Vétérinaires et stratégie océan bleu

10 464 vues

Publié le

Conférence "le vétérinaire doit-il avoir une stratégie économique aujourd'hui", organisée par le laboratoire ELANCO à HEC et animée par Laurent MARUANI et François CAZALS.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
10 464
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7 831
Actions
Partages
0
Téléchargements
19
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Vétérinaires et stratégie océan bleu

  1. 1. Q UOI DE NEUF ? ON A TESTÉ POUR VOUS Nom : HEC Paris. Credo : apprendre Le professeur Maruani et à oser. Au premier abord, drôle François Cazals ont animé conférences et ateliers tout d’endroit pour des vétérinaires. au long de la journée. C’est pourtant là qu’Elanco a choisi de réunir une centaine de confrères le 7 juin dernier. Au programme, un titre alléchant : « Le vétérinaire doit-il avoir une stratégie économique aujourd’hui ? ». Aux commandes : le professeur Laurent Maruani, directeur du département marketing pour l’ensemble des institutions du groupe HEC, accompagné de François Cazals, chargé de formation à HEC Executive Education. Petit retour sur cette plongée vétérinaire dans un monde pas si éloigné que cela du nôtre… Elanco emmène des vétérinaires au temple du marketing Dr Catherine Bertrand-Ferrandis «L a première heure, j’ai l’intérêt était justement là : « En tant tels que cette journée, à l’aide d’ex- eu l’impression de dé- que “jeune” laboratoire, Elanco perts indépendants et de haut ni- barquer sur une autre souhaite accompagner les vétéri- veau. » Découvrons comment ces planète. » Cette remarque d’un naires dans l’évolution et l’amélio- experts ont fait rimer marketing et confrère interrogé suite à cette for- ration de leurs habitudes, explique vétérinaires. mation résume assez bien la per- Fabien Pathiaux, chef produit chez plexité que l’on pouvait lire sur les Elanco. Cela passe par des produits CONNAÎTRE LA RÉALITÉ DU visages en début de journée. Mais innovants, mais aussi des services MARCHÉ POUR S’Y POSITIONNER « Aujourd’hui, à l’ère du Web, les Du label à la marque vétérinaire flux traversent les individus, les identités virtuelles se multiplient, , et l’individu se différencie par un TÉ Image remarque François Cazals. Laurent Maruani ensemble de codes, vestimentai- précise « res, comportementaux ou autres, IMI Identité explique le professeur Maruani. Ce n’est plus le seul shampooing INT qui est la marque. C’est le MARCHÉ consommateur qui devient une marque qu’il définit et promeut Un participant commente : socialement. » Comment se positionner face à cela, et accessoirement faire aug-10 VETLIFE N°44 - JUILLET-AOÛT 2012 VETL44_10a11_Onateste.indd 10 2/07/12 15:43:48
  2. 2. Les quatre actions créatrices de Se poser les bonnes questions nouvelles courbes de valeur. Augmenter Quels éléments doivent être Éliminer augmentés au-delà des standards de l’industrie ? Quels éléments considérés comme des standards de l’industrie doivent être éliminés ? NOUVELLE COURBE DE VALEUR Réduire Créer Quels éléments doivent être Quels éléments ignorés réduits bien en deçà des par l’industrie doivent explique standards de l’industrie ? être créés ? François Cazals. Source : C. Kim, R. Mauborgne, Harvard Business Review (1997) menter son chiffre d’affaires ? Bien tionniste est sans particularité un saut significatif dans la valeur se connaître, bien connaître le identifiée, etc. Autant de typolo- apportée au marché, que sur celle client, et lui proposer un produit gies qui forment des marchés dif- d’obtenir une réduction forte des qui a de la valeur à ses yeux. férents à identifier, appelant des coûts », explique le professeur Car l’objectif du marketing est interactions adaptées, pour mieux Maruani. Cette méthode amène à là : faire « matcher » les désirs les gérer et les satisfaire. réfléchir sur ce que l’on peut du vendeur, ici le vétérinaire, et Tout en sachant que… la satis- rentabiliser, ou supprimer, sans ceux du client. faction totale et permanente pour autant porter préjudice à du client n’existe pas. Elle la satisfaction de la clientèle. QUAND L’INCONNUE EST L’OFFRE, évolue : même si votre client sort « L’innovation passe d’abord par ET NON LE CLIENT ravi de sa consultation, sa satis- une transformation : elle implique Dans le marketing classique, la faction s’affadira avec le temps. de sacrifier à un endroit pour constante est le produit, et l’incon- Loin des yeux, loin du cœur. La créer à un autre. Outre une nue le consommateur. Pour notre solution : savoir relancer la ma- connaissance du (des) marchés profession, c’est l’inverse : le client chine. Un coup de fil suite à une et de ses limites, il faut pour cela est connu. C’est l’offre qu’il faut opération, un courrier de rappel prendre du recul sur soi-même, ses (re)définir. C’est ce que l’on ap- de vaccin, une carte de bonne désirs, et ses objectifs. » pelle le marketing relationnel. année, autant de petites choses « Il ne s’agit pas ici de vouloir avant qui le feront repasser votre porte, La journée ne fut pas assez tout baisser les coûts, explique le devenue familière, pour une se- longue pour appliquer en- professeur Maruani, mais plutôt de conde consultation. tièrement la méthode et éla- favoriser l’approche client, puis de Attention tout de même à savoir borer des concepts précis. chercher à la rentabiliser. » arbitrer entre les satisfactions : Cependant, les graines ont Déclencher l’acte de vente de- celles de(s) l’interlocuteur(s) et été semées dans la tête des mande donc de s’intéresser celles de votre entreprise. Le mar- participants. « À mon retour, aux clients, et de comprendre keting fait « matcher » les désirs du un questionnaire a été mis qu’ils ne viennent pas tous pour vendeur et du client… en place auprès de proches la même chose : l’un est anxieux, pour comprendre les critères l’autre seul, le troisième perfec- PENSER DIFFÉREMMENT qui déterminent l’entrée d’un POUR ÊTRE DIFFÉRENT client dans le cabinet », rap- PHOTOS : C. B.-F. Connaître sa clientèle est donc porte l’un d’eux. un premier pas vers la définition Pari gagné donc pour cette d’une stratégie d’entreprise. Reste journée, qui devrait, selon les à définir quelles offres lui présen- organisateurs, n’être que le dé- ter. Pour appliquer les concepts but d’une longue série. généraux du marketing relation- nel au cas vétérinaire, les confé- Pour aller plus loin : stratégie Océan Bleu : renciers proposent d’utiliser la mé- Comment créer de nouveaux espaces thode « Océan Bleu ». « Océan Bleu stratégiques ? de W.Chan Kim et Renée porte autant sur la façon de faire Mauborgne, 2005, éditions Pearson. VETLIFE N°44 - JUILLET-AOÛT 2012 11VETL44_10a11_Onateste.indd 11 29/06/12 16:12:12

×