Le CEFRIO est le centre facilitant la recherche et l’innovation dans les organisations, à l’aide des technologies de l’inf...
Architectes   Web                                                       dustratégie | ergonomie | marketing | référencemen...
Table des matières                                                                                                        ...
Faits saillants                                  Génération Y (18 à 34 ans)                                  Internet n’es...
La génération Y, ou les 18 à 34 ans (1977-1993)       Au Québec, on compte environ 1 807 675 adultes de 18 à 34 ans :     ...
Information, médias sociaux, divertissement                                                et communications en ligne     ...
Francis l’hyperconnecté                          Francis, 27 ans, travaille dans un café sur son ordinateur portable nouve...
La génération X, ou les 35 à 44 ans (1967 à 1976)                                                 Au Québec, on compte env...
Du côté des opérations bancaires, la génération X est celle qui y adhère le plus. Les internautes decette génération perço...
Marie qui n’a pas une minute à perdre                                              Marie, 38 ans, a un emploi du temps cha...
Les jeunes boomers, ou les 45 à 54 ans (1957-1966)    Au Québec, on compte environ 1 273 368 adultes de 45 à 54 ans :    1...
Information, médias sociaux, divertissement                                             et communications en ligne       À...
Les boomers, ou les 55 à 64 ans (1947-1956)    Au Québec, on compte environ 1 075 340 adultes de 55 à 64 ans :    823 710 ...
NETendances - Cinq génération d'internautes
NETendances - Cinq génération d'internautes
NETendances - Cinq génération d'internautes
NETendances - Cinq génération d'internautes
NETendances - Cinq génération d'internautes
NETendances - Cinq génération d'internautes
NETendances - Cinq génération d'internautes
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

NETendances - Cinq génération d'internautes

1 246 vues

Publié le

Publié dans : Carrière
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 246
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
18
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

NETendances - Cinq génération d'internautes

  1. 1. Le CEFRIO est le centre facilitant la recherche et l’innovation dans les organisations, à l’aide des technologies de l’informationet de la communication (TIC). Il regroupe plus de 150 membres universitaires, industriels et gouvernementaux ainsi que60 chercheurs associés et invités. Sa mission  contribuer à faire du Québec une société numérique, grâce à l’usage des :technologies comme levier de l’innovation sociale et organisationnelle. Le CEFRIO, en tant que centre de liaison et de transfert,réalise, en partenariat, des projets de recherche-expérimentation, d’enquêtes et de veille stratégique sur l’appropriation desTIC à l’échelle québécoise et canadienne. Ces projets touchent l’ensemble des secteurs de l’économie, tant privé que public.Les activités du CEFRIO sont financées à près de 64 % par ses propres projets et à 36 % par le ministère du Développementéconomique, de l’Innovation et de l’Exportation, son principal partenaire financier. Principal partenaire financier du CEFRIO Pour tout renseignement supplémentaire, communiquez avec le CEFRIO. Bureau de Québec Bureau de Montréal 888, rue Saint-Jean 550, rue Sherbrooke Ouest Bureau 575 Tour Ouest, bureau 471 Québec (Québec) Montréal (Québec) G1R 5H6 Canada H3A 1B9 Canada Tél. : 418 523-3746 Tél. : 514 840-1245 Courriel : info@cefrio.qc.ca • Site Web : www.cefrio.qc.caLes thèmes des prochains numéros de NETendances 20111. Les médias sociaux Cinq générations d’internautes :2. Le divertissement en ligne3. La mobilité4. Internet comme source d’information profil d’utilisation des TIC en 20115. Le gouvernement en ligne6. Le commerce électronique et les services bancaires en ligne7. Les diverses générations d’internautes8. L’informatisation du Québec Volume 2 - Numéro 7 Merci à nos partenaires ! Une réalisation du Avec la collaboration de
  2. 2. Architectes Web dustratégie | ergonomie | marketing | référencement | analytics | social adviso.ca/architectes
  3. 3. Table des matières Cinq générations d’internautes :FAITS SAILLANTS. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 profil d’utilisationGénération Y (18 à 34 ans). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 des TIC en 2011Génération X (35 à 44 ans). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4Jeunes boomers (45 à 54 ans). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 L’enquête NETendances 2011 a été réalisée par le CEFRIO,Boomers (55 à 64 ans) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 en collaboration avec LégerAînés (65 ans et plus) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 Marketing, et financée par Adviso, le Mouvement des caissesLA GÉNÉRATION Y, OU LES 18 À 34 ANS (1977-1993). . . . . . . . . . . . . . . . 5 Desjardins, Services QuébecInformatisation et équipement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 et TELUS.Transactions en ligne. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 COLLABORATIONInformation, médias sociaux, divertissement et communications en ligne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7 ÉQUIPE DU projetLA GÉNÉRATION X, OU LES 35 À 44 ANS (1967 À 1976) . . . . . . . . . . . . . . 9 Josée Beaudoin Vice-présidente, InnovationInformatisation et équipement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9 et Transfert, CEFRIO – MontréalTransactions en ligne. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9 Supervision du projetInformation, médias sociaux, divertissement et communications en ligne . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 Claire Bourget Directrice de la recherche marketing,LES JEUNES BOOMERS, OU LES 45 À 54 ANS (1957-1966) . . . . . . . . . . . 13 CEFRIOInformatisation et équipement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 Coordination du projetTransactions en ligne. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 Mélanie Fontaine Chargée de projet, CEFRIOInformation, médias sociaux, divertissement et communications en ligne . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 Analyse des données et rédaction Raphaël DanjouLES BOOMERS, OU LES 55 À 64 ANS (1947-1956). . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 Directeur de la veille stratégique,Informatisation et équipement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 CEFRIOTransactions en ligne. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 avis d’expertsInformation, médias sociaux, divertissement et communications en ligne . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 Jean-François Renaud Associé, AdvisoLES AÎNÉS, OU LES 65 ANS ET PLUS (1946 ET AVANT) . . . . . . . . . . . . . . 21 Jean-Sébastien ChouinardInformatisation et équipement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 Chef en stratégie Internet, AdvisoTransactions en ligne. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 ÉQUIPE D’ÉDITIONInformation, médias sociaux, divertissement et communications en ligne . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23 Annie Lavoie Conseillère en communication Coordination de l’édition Tony Bureau Révision linguistique Brigitte Ayotte, Ayograph Graphisme Merci à l’équipe de Léger Marketing pour sa collaboration à la collecte et au traitement des données ainsi qu’à l’équipe d’Adviso pour ses avis MÉTHODOLOGIE d’experts. Pour réaliser le fascicule sur les générations d’internautes de l’enquête NETendances 2011, nous avons fait appel à plusieurs collectes de données mensuelles en 2011 au cours desquelles nous avons interrogé au téléphone Dépôt légal : 2012 environ 1 000 adultes québécois, lors d’un sondage omnibus de Léger Marketing. Les résultats ont été pondérés Bibliothèque et Archives nationales en fonction du sexe, de l’âge, de la région et de la langue des répondants, afin d’assurer la représentativité de du Québec l’ensemble des adultes québécois. La marge d’erreur, selon la proportion estimée, se situe à ± 3,1 % pour la base Bibliothèque et Archives Canada des adultes et atteint un maximum de ± 3,56 % pour la base des internautes, 19 fois sur 20. ISSN 1923-6565 (imprimée) ISSN 1923-6573 (PDF) Aux fins du sondage, 16 régions administratives du Québec ont été regroupées en 5 grandes régions : la RMR de Montréal (Montréal, Laval, Lanaudière [  RMR  les Laurentides [  ], RMR  et la Montérégie [  ] RMR  ; la RMR ])  La version PDF de ce numéro sur de Québec (Québec [  ] et la Chaudière-Appalaches [  ])  l’Est du Québec (le Bas-Saint-Laurent, RMR  RMR  ; les générations d’internautes peut le Saguenay–Lac-Saint-Jean, la Côte-Nord et la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine)  le Centre du Québec (la ; être téléchargée dans la section Mauricie, l’Estrie, le Centre-du-Québec, Québec [ hors RMR ] et la Chaudière-Appalaches [ hors RMR ]) ; et l’Ouest « Publications » du site Web du CEFRIO : du Québec (l’Outaouais, l’Abitibi-Témiscamingue, Lanaudière [  hors RMR  les Laurentides [  ], hors RMR  et la ] www.cefrio.qc.ca. Montérégie [ hors RMR ]). L’information contenue aux présentes ne NOTES EXPLICATIVES peut être utilisée ou reproduite à moins • dultes québécois : ensemble des répondants de 18 ans et plus, qu’ils utilisent Internet ou non. A d’une autorisation écrite du CEFRIO. • Internautes québécois (et internautes occasionnels) : personnes de 18 ans et plus qui utilisent Internet. Photos de la couverture : • nternautes réguliers : personnes de 18 ans et plus qui ont utilisé Internet au moins une fois au cours de la I iStockphoto.com/©Daniel Laflor iStockphoto.com/©Lisa Valder semaine qui précédait le sondage. • onnées comparatives des années antérieures (2009 et  2010) : les collectes de données ont été réalisées D Page 7 : Shutterstock/©ImageryMajestic Page 10 : iSockphoto/©drbimages auprès d’échantillons d’au moins 1000 adultes québécois. Les résultats ont été pondérés en fonction du sexe, Page 12 : Shutterstock/©EdBockStock de l’âge, de la région et de la langue des personnes sondées afin d’assurer la représentativité de l’ensemble Page 14 : iSockphoto/©snapphoto des adultes québécois. Page 17 : iSockphoto/©laflor Cinq générations d’internautes : profil d’utilisation des TIC en 2011 3
  4. 4. Faits saillants Génération Y (18 à 34 ans) Internet n’est pas un enjeu, ni même une question pour cette génération d’adultes ; c’est un acquis. Que ce soit du point de vue du divertissement, de la consommation, des transactions, de la socialisation, de l’information ou encore des communications, Internet n’est qu’à un clic. Pour entrer en contact avec cette génération, Internet constitue toujours selon les données de 2011 une voie privilégiée, sinon incontournable ! Il s’agit également d’une génération qui n’a pas peur d’adopter rapidement les nouvelles technologies disponibles (consommateurs précoces, ou early adopters). Génération X (35 à 44 ans) Cette génération d’adultes québécois n’est pas née avec Internet, mais l’a adopté. Selon les données de 2011, les aspects pratiques d’Internet séduisent toujours cette génération en début de vie active, qui souvent rime avec jeune famille : achat, vente, opérations bancaires, consultation de l’actualité et des nouvelles, communications, etc. Cela dit, ces adultes n’en ont pas abandonné le côté ludique, puisqu’une bonne proportion s’y divertissent aussi, les sites de vidéos en ligne (YouTube et Dailymotion, p. ex.) et webradios arrivant en tête de liste. Pour profiter pleinement des différentes fonctionnalités d’Internet, ils se sont également bien équipés. Jeunes boomers (45 à 54 ans) Sans être aussi enthousiaste devant les nouveautés technologiques d’Internet que les générations X et Y, cette génération sait tirer parti des différentes fonctionnalités offertes sur la toile. Selon les données de 2011, c’est d’ailleurs dans une forte proportion que ces adultes possèdent un ordinateur. Il s’agit de la génération médiane, et ses pratiques reflètent très bien cette position centrale, que ce soit du point de vue de l’informatisation, du nombre d’heures sur Internet, des équipements, du divertissement, de l’information, des communications ou des transactions. Il n’y a que les médias sociaux qu’ils utilisent dans une moindre mesure. Boomers (55 à 64 ans) Selon les données de 2011, 3 boomers sur 4 naviguent sur la toile. Parmi les internautes, un certain nombre utilisent les différentes fonctionnalités transactionnelles (achat et vente en ligne, opérations bancaires) et informationnelles. Le divertissement et les médias sociaux sont encore peu utilisés. Cette génération a assisté aux débuts de la télévision et elle y est restée attachée. Aînés (65 ans et plus) Les aînés ont grandi avec la radio, certains l’ont même vue naître. Selon les données de 2011, c’est une génération moins bien équipée sur les plans technologique et informatique que les autres générations. Moins actifs sur Internet que les adultes des autres générations, que ce soit du point de vue des transactions, des communications ou du divertissement, un certain nombre d’aînés sont cependant initiés, ce sont donc des internautes dont il faut tenir compte. Toutefois, avec l’importance que prennent les TIC dans nos sociétés contemporaines, le nombre considérable d’aînés qui n’accèdent pas à Internet n’est pas sans poser de grands défis.4 Cinq générations d’internautes : profil d’utilisation des TIC en 2011
  5. 5. La génération Y, ou les 18 à 34 ans (1977-1993) Au Québec, on compte environ 1 807 675 adultes de 18 à 34 ans : 1 735 368 utilisent Internet régulièrement ou occasionnellement (soit 96,0 %) ; 686 917 possèdent un téléphone intelligent (soit 38,0 %) ; 1 218 373 ont fait des cyberachats au cours de la dernière année (soit 67,4 %) ; 1 334 064 entretiennent un profil sur les médias sociaux (soit 73,8 %) ; 755 608 jouent à des jeux en ligne (soit 41,8 %).Informatisation et équipement Nombre moyen d’heuresSelon les données recueillies en 2011, 93,3 % des adultes québécois de 18 à 34 ans utilisent par semaine sur InternetInternet régulièrement. Si l’on ajoute à ce taux les internautes occasionnels (2,7  on %), selon le lieu chez lesdénombre dans cette génération québécoise 96,0 % d’internautes. Ces derniers passent en 18 à 34 ansmoyenne 20 heures par semaine sur Internet, que ce soit à la maison (9,1 heures), au travail 2,7ou pour les études (8,6 heures) ou encore sur leur téléphone mobile (2,3 heures), soit une 2,3utilisation plus intensive que toute autre génération. 7,3Les adultes de la génération Y sont bien équipés technologiquement, particulièrement en ce 8,6qui concerne les nouveaux équipements. Une majorité d’entre eux possèdent un ordinateur(91,6 %), un appareil photo numérique (90,9 %), un routeur (74,9 %), une console de jeuvidéo (69,9 %), une télévision haute définition (67,3 %) ou encore une webcam (57,7 %). 9,1 11,2En 2011, la télévision haute définition a su se tailler une place de choix chez ces adultes(67,3 %), puisqu’elle était en progression de 27,3 points de pourcentage par rapport à 2010.Par ailleurs, les adultes de la génération Y personnifient bien la tendance à la mobilité : plus 2011 2010de la moitié possèdent un téléphone cellulaire (60,5 %) ou encore un baladeur numérique Sur un téléphone mobile Au travail ou pour les études(50,6 %), même si la plus forte progression s’observe du côté du téléphone intelligent, avec À la maisonune hausse de près de 20 points de pourcentage de 2009 (19,3 %) à 2011 (38,0 %). Quantà la tablette, 5,5 % des adultes de la génération Y l’ont adoptée. Base : internautes québécois (n=811 en 2011 et 827 en 2010)Transactions en ligneLes transactions en ligne sont bien ancrées dans les habitudes des internautes de la génération Y. Uneforte proportion d’entre eux (67,9 %) ont acheté un produit ou un service au cours de la dernière année.Selon les résultats de 2011, environ la même proportion estime que les achats en ligne par carte de créditsont sécuritaires (71,2 %). Les achats privilégiés par les cyberacheteurs en 2011 étaient la musique et lesfilms (52,0 %), les billets de spectacle, de cinéma ou de divertissement (50,2 %) ou encore les voyages,l’hébergement et les forfaits vacances (39,2 %). Cela étant dit, la génération Y fait l’achat en ligne de La télévision hautejeux vidéo, de jeux et de jouets dans une proportion significativement supérieure aux autres générations définition (67,3 %, en(35,8 %). En 2011, selon les données mensuelles cumulatives de l’Indice du commerce électronique au hausse de 27,3 pointsQuébec 1 (ICEQ), 36,8 % des adultes de la génération Y ont dépensé en moyenne un montant mensuel de pourcentage parde 289,40 $ pour leurs achats en ligne, soit un montant significativement moins élevé que celui dépensé rapport à 2010) et lepar l’ensemble des cyberacheteurs. Non seulement les internautes de la génération Y achètent en ligne, téléphone intelligentmais Internet intervient également quand vient le moment de s’informer avant un achat (qu’il soit fait (38,0 %), en hausseen ligne ou non). En effet, 87,6 % des internautes âgés de 18 à 34 ans consultent au moins une source de 18,7 points desur Internet avant d’acheter un produit ou un service, le plus souvent le site Web du fabricant ou du pourcentage parrevendeur du produit (63,4  Les prix compétitifs représentent la principale raison évoquée pour %). rapport à 2009)faire des achats en ligne chez les internautes de la génération Y (28,3 %). Ils sont en revanche moins augmentent ennombreux à avoir vendu un produit ou un service en ligne (28,7 %) en 2011. popularité auprèsLes opérations bancaires en ligne sont aussi une activité populaire auprès des internautes de la des adultes de lagénération Y. Non seulement leur perception à l’égard de la sécurité des transactions en ligne avec les génération Y.institutions financières est parmi les plus positives, avec une évaluation de 8,5 sur 10 (où 10 signifie « trèssécuritaire »), mais de plus, ils sont nombreux à faire des transactions bancaires : près de 3 internautessur 4 de la génération Y (ou 72,7 %) réalisent des opérations bancaires en ligne, et un peu plus de lamoitié (51,2 %) reçoivent leurs relevés de comptes bancaires électroniquement.1 L ’Indice du commerce électronique au Québec mesure la proportion d’adultes québécois qui, au cours du mois précédant la mesure, ont réalisé un ou des achats sur Internet et la valeur totale de cet ou ces achats. Cinq générations d’internautes : profil d’utilisation des TIC en 2011 5
  6. 6. Information, médias sociaux, divertissement et communications en ligne À titre de principale Parmi leurs principaux intérêts, une proportion de 73,3 % des internautes de la génération Y recherchent source d’information habituellement de l’information sur la musique et les films, 70,9 % sur les conditions météorologiques pour consulter et 64,2 % sur le cinéma, le théâtre, la danse et les musées. Cette génération utilise d’ailleurs Internet plus l’actualité et les que toute autre source pour consulter l’actualité ou les nouvelles : 47,2 % des adultes de 18 à 34 ans nouvelles, Internet utilisent Internet à titre de principale source d’information pour consulter l’actualité ou les nouvelles. a gagné entre 2009 Internet a d’ailleurs gagné un peu plus de 25 points de pourcentage entre 2009 et 2011 à titre de et 2011 un peu plus principale source d’information au sein de cette génération, tandis que la télévision en perdait tout de 25 points de autant. Autre fait intéressant, parmi les sources Internet, ce sont les réseaux sociaux (Facebook, LinkedIn, pourcentage chez les etc.) qui figurent en tête de liste (18,2 %). adultes de 18 à 34 ans, La génération Y accorde une grande place au divertissement en ligne et aux médias sociaux lors de sa tandis que la télévision navigation sur Internet. Par rapport aux internautes en général, une proportion significative de ces adultes en perdait tout autant. internautes regardent des vidéos sur YouTube ou Dailymotion, par exemple (76,0 %), téléchargent de la musique (47,7 %), regardent la webtélé (47,3 %)ou encore jouent à des jeux en ligne (42,0 %). Quant aux activités sur les médias sociaux, une forte proportion des internautes de 18 à 34 ans y consultent du contenu (93,3 %), Principaux modes de communication utilisés interagissent avec d’autres (84,1 %), entretiennent un profil dans un cadre personnel (2010-2011) chez les (79,0  relayent de l’information (66,5  ou créent du %), %) internautes de 18 à 34 ans contenu (64,6  au moins une fois par mois, soit les plus %) fortes proportions observées, toutes générations confondues. 75 % Téléphone résidentiel 91 % Ce sont également eux qui passent en moyenne le plus de temps sur les réseaux sociaux, soit 7,2 heures chaque semaine. 65 % Téléphone mobile 41 % Pour communiquer avec leurs proches, les internautes de la génération Y accordent toujours une place importante au Courriel 56 % 60 % téléphone résidentiel (74,6 % des internautes l’utilisent), même s’il est en baisse de popularité auprès de cette génération (baisse 55 % Messages sur réseaux sociaux 41 % de 16,1 points de pourcentage entre 2010 et 2011). Quant au téléphone mobile (+24,2 points de pourcentage entre 2010 53 % SMS ou messages textes et 2011), le deuxième moyen privilégié, ainsi qu’aux messages 25 % textes (+28,2 points de pourcentage entre 2010 et 2011), ils Clavardage 40 % ont le vent dans les voiles. Enfin, le courriel (56,0  et les %) 29 % médias sociaux (54,8  font l’objet d’une utilisation à peu %) Téléphonie gratuite sur Internet (solution vidéo) 21 % près équivalente par les internautes de la génération Y. Téléphonie gratuite sur Internet (solution audio) 5% 2011 2010 Base : internautes québécois (n=823 en 2011 et 788 en 2010) Le téléphone mobile (+24,2 points Les urbains « hypermobiles » de 25 à 30 ans ciblés de pourcentage par les marques ! entre 2010 et 2011) Décrits comme possédant une parfaite maîtrise des nouvelles technologies et un appétit insatiable et les messages pour les SMS et les réseaux sociaux, les adultes de 25 à 30 ans des régions urbaines sont une cible textes (+28,2 points que les marques désirent de plus en plus séduire, selon un article de Marketing Direct 2. Le SMS de pourcentage est une voie intéressante afin de toucher cette génération. SFR Régie, une entreprise française entre 2010 et 2011) de marketing mobile, l’a bien compris, puisqu’elle exploite une liste de 650 000 mobinautes gagnent en qui acceptent de recevoir des messages SMS de partenaires, une façon de segmenter l’offre en popularité chez les fonction des centres d’intérêt. Perçu par les adultes de 25 à 30 ans comme étant intrusif, le SMS 18 à 34 ans à titre de commercial doit toutefois être utilisé prudemment. principaux modes de communication avec leurs proches. 2 A strid DE MONTBEILLARD et Émilie KOVACS, « 25-30 ans, génération ‘‘tout, tout de suite’’ », Marketing Direct, [ en ligne ], no 142, 1er novembre 2010. [ http://www.e-marketing.fr/Marketing-Direct/Article/25-30-ans-GeNeRATION-TOUT-TOUT-DE-SUITE--38176-1.htm ] (Consulté le 4 mars 2012).6 Cinq générations d’internautes : profil d’utilisation des TIC en 2011
  7. 7. Francis l’hyperconnecté Francis, 27 ans, travaille dans un café sur son ordinateur portable nouvellement acquis au rabais après de nombreuses heures de magasinage sur des sites de chasseurs d’aubaines, lorsqu’un ami lui envoie un SMS pour lui suggérer d’écouter le groupe de musique qu’il a découvert en lisant une critique d’album sur un compte Tumblr. Il se dirige sur Grooveshark pour écouter l’album en lecture continue (streaming). Dès la première écoute, c’est le coup de cœur. Il s’empresse d’aller sur iTunes se procurer l’album. Il a aussi remarqué que le groupe se produit le soir même en concert, il achète donc par la même occasion des billets en ligne avec sa carte de crédit. Au concert, son iPhone « vissé » à la main, il s’empresse de faire un check-in Facebook. Il saisit les meilleurs moments en « tweetant » ses impressions et en partageant certaines photos sur Instagram. Il filme également avec son téléphone mobile sa pièce préférée, jouée lors du rappel, et la publie sur son compte YouTube. Une journée typique pour Francis. Jean-Sébastien Chouinard, chef en stratégie Internet, Adviso Proportion d’utilisateurs réguliers d’Internet (cumulatif 2000 à 2011) 94 % 95 % 92 % 93 % 93 % 88 % 88 % 90 % 89 % 91 % 92 % 91 % 82 % 82 % 88 % 89 % 78 % 80 % 86 % 86 % 76 % 82 % 82 % 75 % 73 % 73 % 80 % 70 % 77 % 78 % 70 % 76 % 74 % 68 % 65 % 73 % 63 % 71 % 63 % 67 % 66 % 59 % 60 % 64 % 64 % 60 % 53 % 59 % 54 % 55 % 48 % 52 % 44 % 47 % 40 % 41 % 46 % 38 % 35 % 36 % 39 % 33 % 34 % 29 % 26 % 23 % 23 % 20 % 17 % 14 % 11 % 9% 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Génération Y (18-24 ans) Génération Y (25-34 ans) Génération X (35-44 ans) Jeunes boomers (45-54 ans) Boomers (55-64 ans) Aînés (65 ans et plus) Base : adultes québécois (n=12 000 environ chaque année) Cinq générations d’internautes : profil d’utilisation des TIC en 2011 7
  8. 8. La génération X, ou les 35 à 44 ans (1967 à 1976) Au Québec, on compte environ 1 045 325 adultes de 35 à 44 ans : 988 877 utilisent Internet régulièrement ou occasionnellement (soit 94,6 %) ; 381 544 possèdent un téléphone intelligent (soit 36,5 %) ; 778 767 ont fait des cyberachats au cours de la dernière année (soit 74,5 %) ; 512 209 entretiennent un profil sur les médias sociaux (soit 49,0 %) ; 333 459 jouent à des jeux en ligne (soit 31,9 %). Nombre moyen d’heures Informatisation et équipement par semaine sur Internet La génération X, ou les 35 à 44 ans, sont de grands utilisateurs d’Internet. Cette génération selon le lieu chez les comprend quelque 91,0 % d’utilisateurs réguliers et 3,6 % d’utilisateurs occasionnels, pour 35 à 44 ans un total de 94,6  d’internautes, ce qui correspond à la quasi-totalité des individus de % cette génération. Leur utilisation d’Internet est certainement moins intense que celle de la 1,1 génération Y. Sur ce point, les internautes de 35 à 44 ans s’apparentent à l’ensemble des internautes  chaque semaine, ils utilisent Internet en moyenne 8,2 heures à partir de la : 1,2 7,5 maison, 5,3 heures au travail et 1,2 heure à partir de leur téléphone mobile. 5,3 À bien des égards, la génération X est comparable à la génération Y sur le plan des 9,9 équipements possédés : 92,7 % des adultes possèdent un lecteur DVD, 91,0 % un ordinateur, 8,2 87,6 % un appareil photo numérique, 70,2 % un routeur, 31,8 % une installation de cinéma maison, 28,1 % un enregistreur numérique personnel et 27,1 % un lecteur Blu-ray. Toutefois, s’ils possèdent des appareils tels que la console de jeux vidéo (59,7 %), la télévision haute 2011 2010 définition (58,6 %), la webcam (51,4 %) ou la caméra vidéo numérique (34,2 %) dans une Sur un téléphone mobile Au travail ou pour les études proportion significativement supérieure à celle de l’ensemble des adultes, cette proportion À la maison reste inférieure à celle de la génération Y en la matière. La génération X a bien compris les avantages de la mobilité. Ainsi, c’est dans une proportion significativement supérieure à Base : internautes québécois celle de l’ensemble des adultes québécois qu’elle possède un téléphone cellulaire (66,8 %), (n=811 en 2011 et 827 en 2010) un baladeur numérique (44,6 %), un téléphone intelligent (36,5 %) ainsi qu’une tablette numérique (9,1 %) Transactions en ligne La génération X se distingue véritablement du point de vue des transactions en ligne. C’est une génération qui a bien compris les avantages pratiques qu’elle pouvait tirer d’Internet. De toutes les générations, c’est celle qui compte le plus de cyberacheteurs. En effet, 78,7 % des internautes de 35 à 44 ans ont réalisé La proportion de au moins un cyberachat au cours de la dernière année, une proportion en progression de 24,8 points cyberacheteurs est de pourcentage par rapport à 2010. Ces internautes orientent davantage que l’an dernier leurs achats en hausse de vers les sites d’enchères en ligne (32,0 %), en progression de 12,7 points de pourcentage par rapport 24,8 points de à 2010, ou encore les sites d’annonces classées (32,7 %), en progression de 14,9 points de pourcentage pourcentage en 2011, par rapport à 2010, alors que les achats dans des boutiques en ligne (35,3 %) restent au même niveau par rapport à son que l’année précédente. Une proportion de 73,7 % des internautes de 35 à 44 ans considèrent qu’il est niveau de 2010 chez les très ou assez sécuritaire de payer en ligne au moyen de la carte de crédit, soit la plus forte proportion de adultes de 35 à 44 ans. toutes les générations. Les catégories d’achats qui intéressent davantage de cyberacheteurs âgés entre 35 et 44 ans sont, en ordre d’importance, les billets de spectacle, de cinéma ou de divertissement (53,6 %), la musique et les films (47,7 %), puis les vêtements, les chaussures, les bijoux et les accessoires (40,6 %). Le gain de temps est la principale raison évoquée par cette génération d’internautes (21,0 % d’entre eux) pour faire des achats en ligne. Le montant dépensé en ligne par les cyberacheteurs de la génération X est l’un des plus élevés : il est en moyenne de 376,60 $ pour 35,2 % de cyberacheteurs au cours d’un mois, selon les données mensuelles cumulées de l’ICEQ pour 2011. Non seulement cette génération est l’une des championnes des achats en ligne, mais c’est également celle qui est la plus susceptible de s’informer sur Internet avant de faire l’acquisition d’un produit ou d’un service (90,3 % des internautes de cette génération). Par ailleurs, ce sont des internautes qui n’ont pas peur de faire des affaires en ligne, puisque 35,2 % d’entre eux ont vendu un bien ou un service au cours de la dernière année.8 Cinq générations d’internautes : profil d’utilisation des TIC en 2011
  9. 9. Du côté des opérations bancaires, la génération X est celle qui y adhère le plus. Les internautes decette génération perçoivent que les transactions sur les sites d’institutions financières sont sécuritaires,puisque sur 10 (qui signifie «  sécuritaire  ils leur accordent une note moyenne de 8,5. Cela se très »),traduit d’ailleurs concrètement par le fait que 73,5  des internautes québécois de cette génération %réalisent des opérations bancaires en ligne. Qui plus est, ils sont une majorité à recevoir leurs relevésbancaires en ligne (58,0 %).Information, médias sociaux, Principaux modes de communication utilisésdivertissement et communications dans un cadre personnel (2010-2011) chez lesen ligne internautes de 35 à 44 ansL’actualité et les nouvelles arrivent en tête de liste des sujetsde recherche d’informations réalisés habituellement sur la Téléphone résidentiel 91 % 95 %toile par la génération X, soit pour 77,9  des internautes %de 35 à 44 ans. Leur intérêt pour l’actualité et les nouvelles Courriel 75 %se traduit d’ailleurs par une hausse marquée de l’utilisation 69 %d’Internet à titre de principale source d’information pour 57 % Téléphone mobileconsulter l’actualité et les nouvelles. En 2009, 14,3 % des 35 à 53 %44 ans mentionnaient qu’Internet était leur principale source 43 % Messages sur réseaux sociauxd’information ; cette proportion est passée à 41,5 % en 2011, 38 %soit une hausse de 27,2 points de pourcentage, surclassant 32 % SMS ou messages textespar le fait même la télévision (36,4 %), qui a perdu presque 25 %autant de points (-22 points de pourcentage) à titre de 30 %principale source au cours de la même période. Les sites Clavardage 32 %Web de nouvelles et d’actualité sont la source préférée de la Téléphonie gratuite sur Internet 28 %génération X sur Internet, puisque 24,4 % des internautes les (solution vidéo)consultent à titre de principale source. Téléphonie gratuite sur Internet 11 % 2011 2010 (solution audio)Après le visionnement de vidéos sur Internet (60,0  %des internautes de 35 à 44 ans regardent des vidéos sur Base : internautes québécois (n=823 en 2011 et 788 en 2010)YouTube ou Dailymotion, par exemple), une activité encroissance (+16,9 points de pourcentage entre 2010 et 2011),c’est l’écoute de la radio en lecture continue qui intéressedavantage les internautes de cette génération (42,7  d’entre eux). Quant aux activités telles que le % En gagnant 27,2 pointstéléchargement de musique (36,6  la webtélé (35,1  ou les jeux en ligne (35,0  elles sont %), %) %), de pourcentageexercées par un peu plus du tiers de ces internautes. Le téléchargement d’un livre pour une lecture sur entre 2009 et 2011, lesun support numérique est en revanche une activité encore marginale (9,4 %) pour ces internautes. sources d’information sur Internet ontLes internautes de la génération X ne se distinguent pas particulièrement de l’ensemble des internautes dépassé la télévisiondu point de vue des médias sociaux. Ils consultent du contenu (70,7  interagissent avec d’autres %), à titre de principale(59,7  entretiennent un profil (54,3  relayent de l’information (39,2  et créent du contenu %), %), %) source mentionnée(33,9 %) de façon à peu près équivalente par rapport à l’ensemble des internautes et y passent à peu par les adultes deprès le même temps en moyenne par semaine (soit 6,1 heures). 35 à 44 ans pourParmi les principaux moyens pour communiquer avec leurs proches, la plus grande part des internautes consulter l’actualitéde la génération X privilégient sans contredit le téléphone (91,2 %), le courriel n’arrivant pas très loin ou les nouvelles.derrière (74,9 %). On peut noter que la téléphonie (solution audio) gratuite sur Internet est un moyenque les internautes de cette génération (10,9 %) favorisent plus que ceux de toute autre génération. Montant ayant été dépensé en moyenne au cours d’un mois selon le groupe d’âge (2010 et 2011) 2011 2010 376,60 $ 384,90 $ 348,90 $ 355,20 $ 345,50 $ 350,70 $ 342,40 $ 289,40 $ 232,20 $ 237,30 $ 18-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et plus Base : adultes québécois ayant réalisé au moins un achat au cours d’un mois selon l’ICEQ (cumul annuel n=2779 en 2011 et 2480 en 2010) Cinq générations d’internautes : profil d’utilisation des TIC en 2011 9
  10. 10. Marie qui n’a pas une minute à perdre Marie, 38 ans, a un emploi du temps chargé avec ses 2 jeunes enfants et son poste de chef comptable chez un fabricant de meubles, à Brossard. Elle est toujours vigilante quant aux finances de sa famille et consulte régulièrement son compte bancaire à l’aide de l’application de son institution financière sur son iPhone, dans l’autobus qui la ramène chez elle. C’est bientôt l’anniversaire de sa fille Zoé, 3 ans, et elle veut lui trouver les meilleurs jouets éducatifs pour assurer son développement. C’est au bureau, à l’heure du lunch, qu’elle s’informe sur le site mamanpourlavie.com et les blogues de mamans pour orienter son choix. Elle est justement tombée sur une vidéo présentant l’évaluation d’un casse-tête qui a été recommandé par plusieurs membres de la communauté. N’ayant pas une seconde à perdre, elle effectue l’achat en toute confiance sur un site spécialisé offrant la livraison en moins de 5 jours ouvrables. Rien n’est trop beau pour sa petite famille. Jean-Sébastien Chouinard, chef en stratégie Internet, Adviso Proportion d’utilisateurs des médias Proportion d’adultes québécois qui sociaux selon l’activité chez les possèdent un appareil mobile selon adultes québécois (2011) le type (2011) 78 % 77 % 69 % 69 % 87 % 67 % 61 % 62 % 79 % 64 % 61 % 60 % 74 % 56 % 62 % 64 % 60 % 45 % 51 % 54 % 60 % 39 % 35 % 42 % 49 % 40 % 38 % 38 % 37 % 35 % 38 % 40 % 24 % 24 % 29 % 22 % 26 % 31 % 23 % 22 % 18 % 14 % 14 % 9% 10 % 10 % 6% 5% 4% 9% 6% 2% 5% 6% 3% 18-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et plus 18-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et plus Consulte du contenu Interagit avec d’autres Téléphone mobile (cellulaire ou intelligent) Ordinateur portable Entretient un profil Relaye de l’information Téléphone cellulaire Baladeur numérique Crée du contenu Téléphone intelligent Tablette numérique Base : adultes québécois (n=1006) Base : adultes québécois (n=1000)10 Cinq générations d’internautes : profil d’utilisation des TIC en 2011
  11. 11. Les jeunes boomers, ou les 45 à 54 ans (1957-1966) Au Québec, on compte environ 1 273 368 adultes de 45 à 54 ans : 1 115 470 utilisent Internet régulièrement ou occasionnellement (soit 87,6 %) ; 328 529 possèdent un téléphone intelligent (soit 25,8 %) ; 613 763 ont fait des cyberachats au cours de la dernière année (soit 48,2 %) ; 505 527 entretiennent un profil sur les médias sociaux (soit 39,7 %) ; 315 795 jouent à des jeux en ligne (soit 24,8 %).Informatisation et équipement Nombre moyen d’heuresLes plus jeunes des boomers, âgés de 45 à 54 ans, naviguent sur Internet dans une très par semaine sur Internetforte proportion : 82,1 % le font régulièrement et 5,5 % occasionnellement, pour un total de selon le lieu chez les87,6 %. Ils utilisent Internet durant 17,2 heures par semaine en moyenne, que ce soit à la 45 à 54 ansmaison (8,1 heures), au bureau (7,8 heures) ou sur leur téléphone mobile (1,3 heure). Ils 0,4sont équipés d’un ordinateur dans 80,7 % des cas, très souvent d’un ordinateur de table 1,3(63,2 %), plutôt que d’un ordinateur portable (55,2 %). Ils possèdent dans des proportions 7,8 6,7similaires à l’ensemble des adultes québécois un appareil photo numérique (72,6  %),une télévision haute définition (56,1 %), un routeur (52,9 %), une console de jeux vidéo(40,0 %), une webcam (37,7 %), une caméra vidéo numérique (33,2 %), une installation de 9,8cinéma maison (25,1 %) ou un lecteur Blu-ray (19,1 %). C’est également le cas en matière 8,1d’équipement mobile : près de 2 jeunes boomers sur 3 possèdent un téléphone cellulaire(60,6 %), 1 sur 3 un baladeur numérique (34,8 %), 1 sur 4 un téléphone intelligent (25,8 %) 2011 2010et 1 sur 20 une tablette numérique (4,9 %). Sur un téléphone mobile Au travail ou pour les étudesTransactions en ligne À la maisonSelon les données de 2011, les internautes de 45 à 54 ans achètent et vendent surInternet dans la même proportion que l’année précédente  54,2  des internautes de : % Base : internautes québécois (n=811 en 2011 et 827 en 2010)cette génération ont acheté un produit ou un service sur Internet au cours de la dernièreannée, alors que 21,4 % y vendaient un produit ou un service. Pour leurs achats, ils ont unepréférence pour les boutiques en ligne (26,8 %). Selon les données mensuelles cumulativesde l’ICEQ pour 2011, 25,3 % des jeunes boomers ont dépensé en moyenne un montant de 355,20 $pour leurs achats en ligne au cours d’un mois. Une proportion de 56,9 % des internautes de 45 à 54 ansévaluent qu’il est très ou assez sécuritaire d’utiliser la carte de crédit pour faire des achats en ligne. Laraison la plus fréquemment évoquée pour faire des achats en ligne est le gain de temps (19,5 % desinternautes). Au cours de la dernière année, les catégories d’achat privilégiées par les cyberacheteurs decette génération sur Internet ont été les billets de spectacle, de cinéma ou de divertissement (53,7 %),les voyages, les vacances, l’hébergement et les forfaits vacances (46,5  puis les livres, les revues %),et les journaux (39,0  Internet joue également un rôle de source d’information, puisqu’une large %).proportion, soit 82,0 % des internautes de cette génération, consulte au moins une source sur Internetavant de faire l’acquisition d’un produit ou d’un service, les sources les plus consultées étant les sites depetites annonces et les sites d’enchères (56,6 %).Les jeunes boomers ont relativement confiance – bien que cela soit dans une moindre mesure parrapport aux générations suivantes – en la sécurité des transactions sur les sites d’institutions financières :ils accordent une note moyenne de 7,8/10 (où 10 signifie « très sécuritaire ») à la sécurité des transactionsen ligne sur ces sites. La majorité des internautes issus de cette génération réalisent des opérationsbancaires en ligne (58,6  et un certain nombre consultent les relevés bancaires en ligne  39,2  %), : %reçoivent leurs relevés de comptes bancaires en ligne, tandis que c’est seulement le cas de 25,9 % pourles relevés de cartes de crédit. Cinq générations d’internautes : profil d’utilisation des TIC en 2011 11
  12. 12. Information, médias sociaux, divertissement et communications en ligne À titre de principale Les conditions météorologiques (69,8 %), l’actualité et les nouvelles (68,0 %) ainsi que la cuisine, les source d’information recettes et la gastronomie (63,6 %) sont les 3 sujets qui font le plus partie des habitudes de recherche pour consulter d’informations sur Internet chez les jeunes boomers qui utilisent Internet. La principale source l’actualité ou d’information des adultes de cette génération pour consulter l’actualité ou les nouvelles demeure la les nouvelles, la télévision (47,3  même si Internet a un certain nombre d’adeptes (22,1  ce qui les distingue %), %), télévision a perdu considérablement des adultes des générations X et Y. Il est tout de même intéressant de souligner que des adeptes chez de 2009 à 2011, la télévision a perdu des adeptes à titre de principale source d’information chez les les jeunes boomers, jeunes boomers, avec une diminution de 16,7 points de pourcentage. soit une diminution La télévision en ligne gagne des amateurs comme moyen de se divertir : alors que 18,8 % des internautes de 16,7 points de de cette génération regardaient des émissions de télévision sur Internet en 2010, c’était le cas de 32,4 % pourcentage entre d’entre eux en 2011, soit une différence de +13,6 points de pourcentage en un an. C’est toutefois le 2009 et 2011. visionnement de vidéos (sur YouTube ou Dailymotion, par exemple) qui est l’activité de divertissement la plus populaire chez les internautes de cette génération (44,6  même si elle est proportionnellement moins %), Principaux modes de communication utilisés pratiquée que pour l’ensemble des internautes québécois. dans un cadre personnel (2010-2011) chez les L’écoute de la radio (34,3 %), les jeux en ligne (28,6 %) et le internautes de 45 à 54 ans téléchargement de musique (24,5  sont de leur côté des %) activités pratiquées par le tiers, sinon le quart des jeunes 93 % Téléphone résidentiel boomers. 91 % 74 % En ce qui a trait aux médias sociaux, la proportion des internautes Courriel 70 % de la génération des jeunes boomers qui y exercent des 57 % activités est significativement inférieure à celle de l’ensemble Téléphone mobile 51 % des internautes québécois, mais elle n’est pas négligeable  : près des deux tiers consultent du contenu (65,5 %), près de la 34 % Messages sur réseaux sociaux moitié y interagissent avec d’autres (43,8 %) ou y entretiennent 23 % un profil (43,6 %), alors que le relais d’information (31,3 %) et 30 % SMS ou messages textes 25 % la création de contenu (25,2  sur les médias sociaux sont %) des activités moins courues par cette génération. 24 % Clavardage 19 % Tout comme la génération X, les jeunes boomers internautes Téléphonie gratuite sur Internet 17 % ont encore une préférence pour le téléphone (92,8 %) et le (solution vidéo) courriel (73,8  pour communiquer avec leurs proches, %) Téléphonie gratuite sur Internet 2% même si les médias sociaux font quelques gains en ce sens (solution audio) 2011 2010 entre 2010 et 2011, atteignant ainsi une proportion de 33,7 %. Base : internautes québécois (n=823 en 2011 et 788 en 2010) Sylvie trouve du temps pour se divertir… en ligne Sylvie, 47 ans, est devenue une adepte de la série Les Parent, mais compte tenu de son emploi du temps chargé avec sa petite famille, elle visionne les épisodes en rediffusion sur l’application iPad de TOU.TV dans l’autobus, au retour du travail. Elle s’était dotée d’une caméra numérique dernièrement, grâce aux efforts de son conjoint, qui a passé des heures à comparer les caractéristiques de différents modèles sur CNET. Ils l’ont finalement achetée sur le site Web de Future Shop, au prix préférentiel réservé aux achats en ligne. Fière de son nouvel achat, elle l’emmène pour toutes les activités familiales. Elle a enregistré tous les beaux moments de leur week-end de ski en famille au mont Sainte- Anne, où ils ont logé dans deux chambres d’hôtel trouvées au rabais sur Tuango. Dès leur retour, elle a immortalisé ce beau souvenir dans un album photos qu’elle a personnalisé sur le site de Picaboo. Jean-Sébastien Chouinard, chef en stratégie Internet, Adviso12 Cinq générations d’internautes : profil d’utilisation des TIC en 2011
  13. 13. Les boomers, ou les 55 à 64 ans (1947-1956) Au Québec, on compte environ 1 075 340 adultes de 55 à 64 ans : 823 710 utilisent Internet régulièrement ou occasionnellement (soit 76,6 %) ; 190 335 possèdent un téléphone intelligent (soit 17,7 %) ; 467 773 ont fait des cyberachats au cours de la dernière année (soit 43,5 %) ; 240 876 entretiennent un profil sur les médias sociaux (soit 22,4 %) ; 173 130 jouent à des jeux en ligne (soit 16,1 %).Informatisation et équipement Nombre moyen d’heuresCe sont 3 boomers sur 4 (76,6 %) qui utilisent Internet : 70,1 % sont des utilisateurs réguliers, par semaine sur Internettandis que 6,5  sont des utilisateurs occasionnels. Chaque semaine, cette génération % selon le lieu chez lesd’internautes passe en moyenne 7,1 heures sur Internet à partir de la maison, 4,9 heures au 55 à 64 ansbureau et 0,3 heure sur un téléphone mobile, soit un nombre d’heures inférieur à celui des 0,3 0,7générations plus jeunes. En matière d’équipements (ordinateur, webcam, appareil photo 2,5ou caméra numérique, lecteur Blu-ray, etc.), il n’existe pas de différence significative entre 4,9les adultes issus de cette génération et l’ensemble des adultes québécois, sauf en ce qui 7,1 8,7a trait à l’ordinateur portable (41,7 % d’entre eux en possèdent un), au routeur (40,5 %)et à la console de jeux vidéo (16,4 %), qu’ils possèdent dans des proportions inférieures.Une proportion de 69,5 % des boomers possèdent au moins un ordinateur. Ils sont moins 2011 2010intéressés par les appareils mobiles que les générations suivantes. Le téléphone cellulaire, Sur un téléphone mobileautre qu’intelligent, est sans contredit l’appareil mobile préféré des boomers (56,4 % l’ont Au travail ou pour les études À la maisonadopté), même si le téléphone intelligent fait une petite percée : de 7,1 % d’adultes de cettegénération à en posséder un en 2010, cette proportion est passée à 17,7  en 2011. Le % Base : internautes québécois (n=811 en 2011 et 827 en 2010)baladeur numérique est un appareil mobile possédé par près du quart des adultes de cettegénération (23,8 %), tandis que la tablette l’est par 4,2 % d’entre eux.Transactions en ligneLes internautes de cette génération achètent (53,0 %) et vendent (22,9 %) dans les mêmes proportionsque l’ensemble des internautes québécois. Pour leurs achats, ils privilégient les boutiques en ligne (20,6 %)plutôt que les sites de petites annonces (12,0 %), bien que ce soit dans une moindre mesure par rapportà l’ensemble des adultes québécois. Les prix compétitifs sont la principale raison évoquée par 16,1 % desinternautes de la génération des boomers pour faire des achats en ligne, bien que beaucoup mentionnentégalement le gain de temps (13,8 %). Les catégories d’achats les plus populaires auprès des cyberacheteurs Plus de la moitiéde cette génération sont les billets de spectacle, de cinéma ou de divertissement (45,9  les voyages, %), des internautes deles vacances, l’hébergement et les forfaits vacances (37,7 %) ainsi que les livres, les revues et les journaux la génération des(36,5 %). Toutefois, ils sont sensiblement plus nombreux que l’ensemble des cyberacheteurs à se tourner boomers ont procédévers les produits financiers (26,1  Selon les données mensuelles cumulatives de l’ICEQ pour 2011, %). à des opérations17,1 % des boomers dépensaient en moyenne un montant de 384,90 $ pour leurs achats en ligne au cours bancaires en ligned’un mois. Leur perception des achats en ligne payés par carte de crédit est mitigée : 53,4 % d’entre eux en 2011, soit 56,2 %,considèrent qu’il est très ou assez sécuritaire de payer en ligne au moyen de la carte de crédit, alors que un taux en41,5 % considèrent qu’il est peu ou pas du tout sécuritaire de le faire. Pour 3 internautes sur 4 (76,7 %), augmentationInternet constitue une source d’information préalable à l’achat d’un bien ou d’un service, le site Web du de 14,4 points defabricant ou du revendeur du produit ou du service étant une source consultée par la moitié des internautes pourcentage par(52,7 %). Ils sont par ailleurs plus susceptibles que les internautes québécois en général de s’informer par rapport à son niveaul’intermédiaire des courriels promotionnels (32,8 %) ou du site Web d’experts tiers (30,1 %). de 2009.Plus de la moitié des internautes de cette génération faisaient des opérations bancaires en ligne en 2011(soit 56,2 %). Bien que cette proportion soit inférieure à celle relevée pour l’ensemble des internautesquébécois, on observe une progression de 14,4 points de pourcentage par rapport à son niveau de 2009.Environ le tiers des internautes de cette génération reçoivent leurs relevés de comptes bancaires enligne (34,5  et ils sont presque autant à recevoir leurs relevés de cartes de crédit (27,1  par la %), %)même voie. Leur perception de la sécurité des transactions avec les institutions financières est similaireà celle des jeunes boomers. Sur une échelle de 0 à 10 (où 10 signifie « très sécuritaire »), c’est une notede 7,9/10 qu’ils accordent, ce qui correspond somme toute à une très bonne perception de la sécuritétransactionnelle avec les institutions financières. Cinq générations d’internautes : profil d’utilisation des TIC en 2011 13

×