Diagnostic et prise en charge de l'anémie sévère due au paludisme

3 585 vues

Publié le

Diagnostic et prise en charge de l'anémie sévère due au paludisme - Présentation de la 3e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - KUTUMBAKANA Séraphine - Ministère de la Santé PNLP Kinshasa, République Démoncratique du Congo - CHEF DE DIVISION DE LA RECHERCHE OPERATIONNELLE, NOUVEAUX MEDICAMENTS ET INSECTICIDES - seraphine_kutu@yahoo.fr

Publié dans : Santé & Médecine
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Diagnostic et prise en charge de l'anémie sévère due au paludisme

  1. 1. DIAGNOSTIC ET PRISE ENCHARGE DE L’ANEMIE SEVEREDUE AU PALUDISMESéraphine KUTUMBAKANA.Programme National de lutte contre lepaludisme.Ministère de la Santé.
  2. 2. Plan1.Introduction2. Anémie sévère due au paludisme- Physiopathologie de l’anémie palustre- Facteurs associés3. Prise en charge (diagnostic et traitement)- Au niveau de la communauté- Au niveau de la formation médicale.4. Conclusion
  3. 3. INTRODUCTIONAnémie = diminution de l’hémoglobine• En biologie,Hb < 14 g/ dl pour le nouveau nés<13g/dl pour l’homme<12g/ dl pour la femme<10,5g/ dl pour la femme enceinte
  4. 4. IntroductionSortes d’anémies sur base de VGM• microcytaire : VGM< 80µ3• normocytaire : VGM situé entre 80µ3 et 100µ3• macrocytaire : VGM >100µ3Causes de l’anémierésulte d’un ensemble d’étiologies hétérogènes.méc. & physiques. infectieux ou parasitaires .
  5. 5. Place du paludismeZones endémiques. 1ère cause de l’anémie. Cibles : - Jeune enfant- Femme enceinte
  6. 6. Place du paludismeAnémia associated with malaria andintestinal helminthiasis(Lubumbashi;RDC)Paludisme40%Verminose9%Autres51%PaludismeVerminoseAutres• Kalenga MK, Nyembo MK, Nshimba M, Foidart JM. [Anemia associated with malaria and intestinalhelminthiasis in Lubumbashi] Sante Publique. 2003 Dec;15(4):413-21.
  7. 7. Anémie sévère due au paludisme• = Parasitémie (en général), destruction etélimination accélérées des globules rouges par larate, associées à un déficit de production deglobules rouges par la moelle osseuse.• Hb < 5g/dl & parasitémie > 10.000/µl (OMS,palugrave)• Complications: détresserespiratoire,hémoglobinémie, hémoglobinurie,insuffisance rénale……
  8. 8. Anémie sévère due au paludismePhysiopathologie- Augmentation de la destruction des GR. Rupture des GR parasitées. Phagocytose splénique. Hémolyse de GR parasitées et non parasitées- Dimunition de la production de GR. Hypoplasie moelle osseuse. Anomalie de l’EPO. Dyserythropoièse
  9. 9. Facteurs associés• Facteurs génétiques• Etat de dénutrition et de carences• Statut immunitaire vis à vis du parasite• Faciès épidémiologiques• Infections concomitantes• Grossesse et âge
  10. 10. PRISE EN CHARGE.Deux niveaux :Au niveau de la communauté. Pâleur = signe de dangerAprès l’hospitalisation:- apports nutritionnels- applications de mesures d’hygièneHôpital.
  11. 11. PRISE EN CHARGEAu niveau de la formation médicaleDiagnostic- clinique : pâleur ,détresse resp.,ictère…- biologique: . Parasitologique ( microscopie & testrapide). Hématologique ( Hématocrite & hémoglobine)
  12. 12. PRISE EN CHARGETraitementMéd. Antipalu.: Quinine IVTransfusion sanguine (si nécessaire) oumédicament corrigeant l’anémie.Vermifuge en cas de nécessité
  13. 13. Problématique transfusionnelle.• Quand transfuser?Présence d’anémie mal tolérée mettant en jeu le pronostic vitalet non seulement une valeur seuil d’hémoglobine.• Transfusion RisquesComplications(immunologiques,Volémique etliées au risque de propagationde maladies infectieuses).
  14. 14. CONCLUSIONLe paludisme sous forme anémique est la plusrencontrée dans beaucoup de pays africains.Sa bonne prise en charge contribuerait à laréduction de la mortalité.En cas d’anémie sévère, la décision detransfuser repose sur l’état clinique dumalade.
  15. 15. Références• Word Health Organisation. Severe malaria.Trans R Soc TropMed Hyg 2000;94(Suppl1): 1-90• Dr BERNARD- ALEX GAÜZERE. Février 2002: Traitement dupaludismeSite: http//:www.stethonet.org/fruc/trtpalu.htm• JEAN- PIERRE COULAUD: Paludisme et grossesse:épidémiologie et physiopathologie. Développement et Santé, n°138,décembre 1998.• BERNARD LAGARDERE : Le paludisme de l’enfantDéveloppement et Santé, n°138, décembre 1998.Site: htt://documentation. Ledamed. Org/IMG/html/doc-10808.html
  16. 16. Référence• MICHEL LEPORRIER: Hématologie.Initiatives Santé 1999• V.LATGER-CANNARD et al : Infection à plasmodiumet cytopénie. Annales de Biologie Clinique. Volume60. Numéro 2 . 21-6. Mars - Avril 2002. Pratiquequotidienne.• P.F.TCHOKOTEU et al. : Les formes graves dupaludisme de l’enfant dans un service de pédiatriegénérale à Yaoundé, Cameroun.
  17. 17. Référence• HEDBERG K. et AL: Plasmodium falciparum –associated anemia in children in Zaïre.Am J TropMed Hyg.1993 ; 48(3) : 365-71.• KALENGA MK, NYEMBO MK, NSHIMBA M,FOIDARD JM. [Anemia associated with malaria andintestinalhelminthiasis in Lubumbashi] Sante Publique. 2003Dec;15(4):413-21.• KORENROMP EL, ARMSTRONG- SCHELLENBERGJR, WILLIAMS BG, NAHLEN I SNOW RW: Impact ofmalaria control on childhood anaemia in quantitativereview. Trop Med Int Health. 2004 Oct; 9(10): 1050-65

×