Apport d’un Systèmed’Information Géographique et de la télédétection dans le domaine            de la santé        Rakotom...
SIG ET APPLICATION A LA SANTE-Etudier la distribution spatiale des maladies etphénomènes de santé-Déterminer les facteurs ...
SIG ET PALUDISME A ANTANANARIVO Exemple de données épidémiologiques          - Novembre 2006 – Décembre 2007          - C...
DETERMINATION DES RIZIERES ET ZONES HUMIDES     Janvier     Juillet            Lac                                Rizière ...
SIG ET PALUDISME URBAIN A ANTANANARIVO          2003                 2006 - 2007                  Fenomanana
VARIATION TEMPORO-SPATIALE DES MOUSTIQUESADULTES ISSUS DE L’ELEVAGE DES LARVESDébut de saison de pluie       Milieu de sai...
SIG ET APPLICATION A LA SANTE-Etudier la distribution spatiale des maladies etphénomènes de santé-Déterminer les facteurs ...
MODELISATION DU RISQUE DE TUBERCULOSEPULMONAIRE A ANTANANARIVOAgrégat de prévalence de la tuberculose pulmonaire à microsc...
MODELISATION DU RISQUE DE TUBERCULOSEPULMONAIRE A ANTANANARIVO                       Août 2004- Juillet 2005          Août...
MODELISATION DU RISQUE DE TUBERCULOSEPULMONAIRE A ANTANANARIVO -Etudier la distribution spatiale des maladies et phénomène...
DETERMINATION DES ZONES A RISQUE DE PALUDISME     Vecteur : Anopheles funestus     Gîtes larvaires préférentiels : Riziè...
SITES D’ETUDE DES HAUTES TERRES CENTRALES                                 Z1 : Marge nord, non OPID, non                  ...
DETERMINATION DES RIZIERES ET ZONES HUMIDES                                   0   5km           Amborompotsy              ...
DETERMINATION DES ZONES A RISQUE DE PALUDISME               Modèle                        Densité de                      ...
MODELISATION DU RISQUE DE TUBERCULOSEPULMONAIRE A ANTANANARIVO -Etudier la distribution spatiale des maladies et phénomène...
DISTRIBUTION DES CENTRES DE DIAGNOSTIC ET DETRAITEMENTTUBERCULOSE - Antananarivo et Madagascar - Source : Rakotosamimanana...
SIG ET APPLICATION A LA SANTE-Etudier la distribution spatiale des maladies etphénomènes de santé-Déterminer les facteurs ...
SURVEILLANCE SENTINELLE DES FIEVRES AMADAGASCAR2007         2008                     2009                               2010
SIG ET APPLICATION A LA SANTE-Etudier la distribution spatiale des maladies etphénomènes de santé-Déterminer les facteurs ...
SIG ET SURVEILLANCE DES RISQUESVECTORIELLESLenvironnement est « le milieu dans lequel unorganisme fonctionne, incluant lai...
SIG ET SURVEILLANCE DES RISQUESVECTORIELLES        Surveillance de l’environnement Détection des changements à partir des ...
SIG ET SURVEILLANCE DES RISQUESVECTORIELLES… et des conditions climatiques:-Température- Précipitation- Humidité relative-...
INTEGRATION DU SIG DANS LA PRATIQUE (1)                    Gestion et                    Décision                         ...
INTEGRATION DU SIG DANS LA PRATIQUE (2)Surveillance de la maladie (Enquête                Cartes de prévalencetransv répét...
INTERÊT ET LIMITES DE L’OUTIL Points forts      - Disponibilité et maîtrise de l’outil et des matériels      - Lecture et...
Merci de votre attention
Apport d’un Systèmed’Information Géographique et de la télédétection dans le domaine            de la santé        Rakotom...
Apport d’un Système d’Information Géographique et de la télédétection dans le domaine de la santé
Apport d’un Système d’Information Géographique et de la télédétection dans le domaine de la santé
Apport d’un Système d’Information Géographique et de la télédétection dans le domaine de la santé
Apport d’un Système d’Information Géographique et de la télédétection dans le domaine de la santé
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Apport d’un Système d’Information Géographique et de la télédétection dans le domaine de la santé

427 vues

Publié le

Apport d’un Système d’Information Géographique et de la télédétection dans le domaine
de la santé - Conférence de la 8e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - RAKOTOMANANA Fanjasoa et RANDREMANANA Rindra

Publié dans : Santé & Médecine
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Apport d’un Système d’Information Géographique et de la télédétection dans le domaine de la santé

  1. 1. Apport d’un Systèmed’Information Géographique et de la télédétection dans le domaine de la santé Rakotomanana Fanjasoa Unité Epidémiologie Atelier international paludisme, Mars 2011
  2. 2. SIG ET APPLICATION A LA SANTE-Etudier la distribution spatiale des maladies etphénomènes de santé-Déterminer les facteurs de risques-Planifier et déterminer les zones prioritairesd’interventions-Gérer les ressources-Effectuer des analyses spatiales multi temporelles-Surveiller les maladies et les impacts des luttes contreles maladies
  3. 3. SIG ET PALUDISME A ANTANANARIVO Exemple de données épidémiologiques - Novembre 2006 – Décembre 2007 - Collecte au niveau des centres de santé de base  Etude entomologique - An. Arabiensis, vecteurs potentiels - Rizières, gîtes larvaires prédominantObservation Pourcentage (nombre)Population des secteurs sanitaires (343507)Consultants/Population 22,1 (75869)Cas de paludisme présumé / Consultations 1,4 (1108)Cas de paludisme confirmé / Cas de paludisme présumés 5,1 (57)P. falciparum / Cas de paludisme confirmés 73,7 (42)P. vivax / Cas de paludisme confirmés 15,8 (9)P. malariae / Cas de paludisme confirmés 8,8 (5)P. ovale / Cas de paludisme confirmés 1,8 (1)
  4. 4. DETERMINATION DES RIZIERES ET ZONES HUMIDES Janvier Juillet Lac Rizière Urbain Image de Janvier 2004 (ASAR) Lac Rizière Urbain Image de Juillet 2004 (ASAR)
  5. 5. SIG ET PALUDISME URBAIN A ANTANANARIVO 2003 2006 - 2007 Fenomanana
  6. 6. VARIATION TEMPORO-SPATIALE DES MOUSTIQUESADULTES ISSUS DE L’ELEVAGE DES LARVESDébut de saison de pluie Milieu de saison de pluie Fin de saison de pluie An. arabiensis Cx. quinquefasciatus Zone tampon (2.5km ; 5km ; An. coustani Cx. antennatus 7.5km) An. squamosus Cx. poïcilipes Paludisme urbain, Antananarivo, 2006-2007
  7. 7. SIG ET APPLICATION A LA SANTE-Etudier la distribution spatiale des maladies etphénomènes de santé-Déterminer les facteurs de risques-Planifier et déterminer les zones prioritairesd’interventions-Gérer les ressources-Surveiller les maladies et les impacts des luttes contreles maladies-Effectuer des analyses spatiales multi temporelles
  8. 8. MODELISATION DU RISQUE DE TUBERCULOSEPULMONAIRE A ANTANANARIVOAgrégat de prévalence de la tuberculose pulmonaire à microscopie positive – Antananarivo ville, 2004-2006 Source : Randremanana RV, mémoire Master Méthodes de Recherche en Environnement et Santé, 2008
  9. 9. MODELISATION DU RISQUE DE TUBERCULOSEPULMONAIRE A ANTANANARIVO Août 2004- Juillet 2005 Août 2005- Juillet 2006 1erarrondissement arrondissement 4ème arrondissement Ratio standardisé Ratio standardisé <0,920 <0,915 0,920-1,584 0,916-1,918 1,585-2,355 1,919-3,363 2,356-4,034 >3,364 >4,034 Limites des arrondissements Limites des arrondissements Limites des quartiers Limites des quartiers
  10. 10. MODELISATION DU RISQUE DE TUBERCULOSEPULMONAIRE A ANTANANARIVO -Etudier la distribution spatiale des maladies et phénomènes de santé -Déterminer les facteurs de risques -Planifier et déterminer les zones prioritaires d’interventions -Gérer les ressources -Surveiller les maladies et les impacts des luttes contre les maladies -Effectuer des analyses spatiales multi temporelles
  11. 11. DETERMINATION DES ZONES A RISQUE DE PALUDISME  Vecteur : Anopheles funestus  Gîtes larvaires préférentiels : Rizières  Réduction de financement OPID 1998 CAID 1999 CAID 2000  Intervention sélective - Détermination des gîtes larvaires - Détermination des zones cibles de pulvérisation intra- domiciliaire d’insecticide
  12. 12. SITES D’ETUDE DES HAUTES TERRES CENTRALES Z1 : Marge nord, non OPID, non CAID Z1 Z2 : Centre Est, OPID, non CAID, grand périmètre rizicole Z3 : OPID, non CAID Z2 Rizières en gradin Z3 Z4 : Marge sud, OPID, CAID Z6 Rizières en digitation Z5 : Marge sud ouest, non Z5 Z4 OPID, non CAID, plusieurs types de rizières Z6 : Marge ouest, non OPID, non CAID, IP=34%
  13. 13. DETERMINATION DES RIZIERES ET ZONES HUMIDES 0 5km Amborompotsy Villages Rizières de bas fonds Routes principales Routes secondaires Landsat ETM+ (17/10/99) Gîtes larvaires
  14. 14. DETERMINATION DES ZONES A RISQUE DE PALUDISME Modèle Densité de Température Distance aux Surface des DernièreCritères Numérique la population d’Altitude moyenne rizières rizières Pulvérisation Gradient de risque de paludisme,Zones prioritaires pour campagnede pulvérisation intradomiciliaire Risque faible (0)d’insecticide selon le gradient de risque Risque élevé (255)
  15. 15. MODELISATION DU RISQUE DE TUBERCULOSEPULMONAIRE A ANTANANARIVO -Etudier la distribution spatiale des maladies et phénomènes de santé -Déterminer les facteurs de risques -Planifier et déterminer les zones prioritaires d’interventions -Gérer les ressources -Surveiller les maladies et les impacts des luttes contre les maladies -Effectuer des analyses spatiales multi temporelles
  16. 16. DISTRIBUTION DES CENTRES DE DIAGNOSTIC ET DETRAITEMENTTUBERCULOSE - Antananarivo et Madagascar - Source : Rakotosamimanana S., mémoire de Maîtrise en Géographie, 2009
  17. 17. SIG ET APPLICATION A LA SANTE-Etudier la distribution spatiale des maladies etphénomènes de santé-Déterminer les facteurs de risques-Planifier et déterminer les zones prioritairesd’interventions-Gérer les allocations de ressources-Surveiller les maladies et les impacts des luttes contreles maladies-Effectuer des analyses spatiales multi temporelles
  18. 18. SURVEILLANCE SENTINELLE DES FIEVRES AMADAGASCAR2007 2008 2009 2010
  19. 19. SIG ET APPLICATION A LA SANTE-Etudier la distribution spatiale des maladies etphénomènes de santé-Déterminer les facteurs de risques-Planifier et déterminer les zones prioritairesd’interventions-Gérer les allocations de ressources-Surveiller les maladies et les impacts des luttes contreles maladies-Effectuer des analyses spatiales multi temporelles
  20. 20. SIG ET SURVEILLANCE DES RISQUESVECTORIELLESLenvironnement est « le milieu dans lequel unorganisme fonctionne, incluant lair, leau, la terre, lesressources naturelles, la flore, la faune, les êtres humainset leurs interrelations », selon la norme ISO14001:1996
  21. 21. SIG ET SURVEILLANCE DES RISQUESVECTORIELLES Surveillance de l’environnement Détection des changements à partir des données multi-dates 2004-08-29 2004-09-17 2004-10-09 K.Weise,Epidemio workshop session WHO Geneva, 14/09/2005
  22. 22. SIG ET SURVEILLANCE DES RISQUESVECTORIELLES… et des conditions climatiques:-Température- Précipitation- Humidité relative- Vent et autres
  23. 23. INTEGRATION DU SIG DANS LA PRATIQUE (1) Gestion et Décision Objectifs etInformation SIG Requêtes Indicateurs et Données
  24. 24. INTEGRATION DU SIG DANS LA PRATIQUE (2)Surveillance de la maladie (Enquête Cartes de prévalencetransv répétées, cohorte, registre de Cartes d’incidenceconsultation) Cartes spatio-temporellesSurv. des biotopes porteurs de (zones humides, biotopesrisques (Sol,sous-sol, zones humides, porteurs de risques, effets decouverture végétale) barrières)Surv de la population de vecteurs Cartes spatio-temporelles(Prés/Abs, densité, infestation) (Vecteurs, taux d’infestation)Surv des conditions liées au cycle Cartes spatio-temporelles desextrinsèque (Température) conditions climatiquesEvaluation des modes de Cartes spatio-temporellescontacts (Bio-écologie des (Occupation du sol, pollution,vecteurs, environ. humains) densité de population) Identification des risques
  25. 25. INTERÊT ET LIMITES DE L’OUTIL Points forts - Disponibilité et maîtrise de l’outil et des matériels - Lecture et mise à jour faciles - Evolutif - Utilisable pour d’autres applications Limites - Données disponibles et fiables - Validité temporelle et spatiale des données - Utilisateurs formés - Conviction des décideurs
  26. 26. Merci de votre attention
  27. 27. Apport d’un Systèmed’Information Géographique et de la télédétection dans le domaine de la santé Rakotomanana Fanjasoa Unité Epidémiologie Atelier international paludisme, Mars 2011

×