SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  28
Télécharger pour lire hors ligne
PUBLICITÉ & SOCIÉTÉ ÉDITION 2010



BACK TO BASICS
RETROUVER LA FRAÎCHEUR ORIGINELLE DE LA PUBLICITÉ
LES FRANÇAIS
ET
LA PUB :
LE DÉSAMOUR
SE POURSUIT
DANS UN CONTEXTE DE MOROSITÉ, LA PERCEPTION QU’ONT LES FRANÇAIS DE LA PUBLICITÉ CONTINUE DE SE DÉGRADER
APRÈS LE SURSAUT DE 2009, LE MORAL DES FRANÇAIS
RECHUTE


60%

       51%
                                 50%
50%
                                                   45%
                        43%                                                     % s/t Optimiste
                                 14 pts                        41%   (-4 pts)
40%   19 pts
                 32%
                        16 pts                    16 pts
                                 36%                                            situation personnelle
30%                                        24%             21 pts
       32%     12 pts                                                           situation du pays
                                                   29%
                         27%
20%                                       7 pts                20%   (-9 pts)
                20%
                                          17%
10%



 0%

      2004     2005     2006     2007     2008    2009     2010                  Écarts significativement supérieurs
                                                                                 ou inférieurs par rapport à 2009
LA NOTE GLOBALE DE LA PUBLICITÉ, ELLE, CONTINUE DE
BAISSER RÉGULIÈREMENT (note sur 10)




  4,7      4,7      4,6               4,5
                             4,4               4,3      4,2




  2004     2005     2006     2007     2008     2009     2010
 (1502)   (1005)   (1005)   (1003)   (1002)   (1007)   (1000)
LES FRANÇAIS S’EN DÉSINTÉRESSENT DE PLUS EN PLUS



                                   80%
                         74%
   70%        70%


                                            Plutôt une source
                                            d'intérêt

                                            Plutôt une source
                                            d'ennui
   28%        29%
                         24%
                                   19%




    2007       2008       2009      2010
   (1003)     (1002)     (1007)    (1000)
ILS Y PRÊTENT DE MOINS EN MOINS ATTENTION



     55%      57%
                         52%       52%
                                         Prête attention
                                   48%
                          47%            Ne prête pas attention
    45%
             43%




    2007     2008      2009      2010
   (1003)   (1002)    (1007)    (1000)
LA PUBLIPHOBIE EST EN PROGRESSION CONSTANTE
(0-3/10)


          57%
 55%
                   53%      53%      52%      52%      52%
                                                                Neutres




                                                       34%
                                              32%               Publiphobes
                            30%      29%
                   27%
 25%      25%



 20%               20%               20%                        Publiphiles
          18%               17%               16%
                                                       14%



  2004     2005     2006     2007     2008     2009     2010
 (1502)   (1005)   (1005)   (1003)   (1002)   (1007)   (1000)
POURTANT,
IL Y A
EN FRANCE
DES GENS
QUI VOIENT
LA VIE DU BON CÔTÉ
LES PUBLIPHILES, PEU NOMBREUX, SONT DES CONSOMMATEURS OPTIMISTES, QUI S’INTÉRESSENT À CE QUI SE PASSE AUTOUR D’EUX, QUI AIMENT LES MARQUES
ET LES COURSES, BREF QUI SONT AU CŒUR DU SYSTÈME CONSOMMATOIRE
LES PUBLIPHILES SONT OPTIMISTES




                           Français   Publiphiles
       Optimistes
       situation           41%          53%
       personnelle
       Optimistes
       situation du pays   20%          31%
ILS PLÉBISCITENT LES GRANDES MARQUES




                      Français   Publiphiles


       Les grandes
       marques vous   39%          60%
       attirent
ILS ONT DE PLUS EN PLUS DE MARQUES PRÉFÉRÉES




                           Français   Publiphiles


       Vous avez de + en
       + de marques        33%          52%
       préférées
ILS ONT DU PLAISIR À ACHETER DES MARQUES




                           Français   Publiphiles


       Les marques font
       plaisir à acheter   57%          78%
ILS AIMENT FAIRE LEURS COURSES




                           Français   Publiphiles


       Faire ses courses
       est un plaisir      36%          50%
ILS AIMENT LA CONSOMMATION




                           Français   Publiphiles


       Sont accros de la
       consommation         9%          64%
ILS SONT PLUS INTÉRESSÉS PAR LA PUB, MAIS AUSSI PAR
CE QUI LES ENTOURE



 Une source                                 Note
                Français   Publiphiles                 Français   Publiphiles
  d’intérêt                              globale /10
Les journaux                             Séries
télévisés       83%          92%         télévisées     5,7          6,8
Les                                      Émissions
programmes      58%          69%         de débat       5,3          5,8
de télévision                            Jeux
La vie                                   télévisés      4,3          5,6
politique       58%          60%
                                         Émissions
La publicité    19%          62%         de             2,0          3,4
                                         téléréalité
PLUS ON AIME
LA PUB
ET PLUS ON AIME
VIVRE
ET CONSOMMER.
IL EST INDISPENSABLE, DANS LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE ACTUELLE, DE DÉVELOPPER DANS LA POPULATION L’ENVIE DE CONSOMMER
COMMENT
RÉCONCILIER
LES FRANÇAIS
AVEC LA PUB ?
COMMENT LA PUBLICITÉ PEUT-ELLE Y CONTRIBUER? EN ÉTANT UTILE ET DISTRAYANTE
L’ATTITUDE FACE À LA PUB EST DIRECTEMENT LIÉE À
  DEUX CRITÈRES, UTILE ET DISTRAYANTE


                 Corrélation avec la note de               Corrélation avec l’intérêt              Corrélation avec l’attention
                 cœur                                      pour la publicité                       pour la publicité


        Utile                                     0,46                               0,31                                      0,37




  Distrayante                                  0,41                                  0,31                                  0,32




Convaincante                                   0,41                           0,25                                         0,32




  Informative                             0,38                                    0,29                                  0,28




                Coefficients de    Rappel : un coef. de corrélation varie de -1 à +1. Plus il est proche de +/-1 (sup à +/- 0.3 en
                corrélation        marketing) et plus il y a une relation forte entre la note de cœur et l'item d'image détaillée
                                          >0.3                <0.3
EN REVANCHE, LES REPROCHES CULTURELS OU
 IDÉOLOGIQUES N’ONT PAS D’INFLUENCE SUR SA
 PERCEPTION

                Corrélation avec la note de                  Corrélation avec l’intérêt              Corrélation avec l’attention
                cœur                                         pour la publicité                       pour la publicité


     Banale                       0,00                                        -0,01                                -0,01




Envahissante                     -0,02                                -0,07                                       -0,03




   Agressive                 -0,07                                       -0,04                                 -0,05



Dangereuse                   -0,08                                      -0,05                                  -0,06




               Coefficients de       Rappel : un coef. de corrélation varie de -1 à +1. Plus il est proche de +/-1 (sup à +/- 0.3 en
               corrélation           marketing) et plus il y a une relation forte entre la note de cœur et l'item d'image détaillée
                                            >0.3                <0.3
QU’EST-CE
QUI FAIT QU’ON AIME
LA PUB?
QUELS SONT LES LEVIERS À ACTIONNER POUR FAIRE QU’UNE PUBLICITÉ SOIT APPRÉCIÉE? L’ÉTUDE DE LA CORRÉLATION DE DIVERS CRITÈRES AVEC
L’APPRÉCIATION DE LA PUBLICITÉ ET DE CERTAINES ÉMISSIONS DE TÉLÉ MONTRE LA PERTINENCE D’UNE PUBLICITÉ PENSÉE COMME UNE DISTRACTION BIEN
FAITE ET AGRÉABLE
QU’EST-CE QUI EXPLIQUE QU’ON AIME OU PAS?
LES CRITÈRES EXPLICATIFS PROPOSÉS

  Sont répétitives, utilisent toujours les mêmes recettes
  Sont en phase avec le monde où vous vivez
  Contribuent à donner trop de place à l'argent et à la réussite matérielle dans la société
  Sont bien faites, agréables à regarder
  Prennent les gens pour des imbéciles
  Sont libres de ton, gonflées
  Montrent toujours le même genre de personnes
  Ont su évoluer et se renouveler
  Sont manipulatrices
  Sont divertissantes, distrayantes
  Sont omniprésentes, envahissantes
  Sont surprenantes, originales, créatives
  Sont superficielles, artificielles
  Prennent le risque de ne pas toujours plaire
LA QUALITÉ DISTRACTIVE EST LE CRITÈRE LE PLUS
   EXPLICATIF DE LA NOTE DE CŒUR

                                               PUB               SERIES            DEBATS             JEUX              TELE REAL



Sont surprenantes, originales, créatives




Sont bien faites, agréables à regarder




Sont divertissantes, distrayantes




Ont su évoluer et se renouveler




Sont en phase avec le monde où vous vivez


                  Coefficients de          Rappel : un coef. de corrélation varie de -1 à +1. Plus il est proche de +/-1 (sup à +/- 0.3 en
                  corrélation              marketing) et plus il y a une relation forte entre la note de cœur et l'item d'image détaillée
                                                >+0.3        -0.3<          <+0.3                 < -0.3
EN REVANCHE, L’AUDACE ET LA RÉPÉTITION NE SONT
    PAS EXPLICATIFS DE CETTE NOTE

                                                          PUB            SERIES           DEBATS             JEUX           TELE REAL


Prennent le risque de ne pas toujours plaire




Sont libres de ton, gonflées




Sont répétitives, utilisent toujours les mêmes recettes




Donne trop de place à l'argent et à la réussite ..




Montrent toujours le même genre de personnes


                    Coefficients de          Rappel : un coef. de corrélation varie de -1 à +1. Plus il est proche de +/-1 (sup à +/- 0.3 en
                    corrélation              marketing) et plus il y a une relation forte entre la note de cœur et l'item d'image détaillée
                                                  >+0.3        -0.3<          <+0.3                 < -0.3
L’ENVAHISSEMENT ET LE MANQUE DE CONSIDÉRATION
   EXPLIQUENT LE REJET DES PROGRAMMES DE TÉLÉ

                                                PUB               SERIES               DEBATS                  JEUX      TELE REAL



Sont manipulatrices




Sont superficielles, artificielles




Prennent les gens pour des imbéciles




Sont omniprésentes, envahissantes



                    Coefficients de    Rappel : un coef. de corrélation varie de -1 à +1. Plus il est proche de +/-1 (sup à +/- 0.3 en
                    corrélation        marketing) et plus il y a une relation forte entre la note de cœur et l'item d'image détaillée
                                            >+0.3        -0.3<          <+0.3                 < -0.3
POUR LA MAJORITÉ, LA PUB N’ASSURE PAS SA MISSION
DE BASE: DISTRAIRE
                                                  Ensemble         Publiphiles



    Ont su évoluer et se renouveler                                           5,6                         6,9   + 1,3 pts


    Prennent le risque de ne pas toujours plaire                              5,6            6,1                + 0,5 pts


    Sont libres de ton, gonflées
                                                                             5,4       5,8                      + 0,4 pts


    Sont bien faites, agréables à regarder                                  5,3                           6,9   + 1,6 pts


    Sont surprenantes, originales, créatives                                                             6,8    + 1,6 pts
                                                                        5,2


    Sont en phase avec le monde où vous vivez                         5,0               5,9                     + 0,9 pts


    Sont divertissantes, distrayantes                           4,6                                6,5          + 1,9 pts

                                               Significativement supérieur aux chiffres base
                                               ensemble
DE TOUS LES PROGRAMMES DE DISTRACTION, C’EST LA
PUB QUI DISTRAIT LE MOINS (HORS LA TÉLÉRÉALITÉ)
                  Publicité en général                Séries télévisées                   Emissions de débat
                  Jeux télévisés                      Emissions de téléréalité



 Prennent le risque de ne pas toujours plaire                                               5,2         5,5         5,6    6,0        6,4


 Ont su évoluer et se renouveler                3,0                           4,5         5,0         5,5           5,6


 Sont libres de ton, gonflées                                                        4,9                  5,3 5,4
                                                                                                        5,2               5,9


 Sont bien faites, agréables à regarder         3,0                                   5,0         5,3         5,4               6,1


 Sont surprenantes, originales, créatives             2,8               4,3         4,8         5,2         5,3


 Sont en phase avec le monde où vous vivez                        3,5     4,5             4,7     5,0               5,6


 Sont divertissantes, distrayantes                          3,1                       4,6 5,2               5,3            6,0
ET LA PLUS MAUVAISE NOTE DE LA PUB EST CELLE SUR
SA CAPACITÉ À DISTRAIRE
                  Publicité en général                Séries télévisées                   Emissions de débat
                  Jeux télévisés                      Emissions de téléréalité



 Prennent le risque de ne pas toujours plaire                                               5,2         5,5         5,6    6,0        6,4


 Ont su évoluer et se renouveler                3,0                           4,5         5,0         5,5           5,6


 Sont libres de ton, gonflées                                                        4,9                  5,3 5,4
                                                                                                        5,2               5,9


 Sont bien faites, agréables à regarder         3,0                                   5,0         5,3         5,4               6,1


 Sont surprenantes, originales, créatives             2,8               4,3         4,8         5,2         5,3


 Sont en phase avec le monde où vous vivez                        3,5     4,5             4,7     5,0               5,6


 Sont divertissantes, distrayantes                          3,1                       4,6 5,2               5,3            6,0
POUR SÉDUIRE
LE PLUS GRAND NOMBRE,
LA PUB
DOIT AVANT TOUT
ÊTRE PENSÉE COMME
UN DIVERTISSEMENT,
UNE DISTRACTION.
MOINS DE DISCOURS-PRIX, MOINS DE BIEN-PENSANCE, MOINS D’ARGUMENTS-BATEAU, PLUS DE BONNE HUMEUR, DE LIBERTÉ, DE SIMPLICITÉ. CE N’EST QUE DE
LA PUB, MAIS IL FAUT SE DONNER LE MAL DE LA FAIRE BIEN.

Contenu connexe

Similaire à Publicité & Société 2010 (Agence Australie)

Publicite & Societe (Australie)
Publicite & Societe (Australie)Publicite & Societe (Australie)
Publicite & Societe (Australie)
Cyrille CHAUDOIT
 
Pqrpro2011 110503085416-phpapp01
Pqrpro2011 110503085416-phpapp01Pqrpro2011 110503085416-phpapp01
Pqrpro2011 110503085416-phpapp01
366
 
Entrepreneuriat feminin
Entrepreneuriat femininEntrepreneuriat feminin
Entrepreneuriat feminin
jumpforwomen
 
Opinionway/Fiducial pour le Figaro et LCI - le baromètre de la Présidentielle...
Opinionway/Fiducial pour le Figaro et LCI - le baromètre de la Présidentielle...Opinionway/Fiducial pour le Figaro et LCI - le baromètre de la Présidentielle...
Opinionway/Fiducial pour le Figaro et LCI - le baromètre de la Présidentielle...
contactOpinionWay
 
Etude Eto : Le client influenceur
Etude Eto : Le client influenceur Etude Eto : Le client influenceur
Etude Eto : Le client influenceur
Petit Web
 
Le client influenceur - Etude ETO - 2012
Le client influenceur - Etude ETO - 2012Le client influenceur - Etude ETO - 2012
Le client influenceur - Etude ETO - 2012
Romain Fonnier
 
Netscope présidentielle 2012 triple a - sarkozy dégradé par les réseaux sociaux
Netscope présidentielle 2012  triple a - sarkozy dégradé par les réseaux sociauxNetscope présidentielle 2012  triple a - sarkozy dégradé par les réseaux sociaux
Netscope présidentielle 2012 triple a - sarkozy dégradé par les réseaux sociaux
Institut Netscope
 

Similaire à Publicité & Société 2010 (Agence Australie) (20)

Publicite & Societe (Australie)
Publicite & Societe (Australie)Publicite & Societe (Australie)
Publicite & Societe (Australie)
 
Les Français, Le Capitalisme et Le Développement Durable
Les Français, Le Capitalisme et Le Développement DurableLes Français, Le Capitalisme et Le Développement Durable
Les Français, Le Capitalisme et Le Développement Durable
 
Libre accès 2011
Libre accès 2011Libre accès 2011
Libre accès 2011
 
Pqrpro2011 110503085416-phpapp01
Pqrpro2011 110503085416-phpapp01Pqrpro2011 110503085416-phpapp01
Pqrpro2011 110503085416-phpapp01
 
Présentation des résultats de l'enquête 2011
Présentation des résultats de l'enquête 2011Présentation des résultats de l'enquête 2011
Présentation des résultats de l'enquête 2011
 
Entrepreneuriat feminin
Entrepreneuriat femininEntrepreneuriat feminin
Entrepreneuriat feminin
 
Entrepreneuriat féminin
Entrepreneuriat fémininEntrepreneuriat féminin
Entrepreneuriat féminin
 
ECR France Forum ‘06. Créer de la valeur avec les nouvelles technologies et l...
ECR France Forum ‘06. Créer de la valeur avec les nouvelles technologies et l...ECR France Forum ‘06. Créer de la valeur avec les nouvelles technologies et l...
ECR France Forum ‘06. Créer de la valeur avec les nouvelles technologies et l...
 
Ipsos pour MSN : le rôle des media dans l'information politique
Ipsos pour MSN  : le rôle des media dans l'information politiqueIpsos pour MSN  : le rôle des media dans l'information politique
Ipsos pour MSN : le rôle des media dans l'information politique
 
Opinionway/Fiducial pour le Figaro et LCI - le baromètre de la Présidentielle...
Opinionway/Fiducial pour le Figaro et LCI - le baromètre de la Présidentielle...Opinionway/Fiducial pour le Figaro et LCI - le baromètre de la Présidentielle...
Opinionway/Fiducial pour le Figaro et LCI - le baromètre de la Présidentielle...
 
Etude Eto : Le client influenceur
Etude Eto : Le client influenceur Etude Eto : Le client influenceur
Etude Eto : Le client influenceur
 
Le client influenceur - Etude ETO - 2012
Le client influenceur - Etude ETO - 2012Le client influenceur - Etude ETO - 2012
Le client influenceur - Etude ETO - 2012
 
Le client influenceur - Etude ETO - 2012
Le client influenceur - Etude ETO - 2012Le client influenceur - Etude ETO - 2012
Le client influenceur - Etude ETO - 2012
 
Le client influenceur - Etude ETO - 2012
Le client influenceur - Etude ETO - 2012Le client influenceur - Etude ETO - 2012
Le client influenceur - Etude ETO - 2012
 
Netscope présidentielle 2012 triple a - sarkozy dégradé par les réseaux sociaux
Netscope présidentielle 2012  triple a - sarkozy dégradé par les réseaux sociauxNetscope présidentielle 2012  triple a - sarkozy dégradé par les réseaux sociaux
Netscope présidentielle 2012 triple a - sarkozy dégradé par les réseaux sociaux
 
Publicité - le retour en grâce (by tns)
Publicité - le retour en grâce (by tns)Publicité - le retour en grâce (by tns)
Publicité - le retour en grâce (by tns)
 
Présentation site latribune
Présentation site latribunePrésentation site latribune
Présentation site latribune
 
Résultats Audipresse Premium 2012
Résultats Audipresse Premium 2012Résultats Audipresse Premium 2012
Résultats Audipresse Premium 2012
 
Sarkozy le plus impopulaire en Europe
Sarkozy le plus impopulaire en EuropeSarkozy le plus impopulaire en Europe
Sarkozy le plus impopulaire en Europe
 
20111205 etude mobile_tv_quickplay_fr
20111205 etude mobile_tv_quickplay_fr20111205 etude mobile_tv_quickplay_fr
20111205 etude mobile_tv_quickplay_fr
 

Plus de Cyrille CHAUDOIT

Australie Publicite Societe 4
Australie Publicite Societe 4Australie Publicite Societe 4
Australie Publicite Societe 4
Cyrille CHAUDOIT
 

Plus de Cyrille CHAUDOIT (13)

Révolution Digitale vs. DIGITAgiLE - Web2Day 2014
Révolution Digitale vs. DIGITAgiLE - Web2Day 2014Révolution Digitale vs. DIGITAgiLE - Web2Day 2014
Révolution Digitale vs. DIGITAgiLE - Web2Day 2014
 
Brian Solis leweb13
Brian Solis leweb13Brian Solis leweb13
Brian Solis leweb13
 
TalenCo - Guide des "glissades" 2012
TalenCo - Guide des "glissades" 2012TalenCo - Guide des "glissades" 2012
TalenCo - Guide des "glissades" 2012
 
Ces innovations qui transforment le marketing (2013)
Ces innovations qui transforment le marketing (2013)Ces innovations qui transforment le marketing (2013)
Ces innovations qui transforment le marketing (2013)
 
Le phénomène GameHer (2008)
Le phénomène GameHer (2008)Le phénomène GameHer (2008)
Le phénomène GameHer (2008)
 
e-reputation
e-reputatione-reputation
e-reputation
 
SCANBLOG : pourquoi la veille d'opinion ?
SCANBLOG : pourquoi la veille d'opinion ?SCANBLOG : pourquoi la veille d'opinion ?
SCANBLOG : pourquoi la veille d'opinion ?
 
L’émergence d’une nouvelle consommation, une nouvelle donne pour les marques
L’émergence d’une nouvelle consommation, une nouvelle donne pour les marquesL’émergence d’une nouvelle consommation, une nouvelle donne pour les marques
L’émergence d’une nouvelle consommation, une nouvelle donne pour les marques
 
Levinator25 Vs Ea Sports
Levinator25 Vs Ea SportsLevinator25 Vs Ea Sports
Levinator25 Vs Ea Sports
 
Australie Publicite Societe 4
Australie Publicite Societe 4Australie Publicite Societe 4
Australie Publicite Societe 4
 
Reseau ESSCA (Rentrée des Etudiants 07)
Reseau ESSCA (Rentrée des Etudiants 07)Reseau ESSCA (Rentrée des Etudiants 07)
Reseau ESSCA (Rentrée des Etudiants 07)
 
Presentation Pub Plages
Presentation Pub PlagesPresentation Pub Plages
Presentation Pub Plages
 
SCANBLOG / IREP (2007) : mesurer l'efficacité 2.0
SCANBLOG / IREP (2007) : mesurer l'efficacité 2.0SCANBLOG / IREP (2007) : mesurer l'efficacité 2.0
SCANBLOG / IREP (2007) : mesurer l'efficacité 2.0
 

Publicité & Société 2010 (Agence Australie)

  • 1. PUBLICITÉ & SOCIÉTÉ ÉDITION 2010 BACK TO BASICS RETROUVER LA FRAÎCHEUR ORIGINELLE DE LA PUBLICITÉ
  • 2. LES FRANÇAIS ET LA PUB : LE DÉSAMOUR SE POURSUIT DANS UN CONTEXTE DE MOROSITÉ, LA PERCEPTION QU’ONT LES FRANÇAIS DE LA PUBLICITÉ CONTINUE DE SE DÉGRADER
  • 3. APRÈS LE SURSAUT DE 2009, LE MORAL DES FRANÇAIS RECHUTE 60% 51% 50% 50% 45% 43% % s/t Optimiste 14 pts 41% (-4 pts) 40% 19 pts 32% 16 pts 16 pts 36% situation personnelle 30% 24% 21 pts 32% 12 pts situation du pays 29% 27% 20% 7 pts 20% (-9 pts) 20% 17% 10% 0% 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 Écarts significativement supérieurs ou inférieurs par rapport à 2009
  • 4. LA NOTE GLOBALE DE LA PUBLICITÉ, ELLE, CONTINUE DE BAISSER RÉGULIÈREMENT (note sur 10) 4,7 4,7 4,6 4,5 4,4 4,3 4,2 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 (1502) (1005) (1005) (1003) (1002) (1007) (1000)
  • 5. LES FRANÇAIS S’EN DÉSINTÉRESSENT DE PLUS EN PLUS 80% 74% 70% 70% Plutôt une source d'intérêt Plutôt une source d'ennui 28% 29% 24% 19% 2007 2008 2009 2010 (1003) (1002) (1007) (1000)
  • 6. ILS Y PRÊTENT DE MOINS EN MOINS ATTENTION 55% 57% 52% 52% Prête attention 48% 47% Ne prête pas attention 45% 43% 2007 2008 2009 2010 (1003) (1002) (1007) (1000)
  • 7. LA PUBLIPHOBIE EST EN PROGRESSION CONSTANTE (0-3/10) 57% 55% 53% 53% 52% 52% 52% Neutres 34% 32% Publiphobes 30% 29% 27% 25% 25% 20% 20% 20% Publiphiles 18% 17% 16% 14% 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 (1502) (1005) (1005) (1003) (1002) (1007) (1000)
  • 8. POURTANT, IL Y A EN FRANCE DES GENS QUI VOIENT LA VIE DU BON CÔTÉ LES PUBLIPHILES, PEU NOMBREUX, SONT DES CONSOMMATEURS OPTIMISTES, QUI S’INTÉRESSENT À CE QUI SE PASSE AUTOUR D’EUX, QUI AIMENT LES MARQUES ET LES COURSES, BREF QUI SONT AU CŒUR DU SYSTÈME CONSOMMATOIRE
  • 9. LES PUBLIPHILES SONT OPTIMISTES Français Publiphiles Optimistes situation 41% 53% personnelle Optimistes situation du pays 20% 31%
  • 10. ILS PLÉBISCITENT LES GRANDES MARQUES Français Publiphiles Les grandes marques vous 39% 60% attirent
  • 11. ILS ONT DE PLUS EN PLUS DE MARQUES PRÉFÉRÉES Français Publiphiles Vous avez de + en + de marques 33% 52% préférées
  • 12. ILS ONT DU PLAISIR À ACHETER DES MARQUES Français Publiphiles Les marques font plaisir à acheter 57% 78%
  • 13. ILS AIMENT FAIRE LEURS COURSES Français Publiphiles Faire ses courses est un plaisir 36% 50%
  • 14. ILS AIMENT LA CONSOMMATION Français Publiphiles Sont accros de la consommation 9% 64%
  • 15. ILS SONT PLUS INTÉRESSÉS PAR LA PUB, MAIS AUSSI PAR CE QUI LES ENTOURE Une source Note Français Publiphiles Français Publiphiles d’intérêt globale /10 Les journaux Séries télévisés 83% 92% télévisées 5,7 6,8 Les Émissions programmes 58% 69% de débat 5,3 5,8 de télévision Jeux La vie télévisés 4,3 5,6 politique 58% 60% Émissions La publicité 19% 62% de 2,0 3,4 téléréalité
  • 16. PLUS ON AIME LA PUB ET PLUS ON AIME VIVRE ET CONSOMMER. IL EST INDISPENSABLE, DANS LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE ACTUELLE, DE DÉVELOPPER DANS LA POPULATION L’ENVIE DE CONSOMMER
  • 17. COMMENT RÉCONCILIER LES FRANÇAIS AVEC LA PUB ? COMMENT LA PUBLICITÉ PEUT-ELLE Y CONTRIBUER? EN ÉTANT UTILE ET DISTRAYANTE
  • 18. L’ATTITUDE FACE À LA PUB EST DIRECTEMENT LIÉE À DEUX CRITÈRES, UTILE ET DISTRAYANTE Corrélation avec la note de Corrélation avec l’intérêt Corrélation avec l’attention cœur pour la publicité pour la publicité Utile 0,46 0,31 0,37 Distrayante 0,41 0,31 0,32 Convaincante 0,41 0,25 0,32 Informative 0,38 0,29 0,28 Coefficients de Rappel : un coef. de corrélation varie de -1 à +1. Plus il est proche de +/-1 (sup à +/- 0.3 en corrélation marketing) et plus il y a une relation forte entre la note de cœur et l'item d'image détaillée >0.3 <0.3
  • 19. EN REVANCHE, LES REPROCHES CULTURELS OU IDÉOLOGIQUES N’ONT PAS D’INFLUENCE SUR SA PERCEPTION Corrélation avec la note de Corrélation avec l’intérêt Corrélation avec l’attention cœur pour la publicité pour la publicité Banale 0,00 -0,01 -0,01 Envahissante -0,02 -0,07 -0,03 Agressive -0,07 -0,04 -0,05 Dangereuse -0,08 -0,05 -0,06 Coefficients de Rappel : un coef. de corrélation varie de -1 à +1. Plus il est proche de +/-1 (sup à +/- 0.3 en corrélation marketing) et plus il y a une relation forte entre la note de cœur et l'item d'image détaillée >0.3 <0.3
  • 20. QU’EST-CE QUI FAIT QU’ON AIME LA PUB? QUELS SONT LES LEVIERS À ACTIONNER POUR FAIRE QU’UNE PUBLICITÉ SOIT APPRÉCIÉE? L’ÉTUDE DE LA CORRÉLATION DE DIVERS CRITÈRES AVEC L’APPRÉCIATION DE LA PUBLICITÉ ET DE CERTAINES ÉMISSIONS DE TÉLÉ MONTRE LA PERTINENCE D’UNE PUBLICITÉ PENSÉE COMME UNE DISTRACTION BIEN FAITE ET AGRÉABLE
  • 21. QU’EST-CE QUI EXPLIQUE QU’ON AIME OU PAS? LES CRITÈRES EXPLICATIFS PROPOSÉS Sont répétitives, utilisent toujours les mêmes recettes Sont en phase avec le monde où vous vivez Contribuent à donner trop de place à l'argent et à la réussite matérielle dans la société Sont bien faites, agréables à regarder Prennent les gens pour des imbéciles Sont libres de ton, gonflées Montrent toujours le même genre de personnes Ont su évoluer et se renouveler Sont manipulatrices Sont divertissantes, distrayantes Sont omniprésentes, envahissantes Sont surprenantes, originales, créatives Sont superficielles, artificielles Prennent le risque de ne pas toujours plaire
  • 22. LA QUALITÉ DISTRACTIVE EST LE CRITÈRE LE PLUS EXPLICATIF DE LA NOTE DE CŒUR PUB SERIES DEBATS JEUX TELE REAL Sont surprenantes, originales, créatives Sont bien faites, agréables à regarder Sont divertissantes, distrayantes Ont su évoluer et se renouveler Sont en phase avec le monde où vous vivez Coefficients de Rappel : un coef. de corrélation varie de -1 à +1. Plus il est proche de +/-1 (sup à +/- 0.3 en corrélation marketing) et plus il y a une relation forte entre la note de cœur et l'item d'image détaillée >+0.3 -0.3< <+0.3 < -0.3
  • 23. EN REVANCHE, L’AUDACE ET LA RÉPÉTITION NE SONT PAS EXPLICATIFS DE CETTE NOTE PUB SERIES DEBATS JEUX TELE REAL Prennent le risque de ne pas toujours plaire Sont libres de ton, gonflées Sont répétitives, utilisent toujours les mêmes recettes Donne trop de place à l'argent et à la réussite .. Montrent toujours le même genre de personnes Coefficients de Rappel : un coef. de corrélation varie de -1 à +1. Plus il est proche de +/-1 (sup à +/- 0.3 en corrélation marketing) et plus il y a une relation forte entre la note de cœur et l'item d'image détaillée >+0.3 -0.3< <+0.3 < -0.3
  • 24. L’ENVAHISSEMENT ET LE MANQUE DE CONSIDÉRATION EXPLIQUENT LE REJET DES PROGRAMMES DE TÉLÉ PUB SERIES DEBATS JEUX TELE REAL Sont manipulatrices Sont superficielles, artificielles Prennent les gens pour des imbéciles Sont omniprésentes, envahissantes Coefficients de Rappel : un coef. de corrélation varie de -1 à +1. Plus il est proche de +/-1 (sup à +/- 0.3 en corrélation marketing) et plus il y a une relation forte entre la note de cœur et l'item d'image détaillée >+0.3 -0.3< <+0.3 < -0.3
  • 25. POUR LA MAJORITÉ, LA PUB N’ASSURE PAS SA MISSION DE BASE: DISTRAIRE Ensemble Publiphiles Ont su évoluer et se renouveler 5,6 6,9 + 1,3 pts Prennent le risque de ne pas toujours plaire 5,6 6,1 + 0,5 pts Sont libres de ton, gonflées 5,4 5,8 + 0,4 pts Sont bien faites, agréables à regarder 5,3 6,9 + 1,6 pts Sont surprenantes, originales, créatives 6,8 + 1,6 pts 5,2 Sont en phase avec le monde où vous vivez 5,0 5,9 + 0,9 pts Sont divertissantes, distrayantes 4,6 6,5 + 1,9 pts Significativement supérieur aux chiffres base ensemble
  • 26. DE TOUS LES PROGRAMMES DE DISTRACTION, C’EST LA PUB QUI DISTRAIT LE MOINS (HORS LA TÉLÉRÉALITÉ) Publicité en général Séries télévisées Emissions de débat Jeux télévisés Emissions de téléréalité Prennent le risque de ne pas toujours plaire 5,2 5,5 5,6 6,0 6,4 Ont su évoluer et se renouveler 3,0 4,5 5,0 5,5 5,6 Sont libres de ton, gonflées 4,9 5,3 5,4 5,2 5,9 Sont bien faites, agréables à regarder 3,0 5,0 5,3 5,4 6,1 Sont surprenantes, originales, créatives 2,8 4,3 4,8 5,2 5,3 Sont en phase avec le monde où vous vivez 3,5 4,5 4,7 5,0 5,6 Sont divertissantes, distrayantes 3,1 4,6 5,2 5,3 6,0
  • 27. ET LA PLUS MAUVAISE NOTE DE LA PUB EST CELLE SUR SA CAPACITÉ À DISTRAIRE Publicité en général Séries télévisées Emissions de débat Jeux télévisés Emissions de téléréalité Prennent le risque de ne pas toujours plaire 5,2 5,5 5,6 6,0 6,4 Ont su évoluer et se renouveler 3,0 4,5 5,0 5,5 5,6 Sont libres de ton, gonflées 4,9 5,3 5,4 5,2 5,9 Sont bien faites, agréables à regarder 3,0 5,0 5,3 5,4 6,1 Sont surprenantes, originales, créatives 2,8 4,3 4,8 5,2 5,3 Sont en phase avec le monde où vous vivez 3,5 4,5 4,7 5,0 5,6 Sont divertissantes, distrayantes 3,1 4,6 5,2 5,3 6,0
  • 28. POUR SÉDUIRE LE PLUS GRAND NOMBRE, LA PUB DOIT AVANT TOUT ÊTRE PENSÉE COMME UN DIVERTISSEMENT, UNE DISTRACTION. MOINS DE DISCOURS-PRIX, MOINS DE BIEN-PENSANCE, MOINS D’ARGUMENTS-BATEAU, PLUS DE BONNE HUMEUR, DE LIBERTÉ, DE SIMPLICITÉ. CE N’EST QUE DE LA PUB, MAIS IL FAUT SE DONNER LE MAL DE LA FAIRE BIEN.