Bernard Neumeister
Journaliste/Consultant
Infohightech
Open Coffee Club, Lorient, 23 Avril 2014
La révolution du « Wearable »
 Selon une étude Accenture, plus de la moitié des
consommateurs seraient prêts à investir d...
La révolution du « Wearable »
 Il devrait se vendre cette année dans le monde 19,2
millions de " wearables " (bracelets é...
La révolution du « Wearable »
 Vueling et Sony présentent la première
carte d’embarquement au monde à
porter au poignet.
...
La révolution du « Wearable »
 Fujitsu a mis au point un appareil portable
sous la forme d’un gant, équipé d’un lecteur
d...
La révolution du « Wearable »
 Androidwear, le système d’exploitation
pour les wearables
 Quatre fonctions principales l...
La révolution du « Wearable » ?
 Un tiers des consommateurs abandonnent les
appareils
 Cette observation est renforcée p...
La révolution du « Wearable » pour
les professionnels
 Generix Group présente la première application de
lunettes connect...
La révolution du « Wearable »
 Des chaussures haptiques pour vous guider en
envoyant des vibrations à vos pieds
 Un ense...
 Impression, scanner, casque à réalité virtuelle, le
monde de la 3D s’impose partout sauf à la télévision.
Bientôt, nous ...
 Selon la société de recherche Gartner, le marché global
de l’impression en 3D a pesé 412 millions de dollars en
2013, do...
 Les ingénieurs de l’University of
Sheffield’s Advanced Manufacturing
Research Center (AMRC), cependant
ont fabriqué un d...
 Three Over Seven numérise et
imprime en 3D des chaussures sans
chaussette parfaitement ajustées à
vos pieds.
 Les clien...
 Protéger les designers et les
utilisateurs.
 L’impression 3D représente un risque pour les
designers qui peuvent facile...
 Vers la production de pièces par impression 3D
pour le spatial pour la Japan Aerospace
Exploration Agency
 Il s’agit de...
 Comment l’impression 3D pourrait transformer
Amazon et les achats en ligne
 Dans le nouveau modèle, l’impression 3D pou...
 Shapify utilise une Kinect pour permettre aux utilisateurs de
créer une mini copie 3D d’eux-mêmes à la maison
 Vous pre...
La 3D: pour les pros et le grand public
 Le projet ARA de Google est un smartphone où tous les
composants sont interchang...
La sécurité des données
 Pilier incontournable de tous les développements
actuels, la sécurité des données est enfin pris...
La sécurité des données
 Selon une étude commandée par BT auprès de Vanson Bourne, moins d’un
dirigeant français sur quat...
La sécurité des données
 Le Rapport Annuel sur la Sécurité 2014 de Cisco révèle que le nombre total de
vulnérabilités et ...
La sécurité des données
 De la reconnaissance par
le son
 L’équipe de SlickLogin, une entreprise
israélienne travaillant...
La sécurité des données
 Des chercheurs du MIT développent Mylar , une plate-
forme pour créer des applications Web sécur...
La sécurité des données
 CyActive anticipe les
failles des futurs virus
informatiques
 Parce que les nouveaux virus
info...
La sécurité des données
 Vodafone lance une application pour
smartphone afin de crypter les appels
 Vodafone Allemagne t...
La sécurité des données
 Boeing dévoile un nouveau téléphone super sécurisé
 Le Black de Boeing dispose de deux cartes S...
La sécurité des données
 Deux chercheurs de l’EPFL ont mis au point une
application intelligente qui décide à la place de...
La nouvelle médecine
 Le « Tricorder » est en passe de devenir une réalité. Cet
appareil portable, de type smartphone, ca...
La nouvelle médecine
 Du diagnostic de poche grâce une application pour
smartphone
 L’application, développée par des ch...
La nouvelle médecine
 L’adaptateur eyeGO permet
d’effectuer des examens oculaires
avec un smartphone
 Développé par les ...
La nouvelle médecine
 Des chercheurs de l’Université de
Newcastle utilisent des Google Glass
pour aider les gens atteints...
La nouvelle médecine
 Watson, le superordinateur d’IBM, s’attaque
à un cancer du cerveau
 Watson, le superordinateur d’I...
La nouvelle médecine
 Une prothèse de hanche imprimée en 3D permet à une
adolescente de marcher à nouveau
 Mobelife, une...
La nouvelle médecine
 Un patch cutané et extensible pour la surveillance de la
santé doté de composants standards
 Une é...
L’énergie et l’environnement
 Avec 9 milliards d’habitants dans le monde en 2030, de
nouvelles sources d’énergie et le re...
L’énergie et l’environnement
 Une « peau de panneaux solaires » pourrait rendre les maisons hollandaises énergétiquement
...
L’énergie et l’environnement
 Du sable hydrophobe pour les plantations du désert
 Panasonic et l’université de Kyoto con...
L’énergie et l’environnement
 Des parcs flottants situés tout près des berges
pourraient être l’avenir du compostage de l...
L’énergie et l’environnement
 La Smart Home productrice d’énergie signée Honda
donne plus qu’elle n’en prend et devrait g...
L’énergie et l’environnement
 Qarnot computing - Un radiateur numérique
 Qarnot computing a eu l'idée d'utiliser la chal...
La nébuleuse Google
 Pour comprendre l’évolution des technologies du
numérique, suivre Google et son écosystème en cours ...
http://prezi.com/a2v3niwj5wbh/google-etend-
encore-sa-galaxie/#share_embed
Le CES 2014 en chiffres
 3.200 exposants
 130.000 m² d’exposition
 20.000 nouveaux produits et services
 90 sociétés f...
Actions pour le CES 2015
 Faire venir les start-up françaises dans
l’espace Eureka Park du CES
 Cet espace ouvert depuis...
Bernard Neumeister
Infohightech
Tél: 09 65 02 02 71
Mob: 06 82 57 39 00
Email: bernard.neumeister@wanadoo.fr
bernard.neume...
Les nouvelles tendances technologiques de 2014. Bernard Neumeister, infohightech. Présentation de l'Open Coffee Lorient Te...
Les nouvelles tendances technologiques de 2014. Bernard Neumeister, infohightech. Présentation de l'Open Coffee Lorient Te...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les nouvelles tendances technologiques de 2014. Bernard Neumeister, infohightech. Présentation de l'Open Coffee Lorient Technopole du 23 avril 2014

314 vues

Publié le

Document présenté par Bernard Neumeister lors de l'Open Coffee de Lorient Technopole du 23 avril 2014, sur le thème des nouvelles tendances technologiques.

Publié dans : Internet
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
314
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les nouvelles tendances technologiques de 2014. Bernard Neumeister, infohightech. Présentation de l'Open Coffee Lorient Technopole du 23 avril 2014

  1. 1. Bernard Neumeister Journaliste/Consultant Infohightech Open Coffee Club, Lorient, 23 Avril 2014
  2. 2. La révolution du « Wearable »  Selon une étude Accenture, plus de la moitié des consommateurs seraient prêts à investir dans l’informatique vestimentaire. Le marché du wearable computing pour les entreprises devrait, selon Forrester, progresser significativement dans les cinq prochaines année. Quel est l’état du marché actuel et futur ?
  3. 3. La révolution du « Wearable »  Il devrait se vendre cette année dans le monde 19,2 millions de " wearables " (bracelets électroniques, lunettes à réalité augmentée, et montres connectées), selon IDC qui prévoit une progression spectaculaire pour ce type d'appareils. Le cabinet table en effet sur un taux de croissance annuel moyen de 78,4% d'ici 2018, année où il devrait s'écouler 111,9 millions de ces objets. Pour les lunettes, il faudra attendre que les applications suivent.
  4. 4. La révolution du « Wearable »  Vueling et Sony présentent la première carte d’embarquement au monde à porter au poignet.  L’application permettra aux clients de la compagnie aérienne de porter au poignet toutes les informations relatives à leur vol, ainsi que leur carte d’embarquement sous forme de code-barres 2D. Cette technologie innovante est disponible depuis fin mars sur le Play Store de Google et en exclusivité pour la SmartWatch 2 de Sony.  le Rufus Cuff, un «communicateur au poignet» qui peut s’associer aussi bien à des smartphones iPhone qu’Android.  Avec son énorme boitier, ce « poignet communicateur » fonctionne sous Android 4.4 KitKat et affiche une résolution de 400 x 240 avec un écran de 3 pouces. Le Cuff a a également un appareil photo de face pour le chat vidéo, est alimenté par un processeur Cortex A8 , et dispose du Bluetooth 4.0 pour se connecter à votre smartphone.
  5. 5. La révolution du « Wearable »  Fujitsu a mis au point un appareil portable sous la forme d’un gant, équipé d’un lecteur d’étiquettes NFC et qui dispose d’un système d’entrée d’informations basé sur les gestes pour les opérations de maintenance et autres sur le terrain  Avec le dispositif portable développé par Fujitsu Laboratories, les utilisateurs peuvent recevoir des instructions de travail et d’autres informations, en faisant simplement l’action naturelle de toucher un objet. Les résultats de la tâche peuvent également être entrés à l’aide de gestes afin que les opérations puissent être effectuées en douceur.
  6. 6. La révolution du « Wearable »  Androidwear, le système d’exploitation pour les wearables  Quatre fonctions principales listées :  - les informations sont accessibles à tout moment et de n’importe où,  des réponses claires vous sont fournies en posant des questions oralement accompagnées des mots magiques « OK Google » comme par exemple les calories contenues dans votre alimentation, l’heure de décollage d’un avion, le résultat d’un match de foot, etc.  La capacité à surveiller votre santé grâce aux différents rappels et les comptes rendus réalisés par Android Wear.  Le possibilité de contrôler les autres appareils depuis votre poignet.
  7. 7. La révolution du « Wearable » ?  Un tiers des consommateurs abandonnent les appareils  Cette observation est renforcée par une recherche de Endeavour Partners aux États-Unis, qui a révélé qu’un tiers des consommateurs américains qui possédaient un produit portable ont cessé de l’utiliser dans les six mois après l’achat.  De plus, alors qu’un américain adulte sur 10 possède une certaine forme de capteur pour le suivi d’activité, la moitié d’entre eux ne l’utilisent plus.  Les raisons invoquées:  Pas de Killer App aujourd’hui  Les mêmes fonctions accessibles avec un smartphone  Les trackers de fitness n’ont rien de séduisant  Les achats impulsifs et les « early adopters » sont la principale raison d’une acquisition qui se retrouve ensuite sur eBay
  8. 8. La révolution du « Wearable » pour les professionnels  Generix Group présente la première application de lunettes connectées en entrepôt  Développée en partenariat avec l’Ecole Centrale de Lille, dans le cadre d’un programme de recherche appliquée autour de la réalité augmentée dans le domaine de la Supply Chain  Une des premières applications professionnelles des lunettes connectées, Generix Group vise à améliorer les conditions de travail des opérateurs logistiques et la productivité en entrepôt. Par l’intégration d’algorithmes avancés, ces lunettes informatives créées par Laster Technologies offrent aux utilisateurs une expérience de vision en réalité augmentée inégalée où informations virtuelles et monde réel peuvent se superposer. Destinée au personnel de l’entrepôt pour les applications logistiques industrielles, cette innovation vise notamment les préparateurs de commandes et leur guidage en entrepôt.
  9. 9. La révolution du « Wearable »  Des chaussures haptiques pour vous guider en envoyant des vibrations à vos pieds  Un ensemble complet de chaussures, et de semelles en polyuréthane qui peuvent être insérées dans les chaussures existantes. Elles fonctionnent en communiquant avec le smartphone de l’utilisateur via Bluetooth.  Ce téléphone fait appel à une app de navigation dédiée sous Android, iOS ou Windows. Afin de guider l’utilisateur à partir de leur emplacement actuel vers leur destination, le système lui permet de savoir où et quand tourner en faisant vibrer l’une des chaussures – la chaussure gauche pour tourner à gauche, et la droite pour tourner à droite.  Un soutien-gorge « intelligent » qui ne s’ouvre que pour le véritable amour.  Le fabricant de lingerie Ravijour vient de sortir un soutien-gorge pour célébrer le 10e anniversaire de l’entreprise. Doté de capteurs embarqués et d’un fermoir high-tech, le soutien-gorge True Love Tester se connecte à une application pour smartphone via Bluetooth. Ses capteurs surveillent le rythme cardiaque de la femme et l’application analyse les données reçues pour déterminer si la femme est amoureuse ou le devient.
  10. 10.  Impression, scanner, casque à réalité virtuelle, le monde de la 3D s’impose partout sauf à la télévision. Bientôt, nous pourrons imprimer avec du chocolat, du béton, du métal, de la fibre de carbone…. Sans oublier les smartphones qui se transforment en scanner 3D ou encore le projet ARA de Google pour personnaliser soi- même son mobile avec une imprimante 3D. Etat de l’art
  11. 11.  Selon la société de recherche Gartner, le marché global de l’impression en 3D a pesé 412 millions de dollars en 2013, dont 325 millions du côté des entreprises et 87 millions du côté des consommateurs. Cette année, la hausse devrait être de l’ordre de 60% sur ces deux marchés.
  12. 12.  Les ingénieurs de l’University of Sheffield’s Advanced Manufacturing Research Center (AMRC), cependant ont fabriqué un drone imprimé en 3D qui est conçu pour minimiser la quantité de matériaux nécessaires à sa construction, qui peut être imprimé et dans les airs en une seule journée. Envergure: 1,5 mètre pour un poids inférieur à 2 kg, sans compter le moteur et l’électronique, qui devront être ajoutés par l’utilisateur.
  13. 13.  Three Over Seven numérise et imprime en 3D des chaussures sans chaussette parfaitement ajustées à vos pieds.  Les clients de l’entreprise de chaussures basée en Nouvelle- Zélande, seront en mesure de numériser leurs pieds avec une application pour smartphone et de disposer ensuite d’une paire de chaussures sur mesure produite et livrée.
  14. 14.  Protéger les designers et les utilisateurs.  L’impression 3D représente un risque pour les designers qui peuvent facilement se faire voler leur adresse IP et pour les consommateurs, qui doivent faire face à une offre encore limitée, onéreuse et à un long processus. Enfin, les détenteurs d’imprimante 3D peuvent se trouver confrontés à une technologie assez compliquée à maîtriser.  La start-up israélienne Pzartech propose de résoudre le problème en rendant l’expérience de l’impression 3D accessible à tous et financièrement intéressante.  Pzartech travaille sur une application qui fera office de guichet unique pour l’impression 3D, incluant un service d’impression 3D local et un fonctionnement largement simplifié, de telle sorte que le consommateur aura enfin la possibilité d’acquérir des objets imprimés en 3D sans les complications actuelles. De plus, l’application protègera l’IP des designers en empêchant l’accès des consommateurs aux fichiers 3D.
  15. 15.  Vers la production de pièces par impression 3D pour le spatial pour la Japan Aerospace Exploration Agency  Il s’agit de pièces en métal à partir de poudre métallique (titane). Les résultats récents obtenus à la JAXA montrent que la résistance des pièces produites par impression 3D est équivalente à celle des pièces obtenues par usinage classique  Un crâne imprimé en 3D implanté chez un patient  Lors d’une première mondiale, un chirurgien du cerveau, le Dr. Bon Verweij du CHU d’Utrecht aux Pays-Bas, a remplacé avec succès le crâne complet d’une femme de 22 ans avec un crâne en plastique sur mesure imprimé en 3D, une procédure chirurgicale qui a duré 23 heures
  16. 16.  Comment l’impression 3D pourrait transformer Amazon et les achats en ligne  Dans le nouveau modèle, l’impression 3D pourrait être utilisée pour offrir une expérience de vente au détail en juste-à – temps, dans laquelle Amazon n’aurait pas besoin de maintenir un réseau d’entrepôts à travers le pays rempli de produits, et n’aurait pas besoin d’investir dans des drones pour livrer ces produits.  Théoriquement, un jour Amazon pourrait bien vendre le fichier de conception d’un produit et le consommateur pourrai imprimer ce fichier à la maison avec une imprimante 3D dans le confort de son salon. Vraisemblablement, ces consommateurs achèteraient également leurs imprimantes 3D et les filaments en plastique depuis la 3D Printer Store d’Amazon.
  17. 17.  Shapify utilise une Kinect pour permettre aux utilisateurs de créer une mini copie 3D d’eux-mêmes à la maison  Vous prenez une série de huit photographies en 3D de vous- même sur tous les côtés à l’aide de l’application Shapify et d’une Kinect. Le logiciel, compatible avec Mac et PC, assemble ensuite les photos en 3D en un modèle 3D à 360 degrés. Une fois que vous êtes satisfait de l’image 3D, il suffit d’appuyer sur un bouton pour passer une commande et la mini figurine sera livré au bout de quelques semaines.  Des scientifiques présentent un nouveau logiciel qui transforme votre smartphone en un scanner 3D  Au lieu de prendre une photo normale, un utilisateur déplace simplement son téléphone autour de l’objet et après quelques mouvements, un modèle 3D apparaît sur l’écran. A mesure que l’utilisateur continue de se déplacer, d’autres images sont automatiquement enregistrées et utilisées pour étendre le modèle 3D. Comme tous les calculs sont effectués directement sur le téléphone, l’utilisateur obtient une rétroaction immédiate et peut sélectionner des points de vue supplémentaires pour couvrir les pièces manquantes du modèle 3D. La technologie en instance de brevet a été développé exclusivement par l’EPF de Zurich et peut fonctionner sur une large gamme de smartphones
  18. 18. La 3D: pour les pros et le grand public  Le projet ARA de Google est un smartphone où tous les composants sont interchangeables : mémoire vive, processeur, carte vidéo, mémoire de stockage ou capteur photo/vidéo. l'idée est de pouvoir moduler son smartphone suivant ses besoins quotidiens, sans avoir à changer de terminal, et de disposer d’un modèle économique libre de diffusion des "modules" avec Google aux sommets du brevet, et tous les autres constructeurs pouvant créer leurs propres modules d'utilisation.  Tous ces modules s'assemblent in fine sur un bloc central renfermant la carte-mère du smartphone. Plus écologique, plus économique, ce smartphone modulaire s'inscrit en complète contradiction avec la théorie de obsolescence programmée, un principe où l'utilisateur doit changer de produit quand celui-ci devient trop obsolète vis à vis du marché.  Dans le kit de développement fourni par Google, les pièces s’articulent autour de la base du smartphone, nommée Endo. Cet Endo est décliné en trois formats, petit, moyen et grand. Les développeurs doivent harmoniser leurs créations (notamment pour les APN, batterie ou hauts parleurs) . Pas de vis mais un système d’électro-aimant. Les modules seront fabriqués et personnalisés grâce à la technologie d’impression 3D. Google s’est d’ailleurs associé à 3D Systems pour pouvoir disposer d’assez de ressources
  19. 19. La sécurité des données  Pilier incontournable de tous les développements actuels, la sécurité des données est enfin prise en compte par les entreprises et le grand public: smartphones cryptées, chiffrement de données placées dans un Cloud…., mais la France accuse encore un « certain » retard, malgré un marché gigantesque.
  20. 20. La sécurité des données  Selon une étude commandée par BT auprès de Vanson Bourne, moins d’un dirigeant français sur quatre (23%) considère la cybersécurité comme une priorité majeure.  L’étude mondiale – réalisée dans sept pays dont le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, les Etats-Unis, le Brésil, Hong Kong et Singapour – évalue auprès des décideurs IT les attitudes face à la cybersécurité et les niveaux de préparation des entreprises. Cette étude souligne le retard de la France dans ce domaine, avec seulement 23% des dirigeants français qui considèrent la cybersécurité comme une priorité majeure, comparé à 52% au Brésil et 30% au niveau mondial.  Moins des deux tiers (64%) des entreprises françaises sont capables d’évaluer le retour sur investissement (ROI) de leurs mesures de cybersécurité, contre près de neuf sur dix (88%) en Allemagne. Moins de la moitié (48%) des dirigeants en France suivent des formations en sécurité informatique, contre 86% aux Etats-Unis.
  21. 21. La sécurité des données  Le Rapport Annuel sur la Sécurité 2014 de Cisco révèle que le nombre total de vulnérabilités et de menaces a atteint un niveau record depuis le début de leur recensement en mai 2000. En octobre 2013, le nombre total d’alertes cumulées a augmenté de 14 % en glissement annuel par rapport à 2012.  Principales conclusions du rapport : - Une pénurie de spécialistes de la sécurité informatique à prévoir en 2014 - 99% des malware mobiles ont ciblé les appareils Android en 2013 - Les grandes entreprises, passerelles vers les sites web piratés - La recrudescence et le renforcement des attaques DDoS (par déni de service) - Les chevaux de Troie multi-cibles constituent les attaques malveillantes les plus fréquemment repérées sur le Web - Java demeure le langage de programmation le plus fréquemment visé par les cybercriminels.
  22. 22. La sécurité des données  De la reconnaissance par le son  L’équipe de SlickLogin, une entreprise israélienne travaillant sur la technologie d’authentification en ligne en utilisant les sons à partir d’un téléphone mobile, vient de rejoindre Google.  Un site Web émet un produit unique et inaudible par les haut-parleurs de l’ordinateur de l’utilisateur. Une application qui s’exécute sur le téléphone portable de l’utilisateur capte le son, l’analyse et renvoie un signal confirmant qu’il est l’utilisateur autorisé.
  23. 23. La sécurité des données  Des chercheurs du MIT développent Mylar , une plate- forme pour créer des applications Web sécurisées  Une équipe de chercheurs du MIT, dirigée par Raluca Popa Ada, a mis au point une plate- forme pour créer des applications Web sécurisées qui est basée sur la garantie que les données sur les serveurs sont toujours cryptées. La plateforme, baptisée Mylar, peut selon les développeurs, protéger les données utilisateur contre l’espionnage, même si un pirate obtient un accès complet à un serveur.
  24. 24. La sécurité des données  CyActive anticipe les failles des futurs virus informatiques  Parce que les nouveaux virus informatiques ne sont que des copies légèrement modifiées de virus plus anciens, la start-up israélienne CyActive propose la détection proactive de toute future cyberattaque.  CyActive emploie une dizaine de personnes et se dit capable de prévenir « des centaines de milliers de futurs dérivés de logiciels malveillants, en quelques heures seulement » puis de générer « des détecteurs aptes à affronter ces menaces postérieures. »
  25. 25. La sécurité des données  Vodafone lance une application pour smartphone afin de crypter les appels  Vodafone Allemagne tentera de simplifier le cryptage des appels de téléphonie mobile avec son application Secure Call, dont il prévoit le lancement pour les appareils Android, iOS et Windows Phone.  Il a développé l’application en partenariat avec Secusmart, et l’a dévoilé lors du Cebit  La nouvelle application Secure Call offre aux entreprises et aux particuliers le même niveau de cryptage de la communication vocale que celui de Mme Merkel, mais sur une base indépendante de la plateforme, selon Vodafone. L’application sera d’abord disponible pour les smartphones basés sur Android, et plus tard pour iOS et Windows Phone, selon Alexander Leinhos , chef de la communication externe chez Vodafone Allemagne.  L’app sera lancée vers la fin de l’année, et coûtera environ 10 € par mois et par utilisateur.
  26. 26. La sécurité des données  Boeing dévoile un nouveau téléphone super sécurisé  Le Black de Boeing dispose de deux cartes SIM, permettant aux opérateurs de basculer entre les réseaux gouvernementaux et commerciaux. L’appareil ne sera pas disponible pour le grand public mais réservé à la Défense et la sécurité des États-Unis.  Blackphone annonce un smartphone crypté conçu pour le plus grand nombre  Le suisse Blackphone lance un smartphone qui sera à la fois sécurisé et facile d’utilisation, développé comme une partenariat entre les fondateurs de l’entreprise de cryptage Silent Circle et le fabricant de téléphone Geeksphone.  La plupart des smartphones existants s’appuient sur le protocole GSM pour sécuriser les communications vers et depuis l’appareil. Blackphone franchit une étape supplémentaire importante, avec une puce de cryptographie qui chiffre et déchiffre la transmission de données. Dans le cas d’une attaque sur le téléphone qui désactive la protection de GSM, les données restent encore chiffrées grâce à sa couche de sécurité supplémentaire.
  27. 27. La sécurité des données  Deux chercheurs de l’EPFL ont mis au point une application intelligente qui décide à la place de l’utilisateur quels renseignements elle peut transmettre ou non, et avec quel niveau de détail. Une expérimentation Android est prévue pour la fin de l’été 2014 afin de fournir des données réelles pour valider l’approche et affiner l’outil.  STMicroelectronics dévoile un module de sécurité avancée qui renforce et augmente la fiabilité des réseaux électriques intelligents  Cisco propose 300 000 dollars de récompense à celui qui sécurisera l’Internet des Objets  Un système basé sur les Google Glass pourrait renforcer la sécurité de l’utilisateur aux guichets automatiques. En utilisant un système logiciel appelé Ubic, le DAB identifie la signature numérique unique des Google Glass de l’utilisateur, et répond en affichant un code QR personnalisé sur son écran. Pour tout le monde (même les autres porteurs de lunettes intelligentes avec des signatures différentes), ce code reste illisible. Les lunettes de l’utilisateur sont en mesure de le lire, cependant, et elles affichent un code PIN utilisable une fois, à la place du code, à l’intérieur de la lentille des lunettes.
  28. 28. La nouvelle médecine  Le « Tricorder » est en passe de devenir une réalité. Cet appareil portable, de type smartphone, capable d’aider au diagnostic d’une maladie, apparaitra en 2014. Mais la 3D, les capteurs, la robotique et d’autres technologies révolutionnent ce secteur. Etat de l’art.
  29. 29. La nouvelle médecine  Du diagnostic de poche grâce une application pour smartphone  L’application, développée par des chercheurs de l’Université de Cambridge, permet d’effectuer par colorimétrie des tests à la maison, dans des installations cliniques ou à distance, et permet la transmission de données médicales de patients directement aux professionnels de santé.  Après avoir testé l’urine, la salive ou un autre fluide corporel avec un test colorimétrique, l’utilisateur prend simplement une photo du test avec l’appareil photo de son téléphone. L’application analyse les couleurs du test, les compare avec un étalonnage préenregistré, et affiche un résultat numérique sur l’écran du téléphone. Le résultat peut alors être stocké, envoyé à un professionnel de santé, ou directement analysé par le téléphone pour un diagnostic.
  30. 30. La nouvelle médecine  L’adaptateur eyeGO permet d’effectuer des examens oculaires avec un smartphone  Développé par les Dr Robert Chang et Dr David Myung, le système se compose de deux adaptateurs qui sont simplement ajoutés à l’appareil photo des smartphones existants – l’un d’eux prend des photos de la surface avant de l’œil, tandis que l’autre focalise la lumière à travers la pupille pour obtenir des photos de la rétine, le long de l’arrière de l’œil.
  31. 31. La nouvelle médecine  Des chercheurs de l’Université de Newcastle utilisent des Google Glass pour aider les gens atteints de la maladie de Parkinson  Peut-être la façon la plus simple pour l’équipe d’utiliser les Glass est de fournir des rappels personnels pour des actions telles que des rendez-vous et les horaires de prise de médicaments. Des conditions que les malades de Parkinson ont besoin en suivant une routine complexe et en temps opportun pour la prise de médicaments et qui peuvent peut être difficiles à suivre pour les patients.
  32. 32. La nouvelle médecine  Watson, le superordinateur d’IBM, s’attaque à un cancer du cerveau  Watson, le superordinateur d’IBM basé sur le Cloud, est de nouveau chargé d’aider les cliniciens à créer des traitements personnalisés pour une forme commune de cancer du cerveau baptisé glioblastome.  Le projet, qui est une collaboration entre IBM et le New York Genome Center (NYGC), espère faire usage de l’intelligence artificielle de Watson pour analyser de vastes quantités de données afin de proposer un traitement personnalisée capable de sauver la vie, basé sur le cas de chaque patient.
  33. 33. La nouvelle médecine  Une prothèse de hanche imprimée en 3D permet à une adolescente de marcher à nouveau  Mobelife, une entreprise de conception de prothèses basée en Belgique, a imprimé en 3D, une prothèse de hanche sur mesure et a redonné à une adolescente en fauteuil roulant, la possibilité de remarcher par elle-même.  Le traitement des maladies cardiaques transformé grâce à des imprimantes 3D  Une équipe de médecins, dirigée par Igor Efimov , PhD , à l’École d’ingénierie et de sciences appliquées de l’Université de Washington à St Louis, a utilisé une imprimante 3D pour créer un appareil qui pourrait révolutionner la façon dont nous traitons et surveiller les conditions cardiaques.  L’équipe a imprimé une membrane en matériau de silicium élastique qui peut être personnalisée afin de s’adapter à la forme exacte d’un cœur humain. Ce matériau est ensuite bardé de minuscules capteurs qui peuvent être utilisés pour surveiller un certain nombre de points de données importants sur la santé cardiovasculaire – y compris la température et la pression. Le dispositif est également capable d’envoyer de petites impulsions électriques pour corriger les arythmies.
  34. 34. La nouvelle médecine  Un patch cutané et extensible pour la surveillance de la santé doté de composants standards  Une équipe d’ingénieurs de l’Université de l’Illinois à Urbana -Champaign et la Northwestern University a développé un patch qui se colle sur la peau , et qui assure un suivi de la santé plus souple et plus pratique. S’appuyant sur des travaux antérieurs, le dernier modèle remplace les composants sur mesure par des composants standards, des composants à puce électronique pour proposer un système électronique souple, comme un tatouage épidermique pour une surveillance de la santé sans fil.  Les ingénieurs prévoient que ce patch sera utilisé pour le suivi de la santé sans fil via les téléphones cellulaires et les ordinateurs, ainsi que pour la surveillance clinique comme les ECG (électrocardiogrammes) et les tests EEG (électroencéphalogrammes).
  35. 35. L’énergie et l’environnement  Avec 9 milliards d’habitants dans le monde en 2030, de nouvelles sources d’énergie et le respect de l’environnement sont primordiaux. Des technologies d’avenir existent déjà, appliquées dans les grandes villes. Un pari sur le futur ?
  36. 36. L’énergie et l’environnement  Une « peau de panneaux solaires » pourrait rendre les maisons hollandaises énergétiquement neutres  Une équipe d’étudiants de l’université de Delft aux Pays-Bas a développé un concept pour une peau solaire afin d’équiper une maison hollandaise typique, et aligner sa consommation d’énergie avec les exigences énergétiques du 21e siècle.  La peau recouvre l’extérieur de la maison existante de l’avant à l’arrière, avec un côté équipé de vitres et de panneaux photovoltaïques pour récupérer l’énergie du soleil, tandis que l’autre renferme une isolation additionnelle pour piéger la chaleur à l’intérieur. Selon l’équipe, ce concept montre comment 1,4 million de foyers néerlandais construits de façon similaire, pourraient devenir entièrement énergétiquement neutres.  La maison modèle sera construite à Versailles, lors de l’évènement Solar Decathlon Europe 2014 en Juin et Juillet, une compétition où les universités du monde entier sont invitées à démontrer des concepts à grande échelle de maisons solaires fonctionnelles.
  37. 37. L’énergie et l’environnement  Du sable hydrophobe pour les plantations du désert  Panasonic et l’université de Kyoto conduisent actuellement des recherches pour créer du sable repoussant l’eau pour les exploitations dans le désert qu’ils espèrent commercialiser en 2016.  Le principe du projet est d’enrober le sable d’une couche empêchant l’eau de passer à travers ses grains. Les chercheurs ont ainsi réalisé l’expérience de placer au fond d’un trou creusé dans du sable normal, une couche de sable hydrophobe et de la recouvrir ensuite avec du sable normal. Lorsque l’eau est versée à cet endroit, elle constitue une réserve souterraine en étant retenue par le sable hydrophobe. Cette nouvelle solution pourrait constituer une amélioration aux bâches jusqu’à présent utilisées et également limiter le phénomène de corrosion dû à l’eau de mer.
  38. 38. L’énergie et l’environnement  Des parcs flottants situés tout près des berges pourraient être l’avenir du compostage de la ville de New-York  La ville de New York produit beaucoup de déchets : plus de 14 millions de tonnes par an, dont la plupart sont transportés par autobus et expédiées hors de la ville à un coût annuel de 300 millions de dollars et au bilan environnemental encore plus élevé. Aussi, les membres du cabinet d’architecture PRESENT ont commencé à réfléchir à un moyen de réduire le trafic sur les déchets, la pollution sonore et les émissions de gaz à effet de serre. Et ils en sont venus avec la Green Loop (La Boucle Verte), un centre en bord de mer disposant d’une installation de compostage au niveau de la rue surmontée d’un parc.
  39. 39. L’énergie et l’environnement  La Smart Home productrice d’énergie signée Honda donne plus qu’elle n’en prend et devrait générer un excédent de 2,6 MWh d’électricité  La « Honda Smart Home US » est géré par le système de gestion de l’énergie de la maison (HEMS : Home Energy Management System) de la société japonaise. Ce système exclusif, le cerveau de l’opération, a pris place dans le garage pour surveiller et optimiser la consommation électrique à travers des micro-réseaux de la maison.  Placée à côté du HEMS, se trouve une batterie de 10 kWh qui utilise les mêmes cellules lithium-ion que vous trouverez dans la voiture électrique Fit de Honda. Cette batterie stocke l’énergie collectée par le système solaire photovoltaïque de 9,5 kW monté sur le toit pour une utilisation de nuit (lorsque les pics de demande et les véhicules sont susceptibles de devoir se recharger).
  40. 40. L’énergie et l’environnement  Qarnot computing - Un radiateur numérique  Qarnot computing a eu l'idée d'utiliser la chaleur produite par les serveurs informatiques pour chauffer gratuitement bureaux et appartements. L'originalité de sa solution : ce n'est pas la chaleur qui est apportée dans les locaux, mais le calcul ! Celui-ci est effectué directement sur des processeurs installés dans un « radiateur ».  Le concept est simple : les résistances du radiateur sont remplacées par des ordinateurs réduits à leur plus simple expression, c’est-à-dire essentiellement des processeurs capables d’effectuer des calculs. L’utilisateur branche le radiateur sur une prise Internet et règle le thermostat à la température souhaitée. Qarnot computing envoie des calculs à effectuer pour atteindre puis maintenir cette température.  La société vend cette puissance de traitement à des entreprises. « Cela leur revient moins cher que lorsqu’elles font appel à un data center puisqu’il n’y a pas de data center à construire, à alimenter enénergie, à gérer, à refroidir. De plus, cela produit de la chaleur gratuitement », explique Paul Benoit  La plate-forme Qarnot computing fonctionne tout au long de l’année. S’il fait très froid et que la demande de calcul ne suffit pas, la société met sa puissance de traitement gratuitement au service de réseaux associatifs ou propose à des chercheurs d’utiliser ses ressources. Quand le temps se réchauffe, les habitants peuvent passer en mode « basse consommation » ou couper leurs radiateurs.  Pour conserver un minimum de puissance de calcul tout au long de l’année, en particulier en été, Qarnot computing privilégie les lieux les plus adaptés : les régions « froides », les écoles ou les universités fermées en été, les logements étudiants, les bâtiments de montagnes, etc. Paul Benoit est lucide : « Nous ne prétendons pas remplacer les data centers, mais la question de l’énergie devient cruciale, nous apportons une solution alternative à tout cela ».
  41. 41. La nébuleuse Google  Pour comprendre l’évolution des technologies du numérique, suivre Google et son écosystème en cours de mise en place est indispensable.  Google, c’est l’énergie, la médecine, les smartphones, les PCs, les tablettes, le Cloud, le Web et les services associés, la sécurité, les réseaux, le Smart Home, la Smart Car, le commerce électronique, la télévision, le « wearable », le divertissement…. et un bénéfice net de 13 milliards de dollars en 2013, et un trésor de guerre de 50 milliards de dollars.
  42. 42. http://prezi.com/a2v3niwj5wbh/google-etend- encore-sa-galaxie/#share_embed
  43. 43. Le CES 2014 en chiffres  3.200 exposants  130.000 m² d’exposition  20.000 nouveaux produits et services  90 sociétés françaises exposantes mais isolées  6000 journalistes internationaux présents  Un chiffre d’affaire de 1.000 milliards de dollars en 2013  Une dépense mondiale de 2.300 milliards de dollars en 2013
  44. 44. Actions pour le CES 2015  Faire venir les start-up françaises dans l’espace Eureka Park du CES  Cet espace ouvert depuis 2012, a regroupé lors du CES 2014, plus de 200 start-up.  Les avantages sont multiples:  Visite de toute la presse internationale  Prix très avantageux pour les exposants  Large possibilité de networking pour établir des partenariats et conclure des contrats  Participation à un voyage d’études pour les PMEs  Découvertes et compréhension des nouvelles tendances et des nouveaux produits du marché de l’électronique grand public  Accompagnement sur place  Débriefings quotidiens et networking entre les PMEs, les Grands Comptes et les sociétés internationales présentes
  45. 45. Bernard Neumeister Infohightech Tél: 09 65 02 02 71 Mob: 06 82 57 39 00 Email: bernard.neumeister@wanadoo.fr bernard.neumeister@infohightech.com Web: www.infohightech.com

×