SlideShare une entreprise Scribd logo

Le Progressiste n° 2169

1  sur  12
Télécharger pour lire hors ligne
Le Progressiste
             1 euro                 mercredi 23 mars 2011 - N° 2169



        “La chance de la Martinique
        c’est le travail des Martiniquais”           Hebdomadaire du PPM - Fondateur : Aimé Césaire
                                 - Aimé CESAIRE




MERCI À TOUS NOS CANDIDATS
 AMPLIFIONS LE MOUVEMENT POUR UNE
   MARTINIQUE NOUVELLE ! (PP.2 À 5 puis 12)




                            Johnny HAJJAR (FFce 3)             Jocelyn REGINA (FFce 8)




                             Luc de GRANDMAISON              Louis MARIE-SAINTE
                                    (FFce 4)                       (Ducos)

  « Le Progressiste » est disponible en librairies, grandes surfaces et stations-service. Réclamez-le.
              Sur Radio EKLA, 102 FM tous les dimanches à midi, Serge LETCHIMY
AU SOMMAIRE
- CENTRE HOSPITALIER (P.6) - KOUTT ZEPON (PP.10 ET 11)

« LES MEILLEURS SPÉCIALISTES DES AFFAIRES MARTINIQUAISES SONT LES
MARTINIQUAIS EUX-MÊMES » (DR ALIKER)
EDITO
       CHANGER LA PRATIQUE POLITIQUE DANS CE PAYS !

                                        PPM est un humanisme poussé            nales qui, nous en sommes
                                        et guidé par le souffle vivifiant et   convaincus, se concluront par la
                                        éclairé de son guide suprême           victoire éclatante de tous les
                                        Aimé CESAIRE. Le PPM est et            candidats PPM et de ses al-
                                        a toujours été le rempart contre
                                        toutes les injustices et tous les      liés, engagés dans ce combat
                                        dénis de notre société, le rem-        pour la dignité, la responsabi-
                                        part du Peuple Martiniquais.           lité, lʼémancipation du peuple
                                        Alors forcément, sans user dʼar-       et de la nation martiniquaise
                                        tifices, sans employer de leurres,     et pour que prévale une poli-
                                        le parti se positionne naturelle-      tique de la morale et de
                                        ment dans le conscient et lʼin-        lʼéthique.
                                        conscient        de       lʼhomme
                                        Martiniquais, pour devenir sa na-
                                        ture profonde, sa nature propre.       Louis MARIE-SAINTE, Johnny
                                        Cʼest cela qui dérange et génère       HAJJAR, Luc de GrandMaison,
                                        cette hargne farouche de ceux          Jean Claude JABOL, Jocelyn
      e défendre de soi même et         qui ne pensent finalement quʼà         RÉGINA, Yolène LARGEN-MA-

S     se hisser au niveau de
      lʼévénement que sont ces
élections du 27 mars 2011, tels
                                        leur intérêt propre, à leur carrière
                                        politique ou encore à leur hypo-
                                        thétique entrée dans lʼhistoire de
                                        ce Pays.
                                                                               RINE, Fred DERNE, Marie
                                                                               Frantz     THINOT,     Frédéric
                                                                               BUVAL, Arnaud RENE-CORAIL
sont les problématiques et les                                                 seront vainqueurs au soir du
enjeux auxquels devront répon-                                                 27 mars, pour que change la
dre les femmes et les hommes            Car, au delà de lʼenjeu politique      pratique politique dans ce pays
de la démocratie agissante, de          incontournable de la mise en
lʼidéologie vivace, de lʼéthique                                               et que cesse ce «  culte de la
                                        place de la Collectivité de Marti-     personnalité » indigne de notre
affirmée, de la volonté sereine         nique, et du choix du personnel
du grand et noble Parti Progres-        appelé à lʼappliquer, il sera ques-    Peuple. Ils seront vainqueurs
siste Martiniquais.                     tion de morale et dʼéthique,           avec tous ceux qui pensent
Nous remercions tous les élec-          dʼhonneur et de respect et de          quʼil est temps de passer à
teurs et électrices  qui, le di-        méthode.                               autre chose, de construire une
manche 20 mars, ont porté leurs                                                Martinique Nouvelle, avec de
suffrages sur les candidats du
parti Progressiste Martiniquais.                                               nouvelles méthodes débarras-
                                        Et pour cela il nʼy a quʼun moyen
Tous ces hommes et ces                  : « élever le débat, le débat po-      sées du populisme et du clien-
femmes qui ont fait preuve de           litique, le débat idéologique. »       télisme, avec pour boussole
courage, de persévérance et de                                                 lʼintérêt général des Martini-
don de soi pour défendre des                                                   quais.
idées et des valeurs. Notre score       Au lieu de cela, nous nʼavons as-
à ce premier tour des cantonales        sisté, ahuris, à la persistance        La victoire du Pays tout entier
démontre lʼancrage dans le peu-         dans les manœuvres démago-
ple et la justesse de nos idées,        giques et alliances contre na-         est au bout de nos efforts et de
ce malgré la défaite de notre va-       ture, à lʼenlisement dans lʼinfect,    nos convictions, sans fanfaron-
leureux et héroïque camarade            à la recherche effrénée et fébrile     nerie, sans triomphalisme ni
Fred à Sainte Marie. Certains en        de coups perfides (coups bas,          excès de confiance. Alors nous
font des gorges chaudes, mais           coups foireux, coups tordus)           devons plus que jamais au PPM
pli ta pli tris ! Et cela ne doit pas   pour satisfaire lʼappétit gargan-      nous retrousser les manches,
masquer lʼavancée du PPM                tuesque dʼun ego surdimen-             pour travailler, travailler davan-
entre 2004 et 2011. Lʼanalyse           sionné, insatiable, nʼhésitant pas
des chiffres démontrera la pro-         à créer et à entretenir une atmo-      tage, convaincre le plus grand
gression de notre Parti lorsque         sphère délétère de suspicion, de       nombre de la justesse de nos
nos bruyants adversaires recu-          méfiance, de médisance et de           idées, de la nécessité de travail-
lent partout, confirmant leur in-       mensonges, faisant fi de lʼimpor-      ler à la responsabilité de ce pays
capacité à se faire élire hors de       tance des enjeux ramenés sys-          car, comme nous lʼa dit le doc-
leur leader …                           tématiquement à une personne,          teur ALIKER, « les meilleurs
                                                                               spécialistes des affaires mar-
Depuis sa création, le PPM sʼest Est venu le moment de rendre
résolument attaché à défendre gorge et de restituer les mandats                tiniquaises sont les martini-
le destin falsifié de tous les lais- usurpés ! Voilà pourquoi il nous          quais eux même».
sés pour compte, tous les ex- semble quʼau-delà de lʼenjeu po-
ploités de systèmes iniques et litique primordial, il y a cette di-                       Le 23 mars 2011
avilissants, pour les rétablir dans mension morale particulière que                       Didier Laguerre
leurs droits et leur dignité. Le revêtent ces élections canto-                 Secrétaire Général du PPM
                                Le Progressiste - Page 2 - mercredi 23 mars 2011
CANTONALES
            AMPLIFIER LES RESULTATS AU 2E TOUR !

                                                   meute       déchaînée, ses comparses de circonstance !
                                                   nos représentants, Oui, nous pouvons le dire : notre
                                                   calmement, lucide- message est entendu, notre
                                                   ment, sereinement, message est compris ! La popu-
                                                   ont défendu leur lation sait faire preuve de discer-
                                                   bilan, présenté leur nement quand elle doit faire ses
                                                   projet en sollicitant les choix. Depuis 2010, elle a déli-
                                                   suffrages des élec- bérément choisi ceux avec les-
                                                   teurs. Ils ont été com- quels elle peut échanger, ceux
                                                   pris  ! Ils ont été
                                                   entendus  ! Les chif- en qui elle a confiance, ceux qui
                                                   fres sont là pour lʼat- humblement se mettent à sa dis-
                                                   tester. A Rivière position, ceux qui sont à son
        Serge LETCHIMY au bureau de vote           Salée, aux Trois- écoute, ceux qui sont son rem-
                                                   Ilets, au Vauclin, à part contre toute forme de forfai-
Comme on le redoutait, avec un Ducos, au Marigot, à Robert II, ture et de tromperie. Ceux qui la
taux de participation de 35,5% ils ont posé lʼempreinte du Parti comprennent ; et surtout, ceux
qui est en net recul par rapport de manière indélébile sur les qui entreprennent, ceux qui pro-
aux cantonales de 2004 pour les consciences et la réalité des ci- posent, ceux qui innovent, ceux
mêmes cantons, lʼabstention a toyens de ces municipalités.                   qui parlent emploi, travail, for-
remporté le 1er tour de ces élec- Au François, à Trinité, à La- mation, développement écono-
tions  ! Lassitude, agacement, mentin II, à Schœlcher I et II, mique. Ceux qui donnent la
démotivation… autant dʼélé- ceux qui partagent notre idéal du parole à ceux à qui on lʼavait
ments que devront prendre en vivre-ensemble, du travailler-en-
compte nos fins analystes poli- semble, du construire-ensemble, confisquée, ceux qui donnent
tiques locaux pour tenter dʼexpli- réunis sou la fraternelle bannière voix aux sans-voix, ceux avec
quer     la    désaffection       de dʼune «  Martinique nouvelle  », lesquels ont doit faire peuple car
lʼélectorat.                                                                 ils sont Le Peuple.
                                      assurent vaillamment les fonda-
                                      tions de lʼédifice de liberté que
Quoi quʼil en soit, les résultats de nous préconisons.                       Alors, que dire ? Quʼil faut tout
ce premier tour de scrutin per-                                              simplement, tout naturellement,
mettent dʼesquisser une pre-                                                 dans un «  mouvement  », un
mière approche  : sur les 23                                                 geste républicain, ,donner toute
cantons, seuls 4 candidats ont                                               sa valeur à un acte qui nʼest pas
été élus (MM. Lucien ADENET,                                                 banal : ALLER VOTER et FAIRE
Guy ANNONAY, Bruno-Nestor                                                    VOTER, sans prêter lʼoreille aux
AZEROT, Marcellin NADEAU),                                                   ragots et autres contrevérités, en
les 19 autres devant repasser                                                son âme et conscience. Donner
devant les électeurs le 27 mars.                                             tout son sens à votre vote du
Ces résultats, ,dans leur globa-                                             premier tour et lʼamplifier.
lité, mettent en évidence le bon                                             Lʼamplifier pour le consolider. Le
comportement des candidats                                                   consolider pour lʼinscrire dura-
progressistes dans tous les can-                                             blement dans la mémoire des
tons où ils se présentaient, à                                               actes symboliques.
lʼexception de Sainte-Marie 1 où
notre vaillant camarade Fred                Le vote de Johnny HAJJAR         Le 27 mars 2011, donnons-nous
LORDINOT, face à une coalition
haineuse et vindicative, est Tout cela pour dire que les ré- la main et soyons un instant les
tombé les armes à la main, gar- sultats de ce 1er tour nous don- femmes et les hommes de la
dant le front haut pour porter di- nent en toute objectivité, avec le simple communauté nègre qui
gnement les valeurs dʼéthique, sens de la mesure qui nous ca- ont décidé de regarder ensem-
de courage, de travail, de soli- ractérise, de sérieux, de réels ble demain ; ce demain qui est
darité qui sont lʼessence du Parti espoirs pour le 2nd tour, quand, riche de tous les lendemains. Ce
Progressiste Martiniquais. Il en en face, nous pouvons assister demain qui sera ce que nous
est de même de notre camarade à la déroute dʼun RDM en capi- avons décidé quʼil soit ! Un de-
Christian LAPOUSSINIERE à lotade à qui il ne reste plus, main de solidarité et de frater-
Sainte-Marie 2.                       après avoir tiré ses feux de dé- nité.
                                      tresse, quʼà sʼen remettre pieds
A Fort-de-France, face à la et poings liés au bon vouloir de                                          Scipion
                                Le Progressiste - Page 3 - mercredi 23 mars 2011
CANTONALES
 RÉSULTATS 1ER TOUR




Le Progressiste - Page 4 - mercredi 23 mars 2011
CANTONALES




Le Progressiste - Page 5 - mercredi 23 mars 2011
CENTRE HOSPITALIER
         LE DÉSENGAGEMENT DU CONSEIL GÉNÉRAL
          UN PRINCIPE TRANSFORMÉ EN MODE DE GOUVERNANCE !

      e Conseil Général affiche               lʼhôpital Georges Fouche pour        sident Serge Letchimy.

L     depuis quelques temps un
      désengagement sans pré-
cédent, sur bon nombre dʼopé-
                                              5M€ et le soutien de 2M€ ap-
                                              porté pour permettre de déblo-
                                              quer la situation vis-à-vis des
                                                                                   Renier ses engagements et
                                                                                   compromettre ainsi la mise en
                                                                                   œuvre de projets essentiels pour
rations       essentielles    au              fournisseurs et de livrer des mé-    lʼavenir du pays est déjà en soi
développement de la Martinique.               dicaments et autres produits de      irresponsable. Le faire au motif
Ainsi, alors que lʼavenir du CHU              première nécessité à lʼhôpital.
                                                                                   dʼun mini- plan de relance qui ne
nécessite une mobilisation au-                Quand on sait que dans le
                                                                                   vise- et la communication déve-
delà de ce qui est normalement                même temps le Conseil Général
                                                                                   loppée en atteste- quʼà le faire
pratiqué, le Conseil Général se               adopte sur dʼautres dossiers et
retire du projet de mise aux                  notamment celui du TCSP le           passer pour le sauveur de lʼéco-
normes parasismiques de lʼhôpi-               même désengagement coupa-            nomie martiniquaise, est indé-
tal Pierre Zobda-Quitman. Ce ne               ble pour une somme de 22M€!          cent. Faut-il rappeler le niveau
sont pas moins de 10M€ qui                    Il y a de quoi être interpellé sur   de celui de la Région ? 320 M€
font aujourdʼhui défaut dans                  cette remise en question affec-      et surtout la méthode participa-
le plan de financement dʼun                   tant un projet présentant des        tive qui a frappé les esprits et
montant total de 169M€, mena-                 risques graves de dégagement         permis de fédérer mairies,
çant dʼaggraver la situation de               dʼoffice, si les investisse-         EPCI… dans cette opération
déficit du CHU.                               ments ne sont pas réalisés           ambitieuse.
A lʼheure où le séisme qui a                  dans les délais prescrits par        Quant à la prétendue volonté de
frappé le Japon émeut la terre                lʼEurope.                            la Région de ne pas intégrer les
entière tant les pertes humaines              Que penser dès lors des an-
                                                                                   projets du Conseil Général au
sont lourdes suite au tsunami,                nonces fracassantes du Prési-
                                                                                   plan de relance, cela relève de
sans même parler de la menace                 dent du Conseil Général,
                                                                                   la pure fantaisie et de la ten-
nucléaire qui plane, nous                     mobilisant en toute hâte pour un
sommes concernés par un enjeu                 plan de relance, sorti de nulle      dance victimaire bien connue de
essentiel, préserver la capacité              part, 35M€ qui ne sauraient          son Président.
dʼintervention du CHU an cas de               trouver leur origine ailleurs que    Ce sont autant dʼéléments qui
catastrophe majeure, dont nous                dans la réaffectation de sommes      militent pour un changement
savons que nous nʼen serons                   dédiées aux projets sus men-         de gouvernance au Conseil
pas éternellement épargnés.                   tionnés !?                           Général.
La Région a confirmé en plé-                  Cette façon de faire mérite dʼêtre
nière son accompagnement à                    dénoncée, tant elle démontre                                     L.J.
hauteur de 16,9 M€ sur ce pro-                lʼaveuglement du Président
jet. Cette intervention est déci-             Claude Lise dans sa lutte contre
dée après le rachat au CHU de                 le Conseil Régional et son Pré-

 FINANCEMENT DU PLATEAU TECHNIQUE DU CHU

          Etat :                                                     36,08 M€
          Conseil Régional:                                          16,9 M€
          Conseil général :                                          0,0€
          FEDER :                                                    34,6 M€
          Vente Hôpital FOUCHE:                                      5 M€
          Prêt bancaire :                                            82 M€


                                     Le Progressiste - Page 6 - mercredi 23 mars 2011

Contenu connexe

Tendances (7)

Le progressiste n° 2144
Le progressiste n° 2144Le progressiste n° 2144
Le progressiste n° 2144
 
Le progressiste n° 2102
Le progressiste n° 2102Le progressiste n° 2102
Le progressiste n° 2102
 
Le progressiste n° 2112 16pages
Le progressiste n° 2112 16pagesLe progressiste n° 2112 16pages
Le progressiste n° 2112 16pages
 
Le progressiste n° 2083
Le progressiste n° 2083Le progressiste n° 2083
Le progressiste n° 2083
 
Le progressiste n° 2107
Le progressiste n° 2107Le progressiste n° 2107
Le progressiste n° 2107
 
Le progressiste n° 2086
Le progressiste n° 2086Le progressiste n° 2086
Le progressiste n° 2086
 
Le progressiste n° 2100
Le progressiste n° 2100Le progressiste n° 2100
Le progressiste n° 2100
 

En vedette

En vedette (6)

Le Progressiste n°2262
Le Progressiste n°2262Le Progressiste n°2262
Le Progressiste n°2262
 
Sa fet n 18
Sa fet n 18Sa fet n 18
Sa fet n 18
 
Le guide du militant progressiste
Le guide du militant progressisteLe guide du militant progressiste
Le guide du militant progressiste
 
Sa ki fet n° 16 du 06 au 11 juin 2011
Sa ki fet n° 16  du  06  au 11 juin 2011Sa ki fet n° 16  du  06  au 11 juin 2011
Sa ki fet n° 16 du 06 au 11 juin 2011
 
Le Progressiste n° 2180
Le Progressiste n° 2180Le Progressiste n° 2180
Le Progressiste n° 2180
 
Le progressiste n° 2134
Le progressiste n° 2134Le progressiste n° 2134
Le progressiste n° 2134
 

Similaire à Le Progressiste n° 2169

Leprogressiste2226
Leprogressiste2226Leprogressiste2226
Leprogressiste2226Jo Anis
 
Le Progressiste n° 2122
Le Progressiste n° 2122Le Progressiste n° 2122
Le Progressiste n° 2122guest7b6b16
 
Le Progressiste n° 2122
Le Progressiste n° 2122Le Progressiste n° 2122
Le Progressiste n° 2122guest7b6b16
 
Le Progressiste n° 2122
Le Progressiste n° 2122Le Progressiste n° 2122
Le Progressiste n° 2122guest7b6b16
 
Le Progressiste n° 2122
Le Progressiste n° 2122Le Progressiste n° 2122
Le Progressiste n° 2122guest7b6b16
 
Discours de politique générale du Premier ministre, Manuel Valls - 8 avril 2014
Discours de politique générale du Premier ministre, Manuel Valls - 8 avril 2014Discours de politique générale du Premier ministre, Manuel Valls - 8 avril 2014
Discours de politique générale du Premier ministre, Manuel Valls - 8 avril 2014FactaMedia
 
Communique Ensemble pour une Martinique Nouvelle soutient la candidature de ...
Communique  Ensemble pour une Martinique Nouvelle soutient la candidature de ...Communique  Ensemble pour une Martinique Nouvelle soutient la candidature de ...
Communique Ensemble pour une Martinique Nouvelle soutient la candidature de ...Louis-Joseph Manscour
 
Discours de Carole Delga à Martres-Tolosane
Discours de Carole Delga à Martres-TolosaneDiscours de Carole Delga à Martres-Tolosane
Discours de Carole Delga à Martres-TolosaneJeremie7
 

Similaire à Le Progressiste n° 2169 (20)

Leprogressiste2226
Leprogressiste2226Leprogressiste2226
Leprogressiste2226
 
Le progressiste n° 2109
Le progressiste n° 2109Le progressiste n° 2109
Le progressiste n° 2109
 
2225
22252225
2225
 
Le Progressiste n° 2122
Le Progressiste n° 2122Le Progressiste n° 2122
Le Progressiste n° 2122
 
Le progressiste n° 2122
Le progressiste n° 2122Le progressiste n° 2122
Le progressiste n° 2122
 
Le Progressiste n° 2122
Le Progressiste n° 2122Le Progressiste n° 2122
Le Progressiste n° 2122
 
Le Progressiste n° 2122
Le Progressiste n° 2122Le Progressiste n° 2122
Le Progressiste n° 2122
 
Le Progressiste n° 2122
Le Progressiste n° 2122Le Progressiste n° 2122
Le Progressiste n° 2122
 
Le progressiste n° 2118
Le progressiste n° 2118Le progressiste n° 2118
Le progressiste n° 2118
 
Le progressiste n° 2094
Le progressiste n° 2094Le progressiste n° 2094
Le progressiste n° 2094
 
Le progressiste n° 2117
Le progressiste n° 2117Le progressiste n° 2117
Le progressiste n° 2117
 
Le progressiste n° 2084
Le progressiste n° 2084Le progressiste n° 2084
Le progressiste n° 2084
 
Discours de politique générale du Premier ministre, Manuel Valls - 8 avril 2014
Discours de politique générale du Premier ministre, Manuel Valls - 8 avril 2014Discours de politique générale du Premier ministre, Manuel Valls - 8 avril 2014
Discours de politique générale du Premier ministre, Manuel Valls - 8 avril 2014
 
Communique Ensemble pour une Martinique Nouvelle soutient la candidature de ...
Communique  Ensemble pour une Martinique Nouvelle soutient la candidature de ...Communique  Ensemble pour une Martinique Nouvelle soutient la candidature de ...
Communique Ensemble pour une Martinique Nouvelle soutient la candidature de ...
 
Le progressiste n° 2097
Le progressiste n° 2097Le progressiste n° 2097
Le progressiste n° 2097
 
Le progressiste n° 2089
Le progressiste n° 2089Le progressiste n° 2089
Le progressiste n° 2089
 
Tribune LJM
Tribune LJMTribune LJM
Tribune LJM
 
Charte udi modem
Charte udi modemCharte udi modem
Charte udi modem
 
Le progressiste n° 2081
Le progressiste n° 2081Le progressiste n° 2081
Le progressiste n° 2081
 
Discours de Carole Delga à Martres-Tolosane
Discours de Carole Delga à Martres-TolosaneDiscours de Carole Delga à Martres-Tolosane
Discours de Carole Delga à Martres-Tolosane
 

Plus de Parti Martiniquais

Plus de Parti Martiniquais (19)

Sa fet n 15 30 mai au 3 juin 2011
Sa fet n 15   30 mai au 3 juin 2011Sa fet n 15   30 mai au 3 juin 2011
Sa fet n 15 30 mai au 3 juin 2011
 
Sa fet n 15 30 mai au 3 juin 2011
Sa fet n 15   30 mai au 3 juin 2011Sa fet n 15   30 mai au 3 juin 2011
Sa fet n 15 30 mai au 3 juin 2011
 
Le progressiste n° 2179
Le progressiste n° 2179Le progressiste n° 2179
Le progressiste n° 2179
 
Sa fèt n° 14 du 23 au 28 mai 2011
Sa fèt n° 14 du 23 au 28 mai 2011Sa fèt n° 14 du 23 au 28 mai 2011
Sa fèt n° 14 du 23 au 28 mai 2011
 
Sa fèt n° 14 du 23 au 28 mai 2011
Sa fèt n° 14 du 23 au 28 mai 2011Sa fèt n° 14 du 23 au 28 mai 2011
Sa fèt n° 14 du 23 au 28 mai 2011
 
Sa fet n°13 du 16 au 21 mai 2011
Sa fet n°13  du  16 au 21   mai 2011Sa fet n°13  du  16 au 21   mai 2011
Sa fet n°13 du 16 au 21 mai 2011
 
Sa fet n°13 du 16 au 21 mai 2011
Sa fet n°13  du  16 au 21   mai 2011Sa fet n°13  du  16 au 21   mai 2011
Sa fet n°13 du 16 au 21 mai 2011
 
Sa fet n°13 du 16 au 21 mai 2011
Sa fet n°13  du  16 au 21   mai 2011Sa fet n°13  du  16 au 21   mai 2011
Sa fet n°13 du 16 au 21 mai 2011
 
09 au 14 mai 2011 sa fet
09 au 14 mai 2011 sa fet09 au 14 mai 2011 sa fet
09 au 14 mai 2011 sa fet
 
Le Progressiste n° 2175
Le Progressiste n° 2175 Le Progressiste n° 2175
Le Progressiste n° 2175
 
La collectivite unique de martinique
La collectivite unique de martiniqueLa collectivite unique de martinique
La collectivite unique de martinique
 
Le progressiste n° 2172
Le progressiste n° 2172Le progressiste n° 2172
Le progressiste n° 2172
 
Le progressiste n° 2143
Le progressiste n° 2143Le progressiste n° 2143
Le progressiste n° 2143
 
Le progressiste n° 2140
Le progressiste n° 2140Le progressiste n° 2140
Le progressiste n° 2140
 
Le Progressiste n° 2139
Le Progressiste n° 2139Le Progressiste n° 2139
Le Progressiste n° 2139
 
Le progressiste n° 2133
Le progressiste n° 2133Le progressiste n° 2133
Le progressiste n° 2133
 
Le progressiste n° 2132
Le progressiste n° 2132Le progressiste n° 2132
Le progressiste n° 2132
 
Le progressiste n° 2130 final
Le progressiste n° 2130 finalLe progressiste n° 2130 final
Le progressiste n° 2130 final
 
Le progressiste n° 2120
Le progressiste n° 2120Le progressiste n° 2120
Le progressiste n° 2120
 

Le Progressiste n° 2169

  • 1. Le Progressiste 1 euro mercredi 23 mars 2011 - N° 2169 “La chance de la Martinique c’est le travail des Martiniquais” Hebdomadaire du PPM - Fondateur : Aimé Césaire - Aimé CESAIRE MERCI À TOUS NOS CANDIDATS AMPLIFIONS LE MOUVEMENT POUR UNE MARTINIQUE NOUVELLE ! (PP.2 À 5 puis 12) Johnny HAJJAR (FFce 3) Jocelyn REGINA (FFce 8) Luc de GRANDMAISON Louis MARIE-SAINTE (FFce 4) (Ducos) « Le Progressiste » est disponible en librairies, grandes surfaces et stations-service. Réclamez-le. Sur Radio EKLA, 102 FM tous les dimanches à midi, Serge LETCHIMY AU SOMMAIRE - CENTRE HOSPITALIER (P.6) - KOUTT ZEPON (PP.10 ET 11) « LES MEILLEURS SPÉCIALISTES DES AFFAIRES MARTINIQUAISES SONT LES MARTINIQUAIS EUX-MÊMES » (DR ALIKER)
  • 2. EDITO CHANGER LA PRATIQUE POLITIQUE DANS CE PAYS ! PPM est un humanisme poussé nales qui, nous en sommes et guidé par le souffle vivifiant et convaincus, se concluront par la éclairé de son guide suprême victoire éclatante de tous les Aimé CESAIRE. Le PPM est et candidats PPM et de ses al- a toujours été le rempart contre toutes les injustices et tous les liés, engagés dans ce combat dénis de notre société, le rem- pour la dignité, la responsabi- part du Peuple Martiniquais. lité, lʼémancipation du peuple Alors forcément, sans user dʼar- et de la nation martiniquaise tifices, sans employer de leurres, et pour que prévale une poli- le parti se positionne naturelle- tique de la morale et de ment dans le conscient et lʼin- lʼéthique. conscient de lʼhomme Martiniquais, pour devenir sa na- ture profonde, sa nature propre. Louis MARIE-SAINTE, Johnny Cʼest cela qui dérange et génère HAJJAR, Luc de GrandMaison, cette hargne farouche de ceux Jean Claude JABOL, Jocelyn e défendre de soi même et qui ne pensent finalement quʼà RÉGINA, Yolène LARGEN-MA- S se hisser au niveau de lʼévénement que sont ces élections du 27 mars 2011, tels leur intérêt propre, à leur carrière politique ou encore à leur hypo- thétique entrée dans lʼhistoire de ce Pays. RINE, Fred DERNE, Marie Frantz THINOT, Frédéric BUVAL, Arnaud RENE-CORAIL sont les problématiques et les seront vainqueurs au soir du enjeux auxquels devront répon- 27 mars, pour que change la dre les femmes et les hommes Car, au delà de lʼenjeu politique pratique politique dans ce pays de la démocratie agissante, de incontournable de la mise en lʼidéologie vivace, de lʼéthique et que cesse ce «  culte de la place de la Collectivité de Marti- personnalité » indigne de notre affirmée, de la volonté sereine nique, et du choix du personnel du grand et noble Parti Progres- appelé à lʼappliquer, il sera ques- Peuple. Ils seront vainqueurs siste Martiniquais. tion de morale et dʼéthique, avec tous ceux qui pensent Nous remercions tous les élec- dʼhonneur et de respect et de quʼil est temps de passer à teurs et électrices  qui, le di- méthode. autre chose, de construire une manche 20 mars, ont porté leurs Martinique Nouvelle, avec de suffrages sur les candidats du parti Progressiste Martiniquais. nouvelles méthodes débarras- Et pour cela il nʼy a quʼun moyen Tous ces hommes et ces : « élever le débat, le débat po- sées du populisme et du clien- femmes qui ont fait preuve de litique, le débat idéologique. » télisme, avec pour boussole courage, de persévérance et de lʼintérêt général des Martini- don de soi pour défendre des quais. idées et des valeurs. Notre score Au lieu de cela, nous nʼavons as- à ce premier tour des cantonales sisté, ahuris, à la persistance La victoire du Pays tout entier démontre lʼancrage dans le peu- dans les manœuvres démago- ple et la justesse de nos idées, giques et alliances contre na- est au bout de nos efforts et de ce malgré la défaite de notre va- ture, à lʼenlisement dans lʼinfect, nos convictions, sans fanfaron- leureux et héroïque camarade à la recherche effrénée et fébrile nerie, sans triomphalisme ni Fred à Sainte Marie. Certains en de coups perfides (coups bas, excès de confiance. Alors nous font des gorges chaudes, mais coups foireux, coups tordus) devons plus que jamais au PPM pli ta pli tris ! Et cela ne doit pas pour satisfaire lʼappétit gargan- nous retrousser les manches, masquer lʼavancée du PPM tuesque dʼun ego surdimen- pour travailler, travailler davan- entre 2004 et 2011. Lʼanalyse sionné, insatiable, nʼhésitant pas des chiffres démontrera la pro- à créer et à entretenir une atmo- tage, convaincre le plus grand gression de notre Parti lorsque sphère délétère de suspicion, de nombre de la justesse de nos nos bruyants adversaires recu- méfiance, de médisance et de idées, de la nécessité de travail- lent partout, confirmant leur in- mensonges, faisant fi de lʼimpor- ler à la responsabilité de ce pays capacité à se faire élire hors de tance des enjeux ramenés sys- car, comme nous lʼa dit le doc- leur leader … tématiquement à une personne, teur ALIKER, « les meilleurs spécialistes des affaires mar- Depuis sa création, le PPM sʼest Est venu le moment de rendre résolument attaché à défendre gorge et de restituer les mandats tiniquaises sont les martini- le destin falsifié de tous les lais- usurpés ! Voilà pourquoi il nous quais eux même». sés pour compte, tous les ex- semble quʼau-delà de lʼenjeu po- ploités de systèmes iniques et litique primordial, il y a cette di- Le 23 mars 2011 avilissants, pour les rétablir dans mension morale particulière que Didier Laguerre leurs droits et leur dignité. Le revêtent ces élections canto- Secrétaire Général du PPM Le Progressiste - Page 2 - mercredi 23 mars 2011
  • 3. CANTONALES AMPLIFIER LES RESULTATS AU 2E TOUR ! meute déchaînée, ses comparses de circonstance ! nos représentants, Oui, nous pouvons le dire : notre calmement, lucide- message est entendu, notre ment, sereinement, message est compris ! La popu- ont défendu leur lation sait faire preuve de discer- bilan, présenté leur nement quand elle doit faire ses projet en sollicitant les choix. Depuis 2010, elle a déli- suffrages des élec- bérément choisi ceux avec les- teurs. Ils ont été com- quels elle peut échanger, ceux pris  ! Ils ont été entendus  ! Les chif- en qui elle a confiance, ceux qui fres sont là pour lʼat- humblement se mettent à sa dis- tester. A Rivière position, ceux qui sont à son Serge LETCHIMY au bureau de vote Salée, aux Trois- écoute, ceux qui sont son rem- Ilets, au Vauclin, à part contre toute forme de forfai- Comme on le redoutait, avec un Ducos, au Marigot, à Robert II, ture et de tromperie. Ceux qui la taux de participation de 35,5% ils ont posé lʼempreinte du Parti comprennent ; et surtout, ceux qui est en net recul par rapport de manière indélébile sur les qui entreprennent, ceux qui pro- aux cantonales de 2004 pour les consciences et la réalité des ci- posent, ceux qui innovent, ceux mêmes cantons, lʼabstention a toyens de ces municipalités. qui parlent emploi, travail, for- remporté le 1er tour de ces élec- Au François, à Trinité, à La- mation, développement écono- tions  ! Lassitude, agacement, mentin II, à Schœlcher I et II, mique. Ceux qui donnent la démotivation… autant dʼélé- ceux qui partagent notre idéal du parole à ceux à qui on lʼavait ments que devront prendre en vivre-ensemble, du travailler-en- compte nos fins analystes poli- semble, du construire-ensemble, confisquée, ceux qui donnent tiques locaux pour tenter dʼexpli- réunis sou la fraternelle bannière voix aux sans-voix, ceux avec quer la désaffection de dʼune «  Martinique nouvelle  », lesquels ont doit faire peuple car lʼélectorat. ils sont Le Peuple. assurent vaillamment les fonda- tions de lʼédifice de liberté que Quoi quʼil en soit, les résultats de nous préconisons. Alors, que dire ? Quʼil faut tout ce premier tour de scrutin per- simplement, tout naturellement, mettent dʼesquisser une pre- dans un «  mouvement  », un mière approche  : sur les 23 geste républicain, ,donner toute cantons, seuls 4 candidats ont sa valeur à un acte qui nʼest pas été élus (MM. Lucien ADENET, banal : ALLER VOTER et FAIRE Guy ANNONAY, Bruno-Nestor VOTER, sans prêter lʼoreille aux AZEROT, Marcellin NADEAU), ragots et autres contrevérités, en les 19 autres devant repasser son âme et conscience. Donner devant les électeurs le 27 mars. tout son sens à votre vote du Ces résultats, ,dans leur globa- premier tour et lʼamplifier. lité, mettent en évidence le bon Lʼamplifier pour le consolider. Le comportement des candidats consolider pour lʼinscrire dura- progressistes dans tous les can- blement dans la mémoire des tons où ils se présentaient, à actes symboliques. lʼexception de Sainte-Marie 1 où notre vaillant camarade Fred Le vote de Johnny HAJJAR Le 27 mars 2011, donnons-nous LORDINOT, face à une coalition haineuse et vindicative, est Tout cela pour dire que les ré- la main et soyons un instant les tombé les armes à la main, gar- sultats de ce 1er tour nous don- femmes et les hommes de la dant le front haut pour porter di- nent en toute objectivité, avec le simple communauté nègre qui gnement les valeurs dʼéthique, sens de la mesure qui nous ca- ont décidé de regarder ensem- de courage, de travail, de soli- ractérise, de sérieux, de réels ble demain ; ce demain qui est darité qui sont lʼessence du Parti espoirs pour le 2nd tour, quand, riche de tous les lendemains. Ce Progressiste Martiniquais. Il en en face, nous pouvons assister demain qui sera ce que nous est de même de notre camarade à la déroute dʼun RDM en capi- avons décidé quʼil soit ! Un de- Christian LAPOUSSINIERE à lotade à qui il ne reste plus, main de solidarité et de frater- Sainte-Marie 2. après avoir tiré ses feux de dé- nité. tresse, quʼà sʼen remettre pieds A Fort-de-France, face à la et poings liés au bon vouloir de Scipion Le Progressiste - Page 3 - mercredi 23 mars 2011
  • 4. CANTONALES RÉSULTATS 1ER TOUR Le Progressiste - Page 4 - mercredi 23 mars 2011
  • 5. CANTONALES Le Progressiste - Page 5 - mercredi 23 mars 2011
  • 6. CENTRE HOSPITALIER LE DÉSENGAGEMENT DU CONSEIL GÉNÉRAL UN PRINCIPE TRANSFORMÉ EN MODE DE GOUVERNANCE ! e Conseil Général affiche lʼhôpital Georges Fouche pour sident Serge Letchimy. L depuis quelques temps un désengagement sans pré- cédent, sur bon nombre dʼopé- 5M€ et le soutien de 2M€ ap- porté pour permettre de déblo- quer la situation vis-à-vis des Renier ses engagements et compromettre ainsi la mise en œuvre de projets essentiels pour rations essentielles au fournisseurs et de livrer des mé- lʼavenir du pays est déjà en soi développement de la Martinique. dicaments et autres produits de irresponsable. Le faire au motif Ainsi, alors que lʼavenir du CHU première nécessité à lʼhôpital. dʼun mini- plan de relance qui ne nécessite une mobilisation au- Quand on sait que dans le vise- et la communication déve- delà de ce qui est normalement même temps le Conseil Général loppée en atteste- quʼà le faire pratiqué, le Conseil Général se adopte sur dʼautres dossiers et retire du projet de mise aux notamment celui du TCSP le passer pour le sauveur de lʼéco- normes parasismiques de lʼhôpi- même désengagement coupa- nomie martiniquaise, est indé- tal Pierre Zobda-Quitman. Ce ne ble pour une somme de 22M€! cent. Faut-il rappeler le niveau sont pas moins de 10M€ qui Il y a de quoi être interpellé sur de celui de la Région ? 320 M€ font aujourdʼhui défaut dans cette remise en question affec- et surtout la méthode participa- le plan de financement dʼun tant un projet présentant des tive qui a frappé les esprits et montant total de 169M€, mena- risques graves de dégagement permis de fédérer mairies, çant dʼaggraver la situation de dʼoffice, si les investisse- EPCI… dans cette opération déficit du CHU. ments ne sont pas réalisés ambitieuse. A lʼheure où le séisme qui a dans les délais prescrits par Quant à la prétendue volonté de frappé le Japon émeut la terre lʼEurope. la Région de ne pas intégrer les entière tant les pertes humaines Que penser dès lors des an- projets du Conseil Général au sont lourdes suite au tsunami, nonces fracassantes du Prési- plan de relance, cela relève de sans même parler de la menace dent du Conseil Général, la pure fantaisie et de la ten- nucléaire qui plane, nous mobilisant en toute hâte pour un sommes concernés par un enjeu plan de relance, sorti de nulle dance victimaire bien connue de essentiel, préserver la capacité part, 35M€ qui ne sauraient son Président. dʼintervention du CHU an cas de trouver leur origine ailleurs que Ce sont autant dʼéléments qui catastrophe majeure, dont nous dans la réaffectation de sommes militent pour un changement savons que nous nʼen serons dédiées aux projets sus men- de gouvernance au Conseil pas éternellement épargnés. tionnés !? Général. La Région a confirmé en plé- Cette façon de faire mérite dʼêtre nière son accompagnement à dénoncée, tant elle démontre L.J. hauteur de 16,9 M€ sur ce pro- lʼaveuglement du Président jet. Cette intervention est déci- Claude Lise dans sa lutte contre dée après le rachat au CHU de le Conseil Régional et son Pré- FINANCEMENT DU PLATEAU TECHNIQUE DU CHU  Etat :                                                   36,08 M€  Conseil Régional:                            16,9 M€  Conseil général : 0,0€  FEDER : 34,6 M€  Vente Hôpital FOUCHE: 5 M€  Prêt bancaire : 82 M€ Le Progressiste - Page 6 - mercredi 23 mars 2011
  • 7. POLITIQUE RÉPONSE À MONSIEUR ALFRED MARIE JEANNE Monsieur Alfred MARIE-JEANNE Député de Martinique Président du MIM Cité Pomponne 97211 RIVIERE PILOTE Fort-de-France, le 17 mars 2011 Objet : audits de la gestion de la Région Martinique Monsieur le Député, Jʼaccuse réception de votre courrier du 16 mars 2011 me proposant un débat autour de lʼaudit de la gestion de la Région Martinique. Le but pour la nouvelle équipe régionale était de faire un état des lieux objectif pour informer, en toute transparence, le peuple martiniquais et mettre en œuvre la nouvelle politique pour laquelle elle a été élue. La campagne des élections régionales, étant close depuis le 21 mars 2010, je vous saurais gré de faire parve- nir vos observations et vos suggestions à lʼauditeur, le cabinet Jérôme Dupuis, choisi en toute neutralité dans le respect des procédures réglementaires en vigueur. Pour ce qui me concerne, je suis ouvert à toute contribution de votre part pour éviter de reproduire les erreurs du passé, et accompagner la Martinique vers un progrès partagé. Je vous prie dʼagréer, Monsieur le Député, lʼexpression de mes salutations distinguées. Serge Letchimy Député de Martinique Président du conseil régional CATHERINE CONCONNE RÉTABLIT LA VÉRITÉ COMMUNIQUE DE PRESSE CATHERINE CONCONNE RÉTABLIT LA VÉRITÉ SUR LES PROPOS QUI LUI SONT PRÊTÉS PAR MONSIEUR LISE Depuis quelques jours, Claude LISE, secrétaire général du RDM se plait, tel un amoureux éconduit à répéter à chaque occasion que jʼau- rais tenu des propos extrêmement bienveillants à son égard, allant jusquʼà parler, il semblerait, de « mon attachement fidèle à sa per- sonne ». Face à ces allégations, je me vois contrainte de rétablir à la fois contexte et vérité. Dʼaprès certaines indications, ces propos sortis de leur contexte auraient été tenus dans mes fonctions de Secrétaire Générale par intérim du PPM en 2004. En effet, Monsieur Lise ayant choisi de célébrer ses 25 ans pas- sés en politique avait convié son Parti, le PPM, à une manifes- tation à la Villa Chanteclerc. En tant que Secrétaire Générale par intérim, disciplinée, jʼai eu donc à prononcer au nom de mon Parti un discours qui allait de pair avec la célébration dédiée à un éminent camarade du PPM. Quoi de plus normal au nom de mes fonctions dʼavoir des propos bienveillants ? Je me permets donc de dénoncer cette utilisation éhontée et indigne de mes propos par un personnage in- vesti de telles responsabilités dans une démarche que je trouve profondément de mauvaise foi. Fort-de-France, le 16 mars 2011 Catherine CONCONNE Secrétaire générale Adjointe du PPM Le Progressiste - Page 7 - mercredi 23 mars 2011
  • 8. PAROLES CITOYENNES QUEL EST L'INTÉRÊT DE CETTE EMPOIGNADE À PROPOS D'UN AUDIT ? ous sommes en plein fallait «fouté mwen déwo» ; gars ; la dernière étant son ab- N dans le psychédélisme ; quel est lʼintérêt de cette empoignade à propos dʼun audit, Nous lui avons pardonné dʼavoir empêché notre équipe de Foot de participer aux tournois natio- sence de la liste des régionales malgré le zèle quʼil déploya dans le RMC. Cʼest la parole dʼun expert naux qui pour lui étaient colonia- Jʼaccuse AMJ dʼavoir essayé contre celle dʼun non expert qui listes, impérialistes et racistes. dʼentraîner le peuple martini- en plus est le fautif dénoncé Nous avons considéré comme quais dans un article néo colo- dans le rapport. une boutade sans importance ce nial dont il connaissait les quʼil a répondu, après avoir fait tenants et les aboutissants, Est-ce à ce niveau que doit se échouer lʼélection dʼElisabeth au contresens du Manifeste de jouer le sort des martiniquais ? Conseil Général, à un journaliste 1998, en faisant croire au peuple A-t-on vraiment besoin dʼun en disant comme Duvalier, dic- que cʼétait lʼautonomie ; audit pour savoir que Marie- tateur haïtien « je suis candidat Je lʼaccuse dʼavoir été absent à Jeanne gérait la Région comme au pouvoir suprême». lʼAssemblée Nationale le jour de sa propriété personnelle ? A-t-on lʼajout de lʼalinéa 3 à lʼarticle 72. besoin dʼaudit pour savoir quʼil Cʼest nous qui lʼavons créé et Je lʼaccuse dʼavoir accepté le fait pourfendait ceux qui lui faisaient lʼavons établi dans sa démarche accompli, notre inexistence en de lʼombre ? Parlons du sort fait mégalo maniaque. tant que peuple constitutionnel- à tous ces directeurs dʼorga- lement établi. nismes qui lui tenaient tête. Indépendantiste il le fut certaine- ment à une certaine époque Alors les démentis dʼun audit ap- Il leur a diminué les subventions jusquʼà ce quʼil se débarrasse de paraissent comme billevesées jusquʼà ce quʼils soient obligés Pulvar pour accéder à la Région. par rapport au geste de vrais ré- de jeter lʼéponge. Chaben est un volutionnaires sʼétant fourvoyés, gars que je respecterai toujours Arrogant et sʼoctroyant le statut un geste quʼa fait le Hamas, un sur le plan personnel, car il le de seul chef, il le fut certaine- geste quʼa fait Simon Bolivar, un mérite vu ses antécédents sco- ment en allant sans en avertir les geste quʼa fait Mao Tsé Toung, laires et universitaires qui ont ja- autres membres de lʼespace in- un geste quʼa fait même Fidel lonné son parcours et dont nous, dépendantiste signer lʼAlliance Castro, faire son autocritique, les plus petits de Rivière Pilote , de la carpe et du Lapin de lʼautocritique de sa démarche. avons pris de la graine. Mais Basse-Terre. Cela est beaucoup plus impor- cʼest nous les premiers fautifs de tant quʼune Conférence de lʼavoir placé dans une bulle ir- Dieu sur terre il se crut en su- presse de bas étage. réelle qui a gonflé son Ego : pervisant tous les services du Que le peuple sache quʼactuel- Conseil Régional. lement ceux qui lui veulent ob- Nous lʼavons appelé Chaben par jectivement du bien sont les affection alors quʼil est en réalité Et lʼaudit ne fait que dénoncer militants du PPM et ses alliés. mulâtre fils de chabine et de une situation que nous connais- Ils font des erreurs ? Qui nʼen fait blanc. sions déjà ; alors je dois plaindre pas ? combien en ont fait les pa- Nous lui avons pardonné de les autres mouvements indé- triotes ! Il faut offrir aux martini- nous avoir fait croire que lʼEu- pendantistes dʼavoir fait fi de quais des élus à la hauteur de rope était le loup jusquʼà ce quʼil tous ces défauts simplement lʼestime que lʼon porte à ce peu- préside les instances des RUP. pour obtenir une place dans les ple. Nous lui avons pardonné de instances dirigeantes du pays. sʼêtre présenté à la députation Je plains Malsa dʼavoir courbé Max Dufrénot alors quʼil nous avait dit que si ja- lʼéchine après avoir subi maintes mais il se présentait un jour, il et maintes humiliations de ce Le Progressiste - Page 8 - mercredi 23 mars 2011
  • 9. MAP : LE RETOUR NON A LA SUPERCHERIE DE L’HEGEMONIE e Mouvement des Autono- doivent sʼeffacer devant la né- peut y avoir dʼennemis. Des L mistes et des Progressistes qui a beaucoup contribué à la clarification des enjeux des cessité absolue de barrer la route au PPM dʼautant plus dan- gereux quʼil trouve de plus en concurrents, des adversaires. Pas des ennemis. Cette logique dʼexclusion qui tient de la lo- consultations populaires   de jan- plus lʼadhésion des Martiniquais. gique guerrière ne peut être to- vier 2010 a pour vocation pre- Les coalisés veulent constituer lérée. En ce qui nous concerne, mière de participer de manière une sorte de Front Républicain. nous nʼavons pas dʼennemis constructive à la réflexion sur Voilà lʼaffaire  ! Les candidats dans notre pays. lʼavenir de la Martinique. Il se présentés par « Ensemble pour fixe, en particulier, pour mission une Martinique Nouvelle » ne Reste que le MAP soutient que de réfléchir avec tous les démo- respecteraient pas les valeurs dans le contexte de la nouvelle crates qui le souhaitent à un vé- républicaines.  Tout sauf Let- collectivité unique, il est néces- ritable projet de société. Celui-ci chimy. Cʼest très exactement le saire que la fusion,  dont il ne doit permettre dʼexercer pleine- raisonnement appliqué en faut pas sous- estimer les diffi- ment et collectivement la res- France au Front National.   cultés, doit se faire avec des As- ponsabilité. semblées tirant dans le même Immoral, inacceptable. Affligeant sens et qui partagent la même Le MAP considère que le débat plus encore de constater que conception de la  gouvernance électoral est dʼabord lʼaffaire des lʼactuel Président du Conseil Gé- et de lʼavenir de notre pays. organisations politiques et il néral- dont on peut ne pas par- Lʼenjeu de lʼélection se situe à avait choisi de ne pas sʼexprimer tager les nouvelles positions ce niveau et pas ailleurs. à lʼoccasion des élections canto- politiques tout en considérant nales. Il se trouve que le tour pris quʼil est un authentique démo- Il faut arrêter avec la super- par la campagne le contraint à crate- renonce à ses principes cherie de lʼhégémonie du intervenir. Pour la raison princi- pour conserver son fauteuil. PPM. pale que ses membres sont convaincus que le temps est Il y aura bientôt vingt (20) ans Lʼanalyse objective, non parti- venu dʼimposer dans notre quʼil préside le Conseil Général. sane, du paysage politique éta- pays la morale  en politique. Belle longévité  ! Mais plus ou blit que cʼest une contre-vérité moins consciemment, poussé flagrante. Ne nous  y attardons Peut-être peut-on admettre pas. Allons à lʼessentiel. quʼen période électorale certains par ses nouveaux amis, il finit arrangements soient pris avec la par se laisser effleurer par lʼidée Lʼessentiel est que les partis po- vérité mais il doit y avoir une li- que cʼest son bien propre. litiques partout dans le monde mite  : ne pas accepter que Le démocrate pourrait se souve- ont pour objectif principal –cʼest soient bafoués   les principes dé- nir que lʼun des principes essen- du moins ce que disent les poli- mocratiques fondamentaux. Tel tiels des régimes démocratiques tistes- de conquérir et dʼexercer est, hélas !, le cas aujourdʼhui. est lʼalternance,   meilleur rem- le pouvoir. Le PPM et plus large- part contre la pensée unique et ment « Ensemble pour une Mar- Inquiets, on peut le comprendre, les gouvernances autoritaires. tinique Nouvelle » entend, donc, du probable résultat des élec- Elle sʼest produite au Conseil que le peuple martiniquais lui tions, le RDM, le MIM et leurs al- Régional et ses bienfaits ont  été donne les moyens dʼappliquer la liés ont décidé de diaboliser immédiatement perceptibles, fai- politique de responsabilisation et le   PPM. Ils appellent à lʼunité sant ressortir les graves ca- de développement harmonieux de toutes les organisations quel rences – cʼest un   euphémisme- de notre société. que soit leur positionnement po- de lʼancienne équipe. Les coali- litique. Indépendantistes sec- sés veulent faire du Conseil Gé- Elle est  indispensable à la sur- taires ou tolérants, Autonomistes néral une forteresse pour vie de notre peuple et sʼexer- de plus ou moins longue date, résister à lʼennemi ; le mot a, dit- cera, rappelons-le, dans le cadre Assimilationnistes farouchement on, été prononcé. dʼune démocratie dotée de attachés au statut départemen- contre-pouvoirs et laissant une tal, peu importe. Les diver- Insupportable raisonnement  ! totale liberté dʼexpression à lʼop- gences même essentielles Aujourdʼhui, à la Martinique, il ne position. Le Progressiste - Page 9 - mercredi 23 mars 2011
  • 10. ***KOUTT ZEPON***KOUTT ZEPON***KOUTT ZEPON*** UNE CONFERENCE DE PRESSE DU MIM AUX FORTS ASPECTS D’AVIS D’OBSEQUES avec Lise au balcon de son hôtel de deux heures dʼun combat sur très très particulier de lʼAvenue des le ring du Squash auront été Caraïbes comme arbitre. vains. La famille indépendan- tiste, parents amis et alliés est … Triste et pathétique image dʼun à terre. remake très réussi du « Radeau de la Méduse ». Un fort relent de Vaincue par sa longue errance, ses fin programmée dʼune mission notoires manques de courage et politique bien éphémère dont les une pensée à lʼidéologie frêle, ané- « Ils sont venus, ils sont tous là derniers spasmes bourrés de miée, et boiteuse. Le cortège sʼest quand ils ont entendu la nou- haine et de mauvaise foi se sont réuni et la longue procession de- velle….ils vont mourirrrrr ces fait entendre. vrait sʼébranler avec des étapes qui Partis ». Cʼest lʼimpression quʼils Une cible, une seule et dans cette sʼappellent 20 et 27 mars. Lʼavis dif- ont laissé pour une conférence vendetta en règle, ils bénéficient fusé depuis le Squash par les fa- de presse réunissant tous les lar- pour cette noble tâche dʼun com- milles CNCP, RDM, MIM, PALIMA gués de lʼhistoire (Boutrin,…), plice bien singulier  : lʼactuel loca- et MODEMAS vous informe de la les abonnés à lʼéchec taire du Conseil Général. Quoi dire tenue des ultimes veillées organi- (Palima/CNCP) et les désormais de ce spectateur stérile aux bras sées sous la forme de meeting par- déboussolés du MIM. croisés mais à la langue bien veni- tout où «  Ensemble pour une meuse et à la conscience «  va- Martinique Nouvelle  » est candi- Depuis que la maison de Cluny leur riante  »  ? Lʼoubli et le manque date, partout, partout. a signifié leur éviction, ils sont in- élémentaire de loyauté comme consolables et tous les efforts pour toutes vertus ayant résisté à sa Selon les dernières volontés du redonner de lʼoxygène à une pen- longue vie politique émaillée de défunt : pas de larmes, pas de re- sée bien terne, une idéologie bien MOI et de JE. Une vie politique bien grets. en berne et le vide bien sidéral trouble, au final, pour un abonné à Que la joie et la gaité règnent ! dʼune posture ont été vains. lʼusage du Kleenex – je prends, je Le grand chef, dans un dernier sur- me sers et je jette – quʼil convien- saut pour sauver lʼhonneur tente un dra de « retraiter » au plus tôt. dernier artifice : provoquer en duel, Fonmi Wouj Serge Letchimy. Le rendez-vous Mais finalement, le constat est est donné  : place de la Savane unanime : les efforts surhumains Nous avons reçu UN TRAITRE AUX ABOIS QUI SE RIDICULISE ! C. Lise continue de parler du « néo-PPM » ; le Dr ALIKER persiste et signe : « Le PPM a fait le bon choix : Serge LETCHIMY est lʼhomme de la situation ».Le Dr Aliker serait-il un membre actif du « néo-PPM » ? Ab- surdité ! Le Père de la nation martiniquaise (Aimé CESAIRE), le Secrétaire général du PPM (Camille DAR- SIERES), le Président honoraire du PPM (Pierre ALIKER), les militants du PPM ont fait le choix de S. Letchimy pour diriger le PPM ; les Martiniquais ont décidé de le porter à la tête de la Ville Capitale et ensuite à la direction de la Région. Le peuple martiniquais constate que S. Letchimy, avec une équipe solide, fait un travail considérable pour faire avancer la nation martiniquaise vers plus de responsabilité. Et pourtant, celui qui a osé trahir le PPM et Aimé Césaire de son vivant prétend que S. Letchimy a fait « re- culer la Martinique de 50 ans ». Lamentable ! Qui a fait de lui un député, un sénateur, un président de Conseil Général à lʼépoque où on croyait quʼil était un PPM sincère ? Cʼest tout simplement pitoyable ! Diaboliser le président du PPM, se mettre à la remorque de Marie-Jeanne, faire des alliances avec les indé- pendantistes (MIM, Palima, CNCP, MODEMAS), soutenir la Droite contre son ancien parti le PPM, condamne celui qui nʼest guidé que par la haine de celui quʼil considère comme  un petit nègre coolie de Trénelle. Honteux ! Le PPM décide de ne pas présenter de candidat contre David ZOBDA au Lamentin ; que fait le traître, bien- tôt retraité ? Il soutient le candidat du MIM Marie-Sainte et prétend que cʼest une alliance naturelle. Incroya- ble ! La haine du PPM et de son président peut-elle expliquer un tel comportement ? La réponse des Martiniquais et des Lamentinois sera cinglante ! La jalousie et la bêtise peuvent rendre fou ! Pour lʼheure, le peuple condamne ceux qui nʼont pas encore compris –comme lʼa dit Catherine CONCONNE- que la messe est dite ! Les traîtres à la retraite, scande le peuple. Un militant révolté et indigné Le Progressiste - Page 10 - mercredi 23 mars 2011
  • 11. ***KOUTT ZEPON***KOUTT ZEPON***KOUTT ZEPON*** LA DESCENTE AUX ENFERS DU MIM ET PLUS LARGEMENT DU CAMP DIT «PATRIOTIQUE » Les faits sont là ! Aucun 2008 MUNICIPALES : Lise NʼGuela  : 1  295 doute possible, la longue voix descente aux enfers est 2011 : cette même Lise NʼGuela : 499 voix entamée et cette défaite Total de la perte : - 796 voix !!!! cuisante aux Régionales nʼa fait que mettre à jour Je ne mʼattarderai même pas sur les tentatives avor- le côté éphémère des tées de candidats sur plusieurs cantons à Sainte-Marie postures politiques sans par exemple … On se rend bien compte, à moins dʼêtre fond, sans doctrine réelle aveugle et sourd, que la manœuvre ne paye plus et et à lʼattachement singu- que le caudillo, en perte de vitesse, nʼa plus la force à lier à un homme, un seul. lui tout seul de « râler » tout ce beau monde par le bras, Sʼil faisait bon plastron- la tête. ner il y a quelques an- Je ne mʼattarderai pas non plus sur la déculottée des nées sur les Régionales de 2010 au cours de laquelle des « histo- performances de ce camp, aujourdʼhui certains de- riques » 74 000 et quelques voix, on en soit ramené vraient sʼinquiéter de lʼétat … de décomposition avan- à compter quelques dizaines de milliers en moins. cée du phénomène. Je ne mʼattarderai pas plus sur le score négligeable re- Parlons déjà de Rivière-Pilote, fief annoncé et cueilli par la liste MIM aux dernières municipales à Fort- citadelle imprenable du MIM et comparons les de-France  faisant passer leur camp de 10 à 2 résultats : sièges !!!! 2004 : Lucien Adenet : 4 188 voix 2011 : ce même Lucien Adenet : 2930 voix Et même en ayant été brusquement augmenté en nom- Total de la perte : - 1 258 voix !!!! bre des frères ennemis du PALIMA, rien nʼy fait et la Si on analyse les espoirs portés sur Trinité et le la- seule candidate quʼils se promettaient de porter au pa- bour incessant du MIM sur ce canton : nier de la mariée une fois élue nʼa pas pu convaincre. 2008 MUNICIPALES : Alain Rapon : 1 150 voix Malgré les déclarations en lʼespoir « mal papaye » sur 2011 : ce même Alain Rapon : 780 voix les médias de Rolande Grubo, ce dimanche, Luc de Total de la perte : - 370 voix !!!! Grandmaison assurera de manière magistrale le re- Même constat sur le canton du François : tour du canton 4 à la maison de Trénelle. 2008 MUNICIPALES (liste conduite par Fran- cine Carius) : 2 716 voix La route quʼils se promettaient tous de « barrer » au 2011 : Marie-Hélène Léotin : 357 voix Parti dʼAimé Césaire prend désormais des airs Total de la perte : - 2 359 voix !!! dʼautoroute vers…. lʼenfer du chemin de Damas. Il convient de sʼattarder également sur la décon- venue aux Trois-Ilets de la candidate MIM : Fonmi Wouj PLAN DE RELANCE DU CONSEIL GENERAL : UN PLAN PAR MOI, POUR MOI ET AVEC MOI Lancé dans une « kouss couri » effrénée avec Serge Letchimy qui lui a fait la magistrale démonstration quʼen période de crise, il ne suffisait pas de passer son temps à chigner, voilà que notre « variant » de service élabore UN PLAN DE RELANCE. Le plagiat de vocabulaire ris- quant de trop se voir, il lʼintitule « Plan de soutien au BTP ». Et voilà des initiatives partout. Mais regardez bien ce plan, car il en a intrigué plus dʼun. Ce sont simple- ment des travaux du Conseil Général. De banals travaux tels que doivent les conduire toutes les collectivités sur leur patrimoine routier et immobilier. De lʼévidence même, élémentaire !!! Surtout quant on sait que ces tra- vaux étaient attendus de longue date, de très longue date. Souvent des choses dʼune élémentaire simplicité à réaliser, telles les portes à changer de la Bibliothèque Schoelcher pourries depuis 10 ans (!!!). Mais souvent en politique, tout est question dʼhabillage et de mar- keting !! An véglaj, quoi !!!!! Le Progressiste - Page 11 - mercredi 23 mars 2011
  • 12. COMMUNIQUE DE PRESSE Le Parti Progressiste Martiniquais remercie tous les électeurs et électrices qui, le dimanche 20 mars, ont porté leurs suffrages sur ses candidats. Dans le cadre du groupe « Ensemble pour une Martinique Nouvelle », le Comité National du PPM réuni le 21 mars 2011 apporte son soutien et appelle à voter le dimanche 27 mars en faveur de : Louis MARIE-SAINTE : canton de Ducos Johnny HAJJAR : canton de Fort de France3 Luc de Grand Maison : canton de Fort de France4 Jean Claude JABOL : canton de Fort de France 6 Jocelyn RÉGINA : canton de Fort de France 8 Yolène LARGEN-MARINE: canton de Schoelcher 1 Fred DERNE : canton de Schoelcher 2 Marie Frantz TINOT : canton du François 2 Frédéric BUVAL : canton de Trinité Arnaud RENE-CORAIL : canton de trois ilets Le 27 mars 2011, pour le second tour des élections cantonales, le PPM demande aux Martiniquais (es) de se mobiliser pour une gouvernance nouvelle et moderne au Conseil Général, afin de répondre aux grands défis de développement de la Martinique. Le Secrétaire Général Didier LAGUERRE Vous souhaitez adhérer au Parti Progressiste Martiniquais ? 1. Téléchargez le bulletin d’adhésion : http://www.ppm-martinique.fr/wp-content/uploads/2009/09/Bulletin-dadhésion-2006.pdf 2. Complétez-le 3. Renvoyez-le à : PPM – Ancien réservoir de Trénelle – 97200 Fort-de-France ou par Mail à contact@ppm-martinique.fr Visitez le site du PPM :http://www.ppm-martinique.fr COMITÉ DE RÉDACTION : Appel du « Progressiste » aux Militants, aux sympathisants, à tous les Démocrates qui lui ont toujours fait confiance. Daniel COMPERE imprimé par nos soins « Le Progressiste », organe du Parti Progressiste Martiniquais, a besoin de l’aide matérielle, Jeannie DARSIERES intellectuelle de tous les militants, démocrates et sympathisants. Nous les remercions d’envoyer leurs dons (à l’ordre du PPM), leurs articles et leurs suggestions au siège du PPM : Didier LAGUERRE - Ancien Réservoir de Trénelle - Fort-de-France. Directeur de la Publication : Daniel COMPERE Laurence LEBEAU d.compere@only.fr Serge SOUFFLEUR Téléphone du siège du PPM : 0596 71 88 01 Site Internet : www.ppm-martinique.fr Victor TISSERAND N° de CPPAP : 0511 P 11495 Le Progressiste - Page 12 - mercredi 23 mars 2011