Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

#CapCom17 : AT20 - [Étude] L'attirance fatale du print et du web

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Consultez-les par la suite

1 sur 28 Publicité

#CapCom17 : AT20 - [Étude] L'attirance fatale du print et du web

Télécharger pour lire hors ligne

Une présentation de l'étude Cap'Com "La presse territoriale en 2017"
Avec 150 millions d’exemplaires publiés chaque année, la presse territoriale reste le premier support d’information des habitants sur la vie locale. Réalisée en milieu de mandat, l’étude Cap’Com sur la presse territoriale décrypte les grandes évolutions de forme, de contenu et d’organisation. Au cœur des enjeux : l’adaptation des rédactions à un système d’information multicanal.

Une présentation de l'étude Cap'Com "La presse territoriale en 2017"
Avec 150 millions d’exemplaires publiés chaque année, la presse territoriale reste le premier support d’information des habitants sur la vie locale. Réalisée en milieu de mandat, l’étude Cap’Com sur la presse territoriale décrypte les grandes évolutions de forme, de contenu et d’organisation. Au cœur des enjeux : l’adaptation des rédactions à un système d’information multicanal.

Publicité
Publicité

Plus De Contenu Connexe

Diaporamas pour vous (20)

Similaire à #CapCom17 : AT20 - [Étude] L'attirance fatale du print et du web (20)

Publicité

Plus par Cap'Com (20)

Plus récents (20)

Publicité

#CapCom17 : AT20 - [Étude] L'attirance fatale du print et du web

  1. 1. L’attirance fatale du print et du web Corinne da Costa David Fréon Didier Rigaud ATELIER ÉTUDE
  2. 2. • Une enquête en ligne conduite du 15 mai au 15 juin 2017. • Des résultats recueillis auprès des 222 collectivités locales représentatives des 3 000 collectivités de plus de 5 000 habitants. • Un échantillon, similaire aux enquêtes de 2002 et 2011, qui permet de mesurer des évolutions : 2017 2011 Communes 61 % 63 % Intercommunalités 27 % 28 % Régions et départements 12% 9 % • Une étude conduite par Cap’Com, avec l’expertise du bureau d’étude spécialisé CdesEtudesetduConseil, sur la plateforme logiciel Modalisa et avec le soutien de La Poste. Répondants : • Dircoms : 49% • Responsables des publications (chargés de com, rédacteurs , journalistes..): 45 % • Elus : 4 % Etude barométrique sur la Presse territoriale 2
  3. 3. • Un « groupe de presse » qui pèse 150 millions d’exemplaires par an. • Un chiffre d’affaire global annuel qui avoisine les 200 millions d’euros. • 8 000 personnes qui travaillent pour la presse territoriale • En théorie, chaque foyer est destinataire dans l’année de 16 journaux territoriaux. • Plus de 95% des communes de plus de 5000 habitants éditent un journal régulier destiné à l’ensemble des habitants • Le journal territorial est la première source d’information sur la vie locale. (Baromètre de la communication locale, sondage 2015) La presse territoriale, au poids économique indéniable, est très présente dans l’univers média des Français 3
  4. 4. Une grande diversification des modes de diffusion des publications Toutes boites 81% Libre- service 9% Courriers adressés 7% Autres 3% Départements et régions Toutes boites 74% Agents ou élus 11% Libre- service 8% Autres 7% Intercommunalités Toutes boites 59% Agents ou élus 29% Libre- service 7% Autres 5% Communes 4
  5. 5. • 46 % des collectivités éditent plusieurs publications papier destinés aux habitants ( 54% en 2011 ) • 33 % éditent en plus de leur magazine des n° hors série ou spéciaux Les publications papier restent des supports indispensables 5
  6. 6. • En moyenne au sein des collectivités, 2 équivalents temps plein travaillent à la publication.  60 % : rédacteurs / journalistes  20 % : photographes  20 % : graphistes / maquettistes • Pour 71 % des collectivités, la rédaction est entièrement réalisée en interne ( 80% en 2011) • Pour 55 %, la mise en page est entièrement réalisée en interne (45% en 2011) La réalisation du magazine territorial mobilise les équipes communication 6
  7. 7. La périodicité des magazines territoriaux évolue peu depuis 15 ans, passant en moyenne de 6,9 à 6,8 n° par an La presse territoriale se maintient malgré les réductions budgétaires Evolution de la périodicité sur les 3 dernières années a été réduite n'a pas changé a été augmentée 0 20 40 60 80 Evolution de la pagination sur les 3 dernières années a été réduite n'a pas changé a été augmentée 0 20 40 60 La pagination des magazines augmente ces dernières années passant en moyenne de 23 à 26 pages par n° 7
  8. 8. Les publications se sont fortement renouvelées ces trois dernières années 5% 6% 23% 66% Avant 2000 entre 2001 et 2007 entre 2008 et 2013 depuis 2014 Récente de la nouvelle formule 2/3 des publications ont mis en place une nouvelle formule depuis les dernières élections municipales dont 40% des communes < 20.000 habitants et 55% des communes de 20.000 habitants et + 8
  9. 9. Les publications se sont fortement renouvelées ces trois dernières années (2) Non, pas de changement 78% Oui, changement de nom 22% Près de 1/4 des publications ont changé de nom au cours des trois dernières années... Attributs des titres actuels : 35% contiennent le mot « Mag » dont 40% des nouvelles formules ... dont 33% de celles qui ont une nouvelle formule 9
  10. 10. • 97 % des collectivités qui éditent une publication disposent aussi d’outils numériques pour informer leurs habitants • 84 % des collectivités disposent d’un site • 83 % sont présentes sur les réseaux sociaux • 49 % publient une newsletter La presse territoriale se maintient aux côtés des outils numériques 10
  11. 11. La presse territoriale et les déclinaisons numériques Les médias sociaux sont le second canal de diffusion numérique, en particulier dans les communes. Ensemble communes : 55% Intercommunalités : 45% Départements et régions : 50% 11
  12. 12. Des publications essentiellement mises en ligne sans déclinaison pour les outils numériques Ensemble communes : 89% dont communes < 20.000 habitants : 96% dont communes > 20.000 habitants : 79% Intercommunalités : 77% Départements et régions : 53% La presse territoriale et les déclinaisons numériques (2) 12
  13. 13. 56% des collectivités (dont 61% des communes) écrivent d’abord pour le print avant de retravailler leurs contenus pour le numérique Ensemble communes : 61% Intercommunalités : 45% Départements et régions : 56% La presse territoriale et les déclinaisons numériques (2) 13
  14. 14. La presse territoriale en mutation permanente Dans les trois prochaines années, des changements dans la publication sont en cours ou à l’étude dans près de la moitié des collectivités 54% Pas de changements prévus 46% Changements prévus ou en cours 14
  15. 15. Le « M » !
  16. 16. Le « M » c’est…  Une démarche : Réflexion sur le magazine en place avant le « M » / Réalisation d’une enquête sur les usages et les modes de consommation de l’information des Massicois / Résultats ? 56% Digital 44% Print
  17. 17. Le « M » c’est…  Une inspiration : la presse magazine Pourquoi la presse magazine ? Parce qu’elle a été et reste un lieu d’expérimentation / Parce qu’elle sait faire preuve d’audace / Parce qu’elle a une identité forte / Parce qu’elle suscite de l’engagement / Parce qu’elle associe les notions d’information et de plaisir…
  18. 18. Le « M » c’est…  Une envie : remettre l’habitant au cœur de l’information Pourquoi (re)mettre l’habitant au cœur de l’information ? Parce que le « M » est « le magazine des Massicois » / D’où une connivence de ton avec le lecteur tout au long de ses 36 pages / Un lecteur qui est acteur de l’information et pas seulement spectateur /
  19. 19. Le « M » c’est…  Une maquette La maquette du « M » utilise les codes graphiques de la presse magazine et ce dès la couverture / Chaque rubrique a une identité distincte qui contribue à des cassures de rythme / Une maquette qui s’adapte au contenu et non l’inverse aussi bien sur la forme que sur le fond…
  20. 20.  Une articulation avec les supports d’information web QR code, lien Facebook, Twitter, site… Le « M » c’est…
  21. 21.  Le site et l’application : 50 000 visites par mois / Application Massy en poche : 2500 téléchargements / envoi de notification push / accès direct à l’emag et aux actualités Le « M » c’est… Un système d’information multicanal
  22. 22.  L’emag : 600 visites par mois / Contenu du M enrichi / One page Un système d’information multicanal
  23. 23.  Le blog : news.ville-massy.fr / Des histoires à raconter Un système d’information multicanal
  24. 24. Les réseaux sociaux : Facebook / Twitter / Instagram Facebook Live / Quick / Stories / Interactions : #massymaville, Jeux concours, Chatbot sur Messenger. Un système d’information multicanal
  25. 25.  Print et web complémentaires  Un sujet / plusieurs façon de l’aborder  Prolonger l’expérience lecteur  Atteindre de nouveaux lecteurs / utilisateurs Toucher un large public / accès à l’information
  26. 26. Merci de votre attention !
  27. 27. Retrouvez-nous sur www.cap-com.org

×