SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  33
Télécharger pour lire hors ligne
PROJET DE CREATION D'UNE ACTIVITE DE DEVELOPPEMENT, DE
             PRODUCTION ET DE PROMOTION DE LA SPIRULINE




                                        Un bassin de spiruline à Bakel




Un enfant en état de malnutrition




                                    1
TABLE DES MATIERES

1. ORGANISME SOLLICITANT LA DEMANDE .............................................................................3
2. PRESENTATION DE L’ORGANISME PORTEUR DU PROJET.................................................3
3. CADRE GENERAL DU PROJET – CONTEXTE LOCAL ...........................................................3
4. LA MALNUTRITION....................................................................................................................4
5. LA SPIRULINE............................................................................................................................6
6. L'ALIMENTATION AU SENEGAL ............................................................................................11
7. PROBLEMATIQUE – LES ENJEUX .........................................................................................12
8. FINALITE...................................................................................................................................12
9. LE BUT......................................................................................................................................12
10. LES OBJECTIFS DU PROJET ...............................................................................................12
11. LES PUBLICS VISES .............................................................................................................12
12. ETAT DE LA MALNUTRITION ET DES BESOINS EN SPIRULINE AU VILLAGE DE DIABAL
.......................................................................................................................................................12
13. PROPOSITION........................................................................................................................17
14. ACTIONS.................................................................................................................................17
15. MOYENS .................................................................................................................................17
16. CALENDRIER PREVISIONNEL..............................................................................................17
17. PARTENAIRES POTENTIELS DU PROJET ..........................................................................18
18. PLAN DE COMMUNICATION.................................................................................................18
19. BUDGET PREVISIONNEL EN € POUR LA PREMIERE ANNEE...........................................19
20. EVALUATION .........................................................................................................................20
21. PERENNITE DE L'ACTION ....................................................................................................20
22. PROLONGEMENTS................................................................................................................20
23. ANNEXES ...............................................................................................................................21




                                                                           2
1. Organisme sollicitant la demande

Association Pour le Développement de Diabal - Sénégal
Mr M’BOUM MBAYE BABA
1 Rue Jean Allemagne
93110 Rosny Sous Bois
Tel : 0668398639
http://assodiabal.free.fr
E-mail : assodiabal@free.fr

2. Présentation de l’organisme porteur du projet

        L'Association pour le Développement de DIABAL a pour but l'amélioration du cadre de vie
en rapport avec les besoins de la population du village de DIABAL, approvisionnement en eau de
consommation humaine et animale, éducation des jeunes enfants, la santé ou la création d'une
coopérative agricole et maraîchère en vue d'introduire des légumes et fruits dans l'alimentation
afin de prévenir certaines carences nutritionnelles, d'assurer une sécurité alimentaire et
nutritionnelle.
      Diabal est un village situé au bord du fleuve Sénégal. C'est un petit village d'environ 1.000
habitants. Il est dirigé par un chef de village qui dépend de l'arrondissement de N'Diawar et du
département de Bakel.
       Les activités principales sont celles de la survie au quotidien à savoir : une agriculture
rudimentaire à la "daba" et une pêche dont l'importance est en chute par appauvrissement du
fleuve en poisson, l'élevage.
       C'est principalement à la saison des pluies appelée hivernage que l'agriculture du "Diery"
est possible par opposition à la culture de décrue du fleuve pour le "Walo". Le travail des hommes
et des femmes est partagé de manière équitable. Ils interviennent tous les deux aux mêmes
stades de la production, du traitement et de la vente des produits céréaliers et maraîchers.

3. Cadre général du projet – Contexte local

        La région est pauvre et ne bénéficie pas d'aides significatives de la part de l'Etat, c'est aux
populations de s'organiser et de s'entraider afin que le minimum nécessaire soit possible. Ainsi, le
besoin, entre autre, de créer une coopérative agricole et maraîchère fût cerné. La création d'une
coopérative agricole et maraîchère devrait aider les hommes et femmes de gagner du temps pour
se consacrer à d'autres tâches, de gagner en énergie et de faire des économies de dépenses
dans l'achat de matériel agricole. Les activités agricoles et maraîchères à développer sont les
suivantes : céréales (arachide, maïs, mil, riz), légumes (tomates, salades), fruits (papaye, banane,
mangues, goyave, coco), textile (culture de coton), l'élevage (moutons, vaches, poulets, chèvres),
lait. La superficie d'exploitation de la coopérative sera de 100 ha, répartie comme suit : moitié
pour culture des céréales et quart chacun pour maraîchage et élevage. Le projet d'accès à l'eau
et du centre de santé étant terminés http://www.codev.gouv.sn/?Approvisionnement-en-eau-
potable,59 , les projets de développement économique tels que la création d'une coopérative
agricole, la création d'un poulailler ou et la production de spiruline sont d'une grande pertinence.
Par ailleurs, on observe une difficulté croissante de la population à se nourrir convenablement,
avec tous les nutriments nécessaires à une bonne croissance et à un bon état de santé ; il s'en
suit un constat fréquent et croissant d'états de malnutrition. D'où la pertinence du développement
d'un projet de production de spiruline. De plus, le fort ensoleillement et les températures élevées
ainsi que les pluies rares, sauf en saison de pluies, sont des arguments climatiques jouant en
faveur du développement d'un projet de production de spiruline.

                                                  3
4. La malnutrition

4.1 Définition de la malnutrition :
       La malnutrition désigne un état pathologique causé par la déficience ou l'excès d’un ou
plusieurs nutriments (vitamines, minéraux et acides aminés essentiels).
4.2 Les causes de la malnutrition :
        L'apport alimentaire anormal peut provenir d'une nourriture en quantité inadaptée au
besoin (apport calorique insuffisant ou, au contraire, excessif) ou de mauvaise qualité (carences
nutritionnelles ou excès de graisses...) ; d'autres facteurs, notamment psychologiques et
pathologiques, interviennent également.
4.3 Les conséquences de la malnutrition :
       La malnutrition est susceptible de provoquer rachitisme, retards de croissance, déficience
des fonctions cognitives, affaiblissement des défenses immunitaires.
5      Ainsi, l’anémie ou carence en fer est responsable de retards de croissance, de
déficience à long terme du développent intellectuel, d’une diminution de la résistance aux
maladies et de l’altération des fonctions de reproduction. La carence en vitamine A peut
provoquer la cécité et même parfois la mort. La carence en iode est la principale cause de retard
mental et provoque l’apparition de goitres.
       L’impact est d’autant plus désastreux que l’enfant est jeune : c’est au cours des 2
premières années que se forment les organes et tissus, le cerveau, les os.
       La malnutrition provoque dans les pays industrialisés obésité, diabète, maladies cardio-
vasculaires, hypertension ...
4.4 La malnutrition dans le monde :
       La malnutrition affecte, selon les sources d'organisations internationales de lutte contre la
faim, 2 milliards de personnes dans le monde.
Selon MSF, en 2009, un enfant meurt de malnutrition toutes les six secondes, soit : cinq
millions sur une année. (Voir Fig.4, 5 dans les annexes 22.1 Cartes)
0      La sous-alimentation touche, en majorité, les population du pacifique et de l'Asie. Un quart
des populations sous-alimentées vient en Afrique Subsaharienne, particulièrement en Afrique
orientale, australe et centrale (44 % de la population est sous-alimentée).
       Par ailleurs, chaque année, quelques 30 millions d'enfants naissent dans les pays en
développement avec des troubles de croissance dus à des carences nutritionnelles en cours de
grossesse.
1      Par ailleurs, la lutte contre la malnutrition est l'un des huit Objectifs du Millénaire pour le
Développement (http://www.unesco.org/water/wwap/facts_figures/mdgs_fr.shtml). L'objectif est de
réduire de moitié le nombre de personnes affectées par la malnutrition entre 1990 et 2015.
2      La malnutrition est à l'origine du décès de près d'un tiers des huit millions d'enfants de
moins de 5 ans.
3      Selon l'UNICEF, la malnutrition, combinée avec d'autres maladies (rougeole, paludisme,
diarrhée, pneumonie) tue 13 millions d'enfants par an, soit 36 000 par jour. Plus de 230
millions d'enfants en sont atteints.




                                                  4
4.5 La malnutrition en France :
5      La malnutrition est également visible en France, notamment parmi la population la plus
pauvre, la plus précaire. Elle engendre obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires,
hypertension ... De 3,7 à 7 millions de personnes seraient concernées.
       Parmi les personnes concernées, on trouve surtout des bénéficiaires de minima sociaux
mais aussi des personnes qui travaillent, surtout des femmes en situation de famille
monoparentale.
       Le budget alimentation quotidien est estimé à 2,60 € par personne et par jour.
1 € de fruits et de légumes fournit 76 calories quand 1 € de chips et de barres chocolatées fournit
400 calories. Le choix s'effectue sous le rapport coût – calories, malheureusement au détriment
de la qualité nutritionnelle. Aussi, afin de combler, d'assurer une alimentation minimum, l'aide
alimentaire est de plus en plus utilisée venant après les magasins de hard discount (produits à
prix réduit). Enfin, on remarque que les publics touchés par la malnutrition mangent peu de
viande, peu de poisson et peu de fruits et légumes.
4.6 La malnutrition au Sénégal :
7       La malnutrition et plus précisément le rachitisme, enregistre en Afrique subsaharienne
le taux le plus important : 43 %. Et si on observe une diminution importante au Sénégal, la
situation reste toujours préoccupante ; la malnutrition touche 25 % des habitants, le taux de
mortalité infantile est de 66 pour 1000, le taux de mortalité des moins de 5 ans est de 108
pour 1000 (unicef, OMS) 8 et le taux d'enfants en sous-poids est de 14 % (13 % chez les
garçons et 14 % chez les filles) 9.
        Par ailleurs, si il n'a pas été constaté de famine ces dernières années, l'invasion des
criquets ravageant les cultures céréalières, la raréfaction de poisson de qualité par une pêche
intensive dans les eaux territoriales ont provoqué un développement croissant de malnutrition. 6
        Afin de combattre cet état de fait, il est important de souligner la présence de la Fondation
Education-Santé présidée par Madame Viviane Wade dont le rôle et les actions sont
déterminantes.
        Enfin, la lutte efficace contre la malnutrition, nécessiterait, selon Madame WADE, une
production industrielle. Aussi, ce projet s'inscrit dans une démarche complémentaire.

Sources :
0 http://www.feedingminds.org/info/background_fr.htm -
http://youthink.banquemondiale.org/sujets/sante/quest-ce-que-la-malnutrition
1http://fr.wikipedia.org/wiki/Malnutrition
2 http://www.msf.fr/?page=medical&section=4&cat=9&id=4&title=malnutrition
3 http://www.antenna.ch/malnutrition§.html
4 http://www.selfrance.org/index.php?id=31
5               http://collectifsdfalsace.20minutes-blogs.fr/archive/2007/12/17/france-la-malnutrition-
consequence-de-la-precarite.html Colloque « Nutrition et précarité » à Brest le 6 décembre 2007.
6 http://www.rewmi.com/EXCLUSIF-MME-VIVIANE-WADE-PREMIERE-DAME-DU-SENEGAL-
Par-le-travail-sortir-la-femme-de-la-pauvrete_a21359.html
7 http://www.prb.org/FrenchContent/Articles/2008/StuntingSSAfrica.aspx
(Lutte contre la malnutrition infantile en Afrique Subsaharienne)
8 http://www.unicef.org/publications/files/Progress_for_Children-No.9_EN_081710.pdf Page 52
9 http://www.who.int/whosis/whostat/EN_WHS10_Full.pdf

       Lutter contre la malnutrition demande des moyens importants, la prise en compte des
spécificités de chaque pays (culture, traditions culinaires ...) et malheureusement, quand les
terres cultivables (céréales), les ressources de pêche ne sont pas suffisantes ou quand la viande
n'est pas accessible aux personnes concernées, il devient intéressant de se pencher sur des
produits complémentaires qui ont un effet quasi immédiat sur l'amélioration de l'état de santé ou
l'apport nutritionnelle (protéines, vitamines, acides aminés) et qui sont peu coûteux à produire. La

                                                      5
spiruline est l'un de ces produits qui est à même de participer à la réduction de la malnutrition
dans le monde.

5. La spiruline

5.1 Qu'est ce que la spiruline ?
       La spiruline (Cyanobactérie Arthrospira Platensis), une algue, est découverte dans les
années 60 au Tchad (spirulina platensis) et au Mexique (spirulina maxima). Survivante de plus de
3 milliards d'années, la spiruline se développe dans les lacs et étangs. La spiruline est connue
comme être l'élément nutritif le plus riche de la terre. Excellente source de bêta carotène, 10 à 15
fois plus que dans les carottes, c'est aussi un antioxydant essentiel qui contribue à protéger les
cellules saines du corps. Par ailleurs, il semblerait que la spiruline contribue au traitement du
diabète, de la dépression ou même du cancer.
       Enfin, la spiruline possède un ratio imbattable (surface/eau/protéines) quant à la
surface nécessaire (1 m2) et à la quantité d'eau nécessaire (2500 Litres) pour obtenir un 1
kg de protéines alors qu'il faut 200 m2, 100 000 Litres d'eau pour obtenir 1 kg de protéine
d'origine animale. Alors, quand tout le monde ne peut pas consommer de la viande en quantité
suffisante et que la spiruline est l'aliment le plus nutritif au monde, il est utile et pertinent de se
pencher sur le développement de la spiruline en tant que solution pour participer à la réduction de
la malnutrition, en particulier en Afrique et ainsi permettre de combler des carences dans une
alimentation incomplète ou pas assez variée. 2 grammes par jour pour un enfant pendant 6 à 8
semaines suffisent pour le sortir d'un état de malnutrition.

5.2 Quels sont les bienfaits de la spiruline ?
        La spiruline peut être consommée par les enfants, les femmes (enceintes), les personnes
âgées, les sportifs, des personnes ayant une maladie chronique pour renforcer les défenses
immunitaires, développer la force musculaire, favoriser l'élimination des toxines, réduire le stress,
réduire la fatigue et les états d'anémie mais aussi stimule la concentration.
        Une cuillérée à soupe de spiruline par jour suffit pour maintenir un enfant sans carence.
        La spiruline Platensis Spirulina est reconnue, par la publication de nombres d'études, pour
avoir une efficacité certaine sur la malnutrition protéino-énergétique ainsi que sur la carence en
vitamine A.
http://www.institut-paul-ricard.org/Institut/Images/colloque_spiruline_tulear.pdf

5.3 Quelle est la composition de la spiruline ?




5.4 Quels sont les apports nutritionnels de la spiruline ?
      Vitamines : A, E, D, B1, B2, B3, B5, B6, B7, B8, B9, B12, K, PP.
      Minéraux et oligo-éléments : calcium, phosphore, magnésium, fer, zinc, cuivre,
manganèse, chrome, sodium, potassium, sélénium.
      Acides aminés essentiels : tous, dont : cystine, isoleucine, leucine, lysine, méthionine,
phénylalanine, thréonine, tryptophane et valine.
      Acides gras essentiels - oméga 3 et 6 : Acide linoléique, gamma linoléique, dont la fraction
acide di homo gamma linoléique.



                                                  6
La spiruline apporte :
  * Valeur calorique : 370 kcal / 1569 kJ
  * Glucides : 13 grammes
  * Protides : 67 grammes
  * Lipides : 1,9 grammes
  * Fibres : 0,9 grammes




        La spiruline contient jusqu'à 70 % de protéines (soja : 35 %, viande : 22 %, oeufs : 16 % ;
maïs : 9 %) : , de sels minéraux, des oligo-éléments et de nombreuses vitamines. Elle contient
125 fois plus de protéines que le maïs, 100 fois plus que la viande de boeuf et 250 fois plus que le
riz. Elle donne 45 fois plus de fer que les épinards.
        Le taux de lipides dans la spiruline est d’environ 5 à 6 %. En ce qui concerne les oligo-
éléments, dix grammes de spiruline contiennent 100 mg de calcium, 160 mg de potassium, 460
mg de manganèse, 28 % de sélénium, 1 mg d’acide folique et 15 mg de fer hautement
assimilable.

5.5 Quelles sont les conditions de production de la spiruline ?
5.5.1 Le terrain
       Le terrain d'accueil d'une ferme à spiruline doit être plat. Les bassins seront éloignés des
routes, des arbres mais proches d'une source d'eau et d'énergie.
5.5.2 Le climat
       Le climat idéal de développement de la spiruline comprend une température comprise
entre 20 et 35 ° En dessous de 20° et au dessus de 35° ont pour conséquence l'arrêt du
                c.                    c                      c
développement de la spiruline. Cependant, une serre peut conserver la chaleur, protéger les
bassins des intempéries, des insectes. Les bassins seront exposés à l'ombre.
5.5.3 L'eau
        L'eau alimentant les bassins peut être de l'eau de pluie, de l'eau d'un fleuve ou d'une rivière
et aura les caractéristiques suivantes :
. Eau nécessaire pour un kilogramme de protéines : 2498 litres d’eau saumâtre.
. Température optimale : 25 à 38 ° C
. pH: 8,5 - 11
. Une forte intensité lumineuse
. CO2, N, S, K, P, Ca, Fe, Mg,...
. Salinité de l'eau à au moins 10g/litre

5.5.4 Les bassins
       Les bassins, en bois ou en plastique, seront exposés à l'ombre, éloignés des arbres, des
routes et des milieux pollués, hauts d'environ 30 à 40 cm à partir du fond et aux angles arrondis.
Enfin, le fond doit être plat avec un légère pente (pour faciliter la vidange).
       La surface du bassin peut être en dur (parpaings, briques ...), en bâche plastique, en argile.
       Le bassin sera recouvert, le cas échéant par des branches de palmiers pour protéger de la
chaleur ou par une bâche en plastique pour préserver des pluies, de la poussière, des insectes,
de l'évaporation ou du froid. Une moustiquaire peut être utilisée pour protéger le bassin des
insectes.

                                                  7
5.5.5 Le matériel nécessaire pour produire de la spiruline
. Film PE de serre épaisseur 0,2 mm (pour bassin extensible)
. Récipients genre "Tupperware" (pour test d'humidité et stockage de biomasse)
. Bassines (blanches de préférence) dont une à bords droits
. Seau plastique (blanc de préférence et gradué)
. Balai plastique
. Jarre graduée plastique de 1 litre
. Etiquettes autocollantes
. Papier filtre type filtre à café Mellita N°
                                            4
. Entonnoir plastique
. Pelle plastique à bord droit
. Secchi
. Sachets de sels pour le premier mètre carré de production
. Kit d'analyse d'eau Merck (nitrate, sulfate, ammonium, calcium, dureté)
. Balances électroniques 100 g (à 0,1 g) et 3 kg
. Petits récipients plastique pour pesées
. Seringues, compte-gouttes
. Fonds d'évier plastique (pour presse)
. Papier absorbant type Sopalin
. Thermomètre (0 - 100° ), densimètre (1000 - 1050 g/l)
                            C
. PHmètre avec une électrode de rechange
. Etalons de pH 7 et 10 en gélules
. Hygromètre digital
. Piles de rechange
. Pissette
. Compresseur et pompes d'aquarium
. Pompe vide-cave
. Bidons plastiques pour cultures labo, lampe de chevet 40 Watt
. Tube souple diamètre 4 mm pour air, té avec robinets
. Tube souple diamètre 10 mm pour pompe
. Tuyau d'arrosage avec embout à jet réglable
. Programmateur et prises multiples
. Mètre de poche
. Loupe (x25) ou microscope (x100)
. Cistes (oeufs) d'Artémias et mini aquarium pour tests de toxicité
. Tissus de filtration 30 microns en polyester
. Tissus 315 microns en polyester
. Grille plastique pour cadres de filtration
. Extrudeuse
. Séchoir électrique ou de quoi construire un séchoir solaire (moustiquaire, film plastique noir,
ventilateur)
. Sachets thermoscellables pour emballage spiruline
. Kit de réparation de bâches plastique
. Agrafeuse et agrafes
. Outils de base (scie, tournevis, marteau, ciseaux), clous, vis
. Lampe de poche
. Souche de spiruline 100 % spiralée ou ondulée
. Manuel de culture artisanale (livre et disquette)
. Bicarbonate
. Sel de cuisine
. Urée
. Nitrate soluble
. Phosphate soluble

                                               8
. Sulfate de magnésium
. Sulfate de potassium
. Sel de calcium soluble ou chaux
. Oligoéléments
. Ferfol ou Fetrilon (fer chélaté) ou acide citrique ou jus de citron
. Acide chlorhydrique concentré
. Soude ou potasse caustique ou carbonate de soude (ou sinon cendre)
. Eau potable ou filtrée

Et le matériel minimum ...
. Un flacon de spiruline vivante
. Un bassin couvert d’une surface totale de 4 m2 comprenant: 2 feuilles de polyéthylène 0.2 mm,
4 armatures en demi-cercle, trois barreaux de 4 m, des planches ou des briques pour la
construction des murets.
. Une mini pompe électrique, type aquarium, 220V, 5-7 W (agitation et récolte)
. 1 000 litres de milieu de culture (eau, engrais et sels minéraux selon recette)
. Quelques instruments de mesure simples: un disque de Secchi, du papier-pH, un thermomètre
. Un équipement de récolte
. Une extrudeuse et un séchoir à plateaux amovibles
Un petit compresseur d’air, type aquarium (env. 5W)

5.5.6 La gestion et l'organisation ?
       La gestion d'une ferme nécessite de bien s'organiser pour tenir à jour un relevé de
données sur l'état des cultures (quantité, qualité) et un personnel suffisant pour suivre l'évolution
de la culture de spiruline ; à ce titre, un manuel d'exploitation édité par l'association Antenna
Technologies est diffusé et à disposition. Les relevés de contrôle qualité pourront être gérés par
un logiciel fourni par la même association.

5.5.7 Comment produire la spiruline ?
       Le manuel Jourdan est une ressource très utile. Les étapes de production de spiruline sont
donc l'ensemencement, la récolte comprenant la filtration, le pressage, l'extrusion, le
séchage, le conditionnement, la conservation (à l'abri de la lumière et de l'humidité).

5.5.7.1 L'ensemencement
       Principe : On débute avec un échantillon de spiruline (souche fournie par un partenaire)
qu’on fait croître dans une bassine puis on augmente petit à petit le volume. Cela peut prendre
plusieurs semaines pour ensemencer le bassin. Ensuite quand la biomasse s’est suffisamment
développée, on récolte par filtration à l’aide d’une toile qu’on essore par compression. Le produit
est ensuite séché et conditionné sous diverses formes. Le rendement peut atteindre 4 à 5 g par
jour par m² et le taux de reproduction croître de 20 % par jour.

       L’ensemencement d’un bassin de 50 m² peut ainsi demander 5 à 6 semaines en
partant d’un échantillon de culture de 3 litres environ.
        Quand on a obtenu une culture d’environ 18 cm d’épaisseur dans le bassin définitif, avec
une concentration convenable (Secchi inférieur à 3) on peut commencer à récolter chaque
jour ou tous les deux jours.
       Les bassins sont remplis à 18 ou 20 cm d’eau potable dans laquelle on ajoute des intrants
qui vont assurer un pH convenable (basique mais inférieur à 11) et alimenter la culture. A
cet effet on utilise habituellement le bicarbonate de sodium et l’urée (ou des nitrates).
Le bassin doit être régulièrement agité par une roue à aubes, un balai, une épuisette ... au
moins 4 fois par jour.



                                                 9
5.5.7.2 La récolte
       La récolte, dans l'idéal, est réalisée surtout le matin et le produit consommé directement.
Quand on a obtenu une culture d’environ 18 cm d’épaisseur dans le bassin définitif, avec une
concentration convenable (Secchi inférieur à 3) on peut commencer à récolter chaque jour
ou tous les deux jours. La récolte comprend les étapes de filtration, d'extraction, de presse,
d'extrusion et de séchage.

5.5.7.2.1 La filtration
       La filtration consiste à utiliser une poche en toile filtrante en nylon ou en polyester de 40
microns dans laquelle on verse la culture. Le tamis va retenir les impuretés tandis que la poche va
retenir la spiruline que l'on va essorer par compression.

5.5.7.2.2 Le pressage
       Une fois la filtration effectuée, on comprime, compresse la poche de spiruline jusqu'à
obtenir la consistance d'un fromage frais. Sans procédé de conservation, la spiruline doit être
consommée rapidement. Le pressoir à vis est un outil parfait pour réaliser cette opération. Une
fois pressée, la pâte à spiruline contient 25 % de matière sèche.

5.5.7.2.3 L'extrusion
       L'extrusion consiste à former, à l'aide d'un « pistolet », des « spaghettis » de spiruline
répartis sur, par exemple, une grille en plastique pour favoriser son séchage.
Note : le pistolet peut être l'instrument utilisé pour décorer les gâteaux.

5.5.7.2.4 Le séchage
       Les grilles sont disposées dans une armoire ventilée et grillagée, à l'abri de la lumière
directe et des insectes.

5.5.7.2.5 Le conditionnement et la conservation
       Les spaghettis séchés sont ensuite moulus, broyés à la main ou au moulin à café et
conditionnés dans des sachets, puis stockés dans des boîtes métalliques. La durée estimée de
conservation, dans ces conditions, est de 1 an.

5.5.8 Quelques recommandations en matière d'hygiène

- matériel en plastique alimentaire, verre ou inox
- port de gants, masques, résilles
- filtration de l'air
- stérilisation des outils, du produit et des emballages. De telles précautions paraîtront hors de
portée des exploitations familiales ou artisanales, mais celles-ci doivent au moins s'efforcer de
travailler le plus proprement possible. Le niveau d'hygiène à respecter s'apparente à celui qui est
habituel au niveau de la cuisine et de la vaisselle familiale ou communautaire dans la région.
Voici quelques recommandations de bon sens :
- Vérifier qu'il ne reste pas de la spiruline dans les recoins du matériel après nettoyage (par
exemple sur les bords des cadres de filtration, ou dans l'extrudeuse).
- Utiliser des ustensiles de couleur blanche de préférence.
- Eviter le contact de restes de spiruline sèche avec de la biomasse fraîche.
- Eviter le contact des ustensiles avec le sol ou le ciment qui sont des nids à microbes.
- Ne jamais toucher avec les doigts nus de la spiruline sèche pour ne pas risquer de la contaminer
par des staphylocoques dorés.
- Eloigner les rongeurs (il existe des appareils à ultrasons pour cela).
- Couvrir les récipients contenant de la biomasse pour éviter qu'elle se salisse.


                                                10
6. L'alimentation au Sénégal

6.1 Introduction
         Des féculents à la viande ou au poisson en passant par les fruits et légumes, on trouve de
tout au Sénégal mais pas forcément en quantité suffisante et à la portée de tous. En effet, les
familles les plus modestes ne prendront, en plus du petit déjeuner qui est composé généralement
de pain et de café ou de thé pour les adultes et d'une bouillie à base de mil pour les enfants,
qu'un repas dans la journée. Ce dernier sera servi dans l'après-midi ou le soir.
         Il est important de noter l'absence d'entrées et de desserts ; le repas est concentré sur le
plat principal. Le mode de cuisson privilégié pour les viandes et poissons est la grillade et la
cocotte pour les légumes.
         Dans toutes les catégories sociales, les mêmes plats sont consommés.
6.2 Les manières de table
        Peu de cérémonial, pas d'assiette individuelle ; tout le monde mange dans le même plat
avec sa main droite en consommant la part du met qui se trouve en face de lui.
6.3 Les aliments utilisés dans la cuisine sénégalaise
Les féculents : le riz et le mil sont les féculents les plus courants. Le blé, faute d'un climat
approprié (absence de saison froide) et sauf importation, n'est pas présent.
L'huile : l'huile d'arachide remporte l'adhésion sur l'apport de matière grasse.
Le lait en poudre : importation. Elément essentiel dans l'alimentation des enfants
Le Kub / Maggi : il est le principal condiment ajouté aux plats pour faire les sauces.
Les fruits : mangue, papaye, agrumes, banane, goyave, pain de singe (fruit du baobab)
Les légumes : chou, carotte, pomme de terre, aubergine amère (diakhate), manioc, tomate, ail,
oignon, navet, piment, sorgho, gombo
Les boissons : le thé à la menthe, le bissap (fleurs de l'hibiscus), le café, jus de fruits, Bouy
(boissson à base de pain de singe : fruit du baobab)
Les poissons : thiof (mérou bronzé), yété. Très peu de crustacés
Les viandes : le mouton, l'agneau, le boeuf, la chèvre et le poulet sont les viandes les plus
consommées.
6.4 Des exemples de repas consommés par les sénégalais
Thié boudienne : mérou ou dorade, yété, légumes (chou, carotte, potiron, aubergine, manioc),
piment, ail, persil, concentré de tomate, riz
Poulet Yassa : poulet, citron vert, ail, oignon, piment, sel, poivre, huile d'arachide, moutarde, riz
Yassa au poisson : même ingrédients que le yassa au poulet mais avec du poisson
Mafé : oignons, tomate concentree, pate d'arachide, ail, carottes, navets, manioc, patate douce,
cubes maggie, agneau, sel, poivre, autres epices, riz
Mboum : couscous à base de mil
6.5 Introduction de la spiruline dans l'alimentation
         La spiruline, fraîche ou en poudre, pourrait être insérée dans les sauces, mélangée aux
épices ... En effet, au vu de la faible quantité de spiruline (quelques grammes), celle-ci passerait
inaperçue dans le plat.




                                                 11
7. Problématique – les enjeux

         Comment réduire des états récurrents de malnutrition dans la population ? Comment
encourager le développement de la spiruline pour qu'elle soit une activité génératrice de revenus,
d'emploi ? Comment assurer une situation d'autosuffisance alimentaire et de sécurité
nutritionnelle ?

8. Finalité

. Participer à la lutte contre la faim

9. Le but

. Assurer une autosuffisance alimentaire en terme qualitatif et quantitatif
. Assurer une sécurité nutritionnelle
. Lutter contre la malnutrition

10. Les objectifs du projet

. Informer et sensibiliser la population aux bienfaits et aux qualités nutritives de la spiruline
. Former un groupe de personnes intéressées par la production de spiruline
. Développer une activité de production de la spiruline
. Promouvoir les actions et les résultats liés à la production et à la consommation de la spiruline
. Développer une activité génératrice de revenus

11. Les publics visés

. Les enfants
. Les personnes âgées
. Les femmes en état de grossesse
. Les personnes malades

12. Etat de la malnutrition et des besoins en spiruline au village de Diabal

12.1 Introduction
         Coût élevé de la viande, raréfaction du poisson et insuffisance du pouvoir d'achat... sont
les principales causes des états de malnutrition. Les cas les plus graves touchent les enfants.

12.2 Consommation actuelle de spiruline
        Actuellement, il existe une consommation de spiruline par les habitants du village.
Malheureusement, la consommation reste insuffisante pour combler les besoins de tous (enfants,
femmes enceintes, personnes âgées) et suffit tout juste à maintenir dans un état acceptable les
bénéficiaires.
        La consommation actuelle est de 75,375 grammes par jour, soit 2261,25 grammes par
mois et bénéficie à 186 personnes (9 % de la population) dont 123 adultes (21 personnes âgées
et 102 femmes enceintes) et 63 enfants (15 de 0 à 2 ans, 37 de 3 à 5 ans et 11 de 6 à 12 ans).




                                                  12
Voici la posologie appliquée actuellement :
                                               Les enfants
        15 enfants de 0 à 2 ans : ¼ de comprimé, soit 0,125 gramme par jour et par enfant
        37 enfants de 3 à 5 ans : ½ comprimé, soit 0,250 gramme par jour et par enfant
        11 enfants de 6 à 12 ans : ½ comprimé, soit 0,250 gramme par jour et par enfant
        Consommation totale : (15 x 0,125)+(37 x 0,250)+(11 x 0,250) = 13,875 grammes par
jour pour 63 enfants

                                               Les adultes
          21 personnés âgées : 1 comprimé, soit 0,500 gramme par jour et par adulte
          102 femmes enceintes : 1 comprimé, soit 0,500 gramme par jour et par adulte
          Consommation totale : (21 x 0,500)+(102 x 0,500) = 61,5 grammes par jour pour 123
adultes
                              Consommation journalière de spiruline
                   Consommation totale des enfants + consommation totale des adultes
                                        13,875 + 61,5 = 75,375

          La consommation théorique mensuelle est de : 2261,25 grammes par mois

        Enfin, la dépense mensuelle actuelle consacrée à l'achat de spiruline est de l'ordre de
90 à 100 €. Cette dernière est achetée auprès de structures pharmaceutiques, en sachet ou en
comprimé. Cette dépense peut donc être difficilement réévaluée, surtout pendant une période
longue.

12.3 La consommation idéale
          Sachant que pour sauver un enfant en état de malnutrition, la posologie admise
couramment est de 2 grammes (et plus) par jour et par enfant pendant 6 à 8 semaines. Ainsi,
il serait nécessaire, pour le centre de santé, d'augmenter les dépenses de manière importante
pour s'assurer que les enfants soient dans un état favorable et rassurant.

12.4 Consommation idéale, production & surface du bassin
       La quantité idéale est estimée, au minimum, à 2 grammes par jour par enfant (2 x 63) et
de 1 gramme par jour et par adulte (1 x 123), soit 249 grammes par jour, ou 7470 grammes
par mois.
       Sachant que la production moyenne de spiruline au mètre carré est de 5 à 10
grammes, il faudrait au choix :
       . un bassin de 50 mètres carrés avec une production moyenne au mètre carré de
6 grammes par jour pour 9000 grammes par mois
       . un bassin de 40 mètres carrés avec une production moyenne au mètre carré de
8 grammes par jour pour 9600 grammes par mois
       . un bassin de 60 mètres carrés avec une production moyenne de 6 grammes par jour
pour 10800 grammes par mois
       . un bassin de 60 mètres carrés avec une production moyenne 8 grammes par jour
pour 14400 grammes par mois.

        Par ailleurs, la posologie suivante convient également : 1 gramme par jour pour enfant
(1 x 63) et adulte (1 x 123), soit 186 grammes par jour ou 5580 grammes par mois. Cette
posologie pourrait être appliquée dans les premiers mois pour cause de production insuffisante et
pour éviter une trop grande différence de posologie par rapport à la celle administrée jusqu'à
présent (de 0,125 à 0,250 gramme par jour et par enfant).




                                               13
12.5 Tableau de simulation de posologie & de consommation (en grammes)

 Evaluation des besoins locaux                                      Simulation de posologie

                                               Nombre       POS1     POS2 POS3 POS4 POS5 POS6
 Nombre d'enfants 0 à 2 ans                      15          0,13     0,5         1         2     2      1
 Nombre d'enfants 3 à 5 ans                      37          0,25     0,5         1         2     2      1
 Nombre d'enfants 6 à 12 ans                     11          0,25     0,5         1         2     2      1
 Nombre d'enfants                                63

 Nombre de femmes enceintes                     102          0,5      0,5         1         1     0,5   0,5
 Nombre de personnes âgées                       21          0,5      0,5         1         1     0,5   0,5
 Nombre d'adultes                               123

 Nombre total de bénéficiaires                  186

 Consommation journalière Enfants                           13,88     31,5    63           126    126   63
 Consommation journalière Adultes                           61,5      61,5    123          123   61,5  61,5
 Consommation journalière TOTALE                            75,38      93     186          249   187,5 124,5

 Consommation mensuelle Enfants                             416,25   945 1890 3780 3780 1890
 Consommation mensuelle Adultes                              1845   1845 3690 3690 1845 1845
 Consommation mensuelle TOTALE                              2261,25 2790 5580 7470 5625 3735

         POS : Posologie
Note :
. La posologie 1 est le dosage actuellement administrée
. La posologie 3 correspond à 4 fois la dose administrée aux enfants et à 2 fois la dose
administrée aux adultes. Cette dose provoque une nette amélioration sans changement brutal
dans l'organisme.
. La posologie 4 correspond à la dose idéale.
. La surface de bassin nécessaire pour produire par mois suffisamment de spiruline pour
satisfaire les besoins de la posologie 3 est de 25 m2. Une production moyenne de 8 grammes
par jour et par mètre carré donnerait 6 000 grammes par mois (25 x 8 x 30 jours)
. La surface de bassin nécessaire pour produire par mois suffisamment de spiruline pour
satisfaire les besoins de la posologie 4 est de 40 m2. Une production moyenne de 8 grammes
par jour et par mètre carré donnerait : 9 600 grammes par mois (40 x 8 x 30 jours)
. La surface qui devrait permettre d'atteindre un équilibre financier est de 60 mètres carrés
avec une production moyenne au mètre carré de 6 à 8 grammes par jour.

12.6 Hypothèse de rentabilité financière
       Tableau simplifié du coût de revient de spiruline selon la surface
                                              Cout de revient
                               Type charge
                                    Poste              60 50 25 40
                               CF   Salaire            200 200 200 200
                               TOT Charges Fixes       200 200 200 200

                               CV   Intrants                   50 40         20       30
                               CV   Entretien                  25 20         10       15
                               CV   Outillage fournitures      30 25
                               CV   Conditionnement            35 25         15       20
                               TOT Charges Variables          140 110        45       65

                                                      14          TOTAL
                                                              340 310 245 265
CV : Charges Variables
         CF : Charges Fixes
         60, 50, 40, 25 : surface du bassin en m2

         Tableaux de simulation de chiffre d'affaires et de bénéfice de la vente de spiruline

       . Exemple : 50 m2 de bassin pour 8 grammes de production moyenne par jour et par m2
donne 9000 grammes pour 1 mois. La production est intégralement vendue.
       . La consommation locale correspond à la vente aux habitants du village selon la
posologie appliquée dans le tableau de simulation de posologie 12.5 Voir ligne Consommation
mensuelle totale. POS : Posologie
       . La consommation potentielle extérieure correspond à la vente de spiruline à des
personnes situées hors du village.
       . Le prix de vente est exprimé pour 1gramme et en €
       . CA : Chiffre d'Affaires


    50       6                                   POS1         POS2 POS3 POS4             POS5     POS6
           9000     Consommation locale            2261,25      2790     5580     7470     5625     3735
                    Prix de vente                     0,03      0,03     0,03     0,03     0,04     0,03
                    CA Vente locale                 67,84       83,7 167,4 186,75 196,88 112,05

                    Consommation potentielle extérieure
                                                   6738,75      6210     3420     1530     3375     5265
                    Prix de vente                      0,05     0,05     0,06      0,1     0,05     0,05
                    CA Vente extérieure           336,94       310,5 205,2        153 168,75 263,25

                    CA Total                     404,78       394,2    372,6 339,75 365,63        375,3
                    Coût de revient                310         310      310   310    310           310
                    Bénéfice                      94,78       84,2      62,6 29,75 55,63           65,3


    50       8                                   POS1         POS2 POS3 POS4             POS5     POS6
           12000    Consommation locale            2261,25      2790     5580     7470     5625     3735
                    Prix de vente                     0,03      0,03     0,03     0,02     0,03     0,03
                    CA Vente locale                 67,84       83,7 167,4       149,4 168,75 112,05

                    Consommation potentielle extérieure
                                                   9738,75      9210     6420     4530     6375     8265
                    Prix de vente                      0,05     0,05     0,05     0,05     0,05     0,05
                    CA Vente extérieure           486,94       460,5     321     226,5 318,75 413,25

                    CA Total                     554,78       544,2    488,4    375,9    487,5    525,3
                    Coût de revient               310          310      310      310      310      310
                    Bénéfice                     244,78       234,2    178,4     65,9    177,5    215,3




                                                      15
60      6                                   POS1         POS2 POS3 POS4             POS5     POS6
          10800    Consommation locale            2261,25      2790     5580     7470     5625     3735
                   Prix de vente au gramme           0,03      0,03     0,03     0,03     0,03     0,03
                   CA Vente locale                 67,84       83,7 167,4       224,1 168,75 112,05

                   Consommation potentielle extérieure
                                                  8538,75      8010     5220     3330     5175     7065
                   Prix de vente                      0,05     0,05     0,05     0,05     0,05     0,05
                   CA Vente extérieure           426,94       400,5     261     166,5 258,75 353,25

                   CA Total                     494,78       484,2    428,4    390,6    427,5    465,3
                   Coût de revient               340          340      340      340      340      340
                   Bénéfice                     154,78       144,2     88,4     50,6    87,5     125,3

    60      8                                   POS1         POS2 POS3 POS4             POS5     POS6
          14400    Consommation locale            2261,25      2790     5580     7470     5625     3735
                   Prix de vente                     0,03      0,03     0,03     0,02     0,03     0,03
                   CA Vente locale                 67,84       83,7 167,4       149,4 168,75 112,05

                   Consommation potentielle extérieure
                                                12138,75      11610     8820     6930     8775    10665
                   Prix de vente                      0,05     0,05     0,05     0,05     0,05     0,05
                   CA Vente extérieure           606,94       580,5     441     346,5 438,75 533,25

                   CA Total                     674,78       664,2    608,4    495,9    607,5    645,3
                   Coût de revient               340          340      340      340      340      340
                   Bénéfice                     334,78       324,2    268,4    155,9    267,5    305,3

         Observations :
        . La surface de 60 m2 est la valeur la plus pertinente dans la mesure où elle permet de
vendre la production à un prix raisonnable, tant pour la consommation locale que pour la
consommation extérieure
        . La production moyenne au m2 à 8 donne de très bons résultats.
        . Sur l'hypothèse de la gratuité de la distribution de spiruline aux habitants du village,
une surface de 50 ou 60 m2 avec 8 grammes de production moyenne par m2 et par jour au
prix de vente de 5 centimes d'euros le gramme sur la POS3 semble donné de bons résultats.
        . Les autres résultats sont également à prendre en compte puisque selon les besoins, le
nombre de personnes et l'état de malnutrition, la posologie administrée sera différente. Et donc, la
quantité vendue à l'extérieur sera plus importante.
        . A noter que le salaire (2400 €), les intrants ainsi que l'outillage sont financés la
première année. Soit, une économie, un gain de 3780 € environ. Une somme qui peut être
consacrée à renouveler le petit outillage, agrandir les bassins, préserver le salaire des deux
employés pour l'année à venir ... Et donc, une part plus importante pour le bénéfice.

12.7 Rôle du centre de santé
         Il est important de souligner ici le rôle important et primordial du centre de santé dans la
médiation, l'information et la sensibilisation des parents et des responsables éducatifs dans la
lutte contre la malnutrition et dans la promotion et le développement de la spiruline. Actuellement,
le centre de santé délivre déjà de la spiruline et conseille les parents.

Note : les chiffres concernant le nombre de bénéficiaires, la consommation actuelle de spiruline
ainsi que les dépenses ont été fournis par le centre de santé du village.


                                                     16
13. Proposition

. Créer une ferme à spiruline
13. 1 Fonctionnement envisagé
La ferme sera gérée par 2 personnes salariées à mi-temps. La gestion sera complétée par des
personnes bénévoles.

14. Actions

. Information et sensibilisation des habitants aux bienfaits de la spiruline
. Formation d'un groupe de personnes à la culture de spiruline.
. Création d'une ferme à spiruline
. Actions de promotion et de valorisation du projet

15. Moyens

15.1 Moyens humains
15.1.1 En France
. Président de l'association : Monsieur M BOUM M'Baye Baba
. Représentant du projet pour la Mauritanie : Monsieur SY Serigne
. Nutritionniste : Monsieur Jérôme CARADEC
. Producteur de spiruline : Monsieur Mathieu BELLES
. Animateur de développement : Monsieur Bruno GARCIA
. Assistantes à la coordination du projet : Mesdames Marie LECERF et Corinne LEVEQUE
. Communication : Monsieur Yann BEZZI
. Traduction : Mademoiselle Christelle ABAUTRET
15.1.2 Au Sénégal et autres
. Responsables du village
. Personnel du centre de santé (médecin, infirmières, sages-femmes)
. Enseignant – Chercheur en microbiologie à l'Université de Ngaoundéré au Caméroun : Monsieur
BOUBA ADJI Mohammadou
15.2 Moyens matériels
. Véhicule : camionnette, voiture
. Terrain
. Matériel nécessaire à la conception de la ferme à spiruline (voir Quelles sont les conditions de
production de la spiruline ? 5. Le matériel nécessaire pour produire de la spiruline)

16. Calendrier prévisionnel

Avril à Juillet
. Analyse de spiruline (comprimés, gélules, poudre) issue de divers endroits (Chine, Andes).
. Autorisations administratives
Septembre à Décembre 2011
. Recherche de financement et confirmation des partenaires pressentis
        Les fonds seront sollicités auprès d'organismes publics et privés. Les partenariats
privilégiés le seront par leur engagement à long terme et par la visée humanitaire.

Janvier à Juin 2012
. Information et sensibilisation de la population.

                                                     17
Les actions d'information et de sensibilisation devront tenir compte des habitudes
culinaires, des réticences, des conditions de vie ... Elles seront dirigées, prioritairement et en
premier lieu par les responsables du village, le personnel de santé, le personnel éducatif, avant
de l'étendre à l'ensemble des personnes au cours, par exemple, d'une réunion des villageois.
        Par ailleurs, un temps d'expérimentation sera consacré pour convaincre, par la pratique,
des bienfaits de la spiruline.
. Formation de villageois responsables de la ferme
        La formation pourrait, potentiellement, se faire auprès d'un gérant d'une ferme à spiruline
située à Bakel (à 20 km de Diabal). Ce dernier a suivi une formation auprès du CFPPA de Hyères
, a mené un projet de développement de la spiruline depuis 2007 et donc a suffisamment de recul
pour en parler et transmettre. Le personnel de santé sera, à son tour, formé aux usages et à
l'administration de la spiruline aux patients, aux femmes enceintes et aux enfants.
. Création d'une ferme pilote à spiruline
        La formation terminée et les premiers fonds réunis, la création d'une ferme pilote sera un
prolongement naturel.
Septembre 2012
. Création d'une ferme à spiruline grandeur nature
       Sous condition que la ferme pilote ait donné satisfaction dans ses premiers mois de
fonctionnement, une ferme à plus grande échelle (surface, nombre de personnes y travaillant,
commercialisation) sera créée. Une gestion à plus grande échelle devrait permettre de réduire le
coût de revient.
Janvier 2013 à ...
. Promotion et valorisation du projet
       Il paraît indispensable, au vu des enjeux, des fonds obtenus et des responsabilités
engagées, de prévoir une période de promotion et de valorisation du projet auprès d'acteurs
publics et privés au Sénégal et à l'étranger.

17. Partenaires potentiels du projet

17.1 En France
. Antenna Technologie (don de souche, appui technique)
. TECHNAP (conseil, formation, kit pédagogique)
. Spiruline France (don d'une souche)
. Laboratoire Bioreds (analyse nutritionnelle)
. Spiruline Sans Frontière (conseil)
. Ingénieurs sans frontière (appui technique)
. Santé sans frontière (conseil, accompagnement)
. CFPPA (Centre de Formation Professionnel et de Promotions Agricoles) Hyères (formation)
. Aéro Bretagne Solidarité (financement, accompagnement)
17.2 Au Sénégal
. Ministère de la Santé
. Laboratoire des moyens analytiques (analyse de l’eau)
. Institut Pasteur de Dakar (analyse nutritionnelle et bactériologique de la spiruline)
. Fondation Education – Santé (conseil, formation, don de souche)
. Région de Tambacounda (soutien institutionnel, communication)
. CEFP (Centre Expérimental d’Echanges et de Formation Pratiques) à Bakel (formation, gestion)
. UPHORBAK (Union des Producteurs Horticoles de Bakel) (formation, transfert de compétences)
. Ville de Diabal – Sénégal
. Communauté rurale de Gabou
18. Plan de communication
Tracts, page web consacrée au projet ... seront les principaux canaux de promotion du projet.
                                                18
19. Budget prévisionnel en € pour la première année

                         Dépenses                                          Produits

Billets avion 3 personnes pour 2 semaines         1800                     En France

Frais de santé (vaccins ...)                       150 IFREMER Brest                        100

Assurance                                          100 Ville de Brest                       300

Visas                                              100 Aéro Bretagne Solidarité             100

Frais administratifs (envoi de courriers)          100 Conseil Général du Finistère         600

Participation aux frais de nourriture                 50 Conseil Régional de Bretagne      1000

Bâche bassin                                      1000 Association Développement de        2800
                                                       Diabal

Bâche de serre & moustiquaires                     500 Fondations                          4500

Séchoir                                            500                     Au Sénégal

Analyse de l'eau + Analyse de la spiruline         450

Pressoir à vis                                     450 FSP Initiatives de                  7000
                                                       Codéveloppement

Roue à aubes + moteur (agitation)                  500 Région de Tambacounda                150

Extrudeuses                                        100 Communauté Rurale de Gabou           150

Microscope                                         150 Village de Diabal                    150

Construction 2 bassins de 30 m2 = 60 m2           6000 Fondation Education - Santé          500

Intrants (engrais ...)                            1500 Santé Sans Frontière                 250

Autres (balance, PHMètre, thermomètre,             400
sachets de conditionnement, toile polyester,
éprouvette, seringues, compte-gouttes ...)
Ordinateur                                         250

 Formation réalisée au Sénégal                    1000

Salaire de 2 employés à mi-temps (200 x 12        2400
mois) pour la première année
                     TOTAL                     17 500 €             TOTAL               17 500 €

                                                 19
Note : Le budget de la deuxième année (salaire, intrants, entretien, maintenance,
conditionnement, fournitures, outillage ...) a été evalué à 4620 € environ ; une somme assumée
par la vente de spiruline et par les revenus de la coopérative agricole.


20. Evaluation
Objectif 1 : Informer et sensibiliser la population
Critère d'évaluation quantitatif : nombre de réunions d'informations, nombre de participants
Critère d'évaluation qualitatif : compréhension, adhésion au projet
Outil d'évaluation quantitatif : comptage, bilan
Outil d'évaluation qualitatif : questionnaire, échanges, implication, réunion de bilan
Objectif 2 : Former un groupe de personnes à la culture de spiruline
Critère d'évaluation quantitatif : nombre de personnes formées
Critère d'évaluation qualitatif : qualité de la formation, implication des personnes formées
Outil d'évaluation quantitatif : feuille de présence
Outil d'évaluation qualitatif : bilan de formation, observation
Objectif 3 : Développer une activité de production de la spiruline
Critère d'évaluation quantitatif : nombre de bassins conçus, quantité de spiruline produite
Critère d'évaluation qualitatif : qualité de la spiruline
Outil d'évaluation quantitatif : observation, feuille de comptage
Outil d'évaluation qualitatif : contrôle qualité
Objectif 4 : Promouvoir les actions et les résultats du projet
Critère d'évaluation quantitatif : nombre d'interventions, nombre de personnes touchées
Critère d'évaluation qualitatif : niveau satisfaction, sensibilisation réussie
Outil d'évaluation quantitatif : bilan d'intervention
Outil d'évaluation qualitatif : échanges, qualité des retours
Objectif 5 : Développer une activité génératrice de revenus
Critère d'évaluation quantitatif : quantité de spiruline vendue, CA
Critère d'évaluation qualitatif : qualité de la spiruline vendue, bénéfice
Outil d'évaluation quantitatif : état de stock, bilan comptable
Outil d'évaluation qualitatif : contrôle qualité, satisfaction des clients, compte de résultat

21. Pérennité de l'action

. La ferme sera gérée par des personnes formées, salariées ou bénévoles. Si il y avait lieu que la
pérennité financière ne soit plus assurée, la ferme sera gérée collectivement et bénévolement.

22. Prolongements

22.1 A court terme : à 1 an
- Assurer une production suffisante pour une autosuffisance alimentaire du village
- Renforcer la formation des responsables de la ferme
- Développer une ferme de culture de spiruline à grande échelle.
22.2 A moyen terme : à plus de 2 ans
- Créer un centre de formation à la culture de spiruline et plus largement aux métiers agricoles.
En effet, compte tenu de la proximité du village de Diabal avec les frontières de la MAURITANIE
et du MALI, il semblerait pertinent d’implanter un centre de formation. Ce dernier profiterait
potentiellement à un nombre important de personnes et valoriserait le projet à une plus grande
échelle. (Voir Fig.1, 2 et 3 dans les annexes 20.1 Cartes).
                                                   20
23. Annexes


23.1 Cartes




                                                       Diaba
                                                         l




                     Fig.1 (Carte générale)




              Fig. 2 (Carte administrative générale)




                               21
Fig.3 (Carte administrative détaillée)




Fig.4 (Population mondiale touchée par la malnutrition)




Fig.5 (Population mondiale sous-alimentée)




                                                22
Fig. 6 (Vue aérienne des environs de Diabal)




Fig. 7 (Vue générale du village de Diabal)




Fig. 8 (Vue générale du village de Diabal avec aperçu des zones cultivables)




                                               23
23.2 Vidéos

Production de spiruline dans l'Aude par Mathieu BELLES
http://www.publicsenat.fr/vod/tous-au-vert/l-emission-eco-citoyenne-/66984

Spiruline au Bénin
http://www.youtube.com/watch?v=tyCtplSUI-Q

Culture familiale de spiruline
http://www.youtube.com/watch?v=Do3qvrCy3WI&feature=related

La spiruline au Burkina Faso
http://www.dailymotion.com/video/xrmxy_la-spiruline-au-burkinafaso_business

La spiruline avec Arte Mai 2005
http://www.dailymotion.com/video/x6e0w_la-spiruline-arte-mai-2005_news

Antenna.ch et la spiruline
http://www.dailymotion.com/video/x5hm2v_antenna-spiruline_tag

La spiruline : exemple de développement durable 1
http://www.dailymotion.com/video/xdvj3x_la-spiruline-exemple-de-developpeme_travel

Culture paysanne de spiruline
http://www.youtube.com/watch?v=UcIZjJ9GfFk&feature=related

Rayons x, spiruline
http://www.youtube.com/watch?v=t2FfK7Bfwkk

La spiruline - notre avenir et l'agriculture durable
http://www.youtube.com/watch?v=k5_tait02SQ

La spiruline du Docteur Marcus Rorher
http://www.youtube.com/watch?v=D0MYuEV5VBM




                                                   24
23.3 Témoignage

                     « Je me dope à la spiruline » http://ggbi.courseàpied.net
Témoignage d’un coureur à pied recueilli sur Internet :
      Durant la course, Rudy me faisait part de l’importance capitale des protéines dans notre
régime alimentaire. Importantes, car elles servent à une bonne régénération musculaire d’après
course et bien sur aussi au développement de ces mêmes muscles.

      Pour un apport suffisant et pour éviter toute carence, ma solution c’est environ 10 grammes
de spiruline quotidiennement.

      Ce sujet reviens de temps en temps sur le forum et comme il est abordé souvent sur le
coté comprimé qui es un des conditionnement possible de cet aliment, certains donneurs de
leçons trouvent souvent la réponse choc au choix, « c’est le début du dopage » ou encore « si tu
as besoin de ce genre de complément alimentaire, c’est que tu ne te nourris pas correctement ».

      Même genre d’arguments d’ailleurs que l’on trouve aussi lorsque l’on parle de gel ou barres
énergétique que l’on peu consommer pendant une compétition.

       Là où je pense que ces gens se trompent, c’est dans l’approche même du produit. Il ne faut
pas voir la spiruline comme un médicament, ni comme un complément alimentaire, mais comme
un aliment tout simplement.

       La spiruline est une algue qui a deux particularités très intéressantes, contrairement a la
plupart des algues, elle n’est pas toxique et d’autre part, elle contient entre autre 60 à 70% de
protéines là ou la viande n’en contient qu’entre 20 et 30%. Elle a en plus d’autres atouts comme
une présence importante de fer et de vitamines diverses.
       Elle est donc une alliée importante pour les végétaliens, mais aussi pour les coureurs que
nous sommes.

       Autre argument choc, pour produire un kilo de protéine issue de la spiruline, il faut 200 fois
moins de surface de culture et 40 fois moins d’eau que pour la même quantité de protéine
animale. Là où 100 000 litres d’eau et 200 mètres carrés de terre sont nécessaires pour obtenir
ce kilo de protéine, seul un mètre carrés et 2 500 litres d’eau suffiront pour son équivalent en
algue.

       Alors, je suis toujours dans une logique de dopage ? Suis-je vraiment un déséquilibré
diététique qui règle ses problèmes a coup de compléments alimentaire ?

      Bien sur, il y a un hic, car tout ne peu pas être parfait. Cette algue ne peu se consommer
crue que près des lieux de production, car dans cet état elle ne se conserve que très peu de
temps. Alors à moins d’habiter au bord de la mer et proche d’une production, il faut la consommer
sèche.

        Son second défaut est son goût. Beaucoup de gens ne trouvent pas cet aliment très
appétissant. Personnellement je trouve surtout qu’elle n’a pas de goût. C’est surtout sa couleur,
verte qui peu suggérer un mauvais goût. C’est pour cela que certains préfèrent la consommer
sous forme de gélules. Par contre sous ce conditionnement, elle coûte très cher (environ 250
euros le kilo contre 130 séchée sous forme de paillettes).
        Pour ma part, je l’achète directement à un producteur (voir son site
http://www.spirulinedeprovence.com) sous forme de paillettes que je verse sur une tartine de miel.



                                                 25
Chaque matin, c’est environ 5 à 10 grammes que j’ingurgite ainsi. Sa couleur est tenace, il
m’arrive parfois d’en manger dans du fromage blanc. C’est la couleur verte qui subsiste, oublié le
blanc. C’est tellement tenace que lorsque je me lave les dents après en avoir mangé et après
mon verre de jus d’orange et mon thé, c’est toujours le vert qui reste lorsque je me rince la
bouche.

      C’est son défaut, mais cela reste l’idéal pour avoir des quantités suffisantes de protéines
sans abuser de la viande. C’est d’une certaine manière écologique, car nous sommes de plus en
plus nombreux sur terre et il n’est pas possible de produire suffisamment de viande pour tous.

      D’ailleurs, au-delà de nos propres besoins, cette algue est aussi une solution pour les pays
en voie de développement qui regorgent d’habitant en sous alimentation. Non seulement cette
algue peu être produite en Afrique par exemple, mais elle ne coûte pas très cher à produire.




                                               26
23.4 Sites web
                                          Pourquoi la spiruline

http://www.bioticas.com/_mdb/produnits/46fr_Usage%20&%20Utilisation%20de%20la%20Spiruline.pdf -
Usage particulier de la spiruline

http://www.nhslife.com/media/upload/file/La-spiruline.pdf - Bonnes raisons de prendre de la spiruline

http://www.jle.com/e-docs/00/04/1B/27/vers_alt/VersionPDF.pdf - Le Técuitlatl, concentré de spirulines
source de protéines chez les Aztèques

http://consommacteurs.blogs.com/smp/spiruline_stories/ - Spiruline pour tous

                                               Composition

http://vertleburkina.unblog.fr/files/2008/02/image11.gif - Composition de la spiruline

http://www.spirulinet.com/composition_spiruline2.html

                                            Manuel de culture

http://www.antenna.ch/documents/manuelJourdan2061.pdf - Manuel de culture artisanale pour la
production de spiruline

http://pagesperso-orange.fr/petites-nouvelles/Manuel.pdf - Manuel de culture artisanale de spiruline

http://spirulina.online.fr/cd-cfppa/ - Manuel de culture artisanale de spiruline

http://www.spirulinasource.com/cultivez.html

http://www.spirulinasource.com/cultivez/cultivez1a.html

http://www.scribd.com/doc/2683889/Cultivez-Votre-Spiruline

http://solidarite.stjoavignon.com/livreplanchon.htm - La Spiruline pour Tous - Culture familiale

http://credesa.online.fr/tablgener.htm - Livret Guide de production

http://www.algosophette.com/page9.htm - Les cultures de spiruline

http://www.antenna.ch/documents/module_apprentissage.pdf - Module d'apprentissage pour la
production de spiruline

http://www.antenna.ch/documents/module_apprentissage_image.pdf - Module d'apprentissage

http://www.spirulinesansfrontiere.com/fr/mes-news/comment-se-cultive-la-spiruline

http://www.spirulinesansfrontiere.com/fr/articles-et-videos/construire-sa-serre-de-spiruline

http://www.enssmal.dz/doclaquaculture/Culture%20de%20la%20spiruline.pdf - La spiruline

http://www.technap-spiruline.org/content/view/5/ - Comment produire la spiruline

http://www.technap-spiruline.org/content/view/9/ - Cultiver la spiruline
                                                    27
Développer un projet de spiruline - Méthodologie, Ressources

http://www.technap-spiruline.org/content/view/6/ - Mener à bien un projet de spiruline

http://www.technap-
spiruline.org/datas/Partenaires%20et%20%E9tapes%20d%27un%20projet%20spiruline.ppt - Partenaires
et Etapes d'un projet spiruline

http://www.spirulineburkina.org/datas/Spiruline_humanitaire.doc - Spiruline humanitaire en PVD (Pays
en Voie de Développement)

http://flore99.free.fr/spiru.html - La spiruline pour un monde sans famine

http://spiru.canalblog.com/ - La spiruline en voyage

                                                    Projets

http://spirulinefrance.free.fr/lespetitesnouvel.html - Les projets de spiruline dans le monde

http://repta.net/odpi/telechargements/fichiers/fiche_senegal_1_ferme_agro_ecolo.pdf - Projet de spiruline
au Sénégal

http://www.lyceesolidarite.org/mambo/index.php?option=com_content&task=view&id=23&Itemid=62 -
Spiruline pour un village au Sénégal

http://www.cfsi.asso.fr/upload/VF-actes161109.pdf - Spiruline à Bakel (à 30 km de Diabal)

http://www.antenna.ch/projets-terrain/spiruline-programmes/ - Antenna Technologies et les projets de
spiruline

http://www.codegaz.org/telechargement/pondichery.ppt - Développement de la spiruline à Pondichery
en Inde

http://www.sergegouteyron-rotary.org/pdf/actions/4-Lutter%20contre%20la%20faim.pdf - Spiruline au
Sahel

http://www.codegaz.org/images/codegaz/spiruline-2010.pdf - Codegaz et la spiruline

http://www.la-guilde.org/IMG/pdf/Evaluation_Antenna_Technologies.pdf - Projet de production et de
distribution de spiruline

http://www.assorennes.org/banadubenin/spiruline.html - Asso BANA du Bénin et le projet spiruline

http://www.spirulinesolidaire.org/ - Spiruline au Burkina Faso

http://www.abcburkina.net/fr/le-burkina-faso/de-a-a-z/402-spiruline?showall=1 - Spiruline au Burkina
Faso

http://vertleburkina.unblog.fr/la-spiruline-outil-de-sante/ - La spiruline, outil de santé

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/2/62/98/02/Projet-Spiruline.pdf - Projet Spiruline au Cambodge



                                                       28
http://www.tousdanslememepanier.com/Pages/Dossier%20recherche%20de%20dons%201.html - La
spiruline pour un monde sans famine

http://www.pyepimanla.com/juillet-aout-2010/afrique-asie/spiruline.html - Des gâteaux verts très nutritifs
pourraient sauver des vies

http://www.spirulineburkina.org/ - Les fermes de spiruline du Burkina Faso

http://www.africaspi.org - Projet humanitaire et multiculturel pour une spiruline naturelle et équitable

http://www.rotary1730.org/admin-club-nouvelles/old/clubs-
file/hyereslespalmiers/200668_nouvelles_bulletin_1532.pdf - Le ROTARY et la spiruline

http://www.rotary1730.org/admin-club-nouvelles/clubs-
file/hyereslespalmiers/200636_nouvelles_bulletin_1282.pdf

                                                Malnutrition

http://www.antenna.ch/documents/malnutrition.pdf - La malnutrition : un massacre silencieux

http://www.antenna.ch/documents/pourquoi_spiruline.pdf - La malnutrition : pourquoi la spiruline ?

http://www.technap-spiruline.org/content/view/4/ - Combattre la malnutrition

http://maps.grida.no/go/graphic/malnutrition_and_famine - Malnutrition en Afrique

http://www2c.ac-lille.fr/pneruda-wattrelos/idd0405bis/planetesoli/problemes/malnutrition.htm - Malnutrition
dans le monde

http://www.droitsenfant.com/sante.htm - La santé, la malnutrition

http://www.algosophette.com/association/spiruline-redactionnel-2.html - La malnutrition

http://www.sidanet.info/webapps/komplete/index.php?KTURL=mod_article.html&page=1154 - Malnutrition
et Sida

http://www.aes.sn/html/aes_page.php?xx_rubrique=Mission%20et%20Vision&xx_texte_id=1020&xx_lang=
FR&xx_mdr=&xx_trait= - La spiruline pour lutter contre la malnutrition

http://www.soleil-levant.org/presse/article.php3?id_article=143 - La spiruline, une aide contre la
malnutrition

http://malnutritionzero.online.fr/ - Malnutrition Zéro

http://www.feedingminds.org/info/background_fr.htm

http://youthink.banquemondiale.org/sujets/sante/quest-ce-que-la-malnutrition

http://fr.wikipedia.org/wiki/Malnutrition

http://www.msf.fr/?page=medical&section=4&cat=9&id=4&title=malnutrition

http://www.antenna.ch/malnutrition.html

                                                         29
http://www.selfrance.org/index.php?id=31

http://collectifsdfalsace.20minutes-blogs.fr/archive/2007/12/17/france-la-malnutrition-consequence-de-la-
precarite.html - Estimations rendues publiques lors d'un colloque « Nutrition et précarité » à Brest
le 6 décembre 2007.

http://www.prb.org/FrenchContent/Articles/2008/StuntingSSAfrica.aspx (Lutte contre la malnutrition
infantile en Afrique Subsaharienne)

Organisations internationales oeuvrant pour la lutte contre la malnutrition
Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture - FAO
http://www.fao.org/index_fr.htm

D'autres solutions de lutter contre la malnutrition ...
Une autre initiative, privée, pour régler le problème de la malnutrition avec 600 millions
http://www.rue89.com/2010/10/23/avec-600-millions-on-regle-la-malnutrition§-des-enfants-172098
http://www.lefigaro.fr/sciences/2010/10/15/01008-20101015ARTFIG00591-des-sachets-miracles-
contre-la-malnutrition§.php

Lutte contre la malnutrition à partir d'un traitement : un aliment thérapeutique à base de beurre de
cacahouète mélangé à du lait en poudre écrémé, des vitamines et des oligoéléments
http://www.who.int/child_adolescent_health/topics/prevention_care/child/nutrition/malnutrition§/fr/i
ndex.html

                                                 Etudes

http://www.spirulinet.com/etudes.html - La spiruline : études scientifiques sur l'homme

http://www.algosophette.com/association/spiruline-redactionnel-7.html - Recherches scientifiques et
spiruline

http://spiruline.hautetfort.com/list/documents/2012818299.pdf - La spiruline - Bilan et perspectives :
thèse de doctorat en pharmacie

http://www.antenna.ch/documents/Biblio%20Spi%20generale%202007.pdf - Spiruline : Bibliographie
générale

http://www.antenna.ch/documents/BibliographieSPI_2006.pdf - Spiruline : Bibliographie scientifique

ftp://ftp.fao.org/docrep/fao/011/i0424e/i0424e00.pdf - FAO : Culture, production et usage de la
spiruline

http://www.spirulinet.com/images/Les%20etudes%20sur%20la%20Phycocyanine.pdf - Etudes sur la
phycocianine

http://www.spirulinet.com/doc/Spi_benefices.pdf - Connaissances des bénéfices de la spiruline sur la
santé

http://www.spirulinet.com/doc/Spi_publication.pdf - Etudes scientifiques portant sur la spiruline

http://spirulinagadez.free.fr/pdfs/Tchat_Sorto.pdf - Utilisation et consommation de la spiruline au
Tchad


                                                    30
http://agriculture.gouv.fr/la-spiruline-peut-elle-etre-un - La spiruline peut-elle être un atout pour la santé
et le développement en Afrique ?

http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/Spiruline_synthese_et_compilation_DGPAAT_2008.pdf - La spiruline
peut-elle être un atout pour la santé et le développement en Afrique ?, Synthèse

                                                   Colloques

http://www.tambacounda.info/sante/colloque-panafricain-sur-la-spiruline-au-togo-rencontre-avec-samba-
ka-de-luphorbak-a-bakel.html

http://www.grandslacs.net/doc/2703.pdf - Séminaire de formation sur la culture et la vulgarisation de
la spiruline

                                                     Experts

http://petites-nouvelles.pagesperso-orange.fr/

http://www.rongead.org/CV-Expert-NTIC.html

http://www.rongead.org/IMG/pdf/CV_GONNET_fr_online070510.pdf

                                                  Distributeurs

http://www.biosweetbio.fr/la-spiruline-pxl-28.html

http://www.algosud.com/pdf/brochure-fr.pdf

http://www.gse-vertrieb.de/pdf/fr/spirulina.pdf

http://sophienature.com/spiruline.pdf

http://www.spirulinesansfrontiere.com/wp-content/uploads/2009/10/Brochure-SSF-francais.pdf

http://www.flamantvert.com/flamant_vert_nutrition.html

http://www.nakura.fr

http://spirulina.org.uk/french/index.htm

http://www.spirulinealaferme.com/

http://www.spirulina-vera.com/blog/fr/info/about-us-qui-sommes-nous

http://www.spirulinedurenouveau.com/culture.htm

http://spirulina.org.uk/french/spirulina.htm




                                                       31
Autres

Madame Viviane WADE pour le développement de la spiruline
http://fr.allafrica.com/stories/200803030773.html
http://www.rewmi.com/EXCLUSIF-MME-VIVIANE-WADE-PREMIERE-DAME-DU-SENEGAL-Par-le-travail-
sortir-la-femme-de-la-pauvrete_a21359.html


Une AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne) autour d'une ferme à
spiruline
http://www.transversel.org/spip.php?article249

Marché des compléments alimentaires à Dakar
http://www.moringanews.org/documents/marchedakar.doc

Les plantes pour guérir
http://www.metafro.be/prelude
http://madesahel.enda.sn/html/PlantesList.html

Qualités thérapeutiques
http://quiperdgagnespiruline.blogspot.com/

Organisations internationales oeuvrant pour la lutte contre la malnutrition
Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture - FAO
http://www.fao.org/index_fr.htm

Unicef
http://www.unicef.org/publications/files/Progress_for_Children-No.9_EN_081710.pdf Page 52

D'autres solutions de lutter contre la malnutrition ...
Une autre initiative, privée, pour régler le problème de la malnutrition avec 600 millions
http://www.rue89.com/2010/10/23/avec-600-millions-on-regle-la-malnutrition-des-enfants-172098
http://www.lefigaro.fr/sciences/2010/10/15/01008-20101015ARTFIG00591-des-sachets-miracles-contre-la-
malnutrition.php

Lutte contre la malnutrition à partir d'un traitement : un aliment thérapeutique à base de beurre de
cacahouète mélangé à du lait en poudre écrémé, des vitamines et des oligoéléments
http://www.who.int/child_adolescent_health/topics/prevention_care/child/nutrition/malnutrition/fr/index.html

Projets en Afrique
http://www.cocagne.ch/SudProjet.htm
http://www.sossahel.org

Produits de santé naturels
http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/

Année européenne du volontariat et du bénévolat
http://www.animafac.net/en-2011-l-europe-met-l-engagement-associatif-a-l-honneur/




                                                     32
INDEX

                                                                               B
bassins...............................................................................................................................................7, 9, 20

                                                                               C
conditionnement.........................................................................................................................9, 10, 25, 26
conservation.......................................................................................................................................... 9, 10

                                                                               D
développement............................................................................................... 1, 4, 5, 6, 7, 12, 17, 18, 25, 26

                                                                               E
eau................................................................................................................................... 3, 6, 7, 8, 9, 18, 25
ensemencement.......................................................................................................................................... 9
extrusion ............................................................................................................................................... 9, 10

                                                                                F
faim ....................................................................................................................................................... 4, 12
ferme................................................................................................................................ 7, 9, 17, 18, 19, 20
filtration ..............................................................................................................................................8, 9, 10
formation ............................................................................................................................................. 18, 20

                                                                               G
gestion .................................................................................................................................................. 9, 18

                                                                               M
malnutrition ..............................................................................................................................4, 5, 6, 12, 30
matériel ....................................................................................................................................3, 8, 9, 10, 17

                                                                               P
pressage ............................................................................................................................................... 9, 10
production ............................................................................................................ 1, 3, 5, 7, 9, 12, 17, 20, 25
protéines ..................................................................................................................................5, 6, 7, 25, 26

                                                                               R
récolte ................................................................................................................................................... 9, 10

                                                                               S
santé ............................................................................................................................................3, 5, 17, 18
séchage ................................................................................................................................................ 9, 10
sécurité nutritionnelle ................................................................................................................................ 12
spiruline.....................................................................................1, 3, 6, 7, 8, 9, 10, 12, 17, 18, 19, 20, 21, 25

                                                                               V
Vitamines .................................................................................................................................................... 6


                                                                               33

Contenu connexe

Tendances

séries 2 Recherche Operationnelle sur www.coursdefsjes.com
 séries 2 Recherche Operationnelle sur www.coursdefsjes.com séries 2 Recherche Operationnelle sur www.coursdefsjes.com
séries 2 Recherche Operationnelle sur www.coursdefsjes.comcours fsjes
 
SOLID Maitrisez votre programmation Objet​
SOLID Maitrisez votre programmation Objet​SOLID Maitrisez votre programmation Objet​
SOLID Maitrisez votre programmation Objet​Vincent Petetin
 
Module 4. Carences nutritives : Le fer et la vitamine D
Module 4. Carences nutritives : Le fer et la vitamine DModule 4. Carences nutritives : Le fer et la vitamine D
Module 4. Carences nutritives : Le fer et la vitamine DNutrition Resource Centre
 
Gestion des-stocks-et-des-approvisionnements
Gestion des-stocks-et-des-approvisionnementsGestion des-stocks-et-des-approvisionnements
Gestion des-stocks-et-des-approvisionnementsmoulai
 
Chapitre 3: Analyse de l'équilibre financier
Chapitre 3: Analyse de l'équilibre financierChapitre 3: Analyse de l'équilibre financier
Chapitre 3: Analyse de l'équilibre financierLotfi TALEB, ESSECT
 
Livre complet-micro-econo-s2
Livre complet-micro-econo-s2Livre complet-micro-econo-s2
Livre complet-micro-econo-s2Jamal Yasser
 
Analyse financiére (bilan + ratios)
Analyse financiére (bilan + ratios)Analyse financiére (bilan + ratios)
Analyse financiére (bilan + ratios)Taha Can
 
laboratoire equipements for your powerpoint.ppt
laboratoire equipements for your powerpoint.ppt laboratoire equipements for your powerpoint.ppt
laboratoire equipements for your powerpoint.ppt hunter2302
 
Comas 3eme année [lecture seule]
Comas 3eme année [lecture seule]Comas 3eme année [lecture seule]
Comas 3eme année [lecture seule]killua zoldyck
 
Management du contenu du projet
Management du contenu du projetManagement du contenu du projet
Management du contenu du projetyounes elhaiba
 
#5c21 Robotique pédagogique et compétences du 21e siècle (Romero, 2016)
#5c21 Robotique pédagogique et compétences du 21e siècle (Romero, 2016)#5c21 Robotique pédagogique et compétences du 21e siècle (Romero, 2016)
#5c21 Robotique pédagogique et compétences du 21e siècle (Romero, 2016)Margarida Romero
 
GP Chapitre 4 : La planification de production
GP Chapitre 4 : La planification de production GP Chapitre 4 : La planification de production
GP Chapitre 4 : La planification de production ibtissam el hassani
 
Presentation de projet en Automatiqie (regulation par PID)
Presentation de projet en Automatiqie (regulation par PID)Presentation de projet en Automatiqie (regulation par PID)
Presentation de projet en Automatiqie (regulation par PID)Mohammed Boujida
 
Cycle krebs chaine respiratoire
Cycle krebs chaine respiratoireCycle krebs chaine respiratoire
Cycle krebs chaine respiratoireMedoumar Alagude
 
Cours de nutrition module I
Cours de nutrition module ICours de nutrition module I
Cours de nutrition module IUSIGGENEVE
 
Les manifestations de la maladie coeliaque
Les manifestations de la maladie coeliaqueLes manifestations de la maladie coeliaque
Les manifestations de la maladie coeliaqueKhadija Moussayer
 

Tendances (20)

Nutrition
Nutrition Nutrition
Nutrition
 
séries 2 Recherche Operationnelle sur www.coursdefsjes.com
 séries 2 Recherche Operationnelle sur www.coursdefsjes.com séries 2 Recherche Operationnelle sur www.coursdefsjes.com
séries 2 Recherche Operationnelle sur www.coursdefsjes.com
 
SOLID Maitrisez votre programmation Objet​
SOLID Maitrisez votre programmation Objet​SOLID Maitrisez votre programmation Objet​
SOLID Maitrisez votre programmation Objet​
 
Module 4. Carences nutritives : Le fer et la vitamine D
Module 4. Carences nutritives : Le fer et la vitamine DModule 4. Carences nutritives : Le fer et la vitamine D
Module 4. Carences nutritives : Le fer et la vitamine D
 
Gestion des-stocks-et-des-approvisionnements
Gestion des-stocks-et-des-approvisionnementsGestion des-stocks-et-des-approvisionnements
Gestion des-stocks-et-des-approvisionnements
 
Chapitre 3: Analyse de l'équilibre financier
Chapitre 3: Analyse de l'équilibre financierChapitre 3: Analyse de l'équilibre financier
Chapitre 3: Analyse de l'équilibre financier
 
Livre complet-micro-econo-s2
Livre complet-micro-econo-s2Livre complet-micro-econo-s2
Livre complet-micro-econo-s2
 
Analyse financiére (bilan + ratios)
Analyse financiére (bilan + ratios)Analyse financiére (bilan + ratios)
Analyse financiére (bilan + ratios)
 
laboratoire equipements for your powerpoint.ppt
laboratoire equipements for your powerpoint.ppt laboratoire equipements for your powerpoint.ppt
laboratoire equipements for your powerpoint.ppt
 
UML Diagrammes Statiques
UML Diagrammes StatiquesUML Diagrammes Statiques
UML Diagrammes Statiques
 
Comas 3eme année [lecture seule]
Comas 3eme année [lecture seule]Comas 3eme année [lecture seule]
Comas 3eme année [lecture seule]
 
Management du contenu du projet
Management du contenu du projetManagement du contenu du projet
Management du contenu du projet
 
Lecture 7 Immunoglobulins
Lecture 7 ImmunoglobulinsLecture 7 Immunoglobulins
Lecture 7 Immunoglobulins
 
#5c21 Robotique pédagogique et compétences du 21e siècle (Romero, 2016)
#5c21 Robotique pédagogique et compétences du 21e siècle (Romero, 2016)#5c21 Robotique pédagogique et compétences du 21e siècle (Romero, 2016)
#5c21 Robotique pédagogique et compétences du 21e siècle (Romero, 2016)
 
Manuel pratique sur l'entrepreneuriat des jeunes et les capacités d'affaires ...
Manuel pratique sur l'entrepreneuriat des jeunes et les capacités d'affaires ...Manuel pratique sur l'entrepreneuriat des jeunes et les capacités d'affaires ...
Manuel pratique sur l'entrepreneuriat des jeunes et les capacités d'affaires ...
 
GP Chapitre 4 : La planification de production
GP Chapitre 4 : La planification de production GP Chapitre 4 : La planification de production
GP Chapitre 4 : La planification de production
 
Presentation de projet en Automatiqie (regulation par PID)
Presentation de projet en Automatiqie (regulation par PID)Presentation de projet en Automatiqie (regulation par PID)
Presentation de projet en Automatiqie (regulation par PID)
 
Cycle krebs chaine respiratoire
Cycle krebs chaine respiratoireCycle krebs chaine respiratoire
Cycle krebs chaine respiratoire
 
Cours de nutrition module I
Cours de nutrition module ICours de nutrition module I
Cours de nutrition module I
 
Les manifestations de la maladie coeliaque
Les manifestations de la maladie coeliaqueLes manifestations de la maladie coeliaque
Les manifestations de la maladie coeliaque
 

En vedette

En vedette (11)

Creation d'un poulailler
Creation d'un poulaillerCreation d'un poulailler
Creation d'un poulailler
 
Culture de spiruline artisanale
Culture de spiruline artisanaleCulture de spiruline artisanale
Culture de spiruline artisanale
 
Projet création cooperative agricole
Projet création cooperative agricole Projet création cooperative agricole
Projet création cooperative agricole
 
Guppyasso
GuppyassoGuppyasso
Guppyasso
 
Spiruline bilan.et.perspectives.2011.antenna.ch.30p
Spiruline bilan.et.perspectives.2011.antenna.ch.30pSpiruline bilan.et.perspectives.2011.antenna.ch.30p
Spiruline bilan.et.perspectives.2011.antenna.ch.30p
 
Production artisanale de spiruline
Production artisanale de spirulineProduction artisanale de spiruline
Production artisanale de spiruline
 
Culture et modélisation de la croissance de deux espèces de microalgues therm...
Culture et modélisation de la croissance de deux espèces de microalgues therm...Culture et modélisation de la croissance de deux espèces de microalgues therm...
Culture et modélisation de la croissance de deux espèces de microalgues therm...
 
Association&reseauxsociaux
Association&reseauxsociauxAssociation&reseauxsociaux
Association&reseauxsociaux
 
Manuel d'aviulture de poulet de chair
Manuel d'aviulture de poulet de chairManuel d'aviulture de poulet de chair
Manuel d'aviulture de poulet de chair
 
Guide d'élevage aviculture fermière
Guide d'élevage aviculture fermièreGuide d'élevage aviculture fermière
Guide d'élevage aviculture fermière
 
L'élevage de poules à petite échelle
L'élevage de poules à petite échelleL'élevage de poules à petite échelle
L'élevage de poules à petite échelle
 

Similaire à Projet humanitaire de développement, de production de spiruline à Diabal au Sénégal

Investissements dans l'agriculture durable
Investissements dans l'agriculture durableInvestissements dans l'agriculture durable
Investissements dans l'agriculture durableGian Paolo Pezzi
 
Strategie nationale pour le developpement de la riziculture au Burkina Faso
Strategie nationale pour le developpement de la riziculture au Burkina FasoStrategie nationale pour le developpement de la riziculture au Burkina Faso
Strategie nationale pour le developpement de la riziculture au Burkina FasoFatimata Kone
 
Programme national de lutte contre la désertification guinee
Programme national de lutte contre la désertification guineeProgramme national de lutte contre la désertification guinee
Programme national de lutte contre la désertification guineeFatoumata Chérif
 
Briefing de Bruxelles 54: Patrick Caron '' Transformer les systèmes alimentai...
Briefing de Bruxelles 54: Patrick Caron '' Transformer les systèmes alimentai...Briefing de Bruxelles 54: Patrick Caron '' Transformer les systèmes alimentai...
Briefing de Bruxelles 54: Patrick Caron '' Transformer les systèmes alimentai...Brussels Briefings (brusselsbriefings.net)
 
TDR pour la celebration de l'AIAF
TDR pour la celebration de l'AIAFTDR pour la celebration de l'AIAF
TDR pour la celebration de l'AIAFFatimata Kone
 
Revue Echos finances #16
Revue Echos finances #16Revue Echos finances #16
Revue Echos finances #16senmfb
 
Etude de faisabilité du projet de création d’une unité de production, de pr...
Etude de faisabilité du projet de  création d’une unité de  production, de pr...Etude de faisabilité du projet de  création d’une unité de  production, de pr...
Etude de faisabilité du projet de création d’une unité de production, de pr...Philippe AKPAKI
 
La chasse au gaspi - les bonnes pratiques dans le monde
La chasse au gaspi - les bonnes pratiques dans le mondeLa chasse au gaspi - les bonnes pratiques dans le monde
La chasse au gaspi - les bonnes pratiques dans le mondeCharles-Louis Mazerolles
 
Journée mondiale de l'alimentation
Journée mondiale de l'alimentationJournée mondiale de l'alimentation
Journée mondiale de l'alimentationOmar KSIBI
 
Bb59: La perspective des producteurs sur l’agroécologie: le cas de l’Afrique ...
Bb59: La perspective des producteurs sur l’agroécologie: le cas de l’Afrique ...Bb59: La perspective des producteurs sur l’agroécologie: le cas de l’Afrique ...
Bb59: La perspective des producteurs sur l’agroécologie: le cas de l’Afrique ...Brussels Briefings (brusselsbriefings.net)
 
Les Lettres AB.pdf
Les Lettres AB.pdfLes Lettres AB.pdf
Les Lettres AB.pdfMarie862601
 
Newsletter n°008 comhafat atlafco- dec2021
Newsletter n°008 comhafat atlafco- dec2021Newsletter n°008 comhafat atlafco- dec2021
Newsletter n°008 comhafat atlafco- dec2021mosfa-africa
 
Impact potentiel du Covid 19 sur les plus pauvres du monde
Impact potentiel du Covid 19 sur les plus pauvres du mondeImpact potentiel du Covid 19 sur les plus pauvres du monde
Impact potentiel du Covid 19 sur les plus pauvres du mondePhilippe AKPAKI
 
Dossier thématique Agropolis : Agricultures familiales (janvier 2014)
Dossier thématique Agropolis : Agricultures familiales (janvier 2014)Dossier thématique Agropolis : Agricultures familiales (janvier 2014)
Dossier thématique Agropolis : Agricultures familiales (janvier 2014)Agropolis International
 
developpement_durable_comprendre_et_agir.ppt
developpement_durable_comprendre_et_agir.pptdeveloppement_durable_comprendre_et_agir.ppt
developpement_durable_comprendre_et_agir.pptTipho
 
Ambitions Céréales 2030
Ambitions Céréales 2030Ambitions Céréales 2030
Ambitions Céréales 2030Voyez Large
 

Similaire à Projet humanitaire de développement, de production de spiruline à Diabal au Sénégal (20)

Investissements dans l'agriculture durable
Investissements dans l'agriculture durableInvestissements dans l'agriculture durable
Investissements dans l'agriculture durable
 
Strategie nationale pour le developpement de la riziculture au Burkina Faso
Strategie nationale pour le developpement de la riziculture au Burkina FasoStrategie nationale pour le developpement de la riziculture au Burkina Faso
Strategie nationale pour le developpement de la riziculture au Burkina Faso
 
Programme national de lutte contre la désertification guinee
Programme national de lutte contre la désertification guineeProgramme national de lutte contre la désertification guinee
Programme national de lutte contre la désertification guinee
 
Briefing de Bruxelles 54: Patrick Caron '' Transformer les systèmes alimentai...
Briefing de Bruxelles 54: Patrick Caron '' Transformer les systèmes alimentai...Briefing de Bruxelles 54: Patrick Caron '' Transformer les systèmes alimentai...
Briefing de Bruxelles 54: Patrick Caron '' Transformer les systèmes alimentai...
 
TDR pour la celebration de l'AIAF
TDR pour la celebration de l'AIAFTDR pour la celebration de l'AIAF
TDR pour la celebration de l'AIAF
 
Revue Echos finances #16
Revue Echos finances #16Revue Echos finances #16
Revue Echos finances #16
 
Etude de faisabilité du projet de création d’une unité de production, de pr...
Etude de faisabilité du projet de  création d’une unité de  production, de pr...Etude de faisabilité du projet de  création d’une unité de  production, de pr...
Etude de faisabilité du projet de création d’une unité de production, de pr...
 
La chasse au gaspi - les bonnes pratiques dans le monde
La chasse au gaspi - les bonnes pratiques dans le mondeLa chasse au gaspi - les bonnes pratiques dans le monde
La chasse au gaspi - les bonnes pratiques dans le monde
 
Journée mondiale de l'alimentation
Journée mondiale de l'alimentationJournée mondiale de l'alimentation
Journée mondiale de l'alimentation
 
Bb59: La perspective des producteurs sur l’agroécologie: le cas de l’Afrique ...
Bb59: La perspective des producteurs sur l’agroécologie: le cas de l’Afrique ...Bb59: La perspective des producteurs sur l’agroécologie: le cas de l’Afrique ...
Bb59: La perspective des producteurs sur l’agroécologie: le cas de l’Afrique ...
 
Les Lettres AB.pdf
Les Lettres AB.pdfLes Lettres AB.pdf
Les Lettres AB.pdf
 
Note d’information: 1er Briefing continental africain
Note d’information: 1er Briefing continental africainNote d’information: 1er Briefing continental africain
Note d’information: 1er Briefing continental africain
 
Newsletter n°008 comhafat atlafco- dec2021
Newsletter n°008 comhafat atlafco- dec2021Newsletter n°008 comhafat atlafco- dec2021
Newsletter n°008 comhafat atlafco- dec2021
 
Impact potentiel du Covid 19 sur les plus pauvres du monde
Impact potentiel du Covid 19 sur les plus pauvres du mondeImpact potentiel du Covid 19 sur les plus pauvres du monde
Impact potentiel du Covid 19 sur les plus pauvres du monde
 
Agriculture et developpement durable
Agriculture et developpement durableAgriculture et developpement durable
Agriculture et developpement durable
 
PAA Africa Programme Inception Workshop - Niger 3N Initiative
PAA Africa Programme Inception Workshop - Niger 3N InitiativePAA Africa Programme Inception Workshop - Niger 3N Initiative
PAA Africa Programme Inception Workshop - Niger 3N Initiative
 
Presentation by Niger delegation on i3N during study visit to Brasilia WFP Ce...
Presentation by Niger delegation on i3N during study visit to Brasilia WFP Ce...Presentation by Niger delegation on i3N during study visit to Brasilia WFP Ce...
Presentation by Niger delegation on i3N during study visit to Brasilia WFP Ce...
 
Dossier thématique Agropolis : Agricultures familiales (janvier 2014)
Dossier thématique Agropolis : Agricultures familiales (janvier 2014)Dossier thématique Agropolis : Agricultures familiales (janvier 2014)
Dossier thématique Agropolis : Agricultures familiales (janvier 2014)
 
developpement_durable_comprendre_et_agir.ppt
developpement_durable_comprendre_et_agir.pptdeveloppement_durable_comprendre_et_agir.ppt
developpement_durable_comprendre_et_agir.ppt
 
Ambitions Céréales 2030
Ambitions Céréales 2030Ambitions Céréales 2030
Ambitions Céréales 2030
 

Projet humanitaire de développement, de production de spiruline à Diabal au Sénégal

  • 1. PROJET DE CREATION D'UNE ACTIVITE DE DEVELOPPEMENT, DE PRODUCTION ET DE PROMOTION DE LA SPIRULINE Un bassin de spiruline à Bakel Un enfant en état de malnutrition 1
  • 2. TABLE DES MATIERES 1. ORGANISME SOLLICITANT LA DEMANDE .............................................................................3 2. PRESENTATION DE L’ORGANISME PORTEUR DU PROJET.................................................3 3. CADRE GENERAL DU PROJET – CONTEXTE LOCAL ...........................................................3 4. LA MALNUTRITION....................................................................................................................4 5. LA SPIRULINE............................................................................................................................6 6. L'ALIMENTATION AU SENEGAL ............................................................................................11 7. PROBLEMATIQUE – LES ENJEUX .........................................................................................12 8. FINALITE...................................................................................................................................12 9. LE BUT......................................................................................................................................12 10. LES OBJECTIFS DU PROJET ...............................................................................................12 11. LES PUBLICS VISES .............................................................................................................12 12. ETAT DE LA MALNUTRITION ET DES BESOINS EN SPIRULINE AU VILLAGE DE DIABAL .......................................................................................................................................................12 13. PROPOSITION........................................................................................................................17 14. ACTIONS.................................................................................................................................17 15. MOYENS .................................................................................................................................17 16. CALENDRIER PREVISIONNEL..............................................................................................17 17. PARTENAIRES POTENTIELS DU PROJET ..........................................................................18 18. PLAN DE COMMUNICATION.................................................................................................18 19. BUDGET PREVISIONNEL EN € POUR LA PREMIERE ANNEE...........................................19 20. EVALUATION .........................................................................................................................20 21. PERENNITE DE L'ACTION ....................................................................................................20 22. PROLONGEMENTS................................................................................................................20 23. ANNEXES ...............................................................................................................................21 2
  • 3. 1. Organisme sollicitant la demande Association Pour le Développement de Diabal - Sénégal Mr M’BOUM MBAYE BABA 1 Rue Jean Allemagne 93110 Rosny Sous Bois Tel : 0668398639 http://assodiabal.free.fr E-mail : assodiabal@free.fr 2. Présentation de l’organisme porteur du projet L'Association pour le Développement de DIABAL a pour but l'amélioration du cadre de vie en rapport avec les besoins de la population du village de DIABAL, approvisionnement en eau de consommation humaine et animale, éducation des jeunes enfants, la santé ou la création d'une coopérative agricole et maraîchère en vue d'introduire des légumes et fruits dans l'alimentation afin de prévenir certaines carences nutritionnelles, d'assurer une sécurité alimentaire et nutritionnelle. Diabal est un village situé au bord du fleuve Sénégal. C'est un petit village d'environ 1.000 habitants. Il est dirigé par un chef de village qui dépend de l'arrondissement de N'Diawar et du département de Bakel. Les activités principales sont celles de la survie au quotidien à savoir : une agriculture rudimentaire à la "daba" et une pêche dont l'importance est en chute par appauvrissement du fleuve en poisson, l'élevage. C'est principalement à la saison des pluies appelée hivernage que l'agriculture du "Diery" est possible par opposition à la culture de décrue du fleuve pour le "Walo". Le travail des hommes et des femmes est partagé de manière équitable. Ils interviennent tous les deux aux mêmes stades de la production, du traitement et de la vente des produits céréaliers et maraîchers. 3. Cadre général du projet – Contexte local La région est pauvre et ne bénéficie pas d'aides significatives de la part de l'Etat, c'est aux populations de s'organiser et de s'entraider afin que le minimum nécessaire soit possible. Ainsi, le besoin, entre autre, de créer une coopérative agricole et maraîchère fût cerné. La création d'une coopérative agricole et maraîchère devrait aider les hommes et femmes de gagner du temps pour se consacrer à d'autres tâches, de gagner en énergie et de faire des économies de dépenses dans l'achat de matériel agricole. Les activités agricoles et maraîchères à développer sont les suivantes : céréales (arachide, maïs, mil, riz), légumes (tomates, salades), fruits (papaye, banane, mangues, goyave, coco), textile (culture de coton), l'élevage (moutons, vaches, poulets, chèvres), lait. La superficie d'exploitation de la coopérative sera de 100 ha, répartie comme suit : moitié pour culture des céréales et quart chacun pour maraîchage et élevage. Le projet d'accès à l'eau et du centre de santé étant terminés http://www.codev.gouv.sn/?Approvisionnement-en-eau- potable,59 , les projets de développement économique tels que la création d'une coopérative agricole, la création d'un poulailler ou et la production de spiruline sont d'une grande pertinence. Par ailleurs, on observe une difficulté croissante de la population à se nourrir convenablement, avec tous les nutriments nécessaires à une bonne croissance et à un bon état de santé ; il s'en suit un constat fréquent et croissant d'états de malnutrition. D'où la pertinence du développement d'un projet de production de spiruline. De plus, le fort ensoleillement et les températures élevées ainsi que les pluies rares, sauf en saison de pluies, sont des arguments climatiques jouant en faveur du développement d'un projet de production de spiruline. 3
  • 4. 4. La malnutrition 4.1 Définition de la malnutrition : La malnutrition désigne un état pathologique causé par la déficience ou l'excès d’un ou plusieurs nutriments (vitamines, minéraux et acides aminés essentiels). 4.2 Les causes de la malnutrition : L'apport alimentaire anormal peut provenir d'une nourriture en quantité inadaptée au besoin (apport calorique insuffisant ou, au contraire, excessif) ou de mauvaise qualité (carences nutritionnelles ou excès de graisses...) ; d'autres facteurs, notamment psychologiques et pathologiques, interviennent également. 4.3 Les conséquences de la malnutrition : La malnutrition est susceptible de provoquer rachitisme, retards de croissance, déficience des fonctions cognitives, affaiblissement des défenses immunitaires. 5 Ainsi, l’anémie ou carence en fer est responsable de retards de croissance, de déficience à long terme du développent intellectuel, d’une diminution de la résistance aux maladies et de l’altération des fonctions de reproduction. La carence en vitamine A peut provoquer la cécité et même parfois la mort. La carence en iode est la principale cause de retard mental et provoque l’apparition de goitres. L’impact est d’autant plus désastreux que l’enfant est jeune : c’est au cours des 2 premières années que se forment les organes et tissus, le cerveau, les os. La malnutrition provoque dans les pays industrialisés obésité, diabète, maladies cardio- vasculaires, hypertension ... 4.4 La malnutrition dans le monde : La malnutrition affecte, selon les sources d'organisations internationales de lutte contre la faim, 2 milliards de personnes dans le monde. Selon MSF, en 2009, un enfant meurt de malnutrition toutes les six secondes, soit : cinq millions sur une année. (Voir Fig.4, 5 dans les annexes 22.1 Cartes) 0 La sous-alimentation touche, en majorité, les population du pacifique et de l'Asie. Un quart des populations sous-alimentées vient en Afrique Subsaharienne, particulièrement en Afrique orientale, australe et centrale (44 % de la population est sous-alimentée). Par ailleurs, chaque année, quelques 30 millions d'enfants naissent dans les pays en développement avec des troubles de croissance dus à des carences nutritionnelles en cours de grossesse. 1 Par ailleurs, la lutte contre la malnutrition est l'un des huit Objectifs du Millénaire pour le Développement (http://www.unesco.org/water/wwap/facts_figures/mdgs_fr.shtml). L'objectif est de réduire de moitié le nombre de personnes affectées par la malnutrition entre 1990 et 2015. 2 La malnutrition est à l'origine du décès de près d'un tiers des huit millions d'enfants de moins de 5 ans. 3 Selon l'UNICEF, la malnutrition, combinée avec d'autres maladies (rougeole, paludisme, diarrhée, pneumonie) tue 13 millions d'enfants par an, soit 36 000 par jour. Plus de 230 millions d'enfants en sont atteints. 4
  • 5. 4.5 La malnutrition en France : 5 La malnutrition est également visible en France, notamment parmi la population la plus pauvre, la plus précaire. Elle engendre obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires, hypertension ... De 3,7 à 7 millions de personnes seraient concernées. Parmi les personnes concernées, on trouve surtout des bénéficiaires de minima sociaux mais aussi des personnes qui travaillent, surtout des femmes en situation de famille monoparentale. Le budget alimentation quotidien est estimé à 2,60 € par personne et par jour. 1 € de fruits et de légumes fournit 76 calories quand 1 € de chips et de barres chocolatées fournit 400 calories. Le choix s'effectue sous le rapport coût – calories, malheureusement au détriment de la qualité nutritionnelle. Aussi, afin de combler, d'assurer une alimentation minimum, l'aide alimentaire est de plus en plus utilisée venant après les magasins de hard discount (produits à prix réduit). Enfin, on remarque que les publics touchés par la malnutrition mangent peu de viande, peu de poisson et peu de fruits et légumes. 4.6 La malnutrition au Sénégal : 7 La malnutrition et plus précisément le rachitisme, enregistre en Afrique subsaharienne le taux le plus important : 43 %. Et si on observe une diminution importante au Sénégal, la situation reste toujours préoccupante ; la malnutrition touche 25 % des habitants, le taux de mortalité infantile est de 66 pour 1000, le taux de mortalité des moins de 5 ans est de 108 pour 1000 (unicef, OMS) 8 et le taux d'enfants en sous-poids est de 14 % (13 % chez les garçons et 14 % chez les filles) 9. Par ailleurs, si il n'a pas été constaté de famine ces dernières années, l'invasion des criquets ravageant les cultures céréalières, la raréfaction de poisson de qualité par une pêche intensive dans les eaux territoriales ont provoqué un développement croissant de malnutrition. 6 Afin de combattre cet état de fait, il est important de souligner la présence de la Fondation Education-Santé présidée par Madame Viviane Wade dont le rôle et les actions sont déterminantes. Enfin, la lutte efficace contre la malnutrition, nécessiterait, selon Madame WADE, une production industrielle. Aussi, ce projet s'inscrit dans une démarche complémentaire. Sources : 0 http://www.feedingminds.org/info/background_fr.htm - http://youthink.banquemondiale.org/sujets/sante/quest-ce-que-la-malnutrition 1http://fr.wikipedia.org/wiki/Malnutrition 2 http://www.msf.fr/?page=medical&section=4&cat=9&id=4&title=malnutrition 3 http://www.antenna.ch/malnutrition§.html 4 http://www.selfrance.org/index.php?id=31 5 http://collectifsdfalsace.20minutes-blogs.fr/archive/2007/12/17/france-la-malnutrition- consequence-de-la-precarite.html Colloque « Nutrition et précarité » à Brest le 6 décembre 2007. 6 http://www.rewmi.com/EXCLUSIF-MME-VIVIANE-WADE-PREMIERE-DAME-DU-SENEGAL- Par-le-travail-sortir-la-femme-de-la-pauvrete_a21359.html 7 http://www.prb.org/FrenchContent/Articles/2008/StuntingSSAfrica.aspx (Lutte contre la malnutrition infantile en Afrique Subsaharienne) 8 http://www.unicef.org/publications/files/Progress_for_Children-No.9_EN_081710.pdf Page 52 9 http://www.who.int/whosis/whostat/EN_WHS10_Full.pdf Lutter contre la malnutrition demande des moyens importants, la prise en compte des spécificités de chaque pays (culture, traditions culinaires ...) et malheureusement, quand les terres cultivables (céréales), les ressources de pêche ne sont pas suffisantes ou quand la viande n'est pas accessible aux personnes concernées, il devient intéressant de se pencher sur des produits complémentaires qui ont un effet quasi immédiat sur l'amélioration de l'état de santé ou l'apport nutritionnelle (protéines, vitamines, acides aminés) et qui sont peu coûteux à produire. La 5
  • 6. spiruline est l'un de ces produits qui est à même de participer à la réduction de la malnutrition dans le monde. 5. La spiruline 5.1 Qu'est ce que la spiruline ? La spiruline (Cyanobactérie Arthrospira Platensis), une algue, est découverte dans les années 60 au Tchad (spirulina platensis) et au Mexique (spirulina maxima). Survivante de plus de 3 milliards d'années, la spiruline se développe dans les lacs et étangs. La spiruline est connue comme être l'élément nutritif le plus riche de la terre. Excellente source de bêta carotène, 10 à 15 fois plus que dans les carottes, c'est aussi un antioxydant essentiel qui contribue à protéger les cellules saines du corps. Par ailleurs, il semblerait que la spiruline contribue au traitement du diabète, de la dépression ou même du cancer. Enfin, la spiruline possède un ratio imbattable (surface/eau/protéines) quant à la surface nécessaire (1 m2) et à la quantité d'eau nécessaire (2500 Litres) pour obtenir un 1 kg de protéines alors qu'il faut 200 m2, 100 000 Litres d'eau pour obtenir 1 kg de protéine d'origine animale. Alors, quand tout le monde ne peut pas consommer de la viande en quantité suffisante et que la spiruline est l'aliment le plus nutritif au monde, il est utile et pertinent de se pencher sur le développement de la spiruline en tant que solution pour participer à la réduction de la malnutrition, en particulier en Afrique et ainsi permettre de combler des carences dans une alimentation incomplète ou pas assez variée. 2 grammes par jour pour un enfant pendant 6 à 8 semaines suffisent pour le sortir d'un état de malnutrition. 5.2 Quels sont les bienfaits de la spiruline ? La spiruline peut être consommée par les enfants, les femmes (enceintes), les personnes âgées, les sportifs, des personnes ayant une maladie chronique pour renforcer les défenses immunitaires, développer la force musculaire, favoriser l'élimination des toxines, réduire le stress, réduire la fatigue et les états d'anémie mais aussi stimule la concentration. Une cuillérée à soupe de spiruline par jour suffit pour maintenir un enfant sans carence. La spiruline Platensis Spirulina est reconnue, par la publication de nombres d'études, pour avoir une efficacité certaine sur la malnutrition protéino-énergétique ainsi que sur la carence en vitamine A. http://www.institut-paul-ricard.org/Institut/Images/colloque_spiruline_tulear.pdf 5.3 Quelle est la composition de la spiruline ? 5.4 Quels sont les apports nutritionnels de la spiruline ? Vitamines : A, E, D, B1, B2, B3, B5, B6, B7, B8, B9, B12, K, PP. Minéraux et oligo-éléments : calcium, phosphore, magnésium, fer, zinc, cuivre, manganèse, chrome, sodium, potassium, sélénium. Acides aminés essentiels : tous, dont : cystine, isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane et valine. Acides gras essentiels - oméga 3 et 6 : Acide linoléique, gamma linoléique, dont la fraction acide di homo gamma linoléique. 6
  • 7. La spiruline apporte : * Valeur calorique : 370 kcal / 1569 kJ * Glucides : 13 grammes * Protides : 67 grammes * Lipides : 1,9 grammes * Fibres : 0,9 grammes La spiruline contient jusqu'à 70 % de protéines (soja : 35 %, viande : 22 %, oeufs : 16 % ; maïs : 9 %) : , de sels minéraux, des oligo-éléments et de nombreuses vitamines. Elle contient 125 fois plus de protéines que le maïs, 100 fois plus que la viande de boeuf et 250 fois plus que le riz. Elle donne 45 fois plus de fer que les épinards. Le taux de lipides dans la spiruline est d’environ 5 à 6 %. En ce qui concerne les oligo- éléments, dix grammes de spiruline contiennent 100 mg de calcium, 160 mg de potassium, 460 mg de manganèse, 28 % de sélénium, 1 mg d’acide folique et 15 mg de fer hautement assimilable. 5.5 Quelles sont les conditions de production de la spiruline ? 5.5.1 Le terrain Le terrain d'accueil d'une ferme à spiruline doit être plat. Les bassins seront éloignés des routes, des arbres mais proches d'une source d'eau et d'énergie. 5.5.2 Le climat Le climat idéal de développement de la spiruline comprend une température comprise entre 20 et 35 ° En dessous de 20° et au dessus de 35° ont pour conséquence l'arrêt du c. c c développement de la spiruline. Cependant, une serre peut conserver la chaleur, protéger les bassins des intempéries, des insectes. Les bassins seront exposés à l'ombre. 5.5.3 L'eau L'eau alimentant les bassins peut être de l'eau de pluie, de l'eau d'un fleuve ou d'une rivière et aura les caractéristiques suivantes : . Eau nécessaire pour un kilogramme de protéines : 2498 litres d’eau saumâtre. . Température optimale : 25 à 38 ° C . pH: 8,5 - 11 . Une forte intensité lumineuse . CO2, N, S, K, P, Ca, Fe, Mg,... . Salinité de l'eau à au moins 10g/litre 5.5.4 Les bassins Les bassins, en bois ou en plastique, seront exposés à l'ombre, éloignés des arbres, des routes et des milieux pollués, hauts d'environ 30 à 40 cm à partir du fond et aux angles arrondis. Enfin, le fond doit être plat avec un légère pente (pour faciliter la vidange). La surface du bassin peut être en dur (parpaings, briques ...), en bâche plastique, en argile. Le bassin sera recouvert, le cas échéant par des branches de palmiers pour protéger de la chaleur ou par une bâche en plastique pour préserver des pluies, de la poussière, des insectes, de l'évaporation ou du froid. Une moustiquaire peut être utilisée pour protéger le bassin des insectes. 7
  • 8. 5.5.5 Le matériel nécessaire pour produire de la spiruline . Film PE de serre épaisseur 0,2 mm (pour bassin extensible) . Récipients genre "Tupperware" (pour test d'humidité et stockage de biomasse) . Bassines (blanches de préférence) dont une à bords droits . Seau plastique (blanc de préférence et gradué) . Balai plastique . Jarre graduée plastique de 1 litre . Etiquettes autocollantes . Papier filtre type filtre à café Mellita N° 4 . Entonnoir plastique . Pelle plastique à bord droit . Secchi . Sachets de sels pour le premier mètre carré de production . Kit d'analyse d'eau Merck (nitrate, sulfate, ammonium, calcium, dureté) . Balances électroniques 100 g (à 0,1 g) et 3 kg . Petits récipients plastique pour pesées . Seringues, compte-gouttes . Fonds d'évier plastique (pour presse) . Papier absorbant type Sopalin . Thermomètre (0 - 100° ), densimètre (1000 - 1050 g/l) C . PHmètre avec une électrode de rechange . Etalons de pH 7 et 10 en gélules . Hygromètre digital . Piles de rechange . Pissette . Compresseur et pompes d'aquarium . Pompe vide-cave . Bidons plastiques pour cultures labo, lampe de chevet 40 Watt . Tube souple diamètre 4 mm pour air, té avec robinets . Tube souple diamètre 10 mm pour pompe . Tuyau d'arrosage avec embout à jet réglable . Programmateur et prises multiples . Mètre de poche . Loupe (x25) ou microscope (x100) . Cistes (oeufs) d'Artémias et mini aquarium pour tests de toxicité . Tissus de filtration 30 microns en polyester . Tissus 315 microns en polyester . Grille plastique pour cadres de filtration . Extrudeuse . Séchoir électrique ou de quoi construire un séchoir solaire (moustiquaire, film plastique noir, ventilateur) . Sachets thermoscellables pour emballage spiruline . Kit de réparation de bâches plastique . Agrafeuse et agrafes . Outils de base (scie, tournevis, marteau, ciseaux), clous, vis . Lampe de poche . Souche de spiruline 100 % spiralée ou ondulée . Manuel de culture artisanale (livre et disquette) . Bicarbonate . Sel de cuisine . Urée . Nitrate soluble . Phosphate soluble 8
  • 9. . Sulfate de magnésium . Sulfate de potassium . Sel de calcium soluble ou chaux . Oligoéléments . Ferfol ou Fetrilon (fer chélaté) ou acide citrique ou jus de citron . Acide chlorhydrique concentré . Soude ou potasse caustique ou carbonate de soude (ou sinon cendre) . Eau potable ou filtrée Et le matériel minimum ... . Un flacon de spiruline vivante . Un bassin couvert d’une surface totale de 4 m2 comprenant: 2 feuilles de polyéthylène 0.2 mm, 4 armatures en demi-cercle, trois barreaux de 4 m, des planches ou des briques pour la construction des murets. . Une mini pompe électrique, type aquarium, 220V, 5-7 W (agitation et récolte) . 1 000 litres de milieu de culture (eau, engrais et sels minéraux selon recette) . Quelques instruments de mesure simples: un disque de Secchi, du papier-pH, un thermomètre . Un équipement de récolte . Une extrudeuse et un séchoir à plateaux amovibles Un petit compresseur d’air, type aquarium (env. 5W) 5.5.6 La gestion et l'organisation ? La gestion d'une ferme nécessite de bien s'organiser pour tenir à jour un relevé de données sur l'état des cultures (quantité, qualité) et un personnel suffisant pour suivre l'évolution de la culture de spiruline ; à ce titre, un manuel d'exploitation édité par l'association Antenna Technologies est diffusé et à disposition. Les relevés de contrôle qualité pourront être gérés par un logiciel fourni par la même association. 5.5.7 Comment produire la spiruline ? Le manuel Jourdan est une ressource très utile. Les étapes de production de spiruline sont donc l'ensemencement, la récolte comprenant la filtration, le pressage, l'extrusion, le séchage, le conditionnement, la conservation (à l'abri de la lumière et de l'humidité). 5.5.7.1 L'ensemencement Principe : On débute avec un échantillon de spiruline (souche fournie par un partenaire) qu’on fait croître dans une bassine puis on augmente petit à petit le volume. Cela peut prendre plusieurs semaines pour ensemencer le bassin. Ensuite quand la biomasse s’est suffisamment développée, on récolte par filtration à l’aide d’une toile qu’on essore par compression. Le produit est ensuite séché et conditionné sous diverses formes. Le rendement peut atteindre 4 à 5 g par jour par m² et le taux de reproduction croître de 20 % par jour. L’ensemencement d’un bassin de 50 m² peut ainsi demander 5 à 6 semaines en partant d’un échantillon de culture de 3 litres environ. Quand on a obtenu une culture d’environ 18 cm d’épaisseur dans le bassin définitif, avec une concentration convenable (Secchi inférieur à 3) on peut commencer à récolter chaque jour ou tous les deux jours. Les bassins sont remplis à 18 ou 20 cm d’eau potable dans laquelle on ajoute des intrants qui vont assurer un pH convenable (basique mais inférieur à 11) et alimenter la culture. A cet effet on utilise habituellement le bicarbonate de sodium et l’urée (ou des nitrates). Le bassin doit être régulièrement agité par une roue à aubes, un balai, une épuisette ... au moins 4 fois par jour. 9
  • 10. 5.5.7.2 La récolte La récolte, dans l'idéal, est réalisée surtout le matin et le produit consommé directement. Quand on a obtenu une culture d’environ 18 cm d’épaisseur dans le bassin définitif, avec une concentration convenable (Secchi inférieur à 3) on peut commencer à récolter chaque jour ou tous les deux jours. La récolte comprend les étapes de filtration, d'extraction, de presse, d'extrusion et de séchage. 5.5.7.2.1 La filtration La filtration consiste à utiliser une poche en toile filtrante en nylon ou en polyester de 40 microns dans laquelle on verse la culture. Le tamis va retenir les impuretés tandis que la poche va retenir la spiruline que l'on va essorer par compression. 5.5.7.2.2 Le pressage Une fois la filtration effectuée, on comprime, compresse la poche de spiruline jusqu'à obtenir la consistance d'un fromage frais. Sans procédé de conservation, la spiruline doit être consommée rapidement. Le pressoir à vis est un outil parfait pour réaliser cette opération. Une fois pressée, la pâte à spiruline contient 25 % de matière sèche. 5.5.7.2.3 L'extrusion L'extrusion consiste à former, à l'aide d'un « pistolet », des « spaghettis » de spiruline répartis sur, par exemple, une grille en plastique pour favoriser son séchage. Note : le pistolet peut être l'instrument utilisé pour décorer les gâteaux. 5.5.7.2.4 Le séchage Les grilles sont disposées dans une armoire ventilée et grillagée, à l'abri de la lumière directe et des insectes. 5.5.7.2.5 Le conditionnement et la conservation Les spaghettis séchés sont ensuite moulus, broyés à la main ou au moulin à café et conditionnés dans des sachets, puis stockés dans des boîtes métalliques. La durée estimée de conservation, dans ces conditions, est de 1 an. 5.5.8 Quelques recommandations en matière d'hygiène - matériel en plastique alimentaire, verre ou inox - port de gants, masques, résilles - filtration de l'air - stérilisation des outils, du produit et des emballages. De telles précautions paraîtront hors de portée des exploitations familiales ou artisanales, mais celles-ci doivent au moins s'efforcer de travailler le plus proprement possible. Le niveau d'hygiène à respecter s'apparente à celui qui est habituel au niveau de la cuisine et de la vaisselle familiale ou communautaire dans la région. Voici quelques recommandations de bon sens : - Vérifier qu'il ne reste pas de la spiruline dans les recoins du matériel après nettoyage (par exemple sur les bords des cadres de filtration, ou dans l'extrudeuse). - Utiliser des ustensiles de couleur blanche de préférence. - Eviter le contact de restes de spiruline sèche avec de la biomasse fraîche. - Eviter le contact des ustensiles avec le sol ou le ciment qui sont des nids à microbes. - Ne jamais toucher avec les doigts nus de la spiruline sèche pour ne pas risquer de la contaminer par des staphylocoques dorés. - Eloigner les rongeurs (il existe des appareils à ultrasons pour cela). - Couvrir les récipients contenant de la biomasse pour éviter qu'elle se salisse. 10
  • 11. 6. L'alimentation au Sénégal 6.1 Introduction Des féculents à la viande ou au poisson en passant par les fruits et légumes, on trouve de tout au Sénégal mais pas forcément en quantité suffisante et à la portée de tous. En effet, les familles les plus modestes ne prendront, en plus du petit déjeuner qui est composé généralement de pain et de café ou de thé pour les adultes et d'une bouillie à base de mil pour les enfants, qu'un repas dans la journée. Ce dernier sera servi dans l'après-midi ou le soir. Il est important de noter l'absence d'entrées et de desserts ; le repas est concentré sur le plat principal. Le mode de cuisson privilégié pour les viandes et poissons est la grillade et la cocotte pour les légumes. Dans toutes les catégories sociales, les mêmes plats sont consommés. 6.2 Les manières de table Peu de cérémonial, pas d'assiette individuelle ; tout le monde mange dans le même plat avec sa main droite en consommant la part du met qui se trouve en face de lui. 6.3 Les aliments utilisés dans la cuisine sénégalaise Les féculents : le riz et le mil sont les féculents les plus courants. Le blé, faute d'un climat approprié (absence de saison froide) et sauf importation, n'est pas présent. L'huile : l'huile d'arachide remporte l'adhésion sur l'apport de matière grasse. Le lait en poudre : importation. Elément essentiel dans l'alimentation des enfants Le Kub / Maggi : il est le principal condiment ajouté aux plats pour faire les sauces. Les fruits : mangue, papaye, agrumes, banane, goyave, pain de singe (fruit du baobab) Les légumes : chou, carotte, pomme de terre, aubergine amère (diakhate), manioc, tomate, ail, oignon, navet, piment, sorgho, gombo Les boissons : le thé à la menthe, le bissap (fleurs de l'hibiscus), le café, jus de fruits, Bouy (boissson à base de pain de singe : fruit du baobab) Les poissons : thiof (mérou bronzé), yété. Très peu de crustacés Les viandes : le mouton, l'agneau, le boeuf, la chèvre et le poulet sont les viandes les plus consommées. 6.4 Des exemples de repas consommés par les sénégalais Thié boudienne : mérou ou dorade, yété, légumes (chou, carotte, potiron, aubergine, manioc), piment, ail, persil, concentré de tomate, riz Poulet Yassa : poulet, citron vert, ail, oignon, piment, sel, poivre, huile d'arachide, moutarde, riz Yassa au poisson : même ingrédients que le yassa au poulet mais avec du poisson Mafé : oignons, tomate concentree, pate d'arachide, ail, carottes, navets, manioc, patate douce, cubes maggie, agneau, sel, poivre, autres epices, riz Mboum : couscous à base de mil 6.5 Introduction de la spiruline dans l'alimentation La spiruline, fraîche ou en poudre, pourrait être insérée dans les sauces, mélangée aux épices ... En effet, au vu de la faible quantité de spiruline (quelques grammes), celle-ci passerait inaperçue dans le plat. 11
  • 12. 7. Problématique – les enjeux Comment réduire des états récurrents de malnutrition dans la population ? Comment encourager le développement de la spiruline pour qu'elle soit une activité génératrice de revenus, d'emploi ? Comment assurer une situation d'autosuffisance alimentaire et de sécurité nutritionnelle ? 8. Finalité . Participer à la lutte contre la faim 9. Le but . Assurer une autosuffisance alimentaire en terme qualitatif et quantitatif . Assurer une sécurité nutritionnelle . Lutter contre la malnutrition 10. Les objectifs du projet . Informer et sensibiliser la population aux bienfaits et aux qualités nutritives de la spiruline . Former un groupe de personnes intéressées par la production de spiruline . Développer une activité de production de la spiruline . Promouvoir les actions et les résultats liés à la production et à la consommation de la spiruline . Développer une activité génératrice de revenus 11. Les publics visés . Les enfants . Les personnes âgées . Les femmes en état de grossesse . Les personnes malades 12. Etat de la malnutrition et des besoins en spiruline au village de Diabal 12.1 Introduction Coût élevé de la viande, raréfaction du poisson et insuffisance du pouvoir d'achat... sont les principales causes des états de malnutrition. Les cas les plus graves touchent les enfants. 12.2 Consommation actuelle de spiruline Actuellement, il existe une consommation de spiruline par les habitants du village. Malheureusement, la consommation reste insuffisante pour combler les besoins de tous (enfants, femmes enceintes, personnes âgées) et suffit tout juste à maintenir dans un état acceptable les bénéficiaires. La consommation actuelle est de 75,375 grammes par jour, soit 2261,25 grammes par mois et bénéficie à 186 personnes (9 % de la population) dont 123 adultes (21 personnes âgées et 102 femmes enceintes) et 63 enfants (15 de 0 à 2 ans, 37 de 3 à 5 ans et 11 de 6 à 12 ans). 12
  • 13. Voici la posologie appliquée actuellement : Les enfants 15 enfants de 0 à 2 ans : ¼ de comprimé, soit 0,125 gramme par jour et par enfant 37 enfants de 3 à 5 ans : ½ comprimé, soit 0,250 gramme par jour et par enfant 11 enfants de 6 à 12 ans : ½ comprimé, soit 0,250 gramme par jour et par enfant Consommation totale : (15 x 0,125)+(37 x 0,250)+(11 x 0,250) = 13,875 grammes par jour pour 63 enfants Les adultes 21 personnés âgées : 1 comprimé, soit 0,500 gramme par jour et par adulte 102 femmes enceintes : 1 comprimé, soit 0,500 gramme par jour et par adulte Consommation totale : (21 x 0,500)+(102 x 0,500) = 61,5 grammes par jour pour 123 adultes Consommation journalière de spiruline Consommation totale des enfants + consommation totale des adultes 13,875 + 61,5 = 75,375 La consommation théorique mensuelle est de : 2261,25 grammes par mois Enfin, la dépense mensuelle actuelle consacrée à l'achat de spiruline est de l'ordre de 90 à 100 €. Cette dernière est achetée auprès de structures pharmaceutiques, en sachet ou en comprimé. Cette dépense peut donc être difficilement réévaluée, surtout pendant une période longue. 12.3 La consommation idéale Sachant que pour sauver un enfant en état de malnutrition, la posologie admise couramment est de 2 grammes (et plus) par jour et par enfant pendant 6 à 8 semaines. Ainsi, il serait nécessaire, pour le centre de santé, d'augmenter les dépenses de manière importante pour s'assurer que les enfants soient dans un état favorable et rassurant. 12.4 Consommation idéale, production & surface du bassin La quantité idéale est estimée, au minimum, à 2 grammes par jour par enfant (2 x 63) et de 1 gramme par jour et par adulte (1 x 123), soit 249 grammes par jour, ou 7470 grammes par mois. Sachant que la production moyenne de spiruline au mètre carré est de 5 à 10 grammes, il faudrait au choix : . un bassin de 50 mètres carrés avec une production moyenne au mètre carré de 6 grammes par jour pour 9000 grammes par mois . un bassin de 40 mètres carrés avec une production moyenne au mètre carré de 8 grammes par jour pour 9600 grammes par mois . un bassin de 60 mètres carrés avec une production moyenne de 6 grammes par jour pour 10800 grammes par mois . un bassin de 60 mètres carrés avec une production moyenne 8 grammes par jour pour 14400 grammes par mois. Par ailleurs, la posologie suivante convient également : 1 gramme par jour pour enfant (1 x 63) et adulte (1 x 123), soit 186 grammes par jour ou 5580 grammes par mois. Cette posologie pourrait être appliquée dans les premiers mois pour cause de production insuffisante et pour éviter une trop grande différence de posologie par rapport à la celle administrée jusqu'à présent (de 0,125 à 0,250 gramme par jour et par enfant). 13
  • 14. 12.5 Tableau de simulation de posologie & de consommation (en grammes) Evaluation des besoins locaux Simulation de posologie Nombre POS1 POS2 POS3 POS4 POS5 POS6 Nombre d'enfants 0 à 2 ans 15 0,13 0,5 1 2 2 1 Nombre d'enfants 3 à 5 ans 37 0,25 0,5 1 2 2 1 Nombre d'enfants 6 à 12 ans 11 0,25 0,5 1 2 2 1 Nombre d'enfants 63 Nombre de femmes enceintes 102 0,5 0,5 1 1 0,5 0,5 Nombre de personnes âgées 21 0,5 0,5 1 1 0,5 0,5 Nombre d'adultes 123 Nombre total de bénéficiaires 186 Consommation journalière Enfants 13,88 31,5 63 126 126 63 Consommation journalière Adultes 61,5 61,5 123 123 61,5 61,5 Consommation journalière TOTALE 75,38 93 186 249 187,5 124,5 Consommation mensuelle Enfants 416,25 945 1890 3780 3780 1890 Consommation mensuelle Adultes 1845 1845 3690 3690 1845 1845 Consommation mensuelle TOTALE 2261,25 2790 5580 7470 5625 3735 POS : Posologie Note : . La posologie 1 est le dosage actuellement administrée . La posologie 3 correspond à 4 fois la dose administrée aux enfants et à 2 fois la dose administrée aux adultes. Cette dose provoque une nette amélioration sans changement brutal dans l'organisme. . La posologie 4 correspond à la dose idéale. . La surface de bassin nécessaire pour produire par mois suffisamment de spiruline pour satisfaire les besoins de la posologie 3 est de 25 m2. Une production moyenne de 8 grammes par jour et par mètre carré donnerait 6 000 grammes par mois (25 x 8 x 30 jours) . La surface de bassin nécessaire pour produire par mois suffisamment de spiruline pour satisfaire les besoins de la posologie 4 est de 40 m2. Une production moyenne de 8 grammes par jour et par mètre carré donnerait : 9 600 grammes par mois (40 x 8 x 30 jours) . La surface qui devrait permettre d'atteindre un équilibre financier est de 60 mètres carrés avec une production moyenne au mètre carré de 6 à 8 grammes par jour. 12.6 Hypothèse de rentabilité financière Tableau simplifié du coût de revient de spiruline selon la surface Cout de revient Type charge Poste 60 50 25 40 CF Salaire 200 200 200 200 TOT Charges Fixes 200 200 200 200 CV Intrants 50 40 20 30 CV Entretien 25 20 10 15 CV Outillage fournitures 30 25 CV Conditionnement 35 25 15 20 TOT Charges Variables 140 110 45 65 14 TOTAL 340 310 245 265
  • 15. CV : Charges Variables CF : Charges Fixes 60, 50, 40, 25 : surface du bassin en m2 Tableaux de simulation de chiffre d'affaires et de bénéfice de la vente de spiruline . Exemple : 50 m2 de bassin pour 8 grammes de production moyenne par jour et par m2 donne 9000 grammes pour 1 mois. La production est intégralement vendue. . La consommation locale correspond à la vente aux habitants du village selon la posologie appliquée dans le tableau de simulation de posologie 12.5 Voir ligne Consommation mensuelle totale. POS : Posologie . La consommation potentielle extérieure correspond à la vente de spiruline à des personnes situées hors du village. . Le prix de vente est exprimé pour 1gramme et en € . CA : Chiffre d'Affaires 50 6 POS1 POS2 POS3 POS4 POS5 POS6 9000 Consommation locale 2261,25 2790 5580 7470 5625 3735 Prix de vente 0,03 0,03 0,03 0,03 0,04 0,03 CA Vente locale 67,84 83,7 167,4 186,75 196,88 112,05 Consommation potentielle extérieure 6738,75 6210 3420 1530 3375 5265 Prix de vente 0,05 0,05 0,06 0,1 0,05 0,05 CA Vente extérieure 336,94 310,5 205,2 153 168,75 263,25 CA Total 404,78 394,2 372,6 339,75 365,63 375,3 Coût de revient 310 310 310 310 310 310 Bénéfice 94,78 84,2 62,6 29,75 55,63 65,3 50 8 POS1 POS2 POS3 POS4 POS5 POS6 12000 Consommation locale 2261,25 2790 5580 7470 5625 3735 Prix de vente 0,03 0,03 0,03 0,02 0,03 0,03 CA Vente locale 67,84 83,7 167,4 149,4 168,75 112,05 Consommation potentielle extérieure 9738,75 9210 6420 4530 6375 8265 Prix de vente 0,05 0,05 0,05 0,05 0,05 0,05 CA Vente extérieure 486,94 460,5 321 226,5 318,75 413,25 CA Total 554,78 544,2 488,4 375,9 487,5 525,3 Coût de revient 310 310 310 310 310 310 Bénéfice 244,78 234,2 178,4 65,9 177,5 215,3 15
  • 16. 60 6 POS1 POS2 POS3 POS4 POS5 POS6 10800 Consommation locale 2261,25 2790 5580 7470 5625 3735 Prix de vente au gramme 0,03 0,03 0,03 0,03 0,03 0,03 CA Vente locale 67,84 83,7 167,4 224,1 168,75 112,05 Consommation potentielle extérieure 8538,75 8010 5220 3330 5175 7065 Prix de vente 0,05 0,05 0,05 0,05 0,05 0,05 CA Vente extérieure 426,94 400,5 261 166,5 258,75 353,25 CA Total 494,78 484,2 428,4 390,6 427,5 465,3 Coût de revient 340 340 340 340 340 340 Bénéfice 154,78 144,2 88,4 50,6 87,5 125,3 60 8 POS1 POS2 POS3 POS4 POS5 POS6 14400 Consommation locale 2261,25 2790 5580 7470 5625 3735 Prix de vente 0,03 0,03 0,03 0,02 0,03 0,03 CA Vente locale 67,84 83,7 167,4 149,4 168,75 112,05 Consommation potentielle extérieure 12138,75 11610 8820 6930 8775 10665 Prix de vente 0,05 0,05 0,05 0,05 0,05 0,05 CA Vente extérieure 606,94 580,5 441 346,5 438,75 533,25 CA Total 674,78 664,2 608,4 495,9 607,5 645,3 Coût de revient 340 340 340 340 340 340 Bénéfice 334,78 324,2 268,4 155,9 267,5 305,3 Observations : . La surface de 60 m2 est la valeur la plus pertinente dans la mesure où elle permet de vendre la production à un prix raisonnable, tant pour la consommation locale que pour la consommation extérieure . La production moyenne au m2 à 8 donne de très bons résultats. . Sur l'hypothèse de la gratuité de la distribution de spiruline aux habitants du village, une surface de 50 ou 60 m2 avec 8 grammes de production moyenne par m2 et par jour au prix de vente de 5 centimes d'euros le gramme sur la POS3 semble donné de bons résultats. . Les autres résultats sont également à prendre en compte puisque selon les besoins, le nombre de personnes et l'état de malnutrition, la posologie administrée sera différente. Et donc, la quantité vendue à l'extérieur sera plus importante. . A noter que le salaire (2400 €), les intrants ainsi que l'outillage sont financés la première année. Soit, une économie, un gain de 3780 € environ. Une somme qui peut être consacrée à renouveler le petit outillage, agrandir les bassins, préserver le salaire des deux employés pour l'année à venir ... Et donc, une part plus importante pour le bénéfice. 12.7 Rôle du centre de santé Il est important de souligner ici le rôle important et primordial du centre de santé dans la médiation, l'information et la sensibilisation des parents et des responsables éducatifs dans la lutte contre la malnutrition et dans la promotion et le développement de la spiruline. Actuellement, le centre de santé délivre déjà de la spiruline et conseille les parents. Note : les chiffres concernant le nombre de bénéficiaires, la consommation actuelle de spiruline ainsi que les dépenses ont été fournis par le centre de santé du village. 16
  • 17. 13. Proposition . Créer une ferme à spiruline 13. 1 Fonctionnement envisagé La ferme sera gérée par 2 personnes salariées à mi-temps. La gestion sera complétée par des personnes bénévoles. 14. Actions . Information et sensibilisation des habitants aux bienfaits de la spiruline . Formation d'un groupe de personnes à la culture de spiruline. . Création d'une ferme à spiruline . Actions de promotion et de valorisation du projet 15. Moyens 15.1 Moyens humains 15.1.1 En France . Président de l'association : Monsieur M BOUM M'Baye Baba . Représentant du projet pour la Mauritanie : Monsieur SY Serigne . Nutritionniste : Monsieur Jérôme CARADEC . Producteur de spiruline : Monsieur Mathieu BELLES . Animateur de développement : Monsieur Bruno GARCIA . Assistantes à la coordination du projet : Mesdames Marie LECERF et Corinne LEVEQUE . Communication : Monsieur Yann BEZZI . Traduction : Mademoiselle Christelle ABAUTRET 15.1.2 Au Sénégal et autres . Responsables du village . Personnel du centre de santé (médecin, infirmières, sages-femmes) . Enseignant – Chercheur en microbiologie à l'Université de Ngaoundéré au Caméroun : Monsieur BOUBA ADJI Mohammadou 15.2 Moyens matériels . Véhicule : camionnette, voiture . Terrain . Matériel nécessaire à la conception de la ferme à spiruline (voir Quelles sont les conditions de production de la spiruline ? 5. Le matériel nécessaire pour produire de la spiruline) 16. Calendrier prévisionnel Avril à Juillet . Analyse de spiruline (comprimés, gélules, poudre) issue de divers endroits (Chine, Andes). . Autorisations administratives Septembre à Décembre 2011 . Recherche de financement et confirmation des partenaires pressentis Les fonds seront sollicités auprès d'organismes publics et privés. Les partenariats privilégiés le seront par leur engagement à long terme et par la visée humanitaire. Janvier à Juin 2012 . Information et sensibilisation de la population. 17
  • 18. Les actions d'information et de sensibilisation devront tenir compte des habitudes culinaires, des réticences, des conditions de vie ... Elles seront dirigées, prioritairement et en premier lieu par les responsables du village, le personnel de santé, le personnel éducatif, avant de l'étendre à l'ensemble des personnes au cours, par exemple, d'une réunion des villageois. Par ailleurs, un temps d'expérimentation sera consacré pour convaincre, par la pratique, des bienfaits de la spiruline. . Formation de villageois responsables de la ferme La formation pourrait, potentiellement, se faire auprès d'un gérant d'une ferme à spiruline située à Bakel (à 20 km de Diabal). Ce dernier a suivi une formation auprès du CFPPA de Hyères , a mené un projet de développement de la spiruline depuis 2007 et donc a suffisamment de recul pour en parler et transmettre. Le personnel de santé sera, à son tour, formé aux usages et à l'administration de la spiruline aux patients, aux femmes enceintes et aux enfants. . Création d'une ferme pilote à spiruline La formation terminée et les premiers fonds réunis, la création d'une ferme pilote sera un prolongement naturel. Septembre 2012 . Création d'une ferme à spiruline grandeur nature Sous condition que la ferme pilote ait donné satisfaction dans ses premiers mois de fonctionnement, une ferme à plus grande échelle (surface, nombre de personnes y travaillant, commercialisation) sera créée. Une gestion à plus grande échelle devrait permettre de réduire le coût de revient. Janvier 2013 à ... . Promotion et valorisation du projet Il paraît indispensable, au vu des enjeux, des fonds obtenus et des responsabilités engagées, de prévoir une période de promotion et de valorisation du projet auprès d'acteurs publics et privés au Sénégal et à l'étranger. 17. Partenaires potentiels du projet 17.1 En France . Antenna Technologie (don de souche, appui technique) . TECHNAP (conseil, formation, kit pédagogique) . Spiruline France (don d'une souche) . Laboratoire Bioreds (analyse nutritionnelle) . Spiruline Sans Frontière (conseil) . Ingénieurs sans frontière (appui technique) . Santé sans frontière (conseil, accompagnement) . CFPPA (Centre de Formation Professionnel et de Promotions Agricoles) Hyères (formation) . Aéro Bretagne Solidarité (financement, accompagnement) 17.2 Au Sénégal . Ministère de la Santé . Laboratoire des moyens analytiques (analyse de l’eau) . Institut Pasteur de Dakar (analyse nutritionnelle et bactériologique de la spiruline) . Fondation Education – Santé (conseil, formation, don de souche) . Région de Tambacounda (soutien institutionnel, communication) . CEFP (Centre Expérimental d’Echanges et de Formation Pratiques) à Bakel (formation, gestion) . UPHORBAK (Union des Producteurs Horticoles de Bakel) (formation, transfert de compétences) . Ville de Diabal – Sénégal . Communauté rurale de Gabou 18. Plan de communication Tracts, page web consacrée au projet ... seront les principaux canaux de promotion du projet. 18
  • 19. 19. Budget prévisionnel en € pour la première année Dépenses Produits Billets avion 3 personnes pour 2 semaines 1800 En France Frais de santé (vaccins ...) 150 IFREMER Brest 100 Assurance 100 Ville de Brest 300 Visas 100 Aéro Bretagne Solidarité 100 Frais administratifs (envoi de courriers) 100 Conseil Général du Finistère 600 Participation aux frais de nourriture 50 Conseil Régional de Bretagne 1000 Bâche bassin 1000 Association Développement de 2800 Diabal Bâche de serre & moustiquaires 500 Fondations 4500 Séchoir 500 Au Sénégal Analyse de l'eau + Analyse de la spiruline 450 Pressoir à vis 450 FSP Initiatives de 7000 Codéveloppement Roue à aubes + moteur (agitation) 500 Région de Tambacounda 150 Extrudeuses 100 Communauté Rurale de Gabou 150 Microscope 150 Village de Diabal 150 Construction 2 bassins de 30 m2 = 60 m2 6000 Fondation Education - Santé 500 Intrants (engrais ...) 1500 Santé Sans Frontière 250 Autres (balance, PHMètre, thermomètre, 400 sachets de conditionnement, toile polyester, éprouvette, seringues, compte-gouttes ...) Ordinateur 250 Formation réalisée au Sénégal 1000 Salaire de 2 employés à mi-temps (200 x 12 2400 mois) pour la première année TOTAL 17 500 € TOTAL 17 500 € 19
  • 20. Note : Le budget de la deuxième année (salaire, intrants, entretien, maintenance, conditionnement, fournitures, outillage ...) a été evalué à 4620 € environ ; une somme assumée par la vente de spiruline et par les revenus de la coopérative agricole. 20. Evaluation Objectif 1 : Informer et sensibiliser la population Critère d'évaluation quantitatif : nombre de réunions d'informations, nombre de participants Critère d'évaluation qualitatif : compréhension, adhésion au projet Outil d'évaluation quantitatif : comptage, bilan Outil d'évaluation qualitatif : questionnaire, échanges, implication, réunion de bilan Objectif 2 : Former un groupe de personnes à la culture de spiruline Critère d'évaluation quantitatif : nombre de personnes formées Critère d'évaluation qualitatif : qualité de la formation, implication des personnes formées Outil d'évaluation quantitatif : feuille de présence Outil d'évaluation qualitatif : bilan de formation, observation Objectif 3 : Développer une activité de production de la spiruline Critère d'évaluation quantitatif : nombre de bassins conçus, quantité de spiruline produite Critère d'évaluation qualitatif : qualité de la spiruline Outil d'évaluation quantitatif : observation, feuille de comptage Outil d'évaluation qualitatif : contrôle qualité Objectif 4 : Promouvoir les actions et les résultats du projet Critère d'évaluation quantitatif : nombre d'interventions, nombre de personnes touchées Critère d'évaluation qualitatif : niveau satisfaction, sensibilisation réussie Outil d'évaluation quantitatif : bilan d'intervention Outil d'évaluation qualitatif : échanges, qualité des retours Objectif 5 : Développer une activité génératrice de revenus Critère d'évaluation quantitatif : quantité de spiruline vendue, CA Critère d'évaluation qualitatif : qualité de la spiruline vendue, bénéfice Outil d'évaluation quantitatif : état de stock, bilan comptable Outil d'évaluation qualitatif : contrôle qualité, satisfaction des clients, compte de résultat 21. Pérennité de l'action . La ferme sera gérée par des personnes formées, salariées ou bénévoles. Si il y avait lieu que la pérennité financière ne soit plus assurée, la ferme sera gérée collectivement et bénévolement. 22. Prolongements 22.1 A court terme : à 1 an - Assurer une production suffisante pour une autosuffisance alimentaire du village - Renforcer la formation des responsables de la ferme - Développer une ferme de culture de spiruline à grande échelle. 22.2 A moyen terme : à plus de 2 ans - Créer un centre de formation à la culture de spiruline et plus largement aux métiers agricoles. En effet, compte tenu de la proximité du village de Diabal avec les frontières de la MAURITANIE et du MALI, il semblerait pertinent d’implanter un centre de formation. Ce dernier profiterait potentiellement à un nombre important de personnes et valoriserait le projet à une plus grande échelle. (Voir Fig.1, 2 et 3 dans les annexes 20.1 Cartes). 20
  • 21. 23. Annexes 23.1 Cartes Diaba l Fig.1 (Carte générale) Fig. 2 (Carte administrative générale) 21
  • 22. Fig.3 (Carte administrative détaillée) Fig.4 (Population mondiale touchée par la malnutrition) Fig.5 (Population mondiale sous-alimentée) 22
  • 23. Fig. 6 (Vue aérienne des environs de Diabal) Fig. 7 (Vue générale du village de Diabal) Fig. 8 (Vue générale du village de Diabal avec aperçu des zones cultivables) 23
  • 24. 23.2 Vidéos Production de spiruline dans l'Aude par Mathieu BELLES http://www.publicsenat.fr/vod/tous-au-vert/l-emission-eco-citoyenne-/66984 Spiruline au Bénin http://www.youtube.com/watch?v=tyCtplSUI-Q Culture familiale de spiruline http://www.youtube.com/watch?v=Do3qvrCy3WI&feature=related La spiruline au Burkina Faso http://www.dailymotion.com/video/xrmxy_la-spiruline-au-burkinafaso_business La spiruline avec Arte Mai 2005 http://www.dailymotion.com/video/x6e0w_la-spiruline-arte-mai-2005_news Antenna.ch et la spiruline http://www.dailymotion.com/video/x5hm2v_antenna-spiruline_tag La spiruline : exemple de développement durable 1 http://www.dailymotion.com/video/xdvj3x_la-spiruline-exemple-de-developpeme_travel Culture paysanne de spiruline http://www.youtube.com/watch?v=UcIZjJ9GfFk&feature=related Rayons x, spiruline http://www.youtube.com/watch?v=t2FfK7Bfwkk La spiruline - notre avenir et l'agriculture durable http://www.youtube.com/watch?v=k5_tait02SQ La spiruline du Docteur Marcus Rorher http://www.youtube.com/watch?v=D0MYuEV5VBM 24
  • 25. 23.3 Témoignage « Je me dope à la spiruline » http://ggbi.courseàpied.net Témoignage d’un coureur à pied recueilli sur Internet : Durant la course, Rudy me faisait part de l’importance capitale des protéines dans notre régime alimentaire. Importantes, car elles servent à une bonne régénération musculaire d’après course et bien sur aussi au développement de ces mêmes muscles. Pour un apport suffisant et pour éviter toute carence, ma solution c’est environ 10 grammes de spiruline quotidiennement. Ce sujet reviens de temps en temps sur le forum et comme il est abordé souvent sur le coté comprimé qui es un des conditionnement possible de cet aliment, certains donneurs de leçons trouvent souvent la réponse choc au choix, « c’est le début du dopage » ou encore « si tu as besoin de ce genre de complément alimentaire, c’est que tu ne te nourris pas correctement ». Même genre d’arguments d’ailleurs que l’on trouve aussi lorsque l’on parle de gel ou barres énergétique que l’on peu consommer pendant une compétition. Là où je pense que ces gens se trompent, c’est dans l’approche même du produit. Il ne faut pas voir la spiruline comme un médicament, ni comme un complément alimentaire, mais comme un aliment tout simplement. La spiruline est une algue qui a deux particularités très intéressantes, contrairement a la plupart des algues, elle n’est pas toxique et d’autre part, elle contient entre autre 60 à 70% de protéines là ou la viande n’en contient qu’entre 20 et 30%. Elle a en plus d’autres atouts comme une présence importante de fer et de vitamines diverses. Elle est donc une alliée importante pour les végétaliens, mais aussi pour les coureurs que nous sommes. Autre argument choc, pour produire un kilo de protéine issue de la spiruline, il faut 200 fois moins de surface de culture et 40 fois moins d’eau que pour la même quantité de protéine animale. Là où 100 000 litres d’eau et 200 mètres carrés de terre sont nécessaires pour obtenir ce kilo de protéine, seul un mètre carrés et 2 500 litres d’eau suffiront pour son équivalent en algue. Alors, je suis toujours dans une logique de dopage ? Suis-je vraiment un déséquilibré diététique qui règle ses problèmes a coup de compléments alimentaire ? Bien sur, il y a un hic, car tout ne peu pas être parfait. Cette algue ne peu se consommer crue que près des lieux de production, car dans cet état elle ne se conserve que très peu de temps. Alors à moins d’habiter au bord de la mer et proche d’une production, il faut la consommer sèche. Son second défaut est son goût. Beaucoup de gens ne trouvent pas cet aliment très appétissant. Personnellement je trouve surtout qu’elle n’a pas de goût. C’est surtout sa couleur, verte qui peu suggérer un mauvais goût. C’est pour cela que certains préfèrent la consommer sous forme de gélules. Par contre sous ce conditionnement, elle coûte très cher (environ 250 euros le kilo contre 130 séchée sous forme de paillettes). Pour ma part, je l’achète directement à un producteur (voir son site http://www.spirulinedeprovence.com) sous forme de paillettes que je verse sur une tartine de miel. 25
  • 26. Chaque matin, c’est environ 5 à 10 grammes que j’ingurgite ainsi. Sa couleur est tenace, il m’arrive parfois d’en manger dans du fromage blanc. C’est la couleur verte qui subsiste, oublié le blanc. C’est tellement tenace que lorsque je me lave les dents après en avoir mangé et après mon verre de jus d’orange et mon thé, c’est toujours le vert qui reste lorsque je me rince la bouche. C’est son défaut, mais cela reste l’idéal pour avoir des quantités suffisantes de protéines sans abuser de la viande. C’est d’une certaine manière écologique, car nous sommes de plus en plus nombreux sur terre et il n’est pas possible de produire suffisamment de viande pour tous. D’ailleurs, au-delà de nos propres besoins, cette algue est aussi une solution pour les pays en voie de développement qui regorgent d’habitant en sous alimentation. Non seulement cette algue peu être produite en Afrique par exemple, mais elle ne coûte pas très cher à produire. 26
  • 27. 23.4 Sites web Pourquoi la spiruline http://www.bioticas.com/_mdb/produnits/46fr_Usage%20&%20Utilisation%20de%20la%20Spiruline.pdf - Usage particulier de la spiruline http://www.nhslife.com/media/upload/file/La-spiruline.pdf - Bonnes raisons de prendre de la spiruline http://www.jle.com/e-docs/00/04/1B/27/vers_alt/VersionPDF.pdf - Le Técuitlatl, concentré de spirulines source de protéines chez les Aztèques http://consommacteurs.blogs.com/smp/spiruline_stories/ - Spiruline pour tous Composition http://vertleburkina.unblog.fr/files/2008/02/image11.gif - Composition de la spiruline http://www.spirulinet.com/composition_spiruline2.html Manuel de culture http://www.antenna.ch/documents/manuelJourdan2061.pdf - Manuel de culture artisanale pour la production de spiruline http://pagesperso-orange.fr/petites-nouvelles/Manuel.pdf - Manuel de culture artisanale de spiruline http://spirulina.online.fr/cd-cfppa/ - Manuel de culture artisanale de spiruline http://www.spirulinasource.com/cultivez.html http://www.spirulinasource.com/cultivez/cultivez1a.html http://www.scribd.com/doc/2683889/Cultivez-Votre-Spiruline http://solidarite.stjoavignon.com/livreplanchon.htm - La Spiruline pour Tous - Culture familiale http://credesa.online.fr/tablgener.htm - Livret Guide de production http://www.algosophette.com/page9.htm - Les cultures de spiruline http://www.antenna.ch/documents/module_apprentissage.pdf - Module d'apprentissage pour la production de spiruline http://www.antenna.ch/documents/module_apprentissage_image.pdf - Module d'apprentissage http://www.spirulinesansfrontiere.com/fr/mes-news/comment-se-cultive-la-spiruline http://www.spirulinesansfrontiere.com/fr/articles-et-videos/construire-sa-serre-de-spiruline http://www.enssmal.dz/doclaquaculture/Culture%20de%20la%20spiruline.pdf - La spiruline http://www.technap-spiruline.org/content/view/5/ - Comment produire la spiruline http://www.technap-spiruline.org/content/view/9/ - Cultiver la spiruline 27
  • 28. Développer un projet de spiruline - Méthodologie, Ressources http://www.technap-spiruline.org/content/view/6/ - Mener à bien un projet de spiruline http://www.technap- spiruline.org/datas/Partenaires%20et%20%E9tapes%20d%27un%20projet%20spiruline.ppt - Partenaires et Etapes d'un projet spiruline http://www.spirulineburkina.org/datas/Spiruline_humanitaire.doc - Spiruline humanitaire en PVD (Pays en Voie de Développement) http://flore99.free.fr/spiru.html - La spiruline pour un monde sans famine http://spiru.canalblog.com/ - La spiruline en voyage Projets http://spirulinefrance.free.fr/lespetitesnouvel.html - Les projets de spiruline dans le monde http://repta.net/odpi/telechargements/fichiers/fiche_senegal_1_ferme_agro_ecolo.pdf - Projet de spiruline au Sénégal http://www.lyceesolidarite.org/mambo/index.php?option=com_content&task=view&id=23&Itemid=62 - Spiruline pour un village au Sénégal http://www.cfsi.asso.fr/upload/VF-actes161109.pdf - Spiruline à Bakel (à 30 km de Diabal) http://www.antenna.ch/projets-terrain/spiruline-programmes/ - Antenna Technologies et les projets de spiruline http://www.codegaz.org/telechargement/pondichery.ppt - Développement de la spiruline à Pondichery en Inde http://www.sergegouteyron-rotary.org/pdf/actions/4-Lutter%20contre%20la%20faim.pdf - Spiruline au Sahel http://www.codegaz.org/images/codegaz/spiruline-2010.pdf - Codegaz et la spiruline http://www.la-guilde.org/IMG/pdf/Evaluation_Antenna_Technologies.pdf - Projet de production et de distribution de spiruline http://www.assorennes.org/banadubenin/spiruline.html - Asso BANA du Bénin et le projet spiruline http://www.spirulinesolidaire.org/ - Spiruline au Burkina Faso http://www.abcburkina.net/fr/le-burkina-faso/de-a-a-z/402-spiruline?showall=1 - Spiruline au Burkina Faso http://vertleburkina.unblog.fr/la-spiruline-outil-de-sante/ - La spiruline, outil de santé http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/2/62/98/02/Projet-Spiruline.pdf - Projet Spiruline au Cambodge 28
  • 29. http://www.tousdanslememepanier.com/Pages/Dossier%20recherche%20de%20dons%201.html - La spiruline pour un monde sans famine http://www.pyepimanla.com/juillet-aout-2010/afrique-asie/spiruline.html - Des gâteaux verts très nutritifs pourraient sauver des vies http://www.spirulineburkina.org/ - Les fermes de spiruline du Burkina Faso http://www.africaspi.org - Projet humanitaire et multiculturel pour une spiruline naturelle et équitable http://www.rotary1730.org/admin-club-nouvelles/old/clubs- file/hyereslespalmiers/200668_nouvelles_bulletin_1532.pdf - Le ROTARY et la spiruline http://www.rotary1730.org/admin-club-nouvelles/clubs- file/hyereslespalmiers/200636_nouvelles_bulletin_1282.pdf Malnutrition http://www.antenna.ch/documents/malnutrition.pdf - La malnutrition : un massacre silencieux http://www.antenna.ch/documents/pourquoi_spiruline.pdf - La malnutrition : pourquoi la spiruline ? http://www.technap-spiruline.org/content/view/4/ - Combattre la malnutrition http://maps.grida.no/go/graphic/malnutrition_and_famine - Malnutrition en Afrique http://www2c.ac-lille.fr/pneruda-wattrelos/idd0405bis/planetesoli/problemes/malnutrition.htm - Malnutrition dans le monde http://www.droitsenfant.com/sante.htm - La santé, la malnutrition http://www.algosophette.com/association/spiruline-redactionnel-2.html - La malnutrition http://www.sidanet.info/webapps/komplete/index.php?KTURL=mod_article.html&page=1154 - Malnutrition et Sida http://www.aes.sn/html/aes_page.php?xx_rubrique=Mission%20et%20Vision&xx_texte_id=1020&xx_lang= FR&xx_mdr=&xx_trait= - La spiruline pour lutter contre la malnutrition http://www.soleil-levant.org/presse/article.php3?id_article=143 - La spiruline, une aide contre la malnutrition http://malnutritionzero.online.fr/ - Malnutrition Zéro http://www.feedingminds.org/info/background_fr.htm http://youthink.banquemondiale.org/sujets/sante/quest-ce-que-la-malnutrition http://fr.wikipedia.org/wiki/Malnutrition http://www.msf.fr/?page=medical&section=4&cat=9&id=4&title=malnutrition http://www.antenna.ch/malnutrition.html 29
  • 30. http://www.selfrance.org/index.php?id=31 http://collectifsdfalsace.20minutes-blogs.fr/archive/2007/12/17/france-la-malnutrition-consequence-de-la- precarite.html - Estimations rendues publiques lors d'un colloque « Nutrition et précarité » à Brest le 6 décembre 2007. http://www.prb.org/FrenchContent/Articles/2008/StuntingSSAfrica.aspx (Lutte contre la malnutrition infantile en Afrique Subsaharienne) Organisations internationales oeuvrant pour la lutte contre la malnutrition Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture - FAO http://www.fao.org/index_fr.htm D'autres solutions de lutter contre la malnutrition ... Une autre initiative, privée, pour régler le problème de la malnutrition avec 600 millions http://www.rue89.com/2010/10/23/avec-600-millions-on-regle-la-malnutrition§-des-enfants-172098 http://www.lefigaro.fr/sciences/2010/10/15/01008-20101015ARTFIG00591-des-sachets-miracles- contre-la-malnutrition§.php Lutte contre la malnutrition à partir d'un traitement : un aliment thérapeutique à base de beurre de cacahouète mélangé à du lait en poudre écrémé, des vitamines et des oligoéléments http://www.who.int/child_adolescent_health/topics/prevention_care/child/nutrition/malnutrition§/fr/i ndex.html Etudes http://www.spirulinet.com/etudes.html - La spiruline : études scientifiques sur l'homme http://www.algosophette.com/association/spiruline-redactionnel-7.html - Recherches scientifiques et spiruline http://spiruline.hautetfort.com/list/documents/2012818299.pdf - La spiruline - Bilan et perspectives : thèse de doctorat en pharmacie http://www.antenna.ch/documents/Biblio%20Spi%20generale%202007.pdf - Spiruline : Bibliographie générale http://www.antenna.ch/documents/BibliographieSPI_2006.pdf - Spiruline : Bibliographie scientifique ftp://ftp.fao.org/docrep/fao/011/i0424e/i0424e00.pdf - FAO : Culture, production et usage de la spiruline http://www.spirulinet.com/images/Les%20etudes%20sur%20la%20Phycocyanine.pdf - Etudes sur la phycocianine http://www.spirulinet.com/doc/Spi_benefices.pdf - Connaissances des bénéfices de la spiruline sur la santé http://www.spirulinet.com/doc/Spi_publication.pdf - Etudes scientifiques portant sur la spiruline http://spirulinagadez.free.fr/pdfs/Tchat_Sorto.pdf - Utilisation et consommation de la spiruline au Tchad 30
  • 31. http://agriculture.gouv.fr/la-spiruline-peut-elle-etre-un - La spiruline peut-elle être un atout pour la santé et le développement en Afrique ? http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/Spiruline_synthese_et_compilation_DGPAAT_2008.pdf - La spiruline peut-elle être un atout pour la santé et le développement en Afrique ?, Synthèse Colloques http://www.tambacounda.info/sante/colloque-panafricain-sur-la-spiruline-au-togo-rencontre-avec-samba- ka-de-luphorbak-a-bakel.html http://www.grandslacs.net/doc/2703.pdf - Séminaire de formation sur la culture et la vulgarisation de la spiruline Experts http://petites-nouvelles.pagesperso-orange.fr/ http://www.rongead.org/CV-Expert-NTIC.html http://www.rongead.org/IMG/pdf/CV_GONNET_fr_online070510.pdf Distributeurs http://www.biosweetbio.fr/la-spiruline-pxl-28.html http://www.algosud.com/pdf/brochure-fr.pdf http://www.gse-vertrieb.de/pdf/fr/spirulina.pdf http://sophienature.com/spiruline.pdf http://www.spirulinesansfrontiere.com/wp-content/uploads/2009/10/Brochure-SSF-francais.pdf http://www.flamantvert.com/flamant_vert_nutrition.html http://www.nakura.fr http://spirulina.org.uk/french/index.htm http://www.spirulinealaferme.com/ http://www.spirulina-vera.com/blog/fr/info/about-us-qui-sommes-nous http://www.spirulinedurenouveau.com/culture.htm http://spirulina.org.uk/french/spirulina.htm 31
  • 32. Autres Madame Viviane WADE pour le développement de la spiruline http://fr.allafrica.com/stories/200803030773.html http://www.rewmi.com/EXCLUSIF-MME-VIVIANE-WADE-PREMIERE-DAME-DU-SENEGAL-Par-le-travail- sortir-la-femme-de-la-pauvrete_a21359.html Une AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne) autour d'une ferme à spiruline http://www.transversel.org/spip.php?article249 Marché des compléments alimentaires à Dakar http://www.moringanews.org/documents/marchedakar.doc Les plantes pour guérir http://www.metafro.be/prelude http://madesahel.enda.sn/html/PlantesList.html Qualités thérapeutiques http://quiperdgagnespiruline.blogspot.com/ Organisations internationales oeuvrant pour la lutte contre la malnutrition Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture - FAO http://www.fao.org/index_fr.htm Unicef http://www.unicef.org/publications/files/Progress_for_Children-No.9_EN_081710.pdf Page 52 D'autres solutions de lutter contre la malnutrition ... Une autre initiative, privée, pour régler le problème de la malnutrition avec 600 millions http://www.rue89.com/2010/10/23/avec-600-millions-on-regle-la-malnutrition-des-enfants-172098 http://www.lefigaro.fr/sciences/2010/10/15/01008-20101015ARTFIG00591-des-sachets-miracles-contre-la- malnutrition.php Lutte contre la malnutrition à partir d'un traitement : un aliment thérapeutique à base de beurre de cacahouète mélangé à du lait en poudre écrémé, des vitamines et des oligoéléments http://www.who.int/child_adolescent_health/topics/prevention_care/child/nutrition/malnutrition/fr/index.html Projets en Afrique http://www.cocagne.ch/SudProjet.htm http://www.sossahel.org Produits de santé naturels http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/ Année européenne du volontariat et du bénévolat http://www.animafac.net/en-2011-l-europe-met-l-engagement-associatif-a-l-honneur/ 32
  • 33. INDEX B bassins...............................................................................................................................................7, 9, 20 C conditionnement.........................................................................................................................9, 10, 25, 26 conservation.......................................................................................................................................... 9, 10 D développement............................................................................................... 1, 4, 5, 6, 7, 12, 17, 18, 25, 26 E eau................................................................................................................................... 3, 6, 7, 8, 9, 18, 25 ensemencement.......................................................................................................................................... 9 extrusion ............................................................................................................................................... 9, 10 F faim ....................................................................................................................................................... 4, 12 ferme................................................................................................................................ 7, 9, 17, 18, 19, 20 filtration ..............................................................................................................................................8, 9, 10 formation ............................................................................................................................................. 18, 20 G gestion .................................................................................................................................................. 9, 18 M malnutrition ..............................................................................................................................4, 5, 6, 12, 30 matériel ....................................................................................................................................3, 8, 9, 10, 17 P pressage ............................................................................................................................................... 9, 10 production ............................................................................................................ 1, 3, 5, 7, 9, 12, 17, 20, 25 protéines ..................................................................................................................................5, 6, 7, 25, 26 R récolte ................................................................................................................................................... 9, 10 S santé ............................................................................................................................................3, 5, 17, 18 séchage ................................................................................................................................................ 9, 10 sécurité nutritionnelle ................................................................................................................................ 12 spiruline.....................................................................................1, 3, 6, 7, 8, 9, 10, 12, 17, 18, 19, 20, 21, 25 V Vitamines .................................................................................................................................................... 6 33