Démission Dinaphi

3 928 vues

Publié le

Démission Dinaphi

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 928
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3 372
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Démission Dinaphi

  1. 1. Agent traitant : Hélène LEBRUN, Collaboratrice de François Bellot  : 084/220. 600 –  : 084/220. 610 – E-mail : hlebrun@hotmail.com Service des Affaires générales – Hôtel de Ville, Place Albert Ier , 1 – 5580 Rochefort VILLE DE Rochefort, le 20 octobre 2015. ROCHEFORT Site Internet www.rochefort.be Nos réf. : 10-2015.3644. /FB/hl (à rappeler dans la réponse). Objet : Dinaphi : Présidence du conseil de zone : démission Chers collègues, Voici plus ou moins trois ans, vous m’avez demandé d’assurer la présidence de la pré zone de secours. Cette décision, vous l’avez renouvelée lors du conseil d’installation de la zone de secours le 12 janvier dernier. La mise en œuvre de la réforme des services de secours, particulièrement dans notre zone, n’a pas été chose aisée et le chemin à parcourir pour qu’elle devienne une réalité, dans le respect des dispositions reprises dans la loi de mai 2007 et tous les arrêtés d’application, n’est pas encore abouti. Il sera encore long. Je me suis investi dans la fonction sans compter ni mon temps ni mon énergie, dans un environnement législatif complexe et une période peu propice à l’accroissement des charges communales. Je puisais ma motivation à la fois dans le soutien que vous m’apportiez, dans la recherche de la plus grande efficacité possible des services de secours, dans mon souci de rendre un bon service aux citoyens, aux communes, avec des pompiers volontaires et professionnels bien formés et dans le respect des contraintes budgétaires qui nous étaient assignées. J’étais convaincu de pouvoir mener la réforme sans devoir majorer de manière significative les coûts en moyenne sur l’ensemble de notre zone, à savoir 44-45 euros/habitant. Mais pour y parvenir, et respecter l’ensemble des contraintes et des conditions, encore faut-il pouvoir compter sur le soutien de ses pairs, sur le respect des décisions prises, sur un minimum d’investissement des uns et des autres, sur l’adhésion à des principes généraux faisant passer notre région d’une zone protégée par dix services d’incendie aux cultures, aux habitudes, aux modes de fonctionnement, à l’équipement, à l’esprit extrêmement différents. Au 21 Bourgmestres de la zone de secours Dinaphi
  2. 2. Agent traitant : Hélène LEBRUN, Collaboratrice de François Bellot  : 084/220. 600 –  : 084/220. 610 – E-mail : hlebrun@hotmail.com Service des Affaires générales – Hôtel de Ville, Place Albert Ier , 1 – 5580 Rochefort J’ai essayé d’avancer dans la mise en place d’une zone de secours unifiée, appliquant les mêmes méthodes à l’ensemble des services, tentant d’uniformiser les modes de gestion des 10 services, de donner un égal accès des citoyens à des secours de qualité avec des pompiers qu’il faudra équiper de la même façon, gérer selon les mêmes principes, le même statut mais aussi avec un égal respect des directives , dans le respect des décisions prises par le Conseil, avec l’écoute des préoccupations des uns et des autres. Malheureusement et malgré les appels à la patience et les décisions que nous avons pu prendre ensemble - citons par exemple la décision de juillet 2013 de ne plus promotionner ni recruter de pompiers – plusieurs communes centre ont continué à prendre voire à amplifier des décisions d’investissement, à modifier l’organisation des gardes ou à promotionner du personnel, se disant que dans les quelques mois du passage en zone, ce serait la zone qui en supporterait les dépenses, et non plus chaque service. Cet exemple prouve à lui seul le manque de respect de la collégialité. Quelle atteinte au respect mutuel ! Par ailleurs, les carences relevées dans plusieurs services sont majeurs et de ces services émanent aujourd’hui des demandes de mises à niveau rapides pour rattraper les retards qui ont été accumulés pendant plusieurs années dans les services d’origine. Et ce sera à la zone de payer, là où d’autres communes avaient investi. Le comble, c’est lorsque les collègues bourgmestres dénoncent la lenteur de la zone à mettre des choses en place alors qu’ils ont disposé de plusieurs années pour pallier aux carences quand d’autres disent oh là pour limiter les dépenses. Tout cela aussi dans un contexte où des hommes du feu se permettent de diffuser des propos diffamatoires, inexacts et blessants sans que les bourgmestres qui assuraient la gestion de ces services jusqu’au 31/12 ne condamnent les propos sur la forme indépendamment du fond des questions abordées. Même si la majorité des bourgmestres cautionnent et approuvent les choix qui sont opérés par le collège de zone, il n’en demeure pas moins que le manque de solidarité, l’absence de soutien dans la mise en place de la réforme, la contestation dans l’ombre des décisions prises, voire la prise de décisions locales des collègues à l’encontre des décisions prises soit par l’état-major, soit par le collège m’empêchent de poursuivre ma mission à la tête de la zone de secours. J’observe que des divergences profondes qui peuvent exister entre bourgmestres se traduisent ou découlent d’oppositions fortes entre les hommes de feu sur les méthodes à appliquer pour transposer la réforme des services de secours et des arrêtés royaux qui s’imposent dans la zone. Et je puis aussi vous citer les rivalités entre services, la désinformation et la jalousie qui empoisonnent la zone J’y ajoute des démarches désobligeantes de quelques pompiers soutenues par un ou l’autre bourgmestre et le manque de soutien de collègues dans la mise en œuvre de décision du conseil et du collège.
  3. 3. Agent traitant : Hélène LEBRUN, Collaboratrice de François Bellot  : 084/220. 600 –  : 084/220. 610 – E-mail : hlebrun@hotmail.com Service des Affaires générales – Hôtel de Ville, Place Albert Ier , 1 – 5580 Rochefort Les services logistiques, administratifs, et de prévention fonctionnent bien, même si du retard est accumulé ça et là. D’autres fonctionnent beaucoup moins bien, tels que l’établissement du plan opérationnel ou le règlement sur la prévention d’incendie tant pour les bâtiments que pour les manifestations publiques. Et cela n’est pas un fait du hasard, étant témoin moi-même des efforts déployés par un certain nombre de membres de l’état-major pour solutionner toutes ces questions quand d’autres rament à contre courant et leur mettent des bâtons dans les roues. Vous comprendrez que je ne puis continuer. Je démissionne donc de la présidence de Dinaphi et du Collège de la zone et assumerai dorénavant ma fonction de simple représentant de la Ville de Rochefort au sein du Conseil de zone. Notre zone est parmi les moins coûteuses de Wallonie. Je suis satisfait d’avoir pu contribuer à préparer la réforme dans nos services, faire évoluer la prézone vers la zone, à avoir pu structurer la zone avec le collège que je tiens à remercier et à maîtriser les coûts pour les communes. Notre zone pourra rester dans le peloton des meilleurs élèves budgétaires et opérationnels si tout un chacun comprenait les contours de la réforme et y mettait un peu du sien. Restant à votre disposition, veuillez recevoir, Monsieur le Bourgmestre, l’expression de mes sentiments les meilleurs. François BELLOT, Député-Bourgmestre. Copie de la présente à Monsieur Denis MATHEN, Gouverneur, ainsi qu’à Monsieur Jan JAMBON, Ministre de l’Intérieur

×