Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

Le rôle de la monnaie dans l économie

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Chargement dans…3
×

Consultez-les par la suite

1 sur 17 Publicité

Plus De Contenu Connexe

Diaporamas pour vous (18)

Les utilisateurs ont également aimé (18)

Publicité

Plus récents (20)

Publicité

Le rôle de la monnaie dans l économie

  1. 1. Le rôle de la monnaie dans l’économie Présenté à : Mm. TAMOUH Réalisé par : EL GHRISSI Ayoub Année universitaire 2014/2015 Titre de l’exposé
  2. 2. Plan Introduction Développement  Les Libéraux  Les Keynésiens •Conclusion •Sources  Webographie
  3. 3. Introduction Le rôle de la monnaie dans l’économie
  4. 4. Introduction Nous allons dans cet exposé opposer la vision des économistes libéraux, qui estime que les libertés économiques sont nécessaires et que l’intervention de l’État doit être aussi limitée que possible ; aux Keynésiens, qui pense que les marchés laissés à eux-mêmes ne conduisent pas forcément à l’optimum économique. Pour cela, après avoir développé les théories de pensées libéraux, nous étudierons le concept Keynésiens de la monnaie.
  5. 5. Les Libéraux Le rôle de la monnaie dans l’économie
  6. 6. Les Libéraux Le libéralisme économique est une école de pensée, qui estime que les libertés sont nécessaires en matière économique et que l’intervention de l’État doit y être aussi limitée que possible. Les partisans du libéralisme économique sont classés en deux grandes familles sont Les classiques et Les néoclassiques. Les premiers auteurs libéraux adoptent l’idée de neutralité de la monnaie. La monnaie est fondamentalement un instrument d’échange. Ses autres fonctions d’expression de la valeur et de réserve de valeur sont des aspects particuliers de sa fonction primaire. D’après ces auteurs, la quantité de monnaie en circulation n’a pas d’importance puisque les prix s’ajustent à la quantité de monnaie disponible.
  7. 7. Les Libéraux (l’équation de Friedman) Selon Friedman, P.V = M.Q où P est le niveau général des prix, V la vitesse de circulation de la monnaie, M la masse monétaire et Q le volume de transactions. Son équation est faite pour établir que l’effet monétaire s’annule : une augmentation de M, c’est-à-dire de la quantité de monnaie mise en circulation, a pour effet d’augmenter P, le niveau général des prix, mais n’a aucun impact sur Q, le volume des transactions qui dépend essentiellement de V, la vitesse de circulation de la monnaie.
  8. 8. Les Libéraux En effet, la monnaie en circulation entraîne des effets différenciés sur les prix, et donc sur les comportements des agents économiques. Cependant, les théories de ces auteurs sont critiquées sur plusieurs aspects. L’hypothèse de Carl Menger selon laquelle l’être humain est un être parfaitement rationnel cherchant à maximiser sa satisfaction ignore des aspects importants du comportement humain. L’« homme économique » peut être considéré comme différent des hommes réels.
  9. 9. Les Keynésiens Le rôle de la monnaie dans l’économie
  10. 10. La théorie de Keynes A travers différentes théorie, Keynes a développé l’hypothèse que la demande est le principal facteur déterminant le niveau de la production et par conséquent celui de l’emploi. Pour les keynésiens, les marchés laissés à eux-mêmes ne conduisent pas forcément à l’optimum économique. En outre, l’Etat a un rôle à jouer dans le domaine économique notamment dans le cadre de politique de relance. Keynes applique donc une théorie selon laquelle, nous désirons de la monnaie pour trois raisons : Motif de transaction. Motif de précaution. Motif de spéculation.
  11. 11. La théorie de Keynes (suite) Keynes démontre que la détention de monnaie ne répond pas seulement à un motif de transaction, mais qu’elle peut être désirée pour elle-même, comme n’importe quel bien, soit à titre de précaution, soit à titre de spéculation. Ces deux derniers motifs, qui déterminent ce que Keynes appelle « la préférence pour la liquidité », confèrent à la monnaie un rôle actif qui exerce une influence sur le taux d’intérêt. La détention de la monnaie peut ainsi mobiliser des encaisses stériles car non investies.
  12. 12. L’équation de Keynes L’équation de Keynes sur la monnaie est la suivante : Y = C + I Si Y est le revenu, C la consommation et I l’investissement, alors on peut démontrer qu’une augmentation de l’investissement, d’Etat pour l’économie nationale, finance à terme l’augmentation de revenu en générant l’augmentation de l’épargne.
  13. 13. Conclusion Le rôle de la monnaie dans l’économie
  14. 14. Conclusion En conclusion, nous pouvons donc dire qu’il existe deux approches de la monnaie. Selon la première, la monnaie n’a aucune influence sur le fonctionnement de l’économie. Tandis que dans la seconde, la monnaie est perçue comme un régulateur, qui contrôle l’économie.
  15. 15. Sources Le rôle de la monnaie dans l’économie
  16. 16. Sources http//www.agoravox.fr/ http//www.blog.nrc-gauthey.fr/ Microsoft ® Encarta ® 2009. © 1993-2008 Microsoft Corporation.
  17. 17. Merci Le rôle de la monnaie dans l’économie

Notes de l'éditeur

  • 2

×