Physiologie de l’appareil reproducteur    féminin : Le cycle menstruel                             Dr Blandine COURBIERE  ...
Définition du cycle menstruel• Du latin menstrua, dérivé de mensis : mois• Ensemble des phénomènes temporels qui se  dérou...
Un cycle menstruel normal nécessite :- Un axe gonadotrope fonctionnel (système nerveux     central, hypothalamus, hypophys...
Quiescence de l’axe gonadotrope pendant                l’enfance                                                       Che...
# 2 000 Neurones à GnRh au                     niveau du noyau arqué de                          l’hypothalamusSécrétion p...
Activation de l’axe gonadotrope à la puberté   (Au départ, sécrétion nocturne de LH)
Sécrétion pulsatile de GNRH indispensable…Application clinique : agonistes de la LH-RH → mise au                 repos axe...
Déroulement du cycle menstruelL’échelle de temps du cycle menstruel (28 jours) doitêtre réintégrée dans celle du cycle fol...
Déroulement du cycle menstruel(1) La phase folliculaire (14 jours)                • Période s’étendant du                 ...
Phénomène hypophysaire de rétrocontrôle positif:       Pic de LH induit par l’estradiol                       • L’estradio...
(2) Pic de LH                      Ovulation                 36 heures            • L’ovocyte reprend et achève sa        ...
(2) Phase lutéale (14 jours)Corps jaune = glande endocrine de durée de vie limitée                       • Endomètre → Pha...
CORPS JAUNE
« Cycle endométrial »     Phase folliculaire             Phase lutéale= phase proliférative     = phase sécrétoire (Pg +++...
Modifications histologiques au cours du cycle                  menstruel
Mécanisme des menstruations ?        Théorie « classique »   Arrêt du fonctionnement du corps jaune                Proges...
Mécanisme des menstruations ?      Rôle des métalloprotéinases (MMP)  Augmentation de cellules lympho-myéloïdes dans   l’e...
Ce qu’il faut bien comprendre…                          La description classique du                          cycle menstru...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

2 2 courbiere_cycle_menstruel

1 030 vues

Publié le

les fractures

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 030
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
38
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

2 2 courbiere_cycle_menstruel

  1. 1. Physiologie de l’appareil reproducteur féminin : Le cycle menstruel Dr Blandine COURBIERE Pôle de Gynécologie-Obstétrique et Reproduction Hôpital de La Conception IFSI – 2012 Cycles de la vie et grandes fonctions
  2. 2. Définition du cycle menstruel• Du latin menstrua, dérivé de mensis : mois• Ensemble des phénomènes temporels qui se déroulent entre deux écoulements de sang des règles (28 jours + 4).• Présence d’un cycle menstruel régulier = témoin direct de l’intégrité de l’axe reproductif féminin.• La finalité du cycle est d’assurer les meilleures conditions de fécondation et d’implantation embryonnaire.
  3. 3. Un cycle menstruel normal nécessite :- Un axe gonadotrope fonctionnel (système nerveux central, hypothalamus, hypophyse, ovaires). - L’intégrité du tractus génital (utérus, vagin).
  4. 4. Quiescence de l’axe gonadotrope pendant l’enfance Chez le garçon Testostérone Stéroïdes placentaires DHAS Testostérone HCG LH LH FSH FSH et LH FSH 2 mois 4 mois 6 mois P1 P1 P2 P3 P4 P5 Tanner 3ème trimestre Après 1 an 9 10 11 12 13 14 15 ans Foetus Nourrisson Enfant Adrénarche Puberté Stéroïdes Chez la fille placentaires DHAS Estrogènes Estrogènes FSH FSH HCG LH FSH et LH LH 2 mois 4 mois 6 mois P1 P1 P1 P2 P3 P4 P5 Tanner 3ème trimestre Après 1 an 9 10 11 12 13 14 15 ans
  5. 5. # 2 000 Neurones à GnRh au niveau du noyau arqué de l’hypothalamusSécrétion pulsatile du GnRH indispensable (1 pulse / 90 min) Santen et Bardin 1974
  6. 6. Activation de l’axe gonadotrope à la puberté (Au départ, sécrétion nocturne de LH)
  7. 7. Sécrétion pulsatile de GNRH indispensable…Application clinique : agonistes de la LH-RH → mise au repos axe gonadotrope
  8. 8. Déroulement du cycle menstruelL’échelle de temps du cycle menstruel (28 jours) doitêtre réintégrée dans celle du cycle folliculaire (# 200 jours) D’après McGee et al., Endoc Rev 2000
  9. 9. Déroulement du cycle menstruel(1) La phase folliculaire (14 jours) • Période s’étendant du premier jour des règles jusqu’au pic de LH • Phase folliculaire précoce (J1 → J5): processus de sélection du follicule dominant (sous contrôle de la FSH). • Phase folliculaire tardive : phase de dominance avec  exponentielle de l’estradiol • Endomètre → phase proliférative
  10. 10. Phénomène hypophysaire de rétrocontrôle positif: Pic de LH induit par l’estradiol • L’estradiol exerce normalement un rétrocontrôle négatif sur la sécrétion de FSH • Taux d’estradiol > 150 pg/mL pdt plus de 36 heures → pic de LH • Pic de FSH synchrone (amplitude )
  11. 11. (2) Pic de LH Ovulation 36 heures • L’ovocyte reprend et achève sa première division méiotique → métaphase II • Maturation cytoplasmique • Granulosa : sécrétion progestérone, enzymes et prostaglandines fragilisant la paroi du follicule ovarien→ expulsion de l’ovocyte → ampoule tubaire
  12. 12. (2) Phase lutéale (14 jours)Corps jaune = glande endocrine de durée de vie limitée • Endomètre → Phase sécrétoire • Phase lutéale moyenne (J17): sécrétion de progestérone (10- 20 ng/mL) > estradiol (100 – 200 pg/mL)→ Fenêtre d’implantation (3 jours) • En l’absence de fécondation, le corps jaune régresse en 9 à 11 jours après l’ovulation →  progestérone et estradiol → (1)  FSH permettant le recrutement puis la sélection du follicule qui deviendra ovulatoire lors du cycle suivant. → (2) Menstruations
  13. 13. CORPS JAUNE
  14. 14. « Cycle endométrial » Phase folliculaire Phase lutéale= phase proliférative = phase sécrétoire (Pg +++)Épithélium palissadique → Fenêtre d’implantation (J20(+++ Rc oestrogènes et – J24) = phase de réceptivité Pg) endométriale pour le blastocyste
  15. 15. Modifications histologiques au cours du cycle menstruel
  16. 16. Mécanisme des menstruations ? Théorie « classique » Arrêt du fonctionnement du corps jaune  Progestérone Réaction inflammatoire : synthèse métalloprotéinases par matrice Destruction tissulaire endométriale (couchefonctionnelle endomètre): vasoconstriction desartérioles spiralées suivie d’une vasodilatation(phénomène de nécrose tissulaire par anoxie)
  17. 17. Mécanisme des menstruations ? Rôle des métalloprotéinases (MMP) Augmentation de cellules lympho-myéloïdes dans l’endomètre avant les menstruations (PE, PN, macrophages) Synthèse de cytokines et protéases → stimulation des MMP = enzymes dégradant la matrice extra- cellulaire (collagénases, gélatinases, stromélysines, MMP spécifiques)Dégénérescence de la lamina basa qui supporte lescellules déciduales de l’endomètre et les vaisseauxendométriaux Destruction tissulaire → Menstruations
  18. 18. Ce qu’il faut bien comprendre… La description classique du cycle menstruel ne recouvre que la période finale du développement du follicule dominant pour ce cycle. Derrière la partie « visible » cyclique, il existe unfonctionnement ovarien continu acyclique en grande partie indépendant des gonadotrophines (Cf. Cours folliculogenèse).L’échelle de temps du cycle menstruel (28 jours) doit être réintégrée dans celle du cycle folliculaire (# 200 jours).

×