La Réforme et la Renaissance
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>1568 – 1648 : guerre de quatre-vingt ans. </li...
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance Charles Quint et son fils, Philippe II
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>« À la patrie fidèle </li></ul></ul><ul><ul><l...
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance Willem van Oranje Marnix van Sint Aldegonde
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance Nous allons écouter l’hymne national des Pays-Bas
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>1579 : proclamation de la république néerlanda...
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>La Réforme et l’humanisme </li></ul></ul><ul><...
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>Dans la République, la culture pouvait se déve...
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance Les paysans sont rustauds, grossiers, stupides. Il ne faut...
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>La vie et les expériences vécues lui ont appri...
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>La renaissance : la réorientation sur l’art cl...
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>Or, il n’est pas évident de se connaître soi-m...
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>Pieter Corneliszoon Hooft (1581 – 1647) </li><...
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>Vieillard galopant </li></ul></ul><ul><ul><li>...
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance L’enjambement provoque un effet d’accélération, la virgule...
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>Jacob Cats (1577 – 1660) </li></ul></ul><ul><u...
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>Vénus : déesse de l’amour et de la beauté dans...
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance La répétition facilite la mémorisation.  <ul><ul><li>Dans ...
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>Joost van den Vondel (1587 – 1679) </li></ul><...
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>Gisbert d’Amstel (1637).  </li></ul></ul><ul><...
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>Wilhelmus, l’hymne national des Pays-Bas, la l...
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>Lucifer (1654) </li></ul></ul><ul><ul><li>Trag...
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>L’humanisme au sein de Lucifer </li></ul></ul>...
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance Karel en de Elegast. <ul><ul><li>La religion au sein de Lu...
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>L’histoire de la république néerlandaise au se...
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>L’histoire de la république néerlandaise au se...
UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>Lucifer : le bilan </li></ul></ul><ul><ul><li>...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Histoire Littéraire Néerlandaise La Réforme Et La Renaissance

668 vues

Publié le

Publié dans : Spirituel, Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
668
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
67
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Histoire Littéraire Néerlandaise La Réforme Et La Renaissance

  1. 1. La Réforme et la Renaissance
  2. 2. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>1568 – 1648 : guerre de quatre-vingt ans. </li></ul></ul><ul><ul><li>L’occupation espagnole des Pays-Bas. </li></ul></ul><ul><ul><li>Le roi d’Espagne, Charles Quint, avait l’ambition d’unir les territoires néerlandais à un état espagnol, avec une autorité et une religion d’état. </li></ul></ul><ul><ul><li>Maarten Luther (1483 – 1546) et Johannes Calvijn (1509 – 1564) : critique de l’église catholique. </li></ul></ul><ul><ul><li>La Réforme : mouvement religieux qui a remis en cause la foi catholique. </li></ul></ul><ul><ul><li>Le berceau du protestantisme. </li></ul></ul><ul><ul><li>La promotion des idées se renforçait par l’imprimerie (inventée en Europe fin 15 e siècle). </li></ul></ul><ul><ul><li>Le fils du Charles Quint, Philippe II, continue la politique de son père : intolérance vis-à-vis des protestants et tentatives politiques de centralisation. </li></ul></ul><ul><ul><li>Le duc Alva : le souverain espagnol sur place. </li></ul></ul><ul><ul><li>Resistance des néerlandais contre l’oppression espagnole au niveau politique et religieux. </li></ul></ul><ul><ul><li>Thème important dans la littérature néerlandaise de cette époque. </li></ul></ul><ul><ul><li>Les Gueux (de Geuzen) : nom collectif pour les partisans combattant l’armée du duc Alva. </li></ul></ul><ul><ul><li>Chanson de Gueux (Geuzenlied). </li></ul></ul>
  3. 3. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance Charles Quint et son fils, Philippe II
  4. 4. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>« À la patrie fidèle </li></ul></ul><ul><ul><li>Toujours, jusqu’au trépas. » </li></ul></ul><ul><ul><li>« Du Souverein d’Espagne, </li></ul></ul><ul><ul><li>j’ai maintenu l’honneur. » </li></ul></ul><ul><ul><li>« J’attends qu’il me remette </li></ul></ul><ul><ul><li>Dans mon gouvernement. » </li></ul></ul><ul><ul><li>Guillaume d’Orange (1533 – 1584) </li></ul></ul><ul><ul><li>Chef de la résistance néerlandaise. </li></ul></ul><ul><ul><li>Généalogie de la famille royale remonte à lui. </li></ul></ul><ul><ul><li>Le Wilhelmus (vers 1570) : l’hymne national des Pays-Bas. </li></ul></ul><ul><ul><li>Chanson de Gueux écrit par Filips van Marnix van Sint-Aldegonde (1540 – 1598). </li></ul></ul><ul><ul><li>Willem van Oranje est le protagoniste dans les paroles. </li></ul></ul><ul><ul><li>Le texte reflète son débat intérieur : </li></ul></ul><ul><ul><li>Guillaume essaie de maintenir l’honneur du seigneur d’Espagne pour survivre, mais non pas sans rester fidèle au peuple néerlandais. </li></ul></ul><ul><ul><li>Dans quelle lignes observons-nous le débat intérieur de Guillaume d’Orange ? </li></ul></ul><ul><ul><li>De quel gouvernement Guillaume d’Orange parle-t-il ? </li></ul></ul>
  5. 5. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance Willem van Oranje Marnix van Sint Aldegonde
  6. 6. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance Nous allons écouter l’hymne national des Pays-Bas
  7. 7. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>1579 : proclamation de la république néerlandaise par les provinces septentrionales (du nord). </li></ul></ul><ul><ul><li>Le traité d’Utrecht (1579) : personne ne devait être persécuté pour sa foi. </li></ul></ul><ul><ul><li>Les provinces méridionales (du sud) : sous le règne sévère d’Espagne. </li></ul></ul><ul><ul><li>La scission entre les catholiques et les protestants. </li></ul></ul><ul><ul><li>1648 : fin de la guerre. Le traité de Munster. </li></ul></ul><ul><ul><li>Après 1579, la république néerlandaise devient un pays d’accueil pour beaucoup de « chassés ». </li></ul></ul>
  8. 8. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance
  9. 9. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance
  10. 10. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>La Réforme et l’humanisme </li></ul></ul><ul><ul><li>L’homme est le centre du monde. Tout ce qui « bloque » son développement (spirituel, intellectuel, culturel) doit être écarté. Les capacités intellectuels de l’homme sont illimitées. </li></ul></ul><ul><ul><li>Le protestantisme trouve son berceau dans la réforme : il remet en cause l’église catholique, institution bloquant le développement spirituel. </li></ul></ul><ul><ul><li>Le protestantisme : protestation, protester. </li></ul></ul><ul><ul><li>Les protestants (luthériens, huguenots) protestent contre l’inégalité. Les institutions catholiques discriminent socialement : lettres d’indulgence (argent), la messe et la Bible en latin (intellect), hiérarchie (pouvoir). </li></ul></ul><ul><ul><li>Deux différences entre les protestants et les catholiques : </li></ul></ul><ul><ul><li>Les protestants ne reconnaissent pas l’autorité du Pape. </li></ul></ul><ul><ul><li>Les protestants ne se confessent pas par l’intermédiaire d’un prêtre, mais directement à Dieu. </li></ul></ul><ul><ul><li>Les Pays-Bas divisés </li></ul></ul><ul><ul><li>Les provinces septentrionales : proclamation de la République néerlandaise en 1579 (Traité d’Utrecht). </li></ul></ul><ul><ul><li>Les provinces méridionales et la Flandre : sous la règne du roi d’Espagne Philippe II. </li></ul></ul><ul><ul><li>La république : liberté de culte, terre d’accueil pour les « chassés » (protestants, juifs, intellectuels). </li></ul></ul><ul><ul><li>Le sud : terre des catholiques. </li></ul></ul><ul><ul><li>La république s’enrichit : commerce, colonies (Nouvelle Amsterdam, Surinam, Indonésie, Afrique du Sud) </li></ul></ul><ul><ul><li>1648 : fin de la guerre de Quatre-vingt ans (Traité de Munster). </li></ul></ul>
  11. 11. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>Dans la République, la culture pouvait se développer : moins de censure que sous Philippe II. </li></ul></ul><ul><ul><li>La littérature présente la morale : le bon comportement d’un citoyen parfait. </li></ul></ul><ul><ul><li>La satire : pièce de vers dans laquelle l’auteur attaque les vices et les ridicules de son temps. </li></ul></ul><ul><ul><li>La satire était un genre populaire dans les villes de la république. L’auteur place l’accent sur ce qui n’était pas de bon ton, la morale se situe dans le comportement inverse. </li></ul></ul><ul><ul><li>Gerbrand Adriaenszoon Bredero (1585 – 1618) </li></ul></ul><ul><ul><li>« L’homme du peuple » : de naissance modeste (fils d’un cordonnier). </li></ul></ul><ul><ul><li>Bredero décrit le peuple. </li></ul></ul><ul><ul><li>Bredero écrit beaucoup de chants, ses vers sont destinés à être chantés. </li></ul></ul>
  12. 12. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance Les paysans sont rustauds, grossiers, stupides. Il ne faut pas être comme eux et éviter de se retrouver parmi ces gens. <ul><ul><li>La fête villageoise </li></ul></ul><ul><ul><li>Les invités de la ville arrivent à la fête au village, tous vêtus à l’ancienne ou à la nouvelle mode. On boit, on mange, on jette les dés, on s’amuse. Soudainement un couteau apparaît, les fourches entrent en jeu et la scène se transforme dans un bordel sans équivalent. Les femmes crient et les hommes se battent. </li></ul></ul><ul><ul><li>La leçon morale se situe à la fin de l’histoire : </li></ul></ul><ul><ul><li>« Evitez, seigneurs, bourgeois pieux et gens de bien, </li></ul></ul><ul><ul><li>Ces fêtes paysannes où le plaisir </li></ul></ul><ul><ul><li>Ne va jamais sans écoulement de sang. </li></ul></ul><ul><ul><li>Videz plutôt avec moi une coupe de vin ; </li></ul></ul><ul><ul><li>Vous ne vous en sentirez que mieux. » </li></ul></ul><ul><ul><li>Quelle est la leçon morale ? </li></ul></ul><ul><ul><li>La devise de Bredero : « ’t kan verkeeren » (tout change) : tout peut prendre un mauvais sens. </li></ul></ul><ul><ul><li>Comment la devise s’applique-t-elle à La fête villageoise ? </li></ul></ul>
  13. 13. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>La vie et les expériences vécues lui ont appris les choses, pas les livres. </li></ul></ul><ul><ul><li>L’expérience lui a fait souffrir (« j’ai trop aimé et trop aveuglement les choses qui me font mal »). </li></ul></ul><ul><ul><li>Chants d’amour dans lequel Bredero renvoie aux expériences vécues. </li></ul></ul><ul><ul><li>Lire le poème d’amour dans les polycopiés. </li></ul></ul><ul><ul><li>Qu’est-ce que Bredero affirme dans ce texte sur les choses apprises dans la vie ? </li></ul></ul><ul><ul><li>En faisant une réflexion sur sa propre vie, Bredero montre qu’il se connaît bien lui-même. </li></ul></ul><ul><ul><li>La connaissance de soi est un élément important de l’humanisme. </li></ul></ul><ul><ul><li>Bredero a lu : « …j’ai lu tout ce qui s’est écrit de génial ». </li></ul></ul><ul><ul><li>Bredero a lu des textes des penseurs humanistes. </li></ul></ul>
  14. 14. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>La renaissance : la réorientation sur l’art classique en littérature, beaux-arts et musique. </li></ul></ul><ul><ul><li>Re-naître de l’art de l’Antiquité. </li></ul></ul><ul><ul><li>L’humanisme : la réorientation sur les pensées classiques, dont le penseur-écrivain tire des modèles de vie. Pour les humanistes, l’homme a des possibilités infinies pour se développer (spirituellement, intellectuellement, culturellement), l’homme est le centre du monde. </li></ul></ul><ul><ul><li>La pensée humaniste de Dirck Volckertszoon Coornhert (1522 – 1590) </li></ul></ul><ul><ul><li>La spécificité de l’homme par rapport à l’animal se situe dans sa faculté de pouvoir ordonner ses pensées, ce qui lui permet de distinguer le bien du mal. </li></ul></ul><ul><ul><li>Pour pouvoir ordonner ses propres pensées, il faut se connaître soi-même : je dois savoir ce que je pense avant que je puisse ranger ce que je pense. </li></ul></ul><ul><ul><li>Après avoir fait ce « ménage intérieur », je fais les bons choix et j’évite les mauvais, je distingue le bien du mal. </li></ul></ul><ul><ul><li>Dieu m’inspire à rendre la maison de mes pensées propre et nettoyée. </li></ul></ul><ul><ul><li>Si je veux quelque chose, ce vouloir vient de ma volonté. La volonté est la force stimulante derrière tout mon vouloir, derrière tous mes vœux. </li></ul></ul><ul><ul><li>Je ne dois pas faire tout ce que je veux, sinon je me comporte comme un animal. Je dois consulter mes pensées ordonnées avant de dire « oui » ou « non » à ce que ma volonté me pousse à faire. </li></ul></ul><ul><ul><li>Je ferai le bon choix si je me connais bien moi-même et si je suis ouvert à l’inspiration divine. </li></ul></ul>
  15. 15. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>Or, il n’est pas évident de se connaître soi-même... </li></ul></ul><ul><ul><li>Car sans exercice </li></ul></ul><ul><ul><li>Tout enseignement </li></ul></ul><ul><ul><li>Est de l’air, </li></ul></ul><ul><ul><li>Mais qui applique régulièrement </li></ul></ul><ul><ul><li>Ce qu’il a appris </li></ul></ul><ul><ul><li>Recueillera les fruits de la vertu. </li></ul></ul><ul><ul><li>Au travail donc, pour recueillir « les fruits de la vertu » ! </li></ul></ul><ul><ul><li>La vertu : concept de la pensée classique indiquant des qualités morales. </li></ul></ul><ul><ul><li>Un homme vertueux : quelqu’un qui manifeste de la vertu, </li></ul></ul><ul><ul><li>quelqu’un qui fait le bien et évite le mal. </li></ul></ul><ul><ul><li>« Tout homme est libre de croire ce qu’il veut, sinon il doit croire </li></ul></ul><ul><ul><li>ce que quelqu’un d’autre veut. » </li></ul></ul><ul><ul><li>Dirck Volckertszoon Coornhert </li></ul></ul><ul><ul><li>(1522 – 1590) </li></ul></ul>
  16. 16. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>Pieter Corneliszoon Hooft (1581 – 1647) </li></ul></ul><ul><ul><li>Le fils d’un grand bourgmestre d’Amsterdam. </li></ul></ul><ul><ul><li>Les voyages en Italie et en France. </li></ul></ul><ul><ul><li>La demande de « ne pas oublier la Hollande ». </li></ul></ul><ul><ul><li>La fonction de bailli : fonctionnaire en charge </li></ul></ul><ul><ul><li>de la jurisprudence dans une région de campagne. </li></ul></ul><ul><ul><li>Le grand poète, en tête du Cercle de Muiden : </li></ul></ul><ul><ul><li>ensemble d’intellectuels se réunissant </li></ul></ul><ul><ul><li>au Château de Muiden. </li></ul></ul><ul><ul><li>Au château, la préciosité néerlandaise </li></ul></ul><ul><ul><li>se développe. </li></ul></ul><ul><ul><li>La préciosité : tendance de raffiner les </li></ul></ul><ul><ul><li>sentiments à travers une pureté linguistique, </li></ul></ul><ul><ul><li>un style élégant et de belles phrases soignées. </li></ul></ul><ul><ul><li> Het Muiderslot </li></ul></ul>
  17. 17. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>Vieillard galopant </li></ul></ul><ul><ul><li>Toi, vieillard galopant qui coupe l’air léger </li></ul></ul><ul><ul><li>De tes ailes agiles et sans même lever la voile, </li></ul></ul><ul><ul><li>Vogue dans le vent en laissant chacun derrière toi, </li></ul></ul><ul><ul><li>Ennemi du repos, remuant nuit et jour </li></ul></ul><ul><ul><li>Temps irrattrapable, dont la faim dévorante </li></ul></ul><ul><ul><li>Engloutit et digère tout ce qui respire la force, </li></ul></ul><ul><ul><li>Temps qui tourne et retourne et renverse Etats et royaumes, </li></ul></ul><ul><ul><li>Pourquoi, dis-moi, es-tu si rapide pour tous et pour moi si lent ? </li></ul></ul><ul><ul><li>P.C. Hooft </li></ul></ul>
  18. 18. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance L’enjambement provoque un effet d’accélération, la virgule un effet de ralentissement. Le temps peut être rapide ou lent <ul><ul><li>L’asyndète provoque un effet de ralentissement, la polysyndète un effet d’accélération. </li></ul></ul><ul><ul><li>Ces figures de styles soulignent le thème du poème : le temps « si rapide pour tous et pour moi si lent » . </li></ul></ul><ul><ul><li>Le Vieillard galopant : une analyse </li></ul></ul><ul><ul><li>Le rythme </li></ul></ul><ul><ul><li>- L’enjambement : la continuation d’un vers sur le vers suivant. </li></ul></ul><ul><ul><li>- Les virgules. </li></ul></ul><ul><ul><li>Quelles sont les effets des enjambements et des virgules sur le rythme ? </li></ul></ul><ul><ul><li>En observant le thème de ce poème, comment devrions-nous comprendre ces effets ? </li></ul></ul><ul><ul><li>L’énumération </li></ul></ul><ul><ul><li>L’asyndète : l’énumération sans mots de connexion. </li></ul></ul><ul><ul><li>La polysyndète : l’énumération par des conjonction répétitives. </li></ul></ul><ul><ul><li>Quels sont les effets des asyndètes et des polysyndètes ? </li></ul></ul><ul><ul><li>Le mètre irrégulier ( antimetrie ) : les déviations intentionnelles du mètre ou de la cadence. </li></ul></ul><ul><ul><li>Quand le temps peut-il être « si lent » ? </li></ul></ul>
  19. 19. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>Jacob Cats (1577 – 1660) </li></ul></ul><ul><ul><li>Le fils d’un père politique en Zélande. </li></ul></ul><ul><ul><li>Une carrière politique. </li></ul></ul><ul><ul><li>Le père Cats ( Vader Cats ) </li></ul></ul><ul><ul><li>La poésie didactique : les leçons de morale. </li></ul></ul><ul><ul><li>Les leçons pratiques : sans ambigüité il décrit le comportement </li></ul></ul><ul><ul><li>désiré et attendu de l’homme (surtout de la femme). </li></ul></ul><ul><ul><li>Les sujets préférés : l’amour et le mariage. </li></ul></ul><ul><ul><li>Le Mariage (1625) </li></ul></ul><ul><ul><li>Texte en vers rimés divisé en six parties : la vierge, l’amante, </li></ul></ul><ul><ul><li>la nouvelle mariée, l’épouse, la mère et la veuve. </li></ul></ul><ul><ul><li>La vierge </li></ul></ul><ul><ul><li>Surtout, regarde s’il est vertueux, </li></ul></ul><ul><ul><li>Comment il a vécu dans sa jeunesse, </li></ul></ul><ul><ul><li>comment il s’est conduit loin de chez lui, Jacob Cats </li></ul></ul><ul><ul><li>en Allemagne, en France </li></ul></ul><ul><ul><li>ou ailleurs, dans un autre quartier, </li></ul></ul><ul><ul><li>si c’est un homme sage et raisonnable, </li></ul></ul><ul><ul><li>capable de te soutenir </li></ul></ul><ul><ul><li>spirituellement, physiquement </li></ul></ul><ul><ul><li>et dans la conduite du ménage. </li></ul></ul>
  20. 20. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>Vénus : déesse de l’amour et de la beauté dans la mythologie romaine. </li></ul></ul><ul><ul><li>Dans la partie La Vierge , Cats donne de nombreux conseils sur le choix du partenaire. </li></ul></ul><ul><ul><li>Phyllis, le personnage principal, tombe amoureuse d’un homme agréable à voir. Sa copine Anna lui donne une leçon morale : </li></ul></ul><ul><ul><li>Quoi ! baser ton mariage </li></ul></ul><ul><ul><li>sur un fils de Vénus </li></ul></ul><ul><ul><li>qui n’est capable </li></ul></ul><ul><ul><li>que de jeu et de minauderies ? </li></ul></ul><ul><ul><li>C’est une erreur, crois-moi : </li></ul></ul><ul><ul><li>Le désir n’est qu’un feu de paille </li></ul></ul><ul><ul><li>qui donne d’abord de grandes flammes </li></ul></ul><ul><ul><li>et lance très haut ses étincelles. </li></ul></ul><ul><ul><li>Mais ce qui d’abord était si brûlant </li></ul></ul><ul><ul><li>ne sera bientôt que cendre. </li></ul></ul>
  21. 21. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance La répétition facilite la mémorisation. <ul><ul><li>Dans la partie La nouvelle mariée , Cats explique le devoir de rester ensemble une fois le serment du mariage a été fait. </li></ul></ul><ul><ul><li>La morale de Cats est une morale chrétienne, qui a longtemps influencé les protestantes aux Pays-Bas. </li></ul></ul><ul><ul><li>D’après le serment du mariage protestante, l’homme et la femme sont ensemble dans la vie terrestre et dans la vie divine ; un divorce est inimaginable. </li></ul></ul><ul><ul><li>Même s’il était affligé de la lèpre blanche, </li></ul></ul><ul><ul><li>Même s’il attrapait la rage noir, </li></ul></ul><ul><ul><li>Même s’il était couvert des plaies les plus répugnantes, </li></ul></ul><ul><ul><li>Votre époux restera toujours votre époux, votre tuteur, votre seigneur et maître. </li></ul></ul><ul><ul><li>Même si votre compagnon de lit s’associait à des brigands, </li></ul></ul><ul><ul><li>Même s’il devait, pour quelque méfait, être chassé de son pays, </li></ul></ul><ul><ul><li>Même si c’était un grossier personnage, un gibier de potence, un chef de voleurs, </li></ul></ul><ul><ul><li>Même si vous haïssez ses défauts, il restera toujours votre cher amour. </li></ul></ul><ul><ul><li>La répétition </li></ul></ul><ul><ul><li>L’anaphore : la répétition d’un ou plusieurs mots au début des vers. </li></ul></ul><ul><ul><li>Quel est l’effet sur le mémoire de cette figure de style ? </li></ul></ul>
  22. 22. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>Joost van den Vondel (1587 – 1679) </li></ul></ul><ul><ul><li>La langue de Vondel. </li></ul></ul><ul><ul><li>La fuite d’Anvers de ses parents protestants. </li></ul></ul><ul><ul><li>L’éducation classique. </li></ul></ul><ul><ul><li>Le commerce de soieries. </li></ul></ul><ul><ul><li>La conversion au catholicisme. </li></ul></ul><ul><ul><li>Les 33 pièces de théâtre. </li></ul></ul><ul><ul><li>La reconnaissance comme poète officiel de la ville d’Amsterdam. </li></ul></ul><ul><ul><li>La faillite de sa commerce. </li></ul></ul><ul><ul><li>La retraite à l’âge de 80 ans. </li></ul></ul>
  23. 23. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>Gisbert d’Amstel (1637). </li></ul></ul><ul><ul><li>Tragédie en cinq actes sur la conquête d’Amsterdam, inspirée par la conquête de Troie. </li></ul></ul><ul><ul><li>Résumé de l’action principale </li></ul></ul><ul><ul><li>En 1304, les villages autour de la ville d’Amsterdam assiègent la capitale. La raison du conflit est la participation supposée de Gisbert au meurtre du comte Floris V en 1296. Les soldats ennemis semblent repartir, mais en vérité ils se cachent dans un bateau rempli de bois, qui entre dans la ville d’Amsterdam par la ruse d’un espion, Vosmer. Le bois peut servir pour chauffer les habitants de la ville, il fait froid, la pièce se joue la veille de Noël. Tandis que les amstellodamois se préparent à fêter Noël, la violence éclate. Gisbert prend la tête de défense, essaie de sauver l’évêque et un groupe de religieuses, mais en vain. Gisbert veut se battre jusqu’à la mort, pour défendre sa ville, mais l’ange Raphaël (l’ange protecteur) lui ordonne de quitter la ville et de construire ailleurs une nouvelle ville. </li></ul></ul><ul><ul><li>Acte III, scène 1 </li></ul></ul><ul><ul><li>Gisbert et sa femme Badeloch se préparent pour aller à la messe de nuit. Avant de partir, Badeloch s’endort. Dans un rêve, sa cousine Machteld lui apprend que la ville est perdue. Machteld lui dit de quitter la ville au plus vite et elle lui demande d’emmener sa fille et l’évêque, qui sont encore en ville. </li></ul></ul><ul><ul><li>Acte III, scène 2 </li></ul></ul><ul><ul><li>Gisbert apprend que la ville est envahie, sa femme se rend compte de la vérité de son rêve. </li></ul></ul><ul><ul><li>Voir les polycopiés… </li></ul></ul>
  24. 24. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>Wilhelmus, l’hymne national des Pays-Bas, la lutte interne de Guillaume I. </li></ul></ul><ul><ul><li>Bredero, l’homme du peuple, tout peut prendre un mauvais sens. </li></ul></ul><ul><ul><li>Bredero, le poème d’amour d’un auteur qui se connaît soi-même. </li></ul></ul><ul><ul><li>Coornhert, l’humaniste dont la pensée stimule à faire les bons choix et à éviter les mauvais, à condition qu’on ordonne ses pensées et qu’on soit ouvert à l’inspiration divine. </li></ul></ul><ul><ul><li>Hooft, le bailli du château de Muiden, lieu de rassemblement des artistes, où la préciosité néerlandaise s’est développée, auteur du poème Le Vieillard Galopant . </li></ul></ul><ul><ul><li>Cats, le père Cats, grand moralisateur, auteur d’une poésie didactique marquée par des leçons morales pratiques. </li></ul></ul><ul><ul><li>Vondel, le plus grand poète du siècle d’or néerlandais, la langue de Vondel, auteur du Gisbert d’Amstel et du Lucifer . </li></ul></ul>
  25. 25. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>Lucifer (1654) </li></ul></ul><ul><ul><li>Tragédie en cinq actes. </li></ul></ul><ul><ul><li>Lucifer pousse à la réflexion sur : </li></ul></ul><ul><ul><li>le bien et le mal </li></ul></ul><ul><ul><li>le catholicisme et le protestantisme </li></ul></ul><ul><ul><li>l’histoire de la république néerlandaise </li></ul></ul><ul><ul><li>La guerre avec l’Espagne vient de se terminer (1648), Vondel opte pour le catholicisme, la religion de l’oppresseur. Dans la pièce Lucifer (1654), Vondel interroge son lecteur de façon provocatrice. </li></ul></ul><ul><ul><li>Résumé de l’action principale </li></ul></ul><ul><ul><li>Nous nous situons dans le ciel, à l’aube de l’humanité : Adam et Eve vivent dans le paradis sur terre. Lucifer, l’ange et le lieutenant de Dieu, ne supporte pas que Dieu à créé l’homme à son image, il est jaloux. En créant l’homme à son image, Dieu a placé l’homme au-dessus de toute autre créature, y compris les anges. Lucifer commence une lutte contre Dieu, dont l’enjeu est le trône du ciel. Lucifer perd la bataille et descend à la terre pour se venger. Transformé en serpent, Lucifer séduit Eve à manger de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Le résultat de l’désobéissance d’Eve est le péché originel. </li></ul></ul><ul><ul><li>Le péché original : l’homme a pris connaissance du mal. Par la procréation depuis Adam et Eve, sa nature est en enclin au péché. </li></ul></ul>
  26. 26. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>L’humanisme au sein de Lucifer </li></ul></ul><ul><ul><li>Acte I, scène II, vers 118-127 </li></ul></ul><ul><ul><li>Vondel présente une vision humaniste de l’homme : l’homme se distingue de l’animal, c’est un être élevé. </li></ul></ul><ul><ul><li>L’homme a été modelé par Dieu d’après son image, ce qui fait que l’homme est parfait, et « devant sa majesté les Anges sont muets » . </li></ul></ul><ul><ul><li>Acte III, scène 3, vers 1055-1061 </li></ul></ul><ul><ul><li>Par la création de l’homme, Dieu a dégradé les anges, ce qui appelle à une résistance parmi les anges. </li></ul></ul><ul><ul><li>Belzébub essaie de convaincre les Luciféristes de résoudre le problème de façon humaine / humaniste : </li></ul></ul><ul><ul><li>« qu’on montre ses griefs en suivant la raison » . </li></ul></ul><ul><ul><li>Les Luciféristes se défont de cette capacité intellectuelle propre à l’homme, ce qui montre leur animalité : </li></ul></ul><ul><ul><li>« plus de raison ici » . </li></ul></ul><ul><ul><li>D’après les humanistes, la raison ou la pensée ordonnée permet de diriger la volonté, ce qui permet de choisir le bien et d’éviter le mal. Sans raison, on fait tout ce que la volonté impose, on se réduit au niveau de l’animal. Ainsi, les anges rebelles prouvent d’être inférieur à l’homme et Dieu prouve d’avoir fait un bon choix en plaçant les anges en-dessous de l’homme. </li></ul></ul>
  27. 27. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance Karel en de Elegast. <ul><ul><li>La religion au sein de Lucifer </li></ul></ul><ul><ul><li>Acte II, scène I, vers 321-323. </li></ul></ul><ul><ul><li>Vondel : </li></ul></ul><ul><ul><li>- converti au catholicisme </li></ul></ul><ul><ul><li>- il se pose des questions sur la religion : «  Qui donc Te chante par Ton vrai Nom ? Qui donc se fait Ton interprète ? Qui s’en vante ? » </li></ul></ul><ul><ul><li>Acte II, scène 4, vers 543-561. </li></ul></ul><ul><ul><li>La morale de la pièce : Les voies du Seigneur sont impénétrables, mais il faut s’y soumettre, plus tard la raison apparaît. </li></ul></ul><ul><ul><li>Dans quel texte nous avons vu une morale identique ? </li></ul></ul><ul><ul><li> </li></ul></ul>
  28. 28. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>L’histoire de la république néerlandaise au sein de Lucifer </li></ul></ul><ul><ul><li>Les allusions à l’histoire de la république néerlandaise / le double sens : </li></ul></ul><ul><ul><li>- les protestants et les libérateurs de la république néerlandaise : les anges rebelles. </li></ul></ul><ul><ul><li>- les catholiques et l’armée espagnole : les anges non-rebelles. </li></ul></ul><ul><ul><li>- Dieu : le Maître ou le Souverain. </li></ul></ul><ul><ul><li>Acte V, scène 1, vers 1778 </li></ul></ul><ul><ul><li>« Le Prince » peut être considéré comme le Prince d’Orange, le chef de la révolte néerlandaise, qui est dans la pièce le chef de l’armée des anges rebelles. </li></ul></ul><ul><ul><li>Acte IV, scène 2, vers 1423-1454 </li></ul></ul><ul><ul><li>« le libre Etat de l’Ange », « la tyrannie aux cieux », « un libre Etat » . Dans une deuxième lecture, ces indications sont au moins plurivoques. </li></ul></ul><ul><ul><li>Acte III, scène 1, vers 860-874 </li></ul></ul><ul><ul><li>Gabriel déclare dans un décret de Dieu que le Seigneur a créé l’homme à son image et que les anges doivent servir l’homme. Une discussion entre les Luciféristes et le chœur éclate. </li></ul></ul><ul><ul><li>Le « seul vrai souverain », est-ce Dieu ou est-ce le roi d’Espagne ? </li></ul></ul><ul><ul><li> </li></ul></ul>
  29. 29. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>L’histoire de la république néerlandaise au sein de Lucifer </li></ul></ul><ul><ul><li>La présentation des personnages : </li></ul></ul><ul><ul><li>« Lucifer : Lieutenant de Dieu » </li></ul></ul><ul><ul><li>« stadhouder » : « lieutenant » </li></ul></ul><ul><ul><li>Le fonctionnaire le plus important de la république, </li></ul></ul><ul><ul><li>quelqu’un qui « tient » le « lieu » ( locum tenens en latin). </li></ul></ul><ul><ul><li>Dans la pièce Lucifer , l’ange diabolique  le « stadhouder ». </li></ul></ul><ul><ul><li> </li></ul></ul>
  30. 30. UE 54 Littérature néerlandophone – La Réforme et la Renaissance <ul><ul><li>Lucifer : le bilan </li></ul></ul><ul><ul><li>Comment comprendre la pièce Lucifer ? </li></ul></ul><ul><ul><li>L’orgueil, l’ambition et le mépris de l’autorité légitime sont la cause du mal. </li></ul></ul><ul><ul><li>Les Pays-Bas au 17 e siècle : le siècle d’or, prospérité illimitée, richesses abondantes. </li></ul></ul><ul><ul><li>Développement d’orgueil, d’ambition et d’envie dans la société. </li></ul></ul><ul><ul><li>Lucifer présente aux néerlandais un miroir, qui, par ricochet, transmet l’histoire de la république, de la morale et de la religion. </li></ul></ul><ul><ul><li>Le texte a connu beaucoup d’interprétations et commentaires. </li></ul></ul><ul><ul><li>L’interprétation large du texte montre sa richesse et ses qualités. </li></ul></ul><ul><ul><li>Lisez les autres passages chez vous ! </li></ul></ul><ul><ul><li> </li></ul></ul>

×