Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.
Casanova,  le baroque e

PAR SABINE DU CREST

Rome,  Santa Maria in Valliceila,  Corridor Borromiriieri,1e 26 mai 2015 ser...
Expositions

et evenement rare a lieu dans le coeur meme
de la Chiesa Nuova,  |'eg| ise de l’Oratoire de
Rome decoree par ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Philippe Casanova, le baroque - Magazine des Arts - Eté 2015

618 vues

Publié le

Article de Sabine du Crest dans le Magazine des Arts de l'été 2015.
"Les oeuvres de Philippe Casanova, c'est la perception à l'état pur, sensorielle, baroque et contemporaine à la fois".

Publié dans : Art & Photos
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Philippe Casanova, le baroque - Magazine des Arts - Eté 2015

  1. 1. Casanova, le baroque e PAR SABINE DU CREST Rome, Santa Maria in Valliceila, Corridor Borromiriieri,1e 26 mai 2015 sera dévoiié un grand tableau baroque, oeuvre de Philippe Casanova, créée pour Yoccasion des 500 ans de la naissance de Saint Philippe Néri, jour de sa féte et de Vouverture de son jubiiée. , _L. , © Mauro Coen MAGAZINE DES ARTS 11
  2. 2. Expositions et evenement rare a lieu dans le coeur meme de la Chiesa Nuova, |'eg| ise de l’Oratoire de Rome decoree par Rubens, de peintures sur ardoise, par Federico Barrocci, par Pietro da Cortona et bien d’autres. Sans doute. depuis le l7eme siecle, est-ce l’une des eglises les plus somptueuses de la capitale de la chretienté. Cheque annee, pour ce- lebrer Philippe Neri, proche des riches comme des pauvres, des humbles comme des puissants, l’eglise se pare de tous ses tres riches ornements. Le Saint fondateur de l'Oratoire de Rome, prechant la beauté dans la simplicite et la joie, le retour aux origines dans une plus profonde attention aux sources evangeliques et aux autres est chez lui dans ce lieu qui recele de si nombreux tresors. Sa memoire affleure partout et ceux qui s’inscrivent dans sa suite par dela les siecles sont legions, touiours. Cy Twombly, tres proche des Freres Oratoriens de Rome, est enterre dans | ’eglise, comme le rappelle une discrete plaque de marbre sur un pilastre pres de l’entree, l’une des toute dernieres apposees. Ce sera l’un des moments forts du printemps baroque romain, l’un des plus originaux et emouvants aussi. Car cette oeuvre tres personnelle d'un artiste ne en France, dipleme de l'Ecole nationale superieure des Beaux—Arts de Paris puis, devenu tres romain, est une forme d’hom— mage immateriel au grand saint, glosant et renouvelant in situ ses experiences mystiques, autorisant leur trans- mission a d'autres, visiteurs d’aujourd’hui. En 1995, pour les celebrations du 40OF"’"° anniversaire de la mort de Phi- lippe Neri, Philippe Casanova avait deje oeuvre pour les Oratoriens, realisant 16 peintures representant les etapes du parcours du Saint dans Rome. Car ce que livrent les oeuvres de Philippe Casanova c’est la perception a | ’etat pur, une perception sensorielle, baroque et contempo- raine a la fois. On voit, on entend presque —la musique est essentielle pour | ’Oratoire— et on devine en meme temps I un certain degre de participation est active chez le spectateur qui peut alors ressentir le lieu comme s’il y etait, en opérant un transtert spatial. Tout est en mouvement dans cette peinture, suivant un regard un peu oblique tribut a Monsu Desiderio qui pro- duit un ecroulement en douceur, presque imperceptible, mais qui, toutefois, transporte ailleurs le spectateur. Ainsi on est deja dans un autre monde, dans les etats du baroque ! Ces oeuvres expérimentales sont parfai— tement a leur place au coeur du Seicento baroque ro- Les oeuvres de Philippe Casanova c’est la perception £1 l’état pur, sensorielle, baroque et contemporaine 21 la fois. main. Ainsi, il ne s'agit pas de repeter, de redire mais bien de faire percevoir. Comme le montre le deuxieme bozzetto (cf. illustration)— des dizaine d’esquisses ont ete necessaires—, l’inclination des rayons lumineux est en correspondance avec la realite de la lumiere du jour et en meme temps avec l’illumination divine I Saint Phl- lippe Neri est en extase dans le medaillon porté par les anges, s’élevant dans les airs, comme aimante, happé par la lumiere, devenu aerien. Dans la chapelle de la Visitation de la Chiesa Nuova se trouve justement une peinture celebre de Federico Barrocci qu’affectionnait particulierement le Saint qui eut, dit-on, une extase le jour de la presentation du tableau. D’autres oeuvres de Philippe Casanova sont presentees in situ comme au palais Rospigliosi Pallavicini at Rome, au salon dit de la Spineta ou des Apetres. Ses peintures furent meme les premieres peintures contemporaines exposees au Palais Chigi a Ariccia en 2005. Au depart du travail de Philippe Casanova, il y a l'emotion res- sentie dans un lieu et qu'il peint ensuite, en gardant avec ce dernier une certaine distancesuivant un subtil equilibre entre prise de pouvoir sur | ’espace et enva- hissement de l'etfet produit par les lieux. Home dans son cete baroque principalement, mais aussi dans quelques lieux plus classlques, comme la villa Medicis, provoquant ainsi des peintures soit verti- gineuses et foisonnantes, soit plus lineaires et plus epurees, est le champ de travail de l'artiste qui peint surtout des interieurs, du tout petit au tres grand voire a l'immense, bientet, rapprochant touiours plus ses oeuvres des lieux de leurs sources. Ce sera le cas a Santa Maria in Vallicella ou cette peinture de 3 metres sur 2 metres sera devoilee sur les lieux memes ou elle sera definitivement exposee qui sont aussi les lieux qu’elle donne a voir. Installation d’ceuvre. Philippe Casanova. Santa Maria in Vallicella, Corridor Borrominien. Rome. 1: I MAGAZINE DES ARTS

×