SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  40
Mourir sur l’Everest.
Pourquoi dites-vous,
que l’Everest devient
un parc d'attractions ?
Avec ses 8848 mètres l’Everest est le plus haut sommet du monde.
Il est situé au nord-ouest de la frontière Népal/Tibet (occupé par
la Chine). Pour son escalade il existe de nombreuses voies
classiques, les plus communes vers le sud du Népal,
plus faciles que vers le nord du Tibet. Un dénominateur
commun: traverser la "zone morte"à partir de 8000 m.
La zone morte.
L'oxygène y est insuffisant pour toute forme de vie. Le "mal des
montagnes" (hypoxie) y apparaît dès 2.400 mètres, ce qui peut
provoquer des hallucinations, de l’euphorie, faussant complètement
la réalité des situations. Selon les médecins, quand les symptômes
apparaissent, il ne reste qu'une ou deux minutes pour réagir.
Sur la photo, l'équipe Sergey Kofanov
vient au secours de Marco Epis très mal en point
Les dangers de l'Everest :Les dangers de l'Everest : la zone morte,la zone morte,
le mal des montagnes, les engelures et les crevasses de lale mal des montagnes, les engelures et les crevasses de la
peau. Des périodes d'acclimatation permettent d'éviter cela.peau. Des périodes d'acclimatation permettent d'éviter cela.
Gelures et hypothermie sont majorées par les dangers duGelures et hypothermie sont majorées par les dangers du
sol dissimulant de dangereuses crevasses sous la neige.sol dissimulant de dangereuses crevasses sous la neige.
L'exploitation touristique de l'Everest .
A signaler : le non-sens des personnes très riches qui se paient
un guide pour battre des records vers le sommet de l'Everest.
La progression commence toujours par un camp de base, suivi
de plusieurs camps successifs avant d'atteindre le sommet.
Tout cela coûte cher.
Route du sud.
La zone morte
commence
après le
Camp 4.
Le gouvernement Népalais facture 25 000 dollars US par personne
simplement pour obtenir l'autorisation de faire l'ascension, le
reste ne l'intéresse pas ! Personne ne se perd au sommet de
l'Everest : les marches le long des falaises sont aidées par des
"rampes" de cordes vous évitant une chute mortelle. Techniquement
il n’y a aucune difficulté, pour ces montées en paliers.
Ici, le dernier tronçon vers la crête ( la route du sud).
Certes laCertes la zone mortezone morte met sérieusement la vie en danger, car lemet sérieusement la vie en danger, car le
grimpeur terrassé par legrimpeur terrassé par le mal des montagnesmal des montagnes devient un fardeaudevient un fardeau
qu'il est impossible de ramener en zone de sécurité sinon au risquequ'il est impossible de ramener en zone de sécurité sinon au risque
des autres vies. A cette altitude, chaque pas est un calvaire, ledes autres vies. A cette altitude, chaque pas est un calvaire, le
cœur s’accélère, même au repos, pour fournir assez d'oxygène,cœur s’accélère, même au repos, pour fournir assez d'oxygène,
les grimpeurs étant, de plus, lourdement chargés du nécessaireles grimpeurs étant, de plus, lourdement chargés du nécessaire
vital, vêtements, bouteilles d'oxygène et médicaments.vital, vêtements, bouteilles d'oxygène et médicaments.
Ici, la route du nord.Ici, la route du nord.
Les hélicoptères ne peuvent pas atteindre le sommet,Les hélicoptères ne peuvent pas atteindre le sommet,
mis à part l'mis à part l'Eurocopter AS350,Eurocopter AS350, créé en 2005, qui réussit à restercréé en 2005, qui réussit à rester
stable quelques minutes, sans jamais se poser (neige molle).stable quelques minutes, sans jamais se poser (neige molle).
Vu le prix d’un hélicoptère il serait irréaliste de maintenirVu le prix d’un hélicoptère il serait irréaliste de maintenir
un hélicoptère au camp de base.un hélicoptère au camp de base.
Voilà ce qui est arrivé à un hélicoptère russeVoilà ce qui est arrivé à un hélicoptère russe
en 2003 qui essaya d'atterrir au camp de base:en 2003 qui essaya d'atterrir au camp de base:
deux morts sur neuf passagers.deux morts sur neuf passagers.
Comme on vient de le voir, un grimpeur terrassé qui ne
peux pas être redescendu est un homme mort qu'il faudra
abandonner dans la neige. Déplacer un cadavre est
inenvisageable il restera là, congelé.
Voilà le cadavre de Peter Boardman, disparu en 1982 en
essayant la route compliquée au nord-nord-ouest et
retrouvé 10 années plus tard, assis, comme s'il se reposait.
On estime que l'Everest a déjà tué plus de 200 grimpeurs :On estime que l'Everest a déjà tué plus de 200 grimpeurs :
150 n’ont jamais été retrouvés150 n’ont jamais été retrouvés et plus deet plus de 40 cadavres sont40 cadavres sont
visibles au sommetvisibles au sommet à l’air libre sur leur lieu de décès. Lesà l’air libre sur leur lieu de décès. Les
glaciers avancent, les cadavres aussi. Les corpsglaciers avancent, les cadavres aussi. Les corps
retrouvés deviennent des "lieux-dits"retrouvés deviennent des "lieux-dits"
repères d'ascension.repères d'ascension.
Cadavres abandonnés depuis quand ?
Le plus célèbre de ces cadavres est surnommé leLe plus célèbre de ces cadavres est surnommé le
""greetergreeter" parce qu'il montre un geste de salutation" parce qu'il montre un geste de salutation
avec les bras. Pourquoi cette posture ?avec les bras. Pourquoi cette posture ?
Un autre cadavres appelé les "bottes vertes" couleur des
chaussures qu’il portait. Il s'appelle Tsewang Paljor mort de
froid lors de la catastrophe du 11 mai 1996. Un mois glacial
et meurtrier dans l'histoire de la montagne : la cordée a été
prise dans une tempête de neige. Six d'entre eux décidèrent
de rebrousser chemin, Paljor avec deux autres continuèrent.
Son corps a été retrouvé prostré au lieu-dit "grotte de roches". Tous
ceux qui empruntent la route du sud doivent passer à moins d'un mètre
de lui : il y a encore sa corde près de lui (voir l'image).
Ce "coup de froid de 1996" a fait 15 morts en une seule journée :Ce "coup de froid de 1996" a fait 15 morts en une seule journée :
33 alpinistes avaient emprunté la route du sud provoquant un33 alpinistes avaient emprunté la route du sud provoquant un
embouteillage sur "Hillary Step" la seule paroi possible.embouteillage sur "Hillary Step" la seule paroi possible.
En partant à minuit du Camp 4 il faut de 10 à 12 heuresEn partant à minuit du Camp 4 il faut de 10 à 12 heures
pour gravir les 1000 mètres restants, pour arriver àpour gravir les 1000 mètres restants, pour arriver à
deux heures de l'après-midi (limite de sécurité de retourdeux heures de l'après-midi (limite de sécurité de retour
sinon c'est la mort assurée). La plupart des accidents sesinon c'est la mort assurée). La plupart des accidents se
produisent dans la descente. L’embouteillage avaitproduisent dans la descente. L’embouteillage avait
causé uncausé un retard irréparableretard irréparable. Une forte tempête,. Une forte tempête,
plus de visibilité dans la descente.plus de visibilité dans la descente.
Les sauveteurs n'ont réussi àLes sauveteurs n'ont réussi à
ramener que 4 personnes.ramener que 4 personnes.
Comme s'il s'agissait d'un parc d'attractions, les gens fontComme s'il s'agissait d'un parc d'attractions, les gens font
la queue pour atteindre le sommet de l'Everest par lala queue pour atteindre le sommet de l'Everest par la
route du sud en 2009.route du sud en 2009.
A côté de "A côté de "Bottes vertesBottes vertes" se trouve" se trouve David SharpDavid Sharp..
Le 15 mai 2006 à sa troisième tentative vers le sommet, il est tombé là.Le 15 mai 2006 à sa troisième tentative vers le sommet, il est tombé là.
Il avait fait plusieurs tentatives, tout seul, à partir du camp de base, niIl avait fait plusieurs tentatives, tout seul, à partir du camp de base, ni
oxygène, ni Sherpa, sans guide ni radio, sans médicaments, rien d'autre,oxygène, ni Sherpa, sans guide ni radio, sans médicaments, rien d'autre,
peut-être avec l'intention de battre un record. Un vrai scandale. Danspeut-être avec l'intention de battre un record. Un vrai scandale. Dans
sa descente, désespéré, il s'assit à côté desa descente, désespéré, il s'assit à côté de bottes vertesbottes vertes pour tenter depour tenter de
retrouver du souffle. 40 grimpeurs sont passés, sans le voir, devantretrouver du souffle. 40 grimpeurs sont passés, sans le voir, devant
David SharpDavid Sharp jusqu'à ce que l'expéditionjusqu'à ce que l'expédition Brice/Mark InglisBrice/Mark Inglis le retrouve.le retrouve.
CeCe Mark InglisMark Inglis qui avait perdu ses deux jambes par engelures enqui avait perdu ses deux jambes par engelures en
1982 est actuellement équipé de prothèses métalliques .1982 est actuellement équipé de prothèses métalliques .
David SharpDavid Sharp gauche et à droitegauche et à droite Mark InglisMark Inglis..
Le malheureux Sharp respirait encore. Inglis demanda, par radio,
des instructions au directeur du camp de base, Russell Brice, qui
lui a ordonné de continuer vers le sommet et puis l'aider à descendre
au retour. Une attitude incompréhensible :«ne compte que sur toi » :
les intérêts commerciaux d’équipements sont plus importants. Si
un client embauche un guide et un Sherpa pour grimper, il n'est
pas là pour pas pour faire le sauveteur ! En outre, les
guides n’ont pas le pouvoir de décisions .
En tout cas il eût l'ordre de continuer vers le sommet. Au retour
neuf heures plus tard, Jamie McGuinness et le guide Dawa Sherpa,
ont essayé de soulever Sharp, gelé, trop tard pour l'oxygène ! Ils
l'ont donc abandonné. L'expédition Brice (caméra de casque)
enregistra une brève conversation avec Sharp moribond :
"Mon nom est David Sharp et je suis avec Asian Trekking."
Francys Arsentiev aspirait à devenir le Première femme parvenant au
sommet sans oxygène. Ce qu'elle fit le 22 mai 1998 avec son mari Sergei
Arsentiev. Au cours de la descente le couple se sépare. Sergei arrive au
camp mais pas sa femme. Il y retourna pour voir, une décision qui le
condamnait immédiatement. L'expédition a trouvé le 23, Francys, semi-
consciente avec des gelures. Ils ont essayé de la traîner, il l'ont
abandonnée car c’était impossible. Sur le chemin du retour ils ont
rencontré Sergei qui montait chercher sa femme. Ce fut la dernière fois
qu'il a été vu vivant. Le 24, deux alpinistes expérimentés, Ian Woodall et
Cathy O'Dowd, ont trouvé le cadavre de Francys. Le piolet et de la corde
Sergei étaient là, mais lui avait disparu.
A gauche Francys Arsentiev et à droite Cathy O'Dowd.
Cathy O'Dowd a dit que Francys n’avait cessé sangloter pour ne pas être
abandonnée. Au bout d'une heure d'efforts sans résultats, Cathy et Ian
l'ont abandonnée. Ils entendaient ses prières, ses supplications tandis
qu’ils repartaient. Ce devait être terrible à entendre. Francys mourut
lentement toute seule, l'oxygène n'avait fait que prolonger son long
calvaire.
Sergei a été retrouvé un an plus tard, par l'expédition "Mallory et Irvine"
partie dans ce but. Sergei avait dévalé la pente à quelques mètres de son
épouse. Cathy O'Dowd avait eu une expérience similaire, en descendant
de son premier sommet. EIle avait rencontré Bruce Herrod, un grimpeur
réputé mais qui montait trop lentement. L'équipe de Cathy se rendit
compte qu'il était défaillant et de plus, il était bien trop tard pour
continuer. Il refusa de rebrousser chemin : le manque d'oxygène
avait provoqué une euphorie lui masquant la réalité des choses...
...... HerrodHerrod atteignit le sommet vers 17 heuresatteignit le sommet vers 17 heures
passées. Il se photographie et par radio contacte lapassées. Il se photographie et par radio contacte la
base. Tous sont présents ainsi que sa femme. Onbase. Tous sont présents ainsi que sa femme. On
l'invite à redescendre immédiatement, sa vie est enl'invite à redescendre immédiatement, sa vie est en
grand danger. Deux heures après il disparait.grand danger. Deux heures après il disparait.
L'appareil photo sera récupéré bien plusL'appareil photo sera récupéré bien plus
tard (voir le cliché).tard (voir le cliché).
Plus surprenant, le cas dePlus surprenant, le cas de Lincoln HallLincoln Hall. Surnommé le. Surnommé le
mort-vivant de l’ Everestmort-vivant de l’ Everest. Le 25 mai 2006 au retour du sommet. Le 25 mai 2006 au retour du sommet
il souffre soudainement du mal des montagnes : hallucinations !il souffre soudainement du mal des montagnes : hallucinations !
Les Sherpas font ce qu'ils peuvent jusqu'à manquer de matériel…Les Sherpas font ce qu'ils peuvent jusqu'à manquer de matériel…
Le chef d'équipe,Le chef d'équipe, Alexander AbramovAlexander Abramov, ordonne de retourner et, ordonne de retourner et
d'abandonnerd'abandonner HallHall. Arrivés au camp, il annonce à la presse la mort. Arrivés au camp, il annonce à la presse la mort
de son partenaire. Coup de théâtre : 7 h le lendemain matin unede son partenaire. Coup de théâtre : 7 h le lendemain matin une
équipe dirigée paréquipe dirigée par Dan MazurDan Mazur découvreedécouvree HallHall à plus de 8000 mètres,à plus de 8000 mètres,
assis les jambes croisées, sans gants, avec la combinaisonassis les jambes croisées, sans gants, avec la combinaison
rabattue sur la taille et le torse nu.rabattue sur la taille et le torse nu.
Il était en train de changer de chemise : pasIl était en train de changer de chemise : pas
de chapeau, pas de lunettes, pas de masque àde chapeau, pas de lunettes, pas de masque à
oxygène ou de bouteilles, pas de sac de couchage,oxygène ou de bouteilles, pas de sac de couchage,
pas de couvertures, pas de réserve d'eau. Quandpas de couvertures, pas de réserve d'eau. Quand
ils l'ont atteint un peu fatigué, il a dit :ils l'ont atteint un peu fatigué, il a dit :
"Surpris de me voir ici ?""Surpris de me voir ici ?"
MazurMazur a pris cette photo dea pris cette photo de HallHall peu depeu de
temps après l’avoir trouvé près du sommet.temps après l’avoir trouvé près du sommet.
Hallucinant : il était souriant, malgré le fait d'être sur le point deHallucinant : il était souriant, malgré le fait d'être sur le point de
perdre tous ses doigts et ses orteils.perdre tous ses doigts et ses orteils. MazurMazur annula son escaladeannula son escalade
et commença immédiatement le travail de sauvetage.et commença immédiatement le travail de sauvetage. AbramovAbramov
envoya 12 sherpas, pour rejoindre les 4 de l'autre équipe. Ilsenvoya 12 sherpas, pour rejoindre les 4 de l'autre équipe. Ils
persuadèrentpersuadèrent HallHall d'aller à pieds vers le camp où il fut traitéd'aller à pieds vers le camp où il fut traité
d'un œdème cérébral. Il récupéra rapidement.d'un œdème cérébral. Il récupéra rapidement.
Les corps ne sont pas ensevelis dans la neige qui estLes corps ne sont pas ensevelis dans la neige qui est
balayée pas les puissants vents d'altitude : ils resterontbalayée pas les puissants vents d'altitude : ils resteront
visibles pendant des dizaines d'années… à moins quevisibles pendant des dizaines d'années… à moins que
les vêtements de couleurs chauffent aules vêtements de couleurs chauffent au
soleil donc pas de neige .soleil donc pas de neige .
Voilà un corps au milieu du camp 3 ! Les grimpeurs aménagent leVoilà un corps au milieu du camp 3 ! Les grimpeurs aménagent le
campement comme si le cadavre faisait partie du paysage.campement comme si le cadavre faisait partie du paysage.
En 2007,En 2007, Ian WoodallIan Woodall fait l'expédition «Everest Tao », quifait l'expédition «Everest Tao », qui
visait à récupérer les corps devisait à récupérer les corps de Francys ArsentievFrancys Arsentiev etet Bottes vertesBottes vertes,,
pour "favoriser les bonne grâces" de la montagne…Seul le corps depour "favoriser les bonne grâces" de la montagne…Seul le corps de
ArsentievArsentiev a été atteint.a été atteint. Risquer sa vie pour récupérer un cadavreRisquer sa vie pour récupérer un cadavre
c’est un peu de l'hypocrisie qui masquerait une réalitéc’est un peu de l'hypocrisie qui masquerait une réalité
inhérente à cette montagne, due en grande partie auinhérente à cette montagne, due en grande partie au
résultat de la surexploitation commerciale.résultat de la surexploitation commerciale.
Pour cette raison, et bien
d'autres similaires, on
murmure que
l’Everest est devenu un
grand spectacle.
* * *

Contenu connexe

Tendances

Alguns Poemas .....Luso poemas
Alguns Poemas .....Luso poemas Alguns Poemas .....Luso poemas
Alguns Poemas .....Luso poemas terreza lima
 
Дидактичний матеріал з теми "Іменник " 6 клас
Дидактичний матеріал з теми "Іменник " 6 класДидактичний матеріал з теми "Іменник " 6 клас
Дидактичний матеріал з теми "Іменник " 6 класViсtoria Gontarenko
 
Конспект "Свято подяки Творцю"
Конспект "Свято подяки Творцю"Конспект "Свято подяки Творцю"
Конспект "Свято подяки Творцю"orestznak
 
тренуємо пам'ять. вчимо вірші без проблем.
тренуємо пам'ять. вчимо вірші без проблем.тренуємо пам'ять. вчимо вірші без проблем.
тренуємо пам'ять. вчимо вірші без проблем.schoolperem1984
 
Звіт про роботу МК
Звіт про роботу МКЗвіт про роботу МК
Звіт про роботу МКVera Taran
 
Зачинатель національної соціально-побутової прози: Григорій Федорович Квітка-...
Зачинатель національної соціально-побутової прози: Григорій Федорович Квітка-...Зачинатель національної соціально-побутової прози: Григорій Федорович Квітка-...
Зачинатель національної соціально-побутової прози: Григорій Федорович Квітка-...НБУ для дітей
 
Н у дієприкметниках та нн у прикметниках дієприкметникового походження
Н у дієприкметниках та нн у прикметниках дієприкметникового походженняН у дієприкметниках та нн у прикметниках дієприкметникового походження
Н у дієприкметниках та нн у прикметниках дієприкметникового походженняТетяна Шинкаренко
 
Властивості металів та дроту (6 клас)
Властивості металів та дроту (6 клас)Властивості металів та дроту (6 клас)
Властивості металів та дроту (6 клас)Andy Levkovich
 
Урок 04.13 Основні заходи безпеки при проведенні стрільб
Урок 04.13 Основні заходи безпеки при проведенні стрільбУрок 04.13 Основні заходи безпеки при проведенні стрільб
Урок 04.13 Основні заходи безпеки при проведенні стрільбКовпитська ЗОШ
 
урок 63 оповідання на самостійно обрану тему
урок 63 оповідання на самостійно обрану темуурок 63 оповідання на самостійно обрану тему
урок 63 оповідання на самостійно обрану темуVitaliy Babak
 
урок 11 цитата як спосіб передачі чужої мови
урок 11 цитата як спосіб передачі чужої мовиурок 11 цитата як спосіб передачі чужої мови
урок 11 цитата як спосіб передачі чужої мовиVitaliy Babak
 
Життєвий шлях та творчість Тараса Григоровича Шевченка (інтерактивна книга)
Життєвий шлях та творчість Тараса Григоровича Шевченка (інтерактивна книга)Життєвий шлях та творчість Тараса Григоровича Шевченка (інтерактивна книга)
Життєвий шлях та творчість Тараса Григоровича Шевченка (інтерактивна книга)Anna Kalinichenko
 
7 geomsz m_2015_ru
7 geomsz m_2015_ru7 geomsz m_2015_ru
7 geomsz m_2015_ru4book
 

Tendances (20)

презентація курсу тср
презентація курсу тсрпрезентація курсу тср
презентація курсу тср
 
Alguns Poemas .....Luso poemas
Alguns Poemas .....Luso poemas Alguns Poemas .....Luso poemas
Alguns Poemas .....Luso poemas
 
Adrian Kashchenko
Adrian KashchenkoAdrian Kashchenko
Adrian Kashchenko
 
Дидактичний матеріал з теми "Іменник " 6 клас
Дидактичний матеріал з теми "Іменник " 6 класДидактичний матеріал з теми "Іменник " 6 клас
Дидактичний матеріал з теми "Іменник " 6 клас
 
лист до себе в майбутнє
лист до себе в майбутнєлист до себе в майбутнє
лист до себе в майбутнє
 
Конспект "Свято подяки Творцю"
Конспект "Свято подяки Творцю"Конспект "Свято подяки Творцю"
Конспект "Свято подяки Творцю"
 
тренуємо пам'ять. вчимо вірші без проблем.
тренуємо пам'ять. вчимо вірші без проблем.тренуємо пам'ять. вчимо вірші без проблем.
тренуємо пам'ять. вчимо вірші без проблем.
 
Звіт про роботу МК
Звіт про роботу МКЗвіт про роботу МК
Звіт про роботу МК
 
01
0101
01
 
Зачинатель національної соціально-побутової прози: Григорій Федорович Квітка-...
Зачинатель національної соціально-побутової прози: Григорій Федорович Квітка-...Зачинатель національної соціально-побутової прози: Григорій Федорович Квітка-...
Зачинатель національної соціально-побутової прози: Григорій Федорович Квітка-...
 
Н у дієприкметниках та нн у прикметниках дієприкметникового походження
Н у дієприкметниках та нн у прикметниках дієприкметникового походженняН у дієприкметниках та нн у прикметниках дієприкметникового походження
Н у дієприкметниках та нн у прикметниках дієприкметникового походження
 
вставні слова, словосполучення
вставні слова, словосполученнявставні слова, словосполучення
вставні слова, словосполучення
 
Властивості металів та дроту (6 клас)
Властивості металів та дроту (6 клас)Властивості металів та дроту (6 клас)
Властивості металів та дроту (6 клас)
 
Урок 04.13 Основні заходи безпеки при проведенні стрільб
Урок 04.13 Основні заходи безпеки при проведенні стрільбУрок 04.13 Основні заходи безпеки при проведенні стрільб
Урок 04.13 Основні заходи безпеки при проведенні стрільб
 
урок 63 оповідання на самостійно обрану тему
урок 63 оповідання на самостійно обрану темуурок 63 оповідання на самостійно обрану тему
урок 63 оповідання на самостійно обрану тему
 
урок 11 цитата як спосіб передачі чужої мови
урок 11 цитата як спосіб передачі чужої мовиурок 11 цитата як спосіб передачі чужої мови
урок 11 цитата як спосіб передачі чужої мови
 
Життєвий шлях та творчість Тараса Григоровича Шевченка (інтерактивна книга)
Життєвий шлях та творчість Тараса Григоровича Шевченка (інтерактивна книга)Життєвий шлях та творчість Тараса Григоровича Шевченка (інтерактивна книга)
Життєвий шлях та творчість Тараса Григоровича Шевченка (інтерактивна книга)
 
7 geomsz m_2015_ru
7 geomsz m_2015_ru7 geomsz m_2015_ru
7 geomsz m_2015_ru
 
15 45 47
15 45 4715 45 47
15 45 47
 
69,232.docx
69,232.docx69,232.docx
69,232.docx
 

Plus de Balcon60

Cite interdite pourpre a PEKIN
Cite interdite pourpre a PEKINCite interdite pourpre a PEKIN
Cite interdite pourpre a PEKINBalcon60
 
Animation animaux divers
Animation animaux diversAnimation animaux divers
Animation animaux diversBalcon60
 
Photos select Mai 2017
Photos select Mai 2017Photos select Mai 2017
Photos select Mai 2017Balcon60
 
Beaute de la femme 2
Beaute de la femme 2Beaute de la femme 2
Beaute de la femme 2Balcon60
 
Beaute de la femme 1
Beaute de la femme 1Beaute de la femme 1
Beaute de la femme 1Balcon60
 
Paris vu du ciel
Paris vu du cielParis vu du ciel
Paris vu du cielBalcon60
 
Photos fevrier 2017
Photos fevrier 2017Photos fevrier 2017
Photos fevrier 2017Balcon60
 
Animaux hdri
Animaux hdriAnimaux hdri
Animaux hdriBalcon60
 
Art auguste renoir
Art auguste renoirArt auguste renoir
Art auguste renoirBalcon60
 
Villes du monde
Villes du mondeVilles du monde
Villes du mondeBalcon60
 
Photos d'hiver
Photos d'hiverPhotos d'hiver
Photos d'hiverBalcon60
 
Aurores boreales
Aurores borealesAurores boreales
Aurores borealesBalcon60
 
Photos Decembre 2016
Photos Decembre 2016Photos Decembre 2016
Photos Decembre 2016Balcon60
 
Selection plus belles photos 2016
Selection plus belles photos 2016Selection plus belles photos 2016
Selection plus belles photos 2016Balcon60
 
Collection de billets du monde
Collection de billets du mondeCollection de billets du monde
Collection de billets du mondeBalcon60
 

Plus de Balcon60 (20)

Cite interdite pourpre a PEKIN
Cite interdite pourpre a PEKINCite interdite pourpre a PEKIN
Cite interdite pourpre a PEKIN
 
Animation animaux divers
Animation animaux diversAnimation animaux divers
Animation animaux divers
 
Photos select Mai 2017
Photos select Mai 2017Photos select Mai 2017
Photos select Mai 2017
 
Images hd
Images hdImages hd
Images hd
 
Beaute de la femme 2
Beaute de la femme 2Beaute de la femme 2
Beaute de la femme 2
 
Beaute de la femme 1
Beaute de la femme 1Beaute de la femme 1
Beaute de la femme 1
 
Paris vu du ciel
Paris vu du cielParis vu du ciel
Paris vu du ciel
 
Photos fevrier 2017
Photos fevrier 2017Photos fevrier 2017
Photos fevrier 2017
 
Animaux hdri
Animaux hdriAnimaux hdri
Animaux hdri
 
Best photos
Best photosBest photos
Best photos
 
Art auguste renoir
Art auguste renoirArt auguste renoir
Art auguste renoir
 
Villes du monde
Villes du mondeVilles du monde
Villes du monde
 
Photos d'hiver
Photos d'hiverPhotos d'hiver
Photos d'hiver
 
Etats unis
Etats unisEtats unis
Etats unis
 
Aurores boreales
Aurores borealesAurores boreales
Aurores boreales
 
Photos Decembre 2016
Photos Decembre 2016Photos Decembre 2016
Photos Decembre 2016
 
Selection plus belles photos 2016
Selection plus belles photos 2016Selection plus belles photos 2016
Selection plus belles photos 2016
 
Alaska
AlaskaAlaska
Alaska
 
Collection de billets du monde
Collection de billets du mondeCollection de billets du monde
Collection de billets du monde
 
World 1
World 1World 1
World 1
 

Mourir sur l'éverest

  • 1. Mourir sur l’Everest. Pourquoi dites-vous, que l’Everest devient un parc d'attractions ?
  • 2. Avec ses 8848 mètres l’Everest est le plus haut sommet du monde. Il est situé au nord-ouest de la frontière Népal/Tibet (occupé par la Chine). Pour son escalade il existe de nombreuses voies classiques, les plus communes vers le sud du Népal, plus faciles que vers le nord du Tibet. Un dénominateur commun: traverser la "zone morte"à partir de 8000 m.
  • 3. La zone morte. L'oxygène y est insuffisant pour toute forme de vie. Le "mal des montagnes" (hypoxie) y apparaît dès 2.400 mètres, ce qui peut provoquer des hallucinations, de l’euphorie, faussant complètement la réalité des situations. Selon les médecins, quand les symptômes apparaissent, il ne reste qu'une ou deux minutes pour réagir.
  • 4. Sur la photo, l'équipe Sergey Kofanov vient au secours de Marco Epis très mal en point
  • 5. Les dangers de l'Everest :Les dangers de l'Everest : la zone morte,la zone morte, le mal des montagnes, les engelures et les crevasses de lale mal des montagnes, les engelures et les crevasses de la peau. Des périodes d'acclimatation permettent d'éviter cela.peau. Des périodes d'acclimatation permettent d'éviter cela. Gelures et hypothermie sont majorées par les dangers duGelures et hypothermie sont majorées par les dangers du sol dissimulant de dangereuses crevasses sous la neige.sol dissimulant de dangereuses crevasses sous la neige.
  • 6. L'exploitation touristique de l'Everest . A signaler : le non-sens des personnes très riches qui se paient un guide pour battre des records vers le sommet de l'Everest. La progression commence toujours par un camp de base, suivi de plusieurs camps successifs avant d'atteindre le sommet. Tout cela coûte cher.
  • 7. Route du sud. La zone morte commence après le Camp 4.
  • 8. Le gouvernement Népalais facture 25 000 dollars US par personne simplement pour obtenir l'autorisation de faire l'ascension, le reste ne l'intéresse pas ! Personne ne se perd au sommet de l'Everest : les marches le long des falaises sont aidées par des "rampes" de cordes vous évitant une chute mortelle. Techniquement il n’y a aucune difficulté, pour ces montées en paliers.
  • 9. Ici, le dernier tronçon vers la crête ( la route du sud).
  • 10. Certes laCertes la zone mortezone morte met sérieusement la vie en danger, car lemet sérieusement la vie en danger, car le grimpeur terrassé par legrimpeur terrassé par le mal des montagnesmal des montagnes devient un fardeaudevient un fardeau qu'il est impossible de ramener en zone de sécurité sinon au risquequ'il est impossible de ramener en zone de sécurité sinon au risque des autres vies. A cette altitude, chaque pas est un calvaire, ledes autres vies. A cette altitude, chaque pas est un calvaire, le cœur s’accélère, même au repos, pour fournir assez d'oxygène,cœur s’accélère, même au repos, pour fournir assez d'oxygène, les grimpeurs étant, de plus, lourdement chargés du nécessaireles grimpeurs étant, de plus, lourdement chargés du nécessaire vital, vêtements, bouteilles d'oxygène et médicaments.vital, vêtements, bouteilles d'oxygène et médicaments.
  • 11. Ici, la route du nord.Ici, la route du nord.
  • 12. Les hélicoptères ne peuvent pas atteindre le sommet,Les hélicoptères ne peuvent pas atteindre le sommet, mis à part l'mis à part l'Eurocopter AS350,Eurocopter AS350, créé en 2005, qui réussit à restercréé en 2005, qui réussit à rester stable quelques minutes, sans jamais se poser (neige molle).stable quelques minutes, sans jamais se poser (neige molle). Vu le prix d’un hélicoptère il serait irréaliste de maintenirVu le prix d’un hélicoptère il serait irréaliste de maintenir un hélicoptère au camp de base.un hélicoptère au camp de base.
  • 13. Voilà ce qui est arrivé à un hélicoptère russeVoilà ce qui est arrivé à un hélicoptère russe en 2003 qui essaya d'atterrir au camp de base:en 2003 qui essaya d'atterrir au camp de base: deux morts sur neuf passagers.deux morts sur neuf passagers.
  • 14. Comme on vient de le voir, un grimpeur terrassé qui ne peux pas être redescendu est un homme mort qu'il faudra abandonner dans la neige. Déplacer un cadavre est inenvisageable il restera là, congelé.
  • 15. Voilà le cadavre de Peter Boardman, disparu en 1982 en essayant la route compliquée au nord-nord-ouest et retrouvé 10 années plus tard, assis, comme s'il se reposait.
  • 16. On estime que l'Everest a déjà tué plus de 200 grimpeurs :On estime que l'Everest a déjà tué plus de 200 grimpeurs : 150 n’ont jamais été retrouvés150 n’ont jamais été retrouvés et plus deet plus de 40 cadavres sont40 cadavres sont visibles au sommetvisibles au sommet à l’air libre sur leur lieu de décès. Lesà l’air libre sur leur lieu de décès. Les glaciers avancent, les cadavres aussi. Les corpsglaciers avancent, les cadavres aussi. Les corps retrouvés deviennent des "lieux-dits"retrouvés deviennent des "lieux-dits" repères d'ascension.repères d'ascension.
  • 18. Le plus célèbre de ces cadavres est surnommé leLe plus célèbre de ces cadavres est surnommé le ""greetergreeter" parce qu'il montre un geste de salutation" parce qu'il montre un geste de salutation avec les bras. Pourquoi cette posture ?avec les bras. Pourquoi cette posture ?
  • 19. Un autre cadavres appelé les "bottes vertes" couleur des chaussures qu’il portait. Il s'appelle Tsewang Paljor mort de froid lors de la catastrophe du 11 mai 1996. Un mois glacial et meurtrier dans l'histoire de la montagne : la cordée a été prise dans une tempête de neige. Six d'entre eux décidèrent de rebrousser chemin, Paljor avec deux autres continuèrent.
  • 20. Son corps a été retrouvé prostré au lieu-dit "grotte de roches". Tous ceux qui empruntent la route du sud doivent passer à moins d'un mètre de lui : il y a encore sa corde près de lui (voir l'image).
  • 21. Ce "coup de froid de 1996" a fait 15 morts en une seule journée :Ce "coup de froid de 1996" a fait 15 morts en une seule journée : 33 alpinistes avaient emprunté la route du sud provoquant un33 alpinistes avaient emprunté la route du sud provoquant un embouteillage sur "Hillary Step" la seule paroi possible.embouteillage sur "Hillary Step" la seule paroi possible. En partant à minuit du Camp 4 il faut de 10 à 12 heuresEn partant à minuit du Camp 4 il faut de 10 à 12 heures pour gravir les 1000 mètres restants, pour arriver àpour gravir les 1000 mètres restants, pour arriver à deux heures de l'après-midi (limite de sécurité de retourdeux heures de l'après-midi (limite de sécurité de retour sinon c'est la mort assurée). La plupart des accidents sesinon c'est la mort assurée). La plupart des accidents se produisent dans la descente. L’embouteillage avaitproduisent dans la descente. L’embouteillage avait causé uncausé un retard irréparableretard irréparable. Une forte tempête,. Une forte tempête, plus de visibilité dans la descente.plus de visibilité dans la descente. Les sauveteurs n'ont réussi àLes sauveteurs n'ont réussi à ramener que 4 personnes.ramener que 4 personnes.
  • 22. Comme s'il s'agissait d'un parc d'attractions, les gens fontComme s'il s'agissait d'un parc d'attractions, les gens font la queue pour atteindre le sommet de l'Everest par lala queue pour atteindre le sommet de l'Everest par la route du sud en 2009.route du sud en 2009.
  • 23. A côté de "A côté de "Bottes vertesBottes vertes" se trouve" se trouve David SharpDavid Sharp.. Le 15 mai 2006 à sa troisième tentative vers le sommet, il est tombé là.Le 15 mai 2006 à sa troisième tentative vers le sommet, il est tombé là. Il avait fait plusieurs tentatives, tout seul, à partir du camp de base, niIl avait fait plusieurs tentatives, tout seul, à partir du camp de base, ni oxygène, ni Sherpa, sans guide ni radio, sans médicaments, rien d'autre,oxygène, ni Sherpa, sans guide ni radio, sans médicaments, rien d'autre, peut-être avec l'intention de battre un record. Un vrai scandale. Danspeut-être avec l'intention de battre un record. Un vrai scandale. Dans sa descente, désespéré, il s'assit à côté desa descente, désespéré, il s'assit à côté de bottes vertesbottes vertes pour tenter depour tenter de retrouver du souffle. 40 grimpeurs sont passés, sans le voir, devantretrouver du souffle. 40 grimpeurs sont passés, sans le voir, devant David SharpDavid Sharp jusqu'à ce que l'expéditionjusqu'à ce que l'expédition Brice/Mark InglisBrice/Mark Inglis le retrouve.le retrouve. CeCe Mark InglisMark Inglis qui avait perdu ses deux jambes par engelures enqui avait perdu ses deux jambes par engelures en 1982 est actuellement équipé de prothèses métalliques .1982 est actuellement équipé de prothèses métalliques .
  • 24. David SharpDavid Sharp gauche et à droitegauche et à droite Mark InglisMark Inglis..
  • 25. Le malheureux Sharp respirait encore. Inglis demanda, par radio, des instructions au directeur du camp de base, Russell Brice, qui lui a ordonné de continuer vers le sommet et puis l'aider à descendre au retour. Une attitude incompréhensible :«ne compte que sur toi » : les intérêts commerciaux d’équipements sont plus importants. Si un client embauche un guide et un Sherpa pour grimper, il n'est pas là pour pas pour faire le sauveteur ! En outre, les guides n’ont pas le pouvoir de décisions .
  • 26. En tout cas il eût l'ordre de continuer vers le sommet. Au retour neuf heures plus tard, Jamie McGuinness et le guide Dawa Sherpa, ont essayé de soulever Sharp, gelé, trop tard pour l'oxygène ! Ils l'ont donc abandonné. L'expédition Brice (caméra de casque) enregistra une brève conversation avec Sharp moribond : "Mon nom est David Sharp et je suis avec Asian Trekking."
  • 27. Francys Arsentiev aspirait à devenir le Première femme parvenant au sommet sans oxygène. Ce qu'elle fit le 22 mai 1998 avec son mari Sergei Arsentiev. Au cours de la descente le couple se sépare. Sergei arrive au camp mais pas sa femme. Il y retourna pour voir, une décision qui le condamnait immédiatement. L'expédition a trouvé le 23, Francys, semi- consciente avec des gelures. Ils ont essayé de la traîner, il l'ont abandonnée car c’était impossible. Sur le chemin du retour ils ont rencontré Sergei qui montait chercher sa femme. Ce fut la dernière fois qu'il a été vu vivant. Le 24, deux alpinistes expérimentés, Ian Woodall et Cathy O'Dowd, ont trouvé le cadavre de Francys. Le piolet et de la corde Sergei étaient là, mais lui avait disparu.
  • 28. A gauche Francys Arsentiev et à droite Cathy O'Dowd.
  • 29. Cathy O'Dowd a dit que Francys n’avait cessé sangloter pour ne pas être abandonnée. Au bout d'une heure d'efforts sans résultats, Cathy et Ian l'ont abandonnée. Ils entendaient ses prières, ses supplications tandis qu’ils repartaient. Ce devait être terrible à entendre. Francys mourut lentement toute seule, l'oxygène n'avait fait que prolonger son long calvaire.
  • 30. Sergei a été retrouvé un an plus tard, par l'expédition "Mallory et Irvine" partie dans ce but. Sergei avait dévalé la pente à quelques mètres de son épouse. Cathy O'Dowd avait eu une expérience similaire, en descendant de son premier sommet. EIle avait rencontré Bruce Herrod, un grimpeur réputé mais qui montait trop lentement. L'équipe de Cathy se rendit compte qu'il était défaillant et de plus, il était bien trop tard pour continuer. Il refusa de rebrousser chemin : le manque d'oxygène avait provoqué une euphorie lui masquant la réalité des choses...
  • 31. ...... HerrodHerrod atteignit le sommet vers 17 heuresatteignit le sommet vers 17 heures passées. Il se photographie et par radio contacte lapassées. Il se photographie et par radio contacte la base. Tous sont présents ainsi que sa femme. Onbase. Tous sont présents ainsi que sa femme. On l'invite à redescendre immédiatement, sa vie est enl'invite à redescendre immédiatement, sa vie est en grand danger. Deux heures après il disparait.grand danger. Deux heures après il disparait. L'appareil photo sera récupéré bien plusL'appareil photo sera récupéré bien plus tard (voir le cliché).tard (voir le cliché).
  • 32.
  • 33. Plus surprenant, le cas dePlus surprenant, le cas de Lincoln HallLincoln Hall. Surnommé le. Surnommé le mort-vivant de l’ Everestmort-vivant de l’ Everest. Le 25 mai 2006 au retour du sommet. Le 25 mai 2006 au retour du sommet il souffre soudainement du mal des montagnes : hallucinations !il souffre soudainement du mal des montagnes : hallucinations ! Les Sherpas font ce qu'ils peuvent jusqu'à manquer de matériel…Les Sherpas font ce qu'ils peuvent jusqu'à manquer de matériel… Le chef d'équipe,Le chef d'équipe, Alexander AbramovAlexander Abramov, ordonne de retourner et, ordonne de retourner et d'abandonnerd'abandonner HallHall. Arrivés au camp, il annonce à la presse la mort. Arrivés au camp, il annonce à la presse la mort de son partenaire. Coup de théâtre : 7 h le lendemain matin unede son partenaire. Coup de théâtre : 7 h le lendemain matin une équipe dirigée paréquipe dirigée par Dan MazurDan Mazur découvreedécouvree HallHall à plus de 8000 mètres,à plus de 8000 mètres, assis les jambes croisées, sans gants, avec la combinaisonassis les jambes croisées, sans gants, avec la combinaison rabattue sur la taille et le torse nu.rabattue sur la taille et le torse nu.
  • 34. Il était en train de changer de chemise : pasIl était en train de changer de chemise : pas de chapeau, pas de lunettes, pas de masque àde chapeau, pas de lunettes, pas de masque à oxygène ou de bouteilles, pas de sac de couchage,oxygène ou de bouteilles, pas de sac de couchage, pas de couvertures, pas de réserve d'eau. Quandpas de couvertures, pas de réserve d'eau. Quand ils l'ont atteint un peu fatigué, il a dit :ils l'ont atteint un peu fatigué, il a dit : "Surpris de me voir ici ?""Surpris de me voir ici ?"
  • 35. MazurMazur a pris cette photo dea pris cette photo de HallHall peu depeu de temps après l’avoir trouvé près du sommet.temps après l’avoir trouvé près du sommet.
  • 36. Hallucinant : il était souriant, malgré le fait d'être sur le point deHallucinant : il était souriant, malgré le fait d'être sur le point de perdre tous ses doigts et ses orteils.perdre tous ses doigts et ses orteils. MazurMazur annula son escaladeannula son escalade et commença immédiatement le travail de sauvetage.et commença immédiatement le travail de sauvetage. AbramovAbramov envoya 12 sherpas, pour rejoindre les 4 de l'autre équipe. Ilsenvoya 12 sherpas, pour rejoindre les 4 de l'autre équipe. Ils persuadèrentpersuadèrent HallHall d'aller à pieds vers le camp où il fut traitéd'aller à pieds vers le camp où il fut traité d'un œdème cérébral. Il récupéra rapidement.d'un œdème cérébral. Il récupéra rapidement.
  • 37. Les corps ne sont pas ensevelis dans la neige qui estLes corps ne sont pas ensevelis dans la neige qui est balayée pas les puissants vents d'altitude : ils resterontbalayée pas les puissants vents d'altitude : ils resteront visibles pendant des dizaines d'années… à moins quevisibles pendant des dizaines d'années… à moins que les vêtements de couleurs chauffent aules vêtements de couleurs chauffent au soleil donc pas de neige .soleil donc pas de neige .
  • 38. Voilà un corps au milieu du camp 3 ! Les grimpeurs aménagent leVoilà un corps au milieu du camp 3 ! Les grimpeurs aménagent le campement comme si le cadavre faisait partie du paysage.campement comme si le cadavre faisait partie du paysage.
  • 39. En 2007,En 2007, Ian WoodallIan Woodall fait l'expédition «Everest Tao », quifait l'expédition «Everest Tao », qui visait à récupérer les corps devisait à récupérer les corps de Francys ArsentievFrancys Arsentiev etet Bottes vertesBottes vertes,, pour "favoriser les bonne grâces" de la montagne…Seul le corps depour "favoriser les bonne grâces" de la montagne…Seul le corps de ArsentievArsentiev a été atteint.a été atteint. Risquer sa vie pour récupérer un cadavreRisquer sa vie pour récupérer un cadavre c’est un peu de l'hypocrisie qui masquerait une réalitéc’est un peu de l'hypocrisie qui masquerait une réalité inhérente à cette montagne, due en grande partie auinhérente à cette montagne, due en grande partie au résultat de la surexploitation commerciale.résultat de la surexploitation commerciale.
  • 40. Pour cette raison, et bien d'autres similaires, on murmure que l’Everest est devenu un grand spectacle. * * *