SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  2
Télécharger pour lire hors ligne
(Dossier… LES BIBLIOTHÈQUES DANS L’ÉCONOMIE DE LA CONNAISSANCE ) 
Bibliothèques et économie(s) 
de la connaissance : quelles 
valeurs ? 
Si, de toute évidence, les bibliothèques sont un des acteurs de l’économie de la connaissance, reste à définir 
de laquelle il s’agit et pourquoi. Point de vue engagé de Lionel Maurel, cofondateur du collectif SavoirsCom1 
et membre du Conseil d’orientation stratégique de l’association La Quadrature du Net. 
C’est devenu un lieu commun de dire que nous 
avons basculé dans une économie de la connais-sance, 
mais cette mutation s’est fortement accé-lérée 
avec le développement des technologies 
numériques. Signe des temps, la capitalisation bour-sière 
de Google s’était hissée en février dernier au 
deuxième rang mondial1, en passant devant celle 
du groupe pétrolier Exxon (Apple occupant le pre-mier 
rang). Un vrai symbole de l’essor des entre-prises 
ayant misé sur le « capitalisme cognitif », 
selon l’expression de Yann Moulier Boutang2, par 
rapport aux firmes de l’âge industriel centrées sur 
l’exploitation des ressources rares. 
L’activité des bibliothèques universitaires est direc-tement 
affectée par cette évolution et cela n’est pas 
sans incidence sur les valeurs et principes à défendre 
collectivement par les professionnels du secteur. 
À première vue, les bibliothèques semblent natu-rellement 
placées du côté de l’accès à la connais-sance 
et de la diffusion des savoirs,mais cette vision 
des choses est trop réductrice pour cerner tous les 
enjeux de la question telle qu’elle se pose aujourd’hui. 
EXPLOITATION PRIVATIVE VS PARTAGE 
DU SAVOIR 
Car il existe en réalité deux économies de la connais-sance 
et de la culture, très différentes l’une de l’autre. 
La première – la plus visible – est centrée sur l’ex-ploitation 
privative du savoir et de la culture, incarnée 
par des firmes comme Apple, Google, Facebook, 
Amazon, de grands groupes d’édition scientifique 
ou des laboratoires, utilisant des titres de propriété 
intellectuelle (droit d’auteur,marques, brevets) pour 
capter et concentrer la valeur. L’autre économie de 
la connaissance est organisée au contraire autour 
de l’ouverture et du partage du savoir, avec des 
exemples comme ceux du logiciel libre, deWikipédia 
et des initiatives diverses oeuvrant pour le dévelop-pement 
de biens communs de la connaissance3. 
Ces deux économies s’appuient parfois l’une sur 
l’autre,mais il existe une tension etmême un conflit 
latent entre ces deux logiques, qui sera sans doute 
un des traits dominants du XXIe siècle. 
04 Ar(abes)ques N°76 OCTOBRE - NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014 
Ce qui se joue dans cet affrontement est un nouvel 
acte du «secondmouvement des enclosures», selon 
l’expression du juriste américain James Boyle, qui 
après avoir frappé les ressources naturelles, a touché 
à partir du XIXe siècle la connaissance4. L’information 
scientifique et technique a été progressivement tou-chée 
par cette tendance, jusqu’à aboutir à la situa-tion 
actuelle d’un marché dominé par un oligopole 
d’éditeurs scientifiques. L’augmentation exponen-tielle 
du coût des abonnements aux revues électro-niques 
en résultant place les bibliothèques 
universitaires et de recherche dans une situation 
complexe qui brouille les valeurs défendues jusqu’ici 
par les professionnels de l’information. 
VERROUILLEURS VS DONNEURS D’ACCÈS 
En effet, les bibliothèques peuvent constituer un 
rouage à part entière de ce système d’enclosures 
sur le savoir et l’objectif consensuel de « donner 
accès à la connaissance » a profondément changé 
de nature avec le basculement dans l’environne-ment 
numérique. En contrôlant l’accès par les com-munautés 
qu’elles desservent aux ressources qu’elles 
acquièrent, les bibliothécaires se transforment de 
« donneurs d’accès » en « verrouilleurs d’accès ». 
Desservir un public donné revient à exclure les 
autres de l’accès à la ressource et une partie des 
compétences professionnelles mises en oeuvre par 
les bibliothécaires se sont reconfigurées autour de 
ces techniques de contrôle visant à garantir que les 
ressources cognitives restent rares dans un envi-ronnement 
d’abondance. 
Un geste accompli par l’activiste américain Aaron 
Swartz en 2011 a violemment mis en lumière les 
contradictions dans lesquelles cette situation plonge 
les bibliothèques et l’ensemble des professionnels 
de l’information. Profitant des codes d’accès qui lui 
étaient fournis par le Massachusetts Institute of 
Technology (MIT) à Harvard, Aaron Swartz télé-chargea 
plus de 4,5 millions d’articles scientifiques 
figurant dans la base de données JSTOR avec l’in-tention 
de les libérer sur Internet, dans le but de 
dénoncer les restrictions d’accès à la connaissance. 
[1] Nil Sanyas, « Google, 
deuxième capitalisation 
boursière entre Apple et 
Exxon », Next INpact, 
11/02/2014 : 
www.nextinpact.com/news/ 
85867-google-deuxieme-capitalisation- 
boursiere-au-monde- 
entre-apple-et-exxon. 
htm 
[2] Cf. «Le capitalisme 
cognitif », Multitudes n° 32, 
éd. Amsterdam, printemps 
2008. 
[3] Sur cette notion, voir 
Libres savoirs : les biens 
communs de la 
connaissance, C&F Éditions, 
2011 : http://cfeditions.com/ 
libresSavoirs 
[4] James Boyle, The Public 
Domain : enclosing the 
commons of the mind, Yale 
University Press, 2008.
Le professeur Grasset et sa « balance aux responsabilités ». 
Image de B. Moloch, parue dans la revue Chanteclair, 1908. L’ensemble de la 
revue Chanteclair vient d’être numérisée par la BIU Santé et sera mise en ligne sous 
licence ouverte d’ici la fin 2014. 
05 N°76 OCTOBRE - NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014 Ar(abes)ques 
Dans son Guerilla Open Access Manifesto 5, il jus-tifie 
cette action en faisant appel à des considéra-tions 
d’ordre moral : 
« Vous qui avez accès à ces ressources, étudiants, 
bibliothécaires, scientifiques, on vous a donné un 
privilège. Vous pouvez vous nourrir au banquet de 
la connaissance pendant que le reste du monde 
en est exclu. Mais vous n’êtes pas obligés – mora-lement, 
vous n’en avez même pas le droit – de 
conserver ce privilège pour vous seuls. Il est de 
votre devoir de le partager avec le monde […] Nous 
avons besoin de récolter l’information où qu’elle 
soit stockée, d’en faire des copies et de la partager 
avec le monde. Nous devons nous emparer du 
domaine public et l’ajouter aux archives. Nous 
devons acheter des bases de données secrètes et 
les mettre sur le web. Nous devons télécharger des 
revues scientifiques et les poster sur des réseaux 
de partage de fichiers. Nous devonsmener le combat 
de la guérilla pour le libre accès ». 
Poursuivi pour ces faits par la justice américaine, 
A. Swartz risquait plus de 35 ans de prison et un 
million de dollars d’amende, ce qui le conduisit à 
mettre fin à ses jours. Des centaines de bibliothèques 
universitaires et de recherche dans le monde étaient 
et sont pourtant toujours abonnées à la base de 
données JSTOR, ainsi qu’à de nombreuses autres 
ressources similaires. Cet épisode tragique amontré 
que de très lourdes questions éthiques portent sur 
l’activité des bibliothèques, qui doivent être regar-dées 
en face. 
CONTRIBUER AUX BIENS COMMUNS DE LA 
CONNAISSANCE 
Bien entendu, les bibliothèques peuvent aussi 
apporter une contribution décisive à la préservation 
et à la formation de biens communs de la connais-sance. 
Elles le font, par exemple, en soutenant le 
mouvement de l’open access, par lequel les cher-cheurs 
essaient de reprendre le contrôle sur leurs 
publications. Elles le font également dans le cadre 
de l’activité des consortiums d’achat de ressources 
électroniques, afin de peser face aux grands groupes 
d’édition pour élargir les conditions de mises à dis-position. 
Elles peuvent encore le faire en numéri-sant 
leurs propres collections appartenant au domaine 
public, à condition de ne pas tomber dans le « copy-fraud 
» en entravant la réutilisation des fichiers par 
le rajout de nouvelles couches de droits6. Les biblio-thèques 
ont aussi un rôle décisif à jouer en matière 
d’open data, en ouvrant à la réutilisation les don-nées 
bibliographiques qu’elles produisent. 
Au cours de la période qui s’ouvre, les débats seront 
sans doute nombreux à propos des valeurs à défendre 
par les bibliothécaires au sein des deux économies 
de la connaissance qui s’opposent, sachant qu’elles 
sont souvent inextricablement entremêlées. Les dis-cussions 
soulevées cette année par la conclusion 
d’un accord entre Couperin et Elsevier en vue 
d’aboutir à une licence nationale pour la mise à dis-position 
du corpus Science Direct ont été révéla-trices 
à cet égard de ces tensions. Les licences 
nationales participent incontestablement au pro-cessus 
de reprise de contrôle sur l’information scien-tifique 
et technique.Mais fallait-il accepter le principe 
des clauses de confidentialité ou les dispositions 
portant sur le text & data mining, qui constituent 
pour cet éditeur une manière de maintenir une 
enclosure sur les données scientifiques7 ? 
On ne peut apporter de réponses à de telles ques-tions 
en restant simplement sur le plan technique 
et il importe que de vrais espaces d’échanges s’ou-vrent 
pour que les bibliothécaires, entre eux et avec 
d’autres communautés concernées, interrogent leur 
éthique professionnelle et la réinventent pour faire 
face à ces défis. 
LionelMaurel 
Conservateur à la BDIC 
Auteur du blog S.I.Lex 
calimaq@gmail.com 
[5] Guerilla Open Access 
Manifesto / Manifeste de la 
guerre pour le libre accès : 
http://openaccessmanifesto.org/ 
manifeste-de-la-guerilla-pour-le- 
libre-acces 
[6] Voir, par exemple, le choix 
en faveur de l’ouverture fait 
notamment par la BNU ou 
par la BIU Santé en utilisant 
la licence ouverte pour la 
diffusion de leurs documents 
numérisés : 
www.bnu.fr/collections/ 
la-bibliotheque-numerique/ 
les-images-de-la-bnu-et-la-licence- 
ouverte 
et www.bium.univ-paris5.fr/ 
histmed/medica_pres4.htm 
[7] Cf. Pier-Carl Langlais, 
«Faut-il signer l’accord avec 
Elsevier ? », Sciences 
communes, 12/02/2014 : 
http://scoms.hypotheses.org/119

Contenu connexe

Tendances

Dossier Biens Communs Juris Associations
Dossier Biens Communs Juris AssociationsDossier Biens Communs Juris Associations
Dossier Biens Communs Juris AssociationsSilvère Mercier
 
Renouveler la réflexion et l’action en bibliothèque autour de la notion de bi...
Renouveler la réflexion et l’action en bibliothèque autour de la notion de bi...Renouveler la réflexion et l’action en bibliothèque autour de la notion de bi...
Renouveler la réflexion et l’action en bibliothèque autour de la notion de bi...Calimaq S.I.Lex
 
Vers une littératie des Communs : un parcours professionnel et universitaire
Vers une littératie des Communs : un parcours professionnel et universitaire    Vers une littératie des Communs : un parcours professionnel et universitaire
Vers une littératie des Communs : un parcours professionnel et universitaire Hélène MULOT
 
Etats des lieux de l'Open Data culturel en France et en Europe
Etats des lieux de l'Open Data culturel en France et en EuropeEtats des lieux de l'Open Data culturel en France et en Europe
Etats des lieux de l'Open Data culturel en France et en EuropeCalimaq S.I.Lex
 
LOI POUR UNE REPUBLIQUE NUMERIQUE : VERS UN DROIT DE L’OPEN SCIENCE ?
LOI POUR UNE REPUBLIQUE NUMERIQUE : VERS UN DROIT DE L’OPEN SCIENCE ?LOI POUR UNE REPUBLIQUE NUMERIQUE : VERS UN DROIT DE L’OPEN SCIENCE ?
LOI POUR UNE REPUBLIQUE NUMERIQUE : VERS UN DROIT DE L’OPEN SCIENCE ?Pierre Naegelen
 
Quels usages collectifs pour le livre à l'heure du numérique ?
Quels usages collectifs pour le livre à l'heure du numérique ?Quels usages collectifs pour le livre à l'heure du numérique ?
Quels usages collectifs pour le livre à l'heure du numérique ?Calimaq S.I.Lex
 
Comment élaborer un partenariat Public-Communs ?
Comment élaborer un partenariat Public-Communs ? Comment élaborer un partenariat Public-Communs ?
Comment élaborer un partenariat Public-Communs ? Calimaq S.I.Lex
 
Que manque-t-il pour avoir des licences Open Hardware qui fonctionnent ?
Que manque-t-il pour avoir des licences Open Hardware qui fonctionnent ? Que manque-t-il pour avoir des licences Open Hardware qui fonctionnent ?
Que manque-t-il pour avoir des licences Open Hardware qui fonctionnent ? Calimaq S.I.Lex
 
"Law Is Code" : comment la propriété intellectuelle menace l'architecture ouv...
"Law Is Code" : comment la propriété intellectuelle menace l'architecture ouv..."Law Is Code" : comment la propriété intellectuelle menace l'architecture ouv...
"Law Is Code" : comment la propriété intellectuelle menace l'architecture ouv...Calimaq S.I.Lex
 
Digital humanities Calimaq
Digital humanities CalimaqDigital humanities Calimaq
Digital humanities CalimaqAgatheR
 
Le livre numérique en bibliothèque : une métamorphose juridique laborieuse
Le livre numérique en bibliothèque : une métamorphose juridique laborieuseLe livre numérique en bibliothèque : une métamorphose juridique laborieuse
Le livre numérique en bibliothèque : une métamorphose juridique laborieuseCalimaq S.I.Lex
 
Libre Accès aux publications scientifiques : quelles incidences de la loi num...
Libre Accès aux publications scientifiques : quelles incidences de la loi num...Libre Accès aux publications scientifiques : quelles incidences de la loi num...
Libre Accès aux publications scientifiques : quelles incidences de la loi num...Calimaq S.I.Lex
 
Présentation communs simple
Présentation communs simplePrésentation communs simple
Présentation communs simplecdupuy5931
 
Droit de l’internet et de l’information Complet
Droit de l’internet et de l’information CompletDroit de l’internet et de l’information Complet
Droit de l’internet et de l’information CompletCalimaq S.I.Lex
 
The use of creative commons in scientific publishing
The use of creative commons in scientific publishingThe use of creative commons in scientific publishing
The use of creative commons in scientific publishingPierre-Carl Langlais
 
Le statut des données de la recherche : entre droit des bases de données et d...
Le statut des données de la recherche : entre droit des bases de données et d...Le statut des données de la recherche : entre droit des bases de données et d...
Le statut des données de la recherche : entre droit des bases de données et d...Calimaq S.I.Lex
 
Les Communs, source de nouveaux usages ?
Les Communs, source de nouveaux usages ?Les Communs, source de nouveaux usages ?
Les Communs, source de nouveaux usages ?Calimaq S.I.Lex
 
Iabd présentation décembre 2010
Iabd  présentation décembre 2010Iabd  présentation décembre 2010
Iabd présentation décembre 2010Michèle Battisti
 
Les bibliothèques sur le web : Internet, d'hier à aujourd'hui
Les bibliothèques sur le web : Internet, d'hier à aujourd'huiLes bibliothèques sur le web : Internet, d'hier à aujourd'hui
Les bibliothèques sur le web : Internet, d'hier à aujourd'huiPauline Moirez
 
Dans la jungle des licences Open Data : le point point de vue du juriste
Dans la jungle des licences Open Data :   le point point de vue du juristeDans la jungle des licences Open Data :   le point point de vue du juriste
Dans la jungle des licences Open Data : le point point de vue du juristeInno³
 

Tendances (20)

Dossier Biens Communs Juris Associations
Dossier Biens Communs Juris AssociationsDossier Biens Communs Juris Associations
Dossier Biens Communs Juris Associations
 
Renouveler la réflexion et l’action en bibliothèque autour de la notion de bi...
Renouveler la réflexion et l’action en bibliothèque autour de la notion de bi...Renouveler la réflexion et l’action en bibliothèque autour de la notion de bi...
Renouveler la réflexion et l’action en bibliothèque autour de la notion de bi...
 
Vers une littératie des Communs : un parcours professionnel et universitaire
Vers une littératie des Communs : un parcours professionnel et universitaire    Vers une littératie des Communs : un parcours professionnel et universitaire
Vers une littératie des Communs : un parcours professionnel et universitaire
 
Etats des lieux de l'Open Data culturel en France et en Europe
Etats des lieux de l'Open Data culturel en France et en EuropeEtats des lieux de l'Open Data culturel en France et en Europe
Etats des lieux de l'Open Data culturel en France et en Europe
 
LOI POUR UNE REPUBLIQUE NUMERIQUE : VERS UN DROIT DE L’OPEN SCIENCE ?
LOI POUR UNE REPUBLIQUE NUMERIQUE : VERS UN DROIT DE L’OPEN SCIENCE ?LOI POUR UNE REPUBLIQUE NUMERIQUE : VERS UN DROIT DE L’OPEN SCIENCE ?
LOI POUR UNE REPUBLIQUE NUMERIQUE : VERS UN DROIT DE L’OPEN SCIENCE ?
 
Quels usages collectifs pour le livre à l'heure du numérique ?
Quels usages collectifs pour le livre à l'heure du numérique ?Quels usages collectifs pour le livre à l'heure du numérique ?
Quels usages collectifs pour le livre à l'heure du numérique ?
 
Comment élaborer un partenariat Public-Communs ?
Comment élaborer un partenariat Public-Communs ? Comment élaborer un partenariat Public-Communs ?
Comment élaborer un partenariat Public-Communs ?
 
Que manque-t-il pour avoir des licences Open Hardware qui fonctionnent ?
Que manque-t-il pour avoir des licences Open Hardware qui fonctionnent ? Que manque-t-il pour avoir des licences Open Hardware qui fonctionnent ?
Que manque-t-il pour avoir des licences Open Hardware qui fonctionnent ?
 
"Law Is Code" : comment la propriété intellectuelle menace l'architecture ouv...
"Law Is Code" : comment la propriété intellectuelle menace l'architecture ouv..."Law Is Code" : comment la propriété intellectuelle menace l'architecture ouv...
"Law Is Code" : comment la propriété intellectuelle menace l'architecture ouv...
 
Digital humanities Calimaq
Digital humanities CalimaqDigital humanities Calimaq
Digital humanities Calimaq
 
Le livre numérique en bibliothèque : une métamorphose juridique laborieuse
Le livre numérique en bibliothèque : une métamorphose juridique laborieuseLe livre numérique en bibliothèque : une métamorphose juridique laborieuse
Le livre numérique en bibliothèque : une métamorphose juridique laborieuse
 
Libre Accès aux publications scientifiques : quelles incidences de la loi num...
Libre Accès aux publications scientifiques : quelles incidences de la loi num...Libre Accès aux publications scientifiques : quelles incidences de la loi num...
Libre Accès aux publications scientifiques : quelles incidences de la loi num...
 
Présentation communs simple
Présentation communs simplePrésentation communs simple
Présentation communs simple
 
Droit de l’internet et de l’information Complet
Droit de l’internet et de l’information CompletDroit de l’internet et de l’information Complet
Droit de l’internet et de l’information Complet
 
The use of creative commons in scientific publishing
The use of creative commons in scientific publishingThe use of creative commons in scientific publishing
The use of creative commons in scientific publishing
 
Le statut des données de la recherche : entre droit des bases de données et d...
Le statut des données de la recherche : entre droit des bases de données et d...Le statut des données de la recherche : entre droit des bases de données et d...
Le statut des données de la recherche : entre droit des bases de données et d...
 
Les Communs, source de nouveaux usages ?
Les Communs, source de nouveaux usages ?Les Communs, source de nouveaux usages ?
Les Communs, source de nouveaux usages ?
 
Iabd présentation décembre 2010
Iabd  présentation décembre 2010Iabd  présentation décembre 2010
Iabd présentation décembre 2010
 
Les bibliothèques sur le web : Internet, d'hier à aujourd'hui
Les bibliothèques sur le web : Internet, d'hier à aujourd'huiLes bibliothèques sur le web : Internet, d'hier à aujourd'hui
Les bibliothèques sur le web : Internet, d'hier à aujourd'hui
 
Dans la jungle des licences Open Data : le point point de vue du juriste
Dans la jungle des licences Open Data :   le point point de vue du juristeDans la jungle des licences Open Data :   le point point de vue du juriste
Dans la jungle des licences Open Data : le point point de vue du juriste
 

Similaire à Bibliothèques et économi(s) de la connaissance : quelles valeurs ?

Intelligence stratégique : Protection du patrimoine intellectuel ... un débat...
Intelligence stratégique : Protection du patrimoine intellectuel ... un débat...Intelligence stratégique : Protection du patrimoine intellectuel ... un débat...
Intelligence stratégique : Protection du patrimoine intellectuel ... un débat...AKASIAS
 
Open Access
Open AccessOpen Access
Open AccessTerheck
 
191202 enjeux de la publication scientifique en open acess
191202 enjeux de la publication scientifique en open acess191202 enjeux de la publication scientifique en open acess
191202 enjeux de la publication scientifique en open acessmfaury
 
Paysages de la science citoyenne
Paysages de la science citoyennePaysages de la science citoyenne
Paysages de la science citoyenneFlorence Piron
 
Communiqué de presse - Cafés des Sciences
Communiqué de presse - Cafés des SciencesCommuniqué de presse - Cafés des Sciences
Communiqué de presse - Cafés des SciencesAsso_Cyclope
 
Cersic: culture informationnelle et institutions
Cersic: culture informationnelle et institutionsCersic: culture informationnelle et institutions
Cersic: culture informationnelle et institutionsolivier
 
De la recherche d'information aux pratiques scientifiques : vers de nouveaux ...
De la recherche d'information aux pratiques scientifiques : vers de nouveaux ...De la recherche d'information aux pratiques scientifiques : vers de nouveaux ...
De la recherche d'information aux pratiques scientifiques : vers de nouveaux ...olivier
 
Portrait d'ensemble de la science ouverte. Colloque de Port au Prince
Portrait d'ensemble de la science ouverte. Colloque de Port au PrincePortrait d'ensemble de la science ouverte. Colloque de Port au Prince
Portrait d'ensemble de la science ouverte. Colloque de Port au PrinceFlorence Piron
 
La science comme bien commun : quels enjeux et quelles pratiques de chercheur...
La science comme bien commun : quels enjeux et quelles pratiques de chercheur...La science comme bien commun : quels enjeux et quelles pratiques de chercheur...
La science comme bien commun : quels enjeux et quelles pratiques de chercheur...mfaury
 
Les publications scientifiques - version 2016
Les publications scientifiques - version  2016Les publications scientifiques - version  2016
Les publications scientifiques - version 2016Florence Piron
 
Open access et_bibliotheques
Open access et_bibliothequesOpen access et_bibliotheques
Open access et_bibliothequesMandiaye
 
Open data, biens communs et bibliothèques : perspectives et prospective
Open data, biens communs et bibliothèques : perspectives et prospectiveOpen data, biens communs et bibliothèques : perspectives et prospective
Open data, biens communs et bibliothèques : perspectives et prospectiveSilvère Mercier
 
Éthique des sciences ueh
Éthique des sciences uehÉthique des sciences ueh
Éthique des sciences uehFlorence Piron
 
Open Access Open Science : Quelles transformations pour la recherche?
Open Access Open Science : Quelles transformations pour la recherche? Open Access Open Science : Quelles transformations pour la recherche?
Open Access Open Science : Quelles transformations pour la recherche? Célya Gruson-Daniel
 
Biopunk,Biohacking
Biopunk,BiohackingBiopunk,Biohacking
Biopunk,BiohackingBiohacking
 
« C’est la possibilité même de la diffusion de la vérité scientifique auprès ...
« C’est la possibilité même de la diffusion de la vérité scientifique auprès ...« C’est la possibilité même de la diffusion de la vérité scientifique auprès ...
« C’est la possibilité même de la diffusion de la vérité scientifique auprès ...Joëlle Leconte
 
Tendances propositions bibliothecaire_24092014v3mdm
Tendances propositions bibliothecaire_24092014v3mdmTendances propositions bibliothecaire_24092014v3mdm
Tendances propositions bibliothecaire_24092014v3mdmMartel D.
 

Similaire à Bibliothèques et économi(s) de la connaissance : quelles valeurs ? (20)

Intelligence stratégique : Protection du patrimoine intellectuel ... un débat...
Intelligence stratégique : Protection du patrimoine intellectuel ... un débat...Intelligence stratégique : Protection du patrimoine intellectuel ... un débat...
Intelligence stratégique : Protection du patrimoine intellectuel ... un débat...
 
Open Access
Open AccessOpen Access
Open Access
 
191202 enjeux de la publication scientifique en open acess
191202 enjeux de la publication scientifique en open acess191202 enjeux de la publication scientifique en open acess
191202 enjeux de la publication scientifique en open acess
 
Exploration en science 2.0
Exploration en science 2.0Exploration en science 2.0
Exploration en science 2.0
 
Paysages de la science citoyenne
Paysages de la science citoyennePaysages de la science citoyenne
Paysages de la science citoyenne
 
Communiqué de presse - Cafés des Sciences
Communiqué de presse - Cafés des SciencesCommuniqué de presse - Cafés des Sciences
Communiqué de presse - Cafés des Sciences
 
Cersic: culture informationnelle et institutions
Cersic: culture informationnelle et institutionsCersic: culture informationnelle et institutions
Cersic: culture informationnelle et institutions
 
De la recherche d'information aux pratiques scientifiques : vers de nouveaux ...
De la recherche d'information aux pratiques scientifiques : vers de nouveaux ...De la recherche d'information aux pratiques scientifiques : vers de nouveaux ...
De la recherche d'information aux pratiques scientifiques : vers de nouveaux ...
 
Portrait d'ensemble de la science ouverte. Colloque de Port au Prince
Portrait d'ensemble de la science ouverte. Colloque de Port au PrincePortrait d'ensemble de la science ouverte. Colloque de Port au Prince
Portrait d'ensemble de la science ouverte. Colloque de Port au Prince
 
La science comme bien commun : quels enjeux et quelles pratiques de chercheur...
La science comme bien commun : quels enjeux et quelles pratiques de chercheur...La science comme bien commun : quels enjeux et quelles pratiques de chercheur...
La science comme bien commun : quels enjeux et quelles pratiques de chercheur...
 
Science ouverte
Science ouverteScience ouverte
Science ouverte
 
Les publications scientifiques - version 2016
Les publications scientifiques - version  2016Les publications scientifiques - version  2016
Les publications scientifiques - version 2016
 
Open access et_bibliotheques
Open access et_bibliothequesOpen access et_bibliotheques
Open access et_bibliotheques
 
Open data, biens communs et bibliothèques : perspectives et prospective
Open data, biens communs et bibliothèques : perspectives et prospectiveOpen data, biens communs et bibliothèques : perspectives et prospective
Open data, biens communs et bibliothèques : perspectives et prospective
 
Éthique des sciences ueh
Éthique des sciences uehÉthique des sciences ueh
Éthique des sciences ueh
 
Presentation C Soudan
Presentation C SoudanPresentation C Soudan
Presentation C Soudan
 
Open Access Open Science : Quelles transformations pour la recherche?
Open Access Open Science : Quelles transformations pour la recherche? Open Access Open Science : Quelles transformations pour la recherche?
Open Access Open Science : Quelles transformations pour la recherche?
 
Biopunk,Biohacking
Biopunk,BiohackingBiopunk,Biohacking
Biopunk,Biohacking
 
« C’est la possibilité même de la diffusion de la vérité scientifique auprès ...
« C’est la possibilité même de la diffusion de la vérité scientifique auprès ...« C’est la possibilité même de la diffusion de la vérité scientifique auprès ...
« C’est la possibilité même de la diffusion de la vérité scientifique auprès ...
 
Tendances propositions bibliothecaire_24092014v3mdm
Tendances propositions bibliothecaire_24092014v3mdmTendances propositions bibliothecaire_24092014v3mdm
Tendances propositions bibliothecaire_24092014v3mdm
 

Plus de Calimaq S.I.Lex

Données personnelles et vie privée : ce qui va changer avec le RGPD
Données personnelles et vie privée : ce qui va changer avec le RGPDDonnées personnelles et vie privée : ce qui va changer avec le RGPD
Données personnelles et vie privée : ce qui va changer avec le RGPDCalimaq S.I.Lex
 
Protection des données personnelles : deux critiques du RGPD
Protection des données personnelles : deux critiques du RGPD Protection des données personnelles : deux critiques du RGPD
Protection des données personnelles : deux critiques du RGPD Calimaq S.I.Lex
 
Réconcilier le droit d'auteur, les droits culturels et les droits sociaux
Réconcilier le droit d'auteur, les droits culturels et les droits sociauxRéconcilier le droit d'auteur, les droits culturels et les droits sociaux
Réconcilier le droit d'auteur, les droits culturels et les droits sociauxCalimaq S.I.Lex
 
Creative commons : où en est-on aujourd'hui ?
Creative commons : où en est-on aujourd'hui ? Creative commons : où en est-on aujourd'hui ?
Creative commons : où en est-on aujourd'hui ? Calimaq S.I.Lex
 
Ressources pédagogiques, Learning Analytics et données personnelles
Ressources pédagogiques, Learning Analytics et données personnellesRessources pédagogiques, Learning Analytics et données personnelles
Ressources pédagogiques, Learning Analytics et données personnellesCalimaq S.I.Lex
 
Les licences à réciprocité : une piste pour le développement des Communs ?
Les licences à réciprocité : une piste pour le développement des Communs ? Les licences à réciprocité : une piste pour le développement des Communs ?
Les licences à réciprocité : une piste pour le développement des Communs ? Calimaq S.I.Lex
 
L'exception TDM dans la loi numérique : mérites, limites et perspectives
L'exception TDM dans la loi numérique : mérites, limites et perspectivesL'exception TDM dans la loi numérique : mérites, limites et perspectives
L'exception TDM dans la loi numérique : mérites, limites et perspectivesCalimaq S.I.Lex
 
Les universités françaises et l'Open Data après la loi "République numérique"
Les universités françaises et l'Open Data après la loi "République numérique"Les universités françaises et l'Open Data après la loi "République numérique"
Les universités françaises et l'Open Data après la loi "République numérique"Calimaq S.I.Lex
 
Tract BiblioDebout Verso
Tract BiblioDebout VersoTract BiblioDebout Verso
Tract BiblioDebout VersoCalimaq S.I.Lex
 
"Serez-vous des nôtres ?" - Un hommage à Aaron Swartz
"Serez-vous des nôtres ?" - Un hommage à Aaron Swartz"Serez-vous des nôtres ?" - Un hommage à Aaron Swartz
"Serez-vous des nôtres ?" - Un hommage à Aaron SwartzCalimaq S.I.Lex
 
Licences libres, Cultures libres : une autre voie pour la création
Licences libres, Cultures libres : une autre voie pour la création Licences libres, Cultures libres : une autre voie pour la création
Licences libres, Cultures libres : une autre voie pour la création Calimaq S.I.Lex
 
Digitizing Out of Commerce and Orphan Works : a (critical) french perspective
Digitizing Out of Commerce and Orphan Works : a (critical) french perspectiveDigitizing Out of Commerce and Orphan Works : a (critical) french perspective
Digitizing Out of Commerce and Orphan Works : a (critical) french perspectiveCalimaq S.I.Lex
 
Culture du remix, culture du buzz : aspects juridiques de la viralité
Culture du remix, culture du buzz : aspects juridiques de la viralité Culture du remix, culture du buzz : aspects juridiques de la viralité
Culture du remix, culture du buzz : aspects juridiques de la viralité Calimaq S.I.Lex
 
Utiliser les licences libres dans le cadre d'un projet éditorial : quels cont...
Utiliser les licences libres dans le cadre d'un projet éditorial : quels cont...Utiliser les licences libres dans le cadre d'un projet éditorial : quels cont...
Utiliser les licences libres dans le cadre d'un projet éditorial : quels cont...Calimaq S.I.Lex
 
Automne numérique : Création et éducation au numérique
Automne numérique : Création et éducation au numériqueAutomne numérique : Création et éducation au numérique
Automne numérique : Création et éducation au numériqueCalimaq S.I.Lex
 

Plus de Calimaq S.I.Lex (18)

Données personnelles et vie privée : ce qui va changer avec le RGPD
Données personnelles et vie privée : ce qui va changer avec le RGPDDonnées personnelles et vie privée : ce qui va changer avec le RGPD
Données personnelles et vie privée : ce qui va changer avec le RGPD
 
Protection des données personnelles : deux critiques du RGPD
Protection des données personnelles : deux critiques du RGPD Protection des données personnelles : deux critiques du RGPD
Protection des données personnelles : deux critiques du RGPD
 
Réconcilier le droit d'auteur, les droits culturels et les droits sociaux
Réconcilier le droit d'auteur, les droits culturels et les droits sociauxRéconcilier le droit d'auteur, les droits culturels et les droits sociaux
Réconcilier le droit d'auteur, les droits culturels et les droits sociaux
 
Creative commons : où en est-on aujourd'hui ?
Creative commons : où en est-on aujourd'hui ? Creative commons : où en est-on aujourd'hui ?
Creative commons : où en est-on aujourd'hui ?
 
Ressources pédagogiques, Learning Analytics et données personnelles
Ressources pédagogiques, Learning Analytics et données personnellesRessources pédagogiques, Learning Analytics et données personnelles
Ressources pédagogiques, Learning Analytics et données personnelles
 
Les licences à réciprocité : une piste pour le développement des Communs ?
Les licences à réciprocité : une piste pour le développement des Communs ? Les licences à réciprocité : une piste pour le développement des Communs ?
Les licences à réciprocité : une piste pour le développement des Communs ?
 
L'exception TDM dans la loi numérique : mérites, limites et perspectives
L'exception TDM dans la loi numérique : mérites, limites et perspectivesL'exception TDM dans la loi numérique : mérites, limites et perspectives
L'exception TDM dans la loi numérique : mérites, limites et perspectives
 
Les universités françaises et l'Open Data après la loi "République numérique"
Les universités françaises et l'Open Data après la loi "République numérique"Les universités françaises et l'Open Data après la loi "République numérique"
Les universités françaises et l'Open Data après la loi "République numérique"
 
Tract bibliodebout3
Tract bibliodebout3Tract bibliodebout3
Tract bibliodebout3
 
Tract bibliodebout2
Tract bibliodebout2Tract bibliodebout2
Tract bibliodebout2
 
Tract BiblioDebout Verso
Tract BiblioDebout VersoTract BiblioDebout Verso
Tract BiblioDebout Verso
 
"Serez-vous des nôtres ?" - Un hommage à Aaron Swartz
"Serez-vous des nôtres ?" - Un hommage à Aaron Swartz"Serez-vous des nôtres ?" - Un hommage à Aaron Swartz
"Serez-vous des nôtres ?" - Un hommage à Aaron Swartz
 
Licences libres, Cultures libres : une autre voie pour la création
Licences libres, Cultures libres : une autre voie pour la création Licences libres, Cultures libres : une autre voie pour la création
Licences libres, Cultures libres : une autre voie pour la création
 
Copyfraud Awards !
Copyfraud Awards !Copyfraud Awards !
Copyfraud Awards !
 
Digitizing Out of Commerce and Orphan Works : a (critical) french perspective
Digitizing Out of Commerce and Orphan Works : a (critical) french perspectiveDigitizing Out of Commerce and Orphan Works : a (critical) french perspective
Digitizing Out of Commerce and Orphan Works : a (critical) french perspective
 
Culture du remix, culture du buzz : aspects juridiques de la viralité
Culture du remix, culture du buzz : aspects juridiques de la viralité Culture du remix, culture du buzz : aspects juridiques de la viralité
Culture du remix, culture du buzz : aspects juridiques de la viralité
 
Utiliser les licences libres dans le cadre d'un projet éditorial : quels cont...
Utiliser les licences libres dans le cadre d'un projet éditorial : quels cont...Utiliser les licences libres dans le cadre d'un projet éditorial : quels cont...
Utiliser les licences libres dans le cadre d'un projet éditorial : quels cont...
 
Automne numérique : Création et éducation au numérique
Automne numérique : Création et éducation au numériqueAutomne numérique : Création et éducation au numérique
Automne numérique : Création et éducation au numérique
 

Dernier

Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 37
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursStagiaireLearningmat
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilfrizzole
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxJCAC
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAmar LAKEL, PhD
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 37
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24BenotGeorges3
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxMartin M Flynn
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Gabriel Gay-Para
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfSylvianeBachy
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 37
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfRiDaHAziz
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfRiDaHAziz
 

Dernier (18)

Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceurs
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
 

Bibliothèques et économi(s) de la connaissance : quelles valeurs ?

  • 1. (Dossier… LES BIBLIOTHÈQUES DANS L’ÉCONOMIE DE LA CONNAISSANCE ) Bibliothèques et économie(s) de la connaissance : quelles valeurs ? Si, de toute évidence, les bibliothèques sont un des acteurs de l’économie de la connaissance, reste à définir de laquelle il s’agit et pourquoi. Point de vue engagé de Lionel Maurel, cofondateur du collectif SavoirsCom1 et membre du Conseil d’orientation stratégique de l’association La Quadrature du Net. C’est devenu un lieu commun de dire que nous avons basculé dans une économie de la connais-sance, mais cette mutation s’est fortement accé-lérée avec le développement des technologies numériques. Signe des temps, la capitalisation bour-sière de Google s’était hissée en février dernier au deuxième rang mondial1, en passant devant celle du groupe pétrolier Exxon (Apple occupant le pre-mier rang). Un vrai symbole de l’essor des entre-prises ayant misé sur le « capitalisme cognitif », selon l’expression de Yann Moulier Boutang2, par rapport aux firmes de l’âge industriel centrées sur l’exploitation des ressources rares. L’activité des bibliothèques universitaires est direc-tement affectée par cette évolution et cela n’est pas sans incidence sur les valeurs et principes à défendre collectivement par les professionnels du secteur. À première vue, les bibliothèques semblent natu-rellement placées du côté de l’accès à la connais-sance et de la diffusion des savoirs,mais cette vision des choses est trop réductrice pour cerner tous les enjeux de la question telle qu’elle se pose aujourd’hui. EXPLOITATION PRIVATIVE VS PARTAGE DU SAVOIR Car il existe en réalité deux économies de la connais-sance et de la culture, très différentes l’une de l’autre. La première – la plus visible – est centrée sur l’ex-ploitation privative du savoir et de la culture, incarnée par des firmes comme Apple, Google, Facebook, Amazon, de grands groupes d’édition scientifique ou des laboratoires, utilisant des titres de propriété intellectuelle (droit d’auteur,marques, brevets) pour capter et concentrer la valeur. L’autre économie de la connaissance est organisée au contraire autour de l’ouverture et du partage du savoir, avec des exemples comme ceux du logiciel libre, deWikipédia et des initiatives diverses oeuvrant pour le dévelop-pement de biens communs de la connaissance3. Ces deux économies s’appuient parfois l’une sur l’autre,mais il existe une tension etmême un conflit latent entre ces deux logiques, qui sera sans doute un des traits dominants du XXIe siècle. 04 Ar(abes)ques N°76 OCTOBRE - NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014 Ce qui se joue dans cet affrontement est un nouvel acte du «secondmouvement des enclosures», selon l’expression du juriste américain James Boyle, qui après avoir frappé les ressources naturelles, a touché à partir du XIXe siècle la connaissance4. L’information scientifique et technique a été progressivement tou-chée par cette tendance, jusqu’à aboutir à la situa-tion actuelle d’un marché dominé par un oligopole d’éditeurs scientifiques. L’augmentation exponen-tielle du coût des abonnements aux revues électro-niques en résultant place les bibliothèques universitaires et de recherche dans une situation complexe qui brouille les valeurs défendues jusqu’ici par les professionnels de l’information. VERROUILLEURS VS DONNEURS D’ACCÈS En effet, les bibliothèques peuvent constituer un rouage à part entière de ce système d’enclosures sur le savoir et l’objectif consensuel de « donner accès à la connaissance » a profondément changé de nature avec le basculement dans l’environne-ment numérique. En contrôlant l’accès par les com-munautés qu’elles desservent aux ressources qu’elles acquièrent, les bibliothécaires se transforment de « donneurs d’accès » en « verrouilleurs d’accès ». Desservir un public donné revient à exclure les autres de l’accès à la ressource et une partie des compétences professionnelles mises en oeuvre par les bibliothécaires se sont reconfigurées autour de ces techniques de contrôle visant à garantir que les ressources cognitives restent rares dans un envi-ronnement d’abondance. Un geste accompli par l’activiste américain Aaron Swartz en 2011 a violemment mis en lumière les contradictions dans lesquelles cette situation plonge les bibliothèques et l’ensemble des professionnels de l’information. Profitant des codes d’accès qui lui étaient fournis par le Massachusetts Institute of Technology (MIT) à Harvard, Aaron Swartz télé-chargea plus de 4,5 millions d’articles scientifiques figurant dans la base de données JSTOR avec l’in-tention de les libérer sur Internet, dans le but de dénoncer les restrictions d’accès à la connaissance. [1] Nil Sanyas, « Google, deuxième capitalisation boursière entre Apple et Exxon », Next INpact, 11/02/2014 : www.nextinpact.com/news/ 85867-google-deuxieme-capitalisation- boursiere-au-monde- entre-apple-et-exxon. htm [2] Cf. «Le capitalisme cognitif », Multitudes n° 32, éd. Amsterdam, printemps 2008. [3] Sur cette notion, voir Libres savoirs : les biens communs de la connaissance, C&F Éditions, 2011 : http://cfeditions.com/ libresSavoirs [4] James Boyle, The Public Domain : enclosing the commons of the mind, Yale University Press, 2008.
  • 2. Le professeur Grasset et sa « balance aux responsabilités ». Image de B. Moloch, parue dans la revue Chanteclair, 1908. L’ensemble de la revue Chanteclair vient d’être numérisée par la BIU Santé et sera mise en ligne sous licence ouverte d’ici la fin 2014. 05 N°76 OCTOBRE - NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014 Ar(abes)ques Dans son Guerilla Open Access Manifesto 5, il jus-tifie cette action en faisant appel à des considéra-tions d’ordre moral : « Vous qui avez accès à ces ressources, étudiants, bibliothécaires, scientifiques, on vous a donné un privilège. Vous pouvez vous nourrir au banquet de la connaissance pendant que le reste du monde en est exclu. Mais vous n’êtes pas obligés – mora-lement, vous n’en avez même pas le droit – de conserver ce privilège pour vous seuls. Il est de votre devoir de le partager avec le monde […] Nous avons besoin de récolter l’information où qu’elle soit stockée, d’en faire des copies et de la partager avec le monde. Nous devons nous emparer du domaine public et l’ajouter aux archives. Nous devons acheter des bases de données secrètes et les mettre sur le web. Nous devons télécharger des revues scientifiques et les poster sur des réseaux de partage de fichiers. Nous devonsmener le combat de la guérilla pour le libre accès ». Poursuivi pour ces faits par la justice américaine, A. Swartz risquait plus de 35 ans de prison et un million de dollars d’amende, ce qui le conduisit à mettre fin à ses jours. Des centaines de bibliothèques universitaires et de recherche dans le monde étaient et sont pourtant toujours abonnées à la base de données JSTOR, ainsi qu’à de nombreuses autres ressources similaires. Cet épisode tragique amontré que de très lourdes questions éthiques portent sur l’activité des bibliothèques, qui doivent être regar-dées en face. CONTRIBUER AUX BIENS COMMUNS DE LA CONNAISSANCE Bien entendu, les bibliothèques peuvent aussi apporter une contribution décisive à la préservation et à la formation de biens communs de la connais-sance. Elles le font, par exemple, en soutenant le mouvement de l’open access, par lequel les cher-cheurs essaient de reprendre le contrôle sur leurs publications. Elles le font également dans le cadre de l’activité des consortiums d’achat de ressources électroniques, afin de peser face aux grands groupes d’édition pour élargir les conditions de mises à dis-position. Elles peuvent encore le faire en numéri-sant leurs propres collections appartenant au domaine public, à condition de ne pas tomber dans le « copy-fraud » en entravant la réutilisation des fichiers par le rajout de nouvelles couches de droits6. Les biblio-thèques ont aussi un rôle décisif à jouer en matière d’open data, en ouvrant à la réutilisation les don-nées bibliographiques qu’elles produisent. Au cours de la période qui s’ouvre, les débats seront sans doute nombreux à propos des valeurs à défendre par les bibliothécaires au sein des deux économies de la connaissance qui s’opposent, sachant qu’elles sont souvent inextricablement entremêlées. Les dis-cussions soulevées cette année par la conclusion d’un accord entre Couperin et Elsevier en vue d’aboutir à une licence nationale pour la mise à dis-position du corpus Science Direct ont été révéla-trices à cet égard de ces tensions. Les licences nationales participent incontestablement au pro-cessus de reprise de contrôle sur l’information scien-tifique et technique.Mais fallait-il accepter le principe des clauses de confidentialité ou les dispositions portant sur le text & data mining, qui constituent pour cet éditeur une manière de maintenir une enclosure sur les données scientifiques7 ? On ne peut apporter de réponses à de telles ques-tions en restant simplement sur le plan technique et il importe que de vrais espaces d’échanges s’ou-vrent pour que les bibliothécaires, entre eux et avec d’autres communautés concernées, interrogent leur éthique professionnelle et la réinventent pour faire face à ces défis. LionelMaurel Conservateur à la BDIC Auteur du blog S.I.Lex calimaq@gmail.com [5] Guerilla Open Access Manifesto / Manifeste de la guerre pour le libre accès : http://openaccessmanifesto.org/ manifeste-de-la-guerilla-pour-le- libre-acces [6] Voir, par exemple, le choix en faveur de l’ouverture fait notamment par la BNU ou par la BIU Santé en utilisant la licence ouverte pour la diffusion de leurs documents numérisés : www.bnu.fr/collections/ la-bibliotheque-numerique/ les-images-de-la-bnu-et-la-licence- ouverte et www.bium.univ-paris5.fr/ histmed/medica_pres4.htm [7] Cf. Pier-Carl Langlais, «Faut-il signer l’accord avec Elsevier ? », Sciences communes, 12/02/2014 : http://scoms.hypotheses.org/119