SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  5
Télécharger pour lire hors ligne
1
Dr BELKADI maladies infectieuses
«Tétanos »
I- INTRODUCTION :
1. TOXI-INFECTION GRAVE.
2. BACILLE TELLURTQUE « CLOSTRIDUIM TETANI ou BACILLE DE NICOLAIRE »
3. MORTALITE +++/MALGRE LES PROGRES DE REANIMATION
4. NON CONTAGIEUSE/NON IMMUNISANTE
5. CLINIQUE : TRISMUS++++ CONTRACTURES++
DIAGNOSTIC(+)
6 TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE
PREVENTIVE++++(VACCINATION)
7 URGENCE MEDICAL A DECLARATION OBLIGATOIR
II- EPIDEMIOLOGIE
a)Agent causal : clostriduim tétanie
BGP/Anaérobie strict
Spores (F résistantes)
Exotoxine : Tetanospasmine (tropisme neurologique)
b) Fréquence : Rare : pays développés (vaccination)
Fréquent : Pays sous développés
c)transmission : Réservoir tellurique, la pénétration dans l’organisme de spores tétanique ne peut
se produire que s’il y a une effraction cutanée et/ou muqueuse
d) Portes d’entrée : plaies cutanées ou muques superficielles ou profondes
.fractures ouvertes
.plaies chroniques (ulcère variqueu, mal perforant plantaire…)
.obstétrique : avortement accouchement septique
.tétanos ombilical /N nés
.post injection
III) physiopathologie (Le germe et sa toxine) : le bacille de nicolaier secrète une toxine neurotrope. À partir
de la porte d’entrée, la toxine diffuse par voie nerveuse, également par voie sanguine pour atteindre le système
nerveux centrale et se fixe au niveau des centres moteurs de la moelle épinière.
-La toxine supprime les phénomènes d’inhibition permettant une stimulation réflexogène, d’entraîner des
réponses d’excitation multiples et in coordonnées (par blocage de la libération des neurotransmetteurs=inhibiteurs
des neurones alpha d’où activité incontrôlée et par conséquent spasticité) aboutissant à la contracture tétanique.
III- Clinique :
Type de description =la forme généralisée du sujet non vacciné
*Incubation : elle est variable de 6 à 15 jours et parfois plus, elle est souvent difficile voire même impossible à
déterminer quand la plaie est minime et passé inaperçue.
-Elle peut être prolongée par une sérothérapie préventive insuffisante ou par une vaccination incomplète.
-Il est important de la préciser car les incubations courtes correspondent à des tétanos graves et des incubations
longues correspondent à des tétanos bénins.
*Invasion : elle peut ne durer que quelque heures ou s’étendre sur plusieurs jours (jusqu’à 8 jours), lorsque
l’invasion est courte moins de 48h le tétanos est grave et quand elle est longue le tétanos est bénin.
-Le symptôme inaugurale est le trismus suivi par la dysphagie puis par des contractions faciales et cervicales, le
trismus est la contracture des muscles masséters bloquant l’ouverture de la mâchoire, il est d’abord ressenti
comme une gène à la mastication, il apparaît et se renforce toujours lors de la mastication puis il devient
permanent, il est irréductible, invincible, symétrique peu ou non douloureux et non accompagné de fièvre.
*: « Extension de la contracture » :
2
-Au niveau de pharynx, elle entraîne une dysphagie non douloureuse avec stase salivaire.
-A la face, la contracture entraîne une accentuation des rides de front, les commissures labiales sont striées en
dehors, les lèves serrées, les plies nasogéniens sont marqués, les sourcils sont foncés avec réduction des fentes
palpébrales par contracture des orbiculaires des paupières. Rire sardonique
-La contracture fait saillir les muscles sterno-cléido-mastoïdiens et donne une raideur de la nuque
*phase d’état :
-c’est la phase de tétanos généralisé caractérise par un fond de contracture sur le quel se greffent des
paroxysmes
La contracture généralise ;le tétanos est généralisé lorsque la contracture s’étend aux muscles de la nuque , le
tronc et les membres, la contracture des muscles para vertébraux entraine une hyper lordose lombaire, la
respiration est faible par contracture des muscles inter costaux et du diaphragme, l’abdomen est de bois, les
membres sup sont en flexion, les membres inferieur sont en flexion pronation ,ces contractures sont
généralisé,permanantes,douleureuse
Les paroxysmes : se sont des renforcement des contractions de type tonique voire tonic clonique souvent
provoque par stimulis sensoriel (bruits lumière) ils sont incontrôlables et peuvent provoquer des déchirements
musculaire, des apnées, un arrêt respiratoire des fractures
L’état général : est altère des sueur abondantes ,instabilité tensionnelle, une tachycardie, bradycardie, les pertes
hydrique et catabolique sont importantes cachexie et truble électrolytique
.
IV- Evolution :
-Le tétanos est une maladie grave, le pronostic dépend de :
La période d’incubation, d’invasion, atteinte des fonctions respiratoires, les accès de la contracture et la rapidité
d’installation, terrain, age extrême.
-L’évolution du tétanos peut être émaillée de nombreuses complications :
1. Complications respiratoires : infections pulmonaires …
2. Complication cardiovasculaire : collapsus, phlébites …
3. Complications digestives : constipation, vomissements, hémorragies digestives …
4. Complications infectieuses …
V- Formes cliniques :
a) Le tétanos céphalique : la porte d’entrée est faciale, ces tétanos peuvent être localisés ou généralisés, on
distingue :
*Le tétanos céphalique non paralytique : bénin.
*Le tétanos céphalique de rose : avec paralysé faciale du coté de la plaie.
*Le tétanos ophtalmoplégique de Worms : avec atteinte du 3, 4, 6 il est rare mais grave.
b) Le tétanos des membres : rare et de diagnostic difficile, il est bénin et survient chez un sujet vacciné ou
chez un sujet ayant subit une sérothérapie.
VI- Diagnostic différentiel :
Il faut éliminer les autres causes de trismus : *abcès dentaire, fébrile, asymétrique, douloureux, *angine, arthrite
temporo-maxillaire,
-le trismus neurologique dans un contexte cérébrale : tumeur, AVC du tronc cérébral, ou en relation avec un
surdosage ou une sensibilité à certains neuroleptiques.
VII- Traitement :
*Hospitalisation en réanimation quelque soit la gravité du tétanos pour pouvoir réaliser une intubation et
broncher le malade à une respiration artificielle en cas de troubles respiratoires.
a) Traitement curatif :
-Nettoyage et parage de la plaie, retrait d’un corps étranger.
-Toute intervention sur plaie est effectuée après sous sérothérapie et sous antibiothérapie.
-L’antibiothérapie est systématique par voie générale au cour du tétanos, elle inhibe le bacille nicolaier et lutte
contre la surinfection.
3
On utilise la Pénicilline G 3 à 4 million unités par 24 heures.
Dr BELKADI maladies infectieuses
-La sérothérapie est discuté, elle est prescrite des doses modérés de 5000 à 15000 UI chez adulte par voie sous
cutané,
-elle expose à la maladie sérique mais la solution c’est l’utilisation de gamma globuline spécifique par voie IM à
la dose 1500à 6000U, les gamma globuline peuvent être injecté directement en intrarectale (sous arachnoïdien).
-Vaccination antitétanique
Par l’anatoxine antitétanique, se donne par voie IM ou sous-cutanée :
3 injections à 1 mois d’intervalle à partir de l’age de 2 mois puis un rappel à 1 an, à 5 ans puis tous les 10ans.
-La tolérance et efficacité sont bonnes, aucune contre indication.
b) Traitement symptomatique :
-Isolement du malade dans une chambre individuel peu obscure, calme.
-Les manipulations doivent ère réduites au minimum.
-Les sédatifs et médicaments décontracturants représentent un moyen thérapeutique majeur dans le traitement du
tétanos, Diazépam = Valium®
dont la posologie adapté à l’importance des contractures parfois 300 à 400 mg
-La curarisation massive et prolongée est abandonnée à cause des complications végétatives et tout
particulièrement la fréquence des collapsus grave.
-Réanimation respiratoire, constitue le complément thérapeutique indispensable du traitement sédatif, elle est
formellement indiquée dès qu’il existe une dysphagie, en encombrement bronchique, une contracture thoracique
et des paroxysmes répétés.
-Réanimation hydro électrolytique.
-Prévention des hémorragies digestives de stress.
-Prévention des complications thrombo-emboliques par les anticoagulants.
c) Conduite à tenir devant une plaie :
-Nettoyage de la plaie mais :
-Si le sujet n’est pas vacciné : vaccination + sérothérapie.
-Si le sujet est vacciné plus de 10 ans : vaccination + sérothérapie.
-Si sujet vacciné mais moins de 10 ans : une seule injection de rappel est suffisante.
-Vacciné moins de 5 ans : rien à faire, juste nettoyage.
-Antibiothérapie par voie générale si la plaie n’est pas dangereuse.
4
4
Faculté de Médecine
Tous droits réservés. Ce fichier peut être diffusé librement à condition
que ce soit gratuitement et qu’il n’y soit
Université d’Oran
Faculté de Médecine
Tous droits réservés. Ce fichier peut être diffusé librement à condition
que ce soit gratuitement et qu’il n’y soit apporté aucune modification.
Numérisation: le
5
Tous droits réservés. Ce fichier peut être diffusé librement à condition
apporté aucune modification.
Auteur : Dr BELKADI
Numérisation: le 8 septembre 2014

Contenu connexe

Tendances

Panaris phlegmons
Panaris phlegmonsPanaris phlegmons
Panaris phlegmonssomia hind
 
appendicite aiguë
appendicite aiguëappendicite aiguë
appendicite aiguëdrchamadi
 
La prise en charge du crush syndrome
La prise en charge du crush syndromeLa prise en charge du crush syndrome
La prise en charge du crush syndromeSandro Zorzi
 
Traitement anti-tuberculeux
Traitement anti-tuberculeuxTraitement anti-tuberculeux
Traitement anti-tuberculeuxbelaibzino
 
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireDr. Kerfah Soumia
 
Traitement de la tuberculose
Traitement de la tuberculoseTraitement de la tuberculose
Traitement de la tuberculosehind henzazi
 
Programme national de lutte contre la Rage
Programme national de lutte contre la RageProgramme national de lutte contre la Rage
Programme national de lutte contre la RageMehdi Razzok
 
Rhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aiguRhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aiguAmel Ammar
 
Diagnostic de l asthme
Diagnostic de l asthmeDiagnostic de l asthme
Diagnostic de l asthmekillua zoldyck
 
Crise D'Asthme
Crise D'AsthmeCrise D'Asthme
Crise D'AsthmeMede Space
 
Indicateurs de santé, cours pour pharmaciens cinquième année 2017
Indicateurs de santé, cours pour pharmaciens cinquième année 2017Indicateurs de santé, cours pour pharmaciens cinquième année 2017
Indicateurs de santé, cours pour pharmaciens cinquième année 2017Faculté de médecine de Tizi-Ouzou
 
Tuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaireTuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaireDr. Kerfah Soumia
 
envenimations scorpioniques - pratique médicale - Dr.Ghaddab
envenimations scorpioniques - pratique médicale - Dr.Ghaddabenvenimations scorpioniques - pratique médicale - Dr.Ghaddab
envenimations scorpioniques - pratique médicale - Dr.Ghaddabhaifa ben abid
 
La poliomyelite aigue
La poliomyelite aigueLa poliomyelite aigue
La poliomyelite aiguebelaibzino
 
physiopathologie de l' asthme
physiopathologie de l' asthme physiopathologie de l' asthme
physiopathologie de l' asthme Cham71
 
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)SANAA TOUZAMI
 

Tendances (20)

Panaris phlegmons
Panaris phlegmonsPanaris phlegmons
Panaris phlegmons
 
appendicite aiguë
appendicite aiguëappendicite aiguë
appendicite aiguë
 
La prise en charge du crush syndrome
La prise en charge du crush syndromeLa prise en charge du crush syndrome
La prise en charge du crush syndrome
 
Traitement anti-tuberculeux
Traitement anti-tuberculeuxTraitement anti-tuberculeux
Traitement anti-tuberculeux
 
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaire
 
Traitement de la tuberculose
Traitement de la tuberculoseTraitement de la tuberculose
Traitement de la tuberculose
 
Programme national de lutte contre la Rage
Programme national de lutte contre la RageProgramme national de lutte contre la Rage
Programme national de lutte contre la Rage
 
Asthme
AsthmeAsthme
Asthme
 
Co infection vih tuberculose
Co infection vih   tuberculoseCo infection vih   tuberculose
Co infection vih tuberculose
 
Rhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aiguRhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aigu
 
Diagnostic de l asthme
Diagnostic de l asthmeDiagnostic de l asthme
Diagnostic de l asthme
 
Crise D'Asthme
Crise D'AsthmeCrise D'Asthme
Crise D'Asthme
 
Indicateurs de santé, cours pour pharmaciens cinquième année 2017
Indicateurs de santé, cours pour pharmaciens cinquième année 2017Indicateurs de santé, cours pour pharmaciens cinquième année 2017
Indicateurs de santé, cours pour pharmaciens cinquième année 2017
 
Tuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaireTuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaire
 
La diphterie
La diphterieLa diphterie
La diphterie
 
envenimations scorpioniques - pratique médicale - Dr.Ghaddab
envenimations scorpioniques - pratique médicale - Dr.Ghaddabenvenimations scorpioniques - pratique médicale - Dr.Ghaddab
envenimations scorpioniques - pratique médicale - Dr.Ghaddab
 
La poliomyelite aigue
La poliomyelite aigueLa poliomyelite aigue
La poliomyelite aigue
 
physiopathologie de l' asthme
physiopathologie de l' asthme physiopathologie de l' asthme
physiopathologie de l' asthme
 
La pneumonie
La pneumonieLa pneumonie
La pneumonie
 
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
 

En vedette

En vedette (12)

Tétanos, N.S.
Tétanos, N.S.Tétanos, N.S.
Tétanos, N.S.
 
leishmania y tetanos
   leishmania y tetanos   leishmania y tetanos
leishmania y tetanos
 
Polio cours (1)
Polio cours (1)Polio cours (1)
Polio cours (1)
 
La coqueluche
La coquelucheLa coqueluche
La coqueluche
 
Epidemiologia Del Tetanos Accidental
Epidemiologia Del Tetanos AccidentalEpidemiologia Del Tetanos Accidental
Epidemiologia Del Tetanos Accidental
 
Programme de surveillance de la grossesse accouchement
Programme de surveillance de la grossesse accouchement Programme de surveillance de la grossesse accouchement
Programme de surveillance de la grossesse accouchement
 
Coqueluche
CoquelucheCoqueluche
Coqueluche
 
Coqueluche
Coqueluche  Coqueluche
Coqueluche
 
Tetanos
TetanosTetanos
Tetanos
 
Tetanos
TetanosTetanos
Tetanos
 
VACCIN ANTIPOLIO INACTIVE VPI/MAROC
VACCIN ANTIPOLIO INACTIVE VPI/MAROCVACCIN ANTIPOLIO INACTIVE VPI/MAROC
VACCIN ANTIPOLIO INACTIVE VPI/MAROC
 
Accès aux soins des personnes vulnérables
Accès aux soins des personnes vulnérablesAccès aux soins des personnes vulnérables
Accès aux soins des personnes vulnérables
 

Similaire à Le tetanos

CAT_angines_Pr Amourache_2021.pptx
CAT_angines_Pr Amourache_2021.pptxCAT_angines_Pr Amourache_2021.pptx
CAT_angines_Pr Amourache_2021.pptxyakoubhamdi1
 
Les formes de l'inflammation aigue
Les formes de l'inflammation aigue Les formes de l'inflammation aigue
Les formes de l'inflammation aigue ZertaMerfa
 
www.leblogdentaire.com
www.leblogdentaire.comwww.leblogdentaire.com
www.leblogdentaire.commohammed sadek
 
Infections cutanées bactériennes medecine-cours.com
Infections cutanées bactériennes medecine-cours.comInfections cutanées bactériennes medecine-cours.com
Infections cutanées bactériennes medecine-cours.comNabil Geekk
 
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014Nouhoum L Traore
 
INFECTIONS-DE-LA-MAIN (1).pptx
INFECTIONS-DE-LA-MAIN (1).pptxINFECTIONS-DE-LA-MAIN (1).pptx
INFECTIONS-DE-LA-MAIN (1).pptxSafaaRou
 
Méningites purlt dr mahi 2
Méningites purlt dr mahi 2Méningites purlt dr mahi 2
Méningites purlt dr mahi 2killua zoldyck
 
cat devant une NF.pptx
cat devant une NF.pptxcat devant une NF.pptx
cat devant une NF.pptxIloMerad1
 
Cysticercose + photos
Cysticercose + photosCysticercose + photos
Cysticercose + photosNorbert Manzo
 
Cours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.ppt
Cours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.pptCours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.ppt
Cours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.pptaffoueawaAngeMireill
 
Otites Moyennes Chroniques
Otites Moyennes ChroniquesOtites Moyennes Chroniques
Otites Moyennes ChroniquesMede Space
 
Pneumologie rupture trachéale feline
Pneumologie   rupture trachéale felinePneumologie   rupture trachéale feline
Pneumologie rupture trachéale felineGuillaume Michigan
 
Le manuel du généraliste 2 orl
Le manuel du généraliste 2 orlLe manuel du généraliste 2 orl
Le manuel du généraliste 2 orldrmouheb
 
orthopedie5an_panaris_phlegmon-yakoubi.ppt
orthopedie5an_panaris_phlegmon-yakoubi.pptorthopedie5an_panaris_phlegmon-yakoubi.ppt
orthopedie5an_panaris_phlegmon-yakoubi.pptBadrAbouAlia
 

Similaire à Le tetanos (20)

Diagnostic de la toux
Diagnostic de la touxDiagnostic de la toux
Diagnostic de la toux
 
CAT_angines_Pr Amourache_2021.pptx
CAT_angines_Pr Amourache_2021.pptxCAT_angines_Pr Amourache_2021.pptx
CAT_angines_Pr Amourache_2021.pptx
 
Les formes de l'inflammation aigue
Les formes de l'inflammation aigue Les formes de l'inflammation aigue
Les formes de l'inflammation aigue
 
Ed2 prat med, orl, pulm
Ed2 prat med, orl, pulmEd2 prat med, orl, pulm
Ed2 prat med, orl, pulm
 
Les infections de la main
Les infections de la mainLes infections de la main
Les infections de la main
 
www.leblogdentaire.com
www.leblogdentaire.comwww.leblogdentaire.com
www.leblogdentaire.com
 
Infections cutanées bactériennes medecine-cours.com
Infections cutanées bactériennes medecine-cours.comInfections cutanées bactériennes medecine-cours.com
Infections cutanées bactériennes medecine-cours.com
 
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
 
INFECTIONS-DE-LA-MAIN (1).pptx
INFECTIONS-DE-LA-MAIN (1).pptxINFECTIONS-DE-LA-MAIN (1).pptx
INFECTIONS-DE-LA-MAIN (1).pptx
 
Méningites purlt dr mahi 2
Méningites purlt dr mahi 2Méningites purlt dr mahi 2
Méningites purlt dr mahi 2
 
cat devant une NF.pptx
cat devant une NF.pptxcat devant une NF.pptx
cat devant une NF.pptx
 
Cysticercose + photos
Cysticercose + photosCysticercose + photos
Cysticercose + photos
 
Cours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.ppt
Cours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.pptCours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.ppt
Cours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.ppt
 
Otites Moyennes Chroniques
Otites Moyennes ChroniquesOtites Moyennes Chroniques
Otites Moyennes Chroniques
 
Abces du poumon
Abces du poumonAbces du poumon
Abces du poumon
 
Asthme p
Asthme  pAsthme  p
Asthme p
 
Pneumologie rupture trachéale feline
Pneumologie   rupture trachéale felinePneumologie   rupture trachéale feline
Pneumologie rupture trachéale feline
 
Le manuel du généraliste 2 orl
Le manuel du généraliste 2 orlLe manuel du généraliste 2 orl
Le manuel du généraliste 2 orl
 
orthopedie5an_panaris_phlegmon-yakoubi.ppt
orthopedie5an_panaris_phlegmon-yakoubi.pptorthopedie5an_panaris_phlegmon-yakoubi.ppt
orthopedie5an_panaris_phlegmon-yakoubi.ppt
 
Leptospirose
LeptospiroseLeptospirose
Leptospirose
 

Plus de belaibzino

Dilatations des bronches
Dilatations des bronchesDilatations des bronches
Dilatations des bronchesbelaibzino
 
Diagnostic de-l-asthme
Diagnostic de-l-asthmeDiagnostic de-l-asthme
Diagnostic de-l-asthmebelaibzino
 
Physiopathologie de l'asthme
Physiopathologie de l'asthmePhysiopathologie de l'asthme
Physiopathologie de l'asthmebelaibzino
 
La pathologie mediasatinale
La pathologie mediasatinaleLa pathologie mediasatinale
La pathologie mediasatinalebelaibzino
 
Pleuresie à liquide clair
Pleuresie à liquide clairPleuresie à liquide clair
Pleuresie à liquide clairbelaibzino
 
Les pneumonies-nosocomiales
Les pneumonies-nosocomialesLes pneumonies-nosocomiales
Les pneumonies-nosocomialesbelaibzino
 
Pleuresie purulente
Pleuresie purulentePleuresie purulente
Pleuresie purulentebelaibzino
 
Pneumonies des immunodeprimes
Pneumonies des immunodeprimesPneumonies des immunodeprimes
Pneumonies des immunodeprimesbelaibzino
 
L'insuffisance respiratoire chronique
L'insuffisance respiratoire chroniqueL'insuffisance respiratoire chronique
L'insuffisance respiratoire chroniquebelaibzino
 
Pneumoconioses polycopie
Pneumoconioses polycopiePneumoconioses polycopie
Pneumoconioses polycopiebelaibzino
 
La primo-infection-tuberculeuse
La primo-infection-tuberculeuseLa primo-infection-tuberculeuse
La primo-infection-tuberculeusebelaibzino
 
Les tuberculoses-extra-pulmonaires
Les tuberculoses-extra-pulmonairesLes tuberculoses-extra-pulmonaires
Les tuberculoses-extra-pulmonairesbelaibzino
 
Programme national de lutte contre la tuberculose
Programme national de lutte contre la tuberculoseProgramme national de lutte contre la tuberculose
Programme national de lutte contre la tuberculosebelaibzino
 
Tuberculose pulmonaire-commune
Tuberculose pulmonaire-communeTuberculose pulmonaire-commune
Tuberculose pulmonaire-communebelaibzino
 
Tabac et poumon
Tabac et poumonTabac et poumon
Tabac et poumonbelaibzino
 
Broncho pneumopathie chronique obstructive
Broncho pneumopathie chronique obstructiveBroncho pneumopathie chronique obstructive
Broncho pneumopathie chronique obstructivebelaibzino
 

Plus de belaibzino (20)

Herpes virus
Herpes virusHerpes virus
Herpes virus
 
Vih sida
Vih sidaVih sida
Vih sida
 
Dilatations des bronches
Dilatations des bronchesDilatations des bronches
Dilatations des bronches
 
Diagnostic de-l-asthme
Diagnostic de-l-asthmeDiagnostic de-l-asthme
Diagnostic de-l-asthme
 
Physiopathologie de l'asthme
Physiopathologie de l'asthmePhysiopathologie de l'asthme
Physiopathologie de l'asthme
 
La pathologie mediasatinale
La pathologie mediasatinaleLa pathologie mediasatinale
La pathologie mediasatinale
 
Pleuresie à liquide clair
Pleuresie à liquide clairPleuresie à liquide clair
Pleuresie à liquide clair
 
Les pneumonies-nosocomiales
Les pneumonies-nosocomialesLes pneumonies-nosocomiales
Les pneumonies-nosocomiales
 
Pleuresie purulente
Pleuresie purulentePleuresie purulente
Pleuresie purulente
 
Pneumonies des immunodeprimes
Pneumonies des immunodeprimesPneumonies des immunodeprimes
Pneumonies des immunodeprimes
 
L'insuffisance respiratoire chronique
L'insuffisance respiratoire chroniqueL'insuffisance respiratoire chronique
L'insuffisance respiratoire chronique
 
Pneumoconioses polycopie
Pneumoconioses polycopiePneumoconioses polycopie
Pneumoconioses polycopie
 
Pneumothorax
PneumothoraxPneumothorax
Pneumothorax
 
La primo-infection-tuberculeuse
La primo-infection-tuberculeuseLa primo-infection-tuberculeuse
La primo-infection-tuberculeuse
 
Les tuberculoses-extra-pulmonaires
Les tuberculoses-extra-pulmonairesLes tuberculoses-extra-pulmonaires
Les tuberculoses-extra-pulmonaires
 
Programme national de lutte contre la tuberculose
Programme national de lutte contre la tuberculoseProgramme national de lutte contre la tuberculose
Programme national de lutte contre la tuberculose
 
Tuberculose pulmonaire-commune
Tuberculose pulmonaire-communeTuberculose pulmonaire-commune
Tuberculose pulmonaire-commune
 
Tabac et poumon
Tabac et poumonTabac et poumon
Tabac et poumon
 
Hemothorax
HemothoraxHemothorax
Hemothorax
 
Broncho pneumopathie chronique obstructive
Broncho pneumopathie chronique obstructiveBroncho pneumopathie chronique obstructive
Broncho pneumopathie chronique obstructive
 

Le tetanos

  • 1. 1 Dr BELKADI maladies infectieuses «Tétanos » I- INTRODUCTION : 1. TOXI-INFECTION GRAVE. 2. BACILLE TELLURTQUE « CLOSTRIDUIM TETANI ou BACILLE DE NICOLAIRE » 3. MORTALITE +++/MALGRE LES PROGRES DE REANIMATION 4. NON CONTAGIEUSE/NON IMMUNISANTE 5. CLINIQUE : TRISMUS++++ CONTRACTURES++ DIAGNOSTIC(+) 6 TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE PREVENTIVE++++(VACCINATION) 7 URGENCE MEDICAL A DECLARATION OBLIGATOIR II- EPIDEMIOLOGIE a)Agent causal : clostriduim tétanie BGP/Anaérobie strict Spores (F résistantes) Exotoxine : Tetanospasmine (tropisme neurologique) b) Fréquence : Rare : pays développés (vaccination) Fréquent : Pays sous développés c)transmission : Réservoir tellurique, la pénétration dans l’organisme de spores tétanique ne peut se produire que s’il y a une effraction cutanée et/ou muqueuse d) Portes d’entrée : plaies cutanées ou muques superficielles ou profondes .fractures ouvertes .plaies chroniques (ulcère variqueu, mal perforant plantaire…) .obstétrique : avortement accouchement septique .tétanos ombilical /N nés .post injection III) physiopathologie (Le germe et sa toxine) : le bacille de nicolaier secrète une toxine neurotrope. À partir de la porte d’entrée, la toxine diffuse par voie nerveuse, également par voie sanguine pour atteindre le système nerveux centrale et se fixe au niveau des centres moteurs de la moelle épinière. -La toxine supprime les phénomènes d’inhibition permettant une stimulation réflexogène, d’entraîner des réponses d’excitation multiples et in coordonnées (par blocage de la libération des neurotransmetteurs=inhibiteurs des neurones alpha d’où activité incontrôlée et par conséquent spasticité) aboutissant à la contracture tétanique. III- Clinique : Type de description =la forme généralisée du sujet non vacciné *Incubation : elle est variable de 6 à 15 jours et parfois plus, elle est souvent difficile voire même impossible à déterminer quand la plaie est minime et passé inaperçue. -Elle peut être prolongée par une sérothérapie préventive insuffisante ou par une vaccination incomplète. -Il est important de la préciser car les incubations courtes correspondent à des tétanos graves et des incubations longues correspondent à des tétanos bénins. *Invasion : elle peut ne durer que quelque heures ou s’étendre sur plusieurs jours (jusqu’à 8 jours), lorsque l’invasion est courte moins de 48h le tétanos est grave et quand elle est longue le tétanos est bénin. -Le symptôme inaugurale est le trismus suivi par la dysphagie puis par des contractions faciales et cervicales, le trismus est la contracture des muscles masséters bloquant l’ouverture de la mâchoire, il est d’abord ressenti comme une gène à la mastication, il apparaît et se renforce toujours lors de la mastication puis il devient permanent, il est irréductible, invincible, symétrique peu ou non douloureux et non accompagné de fièvre. *: « Extension de la contracture » :
  • 2. 2 -Au niveau de pharynx, elle entraîne une dysphagie non douloureuse avec stase salivaire. -A la face, la contracture entraîne une accentuation des rides de front, les commissures labiales sont striées en dehors, les lèves serrées, les plies nasogéniens sont marqués, les sourcils sont foncés avec réduction des fentes palpébrales par contracture des orbiculaires des paupières. Rire sardonique -La contracture fait saillir les muscles sterno-cléido-mastoïdiens et donne une raideur de la nuque *phase d’état : -c’est la phase de tétanos généralisé caractérise par un fond de contracture sur le quel se greffent des paroxysmes La contracture généralise ;le tétanos est généralisé lorsque la contracture s’étend aux muscles de la nuque , le tronc et les membres, la contracture des muscles para vertébraux entraine une hyper lordose lombaire, la respiration est faible par contracture des muscles inter costaux et du diaphragme, l’abdomen est de bois, les membres sup sont en flexion, les membres inferieur sont en flexion pronation ,ces contractures sont généralisé,permanantes,douleureuse Les paroxysmes : se sont des renforcement des contractions de type tonique voire tonic clonique souvent provoque par stimulis sensoriel (bruits lumière) ils sont incontrôlables et peuvent provoquer des déchirements musculaire, des apnées, un arrêt respiratoire des fractures L’état général : est altère des sueur abondantes ,instabilité tensionnelle, une tachycardie, bradycardie, les pertes hydrique et catabolique sont importantes cachexie et truble électrolytique . IV- Evolution : -Le tétanos est une maladie grave, le pronostic dépend de : La période d’incubation, d’invasion, atteinte des fonctions respiratoires, les accès de la contracture et la rapidité d’installation, terrain, age extrême. -L’évolution du tétanos peut être émaillée de nombreuses complications : 1. Complications respiratoires : infections pulmonaires … 2. Complication cardiovasculaire : collapsus, phlébites … 3. Complications digestives : constipation, vomissements, hémorragies digestives … 4. Complications infectieuses … V- Formes cliniques : a) Le tétanos céphalique : la porte d’entrée est faciale, ces tétanos peuvent être localisés ou généralisés, on distingue : *Le tétanos céphalique non paralytique : bénin. *Le tétanos céphalique de rose : avec paralysé faciale du coté de la plaie. *Le tétanos ophtalmoplégique de Worms : avec atteinte du 3, 4, 6 il est rare mais grave. b) Le tétanos des membres : rare et de diagnostic difficile, il est bénin et survient chez un sujet vacciné ou chez un sujet ayant subit une sérothérapie. VI- Diagnostic différentiel : Il faut éliminer les autres causes de trismus : *abcès dentaire, fébrile, asymétrique, douloureux, *angine, arthrite temporo-maxillaire, -le trismus neurologique dans un contexte cérébrale : tumeur, AVC du tronc cérébral, ou en relation avec un surdosage ou une sensibilité à certains neuroleptiques. VII- Traitement : *Hospitalisation en réanimation quelque soit la gravité du tétanos pour pouvoir réaliser une intubation et broncher le malade à une respiration artificielle en cas de troubles respiratoires. a) Traitement curatif : -Nettoyage et parage de la plaie, retrait d’un corps étranger. -Toute intervention sur plaie est effectuée après sous sérothérapie et sous antibiothérapie. -L’antibiothérapie est systématique par voie générale au cour du tétanos, elle inhibe le bacille nicolaier et lutte contre la surinfection.
  • 3. 3 On utilise la Pénicilline G 3 à 4 million unités par 24 heures. Dr BELKADI maladies infectieuses -La sérothérapie est discuté, elle est prescrite des doses modérés de 5000 à 15000 UI chez adulte par voie sous cutané, -elle expose à la maladie sérique mais la solution c’est l’utilisation de gamma globuline spécifique par voie IM à la dose 1500à 6000U, les gamma globuline peuvent être injecté directement en intrarectale (sous arachnoïdien). -Vaccination antitétanique Par l’anatoxine antitétanique, se donne par voie IM ou sous-cutanée : 3 injections à 1 mois d’intervalle à partir de l’age de 2 mois puis un rappel à 1 an, à 5 ans puis tous les 10ans. -La tolérance et efficacité sont bonnes, aucune contre indication. b) Traitement symptomatique : -Isolement du malade dans une chambre individuel peu obscure, calme. -Les manipulations doivent ère réduites au minimum. -Les sédatifs et médicaments décontracturants représentent un moyen thérapeutique majeur dans le traitement du tétanos, Diazépam = Valium® dont la posologie adapté à l’importance des contractures parfois 300 à 400 mg -La curarisation massive et prolongée est abandonnée à cause des complications végétatives et tout particulièrement la fréquence des collapsus grave. -Réanimation respiratoire, constitue le complément thérapeutique indispensable du traitement sédatif, elle est formellement indiquée dès qu’il existe une dysphagie, en encombrement bronchique, une contracture thoracique et des paroxysmes répétés. -Réanimation hydro électrolytique. -Prévention des hémorragies digestives de stress. -Prévention des complications thrombo-emboliques par les anticoagulants. c) Conduite à tenir devant une plaie : -Nettoyage de la plaie mais : -Si le sujet n’est pas vacciné : vaccination + sérothérapie. -Si le sujet est vacciné plus de 10 ans : vaccination + sérothérapie. -Si sujet vacciné mais moins de 10 ans : une seule injection de rappel est suffisante. -Vacciné moins de 5 ans : rien à faire, juste nettoyage. -Antibiothérapie par voie générale si la plaie n’est pas dangereuse.
  • 4. 4 4
  • 5. Faculté de Médecine Tous droits réservés. Ce fichier peut être diffusé librement à condition que ce soit gratuitement et qu’il n’y soit Université d’Oran Faculté de Médecine Tous droits réservés. Ce fichier peut être diffusé librement à condition que ce soit gratuitement et qu’il n’y soit apporté aucune modification. Numérisation: le 5 Tous droits réservés. Ce fichier peut être diffusé librement à condition apporté aucune modification. Auteur : Dr BELKADI Numérisation: le 8 septembre 2014