”Syng mig disse smukke sonetter”
Plejadedigterne og petrarkismen i 1500-tallets Frankrig.
Bembo, 1525
Perciò che se io volessi dire che la fiorentina lingua
piú regolata si vede essere, piú vaga, piú pura che la
...
Il Petrarchista
dialogo di M. Nicolò Franco, 1539
Franco, pistole vulgari
”Il Petrarcha commentato. Il Petrarca Sconcacato [i.e.
Bruttar di merda]. Il Petrarca imbrodolato....
La Pléiade
Pierre de Ronsard
1524-1585
Joachim du Bellay
1522-1560
« Quand je seroy' si heureux de choisir
Maistresse selon mon désir,
Saiz tu quelle je la prendroye »
« Qu'el' seust par cueur tout cela qu'a chanté
Petrarcque en amour tant vanté,
Ou la Rose par Meun décritte »
Jean Clouet:
”Mand med
Petrarchino”, 1530.
Windsor Castle
Joachim du Bellay
1522-1560
J. Du Bellay, La Deffence, I,
IV
”Sonne moy ces beaux
sonnetz, non moins
docte, que plaisante
Invention Italienne,
conform...
Sébillet, Art poétique, p. 282
Si je fay moins pour moy en traduisant anciens
auteurs qu’en cérchant inventions nouvelles,...
Du Bellay, 2de préface de
l’Olive, p. 293
Si, par la lecture dess bons livres, je me suis imprimé
quelques traictz en la f...
Je ne veulx fueilleter les exemplaires Grecs,
Je ne veulx retracer les beaux traicts d'un *Horace,
Et moins veulx-je imite...
J'ay oublié l'art de Petrarquizer,
Je veulx d'Amour franchement deviser,
Sans vous flatter, & sans me deguizer"
De voz beautez, ce n'est que tout fin or,
Perles, crystal, marbre, ivoyre encor,
En tout l'honneur de l'indique thresor, f...
Si toutefois Petrarque vous plaist mieux,
Je reprendray mojn chant melodieux, Et voleray
jusqu'au sejour des Dieux
D'une æ...
Ronsard
L’inconstance me plaît ; les hommes sont bien lourds /
Qui de nouvelle amour ne se laissent surprendre
Qui veut op...
Anders Toftgaard
atof@kb.dk
http://www.slideshare.net/a
toftgaard
 ”Syng mig disse smukke sonetter”.
 ”Syng mig disse smukke sonetter”.
 ”Syng mig disse smukke sonetter”.
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

”Syng mig disse smukke sonetter”.

180 vues

Publié le

Plejadedigterne og petrarkismen i 1500-tallets Frankrig.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
180
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

”Syng mig disse smukke sonetter”.

  1. 1. ”Syng mig disse smukke sonetter” Plejadedigterne og petrarkismen i 1500-tallets Frankrig.
  2. 2. Bembo, 1525 Perciò che se io volessi dire che la fiorentina lingua piú regolata si vede essere, piú vaga, piú pura che la provenzale, i miei due Toschi vi porrei dinanzi, il Boccaccio e il Petrarca senza piú, come che molti ve n'avesse degli altri, i quali due tale fatta l'hanno, quale essendo non ha da pentirsi.
  3. 3. Il Petrarchista dialogo di M. Nicolò Franco, 1539
  4. 4. Franco, pistole vulgari ”Il Petrarcha commentato. Il Petrarca Sconcacato [i.e. Bruttar di merda]. Il Petrarca imbrodolato. Il Petrarca tutto rubbato. Il Petrarca Temporale, et il Petrarca Spirituale”.
  5. 5. La Pléiade Pierre de Ronsard 1524-1585 Joachim du Bellay 1522-1560
  6. 6. « Quand je seroy' si heureux de choisir Maistresse selon mon désir, Saiz tu quelle je la prendroye »
  7. 7. « Qu'el' seust par cueur tout cela qu'a chanté Petrarcque en amour tant vanté, Ou la Rose par Meun décritte »
  8. 8. Jean Clouet: ”Mand med Petrarchino”, 1530. Windsor Castle
  9. 9. Joachim du Bellay 1522-1560
  10. 10. J. Du Bellay, La Deffence, I, IV ”Sonne moy ces beaux sonnetz, non moins docte, que plaisante Invention Italienne, conforme de Nom à l’ode. (…) Pour le Sonnet donques tu as Petrarque, et quelques modernes Italiens” ”Syng mig disse sonetter, en ikke mindre lærd end behagelig italiensk opfindelse, hvis navn svarer til oden (…) For Sonetten har du Petrarca og nogle andre moderne italienere”.
  11. 11. Sébillet, Art poétique, p. 282 Si je fay moins pour moy en traduisant anciens auteurs qu’en cérchant inventions nouvelles, je ne suy toutefois tant à reprendre que celuy qui se vante d’avoir trouvé, ce qu’il ha mot à mot traduit dés autres
  12. 12. Du Bellay, 2de préface de l’Olive, p. 293 Si, par la lecture dess bons livres, je me suis imprimé quelques traictz en la fantaisie, qui après, venant à exposer mes petites conceptions selon les occasions, qui m’en sont données, me coulent beaucoup plus facilement en la plume, qu’ilz ne me reviennent en la memoire: doibt-on pour ceste raison les appeler pieces rapportées?
  13. 13. Je ne veulx fueilleter les exemplaires Grecs, Je ne veulx retracer les beaux traicts d'un *Horace, Et moins veulx-je imiter d'un *Petrarque la grace, Ou la voix d'un *Ronsard, pour chanter mes regrets
  14. 14. J'ay oublié l'art de Petrarquizer, Je veulx d'Amour franchement deviser, Sans vous flatter, & sans me deguizer"
  15. 15. De voz beautez, ce n'est que tout fin or, Perles, crystal, marbre, ivoyre encor, En tout l'honneur de l'indique thresor, fleurs, lis, œillets & roses: De voz doulceurs ce n'est que sucre & miel, De voz rigueurs n'est qu'aloës & fiel, De voz esprits, c'est tout ce que le ciel tient de graces encloses" Mais quant à moy, qui plus terrestre suis, Et n'ayme rien, que ce qu'aymer je puis, Le plus siubtil, qu'en amour je poursuis, S'appelle jouissance.
  16. 16. Si toutefois Petrarque vous plaist mieux, Je reprendray mojn chant melodieux, Et voleray jusqu'au sejour des Dieux D'une æle mieux guidee: La dans le sein de leurs divinitez Je choisiray cent mille nouveautez, Dont je peindray vos plus grandes beautez Sur la plus belle idée.
  17. 17. Ronsard L’inconstance me plaît ; les hommes sont bien lourds / Qui de nouvelle amour ne se laissent surprendre Qui veut opiniâtre une seule prétendre N’est digne que Vénus lui fasse de bons tours.
  18. 18. Anders Toftgaard atof@kb.dk http://www.slideshare.net/a toftgaard

×