SlideShare une entreprise Scribd logo

Cours Lumiere Et Couleur

A
A

Cours Lumiere Et Couleur

1  sur  4
Télécharger pour lire hors ligne
LUMIERE ET COULEUR
I – Dispersion de la lumière :




La lumière blanche qui passe à travers un prisme
se décompose en rayon des couleurs de l'arc-en-
ciel.

C'est le phénomène de dispersion de la lumière




La lumière blanche est composée de rayons décrivant toutes les couleurs de l'arc-en-ciel
II- Fréquence et longueur d'onde d'un rayonnement monochromatique :

La lumière est un phénomène ondulatoire (comme les ondes dans l'eau, les vibrations d'une corde de violon).

Les ondes se propagent au cours du temps dans
l'espace.

Elle possède donc une vitesse qui est appelé
célérité et qui se mesure en mètre par seconde
(m/s)




Quelqu’un donne régulièrement( tous les T secondes ) la
même impulsion à la corde.
Le phénomène est entretenu
T est appelé la période du phénomène.
Le signal possède une longueur λ mesurée en mètre et
appelé longeur d'onde.


Il existe une relation entre la célérité C, la période T et la
longueur d'onde λ
                   C = λ / T = λ×f




La lumière est la vibration d'un champ électrique
et magnétique couplés

La lumière se déplace à la vitesse de 300 000 km/s dans le
vide.




Chaque longueur d'onde correspond à
une couleur
III- Synthèse additive et soustractive de la lumière :

               1°) Synthèse additive de la couleur

Le principe de la synthèse additive des couleurs consiste à s'efforcer de reconstituer, pour un œil
humain, l'équivalent (l'apparence) de toute couleur visible, par l'addition, selon des proportions bien
choisies, de lumières provenant de trois sources monochromatiques (par exemple des spots) dont les
longueurs d'onde sont choisies une fois pour toutes pour répondre au mieux à cet objectif.




Le physicien Young recomposa la lumière. Il fit converger les six couleurs du spectre et obtint la
lumière blanche. Il alla même plus loin en démontrant que les six couleurs du spectre pouvaient être
réduites à trois. C'est-à-dire qu'il pouvait recomposer la lumière blanche avec ces trois couleurs. Il
démontra aussi qu'en les mélangeant deux par deux, il pouvait obtenir les autres.

Les trois couleurs primaires sont les suivantes : bleu, rouge, vert


Deux couleurs sont dites complémentaires si additionnées dans des proportions convenables
elles donnent à l'oeil qu'elles pénètrent l'impression de blanc.
Dans la figure précédente, les couleurs diamétralement opposées sont complémentaires.

Trois primaires étant choisies. On appelle couleurs secondaires les couleurs obtenues par
mélange de deux primaires.

En additionnant trois couleurs primaires dans les proportions convenables, on peut obtenir
n'importe quelle couleur recherchée. C'est suivant ce principe que fonctionne la télévision
couleur.
2°) Synthèse soustractive de la couleur

Tous les corps opaques, quand ils sont éclairés, réfléchissent une partie ou toute la lumière qu'ils
reçoivent et absorbent le reste. On peut donc obtenir les couleurs du spectre soit en mélangeant des
pigments soit en filtrant une partie du spectre qui éclaire l'objet.
Les pigments qui se mélangent absorbent de plus en plus de lumière et deviennent de plus en plus
sombre. Par exemple le jaune et le magenta donnent le rouge-orangé.
On parle dans ce cas de synthèse soustractive de la couleur .
Dans ce cas les couleurs primaires, appelées aussi couleurs fondamentales associées pour les
différencier des couleurs primaires du système additif car elles correspondent aux couleurs
secondaires du système additif: cyan, magenta,jaune.




               3°) Couleur des corps éclairés


Nous voyons les objets car les rayons lumineux qu'ils émettent pénètrent notre oeil.
Pourtantla plupart des objets courants ne sont pas des sources de lumière.
Ils ne font que réémettre lalumière qu'ils reçoivent.

Les longueurs d'onde des rayonnements qui les atteignent sont réémises, d'autres sont absorbées
Cependant une longueur d'onde non reçue ne peut pas être réémise.

La couleur d'un corps ne dépend pas uniquement de ses qualités propres, mais aussi de la
lumière qui l'éclaire.

Un corps éclairé par de la lumière blanche (contenant toutes les longueurs d'onde du visible)
paraît :
- noir, s'il absorbe toutes les longueurs d'onde de la lumière incidente ;
- blanc, s'il n'absorbe aucune de ces longueurs d'onde ;
- gris, s'il absorbe la même proportion de toutes les longueurs d'onde de la lumière incidente ;
- coloré, s'il absorbe certaines longueurs d'ondes plus que d'autres.

Recommandé

Physique chapitre6-spectres-seance exercices-prof
Physique chapitre6-spectres-seance exercices-profPhysique chapitre6-spectres-seance exercices-prof
Physique chapitre6-spectres-seance exercices-profGuillaumeROBIN14
 
الضـوء والألـوان – تبـدد الضـوء
الضـوء والألـوان – تبـدد الضـوءالضـوء والألـوان – تبـدد الضـوء
الضـوء والألـوان – تبـدد الضـوءSiMovitch Elb
 
Le syndrôme de la reine rouge François Roddier, Institut Momentum
Le syndrôme de la reine rouge   François Roddier, Institut MomentumLe syndrôme de la reine rouge   François Roddier, Institut Momentum
Le syndrôme de la reine rouge François Roddier, Institut MomentumJoëlle Leconte
 
Etude qualitative Vae Solis : personnalités politiques, qui sont les meilleur...
Etude qualitative Vae Solis : personnalités politiques, qui sont les meilleur...Etude qualitative Vae Solis : personnalités politiques, qui sont les meilleur...
Etude qualitative Vae Solis : personnalités politiques, qui sont les meilleur...vaesoliscorp
 

Contenu connexe

En vedette

Formation Soigner ses TIC ccommunautaires - AGIR, novembre 2011
Formation Soigner ses TIC ccommunautaires - AGIR, novembre 2011Formation Soigner ses TIC ccommunautaires - AGIR, novembre 2011
Formation Soigner ses TIC ccommunautaires - AGIR, novembre 2011PraTIC / projet de l'UQAM
 
Book Florian Dahler
Book Florian DahlerBook Florian Dahler
Book Florian DahlerOlf Aldo
 
INFORME ANUAL 2007 FUNDICION NODULAR
INFORME ANUAL 2007 FUNDICION NODULARINFORME ANUAL 2007 FUNDICION NODULAR
INFORME ANUAL 2007 FUNDICION NODULARFernando Cabo Díaz
 
14 05-26 blocparc presentation
14 05-26 blocparc presentation14 05-26 blocparc presentation
14 05-26 blocparc presentationjeanfouriscot
 
14 05-26 blocparc presentation-aeroport gare-light
14 05-26 blocparc presentation-aeroport gare-light14 05-26 blocparc presentation-aeroport gare-light
14 05-26 blocparc presentation-aeroport gare-lightjeanfouriscot
 
Michel Calmejane ENMI12
Michel Calmejane ENMI12Michel Calmejane ENMI12
Michel Calmejane ENMI12IRI
 
Manifiesto sobre el núcleo urbano de moral de calatrava
Manifiesto sobre el núcleo urbano de moral de calatravaManifiesto sobre el núcleo urbano de moral de calatrava
Manifiesto sobre el núcleo urbano de moral de calatravaLuis Bados Ramirez
 
ProdInra / VOA3R, une approche complémentaire dans le repérage de l'expertise...
ProdInra / VOA3R, une approche complémentaire dans le repérage de l'expertise...ProdInra / VOA3R, une approche complémentaire dans le repérage de l'expertise...
ProdInra / VOA3R, une approche complémentaire dans le repérage de l'expertise...Diane Le Hénaff
 
Sales present
Sales presentSales present
Sales presentGary Yang
 
Marché de noël de metz 2010
Marché de noël de metz 2010Marché de noël de metz 2010
Marché de noël de metz 2010Rodrigo Cardoso
 
Réussir une relation d'affaires entre startups et grandes entreprises
Réussir une relation d'affaires entre startups et grandes entreprisesRéussir une relation d'affaires entre startups et grandes entreprises
Réussir une relation d'affaires entre startups et grandes entreprisesAndré Belanger
 
¿Por qué hacer Mobile Marketing? JULIO 2011
¿Por qué hacer Mobile Marketing? JULIO 2011¿Por qué hacer Mobile Marketing? JULIO 2011
¿Por qué hacer Mobile Marketing? JULIO 2011Mobaloo
 
Observatoire ephad-2012
Observatoire ephad-2012Observatoire ephad-2012
Observatoire ephad-2012Heline89
 
portafolio de servicio
portafolio de servicio portafolio de servicio
portafolio de servicio Andres Chantre
 
B. busson 24-09
B. busson 24-09B. busson 24-09
B. busson 24-09IRI
 

En vedette (17)

Formation Soigner ses TIC ccommunautaires - AGIR, novembre 2011
Formation Soigner ses TIC ccommunautaires - AGIR, novembre 2011Formation Soigner ses TIC ccommunautaires - AGIR, novembre 2011
Formation Soigner ses TIC ccommunautaires - AGIR, novembre 2011
 
Book Florian Dahler
Book Florian DahlerBook Florian Dahler
Book Florian Dahler
 
INFORME ANUAL 2007 FUNDICION NODULAR
INFORME ANUAL 2007 FUNDICION NODULARINFORME ANUAL 2007 FUNDICION NODULAR
INFORME ANUAL 2007 FUNDICION NODULAR
 
14 05-26 blocparc presentation
14 05-26 blocparc presentation14 05-26 blocparc presentation
14 05-26 blocparc presentation
 
14 05-26 blocparc presentation-aeroport gare-light
14 05-26 blocparc presentation-aeroport gare-light14 05-26 blocparc presentation-aeroport gare-light
14 05-26 blocparc presentation-aeroport gare-light
 
Michel Calmejane ENMI12
Michel Calmejane ENMI12Michel Calmejane ENMI12
Michel Calmejane ENMI12
 
Manifiesto sobre el núcleo urbano de moral de calatrava
Manifiesto sobre el núcleo urbano de moral de calatravaManifiesto sobre el núcleo urbano de moral de calatrava
Manifiesto sobre el núcleo urbano de moral de calatrava
 
ProdInra / VOA3R, une approche complémentaire dans le repérage de l'expertise...
ProdInra / VOA3R, une approche complémentaire dans le repérage de l'expertise...ProdInra / VOA3R, une approche complémentaire dans le repérage de l'expertise...
ProdInra / VOA3R, une approche complémentaire dans le repérage de l'expertise...
 
Sales present
Sales presentSales present
Sales present
 
Marché de noël de metz 2010
Marché de noël de metz 2010Marché de noël de metz 2010
Marché de noël de metz 2010
 
Réussir une relation d'affaires entre startups et grandes entreprises
Réussir une relation d'affaires entre startups et grandes entreprisesRéussir une relation d'affaires entre startups et grandes entreprises
Réussir une relation d'affaires entre startups et grandes entreprises
 
¿Por qué hacer Mobile Marketing? JULIO 2011
¿Por qué hacer Mobile Marketing? JULIO 2011¿Por qué hacer Mobile Marketing? JULIO 2011
¿Por qué hacer Mobile Marketing? JULIO 2011
 
Observatoire ephad-2012
Observatoire ephad-2012Observatoire ephad-2012
Observatoire ephad-2012
 
Gp pres
Gp presGp pres
Gp pres
 
portafolio de servicio
portafolio de servicio portafolio de servicio
portafolio de servicio
 
B. busson 24-09
B. busson 24-09B. busson 24-09
B. busson 24-09
 
Cepeige
CepeigeCepeige
Cepeige
 

Similaire à Cours Lumiere Et Couleur

SOLAR IMPULSE - LESSON - LIGHT (FR)
SOLAR IMPULSE - LESSON - LIGHT (FR)SOLAR IMPULSE - LESSON - LIGHT (FR)
SOLAR IMPULSE - LESSON - LIGHT (FR)Solar Impulse
 
cours-chimie-analytique-Chap1.pdf
cours-chimie-analytique-Chap1.pdfcours-chimie-analytique-Chap1.pdf
cours-chimie-analytique-Chap1.pdffediferru
 
La théorie des couleurs/ darine
La théorie des couleurs/ darineLa théorie des couleurs/ darine
La théorie des couleurs/ darinedarinen
 
Pratique des arts novembre 2015 couleur
Pratique des arts novembre 2015 couleurPratique des arts novembre 2015 couleur
Pratique des arts novembre 2015 couleurEric LEGER
 
SOLAR IMPULSE - LAB WORK - LIGHT (FR)
SOLAR IMPULSE - LAB WORK - LIGHT (FR)SOLAR IMPULSE - LAB WORK - LIGHT (FR)
SOLAR IMPULSE - LAB WORK - LIGHT (FR)Solar Impulse
 

Similaire à Cours Lumiere Et Couleur (7)

SOLAR IMPULSE - LESSON - LIGHT (FR)
SOLAR IMPULSE - LESSON - LIGHT (FR)SOLAR IMPULSE - LESSON - LIGHT (FR)
SOLAR IMPULSE - LESSON - LIGHT (FR)
 
cours-chimie-analytique-Chap1.pdf
cours-chimie-analytique-Chap1.pdfcours-chimie-analytique-Chap1.pdf
cours-chimie-analytique-Chap1.pdf
 
L'harmonie des couleurs
L'harmonie des couleursL'harmonie des couleurs
L'harmonie des couleurs
 
La théorie des couleurs/ darine
La théorie des couleurs/ darineLa théorie des couleurs/ darine
La théorie des couleurs/ darine
 
Les couleurs en architecture
Les couleurs en architectureLes couleurs en architecture
Les couleurs en architecture
 
Pratique des arts novembre 2015 couleur
Pratique des arts novembre 2015 couleurPratique des arts novembre 2015 couleur
Pratique des arts novembre 2015 couleur
 
SOLAR IMPULSE - LAB WORK - LIGHT (FR)
SOLAR IMPULSE - LAB WORK - LIGHT (FR)SOLAR IMPULSE - LAB WORK - LIGHT (FR)
SOLAR IMPULSE - LAB WORK - LIGHT (FR)
 

Plus de atire

Cours Hydrocarbures
Cours HydrocarburesCours Hydrocarbures
Cours Hydrocarburesatire
 
Cours Energie MéCanique
Cours Energie MéCaniqueCours Energie MéCanique
Cours Energie MéCaniqueatire
 
Cours Dynamique
Cours DynamiqueCours Dynamique
Cours Dynamiqueatire
 
Cours Acoustique
Cours AcoustiqueCours Acoustique
Cours Acoustiqueatire
 
Cours CinéMatique
Cours CinéMatiqueCours CinéMatique
Cours CinéMatiqueatire
 
Annalessciences
AnnalessciencesAnnalessciences
Annalessciencesatire
 
Annalesstat
AnnalesstatAnnalesstat
Annalesstatatire
 
Exovecteurs4
Exovecteurs4Exovecteurs4
Exovecteurs4atire
 
Exovecteurs3
Exovecteurs3Exovecteurs3
Exovecteurs3atire
 
Exovecteurs2 Bis
Exovecteurs2 BisExovecteurs2 Bis
Exovecteurs2 Bisatire
 
Exovecteurs2
Exovecteurs2Exovecteurs2
Exovecteurs2atire
 
Exos Complexes 2
Exos Complexes 2Exos Complexes 2
Exos Complexes 2atire
 
Exos Cinematique2
Exos Cinematique2Exos Cinematique2
Exos Cinematique2atire
 
Exos Cinematique1
Exos Cinematique1Exos Cinematique1
Exos Cinematique1atire
 
Correction Tms Bep 2004
Correction Tms Bep 2004Correction Tms Bep 2004
Correction Tms Bep 2004atire
 
Qcm Statistiques4
Qcm Statistiques4Qcm Statistiques4
Qcm Statistiques4atire
 
Qcm Vecteurs3
Qcm Vecteurs3Qcm Vecteurs3
Qcm Vecteurs3atire
 
Correction Tms Bac Blanc
Correction Tms Bac BlancCorrection Tms Bac Blanc
Correction Tms Bac Blancatire
 
Qcm Statistiques3
Qcm Statistiques3Qcm Statistiques3
Qcm Statistiques3atire
 
Qcm Nombres Complexes3
Qcm Nombres Complexes3Qcm Nombres Complexes3
Qcm Nombres Complexes3atire
 

Plus de atire (20)

Cours Hydrocarbures
Cours HydrocarburesCours Hydrocarbures
Cours Hydrocarbures
 
Cours Energie MéCanique
Cours Energie MéCaniqueCours Energie MéCanique
Cours Energie MéCanique
 
Cours Dynamique
Cours DynamiqueCours Dynamique
Cours Dynamique
 
Cours Acoustique
Cours AcoustiqueCours Acoustique
Cours Acoustique
 
Cours CinéMatique
Cours CinéMatiqueCours CinéMatique
Cours CinéMatique
 
Annalessciences
AnnalessciencesAnnalessciences
Annalessciences
 
Annalesstat
AnnalesstatAnnalesstat
Annalesstat
 
Exovecteurs4
Exovecteurs4Exovecteurs4
Exovecteurs4
 
Exovecteurs3
Exovecteurs3Exovecteurs3
Exovecteurs3
 
Exovecteurs2 Bis
Exovecteurs2 BisExovecteurs2 Bis
Exovecteurs2 Bis
 
Exovecteurs2
Exovecteurs2Exovecteurs2
Exovecteurs2
 
Exos Complexes 2
Exos Complexes 2Exos Complexes 2
Exos Complexes 2
 
Exos Cinematique2
Exos Cinematique2Exos Cinematique2
Exos Cinematique2
 
Exos Cinematique1
Exos Cinematique1Exos Cinematique1
Exos Cinematique1
 
Correction Tms Bep 2004
Correction Tms Bep 2004Correction Tms Bep 2004
Correction Tms Bep 2004
 
Qcm Statistiques4
Qcm Statistiques4Qcm Statistiques4
Qcm Statistiques4
 
Qcm Vecteurs3
Qcm Vecteurs3Qcm Vecteurs3
Qcm Vecteurs3
 
Correction Tms Bac Blanc
Correction Tms Bac BlancCorrection Tms Bac Blanc
Correction Tms Bac Blanc
 
Qcm Statistiques3
Qcm Statistiques3Qcm Statistiques3
Qcm Statistiques3
 
Qcm Nombres Complexes3
Qcm Nombres Complexes3Qcm Nombres Complexes3
Qcm Nombres Complexes3
 

Cours Lumiere Et Couleur

  • 1. LUMIERE ET COULEUR I – Dispersion de la lumière : La lumière blanche qui passe à travers un prisme se décompose en rayon des couleurs de l'arc-en- ciel. C'est le phénomène de dispersion de la lumière La lumière blanche est composée de rayons décrivant toutes les couleurs de l'arc-en-ciel
  • 2. II- Fréquence et longueur d'onde d'un rayonnement monochromatique : La lumière est un phénomène ondulatoire (comme les ondes dans l'eau, les vibrations d'une corde de violon). Les ondes se propagent au cours du temps dans l'espace. Elle possède donc une vitesse qui est appelé célérité et qui se mesure en mètre par seconde (m/s) Quelqu’un donne régulièrement( tous les T secondes ) la même impulsion à la corde. Le phénomène est entretenu T est appelé la période du phénomène. Le signal possède une longueur λ mesurée en mètre et appelé longeur d'onde. Il existe une relation entre la célérité C, la période T et la longueur d'onde λ C = λ / T = λ×f La lumière est la vibration d'un champ électrique et magnétique couplés La lumière se déplace à la vitesse de 300 000 km/s dans le vide. Chaque longueur d'onde correspond à une couleur
  • 3. III- Synthèse additive et soustractive de la lumière : 1°) Synthèse additive de la couleur Le principe de la synthèse additive des couleurs consiste à s'efforcer de reconstituer, pour un œil humain, l'équivalent (l'apparence) de toute couleur visible, par l'addition, selon des proportions bien choisies, de lumières provenant de trois sources monochromatiques (par exemple des spots) dont les longueurs d'onde sont choisies une fois pour toutes pour répondre au mieux à cet objectif. Le physicien Young recomposa la lumière. Il fit converger les six couleurs du spectre et obtint la lumière blanche. Il alla même plus loin en démontrant que les six couleurs du spectre pouvaient être réduites à trois. C'est-à-dire qu'il pouvait recomposer la lumière blanche avec ces trois couleurs. Il démontra aussi qu'en les mélangeant deux par deux, il pouvait obtenir les autres. Les trois couleurs primaires sont les suivantes : bleu, rouge, vert Deux couleurs sont dites complémentaires si additionnées dans des proportions convenables elles donnent à l'oeil qu'elles pénètrent l'impression de blanc. Dans la figure précédente, les couleurs diamétralement opposées sont complémentaires. Trois primaires étant choisies. On appelle couleurs secondaires les couleurs obtenues par mélange de deux primaires. En additionnant trois couleurs primaires dans les proportions convenables, on peut obtenir n'importe quelle couleur recherchée. C'est suivant ce principe que fonctionne la télévision couleur.
  • 4. 2°) Synthèse soustractive de la couleur Tous les corps opaques, quand ils sont éclairés, réfléchissent une partie ou toute la lumière qu'ils reçoivent et absorbent le reste. On peut donc obtenir les couleurs du spectre soit en mélangeant des pigments soit en filtrant une partie du spectre qui éclaire l'objet. Les pigments qui se mélangent absorbent de plus en plus de lumière et deviennent de plus en plus sombre. Par exemple le jaune et le magenta donnent le rouge-orangé. On parle dans ce cas de synthèse soustractive de la couleur . Dans ce cas les couleurs primaires, appelées aussi couleurs fondamentales associées pour les différencier des couleurs primaires du système additif car elles correspondent aux couleurs secondaires du système additif: cyan, magenta,jaune. 3°) Couleur des corps éclairés Nous voyons les objets car les rayons lumineux qu'ils émettent pénètrent notre oeil. Pourtantla plupart des objets courants ne sont pas des sources de lumière. Ils ne font que réémettre lalumière qu'ils reçoivent. Les longueurs d'onde des rayonnements qui les atteignent sont réémises, d'autres sont absorbées Cependant une longueur d'onde non reçue ne peut pas être réémise. La couleur d'un corps ne dépend pas uniquement de ses qualités propres, mais aussi de la lumière qui l'éclaire. Un corps éclairé par de la lumière blanche (contenant toutes les longueurs d'onde du visible) paraît : - noir, s'il absorbe toutes les longueurs d'onde de la lumière incidente ; - blanc, s'il n'absorbe aucune de ces longueurs d'onde ; - gris, s'il absorbe la même proportion de toutes les longueurs d'onde de la lumière incidente ; - coloré, s'il absorbe certaines longueurs d'ondes plus que d'autres.