gomboLes boissons : le thé à la menthe, le bissap (fleurs de lhibiscus), le café, jus de fruits, Bouy(boissson à base de pain de singe : fruit du baobab)Les poissons : thiof (mérou bronzé), yété. Très peu de crustacésLes viandes : le mouton, lagneau, le boeuf, la chèvre et le poulet sont les viandes les plusconsommées.6.4 Des exemples de repas consommés par les sénégalaisThié boudienne : mérou ou dorade, yété, légumes (chou, carotte, potiron, aubergine, manioc),piment, ail, persil, concentré de tomate, rizPoulet Yassa : poulet, citron vert, ail, oignon, piment, sel, poivre, huile darachide, moutarde, rizYassa au poisson : même ingrédients que le yassa au poulet mais avec du poissonMafé : oignons, tomate concentree, pate darachide, ail, carottes, navets, manioc, patate douce,cubes maggie, agneau, sel, poivre, autres epices, rizMboum : couscous à base de mil6.5 Introduction de la spiruline dans lalimentation La spiruline, fraîche ou en poudre, pourrait être insérée dans les sauces, mélangée auxépices ... En effet, au vu de la faible quantité de spiruline (quelques grammes), celle-ci passeraitinaperçue dans le plat. 11
  12. 12. 7. Problématique – les enjeux Comment réduire des états récurrents de malnutrition dans la population ? Commentencourager le développement de la spiruline pour quelle soit une activité génératrice de revenus,demploi ? Comment assurer une situation dautosuffisance alimentaire et de sécuriténutritionnelle ?8. Finalité. Participer à la lutte contre la faim9. Le but. Assurer une autosuffisance alimentaire en terme qualitatif et quantitatif. Assurer une sécurité nutritionnelle. Lutter contre la malnutrition10. Les objectifs du projet. Informer et sensibiliser la population aux bienfaits et aux qualités nutritives de la spiruline. Former un groupe de personnes intéressées par la production de spiruline. Développer une activité de production de la spiruline. Promouvoir les actions et les résultats liés à la production et à la consommation de la spiruline. Développer une activité génératrice de revenus11. Les publics visés. Les enfants. Les personnes âgées. Les femmes en état de grossesse. Les personnes malades12. Etat de la malnutrition et des besoins en spiruline au village de Diabal12.1 Introduction Coût élevé de la viande, raréfaction du poisson et insuffisance du pouvoir dachat... sontles principales causes des états de malnutrition. Les cas les plus graves touchent les enfants.12.2 Consommation actuelle de spiruline Actuellement, il existe une consommation de spiruline par les habitants du village.Malheureusement, la consommation reste insuffisante pour combler les besoins de tous (enfants,femmes enceintes, personnes âgées) et suffit tout juste à maintenir dans un état acceptable lesbénéficiaires. La consommation actuelle est de 75,375 grammes par jour, soit 2261,25 grammes parmois et bénéficie à 186 personnes (9 % de la population) dont 123 adultes (21 personnes âgéeset 102 femmes enceintes) et 63 enfants (15 de 0 à 2 ans, 37 de 3 à 5 ans et 11 de 6 à 12 ans). 12
  13. 13. Voici la posologie appliquée actuellement : Les enfants 15 enfants de 0 à 2 ans : ¼ de comprimé, soit 0,125 gramme par jour et par enfant 37 enfants de 3 à 5 ans : ½ comprimé, soit 0,250 gramme par jour et par enfant 11 enfants de 6 à 12 ans : ½ comprimé, soit 0,250 gramme par jour et par enfant Consommation totale : (15 x 0,125)+(37 x 0,250)+(11 x 0,250) = 13,875 grammes parjour pour 63 enfants Les adultes 21 personnés âgées : 1 comprimé, soit 0,500 gramme par jour et par adulte 102 femmes enceintes : 1 comprimé, soit 0,500 gramme par jour et par adulte Consommation totale : (21 x 0,500)+(102 x 0,500) = 61,5 grammes par jour pour 123adultes Consommation journalière de spiruline Consommation totale des enfants + consommation totale des adultes 13,875 + 61,5 = 75,375 La consommation théorique mensuelle est de : 2261,25 grammes par mois Enfin, la dépense mensuelle actuelle consacrée à lachat de spiruline est de lordre de90 à 100 €. Cette dernière est achetée auprès de structures pharmaceutiques, en sachet ou encomprimé. Cette dépense peut donc être difficilement réévaluée, surtout pendant une périodelongue.12.3 La consommation idéale Sachant que pour sauver un enfant en état de malnutrition, la posologie admisecouramment est de 2 grammes (et plus) par jour et par enfant pendant 6 à 8 semaines. Ainsi,il serait nécessaire, pour le centre de santé, daugmenter les dépenses de manière importantepour sassurer que les enfants soient dans un état favorable et rassurant.12.4 Consommation idéale, production & surface du bassin La quantité idéale est estimée, au minimum, à 2 grammes par jour par enfant (2 x 63) etde 1 gramme par jour et par adulte (1 x 123), soit 249 grammes par jour, ou 7470 grammespar mois. Sachant que la production moyenne de spiruline au mètre carré est de 5 à 10grammes, il faudrait au choix : . un bassin de 50 mètres carrés avec une production moyenne au mètre carré de6 grammes par jour pour 9000 grammes par mois . un bassin de 40 mètres carrés avec une production moyenne au mètre carré de8 grammes par jour pour 9600 grammes par mois . un bassin de 60 mètres carrés avec une production moyenne de 6 grammes par jourpour 10800 grammes par mois . un bassin de 60 mètres carrés avec une production moyenne 8 grammes par jourpour 14400 grammes par mois. Par ailleurs, la posologie suivante convient également : 1 gramme par jour pour enfant(1 x 63) et adulte (1 x 123), soit 186 grammes par jour ou 5580 grammes par mois. Cetteposologie pourrait être appliquée dans les premiers mois pour cause de production insuffisante etpour éviter une trop grande différence de posologie par rapport à la celle administrée jusquàprésent (de 0,125 à 0,250 gramme par jour et par enfant). 13
  14. 14. 12.5 Tableau de simulation de posologie & de consommation (en grammes) Evaluation des besoins locaux Simulation de posologie Nombre POS1 POS2 POS3 POS4 POS5 POS6 Nombre denfants 0 à 2 ans 15 0,13 0,5 1 2 2 1 Nombre denfants 3 à 5 ans 37 0,25 0,5 1 2 2 1 Nombre denfants 6 à 12 ans 11 0,25 0,5 1 2 2 1 Nombre denfants 63 Nombre de femmes enceintes 102 0,5 0,5 1 1 0,5 0,5 Nombre de personnes âgées 21 0,5 0,5 1 1 0,5 0,5 Nombre dadultes 123 Nombre total de bénéficiaires 186 Consommation journalière Enfants 13,88 31,5 63 126 126 63 Consommation journalière Adultes 61,5 61,5 123 123 61,5 61,5 Consommation journalière TOTALE 75,38 93 186 249 187,5 124,5 Consommation mensuelle Enfants 416,25 945 1890 3780 3780 1890 Consommation mensuelle Adultes 1845 1845 3690 3690 1845 1845 Consommation mensuelle TOTALE 2261,25 2790 5580 7470 5625 3735 POS : PosologieNote :. La posologie 1 est le dosage actuellement administrée. La posologie 3 correspond à 4 fois la dose administrée aux enfants et à 2 fois la doseadministrée aux adultes. Cette dose provoque une nette amélioration sans changement brutaldans lorganisme.. La posologie 4 correspond à la dose idéale.. La surface de bassin nécessaire pour produire par mois suffisamment de spiruline poursatisfaire les besoins de la posologie 3 est de 25 m2. Une production moyenne de 8 grammespar jour et par mètre carré donnerait 6 000 grammes par mois (25 x 8 x 30 jours). La surface de bassin nécessaire pour produire par mois suffisamment de spiruline poursatisfaire les besoins de la posologie 4 est de 40 m2. Une production moyenne de 8 grammespar jour et par mètre carré donnerait : 9 600 grammes par mois (40 x 8 x 30 jours). La surface qui devrait permettre datteindre un équilibre financier est de 60 mètres carrésavec une production moyenne au mètre carré de 6 à 8 grammes par jour.12.6 Hypothèse de rentabilité financière Tableau simplifié du coût de revient de spiruline selon la surface Cout de revient Type charge Poste 60 50 25 40 CF Salaire 200 200 200 200 TOT Charges Fixes 200 200 200 200 CV Intrants 50 40 20 30 CV Entretien 25 20 10 15 CV Outillage fournitures 30 25 CV Conditionnement 35 25 15 20 TOT Charges Variables 140 110 45 65 14 TOTAL 340 310 245 265
  15. 15. CV : Charges Variables CF : Charges Fixes 60, 50, 40, 25 : surface du bassin en m2 Tableaux de simulation de chiffre daffaires et de bénéfice de la vente de spiruline . Exemple : 50 m2 de bassin pour 8 grammes de production moyenne par jour et par m2donne 9000 grammes pour 1 mois. La production est intégralement vendue. . La consommation locale correspond à la vente aux habitants du village selon laposologie appliquée dans le tableau de simulation de posologie 12.5 Voir ligne Consommationmensuelle totale. POS : Posologie . La consommation potentielle extérieure correspond à la vente de spiruline à despersonnes situées hors du village. . Le prix de vente est exprimé pour 1gramme et en € . CA : Chiffre dAffaires 50 6 POS1 POS2 POS3 POS4 POS5 POS6 9000 Consommation locale 2261,25 2790 5580 7470 5625 3735 Prix de vente 0,03 0,03 0,03 0,03 0,04 0,03 CA Vente locale 67,84 83,7 167,4 186,75 196,88 112,05 Consommation potentielle extérieure 6738,75 6210 3420 1530 3375 5265 Prix de vente 0,05 0,05 0,06 0,1 0,05 0,05 CA Vente extérieure 336,94 310,5 205,2 153 168,75 263,25 CA Total 404,78 394,2 372,6 339,75 365,63 375,3 Coût de revient 310 310 310 310 310 310 Bénéfice 94,78 84,2 62,6 29,75 55,63 65,3 50 8 POS1 POS2 POS3 POS4 POS5 POS6 12000 Consommation locale 2261,25 2790 5580 7470 5625 3735 Prix de vente 0,03 0,03 0,03 0,02 0,03 0,03 CA Vente locale 67,84 83,7 167,4 149,4 168,75 112,05 Consommation potentielle extérieure 9738,75 9210 6420 4530 6375 8265 Prix de vente 0,05 0,05 0,05 0,05 0,05 0,05 CA Vente extérieure 486,94 460,5 321 226,5 318,75 413,25 CA Total 554,78 544,2 488,4 375,9 487,5 525,3 Coût de revient 310 310 310 310 310 310 Bénéfice 244,78 234,2 178,4 65,9 177,5 215,3 15
  16. 16. 60 6 POS1 POS2 POS3 POS4 POS5 POS6 10800 Consommation locale 2261,25 2790 5580 7470 5625 3735 Prix de vente au gramme 0,03 0,03 0,03 0,03 0,03 0,03 CA Vente locale 67,84 83,7 167,4 224,1 168,75 112,05 Consommation potentielle extérieure 8538,75 8010 5220 3330 5175 7065 Prix de vente 0,05 0,05 0,05 0,05 0,05 0,05 CA Vente extérieure 426,94 400,5 261 166,5 258,75 353,25 CA Total 494,78 484,2 428,4 390,6 427,5 465,3 Coût de revient 340 340 340 340 340 340 Bénéfice 154,78 144,2 88,4 50,6 87,5 125,3 60 8 POS1 POS2 POS3 POS4 POS5 POS6 14400 Consommation locale 2261,25 2790 5580 7470 5625 3735 Prix de vente 0,03 0,03 0,03 0,02 0,03 0,03 CA Vente locale 67,84 83,7 167,4 149,4 168,75 112,05 Consommation potentielle extérieure 12138,75 11610 8820 6930 8775 10665 Prix de vente 0,05 0,05 0,05 0,05 0,05 0,05 CA Vente extérieure 606,94 580,5 441 346,5 438,75 533,25 CA Total 674,78 664,2 608,4 495,9 607,5 645,3 Coût de revient 340 340 340 340 340 340 Bénéfice 334,78 324,2 268,4 155,9 267,5 305,3 Observations : . La surface de 60 m2 est la valeur la plus pertinente dans la mesure où elle permet devendre la production à un prix raisonnable, tant pour la consommation locale que pour laconsommation extérieure . La production moyenne au m2 à 8 donne de très bons résultats. . Sur lhypothèse de la gratuité de la distribution de spiruline aux habitants du village,une surface de 50 ou 60 m2 avec 8 grammes de production moyenne par m2 et par jour auprix de vente de 5 centimes deuros le gramme sur la POS3 semble donné de bons résultats. . Les autres résultats sont également à prendre en compte puisque selon les besoins, lenombre de personnes et létat de malnutrition, la posologie administrée sera différente. Et donc, laquantité vendue à lextérieur sera plus importante. . A noter que le salaire (2400 €), les intrants ainsi que loutillage sont financés lapremière année. Soit, une économie, un gain de 3780 € environ. Une somme qui peut êtreconsacrée à renouveler le petit outillage, agrandir les bassins, préserver le salaire des deuxemployés pour lannée à venir ... Et donc, une part plus importante pour le bénéfice.12.7 Rôle du centre de santé Il est important de souligner ici le rôle important et primordial du centre de santé dans lamédiation, linformation et la sensibilisation des parents et des responsables éducatifs dans lalutte contre la malnutrition et dans la promotion et le développement de la spiruline. Actuellement,le centre de santé délivre déjà de la spiruline et conseille les parents.Note : les chiffres concernant le nombre de bénéficiaires, la consommation actuelle de spirulineainsi que les dépenses ont été fournis par le centre de santé du village. 16
  17. 17. 13. Proposition. Créer une ferme à spiruline13. 1 Fonctionnement envisagéLa ferme sera gérée par 2 personnes salariées à mi-temps. La gestion sera complétée par despersonnes bénévoles.14. Actions. Information et sensibilisation des habitants aux bienfaits de la spiruline. Formation dun groupe de personnes à la culture de spiruline.. Création dune ferme à spiruline. Actions de promotion et de valorisation du projet15. Moyens15.1 Moyens humains15.1.1 En France. Président de lassociation : Monsieur M BOUM MBaye Baba. Représentant du projet pour la Mauritanie : Monsieur SY Serigne. Nutritionniste : Monsieur Jérôme CARADEC. Producteur de spiruline : Monsieur Mathieu BELLES. Animateur de développement : Monsieur Bruno GARCIA. Assistantes à la coordination du projet : Mesdames Marie LECERF et Corinne LEVEQUE. Communication : Monsieur Yann BEZZI. Traduction : Mademoiselle Christelle ABAUTRET15.1.2 Au Sénégal et autres. Responsables du village. Personnel du centre de santé (médecin, infirmières, sages-femmes). Enseignant – Chercheur en microbiologie à lUniversité de Ngaoundéré au Caméroun : MonsieurBOUBA ADJI Mohammadou15.2 Moyens matériels. Véhicule : camionnette, voiture. Terrain. Matériel nécessaire à la conception de la ferme à spiruline (voir Quelles sont les conditions deproduction de la spiruline ? 5. Le matériel nécessaire pour produire de la spiruline)16. Calendrier prévisionnelAvril à Juillet. Analyse de spiruline (comprimés, gélules, poudre) issue de divers endroits (Chine, Andes).. Autorisations administrativesSeptembre à Décembre 2011. Recherche de financement et confirmation des partenaires pressentis Les fonds seront sollicités auprès dorganismes publics et privés. Les partenariatsprivilégiés le seront par leur engagement à long terme et par la visée humanitaire.Janvier à Juin 2012. Information et sensibilisation de la population. 17
  18. 18. Les actions dinformation et de sensibilisation devront tenir compte des habitudesculinaires, des réticences, des conditions de vie ... Elles seront dirigées, prioritairement et enpremier lieu par les responsables du village, le personnel de santé, le personnel éducatif, avantde létendre à lensemble des personnes au cours, par exemple, dune réunion des villageois. Par ailleurs, un temps dexpérimentation sera consacré pour convaincre, par la pratique,des bienfaits de la spiruline.. Formation de villageois responsables de la ferme La formation pourrait, potentiellement, se faire auprès dun gérant dune ferme à spirulinesituée à Bakel (à 20 km de Diabal). Ce dernier a suivi une formation auprès du CFPPA de Hyères, a mené un projet de développement de la spiruline depuis 2007 et donc a suffisamment de reculpour en parler et transmettre. Le personnel de santé sera, à son tour, formé aux usages et àladministration de la spiruline aux patients, aux femmes enceintes et aux enfants.. Création dune ferme pilote à spiruline La formation terminée et les premiers fonds réunis, la création dune ferme pilote sera unprolongement naturel.Septembre 2012. Création dune ferme à spiruline grandeur nature Sous condition que la ferme pilote ait donné satisfaction dans ses premiers mois defonctionnement, une ferme à plus grande échelle (surface, nombre de personnes y travaillant,commercialisation) sera créée. Une gestion à plus grande échelle devrait permettre de réduire lecoût de revient.Janvier 2013 à .... Promotion et valorisation du projet Il paraît indispensable, au vu des enjeux, des fonds obtenus et des responsabilitésengagées, de prévoir une période de promotion et de valorisation du projet auprès dacteurspublics et privés au Sénégal et à létranger.17. Partenaires potentiels du projet17.1 En France. Antenna Technologie (don de souche, appui technique). TECHNAP (conseil, formation, kit pédagogique). Spiruline France (don dune souche). Laboratoire Bioreds (analyse nutritionnelle). Spiruline Sans Frontière (conseil). Ingénieurs sans frontière (appui technique). Santé sans frontière (conseil, accompagnement). CFPPA (Centre de Formation Professionnel et de Promotions Agricoles) Hyères (formation). Aéro Bretagne Solidarité (financement, accompagnement)17.2 Au Sénégal. Ministère de la Santé. Laboratoire des moyens analytiques (analyse de l’eau). Institut Pasteur de Dakar (analyse nutritionnelle et bactériologique de la spiruline). Fondation Education – Santé (conseil, formation, don de souche). Région de Tambacounda (soutien institutionnel, communication). CEFP (Centre Expérimental d’Echanges et de Formation Pratiques) à Bakel (formation, gestion). UPHORBAK (Union des Producteurs Horticoles de Bakel) (formation, transfert de compétences). Ville de Diabal – Sénégal. Communauté rurale de Gabou18. Plan de communicationTracts, page web consacrée au projet ... seront les principaux canaux de promotion du projet. 18
  19. 19. 19. Budget prévisionnel en € pour la première année Dépenses ProduitsBillets avion 3 personnes pour 2 semaines 1800 En FranceFrais de santé (vaccins ...) 150 IFREMER Brest 100Assurance 100 Ville de Brest 300Visas 100 Aéro Bretagne Solidarité 100Frais administratifs (envoi de courriers) 100 Conseil Général du Finistère 600Participation aux frais de nourriture 50 Conseil Régional de Bretagne 1000Bâche bassin 1000 Association Développement de 2800 DiabalBâche de serre & moustiquaires 500 Fondations 4500Séchoir 500 Au SénégalAnalyse de leau + Analyse de la spiruline 450Pressoir à vis 450 FSP Initiatives de 7000 CodéveloppementRoue à aubes + moteur (agitation) 500 Région de Tambacounda 150Extrudeuses 100 Communauté Rurale de Gabou 150Microscope 150 Village de Diabal 150Construction 2 bassins de 30 m2 = 60 m2 6000 Fondation Education - Santé 500Intrants (engrais ...) 1500 Santé Sans Frontière 250Autres (balance, PHMètre, thermomètre, 400sachets de conditionnement, toile polyester,éprouvette, seringues, compte-gouttes ...)Ordinateur 250 Formation réalisée au Sénégal 1000Salaire de 2 employés à mi-temps (200 x 12 2400mois) pour la première année TOTAL 17 500 € TOTAL 17 500 € 19
  20. 20. Note : Le budget de la deuxième année (salaire, intrants, entretien, maintenance,conditionnement, fournitures, outillage ...) a été evalué à 4620 € environ ; une somme assuméepar la vente de spiruline et par les revenus de la coopérative agricole.20. EvaluationObjectif 1 : Informer et sensibiliser la populationCritère dévaluation quantitatif : nombre de réunions dinformations, nombre de participantsCritère dévaluation qualitatif : compréhension, adhésion au projetOutil dévaluation quantitatif : comptage, bilanOutil dévaluation qualitatif : questionnaire, échanges, implication, réunion de bilanObjectif 2 : Former un groupe de personnes à la culture de spirulineCritère dévaluation quantitatif : nombre de personnes forméesCritère dévaluation qualitatif : qualité de la formation, implication des personnes forméesOutil dévaluation quantitatif : feuille de présenceOutil dévaluation qualitatif : bilan de formation, observationObjectif 3 : Développer une activité de production de la spirulineCritère dévaluation quantitatif : nombre de bassins conçus, quantité de spiruline produiteCritère dévaluation qualitatif : qualité de la spirulineOutil dévaluation quantitatif : observation, feuille de comptageOutil dévaluation qualitatif : contrôle qualitéObjectif 4 : Promouvoir les actions et les résultats du projetCritère dévaluation quantitatif : nombre dinterventions, nombre de personnes touchéesCritère dévaluation qualitatif : niveau satisfaction, sensibilisation réussieOutil dévaluation quantitatif : bilan dinterventionOutil dévaluation qualitatif : échanges, qualité des retoursObjectif 5 : Développer une activité génératrice de revenusCritère dévaluation quantitatif : quantité de spiruline vendue, CACritère dévaluation qualitatif : qualité de la spiruline vendue, bénéficeOutil dévaluation quantitatif : état de stock, bilan comptableOutil dévaluation qualitatif : contrôle qualité, satisfaction des clients, compte de résultat21. Pérennité de laction. La ferme sera gérée par des personnes formées, salariées ou bénévoles. Si il y avait lieu que lapérennité financière ne soit plus assurée, la ferme sera gérée collectivement et bénévolement.22. Prolongements22.1 A court terme : à 1 an- Assurer une production suffisante pour une autosuffisance alimentaire du village- Renforcer la formation des responsables de la ferme- Développer une ferme de culture de spiruline à grande échelle.22.2 A moyen terme : à plus de 2 ans- Créer un centre de formation à la culture de spiruline et plus largement aux métiers agricoles.En effet, compte tenu de la proximité du village de Diabal avec les frontières de la MAURITANIEet du MALI, il semblerait pertinent d’implanter un centre de formation. Ce dernier profiteraitpotentiellement à un nombre important de personnes et valoriserait le projet à une plus grandeéchelle. (Voir Fig.1, 2 et 3 dans les annexes 20.1 Cartes). 20
  21. 21. 23. Annexes23.1 Cartes Diaba l Fig.1 (Carte générale) Fig. 2 (Carte administrative générale) 21
  22. 22. Fig.3 (Carte administrative détaillée)Fig.4 (Population mondiale touchée par la malnutrition)Fig.5 (Population mondiale sous-alimentée) 22
  23. 23. Fig. 6 (Vue aérienne des environs de Diabal)Fig. 7 (Vue générale du village de Diabal)Fig. 8 (Vue générale du village de Diabal avec aperçu des zones cultivables) 23
  24. 24. 23.2 VidéosProduction de spiruline dans lAude par Mathieu BELLEShttp://www.publicsenat.fr/vod/tous-au-vert/l-emission-eco-citoyenne-/66984Spiruline au Béninhttp://www.youtube.com/watch?v=tyCtplSUI-QCulture familiale de spirulinehttp://www.youtube.com/watch?v=Do3qvrCy3WI&feature=relatedLa spiruline au Burkina Fasohttp://www.dailymotion.com/video/xrmxy_la-spiruline-au-burkinafaso_businessLa spiruline avec Arte Mai 2005http://www.dailymotion.com/video/x6e0w_la-spiruline-arte-mai-2005_newsAntenna.ch et la spirulinehttp://www.dailymotion.com/video/x5hm2v_antenna-spiruline_tagLa spiruline : exemple de développement durable 1http://www.dailymotion.com/video/xdvj3x_la-spiruline-exemple-de-developpeme_travelCulture paysanne de spirulinehttp://www.youtube.com/watch?v=UcIZjJ9GfFk&feature=relatedRayons x, spirulinehttp://www.youtube.com/watch?v=t2FfK7BfwkkLa spiruline - notre avenir et lagriculture durablehttp://www.youtube.com/watch?v=k5_tait02SQLa spiruline du Docteur Marcus Rorherhttp://www.youtube.com/watch?v=D0MYuEV5VBM 24
  25. 25. 23.3 Témoignage « Je me dope à la spiruline » http://ggbi.courseàpied.netTémoignage d’un coureur à pied recueilli sur Internet : Durant la course, Rudy me faisait part de l’importance capitale des protéines dans notrerégime alimentaire. Importantes, car elles servent à une bonne régénération musculaire d’aprèscourse et bien sur aussi au développement de ces mêmes muscles. Pour un apport suffisant et pour éviter toute carence, ma solution c’est environ 10 grammesde spiruline quotidiennement. Ce sujet reviens de temps en temps sur le forum et comme il est abordé souvent sur lecoté comprimé qui es un des conditionnement possible de cet aliment, certains donneurs deleçons trouvent souvent la réponse choc au choix, « c’est le début du dopage » ou encore « si tuas besoin de ce genre de complément alimentaire, c’est que tu ne te nourris pas correctement ». Même genre d’arguments d’ailleurs que l’on trouve aussi lorsque l’on parle de gel ou barresénergétique que l’on peu consommer pendant une compétition. Là où je pense que ces gens se trompent, c’est dans l’approche même du produit. Il ne fautpas voir la spiruline comme un médicament, ni comme un complément alimentaire, mais commeun aliment tout simplement. La spiruline est une algue qui a deux particularités très intéressantes, contrairement a laplupart des algues, elle n’est pas toxique et d’autre part, elle contient entre autre 60 à 70% deprotéines là ou la viande n’en contient qu’entre 20 et 30%. Elle a en plus d’autres atouts commeune présence importante de fer et de vitamines diverses. Elle est donc une alliée importante pour les végétaliens, mais aussi pour les coureurs quenous sommes. Autre argument choc, pour produire un kilo de protéine issue de la spiruline, il faut 200 foismoins de surface de culture et 40 fois moins d’eau que pour la même quantité de protéineanimale. Là où 100 000 litres d’eau et 200 mètres carrés de terre sont nécessaires pour obtenirce kilo de protéine, seul un mètre carrés et 2 500 litres d’eau suffiront pour son équivalent enalgue. Alors, je suis toujours dans une logique de dopage ? Suis-je vraiment un déséquilibrédiététique qui règle ses problèmes a coup de compléments alimentaire ? Bien sur, il y a un hic, car tout ne peu pas être parfait. Cette algue ne peu se consommercrue que près des lieux de production, car dans cet état elle ne se conserve que très peu detemps. Alors à moins d’habiter au bord de la mer et proche d’une production, il faut la consommersèche. Son second défaut est son goût. Beaucoup de gens ne trouvent pas cet aliment trèsappétissant. Personnellement je trouve surtout qu’elle n’a pas de goût. C’est surtout sa couleur,verte qui peu suggérer un mauvais goût. C’est pour cela que certains préfèrent la consommersous forme de gélules. Par contre sous ce conditionnement, elle coûte très cher (environ 250euros le kilo contre 130 séchée sous forme de paillettes). Pour ma part, je l’achète directement à un producteur (voir son sitehttp://www.spirulinedeprovence.com) sous forme de paillettes que je verse sur une tartine de miel. 25
  26. 26. Chaque matin, c’est environ 5 à 10 grammes que j’ingurgite ainsi. Sa couleur est tenace, ilm’arrive parfois d’en manger dans du fromage blanc. C’est la couleur verte qui subsiste, oublié leblanc. C’est tellement tenace que lorsque je me lave les dents après en avoir mangé et aprèsmon verre de jus d’orange et mon thé, c’est toujours le vert qui reste lorsque je me rince labouche. C’est son défaut, mais cela reste l’idéal pour avoir des quantités suffisantes de protéinessans abuser de la viande. C’est d’une certaine manière écologique, car nous sommes de plus enplus nombreux sur terre et il n’est pas possible de produire suffisamment de viande pour tous. D’ailleurs, au-delà de nos propres besoins, cette algue est aussi une solution pour les paysen voie de développement qui regorgent d’habitant en sous alimentation. Non seulement cettealgue peu être produite en Afrique par exemple, mais elle ne coûte pas très cher à produire. 26
  27. 27. 23.4 Sites web Pourquoi la spirulinehttp://www.bioticas.com/_mdb/produnits/46fr_Usage%20&%20Utilisation%20de%20la%20Spiruline.pdf -Usage particulier de la spirulinehttp://www.nhslife.com/media/upload/file/La-spiruline.pdf - Bonnes raisons de prendre de la spirulinehttp://www.jle.com/e-docs/00/04/1B/27/vers_alt/VersionPDF.pdf - Le Técuitlatl, concentré de spirulinessource de protéines chez les Aztèqueshttp://consommacteurs.blogs.com/smp/spiruline_stories/ - Spiruline pour tous Compositionhttp://vertleburkina.unblog.fr/files/2008/02/image11.gif - Composition de la spirulinehttp://www.spirulinet.com/composition_spiruline2.html Manuel de culturehttp://www.antenna.ch/documents/manuelJourdan2061.pdf - Manuel de culture artisanale pour laproduction de spirulinehttp://pagesperso-orange.fr/petites-nouvelles/Manuel.pdf - Manuel de culture artisanale de spirulinehttp://spirulina.online.fr/cd-cfppa/ - Manuel de culture artisanale de spirulinehttp://www.spirulinasource.com/cultivez.htmlhttp://www.spirulinasource.com/cultivez/cultivez1a.htmlhttp://www.scribd.com/doc/2683889/Cultivez-Votre-Spirulinehttp://solidarite.stjoavignon.com/livreplanchon.htm - La Spiruline pour Tous - Culture familialehttp://credesa.online.fr/tablgener.htm - Livret Guide de productionhttp://www.algosophette.com/page9.htm - Les cultures de spirulinehttp://www.antenna.ch/documents/module_apprentissage.pdf - Module dapprentissage pour laproduction de spirulinehttp://www.antenna.ch/documents/module_apprentissage_image.pdf - Module dapprentissagehttp://www.spirulinesansfrontiere.com/fr/mes-news/comment-se-cultive-la-spirulinehttp://www.spirulinesansfrontiere.com/fr/articles-et-videos/construire-sa-serre-de-spirulinehttp://www.enssmal.dz/doclaquaculture/Culture%20de%20la%20spiruline.pdf - La spirulinehttp://www.technap-spiruline.org/content/view/5/ - Comment produire la spirulinehttp://www.technap-spiruline.org/content/view/9/ - Cultiver la spiruline 27
  28. 28. Développer un projet de spiruline - Méthodologie, Ressourceshttp://www.technap-spiruline.org/content/view/6/ - Mener à bien un projet de spirulinehttp://www.technap-spiruline.org/datas/Partenaires%20et%20%E9tapes%20d%27un%20projet%20spiruline.ppt - Partenaireset Etapes dun projet spirulinehttp://www.spirulineburkina.org/datas/Spiruline_humanitaire.doc - Spiruline humanitaire en PVD (Paysen Voie de Développement)http://flore99.free.fr/spiru.html - La spiruline pour un monde sans faminehttp://spiru.canalblog.com/ - La spiruline en voyage Projetshttp://spirulinefrance.free.fr/lespetitesnouvel.html - Les projets de spiruline dans le mondehttp://repta.net/odpi/telechargements/fichiers/fiche_senegal_1_ferme_agro_ecolo.pdf - Projet de spirulineau Sénégalhttp://www.lyceesolidarite.org/mambo/index.php?option=com_content&task=view&id=23&Itemid=62 -Spiruline pour un village au Sénégalhttp://www.cfsi.asso.fr/upload/VF-actes161109.pdf - Spiruline à Bakel (à 30 km de Diabal)http://www.antenna.ch/projets-terrain/spiruline-programmes/ - Antenna Technologies et les projets despirulinehttp://www.codegaz.org/telechargement/pondichery.ppt - Développement de la spiruline à Pondicheryen Indehttp://www.sergegouteyron-rotary.org/pdf/actions/4-Lutter%20contre%20la%20faim.pdf - Spiruline auSahelhttp://www.codegaz.org/images/codegaz/spiruline-2010.pdf - Codegaz et la spirulinehttp://www.la-guilde.org/IMG/pdf/Evaluation_Antenna_Technologies.pdf - Projet de production et dedistribution de spirulinehttp://www.assorennes.org/banadubenin/spiruline.html - Asso BANA du Bénin et le projet spirulinehttp://www.spirulinesolidaire.org/ - Spiruline au Burkina Fasohttp://www.abcburkina.net/fr/le-burkina-faso/de-a-a-z/402-spiruline?showall=1 - Spiruline au BurkinaFasohttp://vertleburkina.unblog.fr/la-spiruline-outil-de-sante/ - La spiruline, outil de santéhttp://ddata.over-blog.com/xxxyyy/2/62/98/02/Projet-Spiruline.pdf - Projet Spiruline au Cambodge 28
  29. 29. http://www.tousdanslememepanier.com/Pages/Dossier%20recherche%20de%20dons%201.html - Laspiruline pour un monde sans faminehttp://www.pyepimanla.com/juillet-aout-2010/afrique-asie/spiruline.html - Des gâteaux verts très nutritifspourraient sauver des vieshttp://www.spirulineburkina.org/ - Les fermes de spiruline du Burkina Fasohttp://www.africaspi.org - Projet humanitaire et multiculturel pour une spiruline naturelle et équitablehttp://www.rotary1730.org/admin-club-nouvelles/old/clubs-file/hyereslespalmiers/200668_nouvelles_bulletin_1532.pdf - Le ROTARY et la spirulinehttp://www.rotary1730.org/admin-club-nouvelles/clubs-file/hyereslespalmiers/200636_nouvelles_bulletin_1282.pdf Malnutritionhttp://www.antenna.ch/documents/malnutrition.pdf - La malnutrition : un massacre silencieuxhttp://www.antenna.ch/documents/pourquoi_spiruline.pdf - La malnutrition : pourquoi la spiruline ?http://www.technap-spiruline.org/content/view/4/ - Combattre la malnutritionhttp://maps.grida.no/go/graphic/malnutrition_and_famine - Malnutrition en Afriquehttp://www2c.ac-lille.fr/pneruda-wattrelos/idd0405bis/planetesoli/problemes/malnutrition.htm - Malnutritiondans le mondehttp://www.droitsenfant.com/sante.htm - La santé, la malnutritionhttp://www.algosophette.com/association/spiruline-redactionnel-2.html - La malnutritionhttp://www.sidanet.info/webapps/komplete/index.php?KTURL=mod_article.html&page=1154 - Malnutritionet Sidahttp://www.aes.sn/html/aes_page.php?xx_rubrique=Mission%20et%20Vision&xx_texte_id=1020&xx_lang=FR&xx_mdr=&xx_trait= - La spiruline pour lutter contre la malnutritionhttp://www.soleil-levant.org/presse/article.php3?id_article=143 - La spiruline, une aide contre lamalnutritionhttp://malnutritionzero.online.fr/ - Malnutrition Zérohttp://www.feedingminds.org/info/background_fr.htmhttp://youthink.banquemondiale.org/sujets/sante/quest-ce-que-la-malnutritionhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Malnutritionhttp://www.msf.fr/?page=medical&section=4&cat=9&id=4&title=malnutritionhttp://www.antenna.ch/malnutrition.html 29
  30. 30. http://www.selfrance.org/index.php?id=31http://collectifsdfalsace.20minutes-blogs.fr/archive/2007/12/17/france-la-malnutrition-consequence-de-la-precarite.html - Estimations rendues publiques lors dun colloque « Nutrition et précarité » à Brestle 6 décembre 2007.http://www.prb.org/FrenchContent/Articles/2008/StuntingSSAfrica.aspx (Lutte contre la malnutritioninfantile en Afrique Subsaharienne)Organisations internationales oeuvrant pour la lutte contre la malnutritionOrganisation des Nations Unies pour lalimentation et lagriculture - FAOhttp://www.fao.org/index_fr.htmDautres solutions de lutter contre la malnutrition ...Une autre initiative, privée, pour régler le problème de la malnutrition avec 600 millionshttp://www.rue89.com/2010/10/23/avec-600-millions-on-regle-la-malnutrition§-des-enfants-172098http://www.lefigaro.fr/sciences/2010/10/15/01008-20101015ARTFIG00591-des-sachets-miracles-contre-la-malnutrition§.phpLutte contre la malnutrition à partir dun traitement : un aliment thérapeutique à base de beurre decacahouète mélangé à du lait en poudre écrémé, des vitamines et des oligoélémentshttp://www.who.int/child_adolescent_health/topics/prevention_care/child/nutrition/malnutrition§/fr/index.html Etudeshttp://www.spirulinet.com/etudes.html - La spiruline : études scientifiques sur lhommehttp://www.algosophette.com/association/spiruline-redactionnel-7.html - Recherches scientifiques etspirulinehttp://spiruline.hautetfort.com/list/documents/2012818299.pdf - La spiruline - Bilan et perspectives :thèse de doctorat en pharmaciehttp://www.antenna.ch/documents/Biblio%20Spi%20generale%202007.pdf - Spiruline : Bibliographiegénéralehttp://www.antenna.ch/documents/BibliographieSPI_2006.pdf - Spiruline : Bibliographie scientifiqueftp://ftp.fao.org/docrep/fao/011/i0424e/i0424e00.pdf - FAO : Culture, production et usage de laspirulinehttp://www.spirulinet.com/images/Les%20etudes%20sur%20la%20Phycocyanine.pdf - Etudes sur laphycocianinehttp://www.spirulinet.com/doc/Spi_benefices.pdf - Connaissances des bénéfices de la spiruline sur lasantéhttp://www.spirulinet.com/doc/Spi_publication.pdf - Etudes scientifiques portant sur la spirulinehttp://spirulinagadez.free.fr/pdfs/Tchat_Sorto.pdf - Utilisation et consommation de la spiruline auTchad 30
  31. 31. http://agriculture.gouv.fr/la-spiruline-peut-elle-etre-un - La spiruline peut-elle être un atout pour la santéet le développement en Afrique ?http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/Spiruline_synthese_et_compilation_DGPAAT_2008.pdf - La spirulinepeut-elle être un atout pour la santé et le développement en Afrique ?, Synthèse Colloqueshttp://www.tambacounda.info/sante/colloque-panafricain-sur-la-spiruline-au-togo-rencontre-avec-samba-ka-de-luphorbak-a-bakel.htmlhttp://www.grandslacs.net/doc/2703.pdf - Séminaire de formation sur la culture et la vulgarisation dela spiruline Expertshttp://petites-nouvelles.pagesperso-orange.fr/http://www.rongead.org/CV-Expert-NTIC.htmlhttp://www.rongead.org/IMG/pdf/CV_GONNET_fr_online070510.pdf Distributeurshttp://www.biosweetbio.fr/la-spiruline-pxl-28.htmlhttp://www.algosud.com/pdf/brochure-fr.pdfhttp://www.gse-vertrieb.de/pdf/fr/spirulina.pdfhttp://sophienature.com/spiruline.pdfhttp://www.spirulinesansfrontiere.com/wp-content/uploads/2009/10/Brochure-SSF-francais.pdfhttp://www.flamantvert.com/flamant_vert_nutrition.htmlhttp://www.nakura.frhttp://spirulina.org.uk/french/index.htmhttp://www.spirulinealaferme.com/http://www.spirulina-vera.com/blog/fr/info/about-us-qui-sommes-noushttp://www.spirulinedurenouveau.com/culture.htmhttp://spirulina.org.uk/french/spirulina.htm 31
  32. 32. AutresMadame Viviane WADE pour le développement de la spirulinehttp://fr.allafrica.com/stories/200803030773.htmlhttp://www.rewmi.com/EXCLUSIF-MME-VIVIANE-WADE-PREMIERE-DAME-DU-SENEGAL-Par-le-travail-sortir-la-femme-de-la-pauvrete_a21359.htmlUne AMAP (Association pour le Maintien dune Agriculture Paysanne) autour dune ferme àspirulinehttp://www.transversel.org/spip.php?article249Marché des compléments alimentaires à Dakarhttp://www.moringanews.org/documents/marchedakar.docLes plantes pour guérirhttp://www.metafro.be/preludehttp://madesahel.enda.sn/html/PlantesList.htmlQualités thérapeutiqueshttp://quiperdgagnespiruline.blogspot.com/Organisations internationales oeuvrant pour la lutte contre la malnutritionOrganisation des Nations Unies pour lalimentation et lagriculture - FAOhttp://www.fao.org/index_fr.htmUnicefhttp://www.unicef.org/publications/files/Progress_for_Children-No.9_EN_081710.pdf Page 52Dautres solutions de lutter contre la malnutrition ...Une autre initiative, privée, pour régler le problème de la malnutrition avec 600 millionshttp://www.rue89.com/2010/10/23/avec-600-millions-on-regle-la-malnutrition-des-enfants-172098http://www.lefigaro.fr/sciences/2010/10/15/01008-20101015ARTFIG00591-des-sachets-miracles-contre-la-malnutrition.phpLutte contre la malnutrition à partir dun traitement : un aliment thérapeutique à base de beurre decacahouète mélangé à du lait en poudre écrémé, des vitamines et des oligoélémentshttp://www.who.int/child_adolescent_health/topics/prevention_care/child/nutrition/malnutrition/fr/index.htmlProjets en Afriquehttp://www.cocagne.ch/SudProjet.htmhttp://www.sossahel.orgProduits de santé naturelshttp://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Année européenne du volontariat et du bénévolathttp://www.animafac.net/en-2011-l-europe-met-l-engagement-associatif-a-l-honneur/ 32
  33. 33. INDEX Bbassins...............................................................................................................................................7, 9, 20 Cconditionnement.........................................................................................................................9, 10, 25, 26conservation.......................................................................................................................................... 9, 10 Ddéveloppement............................................................................................... 1, 4, 5, 6, 7, 12, 17, 18, 25, 26 Eeau................................................................................................................................... 3, 6, 7, 8, 9, 18, 25ensemencement.......................................................................................................................................... 9extrusion ............................................................................................................................................... 9, 10 Ffaim ....................................................................................................................................................... 4, 12ferme................................................................................................................................ 7, 9, 17, 18, 19, 20filtration ..............................................................................................................................................8, 9, 10formation ............................................................................................................................................. 18, 20 Ggestion .................................................................................................................................................. 9, 18 Mmalnutrition ..............................................................................................................................4, 5, 6, 12, 30matériel ....................................................................................................................................3, 8, 9, 10, 17 Ppressage ............................................................................................................................................... 9, 10production ............................................................................................................ 1, 3, 5, 7, 9, 12, 17, 20, 25protéines ..................................................................................................................................5, 6, 7, 25, 26 Rrécolte ................................................................................................................................................... 9, 10 Ssanté ............................................................................................................................................3, 5, 17, 18séchage ................................................................................................................................................ 9, 10sécurité nutritionnelle ................................................................................................................................ 12spiruline.....................................................................................1, 3, 6, 7, 8, 9, 10, 12, 17, 18, 19, 20, 21, 25 VVitamines .................................................................................................................................................... 6 33

×