Ebooks - perspectives

562 vues

Publié le

Perspectives pour les ebooks aux Archives & Bibliothèques de l'ULB. Présentation dans le cadre de la "Journée des bibliothécaires" (BIBforum2013 - Bibliothèques fédérales) http://bibforum2013.drupalgardens.com/

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
562
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ebooks - perspectives

  1. 1. 1calgoet@ulb.ac.be Journée des bibliothécaires 19-09-2013 Ebooks Etat des collections |Etude |Perspectives
  2. 2. 2 Livres électroniques - Collections Chiffres Type Source Nombre de titres Fonds propres Digithèque ULB 438 Plates-formes SpringerLink ScienceDirect 51.640 1.671 Autres Diverses (gratuites, encyclopédies, achats uniques, copies électroniques, …) 3.644 57.393 titres
  3. 3. 3 Etude ebooks Collaboration pour la BICfB (« Bibliothèque Interuniversitaire de la Communauté française de Belgique » http://www.bicfb.be/ ) Panorama des plates-formes de livres électroniques Editeurs, agrégateurs généralistes et spécialisés Côté acquisition Comprendre et comparer les différents modèles Obtenir les informations des fournisseurs Côté utilisation Aspect technique : tester les plates-formes selon divers critères Aspect collection : intérêt des différentes plates-formes
  4. 4. 4 Etat des lieux – Evolution des plates-formes 2012-2013 Editeur •Propose ses documents au format électronique sur sa plate-forme •Monographies, ouvrages de référence … et de plus en plus de collections de dictionnaires et d'encyclopédies spécialisées •Nombre de titres disponibles en forte hausse •Modèle économique dominant : abonnement annuel au titre et/ou au bouquet •DRM : très peu, mais … o impressions et téléchargements de plus en plus encadrés ; o division en chapitres (09/2013, Spinger propose les textes complets) •La plateforme en ligne = outil de consultation et de conservation. Exemples : Cambridge University Press, Oxford University Press, Taylor & Francis ebookstore, Wiley Online, Palgrave Macmillan, Brepols, AGU, IEE, EM Consult (Masson), APA (PsycBooks), CABI.
  5. 5. 5 Agrégateurs spécialisés •Titres d’éditeurs différents et couverture disciplinaire spécifique •Nombre de documents proposés limité ; monographies, ouvrages de références, dictionnaires •Modèle économique : abonnement annuel titre et/ou bouquet, en favorisant la consultation en ligne via la plateforme •DRM : souvent … et limitations impression/téléchargement •Pour l’accès pérenne, c'est souvent l'accès (payant) à la plateforme de l'agrégateur qui est maintenu  que se passe-t-il lorsqu’il y a des soucis futurs entre éditeur / agrégateur. Exemples : CAIRN, Safari Books Online, Pharmaceutical Press, Ovid Books. Etat des lieux – Evolution des plates-formes 2012-2013
  6. 6. 6 Agrégateurs généralistes •Titres d’éditeurs différents et couverture disciplinaire large •Grand nombre de documents (> 20.000) : Manuels, monographies, essais, documentaires, fictions, … •Modèle économique : achat par titre et abonnement •DRM : systématique … et limitations impression/téléchargement ; système de prêt •Accès pérenne via l'accès payant à la plateforme + Les services associés (récupération des notices Marc, statistiques, … ) se renforcent et l'accès nomade y est le plus abouti (tablettes, liseuses, Apps, …) Exemples : EbscoHost, E-bray, MY iLibrary Etat des lieux – Evolution des plates-formes 2012-2013
  7. 7. 7 Système de prêt ? Trois agrégateurs proposent un système de prêt : EBSCOHost, MyiLybrary et eBrary Je trouve un livre sur la plate-forme Consultation en ligne Logiciel de visualisation intégré à la plateforme. Consultation hors-ligne 1. Enregistrement sur la plate-forme 2. Ajout dans un panier 3. Téléchargement du fichier 1. Téléchargement Adobe Digital Editions (ADE) 2. Enregistrement compte ADE 3. Ajout du fichier dans ADE 4. Lecture UNIQUEMENT dans ADE 5. Chronodégradabilité du fichier + Digital Rights Management (DRM)
  8. 8. 8 Etape 1 : Le service des acquisitions va, en accord avec l’éditeur/agrégateur, permettre aux utilisateurs d’effectuer des recherche dans : (1)la totalité du catalogue proposé ou (2)la totalité d’une collection (ex : toute la collection sciences humaines,) ou/et (3)en excluant certaines langues ou/et (4)en limitant le prix maximal pour un livre (exemple : impossible de consulter les livres dont le prix d’acquisition serait supérieur à x Euros). Etape 2 : Sur la plateforme (ou catalogue, discovery tool, etc …) le lecteur effectue ses recherches et, lorsqu’il trouve l’ebook de son choix, il a la possibilité de le consulter en intégralité même si l’ebook n’a pas encore été acquis par la bibliothèque. = Acquisition à l’instigation des utilisateurs Patron Driven Acquisition (PDA) 1/3
  9. 9. 9 PDA achat Après quelques minutes ou quelques pages parcourues, l’ebook est considéré comme « ayant été utilisé ». Après x utilisations, l’ebook est considéré comme acquis par la bibliothèque donc le crédit est débité. PDA location Après une consultation de l’ebook, la bibliothèque est facturée d’un % du prix du livre. Après un certain nombre de consultations, l’ebook est acheté à son tarif complet et la somme est déduite du montant engagé  la bibliothèque paie les prêts et l’achat mais, le but de ce modèle est de bien fixer le seuil de consultations afin d’acquérir ceux qui sont très consultés et louer les autres. PDA « Evidence base model » ou EBM En fin de période, il est possible d’acquérir autant de titres que la valeur de la somme initialement engagée, en se basant sur les statistiques d’usage des titres offerts au catalogue. L’acquisition de l’ebook ne se fait pas automatiquement après x consultations, mais après validation par le bibliothécaire (à partir des statistiques ou autres critères) Patron Driven Acquisition (PDA) 2/3
  10. 10. Patron Driven Acquisition (PDA) 3/3 En résumé La bibliothèque donne un budget que les utilisateurs vont eux-mêmes engager sur la plateforme pour des ebooks qui seront ultérieurement acquis par la bibliothèque après un certain nombre de consultations (PDA achat et PDA location) ou en fonction de critères d’usage (PDA « Evidence base model »).  Modèle que nous pourrions tester prochainement. Avantages Désavantages On achète que ce qui est utilisé Moins de contrôle sur les achats Accès immédiat à toutes les ressources / Sentiment d’abondance Imprédictibilité de l’acquisition Accès à des collections éloignées Equilibre entre demande et budget plus difficile à gérer 10
  11. 11. Conclusion 1/4 1. Approche technique Se baser sur une série de critères à remplir pour l’ebook et la plateforme : - Niveau eBook : format PDF/ePub, pas de protections nécessitant l’utilisation d’un logiciel tiers pour la consultation, l’impression et/ou le téléchargement. Cela permet d’éliminer directement des prétendants tels que agrégateurs généralistes - Niveau plate-forme : qualité du moteur de recherche, services à valeur ajoutée (réseaux sociaux, recommandations, notes, …) guides, formations. + question de l’accès pérenne à l’ebook ! 11
  12. 12. 2. Approche économique Se baser sur un modèle en particulier. Les fournisseurs d’ebooks proposent de nombreux modèles économiques, allant de l’achat d’un simple titre à l’abonnement à un bouquet thématique. Le PDA pourrait être intéressant à tester dans un premier temps. 3. Approche documentaire Trouver la collection la plus adaptée pour nos besoins, en faisant d’abord fi des considérations techniques … mais l’aspect technique est trop important pour se baser uniquement sur ce critère. Conclusion 2/4 12
  13. 13. Se baser sur les 3 approches : technique, économique et documentaire.  Eliminer les agrégateurs généralistes : les plates-formes sont très complètes au niveau des fonctionnalités mais il y a trop de limitations (impression, téléchargement, …). De plus, les collections proposées ne sont pas toujours les plus pertinentes  Les agrégateurs spécialisés peuvent proposer des choix intéressants  Les plates-formes des éditeurs sont beaucoup plus complètes et performantes qu’il y a quelques années et les collections peuvent plus facilement correspondre à nos besoins. Conclusion 3/4 13
  14. 14. Quelque chose à ajouter ? 14
  15. 15. 15 Merci !

×