Efficacités et sûreté desantipaludiques préconisés pour letraitement des accès palustresgravesTABUE RaymondATELIERPALUDISM...
Code de classementExcellente présentation : 5 étoiles colorées sur 5(voir diapositive de titre)Adressez vos questions ou c...
Efficacités et sûreté desantipaludiques préconisés pour letraitement des accès palustresgravesTABUE RaymondATELIERPALUDISM...
Plan• Prise en charge des accès palustres graves:Antipaludiques préconisés• Efficacité et sûreté des antipaludiques de pri...
Contexte• La politique actuelle de la lutte contre le paludismevise une élimination c’est-à-dire une situationdans laquell...
QuinineATELIERPALUDISME2009IPM• Couramment utilisée dans la prise en charge des accèspalustre grave• LOMS recommande son u...
Dérivés ArtémisinineATELIERPALUDISME2009IPMArtémisinineréductiondihydroartemisinineéthylétherArtéether ®HémisuccinateArtés...
En cours de développement• Artéether (injection intramusculaire) Artecef®Maarssen, Pays-Bas• Dihydroartémisinine (préparat...
ProblématiqueLes antipaludiques préconisés dans letraitement des accès palustres graves sont-t-ils efficaces?ATELIERPALUDI...
Quinine intra rectal vs Quinine intra veineuseATELIERPALUDISME2009IPMEtude randomisée de la comparaison de l’administratio...
EfficacitéArtésunate vs QuinineATELIERPALUDISME2009IPML’ étude a montré un faible taux de mortalité avec un traitement à l...
EfficacitéArtémether vs QuinineATELIERPALUDISME2009IPMHensbroek M. B. et al.1996Evaluation de la densité parasitaire et de...
EfficacitéArtéether vs Quinine• 102 enfants de Yaoundé âgés de 0-10 ans avec paludismecérébral• Administration intramuscul...
EfficacitéArtésunate vs ArtémetherATELIERPALUDISME2009IPMLa clairance parasitaire initiale des patients traités par Artémé...
Effets indésirables de la Quinine• Anémie hémolytique chez les patients déficients G6PD• Cinchonisme (essentiellement en c...
Effets indésirables des dérivés d’Artémisinine (1)• 29,7% des effets indésirables affectent l’ensemble del’organisme• 2,7%...
Effets indésirables des dérivés d’Artémisinine (2)Effets toxiques• Moins fréquents avec les dérivés d’artémisinine (Taylor...
Résistance aux dérivés d’Artémisinine: unepréoccupation majeureSénégal• Des études ont suggéré qu’une mutationdans le gène...
Discussion• Les molécules utilisées dans le traitement dupaludisme grave sont efficaces, mais des signesd’un début de rési...
Conclusion• Le risque d’augmentation des cas d’accès palustre ne doitpas être perdu de vu dans la mise en place de la poli...
Bibliographie (1)Hensbroek M. B .et al. Trial of Artemether or Quinine in Children with Cerebral Malaria. TheNew England J...
Bibliographie(2)Brewer TG, Grate SJ, Peggins JO, et al. Fatal neurotoxicity of arteether and artemether. Am JTrop Med Hyg ...
ATELIERPALUDISME2009IPM
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Efficacité et sûreté des antipaludiques préconisés pour le traitement des accès palustre graves

385 vues

Publié le

Efficacité et sûreté des antipaludiques préconisés pour le traitement des accès palustre graves - Présentation de la 7e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - Tabue Ngomdjum Raymond - Cameroun - tnraymon@yahoo.fr

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
385
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Efficacité et sûreté des antipaludiques préconisés pour le traitement des accès palustre graves

  1. 1. Efficacités et sûreté desantipaludiques préconisés pour letraitement des accès palustresgravesTABUE RaymondATELIERPALUDISME2009IPMEVALUATIONpar les FACILITATEURS
  2. 2. Code de classementExcellente présentation : 5 étoiles colorées sur 5(voir diapositive de titre)Adressez vos questions ou commentaires à :atelier.paludisme@pasteur.mgBonne lecture !
  3. 3. Efficacités et sûreté desantipaludiques préconisés pour letraitement des accès palustresgravesTABUE RaymondATELIERPALUDISME2009IPMEVALUATIONpar les FACILITATEURS
  4. 4. Plan• Prise en charge des accès palustres graves:Antipaludiques préconisés• Efficacité et sûreté des antipaludiques de prise encharge des accès palustres graves• Résistance aux dérivés d’Artémisinine: unepréoccupation majeure• Discussion• Conclusion• BibliographieATELIERPALUDISME2009IPMMots clés: efficacité , Artémisinine, Sûreté d’un médicament, Paludisme grave
  5. 5. Contexte• La politique actuelle de la lutte contre le paludismevise une élimination c’est-à-dire une situationdans laquelle toute transmission locale dupaludisme a cesséATELIERPALUDISME2009IPMAbsence ou baisse del’immunité palustrecas d’accès palustres graveRecours aux antipaludiquesappropriés
  6. 6. QuinineATELIERPALUDISME2009IPM• Couramment utilisée dans la prise en charge des accèspalustre grave• LOMS recommande son utilisation dans le traitementdu paludisme grave sauf dans les régions où l’on adémontré une résistance• La demi-vie : 8 à 10 hQuinine
  7. 7. Dérivés ArtémisinineATELIERPALUDISME2009IPMArtémisinineréductiondihydroartemisinineéthylétherArtéether ®HémisuccinateArtésunate ®méthylétherArtéméther®
  8. 8. En cours de développement• Artéether (injection intramusculaire) Artecef®Maarssen, Pays-Bas• Dihydroartémisinine (préparation orale ) Artecef ®Maarssen, Pays-Bas• Co-artéméther (préparation orale ) benflumetol ®Novartis Pharma A.G., Bâle, Suisse• Artélinate ® (injection intraveineuse )Walter Reed Army Institute of Research, Washington, USAATELIERPALUDISME2009IPMOMS 1998
  9. 9. ProblématiqueLes antipaludiques préconisés dans letraitement des accès palustres graves sont-t-ils efficaces?ATELIERPALUDISME2009IPM
  10. 10. Quinine intra rectal vs Quinine intra veineuseATELIERPALUDISME2009IPMEtude randomisée de la comparaison de l’administration intra rectal deQuinimax (39 enfants) vs Quimax intraveineuse(37 enfants) à 76 enfantsavec le paludisme cérébrale à falciparum au Niger- Aucune différence significative observée- Quinimax intra rectal, une alternative à ladministration intraveineusechez les enfants en zone rurale où la sécurité de ladministration parvoie parentérale ne peut être garantieBarennes H.et al. 1998Intra veineuxIntra rectal
  11. 11. EfficacitéArtésunate vs QuinineATELIERPALUDISME2009IPML’ étude a montré un faible taux de mortalité avec un traitement à l‘Artésunatecomparé à celui avec la quinineL’efficacité de l’artésunate pour le traitement du paludisme sévèreMais l’on n’a noté un nombre élevé de séquelles neurologiques avec l’ArtésunateLubell Y. et al.2009Etude menée en Asie du Sud-EstComparer les taux de mortalité des patients atteintsde paludisme grave, traités avec de l’ Artésunate ou laQuinine
  12. 12. EfficacitéArtémether vs QuinineATELIERPALUDISME2009IPMHensbroek M. B. et al.1996Evaluation de la densité parasitaire et de la probabilité desurvie chez 576 enfants Gambiens atteints du paludismegrave et traités avec de l‘Artéméther par voie intramusculaireou la QuinineArtémether est aussi efficace que la quinine dans le traitementdu paludisme grave chez lenfant
  13. 13. EfficacitéArtéether vs Quinine• 102 enfants de Yaoundé âgés de 0-10 ans avec paludismecérébral• Administration intramusculaire Arteether (3,2 mg / kg aujour 0, puis de 1,6 mg / kg aux jours 1 à 4) ou intraveineusede dichlorhydrate de quinineÀ 28 jours,• 73,2% de guérison à la Quinine• 64,9% de guérison à l’Artéether• Artéether est sûr et efficace du moins aussi efficace que laQuinine pour le traitement du paludisme cérébral chez lesenfantATELIERPALUDISME2009IPMMoyou-Somo R . et al. 2OO1
  14. 14. EfficacitéArtésunate vs ArtémetherATELIERPALUDISME2009IPMLa clairance parasitaire initiale des patients traités par Artéméther ou l’Artésunateest fonction du degré absorption du médicament et donc de la voied’administration• Etude menée en Papua NewGuinea sur 9 mois• 33 enfants âgés de 1 à 10 ansavec un paludisme grave• comparaison de l’administrationde l‘Artésunate par voie rectaleet de l’artémether par voieintramusculaire pour letraitement initial des cas gravesde paludisme chez les enfantKarunajeewa et al. 2006
  15. 15. Effets indésirables de la Quinine• Anémie hémolytique chez les patients déficients G6PD• Cinchonisme (essentiellement en cas de surdosage) :vertiges, diplopie, photophobie , bourdonnementsdoreille, hypoacousie )• Hypoglycémie• HypotensionEffets Fréquents ( disparaissent rapidement après l’arrêt dumédicament )• Crampes abdominales ou à lestomac• Diarrhée• Nausée• Vomissements• Maux de têteATELIERPALUDISME2009IPM
  16. 16. Effets indésirables des dérivés d’Artémisinine (1)• 29,7% des effets indésirables affectent l’ensemble del’organisme• 2,7% le système nerveux (vertiges)• 8,1% les organes sensoriels (troubles de l’audition)• 48,6% le système digestif (vomissements, nausées,diarrhées, constipation, douleurs abdominales)Contre-indications• Premier trimestre de la grossessePrécautions• A utiliser pour le paludisme grave que lorsque l’efficacitéde la quinine diminueATELIERPALUDISME2009IPMOMS 2006
  17. 17. Effets indésirables des dérivés d’Artémisinine (2)Effets toxiques• Moins fréquents avec les dérivés d’artémisinine (Taylor W.R. etal. 2004)• Effets toxiques identifiés : les nausées, vomissements,anorexie, et des vertiges ( Price R. et al. 1999)La neurotoxicité• Graves lésions irréversibles du cerveau chez les animaux delaboratoire (Brewer T.G. et al. 1994)Effet tératogène• Effets tératogène sur model animal (anomaliescongénitales et des avortements ) Clark R. et al. 2004ATELIERPALUDISME2009IPM
  18. 18. Résistance aux dérivés d’Artémisinine: unepréoccupation majeureSénégal• Des études ont suggéré qu’une mutationdans le gène S769N PfATPase6 étaitsignificativement associés à la réductionde lefficacité de lartémisinine (JambouR.et al. 2005)Tanzanie• Il a été suggéré que la mutations S769NPfATPase6 pourrait indiquer uneémergence de la résistance deP.falciparum à Artémisinine dans la région(Mugittu K. et al. 2006)Cambodge• La démi-vie courte de artémisinine limitela possibilité de sélection des gènes derésistances (Noedl H. et al. 2008)Noedl H. et al. 2008
  19. 19. Discussion• Les molécules utilisées dans le traitement dupaludisme grave sont efficaces, mais des signesd’un début de résistance sont signalés• Bien que ces molécules soient efficaces, il restequ’ils ne résolvent pas l’immunopathologie lié aupaludisme grave• Des traitements additifs seraient dont salutairesdans la prise en charge efficace du paludismegraveATELIERPALUDISME2009IPM
  20. 20. Conclusion• Le risque d’augmentation des cas d’accès palustre ne doitpas être perdu de vu dans la mise en place de la politiqued’élimination• Les molécules de prises en charge du paludisme grave sontcertes efficacités, mais pas à l’abris des résistances• Les effets indésirables sont négligeables au vu de l’efficacitéde ces antipaludiques dans la prise en charge du paludismegrave• Les achats des ACT en Afrique sont financés pour l’instant• L’implication des Etats Africains est cruciale pour assurer larelève afin d’atteindre nos objectifs à savoir l’éliminationdu paludismeATELIERPALUDISME2009IPM
  21. 21. Bibliographie (1)Hensbroek M. B .et al. Trial of Artemether or Quinine in Children with Cerebral Malaria. TheNew England Journal of Medicine.1996 ;335 :69-75Njuguna PW, Newton CRJC. Management of severe falciparum malaria. J Postgrad Med2004;50:45-50Jones K.L. et al. Artesunate versus quinine for treating severe malaria (Review) .The CochraneCollaboration 2009Karunajeewa H. A. et al. Artesunate Suppositories versus Intramuscular Artemether forTreatment of Severe Malaria in Children in Papua New Guinea. American Society forMicrobiology. 2006 ;50 :968–974Lubell Y. et al. Cost-effectiveness of Artesunate for the treatment of severe malaria. LondonSchool of Hygiene and Tropical Medicine. 2009; 14: 332–337Taylor WR, White NJ. Antimalarial drug toxicity: a review. Drug Saf 2004;27:25-61.Price R, van Vugt M, Phaipun L, et al. Adverse effects in patients with acute falciparum malariatreated with artemisinin derivatives. Am J Trop Med Hyg 1999;60:547-555.Clark R.L., White T.E. et al. Developmental toxicity of artesunate and an artesunate combinationin the rat and rabbit. Birth Defects Res B Dev Reprod Toxicol .2004; 71:380-394.ATELIERPALUDISME2009IPM
  22. 22. Bibliographie(2)Brewer TG, Grate SJ, Peggins JO, et al. Fatal neurotoxicity of arteether and artemether. Am JTrop Med Hyg 1994;51:251-259.Moyou-Somo R. et al. Clinical trial of beta-arteether versus quinine for the treatment ofcerebral malaria in children in Yaounde, Cameroon. Am. J. Trop. Med. Hyg., 2001,64(5):229-232Kefas Mugittu et al. Molecular monitoring of Plasmodium falciparum resistance toartemisinin in Tanzania. Malaria Journal 2006, 5:126Jambou R, Legrand E, Niang M, et al. Resistance of Plasmodium falciparum field isolates to in-vitro artemether and point mutations of the SERCA-type PfATPase6. Lancet2005;366:1960-1963.Noedl H. et al. Artemisinin Resistance in Cambodia 1 (ARC1) Study Consortium. Evidence ofartemisinin-resistant malaria in western Cambodia. N Engl J Med. 2008; 359(24):2619-2620OMS. L’utilisation de l’artémisinine et de ses dérivés dans le traitement antipaludique.Rapport d’une consultation informelle conjointe CTD/DMP/TDR. Genève, 1998Barennes H. et al. An open randomized clinical study of intrarectal versus infusedQuinimax for the treatment of childhood cerebral malaria in Niger. Trans R Soc TropMed Hyg. 1998 ; 92,437-440ATELIERPALUDISME2009IPM
  23. 23. ATELIERPALUDISME2009IPM

×