Etude de l’efficacité des  antipaludiques dans les zones d’endémies    Randimby Fara Miavy       Atelier Paludisme 2003
Importance de l’étudesurveillance dans l’espace et dans le tempsde l’efficacité thérapeutique d’unantipaludique en cours d...
Antipaludiqueschloroquinesulfadoxine-pyriméthaminequinineméfloquinehalofantrineartémisine
Etude de l’efficacité des antipaludiques   Etude in vivo : évaluer la réponse du   parasite (P. falciparum, P. vivax) aprè...
Etude in vivo (1)►Diffèrents types de protocoles    Protocole standard de 28 jours (1973)       Protocole simplifié de 14 ...
Etude in vivo (2)► Critères d’inclusion   porteurs symptomatiques ou asymptomatiques   plus d’attention chez le groupe de ...
Etude in vivo (3)► Durée d’évaluationtransmission intense = minimale 14 jourstransmission faible à modérée = 28 jours► Dur...
Etude in vivo (4)► Choix de site d’étude    caractéristiques épidémiologiques    intensité et saisonnalité de la transmiss...
Etude in vivo (5)► Taille   de la population    fonction de la prévalence de résistance  (méthodes statistiques classiques...
Etude in vitro (1)►Diffèrents types de test : - tests optiques (utilisation de microscope pour évaluer la maturation des p...
Avantages et inconvénients                Avantages                 InconvénientsEtude - facile à mettre en œuvre    - éch...
Conclusion►   Bases de données       établissement des stratégies    ou politiques de lutte         chimiothérapie        ...
Référenceswho/cds/csr/eph/200217fr.pdfL. Basco, P.Ringwald.2000 - Chimiorésistance du paludisme : problèmesde la définitio...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Etude de l'efficacité des antipaludiques dans les zones d'endémie

514 vues

Publié le

Etude de l'efficacité des antipaludiques dans les zones d'endémie - Présentation de la 1ère édition du Cours international « Atelier Paludisme » - MRANDIMBY Fara Miavy, Thésard, IP de Madagascar.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
514
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etude de l'efficacité des antipaludiques dans les zones d'endémie

  1. 1. Etude de l’efficacité des antipaludiques dans les zones d’endémies Randimby Fara Miavy Atelier Paludisme 2003
  2. 2. Importance de l’étudesurveillance dans l’espace et dans le tempsde l’efficacité thérapeutique d’unantipaludique en cours d’utilisationévaluation de la sensibilité d’un nouveaumédicament en cas de résistance (choix demédicament du deuxième ligne ou choix desassociations médicamenteuses)
  3. 3. Antipaludiqueschloroquinesulfadoxine-pyriméthaminequinineméfloquinehalofantrineartémisine
  4. 4. Etude de l’efficacité des antipaludiques Etude in vivo : évaluer la réponse du parasite (P. falciparum, P. vivax) après administration d’un antipaludique chez le sujet infecté Etude in vitro : mesurer linhibition de la maturation des parasites prélevés d’un sujet, en présence de concentrations croissantes dantipaludique
  5. 5. Etude in vivo (1)►Diffèrents types de protocoles Protocole standard de 28 jours (1973) Protocole simplifié de 14 jours (1994) S, RI, RII, RIII (en 1994) Protocole standard de 14 jours (1996) Protocole de 2002 ETP, ETT (ECT et EPT), RCPA
  6. 6. Etude in vivo (2)► Critères d’inclusion porteurs symptomatiques ou asymptomatiques plus d’attention chez le groupe de < 5 ans parasitémie (infection monospécifique) :1000 – 100000 trophozoïtes/µl de sang (zone de faible transmission)2000 – 200000 trophozoïtes/µl de sang (zone de forte transmission)
  7. 7. Etude in vivo (3)► Durée d’évaluationtransmission intense = minimale 14 jourstransmission faible à modérée = 28 jours► Durée de l’étudeétude courtesuivi de cohorte (sites sentinelles)
  8. 8. Etude in vivo (4)► Choix de site d’étude caractéristiques épidémiologiques intensité et saisonnalité de la transmission accessibilité et présence d’infrastructure des hôpitaux (milieu urbain) dispensaires ou centres de santé (périphérie) écoles
  9. 9. Etude in vivo (5)► Taille de la population fonction de la prévalence de résistance (méthodes statistiques classiques) fonction du seuil de résistance (Low Quantitative Assurance Sampling)
  10. 10. Etude in vitro (1)►Diffèrents types de test : - tests optiques (utilisation de microscope pour évaluer la maturation des parasites – dont le Mark III de l’OMS) - tests isotopiques (mesure de l’incorporation de l’hypoxanthine tritiée dans le noyau du parasite) - tests enzymatiques (détection et quantification de protéines – dont la LDH ou la HRPII – produite par Plasmodium sp en présence de lantipaludique étudié)
  11. 11. Avantages et inconvénients Avantages InconvénientsEtude - facile à mettre en œuvre - échec thérapeutique nonin - suivi des patients assuré synonyme de résistancevivo - recueil des données - RCA non synonyme de cliniques et épidémiologiques sensibilitéEtude - résultats quantitatifs - nécessite des réactifsin - apport des données stériles et équipementsvitro complémentaires lourds - plusieurs antipaludiques - difficile à maîtriser
  12. 12. Conclusion► Bases de données établissement des stratégies ou politiques de lutte chimiothérapie chimioprophylaxie
  13. 13. Référenceswho/cds/csr/eph/200217fr.pdfL. Basco, P.Ringwald.2000 - Chimiorésistance du paludisme : problèmesde la définition et de lapproche technique. Santé. (10)N°1 : 47-50,D’Alessandro U. 1998 – Antimalarial drug resistance : surveillance andmolecular methods for national malaria control programmes. Mem InstOswald Cruz, vol. 93 (5) : 627 – 630Danis M., Mouchet J. 1991 – Paludisme. Ed Marketing/EllipsesWho/ctd/mal.97.20 Rev.2Raharimalala L. 2002 – Etude du paludisme en zone de risquecyclonique:approche entomologique, diagnostique et thérapeutique dansla région Sud-Est de Madagascar. Arch Inst Pasteur de Madagascar; 68(1&2):79-85Peters W.1987 – Chemotherapy and drug resistance in malaria. Vol1

×