LES DROITS TV DANS UNE D1 ET UNE D2 A 12<br />
IDEE PRINCIPALE<br />Une répartition des droits TV peut se faire d’une manière « favorable » entre une D1 et une D2 à 12…<...
CALCUL ANNEE REFERENCE (2010)<br />4.800.000 euros (pour le premier classé)<br />4.450.000 euros (pour le deuxième)<br />3...
REPARTITION SERIES PROFESSIONNELLES DE 2X12 (en euros)<br />4.500.000<br />4.000.000<br />3.500.000<br />3.500.000<br />3....
EXPLICATION<br />Répartition des droits TV : 34 millions d’euros pour la D1 et 11 millions d’euros pour la D2<br />But : r...
IDEE SUPPLEMENTAIRE<br />Avec cette répartition, les grands clubs gagnent (un peu) moins d’argent via les droits tv. Cepen...
MERCI DE VOTRE ATTENTION<br />
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les droits tv dans une d1 et une

261 vues

Publié le

Complément à la première présentation.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
261
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les droits tv dans une d1 et une

  1. 1. LES DROITS TV DANS UNE D1 ET UNE D2 A 12<br />
  2. 2. IDEE PRINCIPALE<br />Une répartition des droits TV peut se faire d’une manière « favorable » entre une D1 et une D2 à 12…<br />…C’est-à-dire en redistribuant des parts à plus de petits clubs, mais sans trop toucher aux parts des plus grands<br />Un petit calcul le démontre, en prenant comme référence 2010 (44 millions d’euros). Pour simplifier le calcul, ce chiffre est arrondi à 45 millions d’euros<br />Précision : chiffre ne prenant pas en compte le prochain contrat TV, dont le contenu n’est évidemment pas encore connu. L’important est plus la méthode de répartition entre les clubs que le montant des droits TV<br />
  3. 3. CALCUL ANNEE REFERENCE (2010)<br />4.800.000 euros (pour le premier classé)<br />4.450.000 euros (pour le deuxième)<br />3.990.000 euros (pour le troisième) <br />3.880.000 euros (etc…)<br />3.440.000 euros <br />2.500.000 euros <br />2.470.000 euros <br />2.450.000 euros <br />2.430.000 euros <br />2.190.000 euros <br />2.130.000 euros <br />2.080.000 euros <br />1.820.000 euros <br />1.730.000 euros <br />1.500.000 euros <br />1.500.000 euros <br />
  4. 4. REPARTITION SERIES PROFESSIONNELLES DE 2X12 (en euros)<br />4.500.000<br />4.000.000<br />3.500.000<br />3.500.000<br />3.000.000<br />3.000.000<br />2.500.000<br />2.500.000<br />2.000.000<br />2.000.000<br />1.800.000<br />1.700.000<br />2.000.000 (champion montant en D1)<br />1.500.000 (vainqueur barrages D1)<br />1.000.000 (participant barrages D1)<br />1.000.000 (participant barrages D1)<br />1.000.000 (participant barrages D1)<br />800.000<br />800.000<br />700.000<br />700.000<br />500.000<br />500.000<br />500.000<br />
  5. 5. EXPLICATION<br />Répartition des droits TV : 34 millions d’euros pour la D1 et 11 millions d’euros pour la D2<br />But : rendre la D2 plus viable financièrement sans handicaper la D1 <br />Rappel : il ne s’agit que d’un exemple de calcul. L’objectif est un système de répartition qui est profitable à l’ensemble du football professionnel belge <br />
  6. 6. IDEE SUPPLEMENTAIRE<br />Avec cette répartition, les grands clubs gagnent (un peu) moins d’argent via les droits tv. Cependant, les petits clubs en profitent, et ce en fonction de leurs besoins (minimes en D2 par rapport à la D1). Par ailleurs, on arrête un système de concessions financières dénuées de logiques sportives. On assure un système de championnat clair et compétitif aussi bien en D1 qu’en D2, sans tomber dans l’immobilisme provoqué par un système de relégation calculé sur trois ans.<br />Idéalement, il faudrait aussi prévoir une manne financière (environ un million d’euros) pour assurer le passage entre les séries non rémunérées et professionnelles, donc pour une ou deux équipes en fonction des cas.<br />
  7. 7. MERCI DE VOTRE ATTENTION<br />

×