Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
1 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle ...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
i Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle ...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
ii Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
iii Rapport de fin de cycle Licence Professionnell...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
iv Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
v Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle ...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
vi Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
1 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle ...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
2 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle ...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
3 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle ...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
4 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle ...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
5 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle ...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
6 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle ...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
7 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle ...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
8 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle ...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
9 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle ...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
10 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
11 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
12 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
13 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
14 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
15 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
16 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
17 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
18 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
19 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage
20 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle ...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage
21 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle ...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage
22 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle ...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
23 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
24 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
25 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
26 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
27 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
28 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage
29 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle ...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
30 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage
31 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle ...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage
32 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle ...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage
33 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle ...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage
34 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle ...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage
35 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle ...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage
36 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle ...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
37 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
38 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
39 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
40 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
41 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
42 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
43 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
44 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage
45 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle ...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage
46 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle ...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage
47 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle ...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
48 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
49 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage
50 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Amelioration du fonctionnement de l'unité de concassage

6 239 vues

Publié le

Rapport de stage /ingénierie

Publié dans : Ingénierie
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
6 239
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
238
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Amelioration du fonctionnement de l'unité de concassage

  1. 1. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 1 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMABila Raphaƒl MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS BURKINA FASO SECONDAIRE ET SUPERIEUR Unit€-Progr•s-Justice SECRETARIAT GENERAL UNIVERSITE POLYTECHNIQUE DE BOBO-DIOULASSO(UPB) INSTITUT SUPERIEUR DE TECHNOLOGIE (IST) DEPARTEMENT FORMATION CONTINUE SECTION : INDUSTRIELLE OPTION : GENIE DES SYSTEMES INDUSTRIELS/ MAINTENANCE INDUSTRIELLE MEMOIRE Pr€sent€ et soutenu par : Bila Raphael NATAMA Pour l’obtention de la Licence Professionnelle en G€nie Industriel et Maintenance Ann€e acad€mique : 2010-2011 Stage effectu€ du 1er juin au 30 ao‚t 2010 ƒ Endeavour Mining Corporation Tuteur Professionnel : Directeur de M€moire: Mr. Hakim OUAZZANI Touhami Mr. Issa COMPAORE Ing. Directeur de projet Endeavourmining (BF) Directeur de L’institut Agbao Mining (Cote d’Ivoire) Sup€rieur de Technologie (IST) THEME : ETUDE D’AMELIORATION DU FONCTIONNEMENT DE L’UNITE DE CONCASSAGE
  2. 2. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage i Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl DEDICACES Je d€die ce m€moire ƒ tous ceux qui, d’une mani•re ou d’une autre ont particip€ ƒ la r€alisation de ce projet. Je pense particuli•rement ƒ : Mon p•re M. Youwaogo Lazare NATAMA pour son soutien et ses conseils. Ma tr•s ch•re m•re Youdiba Justine IDANI Ma tr•s ch•re bien aim€e Brigitte NABA pour sa patience et ses conseils. A tous mes amis et fr•res afin que Dieu le tout puissant mis€ricordieux descende sa gr…ce sur le monde et que la paix et la joie r•gne.
  3. 3. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage ii Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl REMERCIEMENTS Mes sinc•res remerciements ƒ tous ceux qui m’ont soutenu lors de la r€alisation de ce travail. En particulier ƒ : M. Adrian DE FREITAS, le Directeur G€n€ral de BMC pour la confiance plac€e en ma personne ; M. Hakim OUAZZANI TOUHAMI, mon tuteur professionnel et Project Manager pour sa disponibilit€, ses conseils pratiques et techniques et la patience dont il a toujours fait preuve ; M. Issa COMPAORE Directeur General de l’IST, mon directeur de m€moire ; M. Hamidou KABRE pour leur soutien ; M. AIT AZZOUZ, Superintendant Maintenance ; M. Moussa MOHAMED, Planificateur Maintenance; M. Richard KIENDREBEOGO, Superintendant Process; Tout le personnel de la maintenance de l’usine et du concassage ; Tous mes remerciements ƒ tous le personnel de l’Institut Sup€rieur de Technologie surtout aux enseignants p€tris de connaissances qui ont assur€ notre formation. Et Enfin ƒ tous mes camarades de classe avec qui la coh€sion furent enrichissantes.
  4. 4. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage iii Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl SIGLES ET ABREVIATIONS AMDEC : Analyse des modes de D€faillance de leur Effets et de leur Criticit€ ANFO: Ammonium Nitrate Fuel Oil ATM : Alimentateur ƒ Tablier BMC: Burkina Mining Company EMC: Endeavour Mining Corporation CR : Crusher (Concasseur) CV : Convoyeur Do : Disponibilit€ Op€rationnelle FMECA: Failure Modes, Effects and criticality Analysis (AMDEC) GMAO : Gestion de la Maintenance Assist€e par Ordinateur HCN : Hydrogen Cyanide (le cyanure d’hydrog•ne) IST : Institut Sup€rieur de Technologie LAC : Lixiviation Au Charbon MTBF : Moyenne des Temps de Bon Fonctionnement MTI : Moyenne des Temps d’Indisponibilit€ MTTR : Mean Time To Repair (Moyenne des temps de r€paration) PH : Potentiel Hydrog•ne RCM : Reliability Centered Maintenance (maintenance bas€e sur la fiabilit€) ROM PAD : Run Of Mine Pad (plateforme de stockage du tout venant) SC : Screen (Crible) TBF : Temps de Bon Fonctionnement TTR : Time To Repair (temps technique de r€paration) TSF : Taillings Facility Storage (Digues de stockage des r€sidus)
  5. 5. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage iv Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl TABLE DES MATI„RES DEDICACES....................................................................................................................I REMERCIEMENTS.........................................................................................................II SIGLES ET ABREVIATIONS.........................................................................................III I. INTRODUCTION......................................................................................................1 I.1 Probl•matique.................................................................................................1 I.2 Pourquoi une unit• de concassage ?............................................................1 II. GENERALITES........................................................................................................3 II-1 Historique de la soci•t•..................................................................................3 II-2. Fonctionnement de la mine de Youga...........................................................3 A. Exploration ......................................................................................................3 B. Exploitation mini‚re........................................................................................4 C. L’usine de traitement......................................................................................4 D. Atelier concassage .........................................................................................6 E. Atelier broyage................................................................................................6 F. Gravim•trie......................................................................................................6 G. LAC (Lixiviation Au Charbon) ........................................................................6 H. Lavage ƒ l’acide, rin„age, •lution et r•g•n•ration........................................7 I. Extraction •lectrolytique (Electrolyse) et fonte.............................................7 J. R•actifs – Eau neuve – Air sur-press• et comprim•....................................7 K. La digue ƒ st•riles ou TSF (Tailings Storage Facility)..................................8 L. La centrale •lectrique et la ligne du Ghana...................................................8 M. Le laboratoire d’analyse .................................................................................8 N. Les Ateliers de Maintenance .........................................................................8 II.3 Organisation de l’unit• de concassage .........................................................9 A. Organisation de la maintenance ....................................................................9 II4. Revue de la litt•rature.....................................................................................9 A Origines .........................................................................................................10 B. D•finitions normatives..................................................................................10 C. Typologie de la maintenance des machines...............................................11 D. Niveaux de maintenance ..............................................................................12 E. Objectifs de la MBF.......................................................................................13
  6. 6. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage v Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl F. Rappel des d•finitions..................................................................................14 1. La FiabilitÄ.......................................................................................................14 4. La sÄcuritÄ ......................................................................................................16 G. Cahier Des Charges (CDC) .............................................................................16 III. ETUDE DE L’UNITE DE CONCASSAGE..............................................................18 III.1 Principe de fonctionnement de l’unit•.........................................................18 III.2 Les •quipements du concassage ................................................................19 III.3 Caract•ristiques techniques des •quipements...........................................20 IV. COLLECTE DE DONNEES ET ANALYSE............................................................23 IV.1 Etude de la loi de Pareto ou m•thode ABC.................................................23 A. Temps d’arr†t par sous •quipement au cours de l’ann•e 2010................23 B. Etude du tableau de PARETO ......................................................................23 C. Trac•e du graphe de PARETO .....................................................................24 D. Interpr•tation du graphe...............................................................................24 IV.2 Etude d’Hishikawa ........................................................................................25 A. Diagramme de cause ƒ effet ou diagramme d’Ishikawa sur les sous- ensembles •quipements critiques S-CR04, S-CR03 et S-CR01 ........................26 B. Interpr•tation du diagramme de cause ƒ effet ............................................27 IV.3 AMDEC...........................................................................................................28 A. Rappel de l’historique de l’AMDEC..............................................................28 B. Objectifs vis•s...............................................................................................28 C. Analyse fonctionnement externe.................................................................29 D. Analyse fonctionnelle interne ......................................................................31 E. Grille de cotation...........................................................................................32 F. Tableau d’analyse AMDEC ...........................................................................33 G. Histogramme des criticit•s...........................................................................37 V. RESULTATS DE L’ETUDE....................................................................................38 VI. CONCLUSION................................................................................................39 VII. ANNEXES..............................................................................................................40 VII.1. Programmes de maintenance pr•ventive....................................................40 VII.2. Concasseur ƒ m‡choires et ƒ cˆne..............................................................48 VII.3. R•f•rences bibliographiques .......................................................................50 VII.4. Sites internet .................................................................................................50
  7. 7. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage vi Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl
  8. 8. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 1 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl I. INTRODUCTION I.1 Probl€matique €couvert depuis plus de 4000 ans ,ce n’est que dans les ann€es 1860 que la toute premi•re prospection fut r€alis€e au large du fleuve Cuyini en Guyane par B.V.Abraham .Ce fut le d€but de l’industrie mini•re quelques temps apr•s, alors que la premi•re pi•ce d’or avait d€jƒ €t€ produite pr•s de 800 ans avant J€sus Christ. L’or est de nos jours l’un des m€taux pr€cieux les plus convoit€s. Depuis un certains nombre d’ann€es, nous assistons ƒ la flamb€e des prix de ce m€tal, ce qui entraine par la m†me occasion l’implantation de nouvelles usines d’extraction d’or un peu partout dans le monde et plus particuli•rement en Afrique de l’ouest. La valeur de l’or a €t€ multipli€e de 3.5 depuis les ann€es 2000-2004 et par 2 depuis 2008. L’ann€e 2010 fut l’ann€e ou le march€ de l’or a vu sa production mondiale grimper jusqu’ƒ atteindre 2652 tonnes. L’Afrique d€tient la moiti€ de la r€serve en or. La production annuelle est de 600 tonnes ce qui repr€sente le quart de la production mondiale. La progression de la devise est tr•s forte depuis une d€cennie. Le Burkina Faso n’est pas en reste de ce boum minier industriel, de 2006 ƒ nos jours, il a connu l’ouverture de plusieurs mines d’or. De Taparko ƒ Essakane en passant parla mine de Mana, celle de Youga et Inata, le pays connaitra probablement beaucoup d’autres nouvelles exploitations ou extensions dans les ann€es ƒ venir. La mine d’or de Youga est situ€e dans la province du Boulgou, ƒ quelques kilom•tres du Ghana. Les r€serves de minerais repr€sentaient ƒ son d€marrage ƒ la fin 2007ƒ environ 19 tonnes d’or m€tal, ƒ extraire et ƒ traiter sur une p€riode estim€e ƒ 6 ans. Les recherches continuent et il est fort possible que de nouveaux gisements soient d€couverts. Ce qui prolongerait la dur€e de vie de la mine. Plusieurs processus de traitement sont utilis€s pour l’extraction de l’or. Cependant la plupart des mines d’or int•gre l’utilisation d’une unit€ de concassage dans le processus de traitement du minerai. Cette unit€ ƒ pour avantage de faciliter le processus de traitement par la qualit€ du minerais qu’elle produit. I.2 Pourquoi une unit€ de concassage ? L’unit€ de concassage est l’une des €tapes essentielles dans le processus de traitement de minerais pour la production d’or. La plupart des mines d’or dans notre pays est ƒ ciel ouvert. Le choix de l’utilisation d’une unit€ de concassage dans le processus d’extraction d’or s’explique par la recherche d’une productivit€ €lev€e, d’exploitation et de cout d’usure , longue dur€e de vie et une plus grande capacit€ avec une qualit€ sup€rieure D
  9. 9. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 2 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl du produit fini. Ces objectifs ne peuvent †tre atteints que par l’utilisation des outils et concepts de maintenance adapt€s aux €quipements. Le choix d’€tudier l’unit€ de concassage devient in€vitable. Ce choix repose sur la recherche de solutions pour une utilisation optimale des €quipements en y int€grant une maintenance appropri€e. La r€duction des couts d’exploitation et l’optimisation des profits nous am•nent ƒ chercher des possibilit€s d’am€liorer le fonctionnement de l’unit€ de concassage. L’unit€ de concassage g€n€ralement con‡ue pour travailler en chaine continue, l’arr†t d’un €quipement entraine syst€matiquement celui de l’ensemble de l’unit€. D’ou une perte de production ƒ chaque arr†t.il est donc n€cessaire de concentrer les efforts pour rendre l’unit€ rentable et fiable.
  10. 10. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 3 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl II. GENERALITES II-1 Historique de la soci€t€ La soci€t€ de droit burkinab€ Burkina Mining Company SA ˆ BMC ‰ exploite la mine d’or de Youga. Le capital de BMC-SA est d€tenu ƒ hauteur de 90% par Endeavour Mining Corporation ˆ EMC ‰ (anciennement Etruscan Ressources Inc. ˆ Etruscan ‰) une soci€t€ cot€e ƒ la bourse de Toronto au Canada et conform€ment au code minier Burkinab€ l’€tat du Burkina Faso d€tient la part restante de 10%. La soci€t€ BMC a €t€ cr€e en 2004, elle s’est d’abord attach€e ƒ finaliser les €tudes relatives au projet. Les travaux de construction des infrastructures mini•res ont d€but€s ƒ la fin 2006. L’unit€ de concassage a €t€ mise en service ƒ la fin 2007. Le premier lingot coul€ en mars 2008. Le d€but de la production commerciale ƒ pleine capacit€ a €t€ officiellement prononc€ le 16 Mai 2008. En dehors du Burkina EMC est pr€sente au Mali, au Ghana et en CŠte d’Ivoire, son activit€ principalement ax€e sur la mise en exploitation de nouveaux gisements, dont le plus avanc€ est celui d’Agbaou en CŠte d’Ivoire. Depuis la fin 2011 EMC a fusionn€ ses activit€s avec celles de la soci€t€ Australienne Adamus qui exploite la mine d’or de N’Zema au Ghana. II-2. Fonctionnement de la mine de Youga La mine d’or de Youga est une exploitation de type industrielle de taille moyenne et elle regroupe les activit€s suivantes dans son cycle de fonctionnement :  Exploration  Extraction du minerai  Traitement du minerai  Stockage des rejets usines et recyclage de l’eau ˆ process ‰  Pompage eau neuve  Services supports (administration – logistique – maintenance – environnement sant€ s€curit€– laboratoire- magasins de stockage consommables et pi•ces de rechanges – stock carburant et lubrifiant) A. Exploration L’exploration est charg€e de faire les recherches n€cessaires ƒ la d€couverte de nouveaux gisements dans le p€rim•tre de la mine. Cette recherche se concentre sur l’or, elle est men€e ƒ bien par des €quipes de g€ologues qui supervisent des travaux permettant de recueillir des €chantillons (puits – tranch€es – forages) et mod€lisent les r€sultats d’analyse afin de calculer les ressources min€rales potentielles.
  11. 11. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 4 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl B. Exploitation mini‚re L’extraction du minerai ƒ Youga se fait ƒ partir de fosses ƒ ciel ouvert, l’exploitation mini•re se d€compose en plusieurs phases :  les travaux de nivellement des fosses, verses ƒ st€riles et d’entretien des routes d’acc•s,  les travaux de prise d’€chantillons de roche pour le contrŠle des teneurs qui permettent d’identifier les zones min€ralis€es,  la foration et les tirs de mine afin de fragmenter la roche,  l’excavation, le chargement des camions dumper et le transport o du minerai vers la plateforme de stockage du tout venant (Run Of Mine Pad ou ROM PAD) o des roches st€riles vers les verses ƒ st€riles ou terrils (waste dump)  l’exhaure afin d’€vacuer toutes les venues d’eau dans les fosses Le stock du tout venant est divis€ en plusieurs tas en fonction de la teneur du minerai (basse – moyenne – haute), l’alimentation de l’usine se fait sur la base d’un m€lange (blending) de minerai provenant des diff€rents tas afin de maintenir une teneur d’alimentation la plus constante possible. L’exploitation mini•re met en œuvre des engins de terrassement lourds de types miniers (foreuses, pelles m€caniques, camions dumper, chargeuses ƒ godet, bulldozer, niveleuse, etc.…). Ces travaux sont sous-trait€s. L’explosif utilis€ est principalement de l’ANFO (Ammonium Nitrate Fuel Oil) fabriqu€ sur place ƒ partir d’un m€lange de fuel et d’engrais chimique (nitrate d’ammonium). Une entreprise sp€cialis€e se charge de cette activit€. C. L’usine de traitement L’usine de traitement de minerai de Youga a €t€ con‡ue pour traiter 1 million de tonnes par an (environ 130t/h) de minerai ayant une teneur moyenne en or (Au) de 2.6 g/t, soit une production annuelle de 2 ƒ 3 tonnes d’or m€tal. Elle met en œuvre divers proc€d€ de s€paration/concentration : gravim€trique, hydro- m€tallurgique et pyro-m€tallurgique afin de produire un lingot de dor€ (or avec des impuret€s). L’usine comprend :  un atelier de concassage,
  12. 12. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 5 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl  un atelier de broyage,  une unit€ de concentration gravim€trique  un atelier de cyanuration par lixiviation-au-charbon (LAC).  une unit€ €lution sous pression de type Zadra  une salle d’or incluant des €quipements d’€lectrolyse, de calcination et de fusion Le sch€ma ci-dessous donne une image simplifi€e du proc€d€ de traitement employ€.HCN HCN+SOUDE HCL H2O G G CHAUX
  13. 13. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 6 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl D. Atelier concassage L’unit€ est un circuit de concassage ƒ trois €tages comprenant un concasseur ƒ m…choires primaire, un concasseur ƒ cŠne secondaire et deux tertiaires en parall•le, ainsi que divers alimentateurs, cribles vibrants et convoyeurs. Le tout-venant dont la granulom€trie est de 100% passant 800mm est concass€ jusqu’ƒ obtenir une granulom€trie de 80% passant 12mm ƒ l’alimentation des broyeurs. Le circuit de concassage est con‡u pour un d€bit de 200t/h de minerai primaire. Le minerai primaire concass€ est envoy€ vers le stock de 3000t (utile) d’alimentation du broyage d’oŽ il est soutir€ par un ensemble d’alimentateurs vibrants ƒ vitesse variable. De la chaux est additionn€e sur le convoyeur d’alimentation du broyeur ƒ partir d’un silo. E. Atelier broyage L’atelier de broyage comprend un broyeur ƒ boulets fonctionnant en circuit ferm€ avec une b…che, deux pompes de d€charge alimentant une batterie d’hydro-cyclones classificateurs. C’est un broyage en phase humide, qui produit une pulpe (boue) dont la mati•re solide doit †tre compos€e de grains de dimension inf€rieure ƒ 75micron pour passer ƒ l’€tape suivante de traitement, la capacit€ de broyage d€termine celle des installations qui suivent, elle est de 3000t/jour soit environ 130t/h. F. Gravim€trie L’usine est €quip€e d’un concentrateur gravim€trique. Une partie de la sous verse des cyclones est transf€r€e depuis un diviseur vers le circuit gravim€trique qui consiste en un crible de scalpage et un concentrateur centrifuge de type Knelson. Une table de finition traite les concentr€s primaires afin de produire le concentr€ gravim€trique final pr†t pour la calcination puis la fonte. G. LAC (Lixiviation Au Charbon) La lixiviation / LAC comprend six cuves agit€es dont chacune a un volume de 1000m3. L’ajout de divers r€actifs permet de cr€er les conditions chimiques pour la mise en solution de l’or contenu dans le minerai. La premi•re cuve est utilis€e uniquement pour une pr€-lixiviation, le charbon actif est ajout€ dans les cuves suivantes ƒ une concentration moyenne de 15g/l. Il agit comme une €ponge qui absorbe la solution riche en or, le charbon charg€ est filtr€ puis envoy€ de fa‡on discontinue vers l’€lution en lots de 4t.
  14. 14. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 7 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl Deux sur-presseur d’air sont install€s au niveau de l’atelier LAC afin d’oxyg€ner la pulpe et am€liorer ainsi le rendement de lixiviation. H. Lavage ƒ l’acide, rin„age, €lution et r€g€n€ration Le charbon charg€ est d’abord lav€ ƒ l’acide afin d’€liminer les r€sidus boueux, apr•s rin‡age ƒ l’eau neuve, il est transf€r€ vers la colonne d’€lution sous-pression, ou l’on fait circuler une solution ƒ PH d’€lution compos€e d’eau, de la soude et parfois du cyanure.la solution est pr€alablement chauff€e entre 120 et 130 degr€s Celsius. Le circuit de lavage acide/€lution est dimensionn€ de telle sorte qu’il puisse recevoir un lot de 4t de charbon charg€ ƒ une concentration d’environ 2000g/t. Le circuit de r€g€n€ration est con‡u pour r€g€n€rer chaque lot qui a subit une €lution, les dispositions sont aussi prises pour €viter (by-pass) la r€g€n€ration si l’activit€ du charbon est suffisante. I. Extraction €lectrolytique (Electrolyse) et fonte Deux cellules d’€lectrolyse en parall•le r€cup•rent la solution riche en or du circuit d’€lution. L’or plaqu€ sur des cathodes en acier inoxydable est lav€ dans un bac de d€cantation ƒ l’aide d’un jet sous pression. Les concentr€s sont pass€s dans un four €lectrique ƒ 600•c pendant 24h afin de les oxyder et faciliter la fusion qui s’op•re dans un creuset chauff€ ƒ 1200•celcius. Le produit fini est un lingot de poids variable contenant en moyenne 80% ƒ 90% d’or pur, de l’argent et quelques impuret€s. J. R€actifs – Eau neuve – Air sur-press€ et comprim€ Les installations de pr€paration et de d€chargement des r€actifs comprennent, le cyanure de sodium, la soude caustique, l’acide chlorhydrique. L’eau brute (neuve) provient de la station de pompage sur la rivi•re Nakambe situ€e ƒ 12km de l’usine. Deux types de pompes sont utilis€es : des pompes immerg€es qui puisent l’eau du lit du fleuve et qui la stockent dans un grand r€servoir et les pompes horizontales centrifuges ƒ forte pression et haut d€bit qui pompent l’eau du r€servoir vers l’usine ou elle est stock€e dans un bassin. L’air comprim€ destin€ au traitement et ƒ l’instrumentation est fourni par deux compresseurs, l’un en service, l’autre en attente (stand-by).
  15. 15. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 8 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl K. La digue ƒ st€riles ou TSF (Tailings Storage Facility) Le TSF est un ensemble de digues et bassins de r€tention con‡u pour contenir les rejets de l’usine et recycler l’eau contenu dans les rejets afin de diminuer la consommation en eau neuve. Des pi€zom•tres sont install€s autour de ce syst•me, le but €tant de s’assurer qu’il n’y a aucune pollution de la nappe phr€atique ƒ travers les analyses au laboratoire ƒ des fr€quences donn€es et en fonction des saisons de l’ann€e. L. La centrale €lectrique et la ligne du Ghana La mine de Youga dispose d’une centrale €lectrique constitu€e de six groupes €lectrog•ne dont la puissance totale est de 10MVA (11Kv -50Hz). Cette centrale est utilis€e comme secours depuis la connexion de la mine au r€seau €lectrique Ghan€en en 2009, une ligne a€rienne 34kV de 20km de long am•ne le courant depuis le poste de Zebilla jusqu’au poste transformateur (10MVA – 34.5/11kV) implant€ sur le carreau usine. M. Le laboratoire d’analyse Un laboratoire d’analyse m€tallurgique est implant€ sur la mine, il a pour but essentiel de mesurer les caract€ristiques du minerai, des rejets, des solutions et du charbon actif afin de conduire correctement les op€rations de traitement. Les €chantillons pr€lev€s par les €quipes d’exploration ou dans les fosses permettent de d€finir les nouveaux gisements et planifier correctement l’extraction du minerai. N. Les Ateliers de Maintenance La mine de Youga dispose de quatre ateliers de maintenance. L’atelier principal regroupe quatre petites sections. La section soudure, l’€lectricit€, la m€canique et la section vulcanisation (collage et r€paration de bande et de tuyauteries).Plusieurs machines outils y sont install€es ƒ savoir : un tour, une fraiseuse, un palan €l€vateur, des postes ƒ souder une perceuse radiale et deux autres ƒ percussion. Il existe €galement l’atelier de l’unit€ de concassage qui est juste un atelier annexes comportant deux sections (m€canique et soudure).La mine dispose €galement d’un atelier de m€canique automobile qui s’occupe de la maintenance des engins l€gers et lourds dont dispose la soci€t€. Enfin l’atelier de g€nie civil qui assure la maintenance des routes, ponts et chauss€es ainsi que celle des infrastructures servant de bureaux administratifs ou de logements.
  16. 16. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 9 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl II.3 Organisation de l’unit€ de concassage L’unit€ de concassage comporte deux entit€s distinctes mais compl€mentaires. Il s’agit de la maintenance et de l’op€ration. La maintenance est compos€e d’un superviseur qui organise et contrŠle tous les travaux de maintenance second€ par un chef d’€quipe m€canicien et un chef d’€quipe soudeur et chaudronnier. Il comporte €galement quatre m€caniciens, quatre soudeurs et quatre chaudronniers. L’op€ration quant ƒ elle est compos€ d’un contremaitre g€n€ral et de quatre superviseurs qui assurent la production aid€s chacun par sept operateurs et un conducteur de la pelle chargeuse.(voir organigramme) A. Organisation de la maintenance Le d€partement de la maintenance est dirig€ par un directeur de la maintenance qui coordonne toutes les activit€s de la maintenance. Il est second€ par des surintendants (maintenance, €lectricit€ et instrumentation g€nie civil), de planificateurs, de superviseurs (m€canique, soudure, €lectricit€ et instrumentation, g€nie civil) et des ouvriers qualifi€s. Le surintendant de la maintenance coordonne toutes les activit€s de m€canique, soudure et chaudronnerie et de vulcanisation. Il remplace le directeur de maintenance en cas d’absence. Le surintendant d’€lectricit€ et instrumentation coordonne toutes les taches relatives ƒ l’€lectricit€ et ƒ l’€lectronique. Il assure en m†me temps le suivi et la maintenance des groupes €lectrog•nes et de la ligne haute tension en provenance du Ghana. Le surintendant de g€nie civil est celui charg€ du suivi et control du TSF et de tous les autres travaux de g€nie civil et de ma‡onnerie. Les surintendants ont ƒ leur disposition des superviseurs qui leur rendent compte et qui sont en contact direct avec les chefs d’€quipes et les ouvriers qualifi€s. Ils organisent et surveillent toutes les taches quotidiennes. II4. Revue de la litt€rature Selon la d€finition de l’AFNOR, la maintenance vise ƒ maintenir ou ƒ r€tablir un bien dans un €tat sp€cifi€ afin que celui-ci soit en mesure d’assurer un service d€termin€. La maintenance regroupe ainsi les actions de d€pannage et de r€paration, de r€glage, de r€vision, de contrŠle et de v€rification des €quipements mat€riels (machines, v€hicules, objets manufactur€s, etc.) ou m†me immat€riels (logiciels). Un service de maintenance peut †tre €galement amen€ ƒ participer ƒ des €tudes d’am€lioration du processus industriel et doit comme les autres services de l’entreprise, prendre en consid€ration de nombreuses contraintes comme la qualit€, la s€curit€, l’environnement, le co‚t, etc. …
  17. 17. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 10 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl A Origines Les activit€s de maintenance, au sens de d€pannage d’un €quipement, ont toujours exist€es. Mais ces activit€s €taient au d€part peu ou non formalis€es : elles n’€taient pas n€cessairement assur€es par un personnel sp€cialis€, ni encadr€es par des m€thodes sp€cifiques. De plus elles consistaient essentiellement ƒ r€parer un €quipement une fois que celui-ci €tait d€faillant, mais n’int€graient que peu la notion de ˆ pr€ventif ‰, c'est- ƒ-dire des interventions visant ƒ pr€venir une panne. La notion formalis€e de ˆ maintenance ‰ (autrefois appel€ ˆ entretien ‰) est n€e dans l’industrie de production de biens vers la fin des ann€es 1970, puis dans les ann€es 1990,elle commen‡a ƒ gagner le secteur de production de services. Aujourd’hui elle est susceptible de concerner tous les secteurs d’activit€ : services g€n€raux, immobilier, transport, logiciel, etc. … Le mot ˆ maintenance ‰ est souvent employ€ ƒ tort pour d€signer les actions d’ ˆentretien ‰. Ces deux notions sont bien diff€rentes, mais elles sont cependant compl€mentaires. La maintenance concerne tout ce qui fait appel aux €nergies (€lectricit€, pneumatique, m€canique, hydraulique, automatique, €lectronique, informatique, etc.) tandis que l’entretien concerne tout ce qui n’est pas technologique (nettoyage, peinture, plomberie, menuiserie, vitrerie, etc.). B. D€finitions normatives Une premi•re d€finition normative de la maintenance fut donn€e par l’AFNOR en 1994 (norme NFX60-010, ƒ savoir ˆ l’ ensemble de toutes les actions permettant de maintenir ou de r€tablir un bien dans un €tat sp€cifi€ ou en mesure d’assurer un service d€termin€ ‰. Depuis 2001 elle a €t€ remplac€e par une nouvelle d€finition, d€sormais europ€enne (NF EN 13306 X 60-319) : ˆ ensemble de toutes les actions techniques, administratives et de management durant le cycle de vie d’ un bien, destin€es ƒ le maintenir ou ƒ le r€tablir dans un €tat dans lequel il peut accomplir la fonction requise. ‰ La Federation Europ€enne des Soci€t€s Nationales de Maintenance (European Federation of National Maintenance Societies EFNMS) propose une definition similaire en anglais:… all actions which have objective of retaining or restoring an item in or to a state in which it can perform its required function. The actions include the combination of all technical and corresponding administrative, managerial and supervision actions †Toutes les actions qui ont pour objectif de maintenir ou de restaurer un
  18. 18. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 11 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl €l€ment son €tat ou dans un €tat dans lequel il peut accomplir sa fonction requise. Les actions comprennent la combinaison de toutes les actions techniques et administratives correspondantes, de gestion et de supervision. C. Typologie de la maintenance des machines Il existe deux fa‡ons compl€mentaires d’organiser les actions de la maintenance : 1. La maintenance corrective, qui consiste ƒ intervenir sur un €quipement une fois que celui-ci est d€faillant. Elle se subdivise en : a) Maintenance palliative : d€pannage (donc provisoire) de l’€quipement, permettant ƒ celui-ci d’assurer tout ou une partie d’une fonction requise. Elle doit toute fois †tre suivie d’une action curative dans les brefs d€lais ; b) Maintenance curative : r€paration (donc durable) consistant en une remise en €tat initial 2. La maintenance pr‚ventive, qui consiste ƒ intervenir sur un €quipement avant que celui-ci ne soit d€faillant, afin de tenter de pr€venir la panne. On interviendra de mani•re pr€ventive soit pour des raisons de s‚ret€ de fonctionnement (les cons€quences d’une d€faillance sont inacceptables), soit pour des raisons €conomiques (cela revient moins cher) ou parfois pratiques (l’€quipement n’est disponible pour la maintenance ƒ certains moments pr€cis). La maintenance pr€ventive se subdivise ƒ son tour en : a) Maintenance syst€matique : d€signe des op€rations effectu€es syst€matiquement, soit selon un calendrier (ƒ p€riodicit€ temporelle fixe) soit selon une p€riodicit€ d’usage (heures de fonctionnement, nombre d’unit€s produites, nombre de mouvements effectu€s etc.) ; b) Maintenance conditionnelle : r€alis€e ƒ la suite de relev€s, de mesures, de contrŠles r€v€lateurs de l’€tat de d€gradation de l’€quipement ; c) Maintenance pr€visionnelle : r€alis€e ƒ la suite d’une analyse de l’€volution de l’€tat de d€gradation de l’€quipement. Diverses m€thodes permettent d’am€liorer la planification et l’ordonnancement des actions de maintenance : o R€seau PERT o Diagramme de GANTT o M€thode MERIDE o Analyse AMDEC
  19. 19. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 12 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl Par ailleurs, il existe des logiciels de gestion de la maintenance assist€e par ordinateur (GMAO), sp€cialement con‡u pour assister les services de maintenance dans leurs activit€s. D. Niveaux de maintenance La norme NF X 60-010 d€finit, ƒ titre indicatif, ˆ cinq niveaux de maintenance ‰ Niveau 1 : Taches de r€glages simples sans d€montage ni ouverture effectu€s sur place par le personnel exploitant du bien. Exemple : remise ƒ z€ro d’un automate apr•s arr†t d’urgence. Niveau 2 : Travaux de d€pannage par €change standard (op€rations mineures de maintenance) effectu€s sur place par un technicien habilit€. Exemple : contrŠle de fusible, changement de relais etc. Niveau 3 : Travaux d’identification et diagnostic de pannes (r€paration par €change standard, m€caniques mineures) r€alis€s sur place ou dans un atelier de maintenance par un technicien sp€cialis€. Exemple : identification de l’€l€ment d€faillant, recherche de la cause, €limination de la cause, remplacement. Niveau 4 : Travaux importants de maintenance corrective ou pr€ventive sauf r€novation et reconstruction (r€glage des appareils de mesure, contrŠle des €talons) effectu€s par une €quipe avec encadrement technique sp€cialis€, dans un atelier sp€cialis€ avec outillage g€n€ral, banc de mesure, documentation, etc. Exemple : intervention sur un mat€riel dont la remise en €tat est soumise ƒ la qualification. Niveau 5 Travaux de r€novation, de reconstruction ou r€parations importantes chez le constructeur ou le reconstructeur avec les moyens proches de fabrication.
  20. 20. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 13 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl Exemple : mise en conformit€ selon r•glementation d’€quipements lourds. E. Objectifs de la MBF La m€thode MBF (Maintenance Bas€e sur La Fiabilit€) trouve son origine dans la RCM (Reliability Centered Maintenance) d€velopp€e au cours des ann€es soixante dans l’a€ronautique aux Etats-Unis. Elle est connue en France sous le non d’OMF (Optimisation de la Maintenance par la Fiabilit€) appliqu€e ƒ la production nucl€aire d’€lectricit€. La MBF vise ƒ faciliter les choix de maintenance ƒ travers une d€marche structur€e tenant compte : - des cons€quences des d€faillances ; - du type de maintenance et des techniques applicables ; - des co‚ts de d€faillances ; - des co‚ts de maintenance.
  21. 21. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 14 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl C’est un outil de conception de la maintenance pr€ventive €vitant les choix subjectifs et permettant de recueillir les meilleures solutions. Analyser l’historique Evaluer les risques Optimiser la maintenance F. Rappel des d€finitions 1. La Fiabilit€ Selon AFNOR NF X 06-501, la fiabilit€ est la caract€ristique d’un dispositif exprim€e par la probabilit€ que ce dispositif accomplisse une fonction requise dans des conditions d’utilisation donn€es et pour une p€riode de temps donn€e .En d’autres termes elle est caract€ris€e par la Moyenne des Temps de Bon Fonctionnement (MTBF).En anglais c’est le Mean Time Between Failures. Elle se calcule de la mani•re suivante : Ce qui s’est pass€ (le s†r) Ce qui pourrait se passer(le possible) Ce qui est susceptible de se passer(le probable) Ce que l’on peut faire pour €viter le pr€judiciable et au moindre co‚t (le n€cessaire)
  22. 22. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 15 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl ( ) = ∑( ) ( ) Avec MTBF = Mean Time Between Failure = Moyenne des Temps de Bon Fonctionnement TBF = Temps de Bon Fonctionnement (heures) N = Nombre de pannes 2. La Disponibilit€ Selon la norme NF X 60-503, la disponibilit€ est l’aptitude d’un bien ƒ †tre en €tat d’accomplir une fonction requise dans des conditions donn€es et ƒ un instant donn€ ou durant un intervalle de temps donn€ en supposant que la fourniture des moyens ext€rieurs n€cessaires est assur€e. Les moyens autres que la logistique de maintenance (personnel, documentation, pi•ces de rechange…) n’affectent pas la disponibilit€ du bien. La disponibilit€ (availability en anglais) op€rationnelle est d€finie par : = Do= MTBF/MTBF+MTI˂1 Avec MTBF : Moyenne des Temps de Bon Fonctionnement MTI: Moyenne des Temps d’Indisponibilit€ 3. La Maintenabilit‚ La maintenabilit€ selon AFNOR X 60-500 (1988), est l’aptitude d’un bien ƒ †tre maintenu ou r€tabli dans un €tat ou il peut accomplir une fonction requise, lorsque la maintenance est accomplie dans des conditions donn€es, en utilisant des proc€dures et des moyens prescrits ‰. La maintenabilit€ peut se caract€riser par la Moyenne des Temps Techniques de R€paration (MTTR) ou le Mean Time to Repair.
  23. 23. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 16 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl Elle est d€finie par : ( ) = ∑ MTTR (Heures)= ∑ TTR/N N : Nombre de pannes MTTR d€termin€ ƒ partir d’une moyenne statistique d’un €chantillon de N pannes ; TTR : Temps de r€paration. 4. La s‚curit‚ La s€curit€ est l’€tat d’esprit d’une personne qui se sent tranquille et confiante. C’est le sentiment, bien ou mal fond€ d’†tre ƒ l’abri de tout danger et risque ; il associe calme, confiance, qui€tude, s€r€nit€, tranquillit€, assurance, suret€. D’un point de vue collectif, la s€curit€ consiste ƒ garantir la p€rennit€ de l’entreprise par des moyens de recours permettant de concilier les exigences contradictoires de court et long terme. G. Cahier Des Charges (CDC) L’unit€ de concassage €tant par exp€rience l’unit€ la plus sensible et la plus complexe dans le processus d’extraction d’or dans la mine de Youga, une attention particuli•re devrait †tre plac€e pour assurer la r€gularit€ du fonctionnement donc la fiabilit€ et la disponibilit€ de celle-ci. Cette complexit€ est due du fait de sa conception et de son processus de fonctionnement. Les machines fonctionnant par cha•ne, l’arr†t d’une seule entraine imm€diatement celui de l’ensemble. L’€tude a pour but essentiellement de mettre en place une politique de maintenance pr€ventive afin de palier aux €v€nements fortuits entrainant une baisse de production d’oŽ le th•me : Etude d’am€lioration du fonctionnement de l’unit€ de concassage. A travers ce th•me, nous comptons : pr€senter une €tude d€taill€e des €quipements de l’unit€ de concassage ;
  24. 24. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 17 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl €laborer des fiches de suivi de ces €quipements afin d'y recueillir des donn€es dont l'analyse et le traitement permettront d'orienter la maintenance sur les principales actions ƒ mener afin de r€duire les goulots d'€tranglement responsables des retards et des pertes de production dans le processus de concassage du minerais ; d€finir ensuite une strat€gie et une politique optimale de maintenance ƒ travers l'exploitation d'outils scientifiques et la proposition de tableaux de maintenance journali•re, hebdomadaire, mensuelle semestrielle et annuelle. Cette strat€gie devrait aboutir ƒ une politique de maintenance pr€ventive qui tiendra compte des trois grands concepts que sont la disponibilit€, la fiabilit€, et la maintenabilit€ ; enfin, nous proposerons une maintenance adapt€e ƒ ces machines afin de r€duire voir supprimer les arr†ts de machines ind€sirables et pr€judiciables ƒ la production de l'entreprise.
  25. 25. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 18 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl III. ETUDE DE L’UNITE DE CONCASSAGE III.1 Principe de fonctionnement de l’unit€ L’unit€ de concassage est compos€e de trois groupes importants ƒ savoir : L’unit€ dispose de trois tailles de concasseurs compos€s d’un concasseur primaire, d’un concasseur secondaire et de deux concasseurs tertiaires. Le principe est le m†me pour tous les concasseurs. Le concasseur primaire re‡oit les gros blocs de minerais et les r€duits ƒ une dimension inf€rieure ou €gale ƒ 120mm. Le secondaire re‡oit le minerai et le r€duit ƒ une dimension inf€rieure ou €gale ƒ 30 mm ensuite les concasseurs tertiaires r€duisent ce produit ƒ une dimension inf€rieure ou €gale ƒ 12mm. Deux cribles assurent le criblage (tamisage).Il s’agit du crible 1 appel€ scalping screen (de s€paration) et le crible 2 couramment appel€ sizing screen (de granulom€trie). Le crible 1 ƒ double €tage trie le minerai et les distribue suivant trois canalisations. Le minerai dont le diam•tre est inf€rieur ou €gale ƒ 12 mm s’€coule directement dans le stcokpile ƒ travers le convoyeur 6. Le minerai de diam•tre sup€rieur ƒ 12 mm et inf€rieur ƒ 30 mm est transport€ dans les concasseurs tertiaires ƒ travers le convoyeur 5. Le minerai dont le diam•tre est sup€rieur ƒ 30 mm mais inf€rieur ou €gale ƒ 120mm est convoy€ dans le concasseur secondaire ƒ travers le convoyeur 3. Le crible 2 re‡oit le minerai des concasseurs ƒ cŠne et le tamise. Le minerai de moins de 12 mm est convoy€ au stockpile par le CV6 et le minerais de plus de 12mm retourne dans les concasseurs tertiaires pour y †tre broy€ ƒ nouveau. Sept (7) convoyeurs sont charg€s de transporter le minerai d’un point ƒ l’autre. Le convoyeur 1 transporte les r€sidus (poussi•res …) de l’alimentateur ƒ tablier au concasseur primaire ƒ travers une goulotte. Le convoyeur 2 transporte le minerai du concasseur primaire au crible 1. Le convoyeur 3 transporte le minerai du crible 1 au concasseur secondaire. Le convoyeur 5 sert de relais entre les deux cribles et les concasseurs tertiaires. Le convoyeur 4 est charg€ d’acheminer le minerais des concasseurs secondaire et tertiaires au crible 2. Le convoyeur 6 convoie le minerai des deux cribles au stockpile. Le convoyeur 7 est charg€ du transport du minerai du stockpile au broyeur ƒ boulets.
  26. 26. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 19 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl III.2 Les €quipements du concassage N‰ DESCRIPTION Fran„ais 1 HT001 Hoist Palan €lectrique 2 BN001 Truck Dump Bin Tr€mie Alimentateur 3 AF001 Apron Feeder Alimentateur ƒ tablier 4 GZ001 Fixed Grizzly Tamis statique 5 CV001 Scraper Conveyor Racleur de convoyeur 6 CR001 Primary Jaw Crusher Concasseur ƒ m…choires 7 DC-001 Primary Discharge Chute Goulotte d€charge Primaire 8 MG001 Tramp Iron Magnet S€parateur magn€tique 9 CV002 Jaw crushed Ore to scalping screen feed conveyor Convoyeur n•2 10 BW001 Belt Weightometer Balance int€gratrice pour convoyeur 11 SC001 Scalping Screen Crible de scalpage (crible 1) 12 DC002 Scalping Screen Discharge Chute Conveyor 3,5,6 Goulotte d€charge crible1 13 SC002 Sizing Screen Crible de finition (crible 2) 14 DC003 Sizing Screen Discharge Chute Goulotte d€charge crible2 15 DC004 Sizing Screen Discharge Chute Goulotte d€charge crible2 16 MD001 Metal Detector D€tecteur m€tal 17 MD002 Metal Detector D€tecteur m€tal 18 CV003 Conveyor Convoyeur 19 CV004 Conveyor Convoyeur 20 CV005 Conveyor Convoyeur 21 CV006 Conveyor Convoyeur 22 BN002 Feed Bin Tr€mie alimentation 23 BN003 Feed Bin Tr€mie alimentation 24 BN004 Feed Bin Tr€mie alimentation 25 VF001 Vibratory Feeder Vibrant1 26 VF002 Vibratory Feeder Vibrant2 27 VF003 Vibratory Feeder Vibrant3 28 CR002 Secondary Cone Crusher Concasseur ƒ cŠne secondaire 29 CR003 Tertiary Cone Crusher Concasseur ƒ cŠne tertiaire1 30 CR004 Tertiary Cone Crusher Concasseur ƒ cŠne tertiaire2 31 BC001 Mill Ball Charger Chargeur de boulets (install€ ?) 32 BN003 Lime Holding Bin Tr€mie ƒ chaux 33 BW002 Belt Weightometer Balance int€gratrice convoyeur 34 CV007 Conveyor Convoyeur 35 SF001 Screw Feeder Alimentateur ƒ vis 36 VF003 Vibratory Feeder Alimentateur vibrant 37 VF004 Vibratory Feeder Alimentateur vibrant 38 VF005 Vibratory Feeder Alimentateur vibrant
  27. 27. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage 20 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl III.3 Caract€ristiques techniques des €quipements N‰ N‰ d’identit€ Description Mati‚re Type de fixation Dimensionnement Marque Probl‚mes rencontr€s 1 300-HT-001 Palan €lectrique Sur support 7 tonnes ,13m r€f : XM308NS4H13A/3a MISSIA 2 300-BN-001 Tr€mie alimentation B€ton arm€ 150 tonnes Usure des tŠles 3 300-AF-001 Alimentateur ƒ tablier D6 XC38 Sur support 300tonne/h, L=6m l=1.8m OSBORN S.A Cassure de l’accouplement 4 300-GZ-001 Tamis statique XC38 Sur support Usure des rails 5 300-CV-001 Bande Convoyeur 1 PEHD Sur rouleau et tambour L=16m, l=1.8m GOODYEAR D€chirure 6 300-CV-001WB52 Moteur FGL200/350 Serrage 7.5kw, 50Hz, 1450 RPM WEG 7 300-CV001W B51 R€ducteur FGL350 Sur support KAD88-K2-X-100 FLEENDER Cassure tige de tension 8 300-AF-001WB52 Moteur ATM FGL200/350 Serrage 11kw, 295 A, 1450 RPM, 50Hz WEG 9 300-CR-001 Concasseur ƒ m…choire primaire SA 42” x 48” Sur b€ton et vis de serrage 252 t/h (125mm CSS), 350tph (225mm CSS) OSBORN S.A Usure des m…choires 10 300-CR-001- WB52 Moteur IEC 315 SM FGL200/350 Sur b€ton et vis de serrage 160 KW, 50 HZ, 1450 RPM, IP55 WEG 11 300-DC-001 Goulotte de d€charge concasseur primaire A565 Sur support Usure des tŠles de blindage 12 300-MG-001 S€parateur magn€tique Sur support Taille : 7323, SE ERIEZ Non s€paration de m€tal 13 300-CV-002 Convoyeur 2 PEHD Sur rouleau et tambour L=90m, 236t/h, l=800mm, vitesse = GOODYEAR D€chirure
  28. 28. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage 21 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl 1.6m/s 14 300-CV002WB51 R€ducteur FGL350 Sur support et tambour KAD108-K2-X-160 FLEENDER Cassure tige de tension 15 300-BW-001 Bascule Sur support 0-800 t/h RAMSEY D€r€glage 16 300-SC-001 Crible ƒ 2 €tages XC38 Sur support Taille=6’’ x 16’’ 125m3/h OSBORN SA Usure des panneaux 17 Moteur du crible 1 FGL200/350 Sur support 15 KW, 50 HZ, 1450t/mn WEG Cassure des pattes, moteur grill€ 18 300-DC-002 Goulotte crible de d€charge A565 Sur support Usure des tŠles de blindage 19 300-SC-002 Crible 2 XC38 Sur support Taille 8’’ x 22’’, 500t/h OSBORN SA Panneau bouch€ ou us€ 20 Moteur du crible 2 FGL200/350 Sur support 22 KW, 50 HZ, 1450t/mn WEG 21 300-DC-003 Goulotte crible 2 A565 Sur support Usure des tŠles de blindage 22 300-MD-001 D€tecteur de m€tal sur CV5 A565 Sur support Model Um20/2 S/N 0790 SAFLEC- SA Non d€tection 23 300-MD-002 D€tecteur de m€tal sur CV3 A565 Sur support Model Um20/2 S/N 0789 SAFLEC- SA Non d€tection 24 300-CV-003 Bande Convoyeur 3 PEHD Sur rouleau et tambour L=136m, l=800mm, 236t/h GOODYEAR D€chirure 25 300-CV-004 Bande Convoyeur 4 PEHD Sur rouleau et tambour L=140m,l=800mm,1.6m /s,236t/h GOODYEAR D€chirure 26 300-CV-005 Bande Convoyeur 5 PEHD Sur rouleau et tambour L=150m,l=800mm,1.6m /s,236t/h GOODYEAR D€chirure 27 300-CV-006 Bande Convoyeur 6 PEHD Sur rouleau et tambour L=250m,l=800mm,1.6m /s,236t/h GOODYEAR D€chirure 28 300-BN-002 Tr€mie d’alimentation du CR002 A565 Sur support Usure des tŠles
  29. 29. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage 22 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl 29 300-BN-003 Tr€mie d’alimentation du CR003 A565 Sur support SAFLEC- SA Usure des tŠles 30 300-BN-004 Tr€mie d’alimentation du CR004 A565 Sur support SAFLEC- SA Usure des tŠles 31 300-VF-001 Vibrant alimentant le CR02 XC38 Sur support L=1500mm, l=400mm, 500t/h OSBORN SA Plaques us€es 32 300-VF-002 Vibrant alimentant le CR03 XC38 Sur support L=1500mm, l=400mm, 500t/h OSBORN SA Plaques us€es 33 300-VF-003 Vibrant alimentant le CR04 XC38 Sur support L=1500mm, l=400mm, 500t/h OSBORN SA Plaques us€es 34 300-CR002 Concasseur secondaire Sur b€ton S€rie44"H Type S Gyrasph•re OSBORN SA Fuite d’huile pignon d’attaque 35 300-CR003 Concasseur Tertiaire 1 Sur b€ton Serie44"H Type S Gyrasph•re OSBORN SA Fuite d’huile et cassure des arbres 36 300-CR004 Concasseur tertiaire 2 Sur b€ton Serie44"H Type S Gyrasph•re OSBORN SA Fuite d’huile et cassure des arbres
  30. 30. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 23 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl IV. COLLECTE DE DONNEES ET ANALYSE IV.1 Etude de la loi de Pareto ou m€thode ABC La loi de PARETO est une loi permettant de d€montrer que 20 % des €quipements sont ƒ l’origine de 80 % des indisponibilit€s d’oŽ le nom ˆ la loi des 20/80 ‰. Son interpr€tation se fait ƒ l’aide de la m€thode ABC qui permet la d€limitation des zones sur le graphe. Pour aboutir ƒ ce r€sultat nous allons utiliser l’historique des pannes. Nous nous int€resserons au nombre d’heures de panne, ƒ la dur€e d’indisponibilit€ pour chaque €quipements ou sous €quipements et ƒ leur pourcentage cumul€. Les €quipements de l’unit€ de concassage ont €t€ regroup€s en sous ensemble (S-CR01, S-CR02, S-CR03, S-CR04, S-SC01, S- SC02, S-CV01, S-CV02, S-CV03, S-CV04, S-CV05, S-CV06). A. Temps d’arrŠt par sous €quipement au cours de l’ann€e 2010 N‰ d’ordre Equipement Temps d’arrŠt (h) Nombre d’interventions 1 S-CR01 255h32 190 2 S-CR02 100h06 62 3 S-CR03 381h40 98 4 S-CR04 395h10 82 5 S-SC01 55h05 57 6 S-SC02 64h57 74 7 S-CV01 4h17 6 8 S-CV02 37h15 39 9 S-CV03 120h17 68 10 S-CV04 38h12 29 11 S-CV05 19h05 36 12 S-CV06 8h49 9 B. Etude du tableau de PARETO N‰ d’ordre Equipment % cumul€ €quipement Temps d’arrŠt (h) Cumul temps d'arrŠt % cumul€ temps d'arrŠt 4 S-CR04 8 396 396 27 3 S-CR03 17 382 778 52 1 S-CR01 25 256 1034 70 9 S-CV03 33 121 1155 78 2 S-CR02 42 100 1255 85 6 S-SC02 50 65 1320 89 5 S-SC01 58 55 1375 93 10 S-CV04 67 38 1413 95 8 S-CV02 75 37 1450 98 11 S-CV05 83 19 1469 99 12 S-CV06 92 9 1478 99.73 7 S-CV01 100 4 1482 100
  31. 31. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 24 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMABila Raphaƒl C. Trac€e du graphe de PARETO D. Interpr€tation du graphe La zone A nous montre que 25 % des sous ensembles occasionnent 70 % des temps d’arr†t. Il s’agit des €quipements des sous ensembles concasseurs tertiaires S-CR04, S- CR03 et le concasseur primaire S-CR01.Une attention particuli•re devrait †tre r€serv€e ƒ cette zone. Ensuite nous avons la plage B qui indique que 33 % des sous ensembles sont ƒ l’origine de 23 % des temps d’arr†t. Il s’agit des €quipements des sous ensembles concasseur secondaire S-CR02, le convoyeur S-CV03, les cribles primaire et secondaire S-SC01 et S- SC02. 0 20 40 60 80 100 120 0 S-CR04 S-CR03 S-CR01 S-CV03 S-CR02 S-SC02 S-SC01 S-CV04 S-CV02 S-CV05 S-CV06 S-CV01 Courbe de PARETO % cumul€ temps d'arr†t
  32. 32. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 25 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl Enfin nous avons la zone C constitu€e des €quipements des sous ensembles convoyeurs 6, 5, 4,2 et 1 repr€sentant 42 % des sous ensembles €quipements mais occasionnant seulement 7 % des temps d’arr†ts. NB : les €quipements compris dans un m†me sous ensemble sont interd€pendants. Le disfonctionnement d’un €quipement entraine la perte de production de l’ensemble. Le disfonctionnement d’un sous ensemble entraine €galement la perte de production de l’unit€ enti•re. IV.2 Etude d’Hishikawa Apr•s l’€tude du graphe de Pareto, nous avons cherch€ ƒ comprendre pourquoi les temps d’arr†t sont €normes au cours du mois de Juin et en g€n€ral dans l’unit€ du concassage. Ce qui nous a conduits ƒ l’€tude du diagramme d’Hishikawa encore appel€ diagramme de cause ƒ effet. Le diagramme d'ISHIKAWA, ou diagramme de cause ƒ effet, est une repr€sentation structur€e de toutes les causes qui conduisent ƒ une situation. Son int€r†t est de permettre aux membres d'un groupe d'avoir une vision partag€e et pr€cise des causes possibles d'une situation. Le sch€ma comprend les facteurs causaux identifi€s et cat€goris€s selon la r•gle des " 5 M ". En effet, il a €t€ rep€r€ que les facteurs causaux rel•vent g€n€ralement de ces cinq cat€gories : la mati•re ou les mat€riaux ; le mat€riel employ€ ; le milieu ou le contexte ; les m€thodes et la main d'œuvre .Il est possible dans certaines situations utiliser des cat€gories telles les moyens financiers et le management. Selon Remi BACHELET, Enseignant-chercheur ƒ l’Ecole Centrale de Lille le diagramme d’Ishikawa est un outil des m€thodes de r€solution des probl•mes. Introduit dans les chantiers navals Kawasaki dans les ann€es 60 par le Japonais KAORU ISHIKAWA, le diagramme d’Ishikawa est de nos jours un des sept outils de base de management de qualit€ que sont :  Les histogrammes  Les digrammes de Pareto  Les feuilles de relev€s  Les cartes de contrŠle  Les diagrammes de flux/organigrammes  Les diagrammes de dispersion A partir de l’effet connu (Temps d’arr†ts importants), nous essayerons d’identifier les causes possibles. (Voir Diagramme ci-dessous)
  33. 33. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 26 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl A. Diagramme de cause ƒ effet ou diagramme d’Ishikawa sur les sous-ensembles €quipements critiques S-CR04, S-CR03 et S-CR01 PDR non conformes Machines v€tustes Chargeuse en panne Goulotte perc€e Poussi•res Conception Minerais Absence de toiture Encombrement Rom-pad vide Pluies Probl•me de qualification Probl•me de communication Positionnement des €quipes Process en chaine Qualification du personnel Mauvais montage Effet : Temps d’arrŠts importants qui occasionnent des pertes de production importantes Main d’œuvre :(D€ficit de comp€tence) Machines (Incapable de concasser fin) Mati‚re (Absence de minerais) Milieu (contamination des huiles par la poussi‚re et la pluie) M€thode (Absence de mode op€ratoire) Temps d’arrŠts importants qui occasionnent des pertes de production importantes
  34. 34. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 27 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl B. Interpr€tation du diagramme de cause ƒ effet Selon Ishikawa nous pouvons retenir les points suivants : 1. Mati‚re : pour ce qui concerne la mati•re, il est n€cessaire de disposer du minerai et d’une chargeuse en bon €tat de fonctionnement 2. Milieu : la contamination due aux eaux de pluies et ƒ la poussi•re sont des facteurs qui augmentent des temps d’indisponibilit€. L’environnement dans lequel les machines sont utilis€es comporte d’€normes risques ƒ savoir la pollution et les contaminations des huiles dues ƒ la poussi•re. La poussi•re €norme est due au fait que les installations ne sont pas couverts et aussi parce qu’il y’a des fuites ƒ travers des goulottes non €tanches. 3. Main d ‘Œuvre : le probl•me de langue est un probl•me majeur qu’il faut imp€rativement r€soudre ƒ cela s’ajoute le probl•me de qualification des employ€s. Il y’a €galement un manque d’organisation car l’absence de proc€dure d’intervention rend les taches plus difficiles. 4. Machine : les machines sont en g€n€ral utilis€es dans de mauvaises conditions (mauvais montage, mauvais r€glage) et €galement certains mat€riels (pi•ces de rechange) ne sont pas conformes. En plus de cela nous avons des d€lais de livraison tr•s long compte tenue de la non disponibilit€ des pi•ces sur le march€ local. Le concasseur primaire est surdimensionn€. Il travail environ 20% du temps total de fonctionnement de l’unit€.la possibilit€ d’ajout€ un troisi•me concasseur tertiaire est quasiment impossible compte tenue de l’encombrement. Des erreurs de conception conduisant ƒ des contaminations fr€quentes des huiles par la poussi•re nous am•nent ƒ changer tr•s fr€quemment les huiles de lubrification. Les machines sont con‡ues pour †tre r€gl€e ƒ 13mm selon le constructeur. Alors que le sizing screen (crible 2) porte des mailles de 12mm, ce qui revient ƒ r€gler les machines (Concasseur tertiaires) ƒ 12mn maximum. On est donc confront€ ƒ une situation ou il y’a assez de retour sur les convoyeurs qui cr€e des ˆ d€fauts de disponibilit€ ‰ due aux surcharges. Cette recirculation du minerai cr€e en m†me temps des probl•mes m€caniques importants sur les concasseurs ƒ cŠnes. 5. M€thode : le process de l’unit€ est en cha•ne. L’arr†t d’un €quipement entraine celui du sous ensemble et de l’unit€ enti•re. Sachant que la disponibilit€ totale est le produit de toutes les disponibilit€s, il devient n€cessaire de positionner une €quipe d’intervention plus proche des €quipements.
  35. 35. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 28 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl IV.3 AMDEC A. Rappel de l’historique de l’AMDEC La m€thode FMECA (Failure Modes, Effects and criticality Analysis) est introduite aux Etats Unis vers les ann€es 1950 dans le domaine des armes nucl€aires. Dix ans apr•s elle est mis en application en France sous le nom d’AMDEC pour les programmes spatiaux a€ronautiques. Son application est €tendue au domaine du nucl€aire civil, des transports terrestres et des grands travaux en cours des ann€es soixante dix (1970). Ce n’est qu’en 1980 que l’AMDEC s’est €tendue aux industries de produits et de biens d’€quipement de production. Il existe de nos jours l’AMDEC produit, l’AMDEC processus et l’AMDEC moyen de production. B. Objectifs vis€s L’analyse des Modes de d€faillance de leurs effets et de leur criticit€ ici €tudi€e est l’AMDEC moyen de production en cours d’exploitation. Elle nous permettra d’analyser les causes r€elles de d€faillance ayant pour cons€quence l’alt€ration de la performance du dispositif de production dans notre unit€ de concassage. Cette alt€ration de la performance se mesure par une disponibilit€ faible du moyen de production. L’objectif est de connaitre l’existant, l’am€liorer, optimiser la maintenance et la conduite. L’€tude nous permettra €galement d’am€liorer la s€curit€ du personnel travaillant dans l’unit€ de concassage.
  36. 36. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage 29 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl C. Analyse fonctionnement externe UNITE DE CONCASSAGE Op€rateur Fluides et Lubrifiants Energie €lectrique Intemp€ries (pluies, poussi•res) Pr€sence minerais Minerais inferieur ou €gal ƒ 800mm Minerais inferieur ou €gal ƒ 12mm Eau FP F1 F2 F3 F4 F5 F6 Pupitre F7
  37. 37. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 30 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl Liste des fonctions FP : Concasser le minerai de 800mm pour obtenir 12mm F1 : Disposer du minerai F2 : Utilisation de l’€nergie €lectrique pour le d€marrage F3 : Op€rer les €quipements F4 : Lubrifier et graisser les €quipements F5 : Pouvoir travailler pendant les intemp€ries F6 : Arroser pour diminuer la poussi•re F7 : Assurer la supervision de l’op€ration de l’unit€ de concassage
  38. 38. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage 31 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl D. Analyse fonctionnelle interne CR01, CR02, CR03 MoteurSC01, SC02 CV1, CV2, CV3, CV6, CV4, CV5 Minerai de 800mm de diam•tre Minerai Energie €lectrique Operateur Eau Intemp €ries Fluide et lubrifiants Minerai de 12mm de diam•tre Unit€ de concassage Pupitre
  39. 39. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage 32 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl E. Grille de cotation Fr€quence F Gravit€ G Non D€tection D Cotation D€finition Cotation D€finition Cotation D€finition 1. Fr€quence tr•s faible D€faillance moins d’une fois par mois 1. Gravit€ mineure Arr†t moins de 2 heures 1. D€tection €vidente Signe €vident de d€faillance 2. Fr€quence faible D€faillance moins d’une fois par quinzaine 2. Gravit€ moyenne Arr†t compris entre 2 et 6 heures 2. D€tection possible Facile ƒ d€tecter, mais n€cessite une action particuli•re 3. Fr€quence moyenne D€faillance moins d’une fois par semaine 3. Gravit€ majeure Arr†t compris entre 6 et 24 heures 3. D€tection improbable D€faillance difficile ƒ d€tecter 4. Fr€quence forte D€faillance plus d’une fois par semaine 4. Gravit€ catastrophique Arr†t plus de 24 heures 4. D€tection impossible D€faillance impossible ƒ d€tecter
  40. 40. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage 33 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl F. Tableau d’analyse AMDEC D’apr‚s la norme CNOMO E41.50.530.N Edition Juin 1994 AMDEC -Moyen de Production Fournisseur : Osborn Syst‚me : Usine Sous-syst‚me : Unit€ de concassage R€dacteur : N.B. RaphaŽl Service : Maintenance Date : Ann€e 2010 Criticit€ Indices nominaux Actions correctives Composant Fonctions Mode de d€faillance Cause Effets D€tect ion TI F G D C Actions Concasseur Primaire CR001 r€duire le gros bloc ƒ une dimension inf€rieure ou €gale ƒ 120mm / Concasser des blocs s de pierre de 800mm a 120mm Ruptures des courroies Mauvais alignement Arr†t Visuel 1h 2 1 1 2 R€glage de l’alignement D€collage des tŠles d’usure -usure de la tŠle ; -rupture des boulons de fixation fuite Visuel 4h 4 2 2 1 6 Remplacement des tŠles/utilisation des boulons ƒ t†te frais€e Cassure des ressorts R€glage trop serr€ Arr†t Visuel 30 min 1 1 1 1 R€gler tension ressort ƒ 445 mm Cassure tiges de rappel R€glage trop serre Arr†t Visuel 30 min 1 1 1 1 Respect du r€glage tension ressort ƒ 445mm Concasseur Secondaire CR002 R€duire le minerai de 120 mm ƒ une dimension inf€rieure ou €gale ƒ 30 mm D€faillance de la pompe de lubrification Huile contamin€e (poussi•re) Arr†t Visuel 3h 3 2 2 1 2 Elimination de toutes les fuites de poussi•res Rupture de courroie Surcharge d’alimentation ; mauvais alignement ; usure pr€matur€e Arr†t Visuel 1h 1 1 1 1 R€glage de l’alignement
  41. 41. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage 34 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl Cassure de l’arbre mobile Alimentation en minerai trop fin, mauvaise lubrification, Pr€sence m€tal (fer) Arr†t visuel 8h 1 3 1 3 Alimentation en minerai requis, r€glage de la pompe de lubrification ; r€glage de d€tecteur m€tal Concasseur Tertiaire 1 et 2CR003 et CR004 R€duire les 30mm ƒ une dimension inf€rieure ou €gale ƒ 12mm. Cassure des pins de blocage Alimentation du minerai sans blocage de l’€crou, d€faillance du joint de blocage Fuite d’huile/ secousse Sonore 4h 4 2 2 1 6 R€glage de probl•me de blocage du concasseur /inspection p€riodique du joint de blocage Cassure de l’arbre mobile Alimentation en minerai trop fin, mauvaise lubrification, Pr€sence m€tal (fer) Arr†t visuel 8h 1 3 1 3 Alimentation en minerai requis, r€glage de la pompe de lubrification ; r€glage de d€tecteur m€tal Cassure du pignon d’attaque D€faillance du roulement, mauvaise lubrification, Pr€sence m€tal (fer) Arr†t visuel 24h 1 3 1 3 r€glage de la pompe de lubrification ; r€glage de d€tecteur m€tal D€faillance de la pompe de lubrification Huile contamin€e (poussi•re) Arr†t Visuel 3h 3 2 2 1 2 Elimination de toutes les fuites de poussi•res
  42. 42. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage 35 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl Rupture de courroie Surcharge d’alimentation ; mauvais alignement ; usure pr€matur€e Arr†t Visuel 1h 1 1 1 1 R€glage de l’alignement Crible 1 ƒ un €tage SC01 S€paration entre le minerai de + 30mm,- 30mm,-12mm Rupture de courroie Usure courroie ; mauvaise qualit€ courroie ; tension courroie €lev€e arr†t visuel 1h 3 1 1 3 Changement de qualit€ de courroie /tension de courroie appropri€e D€collage tŠle d’usure Usure de tŠle ; rupture de boulon d’attache Fuite de minerai Visuel 4h 1 2 2 4 Utilisation de vis t†te frais€e D€collage de panneau criblant Usure de panneau ; rupture des pins d’attache Fuite de minerai visuel 2h 2 1 2 4 Inspection r€guli•re Crible 2 ƒ deux €tages SC02 Tamiser le minerai Rupture de courroie Usure courroie ; mauvaise qualit€ courroie ; tension courroie trop forte Arr†t visuel 3h 2 2 1 4 Changement de qualit€ de courroie /tension de courroie appropri€e D€collage Usure de tŠle ; Fuite du Sonore 3h 1 2 2 4 Utilisation de vis t†te frais€e
  43. 43. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage 36 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl tŠle d’usure rupture de boulon d’attache minerai et visuel D€collage des grilles Usure de panneau ; rupture de boulon d’attache Fuite de minerai Sonore et visuel 2h 2 1 2 4 Inspection r€guli•re Convoyeurs (1, 2, 3, 4, 5,6) Transporter le minerai d’un point ƒ l’autre Cassure de roulement de poulie Manque de graissage ; mauvaise installation du roulement Arr†t Sonore 1h 1 1 1 1 Graissage p€riodique des roulements/Proc€dure d’assemblage selon constructeur D€chirure de bande transporteus e Bande use ; tŠle ou pierre tranchant bloque a l’int€rieur d’une goulotte Fuite du minerai visuel 6h 1 3 1 3 Inspection r€guli•re des bandes transporteuses Usure de rouleau transporteur Rouleau ne tourne pas Arr†t du rouleau visuel 20 min 1 1 1 1 Changement de rouleau /inspection r€guli•re
  44. 44. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 37 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl G. Histogramme des criticit€s Pour l’unit€ de concassage un seuil de criticit€ inf€rieur ou €gal ƒ 12 est n€cessaire pour obtenir la s€curit€ du personnel et la disponibilit€ voulue. L’histogramme des criticit€s indique que des €quipements ont une criticit€ sup€rieure ou €gale ƒ 12. Ces €quipements : le CRO4, le CR03 et le CR01. Ces €quipements sont constitu€s de pi•ces peu fiables. Ce qui met en danger la s€curit€ du personnel et de l’installation. 0 1 2 3 4 5 6 7 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 Histogramme des criticit€s D€faillance Criticit€
  45. 45. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 38 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl V. RESULTATS DE L’ETUDE Pour mieux optimiser le rendement et r€pondre aux attentes de la direction de l’entreprise, la maintenance a mis en place un dispositif qui permet de redresser les anomalies ci-dessus cit€es. En effets les solutions suivantes sont propos€es : A l’issue de l’€tude de la loi de Pareto, nous pr€conisons : -une maintenance pr€ventive syst€matique pour les €quipements se trouvant dans la zone A. A savoir, les sous ensembles S-CR01 , S-CR03 et le S-CR04. -une maintenance pr€ventive pr€visionnelle serait applicable aux €quipements de la zone B. Il s’agit du S-CR02, S-CV03, S-SC01 et S-SC02. -quant aux €quipements de la zone C, une maintenance corrective peut †tre appliqu€e. Ce sont les €quipements des sous ensembles S-CV01, S-CV02, S-CV04, S-CV05 et S-CV06. Pour ce faire des fiches d’intervention seront mises en place (voir annexes). D’apr•s l’€tude du diagramme d’Hishikawa, il ressort ce qui suit : -la qualit€ des pi•ces de rechange doit †tre am€lior€e. La dur€e de livraison devrait †tre r€duite. -la pollution et les contaminations doivent †tre €limin€es. (Rendre les goulottes €tanches et couvrir tous les syst•mes de lubrification et hydraulique). -les huiles contamin€es doivent †tre chang€es non plus selon le constructeur qui pr€voit 600 heures pour les vidanges mais en fonctions des r€sultats des analyses des huiles. -la recirculation trop grande du minerai devrait †tre €radiqu€e par l’application d’un r€glage ad€quat des concasseurs ƒ cŠne. -le personnel de maintenance et de l’op€ration devrait †tre form€ pour am€liorer leur efficacit€. -les ouvriers devraient †tre form€s ƒ la langue anglaise ou bien le patronat ƒ la langue fran‡aise. -en ce qui concerne la m€thode de travail, des fiches d’inspections journali•res, hebdomadaires, mensuelles et annuelles seront mises en place. -un planning d’interventions est mis en place de sorte que chaque semaine il y’ait un arr†t programm€e pour maintenance.
  46. 46. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 39 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl -des fiches de proc€dures d’intervention €crites pour chaque €quipement doivent †tre dress€es au fil du temps. -une €quipe d’intervention devrait †tre install€e dans l’unit€ de concassage afin de r€duire les temps d’intervention. L’€tude de l’AMDEC et l’histogramme des criticit€s qui y d€coulent confirme l’analyse de la loi de Pareto. Une attention particuli•re devrait †tre port€e aux €quipements concasseur primaire CR01, CR03 et CR04. L’€tude a r€v€l€ d’€normes d€faillances sur le CR01. L’historique des pannes nous informe sur des probl•mes de soudure r€p€titifs sur la goulotte. Ceci est du ƒ l’€tat v€tuste de la goulotte du primaire. Cette goulotte doit †tre chang€e. Les concasseurs CR03 et CR04 comportent les m†mes anomalies. Tonnage concass€ entre 2008 et 2012 Ann€e Janv. F€v. Mars Avril Mai Juin Juil. Aout Sept. Oct. Nov. D€c. Total 2008 71 975 75261 61358 67199 57302 44736 64721 55 259 68 915 79 494 84 060 89 239 819 519 2009 71 975 75261 64790 61 416 79907 78543 78906 75 042 77 826 78 369 94 972 57 175 894 182 2010 57 586 56 160 45 998 60 210 55 410 56 213 74 011 79 701 85 615 98 256 89 975 90 178 849 313 2011 90 152 88 920 75 871 80 575 77 277 90 891 89 808 84 549 90 549 85 716 77 869 89 583 1 021 760 2012 93 748 83 749 85 488 86 865 89 323 93 110 102 331 89 438 88 345 84 454 97 817 89 550 1 084 218 VI. CONCLUSION L’€tude d’am€lioration du fonctionnement de l’unit€ de concassage a permis de donner une nouvelle image ƒ cette unit€ autrefois consid€r€e comme entit€ ƒ probl•mes. Elle ƒ permis de d€celer les maillons faibles, de les classer par degr€ de criticit€ et de pr€voir des actions correctives. Ainsi, nous sommes parvenus ƒ €tablir diff€rentes fiches d’interventions en fonction des besoins. Les diff€rents concepts et outils de maintenance utilis€s lors de cette €tude ont €t€ d’une importance capitale. A l’aide de ces outils, nous avons d€termin€ clairement et sans ambig’it€ les €quipements qui nous font perdre le plus de temps de production. Ensuite nous avons utilis€ ces outils pour d€terminer les p€riodicit€s et les types de maintenance appropri€e ƒ chaque €quipement ou sous ensemble. Ceci a entrain€ un gain en temps de marche d’oŽ une production optimale, une bonne fiabilit€ car les €v€nements impr€vus sont r€duits au maximum et la s€curit€ du personnelle et des €quipements am€lior€e. Nous pouvons n€anmoins faire les recommandations suivantes : Le programme de maintenance €tablie doit †tre respect€
  47. 47. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 40 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl Le changement des huiles, le remplacement des tŠles d’usures et le changement des m…choires doivent †tre syst€matique Les inspections journali•res doivent †tre respect€es afin de d€celer tr•s tŠt les pannes Une franche collaboration devra exister entre la maintenance et le service d’op€ration. Une toiture pour le syst•me de lubrification pourrait r€duire le flux de contamination par la poussi•re et les eaux. VII. ANNEXES VII.1. Programmes de maintenance pr€ventive Fiche de graissage des €quipements P€riode Equipment Quantit€ de graisse Lundi Mardi Merc Jeudi Vend Sam Dim Cm3 Grm N. coup Apron Feeder Roulement Av.dr Roulement Av.gch Roulement Ar.dr Roulement Ar. Gch Jawcrusher Roulement droit Roulement gauche Secondary crusher upper frame Power rotator gearbox Cylinder coupling Lubrication tank Hydraulic tank Tertiarycrusher 1 upper frame Power rotatorgearbox Cylindercoupling Lubrication tank Hydraulic tank Tertiarycrusher 2 upper frame Power rotatorgearbox
  48. 48. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 41 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl Cylindercoupling Lubrication tank Hydraulic tank CV01 Poulie d'entrainement Poulie entrain€e CV02 Poulie d'entrainement Poulie entrain€e CV03 Poulie d'entrainement Poulie entrain€e contrepoids CV04 Poulie d'entrainement Poulie entrain€e contrepoids CV05 Poulie d'entrainement Poulie entrain€e contrepoids CV06 Poulie d'entrainement Poulie entrain€e contrepoids SC01 SC02 Joint d'arbre Huile du balourd Eriez magnet Roulement avant Roulement arri•re Fiche d’inspection journali‚re CONTRÄLE QUOTIDIEN DE CONCASSAGE _ YOUGA Utiliser l'ou‡e et l'odorat pour identifier tout autre anomalie Safety note: Ne pas toucher un €quipement en fonctionnement,S'assurer que les EPI sont convenablement port€s Date: _______________ Heure: _______________ Temp€rature ambiante: __________ BON OUI NON Concasseur ƒ m•choires CR01 300C R001 Inspecter les courroies de transmission du concasseur Temp€rature des roulements du B…ti DE NDE
  49. 49. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 42 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl Temp€rature des roulements de l'arbre excentrique DE NDE Inspection visuelle du concasseur (ressorts, blindages, boulons) Inspection visuelle des tuyaux et pompe de graissage Graissage manuel des roulements Alimentateur ƒ tablier m€tallique AF01 300AF001 Pression pompe d'entrainement Bar Inspection pour bruit et vibration anormal Etat des rouleau d'entrainement et de retour Graissage de 40Cm3 dans chaque roulements Temp€rature roulement arbre d'entrainement DE NDE Temp€rature roulement arbre de queue DE NDE Etat du tablier et de la couronne dent€ v€rifier l'€tat d'usure des barres du Grizzly Cribles d'alimentation SC01&SC02 300SC001 Inspection visuelle de l'€tat de la goulotte d'alimentation Inspection visuelle de l'€tat de la goulotte de d€charge Inspection des ressorts Inspection visuelle des courroies Graisser 112grm 300SC002 Inspection visuelle de l'€tat de la goulotte d'alimentation Inspection visuelle de l'€tat de la goulotte de d€charge Relever la Temp€rature du r€ducteur TᵒC Inspection visuelle de syst•me de transmission de mouvement Inspection g€n€rale du crible (fuite d'huile, boulons, bavette, ressort etc.…) Concasseurs ƒ c‘ne CR02,CR03,CR04 300CR002 Inspection visuelle du niveau d'huile de lubrification Relever la pression de l'huile de lubrification kPa Relever le d€bit de l'huile de lubrification LPM V€rifier l'€tat g€n€ral du system de refroidissement du lube system Inspection de l'€tat g€n€ral du lube system (fuite d'huile, tuyaux, bruit anormal, etc..) Inspection visuelle du niveau d'huile hydraulique Relever la pression de l'huile de hydraulique LPM Relever le d€bit de l'huile hydraulique kPa V€rifier l'€tat g€n€ral du system de refroidissement du system hydraulique Inspection de l'€tat g€n€ral du system hydraulique (fuite d'huile, tuyaux, bruit anormal, etc..) Relever la temp€rature du countershaft TᵒC Inspection visuelle du syst•me de transmission de mouvement (courroie-poulie) Inspection visuelle de l'€tat g€n€ral du concasseur (boulons, bavette, etc.…) Inspection visuelle du system d'alimentation VF01 (ressorts, boulons) 300CR003 Inspection visuelle du niveau d'huile de lubrification Relever la pression de l'huile de lubrification kPa Relever le d€bit de l'huile de lubrification LPM V€rifier l'€tat g€n€ral du system de refroidissement du lube system Inspection de l'€tat g€n€ral du lube system (fuite d'huile, tuyaux, bruit anormal, etc..) Inspection visuelle du niveau d'huile hydraulique Relever la pression de l'huile de hydraulique LPM Relever le d€bit de l'huile hydraulique kPa V€rifier l'€tat g€n€ral du system de refroidissement du system hydraulique Inspection de l'€tat g€n€ral du system hydraulique (fuite d'huile, tuyaux, bruit anormal, etc..) Relever la temp€rature du countershaft TᵒC Inspection visuelle du syst•me de transmission de mouvement (courroie-poulie) Inspection visuelle de l'€tat g€n€ral du concasseur (boulons, bavette, etc.…) Inspection visuelle du system d'alimentation VF02 (ressorts, boulons) 300CR004 Inspection visuelle du niveau d'huile de lubrification Relever la pression de l'huile de lubrification kPa Relever le d€bit de l'huile de lubrification LPM V€rifier l'€tat g€n€ral du system de refroidissement du lube system Inspection de l'€tat g€n€ral du lube system (fuite d'huile, tuyaux, bruit anormal) Inspection visuelle du niveau d'huile hydraulique
  50. 50. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 43 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl Relever la pression de l'huile de hydraulique LPM Relever le d€bit de l'huile hydraulique kPa V€rifier l'€tat g€n€ral du system de refroidissement du syst•me hydraulique Inspection de l'€tat g€n€ral du system hydraulique (fuite d'huile, tuyaux, bruit anormal, etc..) Relever la temp€rature du countershaft TᵒC Inspection visuelle du syst•me de transmission de mouvement (courroie-poulie) Inspection visuelle de l'€tat g€n€ral du concasseur (boulons, bavette, etc.…) Inspection visuelle du system d'alimentation VF03 (ressorts, boulons) Convoyeurs ƒ bande CV01,CV02,CV03,CV04,CV05,CV06 300CV001 Inspection de tous les rouleaux pour courber la bande et ceux de retour Inspection visuelle du r€glage de la bande Inspection visuelle de l'€tat de la bande Inspection visuelle des assemblages de tambour Inspecter tous les socles de goulotte Relever la temp€rature du roulement du tambour de t†te DE NDE Relever la temp€rature du roulement du tambour de rejet DE NDE 300CV002 Inspection de tous les rouleaux pour courber la bande et ceux de retour Inspection visuelle du r€glage de la bande Inspection visuelle de l'€tat de la bande Inspection visuelle des assemblages de tambour Inspecter tous les socles de goulotte Relever la temp€rature du roulement du tambour de t†te DE NDE Relever la temp€rature du roulement du tambour de rejet DE NDE 300CV003 Inspection visuelle de tous les rouleaux pour courber la bande et ceux de retour Inspection visuelle du r€glage de la bande Inspection visuelle de la bande Inspection visuelle des assemblages des tambours sup€rieurs et tendeur Inspecter tous les socles de goulotte Relever la temp€rature du roulement du tambour de t†te DE NDE Relever la temp€rature du roulement du tambour de rejet DE NDE Relever la temp€rature du roulement du tambour tendeur DE NDE Relever la temp€rature des roulements de tambour sup€rieur AR DE NDE Relever la temp€rature des roulements de tambour sup€rieur AV DE NDE 300CV004 Inspection visuelle de tous les rouleaux pour courber la bande et ceux de retour Inspection visuelle du r€glage de la bande Inspection visuelle de la bande Inspection visuelle des assemblages des tambours sup€rieurs et tendeur Inspecter tous les socles de goulotte Relever la temp€rature du roulement du tambour de t†te DE NDE Relever la temp€rature du roulement du tambour de rejet DE NDE Relever la temp€rature du roulement du tambour tendeur DE NDE Relever la temp€rature des roulements de tambour sup€rieur AR DE NDE Relever la temp€rature des roulements de tambour sup€rieur AV DE NDE 300CV005 Inspection visuelle de tous les rouleaux pour courber la bande et ceux de retour Inspection visuelle du r€glage de la bande Inspection visuelle de la bande Inspection visuelle des assemblages des tambours sup€rieurs et tendeur Inspecter tous les socles de goulotte Relever la temp€rature du roulement du tambour de t†te DE NDE Relever la temp€rature du roulement du tambour de rejet DE NDE Relever la temp€rature du roulement du tambour tendeur DE NDE Relever la temp€rature des roulements de tambour sup€rieur AR DE NDE Relever la temp€rature des roulements de tambour sup€rieur AV DE NDE 300CV006 Inspection visuelle de tous les rouleaux pour courber la bande et ceux de retour Inspection visuelle du r€glage de la bande Inspection visuelle de la bande Inspection visuelle des assemblages des tambours sup€rieurs et tendeur Inspecter tous les socles de goulotte Relever la temp€rature du roulement du tambour de t†te DE NDE Relever la temp€rature du roulement du tambour de rejet DE NDE Relever la temp€rature du roulement du tambour tendeur DE NDE Relever la temp€rature des roulements de tambour sup€rieur AR DE NDE
  51. 51. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 44 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl Relever la temp€rature des roulements de tambour sup€rieur AV DE NDE Commentaires Noms/Signature du SuperviseurNoms/Signature du contr‘leur
  52. 52. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage 45 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl Fiche de maintenance hebdomadaire Burkina mining company- Youga gold mine Maintenance Planning Estimated Time: Stop all crushersat : Daily Jobs Restart all crusherat: Date: No. W.O. Job HoursEstimated Responsible Crane M E I Welders Electrician Mecanics Instrumenta. Operator Helpers Crane Operator ForkLift Operator Total Piority    0 0 1 0 0 2 1 1 5 A    0 0 1 0 0 2 1 1 5    0 0 1 0 0 2 0 1 4 x    0 0 1 0 0 1 1 1 4    1 1 0 0 0 1 0 1 4    1 0 0 0 0 1 0 1 3    0 1 0 0 0 1 0 1 3     1 2 3 1 1 8 Remarks: A Urgent M = Mechanical E = Electrial I = Instrumentation Name: Date: ___/___/______ Signature:
  53. 53. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage 46 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl Fiche de suivi temp€rature, pression, d€bit Date : Num€ro du concasseur: Time Normal 8h00 9h00 10h00 11h00 12h00 13h00 14h00 15h00 Hydraulic pressure / Pression de l’hydraulic 15 MPa Oil pressure / Pression huile lubrification 45 PSI Oil flow / Debit huile 46 – 75 L/min Oiltemp. / Temp. Huile Oillevel / Niveau huile Check Inspected by/ Realis€ par : Time Normal 16h00 17h00 18h00 19h00 20h00 21h00 22h00 23h00 Hydraulic pressure / Pression de l’hydraulic 15 MPa Oil pressure / Pression huile lubrification 45 PSI Oil flow / Debit huile 46 – 75 L/min Oiltemp. / Temp. Huile Oillevel /Niveau huile Check Inspected by/ Realis€ par : Time Normal 00h00 1h00 2h00 3h00 4h00 5h00 6h00 7h00 Hydraulic pressure / Pression de l’hydraulic 15 MPa Oil pressure / Pression huile lubrification 45 PSI
  54. 54. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnementde l’unit‚ de concassage 47 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl Oil flow / Debit huile 46 – 75 L/min Oiltemp. / Temp. Huile Oillevel /Niveau huile Check Inspected by/ Realis€ par : Last lub oil change/Dernier vidange du system de lub : Next lub change/prochaine vidange du Lub : complement : Last hydraulic oil change/Dernier vidange de l’hydraulic : Next hydraulic change/prochain vidange de : Complement :
  55. 55. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 48 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl VII.2. Concasseur ƒ m•choires et ƒ c‘ne (Ensemble pignon d’attaque, porte m•choire mobile, ensemble excentrique, ensemble b•ti principal, ensemble b•ti sup€rieur) Concasseur primaire Ensemble pignon d’attaque Ensemble excentrique
  56. 56. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 49 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl Ensemble b…ti inferieur Ensemble b…ti sup€rieur
  57. 57. Th€me : Etude d’am‚lioration du fonctionnement de l’unit‚ de concassage 50 Rapport de fin de cycle Licence Professionnelle Maintenance Industrielle pr‚sent‚ par Mr. NATAMA Bila Raphaƒl VII.3. R€f€rences bibliographiques 1. DANIEL B., CLAUDE H.– Guide de la Maintenance, Nathan, Paris (1987). 2. FANCHON, J. – Guide des Sciences et Technologies Industrielles, Nathan, (1998). 3. PAUL D. TOMLINGSON. – Equipment Management, Key to Equipment Reliability and Productivity in Mining (2010). 4. MONCHY, F. – Maintenance : M‚thodes et Organisations, Dunod, Paris(2003). 5. ST JOHN’S COLLEGE. –Study Guides, Essentials of a good dissertation, London (2011). 6. JAMES LAUER. – Minerals and Metals in a Changing International Environment: A Canadian Perspective, Conference Of Metallurgists, Montreal, Quebec (October 4th 2011). VII.4. Sites internet 1. WWW.RIVERSTONERESOURCES.COM 2. WWW.GOLDBARSWORLDWIDE.COM 3. WWW.AFRIQUEEXPANSION.COM (revue internationale de partenariat nord-sud) 4. WWW.ABCBURKINA.NET

×