Systeme d’information geographique

622 vues

Publié le

Systeme d’information geographique - Travaux pratiques de la 1ère édition du Cours international « Atelier Paludisme » - TALL Adama

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
622
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
30
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Systeme d’information geographique

  1. 1. SYSTEME D’INFORMATION GEOGRAPHIQUE Atelier Paludisme 07 avril 2003 – 16 mai 2003 Cellule SIG et Télédétection, GRP, IPM, 17-04-03
  2. 2. BASE DE DONNEESUne BD est un ensemble structuré de données sur un supportaccessible par ordinateur pour satisfaire plusieurs utilisateursen un temps opportun.Plus précisément, cest une collection dinformationsstructurées pour faciliter laccès, lanalyse et la mise à jour desdonnées.
  3. 3. SGBDR Système de Gestion de Base de Données Relationnelle- Chaque entité est une table qui contient des propriétés ou attributs etles tables sont reliées entre elles par des relations « logiques ».- Assure lintégrité référentielle.- Evite les incohérences: * Redondance * polysémies * synonymies
  4. 4. REQUETES_ Enfants de moins de 5 ans_ Enfants de moins de 5 ans résidant à Saharevo_ Enfants de moins de 5 ans fébriles vus en dépistage actif entre 01/01/99et 31/12/2000_ Enfants de moins de 5 ans fébriles vus en dépistage actif entre 01/01/99et 31/12/2000 et positifs à P. falciparum_ Enfants de moins de 5 ans fébriles vus en dépistage actif entre 01/01/99et 31/12/2000 avec une parasitémie de plus de 1000 tropho/microl
  5. 5. RESULTAT REQUETE
  6. 6. QU’EST CE QU’UN SIG Ensemble de données géographiques, structuré de manière à pouvoir extraire des informations ou synthèse d’informations utiles pour la prise de décision ( SIG, 1990).Un système informatique de matériel, de logiciels et de processusconçu pour permettre la collecte, la gestion, la manipulation, l’analyse,la modélisation et l’affichage de données à référence spatiale afin derésoudre des problèmes complexe d’aménagement et de gestion(Denègre J, 1996).
  7. 7. PRINCIPALES COMPOSANTES DU SIG DonnéesLogiciel Gestion Manipulation Analyse spatiale Analyse thématique Matériel InformatiquePersonnel formé Restitution - Cartographie - Aide à la Décision
  8. 8. SPECIFICITE DU SIGLe SIG permet de :• gérer des informations dont une partie graphique ou géométrique et une partie descriptive (données attributaires ou attributs)• effectuer des requêtes spatiales (ex : aire d’influence d’une structure de santé)• effectuer des croisements de couches (ex : infrastructure publique et démographie) SIG : POURQUOI FAIRE ? Plusieurs domaines d’application : • Gestions des ressources naturelles • Agriculture • Aménagement du territoire • Gestion et inventaires des infrastructures de transport… … SANTE
  9. 9. Système d’Information Géographique pour la préventionSystème d’Information Géographique pour la préventiondu Risque de survenue d’Epidémie de Paludisme dans ladu Risque de survenue d’Epidémie de Paludisme dans larégion des Hautes Terres centrales de Madagascarrégion des Hautes Terres centrales de Madagascar(SIGREP) (SIGREP) • Arrêt du contrôle vectoriel sur les Hautes Terres Centrales (HTC) • Fin années 80 : Épidémie meurtrière sur les HTC • 1993 : Opération de Pulvérisations Intra-Domiciliaires (OPID) →Prévenir la survenue de nouvelles épidémies • 1999 : Réduction des PID par contrainte financière
  10. 10. Prévenir l ’apparition de nouvelles épidémies de paludisme sur les HTCPulvérisation optimale des Réseau d’alerte clinique foyers et zones à risque Pulvérisation des marges et parasitologique Facteurs 1. Accès/délai aux soins humainsDétermination des foyers à 2. Aspects parasitologiques risque 1. Présence / absence d ’Anopheles funestus Facteurs entomologiques 2. Présence / absence d ’Anopheles gambiae Modélisation 1. Altitude 2. Bas-fonds •cartes topographiques FTM 3. Rizières •Spot 4 Xi+P (2000) 4. Zébus •Landsat 1-7,P (1999-2000) 5. Climat •stations climatiquesAnalyse conjointe des Facteurs 6. Densité de population •recensement 1993 facteurs spatiaux 7. Infrastructures routières •enquêtes terrain 8. Infrastructures sanitaires
  11. 11. METHODOLOGIE DE LA DETERMINATION DES RIZIERES 1. Situation géographique des sites d’étude 2. Critères de choix des sites d’étude 3. Les types de rizières de Madagascar 4. Images satellitales pour la mise à jour des cartes 5. Géoréférencement des images 6. Classification rizière et non rizières 7. Les différents états des rizières 8. Création des zones tampon autour des villages 9. Récupération de la surface des rizières autour d’un village
  12. 12. TP SIG – INITIATION AU MAPINFO 6.5 Connaître les fonctions usuelles de MapInfo 6.5 Manipuler des couches : affichage, réorganisation, création. Effectuer une analyse thématique : établir la carte sanitaire d’unezone proportionnellement au nombre de médecin. Effectuer une analyse spatiale : déterminer l’aire d’influence d’uncentre de santé pour étudier l’accessibilité aux soins des villageois (aideà la décision). Edition d’une carte : mise en page, habillage, impression.
  13. 13. SIGREP: Critères de choix des zones d’étude Mahatsinjo Marge nord Non OPID*, non CAID***OPID: Opération de pulvérisation Intradomiciliaire**CAID: Campagne d’Aspersion Intradomiciliaire Centre est Ambohibary OPID, non CAID Grand périmètre rizicole Ambositra Est Marge ouest Amborompotsy OPID, non CAID Non OPID, non CAID Rizières étagées IP=34% Fenoarivo Ambalavao Marge sud-ouest Non OPID, non CAID Marge sud Plusieurs types de rizières OPID, CAID Rizières en digitation
  14. 14. Rizières de Madagascar
  15. 15. Landsat 7 ETM+ : 457rvb (17/10/99) Spot XI : 342 rvb (27/04/00)
  16. 16. CalageZ2 non calée Z2 calée
  17. 17. Autres Etat1 Etat2 Etat3 Etat4 N N N 0 2,5 0 2,50 2,5
  18. 18. DIFFERENTS ETATS DES RIZIERES
  19. 19. Rizières et tampons
  20. 20. RIZIERES INCLUSES DANS LA ZONE TAMPON DE 500 mètres ZONE 2 AMBOHIBARY N Villages Zone tampon de 500 mètres Rizières
  21. 21. SURFACE DES RIZIERES INCLUT DANS UNEZONE TAMPON DE 500 mètres - EXEMPLE DE 2 VILLAGES N ! ( ! ( ! ( Ambohimandroso ! ( ! ( ! ( Andrefambohitra ! ( ! ( Villages Tampon de ! ( 500 mètres Rizières 0 1 Kilomètres ! (

×