Pharmacopées malagasy et maladies infectieuses

1 087 vues

Publié le

Pharmacopées malagasy et maladies infectieuses - Conférence de la 4e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - Michel RATSIMBASON - Centre National des Recherches Pharmaceutiques (CNARP), Madagascar - mratsimbason@yahoo.com

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 087
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Pharmacopées malagasy et maladies infectieuses

  1. 1. Pharmacopées malagasy etPharmacopées malagasy etmaladies infectieusesmaladies infectieusesMichel RatsimbasonDépartement de Pharmacodynamie/Unité Malariaemail : mratsimbason@yahoo.comStéphane RakotonandrasanaDépartement d’Ethnobotaniqueemail : stefanandrasana@yahoo.frCentre National dApplication des Recherches PharmaceutiquesCentre National dApplication des Recherches Pharmaceutiques -- CNARPCNARP --BP 702 Antananarivo 101 MadagascarBP 702 Antananarivo 101 Madagascar
  2. 2. Introduction:
  3. 3. • La difficulté dapprovisionnement desmédicaments dans les zones d’accèsdifficile• Prix prohibitif des médicaments
  4. 4. • Valoriser la médecine traditionnelle
  5. 5. • Les plantes médicinales, sources demédicaments bien connues, soffraientcomme une solution à ce problème.
  6. 6. • Les axes prioritaires pour canaliser lesefforts à fournir furent orientés vers lesprincipales maladies tropicales.
  7. 7. Classement par ordre dimportance selon le nombre des malades ayant consulté les 11 postessentinelles de santé répartis sur le territoire national,en fonction des maladies. Résultats cumulés de la période allant deNov-Déc 1994 au 4ème trimestre 19980100002000030000400005000060000700008000090000irapaludismediarrhéesinfectionscutanéesmstcliniquesbilharzioseintestinalebilharzioseurinairetuberculoserougeolepestehématuriesvaricelle/zonaictèrescoqueluchelèpresuspectetyphoideméningitetétanosragepoliomyélitefilariosemalnutrition*Bulletin DInformation En Épidémiologie Et Santé Publique. Ministère de la santé/FAC/OMS/UNICEF;Antananarivo, Madagascar; n°0 Juin 1995 au n°13 Septembre 1998.
  8. 8. • le but de la création des laboratoiresétaient de mettre à la disposition et à laportée du plus grand nombre, desphytomédicaments efficaces.
  9. 9. • 1976 : Création du Centre National deRecherches Pharmaceutiques• 5 départements:– Ethnobotanique : herbier et pharmacopées– Chimie– Pharmacodynamie– Pharmacie galénique– Clinique
  10. 10. • Pharmacopées :Source : Tradition orale- Tradipraticien, …Enquêteur : EthnoBotaniste –Notes écritesPharmacopées : Éditionécrite de l’ouvrageLecteurs et utilisateurs
  11. 11. • Comme dans toute enquête ethnologiquede ce genre, il est difficile de faire unecorrespondance exacte entre lasymptomatologie empirique décrite par lapopulation et une maladie précise définiede manière médicale, surtout qu’il y a uneinterface :– la transcription de cette description par celuiqui recueille les informations.– Le transcripteur n’est pas devant le malade
  12. 12. Mais les données des deuxpharmacopées du Centre ont le mérite• de garder par écrit une tradition orale desoins par les plantes.• Elles ont leur importance, dans le choixdes plantes à étudier.
  13. 13. Rabesa, Z.A.. 1986. La pharmacopée de lAlaotra. Antananarivo :Fanantenana, - 288p., photogr., biblio.La pharmacopée de lAlaotra, éditée en 1986 et recensant 266 plantes dunezone de la région orientale de Madagascar.
  14. 14. La pharmacopée de lAmbongo et du Boina, éditée en 1993 et recensant 354espèces de deux régions contiguës de la côte Ouest de Madagascar.Rakotobe, E.A.; Rasolomanana, C.J.-C.; Randrianasolo S.S. 1993. Pharmacopéesde lAmbongo et du Boina. Antananarivo : CIDST, - 727p., photogr., biblio.
  15. 15. AlaotraBoinaAmbongo
  16. 16. Pharmacopée - Alaotra :• Maux de ventre : 51/266 19 %• Maladies vénériennes : 40/266 15 %• Fièvre (dont le paludisme) : 28/266 10 %• Sphère respiratoire 25/266 9,4 %53.4%
  17. 17. Pharmacopée : Ambongo et Boina :• Maux de ventre : 88/354 25 %• Fièvre (dont le paludisme) : 58/354 15 %• Sphère respiratoire 39/354 11 %• Maladies vénériennes : 31/354 8,7 %59.7%
  18. 18. • Les pharmacopées : Aide à la décisiondans le choix des plantes à étudier
  19. 19. • Le nombre de citations de la plante, on peut le penser,est le reflet de sa grande utilisation dans la médecinepopulaire.• En général une plante est utilisée pour plusieursaffections• Une liste des plantes traitant au moins deux des troismaladies : maux de ventre, fièvre et affections des voiesrespiratoires, a permis de dégager :– 6 plantes sur 266 à partir de la Pharmacopée : Alaotra– 32 sur 354 pour la Pharmacopée : Ambongo et du Boina.
  20. 20. • Le tableau suivant regroupe les six espèces de plantes utilisées aumoins dans deux des trois affections suivantes : intestinales,respiratoires ou fébriles, pour la pharmacopée de lAlaotra :Anacardiacées:Mangifera indica L. (Manga)Composées:Helichrysum gymnocephalum (Dc) H. Humb (Rambiazina vavy)Elephantopus scaber L. (Difikaombalahy)Labiatacées:Ocimum gratissimum L. (Romba)Hyptis pectinata Poit. (Rombatsahona, afolava)Rubiacées:Danais sp (Maroampototra)
  21. 21. • Ajaiyeoba EO, Oladepo O, Fawole OI, Bolaji OM, Akinboye DO,Ogundahunsi OA, Falade CO, Gbotosho GO, Itiola OA, HappiTC, Ebong OO, Ononiwu IM, Osowole OS, Oduola OO, AshidiJS, Oduola AM.Cultural categorization of febrile illnesses in correlation withherbal remedies used for treatment in Southwestern Nigeria.J Ethnopharmacol. 2003 Apr;85(2-3):179-85.….The four most frequently mentioned (multipleresponse system) plants in the Southwestethnobotany for fevers were Azadirachta indica(87.5%), Mangifera indica (75.0%), Morindalucida (68.8%) and Citrus medica (68.8%)….
  22. 22. • Tchoumbougnang F, Zollo PH, Dagne E,Mekonnen Y.In vivo antimalarial activity of essential oilsfrom Cymbopogon citratus and Ocimumgratissimum on mice infected withPlasmodium berghei.Planta Med. 2005 Jan;71(1):20-3.
  23. 23. • Fragoso-Serrano M, Gibbons S, Pereda-Miranda R.Anti-staphylococcal and cytotoxic compoundsfrom Hyptis pectinata.Planta Med. 2005 Mar;71(3):278-80.• Pereda-Miranda R, Hernandez L, VillavicencioMJ, Novelo M, Ibarra P, Chai H, Pezzuto JM.Structure and stereochemistry of pectinolides A-C, novel antimicrobial and cytotoxic 5,6-dihydro-alpha-pyrones from Hyptis pectinata.J Nat Prod. 1993 Apr;56(4):583-93.
  24. 24. Une page de la pharmacopée de l’Alaotra
  25. 25. Famille GenreEspèceVar/subspecies Nom Usuel Activités Parties utilisées• Anacardiacées Mangifera indica L.Manga,manguier, tazo maharitra,Angatra,aretinkibo,Rv• Burséracées Commiphora sp. Mahatambelona tazo,Tsaotsaoka @ vanintaolana, Rv• Canellacées Cinnamosma macrocarpa H. Perr. Mandravasarotra, malahohazo tsakotsakovanin,Masoandra manatrika,kitrotro,sery, ht,rv,• Composées Elephantopus scaber L. Difikaombalahy, fomotsimasonamobilahy,tazofiva,Mangotika, mivalana,fery,angalahy tampoka, Rv,• Composées Helichrysum gymnocephalum (Dc) H. Humb, Rambiazina vavy, tazo, Kohaka,albumine, tambavy,kohaka, Rv• Composées Vernonia pectoralis Bak. Sakatavilotra, Tazo, Rv• Ebénacées pl094 Maintimpototra, Tazo, Rv• Euphorbiacées Croton sp, Andriambolafotsy, Tazo, R+T• Euphorbiacées Ricinus communis L; Tsitanatanana, tanatanamanga, ricin ,Tazo, Rhumatisme,sofina marary, angatra, sery, hatsia, Vo,rv,• Guttifères (Clusiacées) Vongo Tazo Ht• Hippocratacées Hippocratea sp.Fitikinantsorohitra, Tazo, tazina, Rv,R+T• Labiatacées Hyptis spicigera Lam. Mampivena, voamandrakibo, tazo, Sery, hatsiaka,aretinandoha, Rv• Labiatacées Ocimum gratissimum L. Romba, tazo tampoka, Kohaka, hatsiaka, satra, sovoka, pia,Rv• Labiatacées Ocimum canum Sims Kiranjay, kiranjana, Tazo,sery,hatsiaka lavaR+T,Rv,R+T• Labiatacées Hyptis pectinata Poit. Rombatsahona, afolava, Tazo,kitrotro,aretin-kibo,mandeharanorona, mamany, Rv• Myricacées Myricas pathulata Mirb., Andravola, Tazo, rv• Myrtacées Eucalyptus citriodora Hook. Kininina, oliva, Tazo, rv• Oléacées Noronhia sp. Tsilaitra, tazo, Kibo mangotimaina, donika,nofy ratsy, Rv,Th,rv,
  26. 26. • Sélection et collecte de 4 plantes parmi les 28plantes citées comme “anti-paludéennes” dans lapharmacopée de l’Alaotra :– Buddleja madagascariensis (Buddlejaceae).– Lygodium lanceolatum (Schizeaceae).– Rhus taratana (Anacardiaceae).– Vernonia appendiculata (Asteraceae).
  27. 27. 20%0%12%95%XRL0%0%7%95%XRS0%5%9%0%XFL25%0%20%100%XFSL. lanceolatumV.appendiculataB.madagascariensisR. taratanaUnique[C] =50 g/mL!" # " $% & (()*
  28. 28. Résultat avec Zanthoxylum sp.• Extrait XIO2 : IC50 / FCM29010022911,552200,551600,7552800,25CTL (100%)IC50 = 50,8µg/mL010023521,552810,552728528930,5r = 0,9989221089,550378,552395483625y = 0,95x + 1,2749%5111723410124297839046500292892944429134Blanc0% inhibition% viabiliéX-blancMoyenneRFU2RFU1XIO2 µg/mL
  29. 29. Conclusions:• Les pharmacopées existantes qui sont, enquelque sorte, la mémoire écrite destradipraticiens sur ces plantes médicinalesdoivent être rationnellement exploitées.
  30. 30. • La coopération étroite des institutions derecherche travaillant dans le domaine desplantes médicinales et les institutionsofficielles de santé est à renforcer.
  31. 31. • Cet objectif nécessite une implicationbeaucoup plus prononcée desresponsables politiques pour sortir lesplantes médicinales de sa marginalisationactuelle.
  32. 32. Merci de votre attention

×