INLOVEMINT 
Coopérative de Talents 
Croquis, 18 février 2012 
« Le droit cosmopolitique doit se borner 
aux conditions d’u...
2 
statut social qui donne accès à certaines ressources de la communauté3. Il 
s’agit du « pass » InLoveMint dont l’instit...
3 
• option b : si le médium était une devise solidaire, l'énergie osmotique 
serait immédiatement absorbée dans la commun...
4 
A prévoir : garantir le contrôle de la société par un pacte d'actionnaires entre 
les (minimum) 5 associés-fondateurs. ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

InLoveMint, coopérative de talents

170 vues

Publié le

InLoveMint est une application électronique mobile facilitant la coopération des talents et la réalisation des passions, tout en rétribuant l’implication dans la communauté (Bruxelles, février 2012).

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

InLoveMint, coopérative de talents

  1. 1. INLOVEMINT Coopérative de Talents Croquis, 18 février 2012 « Le droit cosmopolitique doit se borner aux conditions d’une hospitalité universelle » - E. Kant1 « Nous sommes à l’univers, ce que les neurones-miroirs sont aux mammifères » - Le quantique des quantiques InLoveMint est une application électronique mobile facilitant la coopération des talents et la réalisation des passions, tout en rétribuant l’implication dans la communauté. Et si nous bâtissions un univers joignant l’utile à l’agréable ?2 Et si nous offrions l’hospitalité aux autres mondes possibles de notre univers ? I. SUR LA FINALITE DE NOTRE DEMARCHE ENTREPRENEURIALE Notre projet s’inscrit dans une perspective de transformation de la société fondée sur l’émancipation et l’épanouissement des personnes. Le coeur du métier de InLoveMint est facilitateur d'intelligence sociale, c’est-à-dire fournir aux organisations humaines des médiums d'évolution solidaire, rendus possibles par le développement des technologies de l’information et de la communication électroniques. La seule contrainte quant au contenu des médiums est leur caractère endogène/ durable/ pérenne/ résilient/ socialement responsable. InLoveMint se positionne en tant qu'hébergeur, dans le strict cadre de la directive sur le commerce électronique : • aucune barrière à l'entrée des projets • neutralité et transparence de l'intermédiaire • délégation organisée de l'exercice de la responsabilité à la communauté InLoveMint. Notre option stratégique est de privilégier le développement de pratiques concrètes et d'habitudes de comportement, visibilisées et encouragées par un 1 Troisième article définitif, Projet de paix perpétuelle (1795). Voir aussi : http://ahrf.revues.org/271 2 Techniquement il s’agit d’un MMORPG (Massively Multiplayer Online Role Playing Game, http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeu_en_ligne_massivement_multijoueur) à vocation sociétale. Ces environnements en ligne ont les premiers développé leurs propres systèmes économiques et monétaires.
  2. 2. 2 statut social qui donne accès à certaines ressources de la communauté3. Il s’agit du « pass » InLoveMint dont l’institutionnalisation juridique est décrite ci-dessous. II. SUR LA VISION STRATEGIQUE Dans l'immédiat, voici comment nous exposons cette intuition : a) niveau individuel : comment réaliser sa passion sans renoncer à son INLOVEMINT, Coopérative de Talents – Croquis, 18 février 2012 Boris LIBOIS – flyingbrainiac@gmail.com – Twitter @flyingbrainiac métier ? En facilitant la rencontre de talents par un service de crowdfunding de projets sous forme de préachat. Ces talents peuvent s'exprimer en nature (idées), en espèces (argent) ou en industrie (prestations). Sources d’inspiration : systèmes d'échanges locaux (SEL) et plates-formes en ligne de crowdfunding (telles que www.kickstarter.com, www.ulule.com ou www.sandawe.com). b) niveau collectif : comment valoriser son implication sociale ? En récompensant la solidarité par un « pass » personnel, librement adopté par les partenaires et ouvrant l'accès des autres membres de la communauté InLoveMint à leurs ressources. Ce « pass » visibilise la réputation, laquelle est construite sur base des interactions reconnues comme mutuellement significatives. L’institutionnalisation du statut social sous forme de « pass » est une innovation propre à InLoveMint, inspirée des monnaies complémentaires. L'idée est de pouvoir récompenser/rémunérer en nature les apports en idées, en argent ou en services réalisés dans et au bénéfice de la communauté InLoveMint. Sources d’inspiration : dons fiscalement déductibles, gift economy, cotation des acheteurs et vendeurs sur eBay, mayor (badges @ https://foursquare.com). c) en termes métaphoriques : comment réutiliser l'énergie libérée par l'osmose de talents au travers de la membrane semi-poreuse (médium de l'interaction sociale) ? • option a : si le médium était la monnaie légale, les instruments financiers socialement responsables récupéreraient l'énergie osmotique. Avantage : le produit de l'interaction sociale est cessible. 3 Sur le fond, nous adhérons à l'objectif de compléter la monnaie légale par la monnaie sociale. Pour des raisons pédagogiques, nous partons du plus « acceptable » et facile à marketer pour le grand public comme le crowdfunding et le statut social. Ces points d’entrée sont intuitivement compréhensibles contrairement aux innovations monétaires. L'introduction d'interactions plus complexes pourra toujours se faire, selon une logique d'apprentissage, dans le cadre d'une validation mutuelle au sein d'une communauté existante qui possède une identité.
  3. 3. 3 • option b : si le médium était une devise solidaire, l'énergie osmotique serait immédiatement absorbée dans la communauté de talents. Avantage : la paternité de l'interaction sociale est imputable à son auteur. Bref, InLoveMint fonctionnerait comme une « centrale à cogénération de solidarité par osmose de talents », par analogie avec la centrale à énergie osmotique inaugurée en novembre 2009 en Norvège4. Vives les énergies sociales vertes ! III. SUR SON OPERATIONNALISATION 1) Les composantes de InLoveMint, coopérative de talents : • une constitution sociale détectant et identifiant les bases neurobiologiques de la motivation personnelle (gamification et structures de personnalité) • une constitution juridique décrivant et formalisant la délégation à la communauté de la responsabilité collective (gouvernance et ontologie formelle) • une constitution politique modélisant et rétribuant les interactions communicationnelles significatives (réputation et sémiosis sociale) Ces trois couches sont cumulatives et forment les ingrédients de la formule du produit InLoveMint. 2) Les institutions supportant le déploiement de la vision : a) le Peuple exprimant la puissance publique : tous ceux qui utilisent leur « pass » InLoveMint dans leurs transactions mutuelles. Ces citoyens sont inscrits sur la plate-forme électronique. Leur « pass » leur donne en tout cas le droit d'adhérer à l'association internationale sans but lucratif (AISBL), laquelle sera financée par leurs dons et organisera spontanément les activités de soutien à la communauté virtuelle. Chacun est libre d'adhérer à l'AISBL ou d'y contribuer sans utiliser le « pass » électronique. b) le Gouvernement exerçant les pouvoirs administratifs : il fournit l'application électronique et améliore le produit. Il définit les priorités stratégiques, porte le risque économique et assume la responsabilité juridique de l'hébergeur/intermédiaire. Il est organisé en société coopérative européenne (SCE) à finalité sociale, avec ses trois organes de gouvernance (parlement = assemblée générale, exécutif = comité de direction, cour constitutionnelle = conseil de surveillance). 4 http://info.france2.fr/environnement/L-%E9nergie-osmotique,-une-%E9nergie-d-avenir--59142248.html INLOVEMINT, Coopérative de Talents – Croquis, 18 février 2012 Boris LIBOIS – flyingbrainiac@gmail.com – Twitter @flyingbrainiac
  4. 4. 4 A prévoir : garantir le contrôle de la société par un pacte d'actionnaires entre les (minimum) 5 associés-fondateurs. c) l'Académie veillant à la perpétuation du bien commun : elle gère le patrimoine immatériel, plus particulièrement la mise en oeuvre des investissements permettant la pérennité des infrastructures essentielles de la société de la reconnaissance. Ses moyens d'action lui sont confiés par la coopérative (5% de la réserve bénéficiaire après affectation de la réserve légale, par exemple). Ils peuvent lui provenir d'autres apports directs de mécènes. Elle est organisé en fondation d'utilité publique, ne dispose pas de membres mais d'un simple conseil de direction. 3) La souveraineté populaire est procéduralisée au travers de ces trois structures dans l’esprit de la « démocratie délibérative » décrite par Jürgen Habermas5. Tout citoyen peut avoir accès à tous les postes et fonctions des trois structures s'il réunit les conditions : - adhésion aux valeurs et objectifs - seuil de réputation atteint au moment de la candidature pour la rendre INLOVEMINT, Coopérative de Talents – Croquis, 18 février 2012 Boris LIBOIS – flyingbrainiac@gmail.com – Twitter @flyingbrainiac recevable - coopérative : ajouter l'approbation par le conseil de direction (et acheter une action de la coopérative) - fondation : ajouter des règles de non-cumul de fonction, de non-conflit d'intérêt et de limitation du nombre successif de mandats - dans l’ensemble : les conditions d'admission, de suspension et d'exclusion des membres des trois institutions doivent être impartiales, transparentes et non-discriminatoires. La participation des citoyens (dont la ratification des candidats proposés aux mandats exécutifs et le contrôle de leur exercice) se fait par des procédures formelles obligatoires (début de mandat, mi-mandats, renouvellement de mandats, etc.). Elle peut aussi se réaliser, en complément, de manière continue par des référendums, plébiscites et tous les autres processus et outils de l’intelligence collective (y compris la délégation de voix à une personne reconnue pour son expertise/utilité sociale, etc.), facilitée par les technologies de l’information et de la communication électroniques (comme le proxy-voting) et mises en oeuvre par la plate-forme InLoveMint Boris LIBOIS – 18.02.2012 flyingbrainiac@gmail.com 5 edph.univ-paris1.fr/phs2/flugel-aubert.pdf www.raison-publique.fr/IMG/pdf/Habermas01.pdf

×