Comportement du vecteur et le tauxd’inoculation entomologiqueASANI AKILI MALI Alpha Jean LucInspection Provinciale de la s...
IntroductionTrois modes de transmission:• par piqûre d’un moustique vecteur = transmission vectorielle, mode leplus import...
Introduction(suite)• Seuls les anophèles potentiellement capable de transmettre lepaludisme• Indice sporozoïtique (Is): po...
Principales espèces d’anophèle vectriceAfrique tropicale:• Le complexe anopheles gambiae et anopheles funestus assure lama...
• Anthropophilie: An.gambiae s.sPique seulement sur l’homme, vecteurimportant selon la densité de la population.• Anthropo...
Exemple d’une étude des préférences trophiquesdes vecteurs (J.Dossou-Yovo et al,1998; C.Ivoire)• Méthodologie:étude réalis...
Endophagie et endophilie• Endophagie: An.funestus• Exophagie: An.arabiensis• Résultat:en zone rurale;258repas identifiés c...
Endophilie et exophilie• Endophilie =favorisée par saison froide, l’anthropophilie et leszones arides sans lieux favorable...
Exemple du Comportement du vecteur(suite)Endophagie:Anopheles funestusEtude: (au Kenya,Andrew K et al.,1996)An.funestus:6-...
conclusion• Pas de transmission du paludisme qui soit acceptable en terme desanté publique.• La prévention du paludisme ne...
bibliographie1.V.Robert;Les vecteurs;mise à jour février 20012.J.Doussou et al.;Le cycle d’agressivité d’Anophèles gambiae...
BIBLIOGRAPHIE7.Asege Taye et al.;Biting behavior and plasmodium infection rates ofAnopheles arabiensis from Sille,Ethiopia...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Comportement du vecteur et taux d'inoculation entomologique

1 244 vues

Publié le

Comportement du vecteur et taux d'inoculation entomologique - Présentation de la 4e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - Alpha Jean Luc ASSANI AKILI MALI - Médecin - Inspection Provinciale de la Santé - Goma - République Démocratique du Congo - alphaasani@yahoo.fr

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 244
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
17
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Comportement du vecteur et taux d'inoculation entomologique

  1. 1. Comportement du vecteur et le tauxd’inoculation entomologiqueASANI AKILI MALI Alpha Jean LucInspection Provinciale de la santé/NKR.D.CONGOAtelier Paludisme 2006EVALUATIONpar les FACILITATEURS
  2. 2. IntroductionTrois modes de transmission:• par piqûre d’un moustique vecteur = transmission vectorielle, mode leplus important• transmission par transfusion sanguine avec du sang infecté• transmission transplacentaire in utero,de la mère vers l’enfant
  3. 3. Introduction(suite)• Seuls les anophèles potentiellement capable de transmettre lepaludisme• Indice sporozoïtique (Is): pourcentage d’anophèles porteurs desporozoïtes• Anthropophilie= tendance à piquer l’homme><Zoophilie= piquer l’animal• Endophagie= repas de sang dans la maison>< exophagie• Endophilie= repos dans la même maison toute la durée du cyclegonotrophique>< exophilie• Taux d’inoculation entomologique:mesure l’intensité de la transmission (nombre de piqûres infectées reçues par une personne/ 24h ou autretemps): he= m.a.s
  4. 4. Principales espèces d’anophèle vectriceAfrique tropicale:• Le complexe anopheles gambiae et anopheles funestus assure lamajeure partie de la transmission• Le complexe Anopheles gambiae avec morphologie très semblableAn. gambiae s. s:forêt et savane humideAn.arabiensis: savanes plus sèches,les steppes et parfois les villes• Anopheles funestus: abondantes dans les savanes ouvertes et atteint2000 m en montagne où densité > à celle d’ anopheles gambiae s.l• Anopheles nili:• Anopheles moucheti: voisinage des villages
  5. 5. • Anthropophilie: An.gambiae s.sPique seulement sur l’homme, vecteurimportant selon la densité de la population.• Anthropo-Zoophilie: An.arabiensisMême en densité anophélienne importante, siprésence de gros bétail, le taux d’inoculationentomologique sur l’homme faible. Préfère piquerles bétails.Pourtant en absence de gros bétail, ce vecteurgorge sur l’homme et peut être un vecteur importantAnthropophilie et zoophilie
  6. 6. Exemple d’une étude des préférences trophiquesdes vecteurs (J.Dossou-Yovo et al,1998; C.Ivoire)• Méthodologie:étude réaliséedans la ville de Bouake et 2villages; captures faites entrejanvier 1993 et septembre1994• Résultat:quartiers de la ville
  7. 7. Endophagie et endophilie• Endophagie: An.funestus• Exophagie: An.arabiensis• Résultat:en zone rurale;258repas identifiés chez lesfemelles de An. funestus sonttous d’origine humaine,
  8. 8. Endophilie et exophilie• Endophilie =favorisée par saison froide, l’anthropophilie et leszones arides sans lieux favorables pour leur repos diurne• Exophilie-endophilie =variable selon la saison,les préférencestrophiques,l’habitat• Endophilie :Anopheles arabiensis et surtout anopheles gambiae• Anopheles moucheti: piquent aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieurdes maisons, pendant toute la nuitL’exophilie souvent très marquée.• Anopheles nili: plus exophage et exophile
  9. 9. Exemple du Comportement du vecteur(suite)Endophagie:Anopheles funestusEtude: (au Kenya,Andrew K et al.,1996)An.funestus:6-8 fois endophage que exophage pendant queAn.gambiae 2 fois seulement• Sous permethrin-impregnated eaves-sisal, An. Gambiae s.s devientexophile; anthropophiliqueAn.funestus plus sur bétailAn.arabiensis : grande partie zoophile• Ce résultat souligne les difficultés de contrôler l’An.gambiae, levecteur principal de malaria africain
  10. 10. conclusion• Pas de transmission du paludisme qui soit acceptable en terme desanté publique.• La prévention du paludisme ne pas recevoir la piqûre d’anophèlesinfectés• Risque d’être piqué par un anophèle infecté existe si une nuit enAfrique tropicale d’où la protection individuelle et la lutte anti- vectoriellereste la règle• Les stratégies de lutte et de l’importance de la transmission doiventtenir compte du comportement des vecteurs
  11. 11. bibliographie1.V.Robert;Les vecteurs;mise à jour février 20012.J.Doussou et al.;Le cycle d’agressivité d’Anophèles gambiae s.s. àl’intérieur des maisons et la transmission du paludisme dans la régionde Bouake (Côte d’Ivoire);in Entomologie Médicale,février 19993.Andrew K.et al.;Some observations on the biting behavior of Anophelesgambiae s.s.,Anopheles arabiensis,and Anopheles funestus and theirimplications for Malaria control;in Experimental Parasitology82,1999,pages 306-3154.Helen Pates et al.;Mosquito behavior and vector control;in AnnualReview of Entomology2005,50:53-705.Angela F.et al.;Biting time of Anopheles darlingi in bolivian Amazon andimplications for control of malaria; Transaction of Royal Society ofTropical Medicine and Hygiene.2006;100,45-476.J.K. Trape; Contre:les limites des Moustiquaires imprégnées dans la luttecontre le Paludisme en Afrique Tropicale;in journée ‘’Situation etperspectives en prophylaxie antipaludique;2000 à l’IMTSSA
  12. 12. BIBLIOGRAPHIE7.Asege Taye et al.;Biting behavior and plasmodium infection rates ofAnopheles arabiensis from Sille,Ethiopia; in Acta Tropica 97 2006,50-548.Josef Vercruysse et al.;Etude entomologique sur la transmission dupaludisme humain dans la zone urbaine de Pikine (Sénégal);incah.O.R.S.T.O.M., sér.Ent.méd.et Parasitol, vol.XIX, n°3,1981:165-1789.J.Mouchet et al.;Bio-écologie et comportement des Anophèles;inBiodiversité du Paludisme dans le monde,éditions JL Eurotext2004,pages 20-21,33-34

×