SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  14
Télécharger pour lire hors ligne
IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 1/14
EXERCICES D’OPTIQUE GEOMETRIQUE
ENONCES
Exercice 1 : Vitre
Montrer que la lumière n’est pas déviée par un passage à travers une vitre.
Pour une vitre d’épaisseur 1 cm, que vaut le décalage latéral maximal ?
Si la vitre n’a pas ses faces rigoureusement parallèles, que se passe-t-il ?
Exercice 2 : Prisme à réflexion totale
A quelle relation doit satisfaire l’indice n d’un
prisme isocèle rectangle utilisé dans les conditions
de la figure pour que l’on se trouve dans le cas
d’une réflexion totale ?
Comment se comporte alors le prisme ?
A partir de ce prisme, proposer un montage
permettant de renvoyer en sens inverse la lumière.
Exercice 3 : Fibre optique
Une fibre optique à saut d’indice est constituée d’un coeur (cylindre très long de diamètre très
faible) et d’une gaine (tube de matière transparente qui entoure le coeur).
On appelle ouverture numérique ON de la fibre, le sinus de l’angle d’incidence maximal pour
lequel les rayons qui pénètrent dans le coeur sont transmis jusqu’à la sortie.
Calculer la valeur de ON pour une fibre connaissant n c (indice du coeur) et n g (indice de la
gaine).
Faire l’application numérique pour n c =1,48 et n g =1,46.
Exercice 4 : Prisme
On utilise un prisme de verre d’indice n = 1,50. Sa section principale est un triangle ABC,
rectangle en A tel que l’angle en B soit égal à 70°. Un rayon lumineux dans le plan ABC
rencontre le prisme en I sur le côté AB perpendiculairement à AB.
1- Sachant que le rayon incident est dans l’air, étudier la marche de la lumière jusqu’à la sortie
du prisme.
2- On plonge le prisme dans un liquide d’indice n’. Entre quelles limites doit être compris
l’indice n’ si l’on veut que la lumière ne subisse qu’une seule réflexion totale ?
air
IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 2/14
Exercice 5 : Miroir plan
Déterminer la position et la nature de l’image d’un objet réel à travers un miroir plan.
Même question avec un objet virtuel.
Exercice 6 : Miroirs plans
On considère deux miroirs plans perpendiculaires. Combien d’images possède l’objet A ?
Exercice 7 : Miroirs plans
Soit un objet situé entre deux miroirs parallèles. Combien d’images possède l’objet ?
Exercice 8 : Miroir sphérique
Déterminer la position des foyers d’un miroir sphérique concave de rayon R.
Exercice 9 : Miroir sphérique
Déterminer la position des foyers d’un miroir sphérique convexe de rayon R
Exercice 10 : Image d’un poisson dans un aquarium
Soit A un élément ponctuel du poisson. Trouver la position de l’image A’ de A à travers le
dioptre eau-air.
En déduire l’image globale du poisson.
air eau
A
A
IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 3/14
Exercice 11 : Lentilles minces
a) Soit une lentille de distance focale f ’ = +3 cm.
On considère un objet perpendiculaire à l’axe optique de taille 2 cm respectivement à 4 cm et
2 cm en avant du centre optique. Déterminer graphiquement l’image de l’objet dans chaque
cas (échelle 1/1).
Même question avec un objet virtuel situé à 10 cm du centre optique.
b) Soit une lentille de distance focale f ’ = -3 cm.
Trouver l’image d’un objet réel de taille 2 cm situé à 5 cm du centre optique.
Même question avec un objet virtuel situé à 1,5 cm puis 5 cm du centre optique.
c) Retrouver les résultats précédents par le calcul algébrique.
Exercice 12 : Loupe
Un timbre poste est observé à travers une lentille convergente de distance focale +8 cm,
faisant office de loupe. Le timbre de dimensions (3 cm x 2 cm) est situé à 6 cm de la lentille
supposée mince.
a- Déterminer les caractéristiques de l’image (position, nature, grandeur et sens par rapport à
l’objet).
b- Tracer la marche du faisceau lumineux issu d’un point de l’objet et pénétrant dans la
lentille de diamètre 4 cm (échelle ½).
Exercice 13
Un timbre poste est observé à travers une lentille de vergence – 4 δ.
a- Montrer que cette lentille donne toujours d’un objet réel une image virtuelle.
b- Construire l’image A’B’ de l’objet AB.
c- Où situer l’objet par rapport à la lentille pour que l’image qu’elle en donne ait le
grandissement 0,5 ?
Exercice 14 : Lunette astronomique
Par définition, le diamètre apparent d’un objet est l’angle sous lequel il est vu.
1- Calculer le diamètre apparent α de la Lune vue depuis la Terre.
Données : diamètre de la Lune : 3450 km ; distance moyenne Terre - Lune : 380 000 km.
2- La Lune est maintenant observée à travers une lunette astronomique.
Celle-ci est constituée d’une lentille convergente L1 de grande distance focale f ’1 (appelée
objectif) et d’une lentille L2 convergente de plus petite distance focale f ’2 servant de loupe
(appelée oculaire). Les deux lentilles sont coaxiales.
L’image donnée par la lunette est située à l’infini.
IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 4/14
a- Déterminer l’image A1B1 donnée par l’objectif, puis sa position par rapport à l’oculaire.
b- Calculer le diamètre apparent α’ sous lequel est vue, à travers la lunette, la Lune par
l’observateur et comparer α’ au diamètre apparent α de la Lune à « l’œil nu ».
Données : f ’1 = +5 m et f ’2 = +10 cm.
Exercice 15
Vérifier que la vergence d’une lentille mince plan convexe sphérique, de rayon de courbure R
et d’indice relatif n est :
R
1
1)(nC −=
A.N. Calculer le rayon de courbure d’une lentille en verre crown d’indice absolu 1,52 et de
distance focale +200 mm. En déduire l’épaisseur au centre pour une lentille de diamètre
extérieur D = 40 mm.
IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 5/14
n
nair=1i=45°
CORRIGES
Exercice 1
La loi de la réfraction donne : nair sin i = nvitre sin r et : nvitre sin r’ = nair sin i’
Les faces de la vitre sont parallèles : r’ = r
i’ est donc égal à i : la lumière n’est pas déviée (le rayon incident et le rayon émergent ont la
même direction).
Il se produit un décalage d qui est maximal quand
i=90° (incidence rasante) : dmax = e = 1 cm.
Si les faces de la vitre ne sont pas parallèles, la lumière
est déviée (i’≠ i).
Exercice 2
Pour qu’il y ait réflexion totale il faut deux conditions :
n > nair et : i > iC
iC désigne l’angle critique avec : sin iC
n
nair
=
iC < 45° ⇒ n > 41,12
45sin
nair
≈≈
°
Il y a donc réflexion totale si n > 1,41.
Le prisme se comporte alors comme un miroir.
air
air
vitre
i
i'
r
r'
d
e
IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 6/14
Exercice 3
La lumière se propage dans la fibre par une succession de réflexion totale.
Il faut donc que : i’ > i’C avec : sin i’C
c
g
n
n
=
Plaçons nous à la limite : i’ = i’C : sin imax = ON
i’ + r = 90°
Loi de la réfraction : ON = nc sin r = nc sin(90°-i’) = nc cos i’
sin²i’ + cos²i’ = 1 d’où : 1
n
ON
n
n
2
c
2
c
g
=





+





Finalement : ²n²nON gc −=
A.N. ON = 0,24 soit un angle maximal de 14°.
Exercice 4
1- Calculons l’angle critique pour le passage du verre dans l’air :
sin iC
verre
air
n
n
= d’où : iC ≈ 41°
En I1, l’angle d’incidence est supérieur à l’angle critique : 70° > iC = 41°
Il y a donc réflexion totale en I1.
En I2, l’angle d’incidence est supérieur à l’angle critique : 50° > iC
Il y a réflexion totale en I2.
En I3, l’angle d’incidence est inférieur à l’angle critique : 30° < iC
Il y a donc réflexion partielle en I3.
Finalement, la lumière sort du prisme en I3.
gaine
optique
coeur
i'
I
i
r
C
B
A
I
I1
I2
I3
70° 50°
30°
IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 7/14
2- La condition pour avoir réflexion totale en I1 est : 70° > iC =arcsin 





n
'n
n’ < n sin 70° n’ < 1,410
La condition pour avoir réflexion partielle en I2 est : 50° < iC
n’ > n sin 50° n’ > 1,149
Il faut donc que : 1,149 < n’ < 1,410
En résumé :
n’ > 1,410 : sortie en I1
1,149 < n’ < 1,410 : sortie en I2
1 < n’ < 1,149 : sortie en I3
Exercice 5
Image et objet sont symétriques par rapport au miroir :
Exercice 6
L’objet (réel) possède 3 images virtuelles.
A’1 et A’2 sont obtenues par simple réflexion comme
dans l’exercice précédent ; A’3 est obtenue par
double réflexion.
A
A'1
A'2
A'3
objet
réel
A' A' AA
image
virtuelle
image
réelle
objet
virtuel
IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 8/14
Exercice 7
L’objet (réel) A possède une infinité d’images (virtuelles).
Exercice 8
Par définition, le foyer image F’ est l’image d’un objet situé à l’infini.
Pour des raisons de symétrie, F’ est situé au milieu de [OS] avec R = OS.
Par définition, le foyer objet F donne une image à l’infini.
On remarque que F = F’.
Les deux foyers sont réels.
Exercice 9
Les deux foyers sont virtuels.
O F=F'
S
F=F'S O
A A'1 A'3A''1A''3 A''2A'2A'4 A''4
IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 9/14
Exercice 10
On montre que : OA’ = OA / n
n désigne l’indice de réfraction de l’eau
En effet : n sin i1 = sin i2
On suppose que i1 est petit :
sin i1 ≈ i1 et sin i2 ≈ i2
tan i1 ≈ i1 et tan i2 ≈ i2
D’où : n i1 = i2
tan i1 = OH / OA tan i2 = OH / OA’
OA’ / OA = tan i1 / tan i2 = i1 / i2 = 1 / n
Finalement : OA’ = OA / n
L’indice de l’eau est d’environ 1,33 : OA’≈ OA
4
3
Un poisson qui l’on croit être à 75 cm de la paroi (OA’) est en fait à 1 m (OA) : il y a
rapprochement apparent.
Image globale du poisson :
air eau
AA'
A
A'
O A
A'
O
H
i1
i2
i2
i1
air eau
IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 10/14
Exercice 11
a)
b)
O
+F'
FA
B
A'
B'
1 cm
O
+F'
F
1 cm
A1
B1
A'1
B'1
O
+
F'F
1 cm
A2
B2
A'2
B'2
O
+F
F'A
B
A'
B'
1 cm
IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 11/14
c) On utilise les relations de conjugaison.
a) f ’= +3 cm
- objet réel AB : p = -4 cm
'f
1
p
1
'p
1
=− d’où : p’ = +12 cm (image réelle)
Grandissement :
p
'p
OA
'OA
==γ = -3
L’image est 3 fois plus grande que l’objet (A’B’= 3x2 = 6 cm) et renversée.
- objet réel A1B1 : p = -2 cm d’où : p’ = -6 cm (image virtuelle)
Grandissement : γ = +3
L’image est 3 fois plus grande que l’objet (6 cm) et de même sens (image droite).
- objet virtuel A2B2 : p = +10 cm d’où : p’≈ +2,3 cm (image réelle)
Grandissement : γ ≈ +0,23
L’image est droite et a une taille d’environ 0,46 cm.
b) f ’= -3 cm
- objet réel AB : p = -5 cm d’où : p’ = -1,875 cm (image virtuelle)
Grandissement : γ = + 0,375
- objet virtuel A1B1 : p = +1,5 cm d’où : p’ = +3 cm (image réelle)
O
+F
F'
1 cm
A2
B2
A'2
B'2
O
+F
F'
1 cm
A1
B1
A'1
B'1
IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 12/14
Grandissement : γ = + 2
- objet virtuel A2B2 : p = +5 cm d’où : p’ = -7,5 cm (image virtuelle)
Grandissement : γ = -1,5
Exercice 12
a- On utilise les relations de conjugaison :
f ’ = +8 cm
Timbre : objet réel AB : p = -6 cm d’où : p’ = -24 cm (image virtuelle)
Grandissement : γ = +4 (image droite)
Taille de l’image du timbre : 12 cm x 8 cm.
b-
Intéressons-nous par exemple au point B du timbre (situé à 2 cm de l’axe) :
Exercice 13
a- C = – 4 δ : il s’agit d’une lentille divergente (f ’ = 1/C < 0)
L’objet est réel donc p < 0.
Relation de conjugaison :
'f
1
p
1
'p
1
=−
'f
1
p
1
'p
1
+=
p < 0 et f ’ < 0 donc p’ est négatif et l’image est nécessairement virtuelle.
b- f ’ = -25 cm
O
+F'
F
2 cm
A
B
A'
B'
O
+F'
F
2 cm
A
B
A'
B'
IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 13/14
AB est l’objet réel (le timbre) de taille et de position quelconque :
c- Utilisons les relations de conjugaison :
γ = +0,5 d’où : p’ = 0,5 p
'f
1
p
1
p5,0
1
=− d’où : p = f ’ = -25 cm.
Il faut donc que l’objet soit dans le plan focal image :
Exercice 14
1-
tan α ≈ d / D d’où : α ≈ 0,52°
2- a-
L’objet (la Lune) peut être considéré à l’infini.
L’image A1B1 se situe donc dans le plan focal image de l’objectif (O1A1 = f ’1 = 5 m).
b- Avec l’oculaire, on désire une image à l’infini : l’objet A1B1 doit se situer dans le plan focal
objet de l’oculaire (A1O2 = f ’2 = 10 cm) :
O
+F
F'A
B
A'
B'
5 cm
O
+F
F'
A
B
A'
B'
5 cm
Terre
Lune
D=380 000 km
d=3450 km
α
IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 14/14
D=40 mm
e
R
α
La lunette est réglée quand la distance entre les deux lentilles est égale à f ’1 + f ’2 = 5,10 m.
tan α = A1B1 / f ’1
tan α’ = A1B1 / f ’2
D’où : tan α’/tan α = f ’1/f ’2 =50
α ≈ 0,52° : α’ ≈ 24,4°
G = α’/α est le grossissement de la lunette.
Ici, G ≈ 50 (= f ’1/f ’2).
Exercice 15
La formule générale est : 





−−=
21 OC
1
OC
1
)1n(C
Un plan est assimilable à une sphère de rayon infini : ∞=1OC
ROC2 −= d’où :
R
1
1)(nC −=
A.N.
f ’ = +200 mm ⇒ C = +5 δ ⇒ R = 104 mm.
e = R(1- cos α)
sin α =
R2
D
d’où : α ≈ 11,09 ° et : e ≈ 1,94 mm
O1
+
F'1
=F2
A1
B1
O2 F'2
oculaireobjectif
α
α
α'
f '1 f '2
Lune

Contenu connexe

Tendances

SINUSITE MAXILLAIRE D'ORIGINE DENTAIRE
SINUSITE MAXILLAIRE D'ORIGINE DENTAIRESINUSITE MAXILLAIRE D'ORIGINE DENTAIRE
SINUSITE MAXILLAIRE D'ORIGINE DENTAIREMede Space
 
les articulateurs et les arcs
les articulateurs et les arcs les articulateurs et les arcs
les articulateurs et les arcs Abdeldjalil Gadra
 
1 generalites chirurgie parodontale
1  generalites chirurgie parodontale1  generalites chirurgie parodontale
1 generalites chirurgie parodontaleAbdeldjalil Gadra
 
268464941 endodontie-cours-1
268464941 endodontie-cours-1268464941 endodontie-cours-1
268464941 endodontie-cours-1mii va
 
Dents de sagesse et anatomie
Dents de sagesse et anatomieDents de sagesse et anatomie
Dents de sagesse et anatomieFiras Kassab
 
Examen exobuccal en parodontologie
Examen exobuccal en parodontologieExamen exobuccal en parodontologie
Examen exobuccal en parodontologieMounir ZAGHEZ
 
Spr ue3.1 poly cours et exercices
Spr ue3.1   poly cours et exercicesSpr ue3.1   poly cours et exercices
Spr ue3.1 poly cours et exercicesElsa von Licy
 
cours de microscope
cours de microscopecours de microscope
cours de microscopeMarc Evin
 
Cours sur Les montages à Amplificateurs Opérationnels
Cours sur Les montages à Amplificateurs OpérationnelsCours sur Les montages à Amplificateurs Opérationnels
Cours sur Les montages à Amplificateurs Opérationnelsmorin moli
 
Croissance et développement partie 3 patron de croissance du complexe dentofa...
Croissance et développement partie 3 patron de croissance du complexe dentofa...Croissance et développement partie 3 patron de croissance du complexe dentofa...
Croissance et développement partie 3 patron de croissance du complexe dentofa...Dr Sylvain Chamberland
 
La physiologie de l'organe dentaire
La physiologie de l'organe dentaireLa physiologie de l'organe dentaire
La physiologie de l'organe dentaireAbdeldjalil Gadra
 
Limites classiques de toutes les fonctions 4
Limites classiques de toutes les fonctions 4Limites classiques de toutes les fonctions 4
Limites classiques de toutes les fonctions 4ulrich loemba
 
Electrocinétique class prépas
Electrocinétique class prépasElectrocinétique class prépas
Electrocinétique class prépasKhadda Aziz
 
8 grafcet avec reprise de séquence
8  grafcet avec reprise de séquence8  grafcet avec reprise de séquence
8 grafcet avec reprise de séquenceomar bllaouhamou
 
Chap nombres complexes
Chap nombres complexesChap nombres complexes
Chap nombres complexesKarim Amane
 

Tendances (20)

SINUSITE MAXILLAIRE D'ORIGINE DENTAIRE
SINUSITE MAXILLAIRE D'ORIGINE DENTAIRESINUSITE MAXILLAIRE D'ORIGINE DENTAIRE
SINUSITE MAXILLAIRE D'ORIGINE DENTAIRE
 
les articulateurs et les arcs
les articulateurs et les arcs les articulateurs et les arcs
les articulateurs et les arcs
 
Les incisives
Les incisivesLes incisives
Les incisives
 
1 generalites chirurgie parodontale
1  generalites chirurgie parodontale1  generalites chirurgie parodontale
1 generalites chirurgie parodontale
 
268464941 endodontie-cours-1
268464941 endodontie-cours-1268464941 endodontie-cours-1
268464941 endodontie-cours-1
 
Dents de sagesse et anatomie
Dents de sagesse et anatomieDents de sagesse et anatomie
Dents de sagesse et anatomie
 
Examen exobuccal en parodontologie
Examen exobuccal en parodontologieExamen exobuccal en parodontologie
Examen exobuccal en parodontologie
 
Spr ue3.1 poly cours et exercices
Spr ue3.1   poly cours et exercicesSpr ue3.1   poly cours et exercices
Spr ue3.1 poly cours et exercices
 
Exo alcool 2
Exo alcool 2Exo alcool 2
Exo alcool 2
 
cours de microscope
cours de microscopecours de microscope
cours de microscope
 
Cours sur Les montages à Amplificateurs Opérationnels
Cours sur Les montages à Amplificateurs OpérationnelsCours sur Les montages à Amplificateurs Opérationnels
Cours sur Les montages à Amplificateurs Opérationnels
 
Croissance et développement partie 3 patron de croissance du complexe dentofa...
Croissance et développement partie 3 patron de croissance du complexe dentofa...Croissance et développement partie 3 patron de croissance du complexe dentofa...
Croissance et développement partie 3 patron de croissance du complexe dentofa...
 
Asepsie ,histo, radio
Asepsie ,histo, radioAsepsie ,histo, radio
Asepsie ,histo, radio
 
La physiologie de l'organe dentaire
La physiologie de l'organe dentaireLa physiologie de l'organe dentaire
La physiologie de l'organe dentaire
 
Limites classiques de toutes les fonctions 4
Limites classiques de toutes les fonctions 4Limites classiques de toutes les fonctions 4
Limites classiques de toutes les fonctions 4
 
Téléradiographie
TéléradiographieTéléradiographie
Téléradiographie
 
Electrocinétique class prépas
Electrocinétique class prépasElectrocinétique class prépas
Electrocinétique class prépas
 
8 grafcet avec reprise de séquence
8  grafcet avec reprise de séquence8  grafcet avec reprise de séquence
8 grafcet avec reprise de séquence
 
Chap nombres complexes
Chap nombres complexesChap nombres complexes
Chap nombres complexes
 
interventions à lambeaux
interventions à lambeauxinterventions à lambeaux
interventions à lambeaux
 

Similaire à T doptiquegeometrique exoplus

Similaire à T doptiquegeometrique exoplus (20)

Les Miroirs Courbes
Les Miroirs CourbesLes Miroirs Courbes
Les Miroirs Courbes
 
Lentilles minces
Lentilles mincesLentilles minces
Lentilles minces
 
Compte rendu n°2(focométrie)
Compte rendu  n°2(focométrie)Compte rendu  n°2(focométrie)
Compte rendu n°2(focométrie)
 
Giao trinh quang hoc.1089021
Giao trinh quang hoc.1089021Giao trinh quang hoc.1089021
Giao trinh quang hoc.1089021
 
Le microscope
Le microscope Le microscope
Le microscope
 
6 les miroirs courbes
6 les miroirs courbes6 les miroirs courbes
6 les miroirs courbes
 
Dossier Cgenial Amasgique
Dossier Cgenial AmasgiqueDossier Cgenial Amasgique
Dossier Cgenial Amasgique
 
Projet Optique
Projet OptiqueProjet Optique
Projet Optique
 
cnc-mp-2011-physique-2-corrige (2bh).pdf
cnc-mp-2011-physique-2-corrige (2bh).pdfcnc-mp-2011-physique-2-corrige (2bh).pdf
cnc-mp-2011-physique-2-corrige (2bh).pdf
 
Cours d'optique géométrique
Cours d'optique géométriqueCours d'optique géométrique
Cours d'optique géométrique
 
Le microscope.pptx
Le microscope.pptxLe microscope.pptx
Le microscope.pptx
 
Présentation Lentilles
Présentation LentillesPrésentation Lentilles
Présentation Lentilles
 
Giao trinh quang hoc.1089020
Giao trinh quang hoc.1089020Giao trinh quang hoc.1089020
Giao trinh quang hoc.1089020
 
Cours de la 2ème Semaine.pdf
Cours de la 2ème Semaine.pdfCours de la 2ème Semaine.pdf
Cours de la 2ème Semaine.pdf
 
miroirs courbes (concaves)
miroirs courbes (concaves)miroirs courbes (concaves)
miroirs courbes (concaves)
 
Cnc 2009 mp_physique_1
Cnc 2009 mp_physique_1Cnc 2009 mp_physique_1
Cnc 2009 mp_physique_1
 
Chapitre 13 Les lentilles
Chapitre 13 Les lentillesChapitre 13 Les lentilles
Chapitre 13 Les lentilles
 
Cnc 2009 mp_physique_1_corrige
Cnc 2009 mp_physique_1_corrigeCnc 2009 mp_physique_1_corrige
Cnc 2009 mp_physique_1_corrige
 
Cours de la 1ère semaine.pptx
Cours de la 1ère semaine.pptxCours de la 1ère semaine.pptx
Cours de la 1ère semaine.pptx
 
Progression
ProgressionProgression
Progression
 

Plus de bades12

Ex determ
Ex determEx determ
Ex determbades12
 
Cours nombres reels
Cours nombres reelsCours nombres reels
Cours nombres reelsbades12
 
Cours derive d'une fonctions
Cours  derive d'une fonctionsCours  derive d'une fonctions
Cours derive d'une fonctionsbades12
 
Cours groupe
Cours groupeCours groupe
Cours groupebades12
 
Cours arithmetique
Cours arithmetiqueCours arithmetique
Cours arithmetiquebades12
 
Cours ensembles
Cours ensemblesCours ensembles
Cours ensemblesbades12
 
Ch logique cours
Ch logique coursCh logique cours
Ch logique coursbades12
 
Nbr complexes
Nbr complexesNbr complexes
Nbr complexesbades12
 
Cv p 214
Cv p 214Cv p 214
Cv p 214bades12
 

Plus de bades12 (20)

Ex determ
Ex determEx determ
Ex determ
 
Cours nombres reels
Cours nombres reelsCours nombres reels
Cours nombres reels
 
Cours derive d'une fonctions
Cours  derive d'une fonctionsCours  derive d'une fonctions
Cours derive d'une fonctions
 
Cours groupe
Cours groupeCours groupe
Cours groupe
 
Cours arithmetique
Cours arithmetiqueCours arithmetique
Cours arithmetique
 
Cours ensembles
Cours ensemblesCours ensembles
Cours ensembles
 
Ch logique cours
Ch logique coursCh logique cours
Ch logique cours
 
Nbr complexes
Nbr complexesNbr complexes
Nbr complexes
 
Cv p 214
Cv p 214Cv p 214
Cv p 214
 
12
1212
12
 
5
55
5
 
3 a-1
3 a-13 a-1
3 a-1
 
4 a-2
4 a-24 a-2
4 a-2
 
1 v-5
1 v-51 v-5
1 v-5
 
1 v-4
1 v-41 v-4
1 v-4
 
1 v-2
1 v-21 v-2
1 v-2
 
1 v-1
1 v-11 v-1
1 v-1
 
1 t-6
1 t-61 t-6
1 t-6
 
1 t-5
1 t-51 t-5
1 t-5
 
1 t-3
1 t-31 t-3
1 t-3
 

T doptiquegeometrique exoplus

  • 1. IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 1/14 EXERCICES D’OPTIQUE GEOMETRIQUE ENONCES Exercice 1 : Vitre Montrer que la lumière n’est pas déviée par un passage à travers une vitre. Pour une vitre d’épaisseur 1 cm, que vaut le décalage latéral maximal ? Si la vitre n’a pas ses faces rigoureusement parallèles, que se passe-t-il ? Exercice 2 : Prisme à réflexion totale A quelle relation doit satisfaire l’indice n d’un prisme isocèle rectangle utilisé dans les conditions de la figure pour que l’on se trouve dans le cas d’une réflexion totale ? Comment se comporte alors le prisme ? A partir de ce prisme, proposer un montage permettant de renvoyer en sens inverse la lumière. Exercice 3 : Fibre optique Une fibre optique à saut d’indice est constituée d’un coeur (cylindre très long de diamètre très faible) et d’une gaine (tube de matière transparente qui entoure le coeur). On appelle ouverture numérique ON de la fibre, le sinus de l’angle d’incidence maximal pour lequel les rayons qui pénètrent dans le coeur sont transmis jusqu’à la sortie. Calculer la valeur de ON pour une fibre connaissant n c (indice du coeur) et n g (indice de la gaine). Faire l’application numérique pour n c =1,48 et n g =1,46. Exercice 4 : Prisme On utilise un prisme de verre d’indice n = 1,50. Sa section principale est un triangle ABC, rectangle en A tel que l’angle en B soit égal à 70°. Un rayon lumineux dans le plan ABC rencontre le prisme en I sur le côté AB perpendiculairement à AB. 1- Sachant que le rayon incident est dans l’air, étudier la marche de la lumière jusqu’à la sortie du prisme. 2- On plonge le prisme dans un liquide d’indice n’. Entre quelles limites doit être compris l’indice n’ si l’on veut que la lumière ne subisse qu’une seule réflexion totale ? air
  • 2. IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 2/14 Exercice 5 : Miroir plan Déterminer la position et la nature de l’image d’un objet réel à travers un miroir plan. Même question avec un objet virtuel. Exercice 6 : Miroirs plans On considère deux miroirs plans perpendiculaires. Combien d’images possède l’objet A ? Exercice 7 : Miroirs plans Soit un objet situé entre deux miroirs parallèles. Combien d’images possède l’objet ? Exercice 8 : Miroir sphérique Déterminer la position des foyers d’un miroir sphérique concave de rayon R. Exercice 9 : Miroir sphérique Déterminer la position des foyers d’un miroir sphérique convexe de rayon R Exercice 10 : Image d’un poisson dans un aquarium Soit A un élément ponctuel du poisson. Trouver la position de l’image A’ de A à travers le dioptre eau-air. En déduire l’image globale du poisson. air eau A A
  • 3. IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 3/14 Exercice 11 : Lentilles minces a) Soit une lentille de distance focale f ’ = +3 cm. On considère un objet perpendiculaire à l’axe optique de taille 2 cm respectivement à 4 cm et 2 cm en avant du centre optique. Déterminer graphiquement l’image de l’objet dans chaque cas (échelle 1/1). Même question avec un objet virtuel situé à 10 cm du centre optique. b) Soit une lentille de distance focale f ’ = -3 cm. Trouver l’image d’un objet réel de taille 2 cm situé à 5 cm du centre optique. Même question avec un objet virtuel situé à 1,5 cm puis 5 cm du centre optique. c) Retrouver les résultats précédents par le calcul algébrique. Exercice 12 : Loupe Un timbre poste est observé à travers une lentille convergente de distance focale +8 cm, faisant office de loupe. Le timbre de dimensions (3 cm x 2 cm) est situé à 6 cm de la lentille supposée mince. a- Déterminer les caractéristiques de l’image (position, nature, grandeur et sens par rapport à l’objet). b- Tracer la marche du faisceau lumineux issu d’un point de l’objet et pénétrant dans la lentille de diamètre 4 cm (échelle ½). Exercice 13 Un timbre poste est observé à travers une lentille de vergence – 4 δ. a- Montrer que cette lentille donne toujours d’un objet réel une image virtuelle. b- Construire l’image A’B’ de l’objet AB. c- Où situer l’objet par rapport à la lentille pour que l’image qu’elle en donne ait le grandissement 0,5 ? Exercice 14 : Lunette astronomique Par définition, le diamètre apparent d’un objet est l’angle sous lequel il est vu. 1- Calculer le diamètre apparent α de la Lune vue depuis la Terre. Données : diamètre de la Lune : 3450 km ; distance moyenne Terre - Lune : 380 000 km. 2- La Lune est maintenant observée à travers une lunette astronomique. Celle-ci est constituée d’une lentille convergente L1 de grande distance focale f ’1 (appelée objectif) et d’une lentille L2 convergente de plus petite distance focale f ’2 servant de loupe (appelée oculaire). Les deux lentilles sont coaxiales. L’image donnée par la lunette est située à l’infini.
  • 4. IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 4/14 a- Déterminer l’image A1B1 donnée par l’objectif, puis sa position par rapport à l’oculaire. b- Calculer le diamètre apparent α’ sous lequel est vue, à travers la lunette, la Lune par l’observateur et comparer α’ au diamètre apparent α de la Lune à « l’œil nu ». Données : f ’1 = +5 m et f ’2 = +10 cm. Exercice 15 Vérifier que la vergence d’une lentille mince plan convexe sphérique, de rayon de courbure R et d’indice relatif n est : R 1 1)(nC −= A.N. Calculer le rayon de courbure d’une lentille en verre crown d’indice absolu 1,52 et de distance focale +200 mm. En déduire l’épaisseur au centre pour une lentille de diamètre extérieur D = 40 mm.
  • 5. IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 5/14 n nair=1i=45° CORRIGES Exercice 1 La loi de la réfraction donne : nair sin i = nvitre sin r et : nvitre sin r’ = nair sin i’ Les faces de la vitre sont parallèles : r’ = r i’ est donc égal à i : la lumière n’est pas déviée (le rayon incident et le rayon émergent ont la même direction). Il se produit un décalage d qui est maximal quand i=90° (incidence rasante) : dmax = e = 1 cm. Si les faces de la vitre ne sont pas parallèles, la lumière est déviée (i’≠ i). Exercice 2 Pour qu’il y ait réflexion totale il faut deux conditions : n > nair et : i > iC iC désigne l’angle critique avec : sin iC n nair = iC < 45° ⇒ n > 41,12 45sin nair ≈≈ ° Il y a donc réflexion totale si n > 1,41. Le prisme se comporte alors comme un miroir. air air vitre i i' r r' d e
  • 6. IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 6/14 Exercice 3 La lumière se propage dans la fibre par une succession de réflexion totale. Il faut donc que : i’ > i’C avec : sin i’C c g n n = Plaçons nous à la limite : i’ = i’C : sin imax = ON i’ + r = 90° Loi de la réfraction : ON = nc sin r = nc sin(90°-i’) = nc cos i’ sin²i’ + cos²i’ = 1 d’où : 1 n ON n n 2 c 2 c g =      +      Finalement : ²n²nON gc −= A.N. ON = 0,24 soit un angle maximal de 14°. Exercice 4 1- Calculons l’angle critique pour le passage du verre dans l’air : sin iC verre air n n = d’où : iC ≈ 41° En I1, l’angle d’incidence est supérieur à l’angle critique : 70° > iC = 41° Il y a donc réflexion totale en I1. En I2, l’angle d’incidence est supérieur à l’angle critique : 50° > iC Il y a réflexion totale en I2. En I3, l’angle d’incidence est inférieur à l’angle critique : 30° < iC Il y a donc réflexion partielle en I3. Finalement, la lumière sort du prisme en I3. gaine optique coeur i' I i r C B A I I1 I2 I3 70° 50° 30°
  • 7. IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 7/14 2- La condition pour avoir réflexion totale en I1 est : 70° > iC =arcsin       n 'n n’ < n sin 70° n’ < 1,410 La condition pour avoir réflexion partielle en I2 est : 50° < iC n’ > n sin 50° n’ > 1,149 Il faut donc que : 1,149 < n’ < 1,410 En résumé : n’ > 1,410 : sortie en I1 1,149 < n’ < 1,410 : sortie en I2 1 < n’ < 1,149 : sortie en I3 Exercice 5 Image et objet sont symétriques par rapport au miroir : Exercice 6 L’objet (réel) possède 3 images virtuelles. A’1 et A’2 sont obtenues par simple réflexion comme dans l’exercice précédent ; A’3 est obtenue par double réflexion. A A'1 A'2 A'3 objet réel A' A' AA image virtuelle image réelle objet virtuel
  • 8. IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 8/14 Exercice 7 L’objet (réel) A possède une infinité d’images (virtuelles). Exercice 8 Par définition, le foyer image F’ est l’image d’un objet situé à l’infini. Pour des raisons de symétrie, F’ est situé au milieu de [OS] avec R = OS. Par définition, le foyer objet F donne une image à l’infini. On remarque que F = F’. Les deux foyers sont réels. Exercice 9 Les deux foyers sont virtuels. O F=F' S F=F'S O A A'1 A'3A''1A''3 A''2A'2A'4 A''4
  • 9. IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 9/14 Exercice 10 On montre que : OA’ = OA / n n désigne l’indice de réfraction de l’eau En effet : n sin i1 = sin i2 On suppose que i1 est petit : sin i1 ≈ i1 et sin i2 ≈ i2 tan i1 ≈ i1 et tan i2 ≈ i2 D’où : n i1 = i2 tan i1 = OH / OA tan i2 = OH / OA’ OA’ / OA = tan i1 / tan i2 = i1 / i2 = 1 / n Finalement : OA’ = OA / n L’indice de l’eau est d’environ 1,33 : OA’≈ OA 4 3 Un poisson qui l’on croit être à 75 cm de la paroi (OA’) est en fait à 1 m (OA) : il y a rapprochement apparent. Image globale du poisson : air eau AA' A A' O A A' O H i1 i2 i2 i1 air eau
  • 10. IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 10/14 Exercice 11 a) b) O +F' FA B A' B' 1 cm O +F' F 1 cm A1 B1 A'1 B'1 O + F'F 1 cm A2 B2 A'2 B'2 O +F F'A B A' B' 1 cm
  • 11. IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 11/14 c) On utilise les relations de conjugaison. a) f ’= +3 cm - objet réel AB : p = -4 cm 'f 1 p 1 'p 1 =− d’où : p’ = +12 cm (image réelle) Grandissement : p 'p OA 'OA ==γ = -3 L’image est 3 fois plus grande que l’objet (A’B’= 3x2 = 6 cm) et renversée. - objet réel A1B1 : p = -2 cm d’où : p’ = -6 cm (image virtuelle) Grandissement : γ = +3 L’image est 3 fois plus grande que l’objet (6 cm) et de même sens (image droite). - objet virtuel A2B2 : p = +10 cm d’où : p’≈ +2,3 cm (image réelle) Grandissement : γ ≈ +0,23 L’image est droite et a une taille d’environ 0,46 cm. b) f ’= -3 cm - objet réel AB : p = -5 cm d’où : p’ = -1,875 cm (image virtuelle) Grandissement : γ = + 0,375 - objet virtuel A1B1 : p = +1,5 cm d’où : p’ = +3 cm (image réelle) O +F F' 1 cm A2 B2 A'2 B'2 O +F F' 1 cm A1 B1 A'1 B'1
  • 12. IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 12/14 Grandissement : γ = + 2 - objet virtuel A2B2 : p = +5 cm d’où : p’ = -7,5 cm (image virtuelle) Grandissement : γ = -1,5 Exercice 12 a- On utilise les relations de conjugaison : f ’ = +8 cm Timbre : objet réel AB : p = -6 cm d’où : p’ = -24 cm (image virtuelle) Grandissement : γ = +4 (image droite) Taille de l’image du timbre : 12 cm x 8 cm. b- Intéressons-nous par exemple au point B du timbre (situé à 2 cm de l’axe) : Exercice 13 a- C = – 4 δ : il s’agit d’une lentille divergente (f ’ = 1/C < 0) L’objet est réel donc p < 0. Relation de conjugaison : 'f 1 p 1 'p 1 =− 'f 1 p 1 'p 1 += p < 0 et f ’ < 0 donc p’ est négatif et l’image est nécessairement virtuelle. b- f ’ = -25 cm O +F' F 2 cm A B A' B' O +F' F 2 cm A B A' B'
  • 13. IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 13/14 AB est l’objet réel (le timbre) de taille et de position quelconque : c- Utilisons les relations de conjugaison : γ = +0,5 d’où : p’ = 0,5 p 'f 1 p 1 p5,0 1 =− d’où : p = f ’ = -25 cm. Il faut donc que l’objet soit dans le plan focal image : Exercice 14 1- tan α ≈ d / D d’où : α ≈ 0,52° 2- a- L’objet (la Lune) peut être considéré à l’infini. L’image A1B1 se situe donc dans le plan focal image de l’objectif (O1A1 = f ’1 = 5 m). b- Avec l’oculaire, on désire une image à l’infini : l’objet A1B1 doit se situer dans le plan focal objet de l’oculaire (A1O2 = f ’2 = 10 cm) : O +F F'A B A' B' 5 cm O +F F' A B A' B' 5 cm Terre Lune D=380 000 km d=3450 km α
  • 14. IUT de Nancy-Brabois Fabrice Sincère http://perso.orange.fr/fabrice.sincere/ page 14/14 D=40 mm e R α La lunette est réglée quand la distance entre les deux lentilles est égale à f ’1 + f ’2 = 5,10 m. tan α = A1B1 / f ’1 tan α’ = A1B1 / f ’2 D’où : tan α’/tan α = f ’1/f ’2 =50 α ≈ 0,52° : α’ ≈ 24,4° G = α’/α est le grossissement de la lunette. Ici, G ≈ 50 (= f ’1/f ’2). Exercice 15 La formule générale est :       −−= 21 OC 1 OC 1 )1n(C Un plan est assimilable à une sphère de rayon infini : ∞=1OC ROC2 −= d’où : R 1 1)(nC −= A.N. f ’ = +200 mm ⇒ C = +5 δ ⇒ R = 104 mm. e = R(1- cos α) sin α = R2 D d’où : α ≈ 11,09 ° et : e ≈ 1,94 mm O1 + F'1 =F2 A1 B1 O2 F'2 oculaireobjectif α α α' f '1 f '2 Lune