Méthodologie de la recherche documentaire informatisée

5 431 vues

Publié le

Présentation réalisée par Hélène Broms, responsable de la bibliothèque Serpente de Paris-Sorbonne

Publié dans : Technologie
0 commentaire
5 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 431
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
5
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Méthodologie de la recherche documentaire informatisée

  1. 1. Méthodologie de la recherchedocumentaire informatiséeFormation à la maîtrise de linformation scientifique 2012-2013pour les doctorants de l’Université Paris-SorbonneSCD Paris-SorbonneJuin 2013
  2. 2. Introduction• Le contexte :– «Infobésité» et surcharge informationnelle →difficulté à se repérer– Tout n’est pas visible par les moteurs de recherche →« web invisible »– Multiplicité des dispositifs et des outils de recherche• Le besoin :– Nécessité de bien connaître les outils disponibles– Compétences informationnelles – « littératie » (enanglais: Information Literacy)- à développer
  3. 3. Les étapes de la recherche documentaire1- Identifier ses besoins et les traduire en mots-clés2- Repérer les sources pertinentes, localiser les documents3- Connaître leur syntaxe d’interrogation4- Réaliser des équations de recherche5- Repérer les résultats pertinents /rebondir/adapter sa stratégie6- Extraire, trier/évaluer et gérer cette informationNe pas oublier de citer ses sources !
  4. 4. Diagramme de la recherche documentaire(source : Infosphère)
  5. 5. 1ère étape : Identifier son sujet• Repérer les concepts et les méthodes liées à la disciplinechoisie et identifier auteurs et organismes ressources→ Moyen : consulter dictionnaires et encyclopédies papier ou enligne : Encyclopaedia Universalis, Encyclopedia ofphilosophy, Dictionary of American History, etc..• Etudier le contexte→ Moyen : Consulter les grands ouvrages de synthèsemultidisciplinaires ou les bases de bibliographies en SHS :Francis,..• Définir sa problématique : discuter avec son directeur dethèse, se poser des questions→ QQQOCP = grille de Quintilien
  6. 6. 1ère étape suite - Traduire son sujet en langagedocumentaireComment trouver les bons mots-clés pour une recherchepar sujet ?• Choisir les termes qui définissent le plus précisément sonsujet• Faire une liste de mots qui deviendront des mots-clés pourles requêtes (éliminer les mots inutiles. Ex : « influence »)• Traduire les mots-clés en plusieurs langues (surtout anglais)A savoir :Toutes les BU françaises, la BnF, la BPI mais aussi un grandnombre de BM utilisent la même liste structurée de mots-cléspour définir le sujet des documentsIl est possible de consulter cette liste, appelée Rameau(Répertoire d’autorité-matière encyclopédique et alphabétiqueunifié ) sur le site de la BnF
  7. 7. 2ème étape : Typologie des sources• Recherche de monographies ou périodiques (≠articles ouchapitres de livres) : catalogue des bibliothèques duSCD, Sudoc, catalogue de la BnF, Worldcat…• Recherche de mémoires ou thèses : base ProquestDissertations & Theses, le portail Theses.fr, les archivesouvertes HAL/TEL…• Recherche d’articles, résumés: bases de donnéesbibliographiques spécialisées : Francis, MLA, LION, …• Recherche texte intégral (= full-text) : bibliothèquesnumériques Gallica ou Européana ; archives de revuesJstor, Cairn ; corpus de textes Frantext ; plateformes en openaccess Persée, Revues.org, …• Recherche « libre » sur le web d’actes de congrès, chapitresde livres : moteurs Google Scholar, Google Books
  8. 8. 3ème étape - Syntaxe d’interrogation• Critères ou clés de recherche– champs ou index sur lesquels va porter la requête :auteur, sujet, titre…• Requête– termes langage naturel ou langage documentaire(Rameau)– Selon loutil, ces mots sont appelés mots sujets, motsclés, descripteurs, autorités…• Modes de recherche– simple, avancée/combinée– croisement de critères, opérateurs de recherchelogiques/boléens (et, ou, sauf)
  9. 9. Syntaxe - suite• Bases généralement très structurées → rigueur et logiquedans l’interrogation. Utiliser les outils d’aide en ligne• Recherche essentiellement à l’aide de mots-clés. Attention :bases souvent anglophones → war ≠ guerre. La troncaturepermet parfois de couvrir 2 langues : universit*• Opérateurs boléens (et, ou, sauf) communs à toutes lesbases pour combiner plusieurs termes (recherche simple) ouplusieurs index/champs (recherche avancée). « or » balayeles synonymes (war or conflict), « near » précise un contextesémantique : « Etat » near4 « providence »• Critères limitation : chronologique, type document, langueetc. Ex : mot-clé « Etat » + champ période « 1700-1799 » +champ date parution « 2000- » + champ langue «anglais »→ documents sur l’Etat au 18ème s. publiés après 2000 enanglais
  10. 10. Syntaxe - finChoix du type de recherche :•La recherche plein texte : permet de retrouver un mot-clédans l’ensemble de la notice, du résumé ou le corps du texte.Avantage : balaye plus facilement un mot-clé un peu rare. Acontrario, peu adaptée pour un mot trop général comme« Etat »•La recherche par champ : permet de rechercher un mot-clédans une zone spécifique de la notice ( auteur, titre, etc) →suivant l’index choisi, un nom propre sera pris comme auteur oucomme sujet (essai de Sartre ou sur Sartre)Remarque : la fonction « historique » permet de combinerplusieurs étapes de recherche sous forme d’équation.
  11. 11. 4ème étape : Equations de rechercheDès la recherche simple, il est recommandégénéralement d’utiliser :– les opérateurs booléens : AND, OR, AND NOT– les parenthèses pour indiquer une priorité de traitementpar ex : humanism and not (erasme or erasmus)– la troncature pour remplacer 1 caractère (?) ou plusieurs(*) par ex : humanis*, wom?n– les guillemets pour rechercher une expression exacte :«politique de la ville »Penser aussi à :– ne pas accentuer– utilisation des minuscules ou majuscules
  12. 12. SUDOC recherche avancée
  13. 13. Google recherche avancée
  14. 14. Exemple de rechercheSujet : L’influence des arts visuels sur la littérature française àl’époque du naturalismeStratégie de rech. fran. : (« arts visuels » ou peinture ou sculpture oudessin) et (« littérature française » ou « lettres françaises » ou « romanfrançais ») et (naturalisme ou « 19e siècle » ou « XIXe siècle »)Stratégie de rech. angl. : (« visual arts » or painting or drawin* orsculpting*) and (« french literature » or « french letters » or « frenchnovel ») and (naturalism or « nineteenth century » or « 19th century»)→ Importance du choix des opérateurs boléens et des motsclés en français ou anglais suivant la base utilisée
  15. 15. Exemple recherche - suiteConcepts Influence Arts visuels LittératurefrançaiseNaturalismeTermesassociés(Concept vide) Arts visuelsPeintureSculptureDessinVisual artsPaintingSculptingDrawingLittératurefrançaiseLettresfrançaisesRoman françaisFrenchliteratureFrench lettersEtc.Naturalisme19e siècleXIXe siècle(Réalisme?)NaturalismNineteenth century19th century
  16. 16. Adapter sa stratégie• Comprendre la structure d’une banque de données et sonfonctionnement (interface, index, opérateurs, types derecherche simple ou avancée, classement résultats…)• Faire preuve de souplesse en adaptant sa stratégie enfonction des résultats (trop / pas de résultats )• Penser à des synonymes des termes de recherche, etsurtout à leurs équivalents en anglais (bcp de BDD anglo-saxonnes)• Constituer des équations de recherche à partir des mots cléset les appliquer à l’outil utilisé : utiliser les index, les thesaurus,les listes de vocabulaire contrôlé (Rameau…)• Rebondir à partir des résultats obtenus→ une bonne stratégie de recherche : ni bruit (= documents horssujet) ni silence (= passer à côté de documents pertinents)
  17. 17. A retenirEn combinant ces deux stratégies de recherche :- Enrichissement du vocabulaire avec les synonymesen anglais- Utilisation des opérateurs boléens : and, or, and notvous serez en mesure de mener une rechercheefficace dans la plupart des bases de données devotre choix
  18. 18. 5ème étape : Evaluation*Les auteurs du site : producteur, éditeur intellectuel. Plusieurscritères à considérer : la réputation scientifique, l’institution, lecaractère officiel ou non. Des producteurs comme Ebsco ouProquest sont des garants du sérieux académique des basesqu’ils proposent en accès payant. A contrario la vigilances’impose pour des sites comme Wikipedia et même GoogleScholar*Le contenu lui-même : richesse de la couverture spatio-temporelle, performance de l’indexation et des outils derecherche, types de documents recensés (littérature grise…)*La fraicheur de l’information : date des documentsrecensés, délais de mise à jour…*La convivialité : ergonomie de l’interface, outils d’aide..→ Développez votre esprit critique !
  19. 19. 6ème étape : sauvegarde et exploitation des résultats• Procédures variables d’une interface à l’autre. Cependant laplupart permettent l’export et la sauvegarde dans deslogiciels de gestion bibliographique type Refworks ouZotero → traitement des résultats (tri, classement..) et choixd’un format de citation normalisé• L’envoi par courriel : possibilité d’envoyer les résultatsd’une recherche à une messagerie personnelle ouinstitutionnelle.• Personnalisation des résultats : marquage des noticesparmi les résultats de recherches (évite les doublons) puisstockage dans un dossier personnalisé («mon compte»).Possibilité aussi de sauvegarder des critères de recherche etd’activer un système d’alerte
  20. 20. Les fonctions d’alerte ou de veilleLes fonctions d’alerte des bases de données ou des archivesde journaux électroniques permettent de rester averti desdernières parutions dans ses domaines de recherche.cf. les fils RSS dune recherche bibliographique dans unebase de données ex : Dissertations & ThesesComment mettre en place une veille :– Ouvrir un compte, définir un profil– Définir la source : revue, site…– Définir la requête : mots-clés..– Définir la périodicité des alertes : hebdo, mensuel…– Définir le mode de transmission : mel, fils RSS…
  21. 21. Conclusion• Constituer des équations de recherche à partirdes mots clés retenus et les adapter à l’outil utilisé :index, thesaurus, listes de vocabulaire contrôlé• Prendre le temps de se familiariser avec la base dedonnées et les fonctionnalités qui lui sont propres(type de recherche, opérateurs, troncature…)• Rebondir à partir des résultats obtenus pourapprofondir la recherche (liens associés, articlessur le même sujet, du même auteur…)

×