Roger BEZANDRYDirection Provinciale de la Santé et du Planning Familial                       Antsiranana
PLAN– Introduction– Méthodes d’évaluation   • Méthodes directes      – Taux d’inoculation entomologique      – Indice spor...
Transmission du plasmodium         Homme - vecteur        Vecteur - Homme
Transmission               4 phases cycliques:   1. Développement parasitaire chez l’homme   2. Transmission homme - moust...
Méthodes d’évaluation       de la transmissionMéthodes directes: indices relatifs à l’anophèleMéthodes indirectes: relatif...
Méthodes d’évaluationMéthodes directes:  Taux d        inoculation entomologique (h):     indice d’agressivité(=Nombre moy...
• Modifications dans le temps d’un TIE = meilleurs  signes modifications dans le temps transmission  du paludisme.• Mais n...
Méthodes directes (2):  Indice sporozoïtique                       %  de moustiques vecteurs capturés pendant  une période...
Méthodes d’évaluationMéthodes indirectes:  incidence de l’infection   Nombre de nouveaux cas d’une maladie dans une   popu...
Méthodes indirectes (2):.      prévalence de l’infection   Importance de la transmission   Régions touchées   Saison de tr...
Méthodes indirectes (2):.      prévalence de l’infection   Proportion de cas (anciens et nouveaux) d’une    maladie présen...
Méthodes indirectes (3):    indice splénique   % denfants entre 2 et 9 ans présentant une    splénomégalie;   signe de réi...
• indice gamétocytaire  % de sujets porteurs de gamétocytes  sanguins               portage asymptomatique    (= véritable...
Mesurer la transmission du paludisme                  Pourquoi ?• Évaluer et adapter la lutte anti-vectorielle• Évaluer, d...
Mesurer la transmission du              paludisme                En pratique… Contexte: future zone d’essai d’un vaccinant...
• Résultats:  – 176 piqûres infectées/homme/an à Koundou    (47,7 % An. moucheti, 47,3 % An. gambiae et    5 % An. funestu...
Conclusion• TIE = excellent moyen d                         estimer  l   endémicité du paludisme si forte endémie• Si très...
Références• M. Akogbéto, Le paludisme côtier lagunaire à Cotonou : données  entomologiques. Cahier/santé:Vol10, Numéro 4, ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Méthode de l'évaluation de l'intensité de la transmission

289 vues

Publié le

Méthode de l'évaluation de l'intensité de la transmission - Présentation de la 3e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - BEZANDRY Roger - Ministère de la Santé et du Planning Familial de Madagascar, DPSPF, Antsiranana - Chef du Service Médico-Sanitaire, Adjoint technique à la Direction Provinciale de la Santé d'Antsiranana - Enseignant à l'Institut de Formation des Paramédicaux à Antsiranana

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
289
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Méthode de l'évaluation de l'intensité de la transmission

  1. 1. Roger BEZANDRYDirection Provinciale de la Santé et du Planning Familial Antsiranana
  2. 2. PLAN– Introduction– Méthodes d’évaluation • Méthodes directes – Taux d’inoculation entomologique – Indice sporozoïtique. • Méthodes indirectes – Incidence – Prévalence – Indice splénique – Indice gamétocytaire– En pratique– ConclusionMots clés: transmission du plasmodium, évaluation, limites, contraintes, conditions d’application.
  3. 3. Transmission du plasmodium Homme - vecteur Vecteur - Homme
  4. 4. Transmission 4 phases cycliques: 1. Développement parasitaire chez l’homme 2. Transmission homme - moustique (réservoir = homme) 3. Développement sporogonique chez moustique 4. Transmission moustique - homme (réservoir = moustique infectant) (V. Robert et C. Boudin. Biologie de la transmission homme- moustique du Plasmodium)
  5. 5. Méthodes d’évaluation de la transmissionMéthodes directes: indices relatifs à l’anophèleMéthodes indirectes: relatifs à l’homme
  6. 6. Méthodes d’évaluationMéthodes directes: Taux d inoculation entomologique (h): indice d’agressivité(=Nombre moyen de piqûresinfectantes par personne et par unité de temps, parpopulation de vecteurs) par l’indice sporozoïtique (%d’anophèles femelles porteuses de sporozoïtes dans lesglandes salivaires) h = ma . s(ma = indice d’agressivité, s =indice sporozoïtique) permet une estimation directe de la transmission,En théorie: excellent moyen d estimer l endémicité dupaludisme.
  7. 7. • Modifications dans le temps d’un TIE = meilleurs signes modifications dans le temps transmission du paludisme.• Mais ni pratique, ni rentable en Afrique: – Compétences insuffisantes en entomologie (à renforcer) – Demande prélèvements sur grand nombre de sites et grands échantillons de moustiques (taux sporozoïtique réel) pendant durée déterminée: beaucoup d’argent et de temps. (OMS. Le paludisme, Système pré-alerte – Cadre pour la recherche de terrain en Afrique)
  8. 8. Méthodes directes (2): Indice sporozoïtique % de moustiques vecteurs capturés pendant une période de temps déterminé et porteurs de sporozoïtes dans leur glande salivaire. Déterminée par dissection et par titrage immuno- enzymatique (ELISA) (Beier et al., 1990)
  9. 9. Méthodes d’évaluationMéthodes indirectes: incidence de l’infection Nombre de nouveaux cas d’une maladie dans une population déterminée pendant une période donnée Exactitude: mesure dans population nouvelle, exposée à la transmission. -Tableau quasi-parfait des fluctuations du paludisme -Coût faible si cas détectés par services de santé, élevé si couverture plus complète. -Intervention régulière impossible
  10. 10. Méthodes indirectes (2):. prévalence de l’infection Importance de la transmission Régions touchées Saison de transmission Faussée en cas de traitement
  11. 11. Méthodes indirectes (2):. prévalence de l’infection Proportion de cas (anciens et nouveaux) d’une maladie présents dans une population. Importance de la transmission Régions touchées Saison de transmission Faussée en cas de traitement
  12. 12. Méthodes indirectes (3): indice splénique % denfants entre 2 et 9 ans présentant une splénomégalie; signe de réinfestations successives entraînant un paludisme viscéral évolutif (un des signes = splénomégalie). Non spécifique du paludisme Faussé par traitement
  13. 13. • indice gamétocytaire % de sujets porteurs de gamétocytes sanguins portage asymptomatique (= véritables réservoirs de parasite)
  14. 14. Mesurer la transmission du paludisme Pourquoi ?• Évaluer et adapter la lutte anti-vectorielle• Évaluer, dresser une cartographie et surveiller le risque : – Choix site d’implantation – Chercher cause d’épidémie – Standardisation (Estimer la protection conférée par la chimioprophylaxie ou l immunité)
  15. 15. Mesurer la transmission du paludisme En pratique… Contexte: future zone d’essai d’un vaccinantigamète. Méthodologie: - études parasitologiques et immunologiques, - étude entomologique longitudinale Récoltes moustiques: bimensuellement, captureurs volontaires, intérieur de dix maisons,
  16. 16. • Résultats: – 176 piqûres infectées/homme/an à Koundou (47,7 % An. moucheti, 47,3 % An. gambiae et 5 % An. funestus) – 17,7 pi/h/an à Ebolakounou, An. gambiae.• Conclusion: Transmission dix fois plus intense village à environnement dégradé par rapport à celui en zone forestière. (J. Y. Meunier, I. Safeukui, D. Fontenille et C. Boudin. Etude de la transmission du paludisme dans une future zone d’essai vaccinal en forêt équatoriale du sud Cameroun. Manuscrit n° 2050. “Parasitologie”. Reçu le 16 mars 1999. Accepté le 9 juin 1999.)
  17. 17. Conclusion• TIE = excellent moyen d estimer l endémicité du paludisme si forte endémie• Si très faible transmission : éviter TIE préférer méthodes indirectes
  18. 18. Références• M. Akogbéto, Le paludisme côtier lagunaire à Cotonou : données entomologiques. Cahier/santé:Vol10, Numéro 4, 267-75, Juillet - Août 2000• Robert, Dieng, Lochouarn, Traoré, Trape, Simondon & Fontenille . La transmission du paludisme dans la zone de Niakhar, Sénégal . Tropical Medicine & International Health 3(8), 667-677, doi:10.1046/j.1365-3156.1998.00288.x• C. Boudin et V. Robert. Plasmodium falciparum: épidémiométrie de la transmission homme-moustique et de l’infection chez le vecteur. Bull Soc Pathol Exot, 2003, 96, 4, 335-340.• OMS. Le paludisme, Système pré-alerte – Cadre pour la recherche de terrain en Afrique)• Vers un Atlas du Risque de la Malaria en Afrique. Premier rapport technique de la collaboration MARA/ARMAMARA/ARMA, Durban, 1998• J. Y. Meunier, I. Safeukui, D. Fontenille et C. Boudin. Etude de la transmission du paludisme dans une future zone d’essai vaccinal en forêt équatoriale du sud Cameroun.

×