Publicité
Publicité

Contenu connexe

Présentations pour vous(20)

Similaire à Dégager les faits marquants de la bio-écologie des anophèles pour la transmission des Plasmodium(20)

Publicité
Publicité

Dégager les faits marquants de la bio-écologie des anophèles pour la transmission des Plasmodium

  1. DEGAGER LES FAITS MARQUANTS DE LA BIO-ECOLOGIE DES ANOPHELES POUR LA TRANSMISSION DES PLASMODIUM TCHIEKOI N’cho Bertin Institut Pierre Richet Côte d’Ivoire Atelier Paludisme 2011 Institut Pasteur de Madagascar htt://en.impact-malaria.com/iml/cx/fr/layout.jsp?
  2. INTRODUCTION(1) • Dégager = faire ressortir les faits marquants • Faits Marquants = facteurs favorisants la bio-écologie • Bio écologie = interdépendance de la vie évolutive (Œufs Larves Nymphe Femelles adultes) des Anophèles avec leurs environnements • Transmission de Plasmodium = transfert de Plasmodium de l’Anophèle femelle infestée au cours d’un repas sanguin à un mammifère TCHIEKOI N’cho Bertin Atelier Paludisme 2011 Institut Pasteur Madagascar
  3. INTRODUCTION(2) • 462 Espèces d’Anophèles décrites, 50 en attente descriptive • Seules 70 sont impliquées dans la transmission de Plasmodium Humains • 52/70 dits dominants et possèdent une description Bioécologique connue (Simon I. Hay et al. PLoS Med v.7(2); Feb 2010) • Quelles influences réelles les facteurs bioécologiques ont dans la transmission des Plasmodium? TCHIEKOI N’cho Bertin Atelier Paludisme 2011 Institut Pasteur Madagascar
  4. I. Les Facteurs Bioécologiques Indirects dans la Transmission des Plasmodium (1) htt://en.impact-malaria.com/iml/cx/fr/layout.jsp? 1. les œufs eau, boue humide: éclosion larves… adultes 2. les larves évolution surface eau nymphes… adultes 3. les gites larvaires habitation et survie évolutive des œufs et larves définis par les espèces: végétation aquatique ou non, ensoleillé, eau douce ou saumâtre. En général, eau pure et non contaminée TCHIEKOI N’cho Bertin Atelier Paludisme 2011 Institut Pasteur Madagascar
  5. I. Les Facteurs Bioécologiques Indirects dans la Transmission des Plasmodium (2) 4. Vitesse d’élimination du méconium stomacal Absence méconium chez la jeune femelle premier repas sanguin et femelles âgées (J. Brengues et al. Cahier ORSTOM, sér. Ent.med. Et parasitol. Vol. XI n°2. 1973, 107- 126) 5. Reproduction (accouplement) des Anophèles Conservation spermatozoïdes (spermathèque) fécondation des œufs (oviducte) avant ponte (htt://en.impact-malaria.com/iml/cx/fr/layout.jsp? ) TCHIEKOI N'cho Bertin Atelier Paludisme 2011 Institut Pasteur Madagascar
  6. I. Les facteurs bioécologiques indirects dans la Transmission de Plasmodium (3) 6. odeurs attirantes hôte favori (température corporelle, transpiration, CO2 expiré): domaine de recherche en plein essor site de ponte approprié 7. Digestion du repas sanguin (enveloppe péritrophique chitineuse) complète développement Plasmodium échapper Plasmodium de l’estomac ref: htt://en.impact-malaria.com/iml/cx/fr/layout.jsp? TCHIEKOI N'cho Bertin Atelier Paludisme 2011 Institut Pasteur Madagascar
  7. I. Les facteurs bioécologiques indirects dans la Transmission de Plasmodium (4) 8. Émergence (Pierre Carnevale, Vincent Robert et al. IRD edition Marseille. 2009.) = Survie à l’état larvaire de certaine espèces Anophèles en hiver 9. réchauffement climatique avis partagés: certains, risque transmission. Autres, importance des activités environnementales humaines (Jean Mouchet et al.journal of american mosquito control association.14(2) 1998) TCHIEKOI N'cho Bertin Atelier Paludisme 2011 Institut Pasteur Madagascar
  8. II. Les Facteurs Bioécologiques Directs dans la Transmission de Plasmodium (1) réf: htt://en.impact-malaria.com/iml/cx/fr/layout.jsp? 1. l’agressivité Anophélienne (fonction de l’espèce) anthropophilie = piquer exclusivement l’Homme (An. gambiae) Zoophilie = piquer exclusivement les animaux anthropozoophilie = piquer Homme et animaux (An.culicifacies) 2. les repas sanguins (fonction de l’espèce) crucial pour production et ponte œufs plusieurs repas sanguins (nullipare multipare) repas sanguins incomplets et répétés changement de comportement endophagique ou exophagique TCHIEKOI N'cho Bertin Atelier Paludisme 2011 Institut Pasteur Madagascar
  9. II. Les Facteurs Bioécologiques Directs dans la Transmission de Plasmodium (2) 3. lieu de repos des Anophèles (fonction d’espèce) Endophilie = dans les maisons Exophilie = hors des maisons 4. longévité des Anophèles Anophèle: longue incubation parasite (Hibernation, estivation en zone tempérée, zone très sèche) (htt://en.impact-malaria.com/iml/cx/fr/layout.jsp?) TCHIEKOI N'cho Bertin Atelier Paludisme 2011 Institut Pasteur Madagascar
  10. II. Les facteurs Bioécologiques Directs dans la Transmission de Plasmodium (3) Pierre Carnevale, Vincent Robert et al. IRD edition Marseille. 2009. htt://en.impact-malaria.com/iml/cx/fr/layout.jsp? 5. vol et dispersion des Anophèles active 100 m – 2 Km en moyenne = 10 Km, certaines espèces avec record 100 Km passive paludisme d’exportation(aéroport, taxi) 6. Température durée cycles trophogonique et sporogonique TCHIEKOI N'cho Bertin Atelier Paludisme 2011 Institut Pasteur Madagascar
  11. II. Les Facteurs Bioécologiques Directs dans la Transmission de Plasmodium (4) 7. l’altitude > 1800 m: pas paludisme mais présent occasionnellement épidémie 8. l’humidité Anophèles maison (An. darlingi et An. minimus) mais situation inverse possible( exophile endophile) htt://en.impact-malaria.com/iml/cx/fr/layout.jsp? TCHIEKOI N'cho Bertin Atelier Paludisme 2011 Institut Pasteur Madagascar
  12. III. Faits Marquants de la Bioécologie dans la Transmission de Plasmodium(1) htt://en.impact- malaria.com/iml/cx/fr/layout.js? 1. Odeurs attirantes conséquences(surveillance vecteurs)+++ méthodes spécifiques contrôle vecteurs recherche en plein essor 2. Agressivité Anophélienne méthodes luttes antivectorielles (moustiquaires, insecticides) TCHIEKOI N'cho Bertin Atelier Paludisme 2011 Institut Pasteur Madagascar
  13. III. Faits Marquants de la Bioécologie dans la Transmission de Plasmodium(2) htt://en.impact-malaria.com/iml/cx/fr/layout.jsp? Le repas sanguin facteur épidémiologique important méthodes lutte antivectorielle (moustiquaires) 4. Lieu de repos méthodes lutte antivectorielle (insecticide) 5. Longévité utilité programme de contrôle paludisme(mesure parité) TCHIEKOI N'cho Bertin Atelier Paludisme 2011 Institut Pasteur Madagascar
  14. III. Faits Marquants de la Bioécologie dans la Transmission de Plasmodium(3) 6. l’altitude >1800 m: pas de paludisme épidémie en haute altitude (été particulièrement chaud) htt://en.impact-malaria.com/iml/cx/fr/layout.jsp? CONCLUSION (1) Pourquoi la lutte antivectorielle avec les moustiquaire imprégnées à longue durée d’action est- elle prometteuse? TCHIEKOI N'cho Bertin Atelier Paludisme 2011 Institut Pasteur Madagascar
  15. CONCLUSION(2) • Connaissance et maitrise Faits Marquants de la biécologie des Anophèles Recherche sur odeurs attirantes • Maitrise et contrôle adéquat des changements environnementaux dus aux activités Humaines Moustiquaires imprégnées à longue durée d’action, ne sont- elles pas le moyen de lutte antivectorielle Pour l’élimination du paludisme? TCHIEKOI N'cho Bertin Atelier Paludisme 2011 Institut Pasteur Madagascar
  16. BIBLIOGRAPHIE(1) 1. Impact Malaria, Sanofi Aventis. Formation, vecteur et transmission, octobre 2008 htt://en.impact-malaria.com/iml/cx/fr/layout.jsp? 2. J. Brengues, J. Coz. Quelques aspects fondamentaux de la biologie d’An. gambiae et An. Funestus en zone de savane humide d’Afrique de l’ouest. Cahier ORSTOM, sér. Ent.med. Et parasitol. Vol. XI n°2. 1973, 107- 126. 3. Jean Mouchet et al. Evolution of malaria in Africa for the past 40 years, impact of climatic and human factor. Journal of american mosquito control association 14 (2). 1998. 121- 131. TCHIEKOI N'cho Bertin Atelier Paludisme 2011 Institut Pasteur Madagascar
  17. BIBLIOGRAPHIE(2) 4. Pierre Carnevale, Vincent Robert et al. Les Anophèles, biologie, transmission du paludisme et lutte antivectorielle. IRD edition Marseille. 2009 5. Simon I. Hay et al. Developing Global Maps of the Dominant Anopheles Vectors of Human Malaria. 2010 TCHIEKOI N'cho Bertin Atelier Paludisme 2011 Institut Pasteur Madagascar
Publicité