Résultats 2016
2Observatoire de la créativité 2016
l’entreprise favorise-t-elle la créativité ?
3Observatoire de la créativité 2016
La créativité, carburant du xxi siècle
Selon une étude publiée par le World Economic F...
4Observatoire de la créativité 2016
Une créativité plutôt encouragée en entreprise
En préambule, considérez-vous à priori ...
5Observatoire de la créativité 2016
QUI SONT LES RÉPONDANTS ?
6Observatoire de la créativité 2016
Typologie des répondants
Les répondants sont principalement des salariés bien installé...
7Observatoire de la créativité 2016
Typologie des répondants
La forte représentation des métiers des ressources humaines e...
8Observatoire de la créativité 2016
Typologie des répondants
Quelle est la taille de votre entreprise ?
On compte pratique...
9Observatoire de la créativité 2016
Encore peu de structures innovantes
Quelle est la principale structure de votre organi...
10Observatoire de la créativité 2016
Quelle est l’armure des entreprises ?
11Observatoire de la créativité 2016
86% des répondants se
sentent légitimes pour faire
des propositions
d’améliorations d...
12Observatoire de la créativité 2016
L’open space pour tous !
Quelle est la configuration physique générale des bureaux da...
13Observatoire de la créativité 2016
Des salles de réunion « old school »
Quelles est la configuration dominante des salle...
14Observatoire de la créativité 2016
Des équipements encore très classiques
Quel est le niveau moyen d’équipement des sall...
15Observatoire de la créativité 2016
FAIRE UN BREAK : La sieste réhabilitée ?
Votre entreprise propose-t-elle des lieux de...
16Observatoire de la créativité 2016
Une hiérarchie encore bien visible
Comment pouvez-vous décrire la manifestation de la...
17Observatoire de la créativité 2016
21%
50%
32%
36%
Pour d'autres services
Pour votre service
Tout à fait Plutôt oui Plut...
18Observatoire de la créativité 2016
Faites place au BYOD !
Quelle est la politique de votre entreprise face à l’équipemen...
19Observatoire de la créativité 2016
La richesse du web accessible par tous
Quel est le niveau d’accès à internet depuis l...
20Observatoire de la créativité 2016
RSE et collecte d’idées : premiers pas vers l’innovation
Votre entreprise a-t-elle dé...
21Observatoire de la créativité 2016
Des méthodes d’évaluation individuelle classiques
Comment les compétences sont-elles ...
22Observatoire de la créativité 2016
La formalisation des postes reste la règle
Quel est le niveau de formalisation des dé...
23Observatoire de la créativité 2016
Les objectifs individuels avant le collectif
Comment le collectif est-il pris en comp...
24Observatoire de la créativité 2016
CRITERE DE RECRUTEMENT : RIEN DE NEUF à l’horizonClasser de 1 à 4 dans l’ordre d’impo...
25Observatoire de la créativité 2016
Une culture managériale encore fermée
Comment percevez-vous la culture managériale de...
26Observatoire de la créativité 2016
L’innovation comme bannière des entreprises
Parmi les valeurs suivantes, lesquelles s...
27Observatoire de la créativité 2016
A la bonne heure ?
Comment pouvez-vous qualifier la culture de la ponctualité dans vo...
28Observatoire de la créativité 2016
Entreprise ouverte, mais sans engagement
Au sujet de l’encouragement et la culture de...
29Observatoire de la créativité 2016
Les outils de la créativité
Pouvez-vous fournir des détails ou des exemples de démarc...
30Observatoire de la créativité 2016
Quelle est la dynamique des entreprises ?
31Observatoire de la créativité 2016
Que faut-il retenir ?
Top 3 des raisons qui poussent
à développer la créativité :
79%...
32Observatoire de la créativité 2016
LA Créativité pour s’adapter plutôt que pour évoluer
Quels sont les facteurs qui pour...
33Observatoire de la créativité 2016
Une réflexion engagée face aux transformations
Quelle est la position de votre entrep...
34Observatoire de la créativité 2016
La créativité comme couteau Suisse du progrès de l’entreprise
L'entreprise devrait en...
35Observatoire de la créativité 2016
La créativité encore aux mains de l’encadrement
Quelle est la position moyenne des po...
36Observatoire de la créativité 2016
Des dirigeants plus timides face à l’échec
Les populations suivantes sont-elles capab...
37Observatoire de la créativité 2016
De nombreuses actions pour favoriser la créativité
Parmi les actions suivantes, lesqu...
38Observatoire de la créativité 2016
L’acculturation réservée aux chefs ?
L’entreprise a-t-elle mis en place des actions d...
39Observatoire de la créativité 2016
Du buzz autour des partenariats avec les start-ups
L’entreprise a-t-elle mis en place...
40Observatoire de la créativité 2016
De nouveaux jobs pour accompagner les transformations
L’entreprise a-t-elle défini de...
41Observatoire de la créativité 2016
Vision synthétique
Les marqueurs de la créativité
L’impact de la taille des entrepris...
42Observatoire de la créativité 2016
Les marqueurs de la créativité
Les entreprises doivent évoluer pour favoriser la créa...
43Observatoire de la créativité 2016
Les marqueurs du contexte
Un contexte encore classique : l’entreprise par des premier...
44Observatoire de la créativité 2016
Les marqueurs de la dynamique
Ces entreprises sont un peu sensibilisées aux enjeux de...
45Observatoire de la créativité 2016
TAILLE D'Entreprise et ouverture a la créativité
Les tris croisés effectués sur la ta...
46Observatoire de la créativité 2016
Les petites structures sont GOURMANDES EN Créativité
Considérez-vous a priori votre e...
47Observatoire de la créativité 2016
0%
500-1000
salariés
PME ET ETI APPARAISSENT SUR LA Réserve vis-à-vis de la créativit...
48Observatoire de la créativité 2016
lES GRANDES STRUCTURES investissent dans la créativité
Quel est le niveau moyen d’équ...
49Observatoire de la créativité 2016
Glossaire
50Observatoire de la créativité 2016
A - C
ATAWAD
Renvoie à la capacité que les usagers ont aujourd’hui de pouvoir consult...
51Observatoire de la créativité 2016
D - I
Digital Workplace
Le principe est d’unifier l’accès aux différents outils et ca...
52Observatoire de la créativité 2016
I - Z
Innovation participative
Démarche de management structurée qui vise à stimuler ...
53Observatoire de la créativité 2016
A propos de l’Observatoire
54Observatoire de la créativité 2016
Les modalités de l’enquête
Un questionnaire personnalisé permettait à chaque répondan...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Observatoire de la créativité 2016

131 vues

Publié le

Résultat d'une étude réalisée auprès de près de 350 répondants, ce document identifie les marqueurs de la créativité en entreprise. Elle est réalisée par Arctus et Boostzone.

Publié dans : Direction et management
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
131
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Observatoire de la créativité 2016

  1. 1. Résultats 2016
  2. 2. 2Observatoire de la créativité 2016 l’entreprise favorise-t-elle la créativité ?
  3. 3. 3Observatoire de la créativité 2016 La créativité, carburant du xxi siècle Selon une étude publiée par le World Economic Forum, en 2015 la créativité figurait au 10eme rang des talents essentiels dans le monde du travail alors qu’elle devrait occuper le 3eme rang d’ici 2020, dépassant la compétence en gestion des hommes. Ces chiffres confirment notre conviction : la créativité est le carburant de ce début de XXI siècle. Au fur et à mesure que le numérique se déploie dans le monde, il libère l’homme des tâches les plus ingrates et les plus répétitives et lui permet de mieux exprimer ce qui lui est unique : sa créativité. Cette ressource à haut potentiel est fortement discriminante d’une entreprise à l’autre. Elle s’exprime aussi de manière différenciée en fonction de l’ADN de chaque organisation. Avec cet Observatoire, nous avons cherché à identifier les marqueurs de la créativité en entreprise. Pour ce faire nous avons pris le parti d’isoler deux dimensions : • L’armure de l’entreprise, composée des éléments de structure, système et culture, • La dynamique face à la créativité intégrant l’observation du niveau d’engagement matérialisé par des actions concrètes. Des scores, présentés en fin d’étude, ont été délivrés sur chacun de ces axes pour chaque répondant. Cette première édition agrège la contribution de près de 350 répondants. De manière condensée, les entreprises les plus créatives sont d’abord des structures de moins de 100 salariés, ainsi que des organisations ayant souvent opté pour des modèles d’organisation innovants. Face aux transformations, 90% des répondants ont déjà engagé une réflexion. Un tiers d’entre eux ont déjà initié des changements. Ils devraient être de plus en plus nombreux dans les prochains mois. Continuez pour en savoir plus ! Merci à tous les répondants et n’hésitez pas à nous transmettre vos suggestions et commentaires pour améliorer le questionnement et faire de l’édition 2017 un outil encore plus efficient. Bonne lecture Un glossaire est disponible à la fin de ce document pour vous aider à décrypter le langage de la transformation digitale interne.
  4. 4. 4Observatoire de la créativité 2016 Une créativité plutôt encouragée en entreprise En préambule, considérez-vous à priori votre entreprise comme encourageant la créativité ? Notre échantillon présente a priori des entreprises déjà assez engagées dans le chemin de la créativité. Logique ? Oui, si l’on considère que l’acte de réponse à un questionnaire sur la créativité est sans doute le fait de personnes sensibles à ce sujet. En tout cas, la créativité et l’innovation sont des thématiques à la mode, ainsi on note ici que seul 3% indiquent que leur entreprise n’encourage « pas du tout » la créativité. Ces chiffres sont à la fois étonnants et encourageants ! 21% 50% 26% 3% Tout à fait Plutôt oui Plutôt non Pas du tout Pas du toutDe façon limitée Oui, partiellement Oui, pleinement 7%33%37%23% En mettant en regard ces deux questions, posées au début et à la fin du questionnaire, on constate des écarts. Difficulté de passage de l'encouragement de la créativité à la possibilité individuelle ? En tout cas, la majorité des répondants estiment tout de même que l’entreprise leur permet d’exprimer au moins partiellement leur créativité. On est sur la bonne voie, mais pour 40 % des répondants, le chemin est encore long ! Cette entreprise vous permet-elle d’exprimer pleinement votre créativité ?
  5. 5. 5Observatoire de la créativité 2016 QUI SONT LES RÉPONDANTS ?
  6. 6. 6Observatoire de la créativité 2016 Typologie des répondants Les répondants sont principalement des salariés bien installés dans les organisations. On note tout de même qu’un quart des répondants sont plutôt « de passage » avec des fonctions de conseil, d’étudiants, ou autre. Ce quart de répondants apporte un regard un peu distancié sur les organisations pour lesquelles ils se sont prononcé étant par nature moins impliqué et avec une connaissance moins approfondie de l’organisation. Les répondants représentent toutes les strates de l’entreprise bien que dirigeants et managers constituent une majorité. 73% 14% 5% 3% 3% 1% Salarié CDI Consultant Autre Stagiaire ou alternant Salarié CDD Intérimaire ou manager de transition 19% 38% 43% Dirigeant Manager Non manager Quel est votre statut ? A quel niveau hiérarchique êtes-vous actif ?
  7. 7. 7Observatoire de la créativité 2016 Typologie des répondants La forte représentation des métiers des ressources humaines et de la communication correspond aux bases de données qui ont été sollicitées. Cette répartition n’est évidemment pas représentative de la sociologie des entreprises. Elle met néanmoins en avant des populations généralement plus sensibles à la thématique de la créativité. On note une large majorité d’entreprises du secteur des services, ce qui est en phase avec la répartition des secteurs d’activité en France. 61%21% 19% Services Public Industrie 25% 23% 12% 12% 11% 9% 6% 1% 1% Dans quelle grande fonction exercez-vous ? Quel est le secteur d’activité de l’entreprise ?
  8. 8. 8Observatoire de la créativité 2016 Typologie des répondants Quelle est la taille de votre entreprise ? On compte pratiquement 1/3 de structures de plus de 10 000 salariés contre un quart de petites entreprises de moins de 100 personnes. Cette répartition n’est pas représentative du tissu économique mais pourrait donner une indication sur la taille des entreprises plus spécifiquement sensibilisées au thème de la créativité. Celles-ci semblent se trouver aux deux extrémités du spectre. 25% 14% 6% 16% 8% 32% Moins de 100 personnes De 100 à 500 personnes De 501 à 1 000 personnes De 1 001 à 5 000 personnes De 5 001 à 10 000 personnes Plus de 10 000 personnes
  9. 9. 9Observatoire de la créativité 2016 Encore peu de structures innovantes Quelle est la principale structure de votre organisation ? Ces chiffres sont assez proches de ce que l’on observe habituellement dans nos Observatoires (voir Observatoire e-transformation & intranet). Les structures fonctionnelles sont encore très majoritaires. Les structures les plus innovantes se font une place peu à peu, mais restent encore très marginales. 57% 15% 13% 9% 6% Fonctionnelle Matricielle Divisionnelle Projet Innovante
  10. 10. 10Observatoire de la créativité 2016 Quelle est l’armure des entreprises ?
  11. 11. 11Observatoire de la créativité 2016 86% des répondants se sentent légitimes pour faire des propositions d’améliorations dans leur service — 53% seulement se sentent légitimes pour aider les autres services Le « chacun chez soi » bloque la transversalité Top 3 des valeurs affichées en entreprise : 74% Innovation 43% Initiative 26% Epanouissement L’innovation en bannière Que faut-il retenir ? 71% des répondants estiment que l’entreprise encourage la créativité — 61% estiment qu’elle permet d’exprimer partiellement ou pleinement leur créativité La créativité est plutôt encouragée par les entreprises La culture de la ponctualité reste forte en particulier 69% pour la remise des livrables — 61% pour les réunions et horaires de travail A la bonne heure !
  12. 12. 12Observatoire de la créativité 2016 L’open space pour tous ! Quelle est la configuration physique générale des bureaux dans lesquels vous travaillez ? Chez nos répondants, l’open space est majoritaire, avec 56% des réponses (42%+14%). Ces chiffres auraient été inimaginables il y a 10 ans, on assiste là à une véritable évolution. Cependant, on note que la grande majorité des open spaces proposent encore des postes de travail attribués individuellement. Parmi ces open spaces, les grandes entreprises proposent plus souvent des postes attribués, et les petites entreprises, plus flexibles des espaces libres avec des postes non attribués. Face à ce constat, se pose une question : est-ce que les collaborateurs ressentent encore le besoin d’avoir une place à eux ? Ont-ils besoin de ce marqueur de stabilité, de récurrence ? Ou est-ce que ce sont les entreprises qui ne sont pas prêtes culturellement à évoluer dans le sens d’une liberté de placement ? On remarque aussi que parmi les managers, se dessine une surreprésentation de personnes utilisant des bureaux individuels fermés. Marqueur de statut pour les managers, ceux-ci sont encore peu nombreux à adopter le partage de bureaux. Contexte–Lieuxdevie Open space avec poste de travail attribué 42% Open space avec poste de travail non attribué 14% Bureau individuel personnel 33% Bureau partagé fermé 36%
  13. 13. 13Observatoire de la créativité 2016 Des salles de réunion « old school » Quelles est la configuration dominante des salles de réunions ? Contexte–Lieuxdevie Assises 93% Plutôt longues et rectangulaires 62% Sans fenêtres 20% Plutôt carrés ou rondes 25% Avec fenêtres 74% Debout 6% Les salles de réunion classiques, longues et rectangulaires, avec des places assises sont encore très majoritaires. Dommage, ce ne sont pas celles qui favorisent le plus la créativité ! Avec des tables longues et rectangulaires, chaque individu se retrouve vite isolé en bout de table, et les discussions parallèles se créent… Alors que debout autour d’une table ronde, les esprits sont aiguisés et la créativité peut s’exprimer ! Heureusement, les salles avec fenêtre sont majoritaires : elles permettent aux participants de s’aérer l’esprit plus facilement.
  14. 14. 14Observatoire de la créativité 2016 Des équipements encore très classiques Quel est le niveau moyen d’équipement des salles de réunions ? Les équipements numériques sont de plus en plus répandus. Le wifi se généralise aussi bien pour les salariés que pour les personnes qui ne sont pas de l’entreprise. Les systèmes de réunion à distance sont aussi souvent déployés. Le tableau blanc est largement présent chez nos répondants, première étape de la collaboration créative ! Par contre, dès qu’on s’intéresse à des supports de collaboration plus originaux, on s’aperçoit qu’ils sont encore marginaux en entreprise. Les post-its, Lego et pâtes à modeler ont encore du chemin à faire pour devenir des outils de travail reconnus comme tels ! 75% 74% 67% 59% 51% 17% 8% 8% 4% Tableau blanc WIFI pour les internes WIFI pour les externes Audio conférences Vidéo conférences Boite à Post-it, etc. Table ou tableau blanc interactifs Mur entier sur lequel on peut écrire Jeux (Lego, pâte à modeler, Kapla) Contexte–Lieuxdevie
  15. 15. 15Observatoire de la créativité 2016 FAIRE UN BREAK : La sieste réhabilitée ? Votre entreprise propose-t-elle des lieux de rencontres informels conçus pour être utilisés aussi en dehors de leur fonction première pour s’y réunir, voire y travailler ? Les espaces de détente fleurissent un peu partout dans les entreprises : salles de sieste, salles de détente, espaces informels… Les entreprises se rendent compte que ces pauses salvatrices sont largement bénéfiques pour le bien-être au travail, mais aussi pour les performances individuelles et collectives ! Ces espaces vont de pair avec les questions de perméabilité entre la vie professionnelle et la vie privée. Elles sont aussi directement liées à une baisse de la culture du jugement au sein de organisation : peu importe où vous travaillez, comment vous travaillez… Ce qui importe c’est que le travail soit fait. Le « comment » se libère, et la créativité peut s’exprimer plus facilement dans cette liberté. Contexte–Lieuxdevie Machine à café 78% Espace de détente 46% Coin cuisine 42% Cantine 37%
  16. 16. 16Observatoire de la créativité 2016 Une hiérarchie encore bien visible Comment pouvez-vous décrire la manifestation de la hiérarchie dans votre entreprise ? La hiérarchie est encore très marquée au sein de entreprises françaises. Certains projets de lean management existent, mais la culture hiérarchique classique, fortement liées à des éléments visibles statutaires, reste dominante : bureaux fermés, étages, voitures… Les entreprises comportant de nombreux niveaux hiérarchiques, et formalisant des éléments de statuts visibles ont des difficultés à libérer la créativité. 54% 43% 34% 27% Elle comporte de nombreux niveaux hiérarchiques La hiérarchie est formalisée par des éléments de statuts visibles La hiérarchie est peu formalisée par des éléments de statuts visibles L’organisation hiérarchique est plutôt « plate » Contexte–Structurehiérarchique
  17. 17. 17Observatoire de la créativité 2016 21% 50% 32% 36% Pour d'autres services Pour votre service Tout à fait Plutôt oui Plutôt non Pas du tout Le « chacun chez soi » bloque la transversalité Vous sentez vous encouragé(e) à faire des propositions d’améliorations ? Une vraie différence apparait entre la possibilité de s’exprimer « pour soi » ou « pour les autres ». Les répondants se sentent globalement légitimes pour faire des propositions d’améliorations pour leur service, mais se restreignent pour aider les autres. Pourquoi cette limite ? Cette culture du « chacun chez soi » bloque la transversalité en entreprise, alors même que cette transversalité est un des piliers de la créativité et de l’innovation ! Contexte–Structurehiérarchique 14% 3% 34% 12%
  18. 18. 18Observatoire de la créativité 2016 Faites place au BYOD ! Quelle est la politique de votre entreprise face à l’équipement mobile ? Majoritairement, les entreprises fournissent les outils de travail. Logique, puisque l’employeur a « l’obligation de fournir un travail au salarié ainsi que les moyens de le réaliser. » Mais on constate que le BYOD (Bring Your Own Device) est tout de même en train de faire sa place. L’avantage d’une telle politique ? L’entreprise n’a plus à gérer les montées de version, l’obsolescence des appareils… Chaque collaborateur utilise ses propres outils, selon ses préférences et ses logiques personnelles d’achat. La complexité dans tout ça ? Réussir à sécuriser les données sur ces outils non maitrisés par l’entreprise. Compliqué, mais pas impossible ! Il reste encore une part des entreprises n’ayant aucune politique définie face à l’équipement mobile, mais elles sont minoritaires, et le seront encore plus dans les années à venir. La mobilité devient une problématique de plus en plus importante, et les entreprises se doivent de mettre en place des politiques pour l’accompagner. Contexte–Équipementinformatique COPE 65% BYOD 30% Aucune 20%
  19. 19. 19Observatoire de la créativité 2016 La richesse du web accessible par tous Quel est le niveau d’accès à internet depuis le réseau interne ? Ce graphique nous met face à un traitement inégalitaire flagrant dans les entreprises : la culture du statut en France est encore très forte et très ancrée. Le secteur des services est celui qui offre le plus de liberté à l’ensemble des strates de l’entreprise. Inévitablement, les entreprises vont vers une libéralisation de l’accès au web : aujourd’hui, elles ont tout intérêt à offrir la richesse du web aux collaborateurs dans leur travail. Cet accès présente largement plus d’opportunités que de risques, notamment dans un monde où l’accès au web est déjà possible pour chacun depuis son smartphone : pourquoi bloquer un accès dont tout le monde dispose de toutes façons ? Encore une fois, une évolution de la culture des entreprises est nécessaire. Il faut sortir du contrôle pour aller vers la régulation : ne plus interdire, mais accompagner et expliquer. Bien entendu, cela pose aussi la question de la confiance. Un élément central dans nos entreprises et nos relations au travail. 67% 30% 3% 49% 45% 7% 45% 37% 19% Pas de restriction Limitation faible Limitation forte Dirigeants Cadre Non-cadre Contexte–Équipementinformatique
  20. 20. 20Observatoire de la créativité 2016 RSE et collecte d’idées : premiers pas vers l’innovation Votre entreprise a-t-elle déployé les outils ou dispositifs suivants ? Ces chiffres sont assez proches de ceux constatés dans l’Observatoire e- transformation & intranet sauf pour les espaces collaboratifs qui sont évalués un peu en dessous de nos références du moment. La population répondante ne fait pas partie des entreprises les plus avancées en matière de collaboration interne. On note cependant que 40% des entreprises répondantes ont mis en place des réseaux sociaux internes, et un quart des outils de collecte d’idées : ces deux outils sont à la base des initiatives d’innovation participative en entreprise. La preuve qu’un premier pas est fait sur le chemin de la libération de la créativité ? 72% 62% 51% 45% 40% 36% 26% 6% Intranet informationnel Messagerie instantanée GED / KM Espaces collaboratifs virtuels Réseau social d’entreprise Communication unifiée Outil de collecte d’idées Aucun dispositif Contexte–Équipementinformatique
  21. 21. 21Observatoire de la créativité 2016 Des méthodes d’évaluation individuelle classiques Comment les compétences sont-elles évaluées dans votre entreprise ? L’évaluation des compétences reste encore traditionnelle et individuelle. Commencent à émerger des modalités d’évaluation un peu plus originales avec l’auto- évaluation, la certification ou l’évaluation par les pairs, mais elles restent presque anecdotiques. Dommage car les méthodes d’évaluation classiques, essentiellement individuelles, ne sont pas propices à la créativité. Un des leviers pour susciter la créativité : valoriser les évaluations collectives ! La performance est d’abord globale, et la créativité de chacun est au service de l’intelligence collective. 92% 23% 15% 11% 2% 1% Entretien individuel Auto-évaluation Évaluation et certification régulière par l’entreprise Évaluation par les pairs Réseau social d’entreprise Aucune évaluation Contexte–SystèmesdeRessourceshumaines
  22. 22. 22Observatoire de la créativité 2016 La formalisation des postes reste la règle Quel est le niveau de formalisation des définitions de postes ? 20% 53% 22% 5% La formalisation des postes reste la règle dans les entreprises répondantes. On note cependant 22% de « plutôt floues et variables », ce qui n’est pas anodin. La question se pose de savoir qui en a besoin. Les collaborateurs pour se rassurer sur un périmètre d’activité bien précis ? L’entreprise pour pouvoir gérer les fonctions et tâches de chacun, sans grande souplesse ? La question reste ouverte, mais en tous cas, les définitions de poste très formalisées et donc assez rigides ne favorisent pas non plus la créativité en entreprise. 18% 51% 24% 7% Très formalisées et complètes Assez formalisées Plutôt floues et variables Pas du tout formalisées Contexte–SystèmesdeRessourceshumaines
  23. 23. 23Observatoire de la créativité 2016 Les objectifs individuels avant le collectif Comment le collectif est-il pris en compte dans les objectifs annuels ? 20% 53% 22% 5% Logiquement très liée à la question sur l’évaluation, celle-ci nous prouve encore que les entreprises s’organisent encore majoritairement aujourd’hui autour des objectifs individuels. Cela dit, on note tout de même un tiers des entreprises où les objectifs sont d’abord collectifs. Et quoi de mieux pour susciter la créativité que de trouver des solutions à plusieurs, pour atteindre des objectifs communs ? 8% 24% 39% 29% Les objectifs sont principalement collectifs Les objectifs sont d’abord collectifs mais présentent une part d’individualisation Les objectifs sont d’abord individuels mais présentent une part collective Les objectifs sont principalement individuels Contexte–SystèmesdeRessourceshumaines
  24. 24. 24Observatoire de la créativité 2016 CRITERE DE RECRUTEMENT : RIEN DE NEUF à l’horizonClasser de 1 à 4 dans l’ordre d’importance les critères de recrutement des nouveaux salariés Pas d’originalité sur le podium : on recrute d’abord sur les expériences liées au poste à pourvoir. Ensuite on valorise les diplômes avant de s’intéresser au potentiel et aux expériences entrepreneuriales. Même si ce classement n’est pas une surprise, il est décevant de constater le manque d’originalité et de prise de risque dans les recrutements quand on cantonne les salariés à ce qu’ils ont toujours fait. Dans un monde complexe, le diplôme est de moins en moins un gage de performance, surtout après quelques années d’expérience. Ce que les entreprises de moins de 100 salariés, et les entreprises innovantes, ont déjà bien compris. Le classement est complètement différent chez elles, et les diplômes dégringolent du podium, tandis que le potentiel se hisse en tête. L’ouverture aux expériences entrepreneuriales peut être une vraie force dans tous les types d’entreprises, mais elle n’est pas encore valorisée partout. Là encore le rôle du manager doit évoluer. Le manager « développeur de potentiel » n’est pas encore une réalité. Contexte–SystèmesdeRessourceshumaines 12 3 EXPÉRIENCES À UN POSTE SIMILAIRE DIPLÔMES POTENTIEL EXPERIENCES ENTREPRENEURIALES 4eme 12 3 EXPÉRIENCES À UN POSTE SIMILAIRE DIPLÔMES POTENTIEL EXPERIENCES ENTREPRENEURIALES 4eme Classement propre aux structures innovantes ou de moins de 100 salariés
  25. 25. 25Observatoire de la créativité 2016 Une culture managériale encore fermée Comment percevez-vous la culture managériale de votre entreprise ? La majorité des répondants ressentent la culture managériale de leur entreprise dans l’imposition : directive ou persuasive. Une culture managériale participative se fait tout de même sa place, chez 21% des répondants. Ces chiffres montrent que les cultures managériales en place sont encore très fermées. Cela pose une vraie question autour de l’évolution de la culture managériale en France. 34% 21% 20% 13% 11% Directive Participative Persuasive Délégative Adaptative Contexte–Culture
  26. 26. 26Observatoire de la créativité 2016 L’innovation comme bannière des entreprises Parmi les valeurs suivantes, lesquelles sont affichées par votre entreprise ? L’innovation a clairement été le mot de l’année 2016 ! On l’a entendu partout, au risque de le voir vidé de son sens. Ici il occupe la première place et de loin, alors que la créativité, condition première de l’innovation, n’est elle valorisée qu’en 4e place avec 25% ! On remarque que les valeurs à connotation collective (innovation, initiative) sont plus affichées que celles dont le champs d’action est d’abord individuel (épanouissement, plaisir). Pourtant, l’épanouissement entraîne l’engagement, et l’engagement entraîne la performance, n’est-ce pas ? Il serait peut-être temps pour les entreprises de s’emparer de ces sujets aujourd’hui encore seulement préemptés par les entreprises « libérées » ! 74% 43% 26% 25% 15% L'innovation L'initiative L'épanouissement La créativité Le plaisir Contexte–Culture
  27. 27. 27Observatoire de la créativité 2016 A la bonne heure ? Comment pouvez-vous qualifier la culture de la ponctualité dans votre entreprise ? La culture de la ponctualité reste forte à très forte dans la majorité des organisations répondantes. Ici, pas question de faire l’impasse sur la ponctualité pour les remises de livrables. Une culture d’ailleurs plus prégnante dans les petites structures que dans les grandes ! Cependant, pour les horaires de travail, la culture de la ponctualité reste forte, voire très forte dans 11% des cas. Pour éveiller la créativité, la ponctualité doit être forte pour la remise de livrable, car les deadlines augmentent les tensions et donc la recherche de solutions créatives. La ponctualité dans les réunions de travail doit être elle-aussi forte pour une question de respect etde savoir-vivre, mais la culture des horaires de travail n’a plus nécessairement lieu d’être. On va de plus en plus vers une libération du « comment », et le contrôle ne doit plus être celui des horaires de travail. 11% 12% 20% 50% 49% 49% 32% 35% 25% 8% 5% 6% Pour les horaires de travail Pour les réunions Pour les remises de livrables Très forte Forte Faible Très faible Contexte–Culture
  28. 28. 28Observatoire de la créativité 2016 Entreprise ouverte, mais sans engagement Au sujet de l’encouragement et la culture de la créativité, pensez-vous que votre entreprise est plutôt : Les entreprises des répondants sont majoritairement ouvertes à la culture de la créativité, cependant la mise en œuvre reste très minoritaire, avec seulement 19% des organisations qui se donnent les moyens d’étudier les propositions de changement. On note aussi que 20% encore des entreprises sont perçues comme « fermées » par les répondants. Dans la majorité des entreprises, les injonctions sont paradoxales : une ouverture affichée, bloquée par une difficulté à s’engager. Dans des entreprises avec de multiples niveaux hiérarchiques, il n’est pas simple d’entrer en action ! Contexte–Culture 19% 61% 11% 9% 0% Ouverte à toutes propositions de changement et offrant les moyens de les étudier Ouverte au changement dans son discours mais avec des difficultés à offrir des moyens pour les étudier Fermée mais, en insistant, il est possible de faire passer des propositions nouvelles Fermée à tout changement qui ne viendrait pas du haut Fermée à tout changement
  29. 29. 29Observatoire de la créativité 2016 Les outils de la créativité Pouvez-vous fournir des détails ou des exemples de démarches qui sont pratiquées pour favoriser la créativité des collaborateurs ? L'entreprise a-t-elle mis en place d'autres actions pour favoriser la créativité et la rupture ? A cette question, 125répondants se sont exprimés : La culture de la créativité est très souvent associée à celle de l’innovation. Les démarches les plus fréquemment mises en place sont des concours ou trophées de l’innovation régulièrement proposés aux salariés afin de faire remonter les bonnes idées et de les récompenser de manière ludique. Les actions le plus fréquemment mises en place sont les suivantes :  Des ateliers de partage & de réflexions entre collaborateurs  Des brainstormings  Des démarches d’Innovation Participative et mise en place de boîtes à idées  De la formation  Des conférences & séminaires autour de ces sujets  Des hackathons internes  Des relais « innovations » ou « amélioration continue » parmi les collaborateurs, chargés de faire remonter les bonnes idées, les bonnes pratiques Les répondants sont conscients que certaines actions ne sont pas toujours effectives, ou alors qu’il manque parfois de communication autour de ces dernières. Contexte
  30. 30. 30Observatoire de la créativité 2016 Quelle est la dynamique des entreprises ?
  31. 31. 31Observatoire de la créativité 2016 Que faut-il retenir ? Top 3 des raisons qui poussent à développer la créativité : 79% les clients 65% la révolution numérique 50% les contraintes financières La créativité pour s’adapter plutôt que pour évoluer Encourager la créativité pour : 83% l’engagement des salariés 70% l’innovation 74% l’agilité dans les opérations Le Couteau suisse du progrès en entreprise 1/3des entreprises répondantes ont mis en place des responsables de l’innovation 14% d’ambassadeurs missionnés pour la créativité 11% de change managers en place, et autant en projet Les nouveaux jobs de la transformation Les entreprises de +100 collaborateurs ont initié des actions en lien avec les start- ups 26% font déjà du co- développement avec des start-ups — 24% en ont le projet En lien avec les start-ups
  32. 32. 32Observatoire de la créativité 2016 LA Créativité pour s’adapter plutôt que pour évoluer Quels sont les facteurs qui pourraient pousser l’entreprise à développer créativité et rupture ? La première place revient à l’évolution de la demande des clients : c’est donc un stimulus positif qui incite en premier lieu les entreprises à développer la créativité. Vient ensuite la révolution numérique, qui peut être considérée, comme toutes les révolutions à la fois comme une opportunité ou comme un risque. A partir de la 3ème place, les facteurs les plus importants sont surtout des contraintes (financière ou générationnelle) ou des perturbations extérieures avec l’arrivée de nouveaux concurrents sur le marché. Seules 3 modalités récoltent plus de 50% de suffrages, ce qui montrent que les raisons de développer la créativité sont encore diffuses et dépendantes de chaque situation spécifique. 79% 65% 50% 40% 34% 33% 26% 24% 23% 11% 8% Les clients : évolution de la demande La révolution numérique Des contraintes financières et budgétaires De nouveaux entrants sur le marché Des contraintes générationnelles Des innovations technologiques autres que le numérique Le niveau de désengagement des collaborateurs Des contraintes de compétences La concurrence internationale La reconfiguration verticale d'une filière Des contraintes climatiques et liées à l’écologie Dynamique–Faceàlarupture
  33. 33. 33Observatoire de la créativité 2016 Une réflexion engagée face aux transformations Quelle est la position de votre entreprise vis-à-vis des transformations profondes qui pourraient se présenter ? Près de 90% des entreprises participantes réfléchissent déjà aux transformations profondes à l’œuvre, et 35% d’entre elles ont déjà fait un premier pas vers ces transformations. Ces chiffres vont aller en augmentant au fur et à mesure des années. Il est encourageant de constater que les organisations réfractaires ou étrangères à ces transformations sont en minorité. Dynamique–Faceàlarupture 35% 52% 10% 2% 2% Engagée En réflexion Spectatrice Etrangère Réfractaire
  34. 34. 34Observatoire de la créativité 2016 La créativité comme couteau Suisse du progrès de l’entreprise L'entreprise devrait encourager la créativité pour développer : Ces résultats sont globalement positifs : les enjeux de la créativité en entreprise sont bien connus des participants. On voit que la créativité a tout intérêt à être favorisée car elle est un terreau favorable pour de nombreux progrès. C’est notamment le cas pour l’innovation ou l’engagement des salariés, qui sont 2 sujets majeurs dans les organisations aujourd’hui, et qui sont accélérés par la diffusion d’une culture créative. 83% 70% 64% 61% 61% 48% 43% 41% 33% L’engagement des salariés L’innovation L’agilité dans les opérations L’adaptabilité face au marché L’efficacité L’attractivité de la marque employeur La pérennité La responsabilité sociale et sociétale La profitabilité Dynamique–Faceàlarupture
  35. 35. 35Observatoire de la créativité 2016 La créativité encore aux mains de l’encadrement Quelle est la position moyenne des populations suivantes vis-à-vis de ces transformations ? On observe peu de populations réfractaires à ces transformations, mis à part les partenaires sociaux qui sont majoritairement spectateurs ou même réfractaires pour presque ¼ d’entre eux. On voit aussi que l’engagement est perçu comme plus fort chez les dirigeants, et à égalité entre les managers et les collaborateurs, tandis que les managers sont plus perçus « en réflexion » et les collaborateurs plutôt « spectateurs ». Nous sommes face à une vision fantasmée du dirigeant seul apporteur de bonnes idées et source de créativité inépuisable. En effet, c’est aussi le rôle des collaborateurs de s’emparer de la créativité et de l’innovation. 42% 27% 27% 10% 45% 49% 26% 25% 9% 20% 44% 43% 4% 4% 3% 23% Dirigeants Managers Collaborateur Partenaires sociaux Engagés En réflexion Spectateur Réfractaire Dynamique–Faceauxtransformations
  36. 36. 36Observatoire de la créativité 2016 Des dirigeants plus timides face à l’échec Les populations suivantes sont-elles capables de raconter un échec en public pour en tirer les leçons ? Les scores sont proches les uns des autres. On note cependant que plus le niveau hiérarchique est élevé, moins on est capable de raconter ses échecs. Il s’agit encore ici d’une conséquence de la culture du jugement bien française et d’un certain mythe de l’infaillibilité des managers. Un manager, et a fortiori un dirigeant, aura peur de raconter un échec de peur de perdre son autorité, sa légitimité. 48% 50% 54% Dirigeants Managers Collaborateurs Dynamique–Faceauxtransformations
  37. 37. 37Observatoire de la créativité 2016 De nombreuses actions pour favoriser la créativité Parmi les actions suivantes, lesquelles votre entreprise a-t-elle mises en place pour favoriser la créativité ? Dynamique–Faceàl’innovation Toutes les modalités affichent moins de 40% de projets mis en œuvre. Cependant, les actions « en projet » sont nombreuses et recueillent souvent plus de suffrages que les actions mises en place. Si les promesses se réalisent, les années à venir vont être riches en créativité ! On note cependant que les modalités les plus innovantes, les plus en rupture avec l’entreprise classique sont celles qui sont le moins souvent mises en place. Il reste un vrai travail d’acculturation et de conduite du changement à mener auprès des organisations pour mettre en place ces actions de transformation profonde. 32% 27% 37% 21% 24% 19% 15% 8% 8% 7% 29% 30% 13% 27% 16% 20% 13% 10% 11% 11% Capitalisation de l'expérience en fin de projet Promotion de méthode de management de projets de type "test and learn" Innovation participative Ouverture à des propositions de projets en rupture / Crowdsourcing interne d’idées d’innovations Incubateurs internes / externes Budgets allouées aux projets en rupture Octroi de temps de façon systématique pour l’expression de la créativité Crowdfunding interne Assouplissement dans la définition des postes Recrutement, promotion et mobilité de dirigeants en fonction des compétences liées à la créativité Mis en oeuvre En projet
  38. 38. 38Observatoire de la créativité 2016 L’acculturation réservée aux chefs ? L’entreprise a-t-elle mis en place des actions de sensibilisation et d’acculturation pour les populations suivantes : Cette question n’était accessible que par les entreprises de plus de 100 salariés. Les chiffres sont plus hauts qu’espéré, et c’est positif ! On voit qu’il s’agit d’un vrai sujet, et que peu à peu, les entreprises mettent en place les moyens d’accompagner les populations vers une nouvelle ère, plus ouverte et plus créative. On note cependant que ce sont les dirigeants et managers vers lesquels sont consacrés les efforts, au dépit de la masse des collaborateurs, encore une fois en retrait. 46% 34% 19% 13% 20% 19% Dirigeants Managers Collaborateurs Mis en oeuvre En projet Dynamique–Faceàl’innovation
  39. 39. 39Observatoire de la créativité 2016 Du buzz autour des partenariats avec les start-ups L’entreprise a-t-elle mis en place des actions avec des start-ups ? Cette question n’était accessible que par les entreprises de plus de 100 salariés. Les entreprises ont commencé à initier des actions en lien avec les start-ups, et les projets vont bon train. On voit quasiment autant de projets que d’actions mises en place. Un point positif dans le chemin de la libération créative ! 26% 24% 20% 24% 17% 12% Co-développement avec des start-ups Financement / fonds d’investissements en start-ups Mise à disposition de ressources à des start-ups Mis en oeuvre En projet Dynamique–Faceàl’innovation
  40. 40. 40Observatoire de la créativité 2016 De nouveaux jobs pour accompagner les transformations L’entreprise a-t-elle défini de nouvelles responsabilités ? Cette question n’était accessible que pour les entreprises de plus de 100 salariés. Un tiers de entreprises ont déjà mis en place un ou des responsables innovation en interne. Les ambassadeurs ne sont pas encore réellement d’actualité, mais ils arrivent bientôt, avec plus de projets que de mise en œuvre. Ces chiffres sont globalement encourageants, car ils montrent un début de prise de conscience de la nécessité de professionnaliser les acteurs du changement en entreprise. 32% 14% 11% 9% 16% 11% Responsables innovation Ambassadeurs missionnés pour déployer créativité et rupture Change managers Mis en oeuvre En projet Dynamique–Faceàl’innovation
  41. 41. 41Observatoire de la créativité 2016 Vision synthétique Les marqueurs de la créativité L’impact de la taille des entreprises
  42. 42. 42Observatoire de la créativité 2016 Les marqueurs de la créativité Les entreprises doivent évoluer pour favoriser la créativité. Nous avons étudié plusieurs éléments constitutifs du corps social, ou de son « armure » : structure, système, culture. En parallèle, une observation de la dynamique déployée autour de l’innovation nous a permis de compléter l’étude. L’idée sous jacente à cet observatoire est qu’il est possible en les regardant d’en déduire des enjeux de créativité pour les entreprises. Deux axes principaux sont observés : 1 - Les éléments de contexte intègrent : • Les lieux de vie • La structure hiérarchique • Les équipements informatiques • Les systèmes de ressources humaines • La culture ↠ Ces éléments sont matérialisés par des Legos (petits, moyens, gros) 2 - Les éléments de la dynamique intègrent : • La position de l’entreprise par rapport aux questions de rupture • La position des différentes populations dans ces transformations • La posture face à l’innovation ↠ Ces éléments sont matérialisés par des ampoules (1-3)
  43. 43. 43Observatoire de la créativité 2016 Les marqueurs du contexte Un contexte encore classique : l’entreprise par des premiers choix d’adaptation de ses locaux, de ses structures hiérarchiques ou administratives, ou de ses éléments de culture, manifeste une attention à l’ouverture de son système au profit de la créativité. On trouve avant tout des structures classiques et des entreprises de 1000 à 5000 collaborateurs dans cette catégorie. Quelques équipements visibles : l’entreprise au bénéfice de la créativité a fait des choix d’adaptation des ses locaux, de ses structures hiérarchiques ou administratives, ou de ses éléments de culture. Ces actions sont soit plus intensives sur un ou deux domaines ou plus intenses que dans la première étape sur les trois domaines. On note que les entreprises de 100 à 500 salariés sont plus nombreuses à afficher une ouverture face à la créativité tout comme les entreprises de plus de 10000 salariés ainsi que les structures dites classiques L’innovation intégrée : l’entreprise a fait des choix d’adaptation de tous les éléments de son armure qu’il s’agisse de ses locaux, ses structures hiérarchiques ou administratives, ou de ses éléments de culture au profit de la créativité. Ce sont d’abord des structures innovantes qui affichent des actions nombreuses pour favoriser la créativité. Ces structures appartiennent le plus souvent au secteur des services. Les structures commencent à évoluer, mais restent encore trop fermées pour libérer complètement la créativité en leur sein. L’armure est encore bien présente, malgré une volonté affichée d’aller vers une nouvelle souplesse. 77% 12% 16%
  44. 44. 44Observatoire de la créativité 2016 Les marqueurs de la dynamique Ces entreprises sont un peu sensibilisées aux enjeux de la créativité sans toutefois avoir encore déployé de manière volontariste une politique visant à la promouvoir. Les entreprises du secteur public sont significativement plus représentées dans cette catégorie. Ces entreprises valorisent clairement la créativité et ont commencé à déployer une politique visant à la mettre en œuvre de manière active. On trouve majoritairement des entreprises de 5000 à 10 000 salariés dans cette catégorie. Ce sont d’abord des structures classiques. Ces entreprises sont fortement sensibilisées aux enjeux de la créativité et affichent ouvertement une dynamique forte d’actions visant à favoriser l’innovation. Ce sont d’abord les structures de moins de 100 salariés qui sont dans la dynamique la plus forte pour inciter et promouvoir la créativité. Ce sont aussi majoritairement des structures innovantes. 64% 11% 26% Les résultats sont encourageants puisque près des 2/3 des répondants déclarent une culture ouverte à l’innovation, alors qu’un quart annoncent une culture qui favorise franchement l’innovation. Des valeurs à analyser avec prudence compte-tenu du biais porté par l’échantillon des répondants naturellement sensibilisés au sujet.
  45. 45. 45Observatoire de la créativité 2016 TAILLE D'Entreprise et ouverture a la créativité Les tris croisés effectués sur la taille des entreprises font ressortir des spécificités qui permettent de dissocier clairement la posture des organisations face à la créativité au travers des éléments de contexte et de dynamique qui ont été relevés. On isole d’un côté du spectre des entreprises de moins de 100 salariés qui sont les plus agiles et les plus ouvertes au déploiement et à l’usage de la créativité. A l’autre bout du spectre on identifie des structures de plus de 10 000 salariés qui investissent dans des actions pour capter la créativité. Au centre, les entreprises entre 100 et 10 000 salariés montrent significativement moins d’intérêt pour le sujet.
  46. 46. 46Observatoire de la créativité 2016 Les petites structures sont GOURMANDES EN Créativité Considérez-vous a priori votre entreprise comme encourageant la créativité ? 21% 50% 26% 3% Tout à fait Plutôt oui Plutôt non Pas du tout Pas du toutDe façon limitéeOui, partiellement Oui, pleinement 7%33%38%23% Cette entreprise vous permet-elle d’exprimer pleinement votre créativité ? 55% <100 salariés 54% <100 salariés Au sujet de l’encouragement et la culture de la créativité, pensez-vous que votre entreprise est plutôt : 19% Ouverte à toutes propositions de changement et offrant les moyens de les étudier 53% <100 salariés
  47. 47. 47Observatoire de la créativité 2016 0% 500-1000 salariés PME ET ETI APPARAISSENT SUR LA Réserve vis-à-vis de la créativité Considérez-vous a priori votre entreprise comme encourageant la créativité ? 21% 50% 26% 3% Tout à fait Plutôt oui Plutôt non Pas du tout Pas du toutDe façon limitéeOui, partiellement Oui, pleinement 7%33%38%23% Cette entreprise vous permet-elle d’exprimer pleinement votre créativité ? 55% <100 salariés Quelle est la position de votre entreprise vis-à-vis des transformations profondes qui pourraient se présenter ? 35% Engagée 20% 500-1000 salariés 38% 1000-5000 salariés 55% 1000-5000 salariés
  48. 48. 48Observatoire de la créativité 2016 lES GRANDES STRUCTURES investissent dans la créativité Quel est le niveau moyen d’équipement des salles de réunions ? 75% 74% 67% 59% 51% 17% 8% 8% 4% Parmi les valeurs suivantes, lesquelles sont affichées par votre entreprise ? 74% 43% 26% 25% 15% 77% >1 000 salariés 86% >1 000 salariés
  49. 49. 49Observatoire de la créativité 2016 Glossaire
  50. 50. 50Observatoire de la créativité 2016 A - C ATAWAD Renvoie à la capacité que les usagers ont aujourd’hui de pouvoir consulter tout type d’information – texte, images, video, son - à partir de n’importe quel support – ordinateur portable, smartphone, tablette - à n’importe quel moment et de n’importe quel endroit. Blog Un blog ou blogue est un site Web constitué de billets agglomérés au fil du temps, et souvent, classés par ordre ante chronologique (les plus récents en premiers). Chaque billet est, à l'image d'un journal de bord ou d'un journal intime, un ajout au blog ; le blogueur y délivre un contenu souvent textuel, enrichi d'hyperliens et d'éléments multimédias, sur lequel chaque lecteur peut généralement apporter des commentaires. BYOD Acronyme de « Bring your own device », autrement dit en français « Apportez vos appareils personnels ». C’est une pratique qui consiste à utiliser ses équipements personnels (téléphone, ordinateur portable, tablette électronique) dans un contexte professionnel, et notamment en vue d’accéder à des ressources de l’entreprise : base documentaire, intranet, ... . Observatoire e-transformation & intranet 2016 50 Cloud Le cloud computing, abrégé en cloud (« le Nuage » en français) ou l’informatique en nuage désigne un ensemble de processus qui consiste à utiliser la puissance de calcul et/ou de stockage de serveurs informatiques distants à travers un réseau, généralement Internet. Il permet donc d’accéder à la demande et en libre-service, à des ressources informatiques partagées configurables, permettant une délocalisation de l'infrastructure informatique. COPE Acronyme de « corporate-owned personally-enabled » – en français « Propriété de l'entreprise avec accès privé » – est un modèle dans lequel l’organisation fournit à ses collaborateurs les supports informatiques (ordinateur portable, smartphone, tablettes, …) et les autorise à les utiliser dans le contexte privé, comme s’il s’agissait de leurs appareils personnels. CRM La gestion de la relation client (GRC), ou gestion des relations avec les clients, en anglais customer relationship management (CRM), est l'ensemble des outils et techniques destinés à capter, traiter, analyser les informations relatives aux clients et aux prospects, dans le but d’en avoir une connaissance fine permettant de déployer des actions marketing et commerciale adaptées à leur encontre, de le fidéliser et de maximiser le chiffre d’affaires ou la marge par client.
  51. 51. 51Observatoire de la créativité 2016 D - I Digital Workplace Le principe est d’unifier l’accès aux différents outils et canaux de communication, non seulement en les rendant accessibles à partir de n’importe quel appareil (PC, Smartphone, tablette, etc.) à partir d’un navigateur web et d’une connexion internet, mais à partir d’une seule page. E-transformation Désigne le phénomène de mutation lié à l’impact du numérique et d'Internet dans les organisations. Espace collaboratif Espace en ligne qui permet à plusieurs utilisateurs de travailler ensemble. Il peut avoir plusieurs finalités : partager des bonnes pratiques, poser des questions et recevoir des réponses d’un expert, rédiger un livrable à plusieurs voix, mettre en commun des documents partagés, s’organiser plus facilement... Follower Fait référence aux médias sociaux et aux dispositifs web internes qui permettent à un utilisateur de suivre un autre utilisateur pour se tenir informé de son actualité et en particulier de son activité sur la plateforme. Observatoire e-transformation & intranet 2016 51 Forum Un forum est un espace de discussion publique (ou au moins ouvert à plusieurs participants) en ligne. Les discussions y sont archivées ce qui permet une communication asynchrone. Gamification La gamification, en français « ludification », correspond à l’adoption des mécanismes du jeu dans d’autres domaines, en particulier des sites web, des situations d'apprentissage, des situations de travail ou des réseaux sociaux. Gestion de son réseau de contact Fonction disponible sur les réseaux sociaux d’entreprise, elle permet à chaque utilisateur de se mettre en relation avec d’autres utilisateurs de la plateforme en fonction de critères propres à chacun. Gouvernance La gouvernance se fonde sur la nécessité de règles partagées dans le cadre de l’utilisation d’un dispositif web interne. Elle intègre, outre un cadre réglementaire spécifique, des règles comportementales. Info-Com Au sein d’un dispositif intranet, la partie info-com correspond aux informations descendantes publiées pour communiquer par l’entreprise. Il s’agit principalement de contenus informatifs.
  52. 52. 52Observatoire de la créativité 2016 I - Z Innovation participative Démarche de management structurée qui vise à stimuler et à favoriser l’émission, la mise en œuvre et la diffusion d’idées par l’ensemble du personnel en vue de créer de la valeur ajoutée et de faire progresser l’organisation. Intranet Réseau fédérateur qui s’appuie sur une interface web, intègre des contenus, des bases de données, des systèmes applicatifs de façon à permettre aux managers et aux collaborateurs d’une organisation d’accéder à l’ensemble des contenus et des applications qui leur sont nécessaires pour leur travail. Like Fonctionnalité sociale permettant à chaque utilisateur de manifester son intérêt pour un contenu du site. Log La notion de log évoque en informatique le journal des événements (trace de l'exécution d'un programme, nombre d’accès, nombre de mises à jour, etc.). Observatoire e-transformation & intranet 2016 52 Marque-page / Favori Le marque-page (bookmark), favori ou encore signet désigne une fonctionnalité sociale qui permet aux utilisateurs de sauvegarder n’importe quel contenu qui l’intéresse ou qu’il souhaite lire plus tard. Microblog Format d’échanges collaboratif disponibles sur les médias sociaux et les réseaux sociaux d’entreprise. Il permet à un utilisateur de prendre la parole dans un nombre limité de caractères, de 140 (Twitter) à 300 en moyenne pour les dispositifs internes. Réseau social d’entreprise (RSE) Egalement appelé réseau collaboratif interne (RCI) ou réseau social interne (RSI), le RSE est un dispositif intranet 2.0 qui permet de connecter les acteurs de l’entreprise (collaborateurs, clients, actionnaires, partenaires, …) à des fins d’échanges professionnels au sein notamment de communautés dédiées. Wiki Un wiki est un système de gestion de contenu de site web rendant ses pages web librement modifiables par tous les visiteurs y étant autorisés.
  53. 53. 53Observatoire de la créativité 2016 A propos de l’Observatoire
  54. 54. 54Observatoire de la créativité 2016 Les modalités de l’enquête Un questionnaire personnalisé permettait à chaque répondant de répondre au nom d’une ou plusieurs entreprises dont il connaît les usages et contours. Le questionnaire porte sur : A l’issue du questionnaire, l’entreprise est positionnée selon deux axes : le contexte accompagnant la libération de la créativité et le niveau de dynamique mis en place. Cette catégorisation permet de faire émerger un benchmark avancé sur la valorisation de la créativité selon les entreprises répondantes. Le terrain s’est déroulé du mardi 21 juin au vendredi 2 septembre 2016. Le contexte : • Les lieux de vie • La structure hiérarchique • Les équipements informatiques • Les systèmes de ressources humaines • La culture La dynamique : • Le rapport à la rupture • Les populations face aux transformations • La posture face à l’innovation • Les actions mises en place pour favoriser la créativité et la rupture

×