La savonnade 20 janvier 2011

500 vues

Publié le

Conférence théâtrale sur les parlés toulousaings !

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
500
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La savonnade 20 janvier 2011

  1. 1. La Dynamo Théâtre présenteDe la Savonnade dans les oreillesFausse conférence illustrée sur les parlers toulousains Mesdames et messieurs, Ceci n’est pas une conférence : ni une vraie car il y a beaucoup de faux dans ce que je vais vous dire ni une fausse car il y a tout de même un peu de vrai. Sans me vanter, laisser moi vous dire que le mot « conférence » n’existe pas en langage parler populaire : à Toulouse, on dirait plutôt une « tchatche ».
  2. 2. Sous une allure faussement débonnaire, un imposteurse voit con er la lourde tâche de présenter àl’Université une conférence sur les parlers toulousains.La belle a aire...Mais voilà, comment dire la langue ? Comment racon-ter les accents, les dialectes, toutes les expressions d’iciou d’ailleurs qui font la diversité et la richesse d’unpeuple ?Tout à la fois orateur, performeur, clown, conteur, le personnage se laisse divaguerau gré d’enquêtes vagabondes et tente de dresser un tableau de sa connaissance de lalinguistique. A la façon d’un entomologiste en herbe, il décortique l’accent, ausculte lesexpressions et fonde avec une rigueur pseudo-scienti que un discours savoureux etjubilatoire où se côtoient des listes de mots oubliés, des accents fantômes, des histoires De sa tête pleine d’anecdotes nit par s’échapper un océan de voix, un déluge d’archives sonores, de truculences verbales. Heureux et libre, il otte à la dérive, baigné dans cette matrice obsessionnelle qu’est la langue. A partir de ses imprécisions, de ses absences, de ses allers-retours permanents entre savoir et bon vouloir, notre conférencier se laisse porter par son amour des langues, son amour de la Langue et dévoile une tou- chante humanité, pétrie de la croustillance des mots et de jouissance poétique.Une langue, c’est le sommet de la création d’un peuple,son inventivité, son histoire, sa culture. Une langue , c’estbeaucoup plus beau qu’une cathédrale. Que deviennentles peuples sans langue ? D’après Vassilis Alexakis
  3. 3. POURQUOI CE SPECTACLE ?Ce spectacle est la réponse d’un groupe d’artistes à une demande de l’universitéToulouse Le-Mirail, formulée dans le cadre du festival toulousain « La Novela, festival dessavoirs partagés » ; cette manifestation propose à des scienti ques et des artistes de toushorizons de s’associer sur des projets de vulgarisation mêlant conférences et spectacles.« Les Parlers Toulousains », sujet que nous proposait l’université visait à faire sentir aupublic la richesse linguistique de la ville et à lui faire connaître les travaux menés, depuis denombreuses années, sur les sources de cette langue parlée que les spécialistes appellent le« francitan », elle-même enrichie de nombreux autres apports venus des quatre coins du monde.Au cours des deux mois d’élaboration du spectacle nous avons découvert une grandemasse d’archives sonores, de livres, d’atlas linguistiques, d’images ; nous avons rencontré leslinguistes de l’université ; nous avons interviewé leur doyen, le professeur Xavier Ravier,auteur de l’Atlas linguistique du Languedoc, bref, nous avons plongé, au risque d’y sombrer,dans un univers trop vaste dont nous avons tenté de dire en quoi il nous a marqué : la passiondes scienti ques pour leur objet, leur engagement dans une culture occitane vivace, leurouverture, leur humanisme et leur conviction que, seule, la reconnaissance de toutes lesdiversités peut éviter le retour de la barbarie, qu’aucune domination d’une culture sur uneautre n’a de sens.Le spectacle a pris la forme d’une conférence burlesque ; nous avons voulu qu’ilsoit un hommage irrespectueux – c’est le rôle du bou on – mais amoureux, autravail de ces savants passionnés, à la langue occitane, à la culture dont elle estl’expression et à toutes les autres cultures qui, aujourd’hui, sont le patrimoine denotre région.
  4. 4. De la Savonnade dans les oreilles Fausse conférence illustrée sur les parlers toulousains Un spectacle de Philippe Dupeyron - Yann Frouin - Hassan Ayoudj - Sébastien Cirotteau Philippe Dupeyron . le conférencier Sébastien Cirotteau . di usion sonore Une production de la Dynamo Théâtre Avec le soutien de la Novela . Festival des Savoirs Partagésde l’Université Toulouse II Le Mirail . CIAM et du Centre Culturel Henri Desbals Prochaines représentations 20 janvier 2010 . 12h45 & 18h00 La Fabrique Culturelle Université Toulouse II Le Mirail Entrée libre dans la limite des places disponibles Spectacle crée les 07 & 08 octobre 2010 à La Fabrique Culturelle / Université Toulouse II Le Mirail Dans le cadre de la Novela . Festival des Savoirs Partagés Contacts La Dynamo Théâtre - ladynamo1@hotmail.com Chargé de Di usion : Jean Jacques Reixach jean.jacquesgrand@hotmail.fr 06 47 02 91 30 Crédits photographiques : Gwladys Déprez

×