SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  15
Télécharger pour lire hors ligne
P
Filière Ingénieur : Ingénierie des systèmes
électriques et systèmes embarqués
DépartementGE-GM
Réalisé par :
-Babaoui Mohamed
-Arrakhiz Yassir
Année Universitaire 2020/2021
Proposé par :
- Mr Semma Elalami
TP :Modélisationdes MCC sous MATLAB/SIMULINK
-Partie 2-
Introduction :
Un moteur à courant continu est système permettant de convertir une énergie électrique
d’entrée en une énergie mécanique de sortie.
Le but de cette manipulation c’est de pouvoir simuler le fonction d’un moteur a courant continu
dans l’environnement MATLAB Simulink en se basant sur les équations électriques et
électromécanique qui decivent le fonctionnement du MCC.
Aussi c’est une occasion pour découvrir les fonctionnalités qui offre Matlab cote entrainement
des machines électriques en essayant de trouver le meilleur modèle possible qui régit le MCC
Modèle de la machineà courantcontinu
D’un point de vue électrique, le moteur courant continu peut être modélisé comme un système
dont l’entrée est la tension de commande de l’induit u(t) et la sortie la vitesse de rotation de
l’arbre moteur ωm(t). L’induit est modélisé par une résistance en série avec une inductance et
une force contre électromotrice. On donne ci-dessous le modèle de connaissance du moteur
courant continu :
Convertir de l’énergie
électrique en énergie
mécanique de rotation
Energie électrique
(U,V)
Energie mécanique
rotative
(C,Ω)
𝑢( 𝑡) = 𝑅𝑖( 𝑡) + 𝐿
𝑑𝑖(𝑡)
𝑑(𝑡)
+ 𝐾𝑒. 𝜔𝑚(𝑡)
𝐽
𝑑( 𝜔𝑚)
𝑑𝑡
= 𝐶𝑚( 𝑡) − 𝐶𝑅( 𝑡) − 𝑓. 𝜔𝑚(𝑡)
Avec :
u(t) =Tensiondumoteur [V]
e(t) =Forcecontreélectromotrice dumoteur [V] i(t) =Intensité dansle moteur
[A]
Cm(t)=Coupleexercéparlemoteur [N.m]
Cr(t)=Couplerésistant surl’axemoteur [N.m]
ωm(t)=Vitesse angulairedumoteur [rad/s]
R = Valeur de la résistance [Ω]
L=Valeurdel’inductance [H]
Ke=Coefficient delaforce contreélectromotrice [V/(rad/s)] J=Inertie équivalente
ramenéesurl’arbre moteur [kg.m²]
f =0,01=Paramètrede«frottement fluide »total [N.m.s] Kt=Constantedecouple [N.m/A]
La tension d'induit va et le couple de charge Tch sont les entrées du modèle. Le courant
d'induit ia et la vitesse angulaire du rotor sont les sorties du modèle. Les paramètres du
moteur sont indiqués dans le tableau 1.
Un 600V
In 343A
n 2400tr/min
Tn 796N.m
Ra 0.05
La 0.005H
Kf 2.32Vs
J 100kgm3
D’après la loi des mailles
Equation de la dynamique de l’arbre moteur
e(t) = Ke.ωm(t) Equation de l’électromagnétisme
Cm(t) = Kt .i(t) Equation de l’électromagnétisme
Les moteurs à courant continu Leroy-Somer dispose d'une
organisation Internationale qui privilégie la proximité avec ses
clients.
Des technico-commerciaux compétents peuvent, par contact
direct, prendre en compte les besoins des constructeurs de machines ou des utilisateurs et
aider ces derniers optimiser leur choix.
Convertisseur DC-DC et PWM Unipolaire:
Dans cette partie, on s’intéresse à l’étude du moteur Leory-Somer MS1 qui a les
caractéristiques suivantes :
Pn = 0.44 KW, n= 1500tr/min, La = 30mH, Ra=5Ω, Vn= 170V, Cn=3N.M, If=0.38A, Ian=3A
Rendement hors excitation 74%
Principe de fonctionnement :
Pour faire varier la vitesse d'un moteur on peut faire varier la tension d'alimentation à ses
bornes mais dans ce cas une partie importante de l'énergie est consommée par le dispositif
d’alimentation, on préfère l'alimenter de façon discontinue avec un hacheur et faire ainsi
varier la tension moyenne à ses bornes. On parle alors de Modulation par Largeur
d'Impulsions (MLI), ou Pulse Width Modulation (PWM)
1- Calcul de la constante K :
On a: Vn = E + Ra*ian
= K.Ω + Ra*ian
Alors : K = (Vn – Ra*ian) / Ω
K = (170 – 5*3) / 157
K = 0.987 Wb
2- Calcul de la constante de temps électrique du moteur :
On a : τe = La / Ra
τe = (30*10^-3) / 5
τe = 6 ms
3- Calcul de la constante de temps électromécanique :
On a J = 0.004kg et τem = (Ra*J) / K²
Donc τem = (5*0.004) / 0.987²
τem = 20.53 ms
4- Principe de fonctionnement d’unvariateur de vitesse à base de hacheur avec
commande PWM
Le hacheur est un dispositif permettant d’obtenir une tension continue de valeur moyenneréglable
à partir d’une source de tension continue fixe (batterie d’accumulateurs ou bien pont redresseur -
alimenté par le réseau de distribution).
Un hacheur peut être réalisé à l’aide des interrupteurs électroniques commandablesà la fermeture
et à l’ouverture telle que les transistors bipolaires ou IGBT ou les thyristors GTO.
Le principe du hacheur consiste à établir puis interrompre périodiquement la liaison source- charge
à l’aide d’un interrupteur électronique.
Alors Pourfaire varier la vitesse d'un moteur CC on peut faire varier la tension d'alimentation à ses
bornes mais dans ce cas une partie importante de l'énergie est consomméepar le dispositif
d’alimentation, c’est pour cela on préfère l'alimenter de façondiscontinue avec un hacheur et faire
ainsi varier la tension moyenne à ses bornes. On parle alors de Modulation par Largeur
d'Impulsions (MLI).
Technique de commandeMLI :
La qualité de la tension de sortie d’un hacheur dépend largement de la technique de commande
utilisée pour commanderles interrupteurs du hacheur. Il existe plusieurs techniques de commande,
la technique la plus utilisée dans les variateurs de vitesse pour MCC est la commandepar
modulation de la largeur d’impulsion MLI.
Les techniques de modulation de largeur d‟impulsions sont multiples. Cependant, 04 catégories de
MLI ont été développées.
• Les modulations sinus-triangle effectuant la comparaison d’un signal de référence à une
porteuse, en général, triangulaire.
• Les modulations précalculées pour lesquelles les angles de commutationsont calculés hors
ligne pour annuler certaines composantes du spectre.
• Les modulations post-calculées encore appelées MLI régulières symétriques ou MLI
vectorielles dans lesquelles les angles de commutationsontcalculés en ligne.
• Les modulations stochastiques pour lesquelles l’objectif fixé est le blanchimentdu spectre
(bruit constant et minimalsur l’ensemble du spectre). Les largeurs des impulsions sont
réparties suivant une densité de probabilité représentant la loi de commande.
Le développement considérable de la technique de modulationen largeur d’impulsion ouvreune
large étendue d’application dans les systèmes de commandeet beaucoup d’autres fonctions.Elle
permet une réalisation souple et rentable des circuitsde commandedes hacheurs.
Principe de la commande MLI :
Le Principe de base de la Modulation de la Largeur d’impulsion MLI est fondé sur le
découpage d’une pleine onde rectangulaire. Ainsi, la tension de sortie est formée par une
succession de créneau d’amplitude égale à la tension continue d’alimentation et de largeur
variable. La technique la plus répondue pour la production d’un signal MLI est de comparer
entre deux signaux.
• Le premier, appelé signal de référence, est un signal continue qui varie entre deux
seuils définis en fonction de notre application.
• Le second, appelé signal de la porteuse, définit la cadence
de la commutation des interrupteurs statiques du convertisseur.
C’est un signal de haute fréquence par rapport au signal de
référence.
L’intersectiondelaréférenceavec laporteuse,ensenscroissant,
commandel‟ouverturedutransistor(T),sonintersectionavec la
porteuse,ensensdécroissant,commandelafermeturede(T).Le
principesefait par comparaisonentreles deuxsignauxutilisantun
amplificateuropérationnel.
La génération de deux signaux PWM de commande des hacheurs :
Afin de commander de commander les interrupteurs
des convertisseurs de puissance il suffit de générer
des signaux de commandes qui sont bien choisis de
telle façon à assurer le bon fonctionnent de la
commande de sens de rotation et aussi de la vitesse
du moteur et aussi pour éviter les dangers électriques
et précisément les courts-circuits des sources
d’alimentation
La méthode la plus simple est de générer deux
signaux qui sont complémentaires cad l’un est
l’inverse logique de l’autre , mais ca reste toujours de
la theorie par ce que reelement on a ce qu’on appele le temps de conduction dans les
interrupteurs celui la peut etre la cause des dangers énormes si les signaux de commandes
n’ont pas un intervalle de temps bien choisi entre les nioveaux 1 et 0 des deux signaux .
La vue d’ensemble du montage complet :
Simulation de qA
Interprétaion :
Les deuxsignauxsont
complémentairedetellefacona
bienrépondrea la functionde
commutationréalisésparlesdeux
interrupteurs
Simulation de qB
5- Les tracés des formesd'onde du courant réel ia et du courant échantillonné iak et de Va
Le tracé des formesd'onde du courant réel ia et du courant échantillonné iak
Le tracé de la formes de la tension Va
6- le script et les résultats
Le script ci-contresert à subdiviser
la figure d’affichage a six portions dans
chacune on a affiché un des grandeurs
dans le schéma de la simulation .
Les tracés des six grandeurs Ia Iak Wm Tm VaVref:
L’interprétation des résultats :
Concernantlatensiond’alimentationVaest tantôtest égale a 170V ettantôt 0V dépendde la
configurationdelacommutation réaliséeparles interrupteurs commandes parlebloc de
génération des signaux PWM .
La vitesse après l’application de la tension passe une valeur nominale
Concernant le couple après l’application de l’échelon de tension passe de 0 a sa valeur
nominale
Le courant aussi commele couple de 0 a sa valeur nominale après l’application de l’échelon de
tension .
7- Variation de la période Tsw en prenant quatre valeurs Tsw=1e-3, 1e-4 , 1e-5 et
1e-6, pourVaref=150V
Tsw=1e-3,Varef=150V :
Tsw=1e-4,Varef=150V :
Tsw=1e-5,Varef=150V :
Tsw=1e-6,Varef=150V :
8- Variation de la tension Varef pour trois valeurs 200, 100, 50 pour Tsw=1e-4s
Varef=200V ,Tsw=1e-6:
Varef = 100V , Tsw=1e-6:
Varef = 50V , Tsw=1e-6:
Commentaires etinterprétation :
Danscetravail, les différentescaractéristiques nous montrentque:
▪ La variationderapportcycliquevarielavitessedemoteurà courantcontinu
▪ La vitessederotationd’unmoteurà courantcontinudépendsatension d’alimentation.
▪ On peut inverselasensde rotationdu moteuravec unhacheurquatrequadrant.
Lorsqu’onVref et onvarie Tswenfait onjouesur la valeurmoyenne dela tensionalimentantle
moteurpluson augmenteTswpluslerapportcyclique mais onagissant surla période du signal
triangulaireconstituantlebloc degénérationPWM donc il auraun effet surla vitessedumoteur
Lorsqu’onTsw et on varie Vref lavariationde Vref agitsur la valeurmoyenne dela tension
alimentantle moteurc’esten fait onjouesur la valeurde
comparaisondusignaldebloc PWM.
le principeest assezsimplepouragirsur le rapportcyclique
du signalde sortieonagit soitsur :
✓ La périodedusignaltriangulaire Tsw
✓ Sur la valeurde référence
Conclusion:
L'évolutiondestechnologies conduitàutiliserdes machines nécessitantdes vitesses de
rotationprécisesetvariablespourl‟entraînementdeTGV parexemple.
L'avantageprincipaldesmachinesàcourantcontinurésidedansleuradaptationsimple
auxmoyenspermettantderéglerou defaire varier leurvitesse,leur coupleetleur sensde
rotationainsique leurraccordementdirectàunesourced'énergie(batteries d'accumulateur,
piles,etc.) Malgréleurprincipalproblèmequiseposeau niveaudela liaisonentreles balais,
ou « charbons»etle collecteurrotatif,lemoteurà courantcontinucontinued‟existeràtravers
de nombreusesapplications.
Danscetravaille,on présenteplusieurscas quece soitétudedu moteurà courant
continu,puisla techniquedelavariationde vitesse,etenfin la simulationdenotremodelsur
logicieldesimulationMATLAB/Simulink

Contenu connexe

Tendances

17281795 commande-d-une-machine-a-courant-continu-a-vitesse-variable
17281795 commande-d-une-machine-a-courant-continu-a-vitesse-variable17281795 commande-d-une-machine-a-courant-continu-a-vitesse-variable
17281795 commande-d-une-machine-a-courant-continu-a-vitesse-variableMayssa Rjaibia
 
Cours_Organes d'asservissement.pptx
Cours_Organes d'asservissement.pptxCours_Organes d'asservissement.pptx
Cours_Organes d'asservissement.pptxMohammedJazouuli
 
Télécharger Exercices corrigés sur le gradateur triphasé
Télécharger Exercices corrigés sur le gradateur triphaséTélécharger Exercices corrigés sur le gradateur triphasé
Télécharger Exercices corrigés sur le gradateur triphasémorin moli
 
Présentation ppt du pfe diagnostique des machines asynchrones
Présentation ppt du pfe diagnostique des machines asynchronesPrésentation ppt du pfe diagnostique des machines asynchrones
Présentation ppt du pfe diagnostique des machines asynchronesMohamed Arhoujdam
 
Ener1 - CM3 - Puissance électrique
Ener1  - CM3 - Puissance électriqueEner1  - CM3 - Puissance électrique
Ener1 - CM3 - Puissance électriquePierre Maréchal
 
PFE Réalisation d’un onduleur monophasé autonome commandé par PIC 16F877
PFE Réalisation d’un onduleur monophasé autonome commandé par PIC 16F877PFE Réalisation d’un onduleur monophasé autonome commandé par PIC 16F877
PFE Réalisation d’un onduleur monophasé autonome commandé par PIC 16F877RAMZI EL IDRISSI
 
Exercices corrigés-sur-convertisseurs-statiques-2-bac-science-d ingénieur
Exercices corrigés-sur-convertisseurs-statiques-2-bac-science-d ingénieurExercices corrigés-sur-convertisseurs-statiques-2-bac-science-d ingénieur
Exercices corrigés-sur-convertisseurs-statiques-2-bac-science-d ingénieurzahir99
 
Cours d'Electrotechnique 2 : machines tournantes
Cours d'Electrotechnique 2 : machines tournantesCours d'Electrotechnique 2 : machines tournantes
Cours d'Electrotechnique 2 : machines tournantesChristophe Palermo
 
Chapitre 1 Représentation d'état des systèmes linéaires
Chapitre 1 Représentation d'état des systèmes linéaires Chapitre 1 Représentation d'état des systèmes linéaires
Chapitre 1 Représentation d'état des systèmes linéaires sarah Benmerzouk
 
Cours electronique puissance
Cours electronique puissanceCours electronique puissance
Cours electronique puissanceJoseph Elhou
 
Chapitre VI : Machines à courant continu
Chapitre VI : Machines à courant continuChapitre VI : Machines à courant continu
Chapitre VI : Machines à courant continuMohamed Khalfaoui
 
Slides_Choppers_2022.pdf
Slides_Choppers_2022.pdfSlides_Choppers_2022.pdf
Slides_Choppers_2022.pdfmouadbouaicha
 

Tendances (20)

17281795 commande-d-une-machine-a-courant-continu-a-vitesse-variable
17281795 commande-d-une-machine-a-courant-continu-a-vitesse-variable17281795 commande-d-une-machine-a-courant-continu-a-vitesse-variable
17281795 commande-d-une-machine-a-courant-continu-a-vitesse-variable
 
Cours_Organes d'asservissement.pptx
Cours_Organes d'asservissement.pptxCours_Organes d'asservissement.pptx
Cours_Organes d'asservissement.pptx
 
Transformateur
TransformateurTransformateur
Transformateur
 
Electrotechnique
ElectrotechniqueElectrotechnique
Electrotechnique
 
Transformateurs
TransformateursTransformateurs
Transformateurs
 
Alternateur synchrone
Alternateur synchroneAlternateur synchrone
Alternateur synchrone
 
Télécharger Exercices corrigés sur le gradateur triphasé
Télécharger Exercices corrigés sur le gradateur triphaséTélécharger Exercices corrigés sur le gradateur triphasé
Télécharger Exercices corrigés sur le gradateur triphasé
 
Présentation ppt du pfe diagnostique des machines asynchrones
Présentation ppt du pfe diagnostique des machines asynchronesPrésentation ppt du pfe diagnostique des machines asynchrones
Présentation ppt du pfe diagnostique des machines asynchrones
 
Ener1 - CM3 - Puissance électrique
Ener1  - CM3 - Puissance électriqueEner1  - CM3 - Puissance électrique
Ener1 - CM3 - Puissance électrique
 
PFE Réalisation d’un onduleur monophasé autonome commandé par PIC 16F877
PFE Réalisation d’un onduleur monophasé autonome commandé par PIC 16F877PFE Réalisation d’un onduleur monophasé autonome commandé par PIC 16F877
PFE Réalisation d’un onduleur monophasé autonome commandé par PIC 16F877
 
Automatisme cours-1
Automatisme cours-1Automatisme cours-1
Automatisme cours-1
 
Karoui brahimi
Karoui brahimiKaroui brahimi
Karoui brahimi
 
Exercices corrigés-sur-convertisseurs-statiques-2-bac-science-d ingénieur
Exercices corrigés-sur-convertisseurs-statiques-2-bac-science-d ingénieurExercices corrigés-sur-convertisseurs-statiques-2-bac-science-d ingénieur
Exercices corrigés-sur-convertisseurs-statiques-2-bac-science-d ingénieur
 
Cours d'Electrotechnique 2 : machines tournantes
Cours d'Electrotechnique 2 : machines tournantesCours d'Electrotechnique 2 : machines tournantes
Cours d'Electrotechnique 2 : machines tournantes
 
Chapitre 1 Représentation d'état des systèmes linéaires
Chapitre 1 Représentation d'état des systèmes linéaires Chapitre 1 Représentation d'état des systèmes linéaires
Chapitre 1 Représentation d'état des systèmes linéaires
 
Redresseurs
RedresseursRedresseurs
Redresseurs
 
Moteur asynchrone
Moteur asynchroneMoteur asynchrone
Moteur asynchrone
 
Cours electronique puissance
Cours electronique puissanceCours electronique puissance
Cours electronique puissance
 
Chapitre VI : Machines à courant continu
Chapitre VI : Machines à courant continuChapitre VI : Machines à courant continu
Chapitre VI : Machines à courant continu
 
Slides_Choppers_2022.pdf
Slides_Choppers_2022.pdfSlides_Choppers_2022.pdf
Slides_Choppers_2022.pdf
 

Similaire à Matlab simulink partie 2

Rapport tp matlab babaoui arrakiz
Rapport tp matlab babaoui arrakizRapport tp matlab babaoui arrakiz
Rapport tp matlab babaoui arrakizbabaoui mohamed
 
Analyse de circuits électronique de puissance.pptx
Analyse de circuits électronique de puissance.pptxAnalyse de circuits électronique de puissance.pptx
Analyse de circuits électronique de puissance.pptxNagiBrahim
 
A. ATTOU RMG MSAP
A. ATTOU RMG MSAP A. ATTOU RMG MSAP
A. ATTOU RMG MSAP Attou
 
SEND SMS WITHOUT USING AT COMMANDS
SEND SMS WITHOUT USING AT COMMANDSSEND SMS WITHOUT USING AT COMMANDS
SEND SMS WITHOUT USING AT COMMANDSKhalil Chortani
 
A. Attou Commande scalaire MAS
A. Attou  Commande scalaire MASA. Attou  Commande scalaire MAS
A. Attou Commande scalaire MASAttou
 
Variateur de vitesse electronique de puissance
Variateur de vitesse   electronique de puissanceVariateur de vitesse   electronique de puissance
Variateur de vitesse electronique de puissanceBoubakri Mohamed
 
ONDULEUR_SOLAIRE.pptx
ONDULEUR_SOLAIRE.pptxONDULEUR_SOLAIRE.pptx
ONDULEUR_SOLAIRE.pptxAPLOGAN
 
correcteur PI asservissement pour les systeme asservi
correcteur PI asservissement pour les systeme asservicorrecteur PI asservissement pour les systeme asservi
correcteur PI asservissement pour les systeme asservifanantenanarajaonisa
 
Challenges of Parallel Simulation of Power Systems_french
Challenges of Parallel Simulation of Power Systems_frenchChallenges of Parallel Simulation of Power Systems_french
Challenges of Parallel Simulation of Power Systems_frenchOPAL-RT TECHNOLOGIES
 
[C stat][co]convertisseurs statiques
[C stat][co]convertisseurs statiques[C stat][co]convertisseurs statiques
[C stat][co]convertisseurs statiquesAbdelilahDgaigui
 
Le moteur asynchrone_triphase
Le moteur asynchrone_triphaseLe moteur asynchrone_triphase
Le moteur asynchrone_triphaseYousef Jalti
 
Maximisation du Rendement d'Un Générateur Eolien à Base d'Une Génératrice Syn...
Maximisation du Rendement d'Un Générateur Eolien à Base d'Une Génératrice Syn...Maximisation du Rendement d'Un Générateur Eolien à Base d'Une Génératrice Syn...
Maximisation du Rendement d'Un Générateur Eolien à Base d'Une Génératrice Syn...hassendvd
 
Asservissement de vitesse_du_mcc
Asservissement de vitesse_du_mccAsservissement de vitesse_du_mcc
Asservissement de vitesse_du_mccbabaoui mohamed
 
Démarrage d'un mas avec un variateur de vitesse
Démarrage d'un mas avec un variateur de vitesseDémarrage d'un mas avec un variateur de vitesse
Démarrage d'un mas avec un variateur de vitesseRIDAADARDAK1
 

Similaire à Matlab simulink partie 2 (20)

Poly ep
Poly epPoly ep
Poly ep
 
Rapport Stage
Rapport StageRapport Stage
Rapport Stage
 
Rapport tp matlab babaoui arrakiz
Rapport tp matlab babaoui arrakizRapport tp matlab babaoui arrakiz
Rapport tp matlab babaoui arrakiz
 
darkawi_SGE_2016_VF
darkawi_SGE_2016_VFdarkawi_SGE_2016_VF
darkawi_SGE_2016_VF
 
Analyse de circuits électronique de puissance.pptx
Analyse de circuits électronique de puissance.pptxAnalyse de circuits électronique de puissance.pptx
Analyse de circuits électronique de puissance.pptx
 
A. ATTOU RMG MSAP
A. ATTOU RMG MSAP A. ATTOU RMG MSAP
A. ATTOU RMG MSAP
 
SEND SMS WITHOUT USING AT COMMANDS
SEND SMS WITHOUT USING AT COMMANDSSEND SMS WITHOUT USING AT COMMANDS
SEND SMS WITHOUT USING AT COMMANDS
 
A. Attou Commande scalaire MAS
A. Attou  Commande scalaire MASA. Attou  Commande scalaire MAS
A. Attou Commande scalaire MAS
 
1167859.ppt
1167859.ppt1167859.ppt
1167859.ppt
 
Variateur de vitesse electronique de puissance
Variateur de vitesse   electronique de puissanceVariateur de vitesse   electronique de puissance
Variateur de vitesse electronique de puissance
 
ONDULEUR_SOLAIRE.pptx
ONDULEUR_SOLAIRE.pptxONDULEUR_SOLAIRE.pptx
ONDULEUR_SOLAIRE.pptx
 
correcteur PI asservissement pour les systeme asservi
correcteur PI asservissement pour les systeme asservicorrecteur PI asservissement pour les systeme asservi
correcteur PI asservissement pour les systeme asservi
 
Commande pwm moteurs
Commande pwm moteursCommande pwm moteurs
Commande pwm moteurs
 
Challenges of Parallel Simulation of Power Systems_french
Challenges of Parallel Simulation of Power Systems_frenchChallenges of Parallel Simulation of Power Systems_french
Challenges of Parallel Simulation of Power Systems_french
 
[C stat][co]convertisseurs statiques
[C stat][co]convertisseurs statiques[C stat][co]convertisseurs statiques
[C stat][co]convertisseurs statiques
 
Le moteur asynchrone_triphase
Le moteur asynchrone_triphaseLe moteur asynchrone_triphase
Le moteur asynchrone_triphase
 
5225349.pdf
5225349.pdf5225349.pdf
5225349.pdf
 
Maximisation du Rendement d'Un Générateur Eolien à Base d'Une Génératrice Syn...
Maximisation du Rendement d'Un Générateur Eolien à Base d'Une Génératrice Syn...Maximisation du Rendement d'Un Générateur Eolien à Base d'Une Génératrice Syn...
Maximisation du Rendement d'Un Générateur Eolien à Base d'Une Génératrice Syn...
 
Asservissement de vitesse_du_mcc
Asservissement de vitesse_du_mccAsservissement de vitesse_du_mcc
Asservissement de vitesse_du_mcc
 
Démarrage d'un mas avec un variateur de vitesse
Démarrage d'un mas avec un variateur de vitesseDémarrage d'un mas avec un variateur de vitesse
Démarrage d'un mas avec un variateur de vitesse
 

Plus de babaoui mohamed

Plus de babaoui mohamed (7)

Rapport pfe BABAOUI MOHAMED
Rapport pfe BABAOUI MOHAMEDRapport pfe BABAOUI MOHAMED
Rapport pfe BABAOUI MOHAMED
 
Rapport pfe BABAOUI MOHAMED
Rapport pfe BABAOUI MOHAMEDRapport pfe BABAOUI MOHAMED
Rapport pfe BABAOUI MOHAMED
 
Pic 16 f84
Pic 16 f84Pic 16 f84
Pic 16 f84
 
Datalogger finale
Datalogger finaleDatalogger finale
Datalogger finale
 
Tp3
Tp3Tp3
Tp3
 
Tp matlab dc machines partie 1
Tp matlab dc machines partie 1Tp matlab dc machines partie 1
Tp matlab dc machines partie 1
 
Domain Name System
Domain Name SystemDomain Name System
Domain Name System
 

Dernier

BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitièresBOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitièresidelewebmestre
 
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatiqueBOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatiqueidelewebmestre
 
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcinBOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcinidelewebmestre
 
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la NièvreAccompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvreidelewebmestre
 
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitièresBOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitièresidelewebmestre
 
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...idelewebmestre
 
anas transcript 111111111111111111111111
anas transcript 111111111111111111111111anas transcript 111111111111111111111111
anas transcript 111111111111111111111111zaidtaim1214
 
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleurBOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleuridelewebmestre
 
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...idelewebmestre
 

Dernier (10)

BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitièresBOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
 
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatiqueBOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
 
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcinBOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
 
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la NièvreAccompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
 
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitièresBOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
 
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
 
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptxWebinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
 
anas transcript 111111111111111111111111
anas transcript 111111111111111111111111anas transcript 111111111111111111111111
anas transcript 111111111111111111111111
 
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleurBOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
 
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
 

Matlab simulink partie 2

  • 1. P Filière Ingénieur : Ingénierie des systèmes électriques et systèmes embarqués DépartementGE-GM Réalisé par : -Babaoui Mohamed -Arrakhiz Yassir Année Universitaire 2020/2021 Proposé par : - Mr Semma Elalami TP :Modélisationdes MCC sous MATLAB/SIMULINK -Partie 2-
  • 2. Introduction : Un moteur à courant continu est système permettant de convertir une énergie électrique d’entrée en une énergie mécanique de sortie. Le but de cette manipulation c’est de pouvoir simuler le fonction d’un moteur a courant continu dans l’environnement MATLAB Simulink en se basant sur les équations électriques et électromécanique qui decivent le fonctionnement du MCC. Aussi c’est une occasion pour découvrir les fonctionnalités qui offre Matlab cote entrainement des machines électriques en essayant de trouver le meilleur modèle possible qui régit le MCC Modèle de la machineà courantcontinu D’un point de vue électrique, le moteur courant continu peut être modélisé comme un système dont l’entrée est la tension de commande de l’induit u(t) et la sortie la vitesse de rotation de l’arbre moteur ωm(t). L’induit est modélisé par une résistance en série avec une inductance et une force contre électromotrice. On donne ci-dessous le modèle de connaissance du moteur courant continu : Convertir de l’énergie électrique en énergie mécanique de rotation Energie électrique (U,V) Energie mécanique rotative (C,Ω)
  • 3. 𝑢( 𝑡) = 𝑅𝑖( 𝑡) + 𝐿 𝑑𝑖(𝑡) 𝑑(𝑡) + 𝐾𝑒. 𝜔𝑚(𝑡) 𝐽 𝑑( 𝜔𝑚) 𝑑𝑡 = 𝐶𝑚( 𝑡) − 𝐶𝑅( 𝑡) − 𝑓. 𝜔𝑚(𝑡) Avec : u(t) =Tensiondumoteur [V] e(t) =Forcecontreélectromotrice dumoteur [V] i(t) =Intensité dansle moteur [A] Cm(t)=Coupleexercéparlemoteur [N.m] Cr(t)=Couplerésistant surl’axemoteur [N.m] ωm(t)=Vitesse angulairedumoteur [rad/s] R = Valeur de la résistance [Ω] L=Valeurdel’inductance [H] Ke=Coefficient delaforce contreélectromotrice [V/(rad/s)] J=Inertie équivalente ramenéesurl’arbre moteur [kg.m²] f =0,01=Paramètrede«frottement fluide »total [N.m.s] Kt=Constantedecouple [N.m/A] La tension d'induit va et le couple de charge Tch sont les entrées du modèle. Le courant d'induit ia et la vitesse angulaire du rotor sont les sorties du modèle. Les paramètres du moteur sont indiqués dans le tableau 1. Un 600V In 343A n 2400tr/min Tn 796N.m Ra 0.05 La 0.005H Kf 2.32Vs J 100kgm3 D’après la loi des mailles Equation de la dynamique de l’arbre moteur e(t) = Ke.ωm(t) Equation de l’électromagnétisme Cm(t) = Kt .i(t) Equation de l’électromagnétisme
  • 4. Les moteurs à courant continu Leroy-Somer dispose d'une organisation Internationale qui privilégie la proximité avec ses clients. Des technico-commerciaux compétents peuvent, par contact direct, prendre en compte les besoins des constructeurs de machines ou des utilisateurs et aider ces derniers optimiser leur choix. Convertisseur DC-DC et PWM Unipolaire: Dans cette partie, on s’intéresse à l’étude du moteur Leory-Somer MS1 qui a les caractéristiques suivantes : Pn = 0.44 KW, n= 1500tr/min, La = 30mH, Ra=5Ω, Vn= 170V, Cn=3N.M, If=0.38A, Ian=3A Rendement hors excitation 74% Principe de fonctionnement : Pour faire varier la vitesse d'un moteur on peut faire varier la tension d'alimentation à ses bornes mais dans ce cas une partie importante de l'énergie est consommée par le dispositif d’alimentation, on préfère l'alimenter de façon discontinue avec un hacheur et faire ainsi varier la tension moyenne à ses bornes. On parle alors de Modulation par Largeur d'Impulsions (MLI), ou Pulse Width Modulation (PWM)
  • 5. 1- Calcul de la constante K : On a: Vn = E + Ra*ian = K.Ω + Ra*ian Alors : K = (Vn – Ra*ian) / Ω K = (170 – 5*3) / 157 K = 0.987 Wb 2- Calcul de la constante de temps électrique du moteur : On a : τe = La / Ra τe = (30*10^-3) / 5 τe = 6 ms 3- Calcul de la constante de temps électromécanique : On a J = 0.004kg et τem = (Ra*J) / K² Donc τem = (5*0.004) / 0.987² τem = 20.53 ms
  • 6. 4- Principe de fonctionnement d’unvariateur de vitesse à base de hacheur avec commande PWM Le hacheur est un dispositif permettant d’obtenir une tension continue de valeur moyenneréglable à partir d’une source de tension continue fixe (batterie d’accumulateurs ou bien pont redresseur - alimenté par le réseau de distribution). Un hacheur peut être réalisé à l’aide des interrupteurs électroniques commandablesà la fermeture et à l’ouverture telle que les transistors bipolaires ou IGBT ou les thyristors GTO. Le principe du hacheur consiste à établir puis interrompre périodiquement la liaison source- charge à l’aide d’un interrupteur électronique. Alors Pourfaire varier la vitesse d'un moteur CC on peut faire varier la tension d'alimentation à ses bornes mais dans ce cas une partie importante de l'énergie est consomméepar le dispositif d’alimentation, c’est pour cela on préfère l'alimenter de façondiscontinue avec un hacheur et faire ainsi varier la tension moyenne à ses bornes. On parle alors de Modulation par Largeur d'Impulsions (MLI). Technique de commandeMLI : La qualité de la tension de sortie d’un hacheur dépend largement de la technique de commande utilisée pour commanderles interrupteurs du hacheur. Il existe plusieurs techniques de commande, la technique la plus utilisée dans les variateurs de vitesse pour MCC est la commandepar modulation de la largeur d’impulsion MLI. Les techniques de modulation de largeur d‟impulsions sont multiples. Cependant, 04 catégories de MLI ont été développées. • Les modulations sinus-triangle effectuant la comparaison d’un signal de référence à une porteuse, en général, triangulaire. • Les modulations précalculées pour lesquelles les angles de commutationsont calculés hors ligne pour annuler certaines composantes du spectre. • Les modulations post-calculées encore appelées MLI régulières symétriques ou MLI vectorielles dans lesquelles les angles de commutationsontcalculés en ligne. • Les modulations stochastiques pour lesquelles l’objectif fixé est le blanchimentdu spectre (bruit constant et minimalsur l’ensemble du spectre). Les largeurs des impulsions sont réparties suivant une densité de probabilité représentant la loi de commande. Le développement considérable de la technique de modulationen largeur d’impulsion ouvreune large étendue d’application dans les systèmes de commandeet beaucoup d’autres fonctions.Elle permet une réalisation souple et rentable des circuitsde commandedes hacheurs.
  • 7. Principe de la commande MLI : Le Principe de base de la Modulation de la Largeur d’impulsion MLI est fondé sur le découpage d’une pleine onde rectangulaire. Ainsi, la tension de sortie est formée par une succession de créneau d’amplitude égale à la tension continue d’alimentation et de largeur variable. La technique la plus répondue pour la production d’un signal MLI est de comparer entre deux signaux. • Le premier, appelé signal de référence, est un signal continue qui varie entre deux seuils définis en fonction de notre application. • Le second, appelé signal de la porteuse, définit la cadence de la commutation des interrupteurs statiques du convertisseur. C’est un signal de haute fréquence par rapport au signal de référence. L’intersectiondelaréférenceavec laporteuse,ensenscroissant, commandel‟ouverturedutransistor(T),sonintersectionavec la porteuse,ensensdécroissant,commandelafermeturede(T).Le principesefait par comparaisonentreles deuxsignauxutilisantun amplificateuropérationnel. La génération de deux signaux PWM de commande des hacheurs : Afin de commander de commander les interrupteurs des convertisseurs de puissance il suffit de générer des signaux de commandes qui sont bien choisis de telle façon à assurer le bon fonctionnent de la commande de sens de rotation et aussi de la vitesse du moteur et aussi pour éviter les dangers électriques et précisément les courts-circuits des sources d’alimentation La méthode la plus simple est de générer deux signaux qui sont complémentaires cad l’un est l’inverse logique de l’autre , mais ca reste toujours de la theorie par ce que reelement on a ce qu’on appele le temps de conduction dans les interrupteurs celui la peut etre la cause des dangers énormes si les signaux de commandes n’ont pas un intervalle de temps bien choisi entre les nioveaux 1 et 0 des deux signaux .
  • 8. La vue d’ensemble du montage complet : Simulation de qA Interprétaion : Les deuxsignauxsont complémentairedetellefacona bienrépondrea la functionde commutationréalisésparlesdeux interrupteurs Simulation de qB
  • 9. 5- Les tracés des formesd'onde du courant réel ia et du courant échantillonné iak et de Va Le tracé des formesd'onde du courant réel ia et du courant échantillonné iak Le tracé de la formes de la tension Va
  • 10. 6- le script et les résultats Le script ci-contresert à subdiviser la figure d’affichage a six portions dans chacune on a affiché un des grandeurs dans le schéma de la simulation . Les tracés des six grandeurs Ia Iak Wm Tm VaVref: L’interprétation des résultats : Concernantlatensiond’alimentationVaest tantôtest égale a 170V ettantôt 0V dépendde la configurationdelacommutation réaliséeparles interrupteurs commandes parlebloc de génération des signaux PWM . La vitesse après l’application de la tension passe une valeur nominale Concernant le couple après l’application de l’échelon de tension passe de 0 a sa valeur nominale
  • 11. Le courant aussi commele couple de 0 a sa valeur nominale après l’application de l’échelon de tension . 7- Variation de la période Tsw en prenant quatre valeurs Tsw=1e-3, 1e-4 , 1e-5 et 1e-6, pourVaref=150V Tsw=1e-3,Varef=150V : Tsw=1e-4,Varef=150V :
  • 13. 8- Variation de la tension Varef pour trois valeurs 200, 100, 50 pour Tsw=1e-4s Varef=200V ,Tsw=1e-6: Varef = 100V , Tsw=1e-6:
  • 14. Varef = 50V , Tsw=1e-6: Commentaires etinterprétation : Danscetravail, les différentescaractéristiques nous montrentque: ▪ La variationderapportcycliquevarielavitessedemoteurà courantcontinu ▪ La vitessederotationd’unmoteurà courantcontinudépendsatension d’alimentation. ▪ On peut inverselasensde rotationdu moteuravec unhacheurquatrequadrant. Lorsqu’onVref et onvarie Tswenfait onjouesur la valeurmoyenne dela tensionalimentantle moteurpluson augmenteTswpluslerapportcyclique mais onagissant surla période du signal triangulaireconstituantlebloc degénérationPWM donc il auraun effet surla vitessedumoteur Lorsqu’onTsw et on varie Vref lavariationde Vref agitsur la valeurmoyenne dela tension alimentantle moteurc’esten fait onjouesur la valeurde comparaisondusignaldebloc PWM. le principeest assezsimplepouragirsur le rapportcyclique du signalde sortieonagit soitsur : ✓ La périodedusignaltriangulaire Tsw ✓ Sur la valeurde référence
  • 15. Conclusion: L'évolutiondestechnologies conduitàutiliserdes machines nécessitantdes vitesses de rotationprécisesetvariablespourl‟entraînementdeTGV parexemple. L'avantageprincipaldesmachinesàcourantcontinurésidedansleuradaptationsimple auxmoyenspermettantderéglerou defaire varier leurvitesse,leur coupleetleur sensde rotationainsique leurraccordementdirectàunesourced'énergie(batteries d'accumulateur, piles,etc.) Malgréleurprincipalproblèmequiseposeau niveaudela liaisonentreles balais, ou « charbons»etle collecteurrotatif,lemoteurà courantcontinucontinued‟existeràtravers de nombreusesapplications. Danscetravaille,on présenteplusieurscas quece soitétudedu moteurà courant continu,puisla techniquedelavariationde vitesse,etenfin la simulationdenotremodelsur logicieldesimulationMATLAB/Simulink