Règles de classe Laser

1 874 vues

Publié le

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 874
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
150
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Règles de classe Laser

  1. 1. REGLES DE LA CLASSE LASER 2ème PARTIE Autorité : International Laser Class Association 1. Diagrammes de jauge................................................... 291. Généralités 2. Jauge............................................................................. 291.1 Le principe des règles de la classe LASER est quau- 3. Systèmes de réglage, bouts et accastillage................. 30 cun changement aux bateaux nest permis à moins 4. Numéros denregistrement des voiles.......................... 33 quil ne soit spécifiquement autorisé par les règles de 5. Mât................................................................................. 34 classe. En cas de contestation, le texte anglais fait foi (réf.Handbook ILCA 2010). 6. Habillement et équipement........................................... 341.2 LAssociation France Laser est issue de la série inter- 7. Règles de course complémentaires............................. 34 nationale, elle est déclarée conformément à la loi du 8. Enduits de coque .......................................................... 34 1er juillet 1901. 9. Qualité de membre de lassociation de classe............. 351.3 Aucun bateau ne peut participer à une régate de la 10. Publicité....................................................................... 35 classe si le barreur nest pas en règle avec lAsso- 11. Finition de la coque..................................................... 35 ciation France Laser ou l’ILCA. er 12. Bouchon de vidange ................................................... 351.4 Les présentes règles sont en vigueur à partir du 1 janvier 2010. 13. Vide vite....................................................................... 35 14. Dérive .......................................................................... 35 ère 15. Gouvernail ................................................................... 35 1 PARTIE 16. Barre............................................................................ 36Objectif 17. Sangle de rappel ......................................................... 36Le Laser est un dériveur strictement monotype. Le vérita- 18. Bôme ........................................................................... 36ble test en course est entre les barreurs et non entre lesbateaux et les équipements. 19. Mât............................................................................... 36Règle fondamentale 20. Trous de visite............................................................. 36Un Laser doit courir, en accord avec ces règles, avec seu- 21. Clips et sacs darrimage.............................................. 36lement la coque, léquipement, laccastillage, les espars, la 22. Compas ....................................................................... 36voile et les lattes, fabriqués par un constructeur autorisé 23. Indicateurs de vent...................................................... 36selon les spécifications définies par le manuel de construc- 24. Bandes adhésives....................................................... 37tion du Laser qui est enregistré à lISAF. 25. Equipement de sauvetage.......................................... 37Aucune addition ou modification ne peut être faite à laforme de la coque, à la construction, à léquipement, au 26. Réparation et entretien ............................................... 37type et à lemplacement de léquipement, à laccastillage, 27. Laser radial.................................................................. 37au type et lemplacement de laccastillage, aux espars, à la 28. Laser 4.7...................................................................... 38voile et aux lattes fournis par le constructeur sauf quand 29. Amendements............................................................. 38une modification ou un changement est spécifiquementautorisé par les parties 2 et 3 des présentes règles. Les modifications 2010 sont surlignées ainsiIdentification de la coque 1. Diagrammes de jaugeTous les Lasers doivent avoir un numéro dimmatriculationmoulé dans le pont, sous le pontet avant ou sur le tableau Les espars, voiles, lattes, dérives, safran et lemplacementarrière qui sera soit le numéro de voile soit un numéro de de laccastillage et de léquipement, doivent être conformesproduction unique. Les Lasers dont les numéros de voile aux diagrammes de jauge. Les tolérances de jauge ontsont supérieurs à 148200, présenteront une unique plaque pour but de tenir compte des tolérances de construction etde construction ISAF qui aura été achetée par le construc- ne devront pas être exploitées afin daltérer la forme.teur à lILCA. La plaque indiquera le numéro de voile du 2. Jaugebateau émis par lILCA et sera fixée de manière perma-nente à larrière du cockpit par le constructeur. Dans le cas dun désaccord lié à la non-conformité avec le manuel de construction, le problème ainsi que toutes in- formations pertinentes, seront rapportés au jaugeur enDéfinition du constructeur chef de lILCA au bureau international qui donnera uneUn constructeur est un fabricant qui a obtenu un accord de décision finale en consultant un responsable techniqueconstruction de Bruce Kirby ou de Bruce Karr Inc. pour ISAF.construire le Laser, qui a reçu les droits dutiliser la marqueLaser et a été approuvé constructeur Laser à la fois par Dans le cas dune discordance de jauge concernant lalISAF et par lILCA. coque, les espars, les voiles, les lattes de voile, les corda- ges, le type daccastillage et déquipement ainsi que leur emplacement, et lorsque la question nest pas couverte par les présentes règles, les diagrammes de jauge et le rè- glement de jauge, la procédure suivante sera appliquée : 29
  2. 2. Un lot de dix autres bateaux sera constitué qui seront jau- pont, ne seront pas comptés comme "pointsgés de manière identique. Les dimensions du bateau qui de rotation" au (e) i et (f) i.fait lobjet de la discordance devront être égales aux di-mensions maximales ou minimales des dix bateaux ou se vi. Quand une poulie « optionnelle », ou un élas-situer entre ces valeurs extrêmes. Si le bateau en question tique, est attachée à un accastillage, un bout,dépasse ces valeurs limites, le cas sera soumis au chef au mât, à la bôme ou à la voile, ils peuventjaugeur de lassociation de la classe internationale des être attachés soit avec une manille, un bout,Laser auprès du secrétariat international dont la décision une manille et un bout, clips, boule(s) ou unsera définitive. Dans le cas où une quelconque de ces crochet.dimensions serait considérée comme anormale, lensem-ble des informations sera soumis à lISAF par lassociation (b) Bouts de réglage et accastillagede la classe. i. Les bouts de réglage doivent être en matière naturelle ou synthétique, les fibres aramides3. Systèmes de réglage, bouts et accastillage (tel que le kevlar) ne sont pas autorisées pour (a) Définitions des systèmes de réglage le hale-bas de bôme et le cunningham . i. Les systèmes de bouts de réglage sont le cun- ii. Chaque bout de réglage doit être d’une lon- ningham, la bordure, le hale-bas, la pantoire et gueur continue, d’un diamètre uniforme et ne lécoute. doit pas être effilé excepté pour une épissure au point de charge de l’attache. Le cunningham, la bordure, le hale-bas peut comprendre plus d’un système de bouts iii. Dans un système de bouts de réglage et lors- comme permis par les règles 3(d)i, 3(e)i et que plus d’un bout de réglage est autorisé, les 3(f)i. Chaque bout de réglage doit être d’une bouts de différents diamètres ne doivent pas longueur continue, et d’un diamètre uniforme. être réunis. Un bout est un bout de réglage si n’importe quelle partie du bout bouge le long de son axe iv. Les poulies "optionnelles" autorisées pour le durant l’ajustement d’un système de réglage. cunningham, le hale-bas ou la bordure auront Un bout servant uniquement à attacher de un réa dont le diamètre sera compris entre 15 l’accastillage à un autre accastillage est un mm au minimum et 30 mm au maximum. Les bout fixe. cosses ne pourront excéder 40 mm de long. ii. Dans le cadre de ces définitions, les équipe- v. Seules les poulies simples ou les poulies dou- ments « standard » sont : bles optionnelles doivent être utilisées. Une poulie simple signifie une poulie avec un réa, Pontet plastique de cunningham, clam-cleat une poulie double signifie une poulie avec plastique de cunningham, poulie d’écoute, deux réas. Les poulies "optionnelles " pourront clam-cleat plastique de bordure, pontet plasti- porter un ringot, un émerillon ou une manille. que de bordure, poulie coinçeuse du hale-bas, poulie hale-bas côté bôme, attache de hale- vi. Les pontets et les clam-cleats plastiques peu- bas, pontet de patte d’oie, clam-cleat plastique vent être remplacés par un accastillage en mé- de patte d’oie. tal de même taille et forme au même endroit. iii. Un accastillage « optionnel » est un accastil- vii. Le pontet de cunningham peut être remplacé lage qui remplace ou vient en addition dun ac- par un autre du même type renforcé par un castillage standard, en conformité avec les rè- conduit métallique et aux mêmes positions de gles de classe. vis de fixation. iv. Un accastillage « constructeur » vient en viii. Les platines de pont "constructeur" remplacement dun équipement standard, et ne peut être fourni que par le constructeur, en conformité avec les règles de classe. v. Un « point de rotation » peut être un réa de poulie, une boucle en cordage, une boucle renforcée par une cosse, le pontet de bordure sur la bôme, une manille, une partie daccastil- lage, un œillet de la voile, le mât ou la bôme où un bout de réglage non fixe passe. Néan- moins, le pontet de cunningham, les poulies platine porte-poulie platine porte-taquets « optionnelles » fixées sur la platine porte- poulies « constructeur » sur le pont, le clam- cleat de cunningham, les coinceurs fixés sur la (a) Le pontet de cunningham peut être rem- platine porte-coinceurs "constructeur" sur le placé à la même position par une platine porte-poulie "constructeur" afin dy atta- 30
  3. 3. cher une ou deux poulies simples "op- bôme, le pontet, la poulie avant de bôme et la tionnelles". Les poulies optionnelles ne poulie d’écoute. Après avoir traversé la poulie peuvent pas être attachées à la platine d’écoute, un nœud sera fait sur l’écoute. porte poulies. Seul le pontet de cunning- L’écoute ne devra pas être contrôlée en arrière ham ou la platine porte-poulie « construc- de la poulie avant de bôme sauf pour faciliter teur » avec une seule poulie optionnelle un virement ou un empannage. peut ramener au niveau du pont, les contrôles du cunningham et de la bor- ii. L’extrémité de l’écoute peut être attachée ou dure. nouée à la base de la poulie d’écoute, à la sangle de rappel, au bout de la sangle de rap- (b) Les poulies "optionnelles" peuvent être pel, ou à l’élastique de celle-ci. soutenues par un ressort, une balle, un tube en plastique ou du ruban adhésif. iii. La poulie centrale de lécoute de grand-voile (c) Le clamcleat de cunningham peut être dans le cockpit peut être remplacée par nim- remplacé à la même position par une pla- porte quel type de ferrure à poulie simple avec tine porte-coinceurs "constructeur" pour y ou sans dispositif coinceur intégré ou annexe fixer deux coinceurs "optionnels" (pour le et monté dans la position indiquée dans le dia- cunningham et la bordure), dont les trous gramme de jauge. La ferrure à poulie simple de fixation sont distants de 27 mm. Les peut être supportée par un ressort à boudin, deux coinceurs peuvent comprendre un une balle, un tube ou une bande plastiques. pontet et un système de guidage avec ou iv. Un conduit-coinceur ou un taquet-coinceur sans roulement au niveau de la sortie ar- découte de grand-voile de nimporte quel type rière. peut être fixé sur le pont, de chaque côté du (d) Les bouts de réglage ne doivent pas être bateau, selon les indications du diagramme de fixés au pontet de cunningham, à la pla- jauge. tine porte poulies ou aux poulies option- nelles qui y sont attachées, au pontet de cunningham ou à la platine porte- (d) Le hale-bas. Voir aussi règles 3(a) et 3(b) coinceurs et les taquets coinceurs ainsi i. Le hale-bas sera placé entre la ferrure sur le que leurs pontets. mât et la fixation sur la bôme, et comprendra la poulie-coinceuse de hale-bas, la poulie de ix. Des poignées formées à partir de boucles de bôme, un maximum de deux bouts de cordage renforcées par du tube en plasti- contrôle, et des boucles et/ou des poulies "op- que/caoutchouc et/ou du ruban adhésif peu- tionnelles" permettant de démultiplier le palan vent être ajoutées en tout point de l’extrémité avec au total un maximum de 7 "points de libre d’un bout de réglage. rotation". x. Les extrémités libres des différents bouts de ii. La poulie-coinceuse sera fixée directement à réglage (sauf l’écoute) peuvent être attachées la ferrure sur le mât, ou à un émerillon "option- ensemble et/ou sur tout accastillage du pont nel" qui sera fixé à la ferrure du mât. ou sur la dérive, sur la poignée de la dérive ou sur une boucle de cordage utilisée pour atta- iii. Une manille peut être utilisée pour fixer la pou- cher un bout de retenue. Les extrémités libres lie coinceuse de hale-bas ou son émerillon à la des bouts de réglage ne seront pas attachées ferrure sur le mât. à du sandow (à lexception de lécoute). iv. Un émerillon, une manille ou un émerillon ma- xi. Afin de maintenir le mât en place lors dun nille constituant l’attache de hale-bas ne doit chavirage, un bout de retenue ou un sandow pas dépasser 8 cm en dimension sous ten- (qui devra autoriser une rotation du mât sur sion. plus de 180 degrés) sera attaché entre le pon- v. Une attache de hale-bas peut être ajoutée à la tet de cunningham ou la platine porte-poulie et poulie de hale-bas qui est fixée à la bôme. la ferrure de hale-bas ou le vit de mulet. Clips, crochets, manilles et boules peuvent être utili- vi. L’attache de hale-bas pourra être droite ou sés pour fixer le bout de retenue. pliée et retenue avec de ladhésif, du velcro ou un élastique. xii. Des marques de réglages peuvent être faites sur le pont, les espars et les bouts( avec un vii. La poulie de hale-bas côté bôme peut être feutre, de l’adhésif, …). remplacé par une poulie de hale-bas "option- nelle" pouvant avoir une attache de hale-bas supplémentaire.(c) Lécoute. Voir règles 3(a) et 3(b) viii. Des poulies simples "optionnelles" peuvent i. L’écoute de grand voile sera un bout unique et être fixées sur un ou les deux côtés de la pou- attachée au ringot de bout de bôme, passera lie coinceuse de hale-bas, en utilisant un axe par la poulie de pantoire, la poulie de bout de avec un anneau brisé ou un boulon passant 31
  4. 4. par le trou de fixation de la poulie coinceuse du fois par le pontet du cunningham ou le taquet hale-bas. optionnel. ix. Le trou de la ferrure de mât du hale-bas peut être agrandi pour accepter un axe de plus (f) La bordure. Voir aussi règles 3(a) et 3(b) grand diamètre. i. Le système de bordure consistera en un maxi- x. Le bloc coinceur du hale-bas constructeur mum de 2 bouts de contrôle, des poulies "op- tionnelles" ou des boucles pour la démultiplica- (a) La poulie-coinceuse de hale-bas peut être tion du palan et un maximum de 6 "points de remplacée par un bloc-coinceur de hale- rotation". bas constructeur qui incorpore des points de rotation et un coinceur. ii. Le bout de contrôle de bordure sera fixé soit sur lextrémité de la bôme, le pontet de bor- (b) Le bloc-coinceur pourra être fixé directe- dure, la voile, ou à un système de largage ra- ment à la ferrure sur le mât. pide, et passera au moins une fois par le pon- (c) Le bloc coinceur ne pourra être modifié en tet de bordure de bôme et constitue un des 6 aucune façon. points de rotation permis par la règle 3 (f)i. iii. Des démultiplications supplémentaires peu- vent être obtenues en formant des boucles sur le bout ou en ajoutant des poulies "optionnel- les" sur le bout, et/ou en utilisant le pontet de bordure, le clamcleat de bordure, la bôme, le mât ou le vit de mulet. iv. Une poulie "optionnelle" peut être attachée au point découte de la voile ou à un système à(e) Le Cunningham. Voir règles 3(a) et 3(b) largage rapide, ou faire partie dun système de largage rapide, au pontet de bordure (à condi- i. Le système de cunningham comprendra 3 tion que la règle 3(f) i soit respectée, au taquet bouts de contrôle au maximum, des poulies de bôme. "optionnelles" ou des boucles de démultiplica- tion, avec un maximum de 5 "points de rota- v. Une ou deux poulies "optionnelles" peuvent tion". être fixées avec le point de rotation situé au maximum 100 mm à partir du centre du boulon ii. Le bout de contrôle du cunningham sera fixé du vit de mulet ou manillé au vit de mulet (le vit de façon sûre à nimporte quel point suivant : de mulet peut être inversé). Les poulies peu- mât, vit de mulet, ferrure de hale-bas, émeril- vent être aussi fixées par un boulon ou une lon, la manille servant à fixer la poulie- goupille. coinceuse de hale-bas ou lémerillon à la fer- rure sur le mât, ou le point dattache du cun- vi. Un sandow peut être attaché entre le clam- ningham sur la platine porte-coinceurs "cons- cleat de bordure et le point découte de la voile, tructeur. Le bout de contrôle du cunningham le bout serrant la voile contre la bôme, la pou- est un bout mobile qui passera par lœillet du lie "optionnelle" au point de bordure, ou le sys- point damure qui sera un des 5 points de rota- tème à largage rapide, afin daider à relâcher la tion permis par la règle 3 (f). bordure. iii. Des démultiplications supplémentaires peu- vent être obtenues en utilisant des boucles de cordage, des poulies "optionnelles" et en utili- sant la bôme, lœillet de point damure, le vit de mulet, la ferrure de hale-bas, la manille servant à fixer la poulie-coinceuse de hale-bas ou lémerillon, lémerillon, ou le point dattache- ment du cunningham sur la platine porte- coinceurs "constructeur". iv. Les platines porte-poulies et porte-coinceurs Le bout de contrôle du cunningham ne passe- vii. Du sandow et/ou des boucles de cordage (les ra quune seule fois par la poulie simple "op- boucles de cordage peuvent faire partie du tionnelle" de cunningham fixée sur la platine bout de contrôle) peuvent être fixés autour de porte-poulie "constructeur" et le coinceur "op- la bôme et/ou des bouts de contrôle de bor- tionnel" fixé sur la platine porte-coinceurs dure pour maintenir les bouts de bordure "constructeur". Il ne devra passer qu’une seule contre la bôme. 32
  5. 5. viii. Le système de retour de la bordure sur le pont (b) Les numéros de voile seront régulièrement es- pacés et chaque numéro sera monocouleur. Le (a) Pour le retour sur le pont, le bout de numéro de voile sera collé ou cousu conformé- contrôle du cunningham doit passer au ment aux règles de course de lISAF, sur chaque moins une fois par le pontet de cunnig- côté de la voile ; ces numéros seront placés pa- ham ou la poulie simple optionnelle atta- rallèlement au guindant double, le numéro sur la chée à la platine porte poulies et doit pas- face tribord devant se trouver plus haut que celui ser une seule fois par le taquet optionnel sur la face bâbord. Les numéros de voile seront attaché à la platine porte –coinceurs. en matériau durable et facilement lisibles. (b) Le clamcleat de bordure sur la bôme ne Les chiffres auront les dimensions minimales sui- sera pas enlevé. vantes : Hauteur : 300 mm (g) Le bout de maintien du point d’écoute. Voir aussi Largeur : 200 mm (sauf pour le chiffre 1) règles 3 (a) et 3 (b) Épaisseur : 45 mm i. Le point d’écoute doit être attaché à la bôme Lespace entre deux chiffres voisins sera dau soit par un bout fixe ou par une sangle (avec minimum 50 mm. ou sans système de largage rapide passant à travers l’œillet de la voile et autour de la bôme), soit par un système de largage rapide Après le 1er mars 1998, les numéros de voile et attaché à un bout fixe ou une sangle souple les lettres nationales doivent être uniquement au- autour de la bôme ou un coulissant de bôme tocollants. Lutilisation de feutre à encre perma- « constructeur » avec système de largage ra- nente ou similaire pour dessiner les numéros ou pide. les lettres nationales est interdite. (c) Les numéros de voile peuvent être collés, cousus ou clairement marqués sur chaque côté de la voile. Le bas des numéros tribord sera placé le long dune ligne parallèle à 400 mm ± 12 mm du gousset de la latte médiane. Le bas des numéros bâbord sera placé sur une ligne parallèle à 400 mm ± 12 mm en dessous de la ligne passant par le bas des numéros tribord. Les numéros tribord commenceront à 100 mm minimum de la chute et les numéros bâbord finiront à 100 mm ± 12 ii. Si le bout de maintien du point d’écoute est un mm de la chute. Les voiles avec des numéros bout fixe, il peut passer à travers des boules supérieurs à 153000 ou achetées après la date simples ou un tube/tubes pour réduire la fric- dintroduction de ces règles se conformeront au tion. positionnement précédemment indiqué. Se référer à la procédure d’application des nu- (h) La pantoire méros sur le diagramme du handbook. i. Le bout de pantoire doit être un seul bout. Il doit être grée avec une simple boucle passant (d) Les numéros de voile à partir de 131000, les voi- er à travers les 2 pontets de pantoire et les achetées après le 1 juin 1993 et les nouvel- l’extrémité du bout passant à travers le coin- les voiles portant lautocollant "New numbers" ceur. doivent avoir des numéros clairement visibles, les 4 derniers chiffres étant dune couleur foncée ii. Un ressort, une balle ou du ruban adhésif peu- distincte ou noirs, les chiffres précédents doivent vent être utilisés entre les poulies de pantoire. être dune couleur différente et contrastée (le rouge est recommandé). (e) Les exceptions à cette règle sont permises :4. Numéros denregistrement des voilesPour les lasers Radial et 4.7, positions des numéros de i. Lorsque la coque et/ou la voile sont fourniesvoile : voir la 4ème partie. par les organisateurs dune course et après (a) Pour les lasers jusqu’au numéro 148199, le nu- approbation de lILCA, les numéros sur la voile méro de voile est un numéro moulé dans le pont utilisée pour cette course peuvent alors seu- sous le pontet avant ou le tableau arrière ou indi- lement, être des numéros de 1, 2 ou 3 chiffres. qué sur la plaque fixée à larrière du cockpit. Pour ii. Dans le cas dun laser emprunté ou loué pour les lasers à partir du numéro 148200, le numéro une course spécifique et après approbation de voile est indiqué sur une unique plaque de écrite du comité de course, un compétiteur construction ISAF fixée à larrière du cockpit. peut utiliser une voile dont le numéro est diffé- rent de celui alloué à la coque. Le numéro utili- 33
  6. 6. sé doit être le numéro de voile alloué au propre laser du compétiteur. Quand un compétiteur ne possède pas de laser, le numéro de la voile sera le numéro du laser loué. iii. Quand la voile est endommagée dans une course et quand la règle 7(c) sapplique, les règles 4(a) et 4(e) ii peuvent être enfreintes lorsquune autorisation écrite du comité de course est donnée pour le changement de numéro de voile.(f) Lettres nationales, si exigé, doivent être confor- mes aux type, taille, espace et exigences que pour les numéros de voile (voir règle 4(b), (c), (d), (e) et doivent être placés comme suit (voir aussi diagramme). 5. Mât Les lettres tribord seront placées le long de lan- En aucun cas, un mât ayant une flèche permanente ne gle de la couture sous le gousset de latte (+ 12 devra être utilisé. mm) et les lettres bâbord, le long dune ligne 400 mm (± 12 mm) dessous et parallèlement aux let- 6. Habillement et équipement tres du côté tribord. Les lettres tribord doivent Pour les radial et 4.7, voir la 4ème partie. commencer à 100 mm (± 12 mm) de la chute et (a) En application de la règle de course à la voile les lettres bâbord doivent finir à 100 m (± 12 mm) 43.1, le poids total des vêtements et équipement de la chute. Les lettres doivent être de la même portés par le barreur n’excédera pas 9 kg. couleur, qui peut être un des couleurs des numé- ros de voile ou une autre couleur distincte. Les (b) Les coureurs ne doivent pas porter de vêtements lettres de nationalité sont obligatoires à tous les non flottants ou de léquipement de plus de 500 championnats du monde, les championnats ré- grammes excepté pour les vêtements nautiques gionaux et les régates décrites comme épreuves de protection. internationales dans l’avis de course ou les ins- (c) Pour les modalités de pesée des vêtements et tructions de course. Les lettres de nationalité se- de léquipement comme requis par les règles de ront obligatoires dans les autres régates unique- course ISAF appendice H, on pourra utiliser 3 ment si cela est requis par l’avis de course ou les cintres. instructions de course. 7. Règles de course complémentaires(g) Losange rouge (a) Le Laser courra avec une ou deux personnes à bord. Lorsque deux personnes courront dans un i. Les voiles utilisées, dans les épreuves fémini- Laser, elles devront continuer à courir ensemble nes suivantes, devront porter un losange pendant toute la course ou série de courses, rouge des 2 côtés de la voile au-dessus du sans changement de barreur. gousset de la latte du haut : (b) Aucune partie du barreur ou de léquipier ne doit a. Championnats mondiaux et continen- se trouver en avant du mât pendant la régate. taux. (c) Voile : Une voile ne doit pas être changée durant une série de courses à moins quune permission b. Les épreuves décrites comme épreuves écrite ne soit obtenue du Comité de Course pour internationales dans l’avis de course et un remplacement spécifique. Cette permission les instructions de course. écrite ne doit être concédée que dans le cas où c. Les autres épreuves quand il est prescrit une voile serait irréparable ou ne pourrait être ré- dans l’avis de course ou les instructions parée avant le départ de la prochaine course de de course que les féminines doivent être la série. Si un tel remplacement a lieu, la voile identifiées. endommagée ne pourra plus être utilisée durant la même série de courses quand même elle au- ii. La taille minimum et la position approximative rait été réparée. Seront considérées comme sé- doivent se conformer au schéma du losange. rie de course, aux termes de la présente règle, deux ou plusieurs courses individuelles dont les iii. Le losange peut être conservé pour régate résultats sont décomptés ensemble en vue dun dans d’autres épreuves. classement total. 8. Enduits de coque Lapplication de matières à solubilité ralentie, susceptibles de modifier les caractéristiques des couches limites de la coque, est interdite. 34
  7. 7. 9. Qualité de membre de lassociation de classe (c) La réfection de la surface de la dérive est autori-Personne ne pourra courir en Laser dans des champion- sée à condition que la forme originale, lépaisseurnats de flotte, inter-flottes, de district ou dans une autre et les caractéristiques ne soient pas altérées.régate officielle lorsquil ny a pas au moins un équipier à (d) Un morceau de n’importe quel matériau d’unebord qui est sociétaire, au moment de la régate, de lasso- épaisseur maximum de 2 mm et d’une dimen-ciation de la classe internationale des Laser (Nota : tout sion maximum de 30 x 30 mm peut être apposémembre dune association de district Laser, établie en au niveau du bord supérieur avant du puits debonne et due forme aux termes des statuts, est de ce fait dérive.membre de lassociation de la classe internationale Laser). (e) Une dérive en bois ne doit pas être utilisée sur un10. Publicité Laser qui a été fourni avec une dérive en plasti- que.Pour le respect de la règle de course à la voile 79 et larègle de régulation ISAF 20.4.2 (a), le code catégorie C (f) Un bout fixe ou un élastique doit être attaché aus’applique pour les laser, laser radial, laser 4.7. petit trou supérieur avant de la dérive et soit au pontet du cunningham, au mât, au pontet de poupe, à la platine « constructeur » porte poulies 3ème PARTIE pour éviter la perte de la dérive en cas de chavi- rage. Le bout fixe ou l’élastique peut passer au-Options et exceptions aux parties 2 et 3. tour du liston de la proue mais ne doit pas être11. Finition de la coque attaché au liston. On peut attacher la dérive par des nœuds ou des tours dans l’élastique, et /ou (a) Le cirage, le polishage de la coque et le ponçage un (des) bout(s) fixe(s), manille(s), clip(s), sont autorisés à condition que lintention et leffet boule(s) ou un (des) crochet(s) soient seulement de polir la coque. Le polishage et le ponçage ne doivent pas être utilisés pour (g) Les parties constituant la butée de dérive « cons- éliminer les imperfections de moulage. tructeur » peuvent être sécurisées ensemble par collage, vissage, boulonnage et en utilisant des (b) Il est interdit de réaliser un ponçage ou une nou- rondelles, à condition que la forme originale et velle finition de la coque avec lintention ou leffet les dimensions de la butée ne soient pas rédui- de lalléger ou den améliorer les performances, tes. la finition ou la forme par rapport à loriginal.12. Bouchon de vidangeUn cordage de retenue peut être attaché au bouchon devidange et au tableau arrière.13. Vide viteUn autovideur (seul celui fourni par le constructeur) peut 15. Gouvernailêtre ajouté. Il peut être étanché avec de ladhésif, du joint (a) Le bord de fuite du safran peut être aiguisé enou de la colle autour du bord qui rejoint la coque et autour ponçant la lame entre le bord de fuite et une lignedu vissage de fixation. Remplir le trou de la vis jusquau parallèle au bord de fuite distante de 60 mm àniveau de la surface de lautovideur est autorisé. Le bi- condition que la distance entre le bord dattaqueseautage entre la surface plate de lautovideur et la coque et le bord de fuite de la lame ne soit pas réduite.est interdit. Le bouchon du vide vite peut être retiré du videvite et la tige de retenue du bouchon du vide vite peut être (b) La réfection de la surface du safran est autoriséefixée au fond du cockpit avec un adhésif. Les joints tori- à condition que la forme originale, lépaisseur etques fournis par le constructeur peuvent être remplacés les caractéristiques ne soient pas altérées.par n’importe quel type de joint torique à condition que la (c) Le trou de la tête de safran et du safran peuventfonction basique du vide vite ne soit pas modifiée. être élargis au maximum à 10 mm de diamètre.14. Dérive L‘écrou du gouvernail peut être remplacé avec un axe plus gros en diamètre que les trous exis- (a) Une estrope de filin qui peut passer par un maxi- tants. Le diamètre de lécrou et de la rondelle mum de deux perforations (diamètre : 12.5 mm nexcèdera pas 20 mm. max.) situées au-dessus dune ligne parallèle au bord supérieur de la dérive et partant du bord in- (d) Pour atteindre langle maximum de 78° relatif a u férieur de larrêtoir de la dérive, est autorisée. Un bas de la tête de safran, le bord dattaque de la tube plastique ou caoutchouc et /ou de l’adhésif lame peut être rectifié à lendroit où il touche la cale despacement. est autorisé pour la poignée de dérive. (e) Pour limiter langle du safran au maximum de (b) Le bord de fuite de la dérive peut être aiguisé en 78° la cale despacement inférieure de la tête de , ponçant la lame entre la fuite et une ligne paral- lèle placée à 100 mm du bord de fuite à condition safran peut être gainée avec de ladhésif flexible. que la distance entre le bord dattaque et le bord (f) Les aiguillots peuvent être dotés de cales pour de fuite de la lame ne soit pas réduite. surélever la tête de safran afin de permettre à la barre de dégager le pont au niveau du tableau arrière. 35
  8. 8. (g) le cordage de descente du safran peut avoir des (b) Le pontet en métal de passage de l’écoute de boucles multiples. voile entre les deux poulies de bôme, peut être (h) Un trou peut être percé au sommet du fémelot remplacé par un pontet en matière souple. La supérieur et une goupille ou un clip inséré dans largeur maximum de la sangle souple sera de 26 le trou pour empêcher la perte du safran. mm. Elle sera fixée en utilisant les trous faits par le constructeur. (i) Un safran en bois ne doit pas être utilisé sur un Laser qui a été fourni avec un safran en plasti- 19. Mât que. (a) Un tube ou une virole dont lépaisseur ne dépas- (j) Sauf dans des profondeurs deau inférieures à sera pas 1 mm peut être attaché sur toute la cir- 1,50 m, le safran doit être maintenu complète- conférence de létambrai ou de la partie inférieure ment descendu pendant la régate à moins que du mât, afin déviter lusure de létambrai. Ce tube les instructions de course ne contiennent des ou cette virole ne sétendra pas à plus de 10 mm prescriptions différentes. au-dessus du niveau du pont. En outre, un dis- que dépaisseur uniforme (pas plus de 1 mm)16. Barre peut être placé dans le fond de lemplanture. (a) La barre et le stick ne sont pas limités à condition (b) Le mât ou le creux de lemplanture peuvent être que la barre : lubrifiés. i. puisse être séparée de la tête de safran (c) Des bandes adhésives ou autres matériaux de fourrure peuvent être fixés sur la partie supé- ii. soit munie dun clam-cleat, d’un crochet, d’un rieure du mât et/ou son raccord afin de garantir œil ou d’une tige pour le cordage de descente un assemblage exact. Ces matériaux ne doivent couvrir que la seule partie des éléments en plas- iii. soit, hormis une usure normale causée par le tique qui est insérée dans la partie inférieure du chariot découte, droite sur le bord supérieur mât. Lapplication de bandes adhésives au- entre un point situé à 30 mm de la partie avant dessus du raccord dans le but de biseauter la de la tête de safran et lextrémité de la barre si- surface du mât, est interdite. tuée au niveau du cockpit. (d) Quand le haut et le bas de mât sont assemblés, (b) La barre peut être munie dune protection dune un adhésif flexible peut être placé autour de la longueur maximum de 200 mm placée sur la liaison avec une limite de 40 mm au dessus et en partie droite indiquée en 16 (a) iii et seulement où dessous de celle-ci pour éviter la rotation. le chariot découte croise la barre. (c) Lutilisation dune épingle de retenue est option- 20. Trous de visite nelle. Des trous de visite dont le diamètre inférieur ne doit pas dépasser 153 mm peuvent être réalisés dans le pont ou17. Sangle de rappel dans le cockpit pour permettre laccès au creux de la co- (a) La sangle de rappel peut être remplacée par que, pourvu que tout trou de visite soit doté dun couvercle nimporte quel type de matériau non élastique : étanche fileté (les couvercles retenus par des ferrures type elle peut être rembourrée. "mousqueton" ne seront pas considérés comme étant (b) Lextrémité avant de la sangle peut être fixée au filetés). Des conteneurs de matériel peuvent être placés cockpit soit en la roulant autour de la plaque de sous ces couvercles. pression en plastique de la poulie de lécoute de 21. Clips et sacs darrimage grand-voile, soit en utilisant la plaque darrêt de la dérive et la plaque de pression en plastique de la Des clips, des sandows et des sacs destinés à larrimage poulie découte. ou la fixation déquipement de sauvetage ou dautre maté- riel peuvent être utilisés sur le pont, dans le cockpit ou (c) Le cordage de la sangle de rappel entre autour du mât. l’extrémité de la sangle et les pontets situés à l’arrière du cockpit, peut être gréé de façon à ce 22. Compas que la sangle soit fixe ou réglable. Un compas peut être monté en un point quelconque du (d) Un élastique peut être attachée entre lextrémité pont ou du cockpit pourvu que les seuls orifices pratiqués arrière de la sangle de rappel et, soit le taquet du dans le creux de la coque soient ceux des ferrures de fixa- filin du curseur, soit la ferrure de sangle fixée au tion du compas. Le compas ne doit pas être fixé sur une bord arrière du cockpit. trappe de visite. Les compas électroniques et digitaux sont interdits18. Bôme 23. Indicateurs de vent (a) Un tube métallique fourni par le constructeur et dont la longueur ne dépassera pas 900 mm peut a) Le montage de girouette est autorisé pourvu être placé à lintérieur de la bôme. Ce tube ne que la voile ne soit pas coupée et que les ca- doit pas dépasser un point situé 1220 mm à lar- ractéristiques de flottabilité de la coque et du rière de lextrémité avant de la bôme (y compris mât ne soient pas dégradées. le bouchon). 36
  9. 9. b) Des rubans, fils de laine ou moyens similaires 27. Laser radial dindication du vent peuvent être attachés à la (a) La voile Laser radial et la partie basse du mât voile. fournie par un constructeur licencié doivent se24. Bandes adhésives conformer au diagramme de jauge faisant partie de ces règles.Des bandes adhésives ou équivalentes peuvent être utili-sées afin de fixer des manillons et des clips, de brider les (b) Le gréement Laser radial peut être utilisé dansécoutes, cordages et manoeuvres, à condition que les toute régate Laser en respect de larticle 27 c)bandes adhésives ne soient pas utilisées pour réaliser de sous réserve de restriction de lavis de course etlaccastillage additionnel ou modifier le fonctionnement de des instructions de course.laccastillage existant. (c) Le gréement radial peut être utilisé dans un championnat de district et des régates de niveau25. Equipement de sauvetage supérieur quand cela est indiqué sur lavis deTout équipement de sauvetage requis par une autorité course et les instructions de course.officielle internationale, nationale ou autre, dans lintérêt de (d) Dans une série de course, un gréement Laserla sécurité, peut être monté ou porté pourvu que son radial ne sera pas échangé contre un gréementusage ne soit pas contraire aux dispositions de la règle Laser standard ou un gréement Laser 4.7. Unefondamentale. série est constituée de deux courses ou plus qui26. Réparation et entretien comptent ensemble pour un total général. (a) Les réparations et lentretien préventif de la voile, (e) Numéros de voile et lettres de nationalité. de la coque, du pont, de la dérive, du gouvernail, Les règles 4 b), c) et f) doivent être amendées du mât, de la bôme ainsi que de toute ferrure ou comme suit : attache, peuvent être effectués sans pour autant 4. c) : Pour les voiles dont les numéros sont su- enfreindre les présentes règles, pourvu que de périeurs à 153000 ou achetées après le 1er juin tels travaux soient exécutés de telle façon que la 1993, les numéros doivent être collés ou cousus configuration, les caractéristiques ou la fonction de chaque côté de la voile avec le bas des nu- du matériel original ne soient pas essentiellement méros du côté tribord placés sur une ligne paral- affectés. lèle à 400 mm en dessous ± 12 mm du gousset (b) Dans le cas dune rupture daccastillage ou lors de la latte intermédiaire, le bas des numéros côté du remplacement daccastillage conformément à bâbord seront placés sur une ligne inférieure de ces règles, laccastillage de remplacement doit 400 mm ± 12 mm et parallèle au bas des numé- être du même type que loriginal et placé en ros côté tribord. Les numéros tribord commence- conformité avec les diagrammes de jauge. ront à 100 mm ± 12 mm de la chute et les numé- (c) Lentretien préventif peut inclure le remplacement ros bâbord finiront à 100 mm ± 12 mm de la dattache et linversion du mât à condition que chute. Pour la procédure de positionnement, se laccastillage soit replacé selon les diagrammes conformer au diagramme. de jauge (les tolérances ne doivent pas être utili- 4. f) Les lettres nationales, (si requises), doivent sées pour modifier la position de laccastillage) et être conformes aux type, taille, espace et exigen- à condition que tous les trous du haut du mât ces que pour les numéros de voile (voir règle soient bouchés de manière permanente avec un 4(b), (c), (d), (e) et doivent être placés comme rivet ou équivalent pour conserver la flottabilité du suit (voir aussi diagramme). mât Les lettres tribord seront placées le long de lan- (d) Le remplacement des laizes dune voile et des gle de la couture sous le gousset de latte (+ 12 manchons denvergure nest pas autorisé. mm) et les lettres bâbord, le long dune ligne 400 mm (± 12 mm) dessous et parallèlement aux let- (e) Les blocs de mousse ou les cubitainers doivent tres du côté tribord. Les lettres tribord doivent pas être remplacés par des cubitainers remplis commencer à 100 mm (± 12 mm) de la chute et dair s’ils sont défectueux. Les cubitainers de les lettres bâbord doivent finir à 100 m (± 12 mm) remplacement doivent avoir la même capacité de la chute. Les lettres doivent être de la même que ceux qui ont été remplacés couleur, qui peut être une des couleurs des nu- (f) L’utilisation de lubrifiants est autorisée sans res- méros de voile ou une autre couleur distincte. triction sauf sur la coque. Les lettres de nationalité sont obligatoires à tous les championnats du monde, les championnats régionaux et les régates décrites comme épreu-4ème PARTIE - OPTION DE GREEMENT RADIAL ET ves internationales dans l’avis de course ou les DE GREEMENT 4.7 instructions de course. Les lettres de nationalitéLa partie 4 des règles de classe Laser doit être lue en seront obligatoires dans les autres régates uni-complément des règles de la classe Laser. quement si cela est requis par l’avis de course ou les instructions de course.Quand des gréements radial ou 4.7 sont utilisés, les règlesdes parties 1, 2, 3 et 5 des règles de classe Laser, sappli- (f) Vêtements et équipementsquent à moins quelles ne soient spécifiquement amen- La règle 6(a) est modifiée comme suit :dées par la partie 4. 37
  10. 10. 6 a) : En application des règles de course ISAF Pour toutes les voiles de Laser 4.7 avec des 43.1 (b), le poids total de lhabillement et de numéros supérieurs à 190000 et les voiles er léquipement portés par le coureur nexcédera achetées à compter du 1 avril 2006, le bas pas 8 kg. des lettres du côté tribord devra être placé le long d’une ligne parallèle à 270mm sous28. Laser 4.7 les numéros du côté bâbord de la voile et (a) La voile 4.7 et les bas de mât fournis par le cons- commencer à 100 mm (± 12 mm) de la tructeur licencié seront conformes au diagramme chute. Le bas des lettres de nationalité du de jauge qui font partie de ces règles. côté bâbord doit être placé le long d’une li- (b) Le gréement 4.7 peut être utilisé dans toute ré- gne parallèle à 270 mm sous les lettres du gate laser aux conditions de la règle 28 c) avec côté tribord et finir à 100 mm (± 12 mm) de toutes restrictions présentes dans lannonce de la chute. course et les instructions de course. (c) Le gréement 4.7 ne peut être utilisé dans un Pour toutes les voiles de Laser 4.7 avec des championnat régional et des régates de niveau numéros jusqu’à 180999 qui ont été ache- er supérieur que lorsque cela est autorisé dans lan- tées avant le 1 avril 2006, elle peuvent être nonce de course et les instructions de course. placées comme ci-dessus ou sur la même ligne de chaque côté de la voile. Quand les (d) Dans une série de course, un gréement 4.7 ne lettres sont placées sur la même ligne sur peut pas être changé pour un gréement standard des côtés opposés de la voile, les lettres du ou radial. Une série est un ensemble de deux côté bâbord doivent être plus près de la courses ou plus qui comptent ensemble pour un chute que celles du côté tribord et avec les total général. lettres du côté bâbord finissant à 100 mm (± (e) Numéros de voile 12 mm) de la chute. Les articles 4 b) et 4 c) doivent être amendés comme suit Les lettres doivent être de la même couleur, 4 b) Sur les voiles 4.7, tous les numéros seront qui peut être une des couleurs des numéros en accord avec les règles ISAF et auront les di- de voile ou une autre couleur distincte. Les mensions minimales suivantes : lettres de nationalité sont obligatoires à tous Hauteur : 220 mm les championnats du monde, les champion- nats régionaux et les régates décrites Largeur : 150 mm sauf pour le n° 1 comme épreuves internationales dans l’avis Epaisseur : 30 mm de course ou les instructions de course. Les lettres de nationalité seront obligatoires NB : les numéros d’Optimist sont conformes dans les autres régates uniquement si cela à cette règle. est requis par l’avis de course ou les instruc- tions de course. Les numéros seront régulièrement espacés dau moins 30 mm. Les numéros tribord seront placés (f) Mât. La règle 5 est amendé comme suit : Le bas au-dessus des numéros bâbord. Chaque numéro de mât Laser 4.7 est fourni avec un précintrage sera dune couleur unique. Ils seront solides et denviron 5° Le précintrage ne sera pas augmen- . faciles à lire. té ni diminué. Aucune partie supérieure de mât ayant un cintrage permanent ne peut être utili- 4 c) Pour les voiles dont les numéros sont supé- sée. rieurs à 153000 ou achetées après le 1er juin 1993, les numéros de voile seront col- (g) Equipement et habillement. lés, cousus ou clairement marqués sur cha- La règle 6(a) doit être modifiée comme suit : que côté de la voile. Le bas des numéros 6 a) : En application des règles de course ISAF tribord sera placé le long de la couture du 43.1 (b), le poids total de lhabillement et de panneau se situant sous le gousset de la léquipement portés par le coureur nexcédera latte du milieu (+12mm). Le bas des numé- pas 7 kg. ros du côté bâbord sera placé à 270 mm et parallèlement aux numéros tribord. Les nu- méros tribord commenceront à 100 mm ± 5ème PARTIE 12 mm de la chute et les numéros bâbord finiront à 100 mm ± 12 mm de la chute. 29. Amendements Pour la procédure de positionnement, se Tout amendement apporté aux présentes règles doit être conformer au diagramme. approuvé par les autorités suivantes : 4 f) Les lettres de nationalité (si requises) doivent (a) le World Council être conformes, de même type, taille et comme requis pour les numéros (cf règle 28 (b) le Conseil Consultatif (Advisory Council) e et 4 b). (c) Au moins les deux tiers des associations répon- dant par écrit à un vote publié par le bureau in- 38
  11. 11. ternational de la classe. Seuls les votes par cor- respondance envoyés au bureau international dans les 6 mois suivant la publication seront vali- INTERPRETATIONS DES REGLES dés. DE CLASSE (d) lISAF 1. Réparation et entretien (règle 26 c) : Cette règle doit inclure les vis, écrous, boulons, rondelles et rivets. ANNEXE 2. Epaisseur de la lame de safran : (Interprétation de la règle 15 et 26(a) Réparation) On peut remplir l’espace entre la lame et la tête de safran, à conditionLe règlement du classement national des coureurs de que le matériau utilisé couvre toute la surface de lalAssociation France Laser fait partie intégrante des pré- tête de la lame qui se trouve en contact avec la têtesentes règles de classe. de safran et que l’épaisseur totale obtenue n’excède pas 20,3 mm. 3. Sandow de bordure (régle 3(f)vi): Attaché au clam- cleat de bordure signifie aussi que lon peut lattacher autour de la bôme immédiatement devant le clam- cleat. 39
  12. 12. 30
  13. 13. 31
  14. 14. 32
  15. 15. 33
  16. 16. 34
  17. 17. 35
  18. 18. 36

×