Résistances
l’origine du futur ?
                                                             2
L  es résistances d'aujour...
L
e
              Le Festival du Livre                                                            John BERGER, D’ici là, L...
I            Tapis rouge pour                                                                        Naomi KLEIN, La Strat...
P                                                                                                 Christophe ALEVÊQUE, Déc...
I   Pierre-Marc de BIASI, Histoire de l’érotisme. De l’Olympe au cybersexe,
    Gallimard
                                ...
I    Michel REYNAUD, Elles et eux la chanson, Tirésias
     Poète, écrivain, fondateur des Éditions Tirésias, il a effectu...
P                              Samedi 4 octobre
                                                                          ...
P                             Dimanche 5 octobre                                                    14 h • Débat Utopiques...
C                       Concert littéraire                                                             l’Espace de l’Art C...
É         Les éditions                                                                                                   É...
C                               5e Prix de l’Inédit
o
n            Festival du Livre - Actes Sud - Le Monde
c        Le Pr...
P
r
                                Le cinéma                                                                            P...
P                          Programmation                                                                             Les é...
Programme 21e Festival Du Livre De Mouans Sartoux
Programme 21e Festival Du Livre De Mouans Sartoux
Programme 21e Festival Du Livre De Mouans Sartoux
Programme 21e Festival Du Livre De Mouans Sartoux
Programme 21e Festival Du Livre De Mouans Sartoux
Programme 21e Festival Du Livre De Mouans Sartoux
Programme 21e Festival Du Livre De Mouans Sartoux
Programme 21e Festival Du Livre De Mouans Sartoux
Programme 21e Festival Du Livre De Mouans Sartoux
Programme 21e Festival Du Livre De Mouans Sartoux
Programme 21e Festival Du Livre De Mouans Sartoux
Programme 21e Festival Du Livre De Mouans Sartoux
Programme 21e Festival Du Livre De Mouans Sartoux
Programme 21e Festival Du Livre De Mouans Sartoux
Programme 21e Festival Du Livre De Mouans Sartoux
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Programme 21e Festival Du Livre De Mouans Sartoux

6 951 vues

Publié le

Publié dans : Divertissement et humour
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Programme 21e Festival Du Livre De Mouans Sartoux

  1. 1. Résistances l’origine du futur ? 2 L es résistances d'aujourd'hui portent-elles 1e les germes du monde de demain ? C'est l'une des questions que nous posons lors de é la 21e édition du Festival du Livre de Mouans-Sartoux. d Si le terme “résistances” évoque dans notre incons- i cient collectif la sombre période du dernier conflit mondial et le refus de l'abaissement de l'humain, nous t souhaitons le mettre en lumière dans sa dimension i actuelle, face aux accommodements, aux renoncements, à la défaite de la pensée, au triomphe des égoïsmes dans o l'économie mondialisée. n Les résistances sont porteuses d'espoirs pour le Politique, l'environnement, la condition sociale, le devenir de l’humanité. Nous avons convié au Festival du Livre celles et ceux qui résistent à la pensée unique, aux idées reçues, au creusement des inégalités, à la puissance de la consommation… et qui portent sans doute les prémices du monde à venir. Marie-Louise Gourdon Commissaire du Festival - Adjointe à la Culture Conseillère générale des Alpes-Maritimes et André Aschieri Maire de Mouans-Sartoux Conseiller régional
  2. 2. L e Le Festival du Livre John BERGER, D’ici là, L’Olivier ymbole de résistance, John Berger est romancier, peintre, éditeur L e S F investit la ville de livres d’art, critique d’art et scénariste britannique. Ses écrits sont engagés et portent sur ce qu’il considère comme les phéno- mènes clés du XXe siècle : l’exil, les migrations, le néolibéralisme s ou encore le déclin du monde paysan. Son dernier ouvrage paru e 5 espaces sur 8 500 m2 en France, D’ici là, se fonde sur le pouvoir de l’imagination litté- p s raire et le don d’ubiquité de l’écrivain : être à la fois ici et là-bas, r t • Espace Littérature gymnase de la Chênaie : parmi les vivants et les morts, dans le présent et dans le passé. é i littérature, théâtre, essais, Maïssa BEY, Pierre Sang Papier ou Cendre, L’Aube s v poésie, Café littéraire. i a É crivaine Algérienne qui n’a de cesse d’exprimer ses révoltes et d’« écrire […] aussi et surtout contre la violence du silence, d l e • Espace Jeunesse 1100 m2 - 50 auteurs contre le danger de l’oubli et de l’indifférence ». Elle est aussi fonda- trice et présidente d’une association de femmes algériennes, « Paroles et écriture ». Avec Pierre Sang Papier ou Cendre, elle n et illustrateurs - gagne encore en intensité, sous la lumière blanche et impitoyable t 34 éditeurs et exposants. de son écriture, et de son Algérie dont elle raconte l’histoire, dans ce poème épique, à travers les yeux d’un enfant. s • Espace BD - Ados - Citoyens Auteurs BD, animations. Les grands invités • Espace Beaux livres région et patrimoine, art, poésie, Patrick CHAMOISEAU, Un dimanche au cachot, Gallimard métiers du livre, Café Beaux livres. atrick Chamoiseau obtient en 1992 le Prix Goncourt pour Texaco, recon- • Livres anciens : P nue comme une œuvre antillaise majeure du XXe siècle , littérature dont il est devenu le représentant. Inspiré par les travaux d’Edouard Glissant, il 20 bouquinistes et libraires mène un combat politique et littéraire en faveur de la créolité, faisant l’éloge sur le boulevard urbain. des différents métissages de la Martinique. Il est scénariste du film L’Affaire Aliker (Guy Deslauriers, 2007) retraçant la vie du journaliste assassiné. 3 SALLES DE CINÉMA pour débats et projections. Pierre MICHON, Le Roi vient quand il veut : propos sur la littérature, Albin Michel Les espaces d’exposition ierre Michon entre en littérature à trente-sept avec Vies minuscules, sont ouverts de 10 h à 19 h pendant les 3 jours. P unanimement saluées. Son dernier livre, Le Roi vient quand il veut : propos sur la littérature, revisite 30 entretiens qu’il a donnés depuis 1984, avant tout dans le but de convaincre ses lecteurs de la beauté des textes de Flaubert, Melville ou Faulkner, « le père de tout ce qu’[il a] écrit ». Son œuvre exigeante et L L Le plan du Festival en pages 32-33. discrète le place parmi les plus grands écrivains. 2 3
  3. 3. I Tapis rouge pour Naomi KLEIN, La Stratégie du choc, Actes Sud L n e v J ournaliste, essayiste et réalisatrice, diplômée de London School of Economics, Naomi Klein est l’auteur du best-seller internatio- s i Jean-Claude CARRIÈRE nal No Logo (Riemann I.Bertelsmann Vlg, 2002), traduit dans vingt- huit langues et devenu une référence incontournable dans le monde La Conférence des oiseaux, Albin Michel t entier. Approfondissant la réflexion militante entamée avec ce dernier, Naomi Klein dénonce, dans La Stratégie du choc (Actes Sud, 2008), i a É crivain, scénariste, acteur et réalisateur, Jean- Claude Carrière est un artiste complet qui vogue l’existence d’opérations concertées dans le but d’assurer la prise n t entre cinéma et littérature. Scénariste d’un nombre de contrôle de la planète par les tenants d’un ultralibéralisme qui v i incalculable de films, il a travaillé avec Pierre Étaix, met sciemment à contribution crises et désastres pour substituer aux valeurs démocratiques, auxquelles les sociétés aspirent, la seule i o Louis Malle, Luis Buñuel, Milos Forman, Jean-Luc Godard, Peter Brook, mêlant humour et érudition. Si La Controverse de Valadollid figure parmi ses succès les plus popu- loi du marché et la barbarie de la spéculation. t n laires, on lui doit de nombreuses adaptations d’œuvres littéraires. La Conférence des é oiseaux raconte comment les oiseaux se mirent en quête d’un oiseau mythique, le Simorgh, afin de le prendre comme roi. s à Jean ZIEGLER, La Haine de l’Occident, Albin Michel . d’ . Coline SERREAU P rofesseur de sociologie à l’université de Genève, il est rapporteur pour le droit à l’alimentation du Conseil des droits de l’Homme h . de l’Organisation des Nations Unies depuis 2000. Il étudie ainsi le o Actrice, réalisatrice, scénariste, attirée d’abord par le théâ- niveau d’alimentation de populations de nombreux pays (Niger, Ethio- tre, par l’écriture de scénarios pour le cinéma et le théâtre. pie, Inde, Bangladesh, Mongolie, Brésil, Palestine, Guatemala…). n Avec plus de 12 millions d’entrées, Trois hommes et un couffin (1985) compte parmi les records pour un film fran- Jean Ziegler est l’auteur de plusieurs livres sur la mondialisation et sur ce qu’il appelle les crimes commis au nom de la finance mondiale n çais ; Romuald et Juliette (1988), La Crise (1992) qui lui et le capitalisme, condamnant en particulier le rôle de la Suisse, dans e vaut le César du meilleur scénario puis, plus récemment, La Suisse, l’or et les morts (1997, Seuil) ou La Suisse lave plus blanc. u Saint-Jacques la Mecque (2005). Elle joue, elle a mis en scène à l’Opéra Bastille Le Barbier de Séville de Rossini et La Chauve-Souris de J. Strauss. L’empire de la Honte (2005) dénonçait la mise en coupe réglée des peuples de l’hémisphère sud. r Elle compose la musique de quelques-uns de ses films et dirige la « Chorale du cinéma des cinéastes ». Pierre RABHI, Manifeste pour la Terre et l’Humanisme, Actes Sud Pierre CARLES A uteur, conférencier et philosophe, il est considéré comme l’un des pionniers de l’agriculture écologique en France. Algérien d’origine, Pierre Rabhi arrive en France dans les années 50 en tant Qui dit mieux ?, C-P Productions qu’ouvrier dans une usine parisienne. Très vite, il se tourne vers la D’abord embauché à Télé Lyon Métropole avant d’être chroni- nature et s’oppose aux pratiques désastreuses de l’agriculture inten- queur sur TF1, d’où il se fait licencier en 1992, il décide d’at- sive. Après avoir initié l’association « Terre et Humanisme », le mouve- taquer le système et travaille pour « Strip-Tease ». En 1995, il ment des « Oasis en Tous Lieux », le centre de séjour en agroéco- réalise le documentaire Pas vu à la télé pour Canal Plus sur la logie « Les Amanins », il lance récemment le « Mouvement pour la connivence entre médias et hommes politiques. En 2003, il s’at- Terre et l’Humanisme », une fédération des consciences pour un taque à l’emploi avec Attention danger travail. Avec Qui dit mieux ?, il explore le courant nouveau projet de société replaçant l’humain et la nature au cœur de pensée qui dénonce l’obsession de la croissance à tout prix. des préoccupations. 4 5
  4. 4. P Christophe ALEVÊQUE, Décodeur médiatique, Chiflet et Cie Humoriste décapant, il crée plusieurs spectacles où dominent cynisme et ironie, où I a notre société est tournée en dérision dans ses tracas quotidiens (« Même pas peur ») ou ses grandes peurs (« Debout ! ») Il parle avec humour des attentats du 11 septembre n r 2001 et de leurs répercussions en Afghanistan, peste et s’agace des mensonges, de l’hypocrisie, du politiquement correct, de la résignation des femmes v m i i Yahia BELASKRI, Le Bus dans la ville, Vents d’ailleurs Sociologue, puis journaliste, après les émeutes de 1988, il s’installe en France. t À travers de nombreux articles, essais, nouvelles, travaux de recherche, il pose un regard critique empreint d’un profond humanisme sur l’histoire de l’Algérie, de la France é l Malika MOKEDDEM et des rapports conflictuels entre ces deux pays. s e Je dois tout à ton oubli Colombe SCHNECK Jean-Pierre BERLAN, La Guerre au Vivant, Agone s Grasset Daniel COHN BENDIT Val de Grâce Stock Agronome, économiste et ancien directeur de recherche en sciences économiques à l’Institut National de la Recherche Agronomique. Il a développé une réflexion très a Forget 68 L’Aube critique envers l’évolution des pratiques actuelles des biotechnologies qu’il accuse d’être devenues des « sciences de la mort » contrairement à leur étymologie qui signi- u i fie « sciences de la vie ». x n Nella BIELSKI, C’était l’An 42, Quidam Editeur v Maryline DESBIOLLES Née en Russie, elle vit à Paris depuis le début des années 60. Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres, elle est également l’auteure de plusieurs romans et de deux pièces d i Les Draps du peintre Seuil de théâtre en collaboration avec John Berger. Dans un style lumineux et sur le ton de l’élégie, Nella Bielski entremêle , dans C’était l’An 42, les destins de vies prises dans é t les soubresauts de l’Histoire. b é Nadia BUTAUD et Marie-Cécile KOVACS, Rapports de classe, L’Olivier Nadia Butaud et Marie-Cécile Kovacs proposent un constat en forme de dictionnaire : a s Paul MELKI non seulement en revisitant clichés et idées reçus sur l’Education nationale mais aussi t Au paradis de Candide Christophe ALÉV¨ÊQUE en racontant la vie quotidienne dans les lycées, telle qu’elle se déroule vraiment, à l’abri des regards de la presse et du public. s Calmann Lévy Décodeur médiatique Chiflet et Cie Agnès CASTIGLIONE, Pierre Michon : naissance, renaissances, P.U. St Etienne Critique, Universitaire à l’IUFM de l’académie de Lyon centre de St-Etienne – dont elle est aussi membre du groupe de recherche « films et pédagogie » – Agnès Castiglione a consa- cré une grande part de son travail autour de l’œuvre de Pierre Michon. Les textes qu’elle a ici réunis font apparaîtrent les ressorts et la ferveur d’une voix, celle de notre temps. Luc CEDELLE, Un Plaisir de collège, Seuil Journaliste au Monde de l’Éducation puis au Monde. Voici ce qu’on appelle un témoignage « de terrain », doublé d’une réflexion qui l’est aussi. L’éducation nationale est multiple. Il y a celle qui se fait, ou que l’on imagine se faire, au ministère du même nom. Et il y a celle qui se vit au jour le jour, dans des conditions parfois banales, parfois difficilement concevables… Sylvie CROSSMAN, Sœurs de peau, Albin Michel Après avoir grandi parmi les Maoris, elle part à la découverte du continent australien et des aborigènes. Avec son compagnon, Jean-Pierre Barou, ils organisent plusieurs expo- Pierre PÉJU Guillaume MUSSO Philippe de la GENARDIÈRE sitions en France et y fondent la maison d’éditions « Indigène » en 1996. En 2008, elle Cœur de pierre Je reviens te chercher L'Année de l'éclipse publie ce roman, la rencontre entre une journaliste et une jeune aborigène qui devien- Gallimard XO Éd. Sabine Wespieser dront sœurs de peau. 6 7
  5. 5. I Pierre-Marc de BIASI, Histoire de l’érotisme. De l’Olympe au cybersexe, Gallimard Adaïr LAMPREA, Parce qu’ils l’ont trahie, Hachette Littérature Jeune ingénieur, il commence à militer aux côtés d’Ingrid Betancourt dès 1999 I n Directeur de recherche au CNRS, collaborateur de plusieurs revues (Magazine littéraire…), producteur délégué à France-Culture, directeur de collections litté- « contre la corruption, la violence, la pauvreté et le trafic de drogue qui affligent la Colombie ». Le 23 février 2002, enlevé par les Farc avec Ingrid Betancourt et n v raires ou critiques. Outre ses nombreux travaux littéraires, notamment sur Flau- Clara Rojas, il est relâché au bout de 24 heures. Son combat – pacifique – ne sera terminé que lorsque tous les otages détenus par la guérilla auront été libérés. v i bert, il poursuit une recherche créative en arts plastiques. Ses œuvres sont entrées dans une centaine de collections privées ou publiques dans le monde. i t Irène FRAIN, Gandhi - La Liberté en marche, Timée Roger LENGLET, L’Argent noir des syndicats, Fayard Philosophe et journaliste d’investigation, il est l’auteur de nombreux ouvrages et d’en- t é Agrégée de Lettres Classiques et professeur à l’Université Paris Sorbonne, elle se consacre totalement à l’écriture après la publication de son roman Le Nabab (« Prix quêtes retentissantes publiées dans Charlie Hebdo, Marianne… avec Christophe é s des Maisons de la presse » en 1982). Reconnue par le monde de la littérature, Irène Mongermont, délégué syndical FO et Jean-Luc Touly, ancien élu CGT, il découvre et nous révèle l’ampleur de certaines pratiques destinées à neutraliser les syndicats en s Frain nous livre ici la vie de Gandhi et les combats du guide spirituel de l’Inde, plus France. que jamais d’actualité. a Geneviève FRAISSE, Le Privilège de Simone de Beauvoir, Actes Sud Philippe MEIRIEU, L’école peut-elle être encore au cœur d’un projet de a u Philosophe, directrice de recherches du CNRS, ancienne députée européenne, produc- trice à France Culture et auteure de livres sur l’histoire de l’égalité des sexes, elle se société ?, Éditions de l’Aube Successivement professeur de français en collège et de philosophie en terminale, u x définit elle-même comme « une intellectuelle engagée dans la cité ». responsable pédagogique d’un collège expérimental de 1976 à 1986, il participe à la création des IUFM. Aujourd’hui professeur des universités en sciences de l’édu- x Bruno FULIGNI et Stéphane MAHIEU, Le Guide suprême : cation, il s’est notamment intéressé à la « pédagogie différenciée » : l’hypothèse d Petit dictionnaire des dictateurs, Ginkgo Bruno Fuligni, diplômé de Sciences Politiques, dirige la Mission éditoriale de que l’accès des élèves aux fondamentaux de la citoyenneté imposait la mise en place d’itinéraires spécifiques adaptés. d é l’Assemblée nationale. C’est un grand amateur d’histoire, d’utopies et d’aven- tures humaines insolites. Stéphane Mahieu et lui brossent ici les portraits de 60 é b modèles « remarquables » impudents, sanguinaires et corrompus. Alberto MUÑOZ MONCAYO, Cautiverio… Otages en Colombie, So what now Auteur – réalisateur, Alberto Muñoz Moncayo a réalisé plusieurs films documen- b a Xavier GORCE, Les Indégivrables – tome 3, Inzemoon Peintre et dessinateur français, également illustrateur de presse, il crée Les Indégivra- taires. Avec Cautiverio… Otages en Colombie (2006), il veut aller aux racines historiques du fléau que représente la guerilla afin de dévoiler l’origine et la a t bles, titre d’une série de strips (courtes bandes dessinées) publiés chaque jour depuis complexité sociologique de ce problème. Le documentaire y parvient au travers d’une série d’entretiens avec des familles d’otages. t s 2002 dans la « check-list », newsletter du monde.fr. La série existe également sous forme de recueils (deux tomes parus). s Véronique OLIVARES, Mémoires espagnoles, Tirésias Son 1er roman, Vieux compagnons dont la jeunesse est à la douane nous parle Dominique GUILLET, Semences de Kokopelli, Kokopelli de ces combattants espagnols qui ont marqué l’Histoire et le récit de la liberté. Fondateur de l’Association « Kokopelli » qui défend la biodiversité et les Semences de Fille de républicain espagnol par son père, elle s’attache à la diffusion de cette Vie, soutenue Jean-Pierre Gueydon, Pierre Rabhi, le poète Maurice Chaudière, Jean- mémoire et a déjà publié sur ce sujet plusieurs ouvrages, principalement aux Pierre Berlan, Coline Serreau… Kokopelli est en procès avec les grands semenciers éditions Tirésias. mondiaux qui l’accusent de production de graines non conformes aux normes ! Henri PENA-RUIZ, Grandes légendes de la pensée, Flammarion Pierre JOXE, Serviteur de la République, Éditions de l’Aube Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont Le Roman du Monde (Flammarion, 2001) Homme politique français, dirigeant du Parti socialiste et plusieurs fois ministre de et Les Leçons sur le bonheur (Flammarion, 2004). Défendant les valeurs de solidarité, 1981 à 1993, Premier président de la Cour des comptes de 1993 à 2001, fils de Pierre il est devenu un spécialiste des questions de laïcité qu’il pose comme fondement de Joxe, négociateur des accords d’Évian en 1962. Depuis 2001, il siège au Conseil consti- l’universalité. tutionnel et préside l’association France-Algérie. Majid RAHNEMA, La Puissance des pauvres, Actes Sud Ambassadeur d’Iran auprès des Nations-Unies (N.U.) de 1957 à 1971, Commissaire Eddy KHALDI, Main basse sur l’école publique, Demopolis des N.U. au Rwanda et au Burundi en 1959, membre du Conseil de l’université des Eddy Khaldi, enseignant, militant syndicaliste et associatif, suit depuis 25 ans les ques- N.U. de 1974 à 1978, ministre des Sciences et de l’enseignement supérieur en Iran tions de société et de laïcité relatives à l’école. Il est l’auteur de plusieurs articles sur de 1967 à 1971… Vingt années d’activités diplomatiques dans le tiers monde et de ces thèmes. Dans Main basse sur l’école publique, Muriel Fitoussi et lui posent la ques- réflexion sur le développement qui le mèneront à la publication de Quand la misère tion : la rentrée 2008 sonne-t-elle le glas de l’école publique et laïque ? chasse la pauvreté (2003). 8 9
  6. 6. I Michel REYNAUD, Elles et eux la chanson, Tirésias Poète, écrivain, fondateur des Éditions Tirésias, il a effectué de nombreuses Jeudi 2 octobre P n recherches et travaux en particulier sur la déportation (La Foire à l’Homme), sur la genèse de la Résistance et sur le rôle de la poésie dans les grands conflits. 13 h • Délibérations du jury du 5e Prix de l’Inédit sous la présidence de Franck Pavloff. r v Prix littéraire de la Résistance en 2007 pour Le Roman des Glières, la résistance des républicains espagnols (…), son écrit et sa parole font aujourd’hui référence. 20 h 30 • Soirée d’ouverture du Festival : projection du film Il Divo, de Paolo Sorrentino. o i Sylvain ROSSIGNOL, Notre usine est un roman, La Découverte Grand Prix du jury, Cannes 2008. Sortie nationale fin décembre 2008 - (Strada 1) En collaboration avec Lumières des Toiles. g t Après une longue lutte menée contre la fermeture d’un site de recherche pharmaceu- r é tique à Romainville, en région parisienne, des salariés de Sanofi-Aventis ont raconté leur histoire du milieu des années 1960 à nos jours. Ils se sont regroupés en associa- Vendredi 3 octobre a s tion et ont confié leurs témoignages à cet écrivain qui a conçu ce livre comme un roman. De 10 h à 16 h 30 : ateliers d’animations pour la jeunesse m Alain-Gérard SLAMA, L’Illusion de la rupture, Plon (écoles primaires, collèges et lycées inscits) m a Professeur d’histoire des idées politiques jusqu’en 2007 et maître de conférence en droit et en littérature à l’IEP de Paris. Il est aussi éditorialiste au journal j Ateliers d’écriture et rencontres avec les auteurs et illustrateurs j Contes : Catherine Gendrin, Marie Ricard, Muriel Guerin, Laurent Carudel e u « Le Figaro », chroniqueur sur « France Culture » et au « Point ». Il publie, entre autres, Le Siècle de Monsieur Pétain (Perrin, 2005) et Cinq ans de purgatoire j Cinéma : Les petites éclosions, Les étoiles filantes, Le garçon qui ne voulait plus parler j Visites du Festival x (Perrin, 2007). 10 h • Visite officielle de l’Espace Beaux livres avec André Aschieri, maire de Mouans-Sartoux et Conseiller régional - (Espace Beaux livres) Benjamin STORA, Les Guerres sans fin, Stock 11 h • Remise du 17e Prix des Pichouns - (Café Beaux livres) d Historien français, spécialiste de l’Algérie contemporaine et de l’immigration algé- rienne en France. Docteur en histoire et sociologie, il enseigne l’histoire du Maghreb 13 h 30 • Rencontre avec Jean-Pierre Berlan et Raoul Jacquin, « Kokopelli » - (Salle Léo Lagrange) é et de la colonisation française, et co-dirige l’Institut Maghreb-Europe à Paris depuis 1990. 14 h • Rencontre avec Gary Victor : Le piment d’une écriture rebelle - (Café littéraire) 14 h • Rencontre-lecture de Gilbert Casula et Franta, auteurs de la nouvelle collection de b poésie Métive (éditions Tipaza). - (Café Beaux livres) a Nahal TAJADOD, Passeport à l’iranienne, J. C. Lattès Née en Iran, elle vient en France pour des études de langues et civilisations orien- 14 h • Rencontre avec Muriel Szac et Gérard Dhotel, présentation de la Collection Ceux qui ont dit non (Actes Sud Junior) - (Aquarium Médiathèque) t tales. Initiée au soufisme elle traduit de nombreuses œuvres du poète : Roumi le brûlé, 15 h • Film Entre les murs, de Laurent Cantet - (pour lycéens) - (Strada 2) 15 h • Film Résister, toujours, et rencontre avec le réalisateur : Franck Pavloff, Les résistances s puis Sur les pas de Roumi, co-écrit avec F. Matta et Jean-Claude Carrière. Passeport à l’iranienne la fait découvrir dans le monde littéraire. du XXe siècle - (pour lycéens) - (Strada 3) 15 h • Rencontre avec Jean-François Kahn, Hugo, Zola, De Gaulle : 3 résistants - (Salle Léo Lagrange) Wassyla TAMZALI, Une Education Algérienne, Gallimard Née à Alger où elle a été avocate pendant dix ans, elle dirige de 1980 à 2000, le 16 h • Rencontre avec Philippe Meirieu, L’école au coeur de la société ? - (Strada 1) programme sur la condition des femmes de l’UNESCO. Puis elle retourne vivre à Alger 16 h • Rencontre Les Logiciels libres, Association Linux Azur - (Café Beaux livres) où elle mène de nombreux combats pour l’égalité des femmes, la laïcité, la démocra- 16 h 30 • Entretien avec Marie-Françoise Attard-Maraninchi, Lettres du Front et d’Amérique, tie et le dialogue méditerranéen. 1914-1919 - (Café Beaux livres) 17 h • Rencontre avec François-Xavier Ciais, imprimeur : Mon livre d’école : faire un livre avec Gary VICTOR, Banal oubli, Vents d’ailleurs les élèves de A à Z - (Strada 3) Il a exercé le métier de journaliste pendant plusieurs années et a occupé des postes 18 h • Entretien : Benjamin Stora, Les Guerres sans fin - (Strada 1) importants dans la fonction publique haïtienne. Il est littéralement plébiscité par les 18 h • Film L’insoutenable légèreté de l’être, de Philip Kaufman, scénario Jean-Claude Carrière - lecteurs haïtiens. Esprit rebelle et indépendant, ses réflexions sur la société haïtienne (Strada 2) sont retransmises sur une station de radio de Port-au-Prince, et son feuilleton télé- 18 h • Film Attention danger travail, présenté par le réalisateur : Pierre Carles - (Strada 3) visé sur les mœurs de la petite bourgeoisie haïtienne a été adapté au cinéma. 21 h • Grand débat Résistances, l'origine du futur ? : John Berger, Naomi Klein, Patrick Chamoiseau, Jean Ziegler, Maïssa Bey, Jean-Claude Carrière - (Strada 1) Michel WINOCK, 1958 : La naissance de la Ve République, Gallimard Docteur en Lettres et agrégé d’Histoire, Michel Winock est l’un des plus grands spécia- 21 h • Film Le tambour, de Volker Schlöndorff, scénario de Jean-Claude Carrière - (Strada 2) listes de l’histoire des Mouvements intellectuels, titulaire de la chaire d’Histoire contem- 21 h • Film Nos enfants nous accuseront, de Jean-Paul Jaud (sortie nationale novembre 2008) - poraine de l’Ecole des Sciences Politiques. Le siècle des intellectuels est une vérita- (Strada 3) ble lecture du 20e siècle. Parmi les invités du Café littéraire : Pierre Joxe, Nella Bielski, Valérie Boronad, Brigitte Aubert, Julien Capron, Célia Houdart... 10 11
  7. 7. P Samedi 4 octobre 15 h 30 • Film documentaire, Cautiverio... Otages en Colombie, présenté par le réalisateur Alberto Muñoz Moncayo - (Strada 3) P r 16 h • Entretien : Naomi Klein, La Stratégie du choc - (Strada 1) r 10 h • Film jeunesse, Les étoiles filantes - (Strada 1) o 10 h • Film jeunesse, Les petites éclosions - (Strada 2) 16 h • Débat Les rebelles ont-ils toujours raison ? : Daniel Cohn-Bendit, Michel Winock, Malika Mokeddem, Alain-Gérard Slama. Animé par Jean-François Kahn. o g 10 h • Rencontre avec François-Xavier Ciais, imprimeur : Mon livre d’école : faire un En partenariat avec la revue l’Histoire - (Salle Léo Lagrange) g r livre avec les élèves de A à Z - (Strada 3) 11 h • Débat Comment se métissent les cultures ? : Gary Victor, Maïssa Bey, Sylvie 16 h • Rencontre-lectures : Philippe de la Genardière, Dominique Fabre - (Aquarium Médiathèque) r a Crossman, Nahal Tajadod - (Strada 1) 16 h • Entretien avec Pef, Motordu, sang de grillon et autres contes. (Café Beaux livres) a m 11 h • Conférence de Roger Lenglet, L’argent noir des syndicats - (Strada 2) 11 h • Film jeunesse, Le garçon qui ne voulait plus parler - (Strada 3) 16 h 30 • Débat Dénoncer, pourquoi ? Des auteurs jeunesse répondent : Murielle Szac, Gérard Dhotel, Michel Piquemal, Françoise Guyon - (Café Beaux livres) m m 11 h • Dialogue Paul Carta et Luciano Melis, Crimes temporels - (Café Beaux livres) 17 h • Film Villa Jasmin, de Ferid Boughedir, présenté par Serge Moati, auteur du roman m e 11 h 30 • Lectures de poésies : Sophie Braganti, Jeanne Bastide, Stéphane Dahan, éponyme ou Film Entre les murs, de Laurent Cantet - (Strada 3) 17 h • Rencontre-lectures : Bernard Jannin, Sarah Chiche, Théo Diricq - e Jean-Pierre Spilmont (éditions l’Amourier) - (Café Beaux livres) (Aquarium Médiathèque) 14 h • Débat Algérie, ceux qui sont restés : Benjamin Stora, Maïssa Bey, Yahia Belaskri, Pierre Joxe, Wassyla Tamzali - (Strada 1) 17 h 30 • Entretien : Pierre Michon, Le Roi vient quand il veut. Propos sur la littérature. Avec Pierre-Marc de Biaisi et Agnès Castiglione,en partenariat avec 14 h • Lecture croisée et entretien : John Berger et Maryline Desbiolles, le Magazine littéraire - (Strada 2) en partenariat avec le Magazine littéraire - (Strada 2) 17 h 30 • Rencontre avec Jean-Marie Guillon, Jean Norton Cru, témoin des tranchées - 14 h • Rencontre avec les jeunes auteurs sélectionnés pour le Prix (Café Beaux livres) Bourse de la Découverte organisé par la Fondation Prince Pierre de Monaco : Julien Capron, Valérie Boronad, Minh Tran Huy, Florence Noiville, Jérôme Lafargue, 18 h • Film La belle verte, de Coline Serreau - (Strada 1) Célia Houdart et Cécile Reyboz - (Strada 3) 18 h • Entretien avec Robert Mencherini, Provence Auschwitz - (Café Beaux livres) 14 h • CO² mon amour, émission de radio de Denis Cheissoux (France Inter) 19 h • Inauguration du 21e Festival en présence des invités - (Espace Littérature) enregistrée en direct du Festival : avec Jean Ziegler, Pierre Rabhi, 19 h • Film Les fantômes de Goya, de Milos Forman, scénario de Jean-Claude Carrière - Jean-Claude Carrière et Dominique Guillet - (Salle Léo Lagrange) (Strada 2) 14 h • Rencontre Des éditeurs engagés, Éditions Sulliver, Parole, Tirésias, 20 h • Avant-première du film Coluche, l’histoire d’un mec, d’Antoine de Caunes- (Strada 1) Yves Michel - (Café Beaux livres) 20 h • Film Attention danger travail, présenté par le réalisateur : Pierre Carles - (Strada 3) 14 h • Rencontre-lecture : Geneviève Fraisse, Le Privilège de Simone de Beauvoir - (Aquarium Médiathèque) 20 h 30 • Concert littéraire et lectures avec l’Orchestre Régional de Cannes - Provence-Alpes-Côte d’Azur - (Parc du Château – entrée gratuite) 15 h • Débat Kokopelli, graine de résistance : Dominique Guillet, Pierre Rabhi - (Salle Léo Lagrange) 21 h • Film La crise, de Coline Serreau - (Strada 2) 15 h • Rencontre Les AMAP : pour le maintien d’une agriculture paysanne : 22 h • Film Ulzhan, de Volker Schlöndorff, scénario de Jean-Claude Carrière : Grande soirée Yves Michel, Gaëtan Vallée et Claire Lamine - (Café Beaux livres) Tapis rouge pour Jean-Claude Carrière, présentée par Gérard Camy - (Strada 1) 15 h • Rencontre-lectures : Véronique Ovaldé, Martin Page et Nathalie Kuperman - Parmi les invités du Café littéraire : (Aquarium Médiathèque) Patrick Chamoiseau, Geneviève Brisac, Olivier Cena, Philippe de la Genardière, Jean-Paul 15 h 30 • Débat Le salarié est-il capital ? : Pierre Carles, Sylvain Rossignol, Dubois, Hugues Jallon, Guillaume Musso, Véronique Ovaldé, Martin Page, Yves Pagès, Patrick Herman, Roger Lenglet, Jean-Luc Touly - (Strada 2) Majid Rahnema, Serge Moati... Modérateurs des rencontres et débats : • PROGRAMME SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS. Jean-François Kahn, Weronika Zarachowicz (Télérama), Serge Moati (France 5), Pierre-Marc de Biasi (France Culture, Le Magazine littéraire), Aliette Armel (Le Maga- • Au Café littéraire et au Café Beaux livres, horaires indicatifs et liste partielle. zine littéraire), Denis Cheissoux (France Inter), Samuel Humez (France 2), Thierry Brun • L’accès aux conférences et débats de La strada est libre et gratuit (Politis), Véronique Corgibet, Roger Lenglet, Pascal Jourdana (l’Humanité), Gérard Camy, dans la limite des places disponibles. Accès handicapés. Jean-Claude Blachère, Loïc Thébaux, Stephan Bensa… 12 13
  8. 8. P Dimanche 5 octobre 14 h • Débat Utopiques les pacifistes ? : Jean-Claude Carrière, Christian Renoux, P r Irène Frain, Christophe Cousin, Alberto Muñoz Moncayo, Adaïr Lamprea - (Salle Léo Lagrange) r o 9 h 30 • Film Sophie Scholl, de Marc Rothemund - (Strada 2) 14 h • Entretien avec André-Jacques Holbecq, Dette publique : à qui profite le système ? - o g 10 h • Film jeunesse, Les étoiles filantes - (Strada 1) 10 h • Film documentaire, TransOccitan, d'Eric Eratostene - (Strada 3) (Café Beaux livres) g r 10 h • Grand entretien : Pierre Rabhi, Manifeste pour la Terre et l’Humanisme - (Salle 14 h • Rencontre-lectures : Pierre Péju et Véronique Olmi - (Aquarium Médiathèque) r 15 h • Débat Est-ce ainsi que les femmes vivent ? : Malika Mokeddem, Pierre Joxe, a Léo Lagrange) Maïssa Bey, Geneviève Fraisse, Henri-Pena Ruiz, Coline Serreau - (Strada 1) a m 10 h • Rencontre avec l'éditeur BD 6 Pieds sous Terre, la bande dessinée moderne : Jean-Christophe Lopez, éditeur, et les auteurs David Vandermeulen, Ambre, 15 h • Rencontre avec L'Olivier, un éditeur à contre-courant : Olivier Cohen, PDG des m m Marcel Couchaux, James, Paco Roca - (Aquarium Médiathèque) éditions de L'Olivier, et les auteurs Geneviève Brisac, John Berger, Véronique Ovaldé, Nadia Butaud, Martin Page, Marie-Cécile Kovacs et Nathalie Kuperman - (Strada 2) m e 10 h 15 • Rencontre Des écrivains voyageurs : Christophe Cousin, Bernard Boyer, Alain Sèbe - (Café Beaux livres) 15 h • Lecture-chant : Françoise Mingot-Tauran et César Gattégno, Impertinences, e chansons à lire, chansons à dire - (Café Beaux livres) 11 h • Débat et film Résister, toujours : Franck Pavloff, Pierre Joxe, Stéphane Mahieu, Bruno Fuligni, Michel Reynaud, David Vandermeulen, Ambre - (Strada 1) 16 h • Entretien : Jean Ziegler, La Haine de l’Occident - (Salle Léo Lagrange) 11 h • Lancement du Mouvement pour la Terre et l’Humanisme : Pierre Rabhi, 16 h • Rencontre avec l’artiste Isabelle Chemin, association Chemindessens, Texte, Jean Ziegler, Naomi Klein, Dominique Guillet, Coline Serreau, André Aschieri - handicap et nouvelles technologies - (Café Beaux livres) (Bastide du Parfumeur) 16 h 30 • Entretien : Majid Rahnema, La Puissance des pauvres - (Strada 2) 11 h • Entretien avec Véronique Olivares, Les Républicains espagnols pour témoins - 17 h • Conférence de Jean-François Kahn, Hugo, Zola, De Gaulle : 3 résistants - (Strada 1) (Café Beaux livres) 11 h 30 • Entretien avec Nella Bielski, C’était l’An 42... La Résistance Allemande - 17 h • Film Il Divo, de Paolo Sorrentino. Grand Prix du jury, Cannes 2008. (Strada 2) (Sortie nationale fin décembre 2008) - (Strada 3) 11 h 30 • Débat Des éditeurs... hors normes ? : Yves Pagès (Verticales), Hugues Jallon 17 h • Entretien : Jean-Pierre Berlan, OGM : la guerre au vivant - (Salle Léo Lagrange) (La Découverte, collection Zone), Ludovic Roguet (À Rebours), Frantz Olivié 17 h • Rencontre-lecture : Pierre Michon, Vies minuscules - (Aquarium Médiathèque) (Anacharsis) - (Strada 3) 18 h • Film Fool moon, de Jérôme L'Hotsky, présenté par Christophe Alévêque - (Strada 2) 11 h 30 • Débat École : les raisons de la colère ? : Luc Cédelle, Marie-Cécile Kovacs, Eddy Khaldi, Nadia Butaud, Henri Pena-Ruiz - (Salle Léo Lagrange) 19 h • Avant-première du film Coluche, l’histoire d’un mec, d’Antoine de Caunes - (Strada 1) 11 h 30 • Entretien avec Michel Nobles, Combattre l’illettrisme - (Café Beaux livres) 19 h • Film La belle verte, de Coline Serreau - (Strada 3) 11 h 45 • Hommage à Max Rouquette, écrivain occitan universel : Jean-Paul Creissac, 20 h • Film Le Charme discret de la bourgeoisie, de Luis Buñuel, Jean-Pierre Tardif, Julien Campredon - (Aquarium Médiathèque) scénario de Jean-Claude Carrière - (Strada 2) 14 h • Débat Rire pour résister : Christophe Alévêque, Xavier Gorce, Francky - (Strada 1) Parmi les invités du Café littéraire : 14 h • Entretien : Patrick Chamoiseau, Un Dimanche au cachot - (Strada 2) Paul Melki, Christophe Alévêque, Yahia Belaskri,, Philippe de la Genardière, Patrice 14 h • Rencontre avec des éditeurs jeunesse : Ricochet, Rouge safran, Le lutin malin, Le Pluyette, Colombe Schneck, Bernard Werber, Dominique Conil, Théo Diricq, Caryl Ferey, sablier, Bower, Autrement et Syros - (Strada 3) Virginie Ollagnier, Véronique Olmi... Modérateurs des rencontres et débats : Jean-François Kahn, Weronika Zarachowicz (Télérama), Serge Moati (France 5), • PROGRAMME SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS. Pierre-Marc de Biasi (France Culture, Le Magazine littéraire), Aliette Armel (Le Maga- • Au Café littéraire et au Café Beaux livres, horaires indicatifs et liste partielle. zine littéraire), Denis Cheissoux (France Inter), Samuel Humez (France 2), Thierry Brun (Politis), Véronique Corgibet, Roger Lenglet, Pascal Jourdana (l’Humanité), Gérard Camy, • L’accès aux conférences et débats de La strada est libre et gratuit dans la limite des places disponibles. Accès handicapés. Jean-Claude Blachère, Loïc Thébaux, Stephan Bensa… 14 15
  9. 9. C Concert littéraire l’Espace de l’Art Concret E o x n dans le parc du château p c Samedi 4 octobre 2008 à 20h30 À l’heure où les questions o e environnementales sont au coeur de nos préoccupations, cette s r exposition entend montrer les i modes de relation que nous, t contemporains, tissons avec la t Nature au sens large. i Au château o de Mouans-Sartoux n ENTRÉE GRATUITE à l'Espace de l'Art Concret sur présentation du ticket du Festival de 10 h à 19 h pendant les 3 jours du Festival s L e Festival du Livre de Mouans-Sartoux présente un concert avec l’Orchestre et visites guidées gratuites à 11 h 30 et 16 h. Régional de Cannes Provence-Alpes-Côte d’Azur (40 musiciens) sous la direction Tél. : 04 93 75 71 50 - Site : www.espacedelartconcret.fr de Philippe BENDER avec Philippe VOITURON et Marie-Françoise BONIN-ANTONINI. Découvrez aussi le parc du château réaménagé par le paysagiste Gilles CLÉMENT. AU PROGRAMME : Dimitri Chostakovitch : Symphonie de chambre, Opus 110A. Ludwig van Beethoven : musique de scène d’Egmont. Salvador Brotons : Percepcions percutides, double concerto pour percussions et orchestre à cordes… À l’espace Littérature et des lectures… Les républicains espagnols pour témoins Offert par le Conseil général des Alpes-Maritimes. « Un peuple qui ne connaît pas son passé est condamné à le revivre. » Cette exposition sur la guerre civile espagnole entraîne le public à la rencontre de ces « rouges » qui luttèrent contre le fascisme (nazi et franquiste) dans une France hésitante, où ils furent déterminés et déterminants. De nombreux documents inédits qui mettent en avant la parole des Oubliés de l’Histoire. Proposé par Les éditions Tirésias. 16 17
  10. 10. É Les éditions É d d i i t e de l’Olivier Mais c’est avec la fiction française que la maison rencon- tre ses succès les plus t e u u r F ondées en 1991 par Olivier Cohen avec le Seuil pour associé – et, plus tard, comme principal action- marquants. En 1994, Guillaume Le Touze obtient le prix Renau- r dot. La même année, le prix naire –, les éditions de l’Olivier trouvent d’emblée Novembre est attribué à Jean i leur cap : la littérature. Et leur méthode : une poli- tique des auteurs, exigeante et basée sur le long Hatzfeld. Suivront Florence Seyvos (Goncourt du i n terme. Premier roman), Geneviève Brisac (Femina), Agnès Desarthe (Prix du Livre Inter), Marie Desplechin, n v Dès ses débuts, l’Olivier s’appuie sur un groupe Jean-Paul Dubois, (Femina), Olivier Adam, Jakuta v i d’écrivains anglo-saxons dont la fidélité ne se démen- tira pas : Richard Ford, Jay McInerney, Raymond Alikavazovic, Véronique Ovaldé, Nathacha Appa- nah. i t Carver, Jamaica Kincaid, Michael Ondaatje, Will Self, Cependant qu’à la lisière de l’autofiction et de t é etc. l’art contemporain, Christophe Honoré, Jean-Hubert é À ce premier noyau vont s’ajouter des auteurs Gailliot, Patrick Bouvet, Jean-Yves Cendrey, Hélèna appartenant à la génération précédente, et qui on Villovitch, Olivier de Solminihac inventent des objets déjà à leur actif une œuvre importante : Cormac littéraires d’un genre nouveau. McCarthy, John Berger, Henry Roth, James Salter, Cette capacité de la maison à rassembler de jeunes Hubert Selby (et, plus récemment, Alice Munro). Ils auteurs s’affirme avec la présence de Nathalie Kuper- sont bientôt rejoints par de jeunes écrivains incar- man, Martin Page, et – en 2009 – Frédérique Clémen- nant une sorte de « relève de la garde ». Avec Jona- çon et Juliette Kahane, illustrant la volonté affirmée than Franzen, Jonathan Lethem, Rick Moody, Jeffrey de se situer au cœur de la vie littéraire française. Eugenides, Donald Antrim, Jonathan Safran Foer, Gary Shteyngart, Stewart O’Nan, Ali Smith, Rachel En 2005, une nouvelle ligne apparaît avec la revue Cusk, A.L. Kennedy, Adam Thirlwell, David Mitchell, penser/rêver et la collection d’essais qui lui est c’est toute une pléiade de nouveaux talents qui se rattachée : des textes intellectuellement enga- trouvent réunis sous le même toit. gés, qui décryptent l’époque à la lumière de la psychanalyse, des sciences humaines et de la L’Olivier commence aussi à explorer d’autres littérature. rivages. En témoignent Alexandre Ikonnikov, Vladi- mir Sorokine, Mian-Mian, Xu Xing, Sayed Kashua et D’autres ouvrages de non-fiction (Triomphe surtout Aharon Appelfeld : publié en 2004, Histoire de la vulgarité, de M.-V. Howlett, Rapports de d’une vie obtient le Médicis étranger et suscite un classe, de N. Butaud et M.-C. Kovacs) témoi- enthousiasme qui se répercute à l’échelle interna- gnent également du souci de contribuer à tionale (10 titres d’Aharon Appelfeld ont été édités l’analyse critique de la société, en cohérence par l’Olivier entre 2004 et 2008, dont 4 directement avec la ligne « littéraire » de l’Olivier. en poche). 18 19
  11. 11. C 5e Prix de l’Inédit o n Festival du Livre - Actes Sud - Le Monde c Le Prix de l’Inédit récompense un manuscrit non publié à ce jour. o Le lauréat obtient sa publication par les éditions Actes Sud. u Ce concours littéraire a révélé Jack Boland pour Revers de r mémoire en 2004, Virginie Langlois, Les Sabliers du temps, L 2005, Dominique Conil, En Espérant la guerre, 2008. s Le Jury : composé d’auteurs, Franck Pavloff, Malika Mokeddem, e Colette Guedj et René Frégni, t et de critiques littéraires. L Présidé par Franck Pavloff. Délibérations et attribution é du Prix jeudi 2 octobre. d i t Voix libres i L’édition née du Festival o n L a collection Voix Libre laisse une trace tangible, à partager avec le public, des rencontres, débats, conférences avec les auteurs. En partenariat avec les éditions de l’Aube, le Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur et Télérama. Quatre ouvrages sont aujourd’hui disponibles : • Être humain ? d’Albert Jacquard, transcription de sa conférence donnée en 2004. • La Part du colibri, l’espèce humaine face à son devenir de Pierre Rabhi, conférence donnée en 2005. • Toujours la vie invente de Gilles Clément, conférence donnée en 2006. • Est-ce ainsi que les femmes vivent ? Collectif : Malika Mokkedem, Benjamin Stora, Maïssa Bey, Pierre Joxe, Geneviève Fraisse, Henri Pena Ruiz, Françoise Seligmann. 20 21
  12. 12. P r Le cinéma Programmation P r o comme écriture Tapis rouge o g r La projection de films et documentaires liés au thème donne lieu à des débats en présence de réalisateurs, d'acteurs, de spécialistes du monde pour Jean-Claude Carrière g r cinématographique. Les invités cinéma du Festival ont en commun leur enga- a gement et leur citoyenneté appliqués à leur art et s’entretiennent sur leur travail • L’insoutenable légereté de l’être de Philip Kaufman a m d’écriture cinématographique. Vendredi 3 octobre, 18 h m m • Le tambour de Volker h Schlöndorff m e • La Strada Un complexe culturel cinéma-médiathèque Vendredi 3 octobre, 21 • Les fantômes de Goya de Milos Forman e Samedi 4 octobre, 19 h de 2 500 m2, situé en plein coeur de la ville. Le cinéma La Strada avec ses trois salles de • Ulzhan deoctobre, Schlöndorff tapis rouge Volker c 80, 170 et 300 places accueille, pendant les Samedi 4 22 h, soirée pour Jean-Claude Carrière en présence du c i trois jours du Festival du Livre et de l’écriture cinématographique, plus de 8 500 personnes scénariste i n pour assister aux débats et projections. • Le Charme discret de la bourgeoisie de Luis Buñuel n La salle est classée Art et Essai depuis 2004. é Cinémas La Strada : 04 92 92 20 13 Dimanche 5 octobre, 20 h é m La Médiathèque : 04 92 92 43 75 Et les projections de… m a I Il Divo de de Paolo Sorrentino a Jeudi 2 octobre, 20 h 30 (en avant-première) Soirée d’ouverture du festival I Villa Jasmin de Ferid Boughedir ou • Association Art et Essai En collaboration avec Lumières des Toiles Dimanche 5 octobre, 17 h Entre les murs de Laurent Cantet Samedi 4 octobre, 17 h de Mouans-Sartoux : I Entre les murs de Laurent Cantet I La belle verte de Coline Serreau Samedi 4 octobre, 18 h Lumières des Toiles Vendredi 3 octobre, 15 h (pour les lycéens) I Résister, toujours de Franck Pavloff Dimanche 5 octobre, 19 h D es longs métrages récents qui reflètent la diversité des cinématographies du Vendredi 3 octobre, 15 h (pour les lycéens) suivi d’une rencontre avec l’auteur-réalisateur I Coluche, l’histoire d’un mec d’Antoine de Caunes (en avant-première) monde, en particulier des films étrangers en V.O peu diffusés en France. Samedi 4 octobre, 20 h I Attention danger travail Dimanche 5 octobre, 19 h Au programme : de Pierre Carles • Rencontres et débats avec des professionnels, réalisateurs, acteurs, spécialistes Vendredi 3 octobre, 18 h I La Crise de Coline Serreau Samedi 4 octobre, 21 h du cinéma. Samedi 4 octobre, 20 h • Lumières sur docs : une programmation de 4 documentaires éclairée par des I Nos enfants nous accuseront I Sophie Scholl de Marc Rothemund Dimanche 5 octobre, 9 h 30 intervenants de qualité. de Jean-Paul Jaud (en avant première) • Pitchouns des Toiles : un programme pour donner aux enfants le goût du cinéma Vendredi 3 octobre, 21 h I TransOccitan d’Eric Erastotene Dimanche 5 octobre, 10 h en salle dès leur plus jeune âge et partager en famille émotions et découvertes. I Cautiverio... Otages en Colombie Documentaire présenté par le réalisateur I Fool moon de Jérôme L’Hotsky Renseignements et adhésions au 04 92 92 29 78 Alberto Muñoz Moncayo présenté par Christophe Alévêque Site : www.mouans-sartoux.net/ldt/ Samedi 4 octobre, 15 h 30 Dimanche 5 octobre, 18 h 22 23
  13. 13. P Programmation Les éditeurs invités E r s o g jeunesse Jedi PACA p a r L' association des éditeurs Jeunesse c • Les étoiles filantes en région PACA e a Quatre petites histoires se suivent pour dire m que chaque matin le monde est là, entre amitié, Cette association regroupe des ressources et des m diversité et amour, et il attend juste pour que l'on compétences afin de mieux faire connaître la créa- tion littéraire et artistique en région. J parte à sa découverte... e Elle comprend sept maisons : Le Sablier Éditions e Vendredi 3 octobre, 10 h 15, 11 h 15, 12 h 15, 13 h 30 (sur réservation par les établissements scolaires) (Forcalquier), les éditions du Ricochet (Nice), les u éditions Le Lutin malin (La Motte d'Aigues), les n c Samedi 4 octobre, 10 h Dimanche 5 octobre, 10 h éditions Vents d'ailleurs (La Roque d'Anthéron), les éditions Rouge Safran (Marseille), les éditions e i Picquier Jeunesse (Arles) et les éditions Bower s n • Les petites éclosions Jeunesse (Gémenos). s Aidée par la Région PACA, en 2009, elle a pour projet é Dans ce programme pour les plus petits de créer un réseau de diffusion dans les écoles. e m s’enchaînent trois films d’animations qui a retracent les aventures de Ruzz et Ben, pour finir sur l’histoire de Robert et de sa station ZOOM sur : d’éclosion fantastique... Vendredi 3 octobre, 9 h 15, 11 h 15, 12 h 15 (sur réservation par les établissements scolaires) Samedi 4 octobre, 10 h • Le garçon qui ne voulait plus parler Jeunesse Mohammed, dit Memo, vit avec sa mère et sa petite soeur dans un village kurde dans l'est de la Turquie. Les ouvrages d'Autrement Jeunesse repo- Son père travaille en Hollande. Inquiet par les sent tous sur une idée simple - presque une Éditeur pionnier (le premier, il y a plus de 20 ans, nouvelles des troubles qui sévissent au pays, il décide évidence : les enfants sont des êtres à publier des polars aux enfants !), Syros fonde de faire venir toute la famille à Rotterdam. Memo doit pensants, doués d'intelligence, capables de sa notoriété sur une politique éditoriale militante, ressentir des émotions fortes, complexes, de audacieuse et multiple : albums, contes, docu- alors s'adapter à cette nouvelle vie. se poser des questions fondamentales… mentaires intergénérationnels, nombreuses Vendredi 3 octobre, 9 h 15, 13 h 30 C'est à ces individus à part entière que la collections de romans... Sa volonté : proposer (sur réservation par les établissements scolaires) maison d’édition s’adresse ; c'est aussi aux à tous les publics, des ouvrages de grande adultes qu'ils seront et qui penseront, imagi- qualité, des livres qui comptent et pour long- Samedi 4 octobre, 11 h neront et façonneront le monde de demain. temps. 24 25

×