SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  65
Télécharger pour lire hors ligne
Etude d’un projet
apicole
Les promoteurs:Les promoteurs:
Le plan
Introduction
1/- Cadrage du projet
-Présentation du secteur Apicole
-Situation actuelle du secteur
-Présentation de la région du Gharb
-Présentation du projet
2/-Préparation du projet:
-Étude commerciale
-Étude technique
-Étude financière
Planification du projet :
-Réseau PERT
3/-Suivi du projet
4/-Risques Du projet
Introduction:
L’apiculture Domaine en plein essor
Le miel  Substance sucrée produite
par les abeilles.
 rôle important dans la vie
humaine.
 utilisé dans la nourriture et dans
la thérapie.
Cadrage du projet
Importance de l’Apiculture:
 Apiculture plus de 20.000 apiculteurs
s'occupent de cette activité dont le bénéfice
permet d'améliorer leur revenu.
 Conditions favorables :
 Climat favorable pour cette culture
 Flore diversifiée.
 Ressources en eau abondantes ;
 Exonération d'impôt
Région du Gharb:
 La région du Gharb 1ère région apicole du MAROC,
en raison de :
• Conditions climatiques favorables : Le climat est de
type méditerranéen avec une influence océanique
• + Présence d'une flore mellifère abondante et diversifiée
composée des forêts à essence mellifère constituées par
les plantations d'Eucalyptus et par la forêt naturelle.
Situation actuelle:
 Dominance de l'élevage traditionnel  80% du
nombre de ruches
 Rucher moderne  75.000 unités
 Les régions du Gharb et du Loukkos sont les
zones de forte concentration et comptent plus de
30.000 ruches traditionnelles et 40.000 ruches
modernes.
Apiculture
moderne
Apiculture
traditionnelle
Total
Nombre
apicul
teurs
Nombr
e
ruc
hes
Nombre
apicul
teurs
Nombr
e
ruc
hes
Nombre
apicul
teurs
Nombr
e
ruc
hes
1986
1993
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
220
522
694
705
775
768
777
787
764
25.777
47.200
64.758
66.182
74.645
76.107
73.050
70.055
81.950
721
364
286
290
265
271
279
258
271
25.303
14.400
5.649
5.914
6.846
6.513
7.200
7.411
7.670
941
886
980
995
1.040
1.039
1.056
1.045
1.035
51.080
61.600
70.407
72.096
81.491
82.290
80.250
77.466
89.620
Evolution du secteur apicole:
Présentation du projet
Présentation du projet
Idée et choix d’implantation
du projet 
Objectifs du projet 
Fiche synthétique du projet
Présentation du projet:
 Identification du projet : « Api-Gharb »
situé à Sidi Yahya du Gharb se localise à
30 km de la province de Kenitra.
 Mission : création d’une unité apicole
spécialisée dans la production et la
commercialisation du miel.
 Début du projet avec 300 ruches modernes.
 + d’autres ruches vides à coloniser durant
les années suivantes.
Idée et choix d’implantation du projet :
 Offre des potentialités encourageantes de la
région du Gharb dans le domaine agricole
 La région du Gharb (Sidi Yahya)  première
région apicole du Maroc.
 Elle dispose d'une flore mellifère abondante et
diversifiée.
 Les principales sources mellifères sont :
 les forêts d'Eucalyptus (212.000 Ha),
 les vergers d'agrumes (74.000 Ha),
 les cultures fourragères (bersim, luzernes...),
 les cultures industrielles, notamment le tournesol,
les plantes naturelles de montagne: Thym,
Euphorbe, Romarin, Lavande, Armoise,
 Toute cette flore, dont les périodes de
floraison sont variables, constitue un facteur
stimulant pour le développement de l'activité
apicole tout au long de l'année.
Fiche synthétique du projet:
Promoteurs du projet Asmae MRHAR
et Kenza EL KADIRI
Nature du projet Création
Année de création et nombre
d’implantation
Juin 2008, une unité
Forme juridique SARL
Enseigne commerciale Api-Gharb
Domaine d’activité Production et commercialisation
du miel
Clientèle Grandes surfaces, grossistes,
particuliers
Apport 400.000 Dhs et emprunt et 100.000
Dhs
Capital social : 500 000.00 DH
Objectifs du projet :
 Conquête de marchés locaux et nationaux ce qui
génère des revenus importants;
 Organisation de la commercialisation du miel
 Structuration du circuit de commercialisation du
miel dans la région ;
 Exploitation des différentes opportunités offertes
par les opérateurs économiques de la région.
Production :
Les principaux produits sont :
 le miel  comme produit principal
 les colonies  à obtenir par la division, de
certaines ruches pour peupler les corps vides
 la cire  ne sera pas fondue mais vendue
en l’état après satisfaction des besoins du rucher.
Notre gamme de produits sera comme suit:
 Miel d’Eucalyptus : 50 * DH /Kg
 Miel Oranger : 50 * DH/Kg
 Miel de thym : 200 * DH/Kg
* Les frais d’emballage sont inclus dans le prix.
Préparation du
projet
Étude de commerciale:
-Collecte des informations
-Environnement du marché
-Analyse de la concurrence
-Marketing Mix
1- Collecte des informations :
vente du produit  contacts directs avec les
responsables des grandes surfaces : Marjane,
Aswak Assalam, label vie, grossistes, pâtisseries,
restaurants, amis …
2- Environnement du marché :
 La consommation du miel connaît au Maroc un
accroissement remarquable, particulièrement aux
mois de châabane, ramadan et choual.
 Le miel est également comme un médicament et
rentre dans la fabrication de produits médicinaux
et alimentaires.
 Clientèle cible  tous les âges, principalement
entre 30 et 50 ans.
 Concurrence  principal concurrent : entreprise
Zemzami.
 La qualité de son produit laisse à désirer.
 Notre produit se distinguera par la qualité /prix.
3- Stratégie de commercialisation ou  Marketing mix :
 Commercialisation et conditionnement des 
produits :
  Politique de produit  qualité supérieure.
 Politique de prix  tirer le maximum de
profits tout en demeurant concurrentiel sur le
marché.
 Politique de communication:
 Sensibilisation et satisfaction des clients à travers
une stratégie de promotion.
 Publicité  contacts directs.
 Sondage auprès des débouchés
potentiels (épiciers, hôtels restaurateurs et autres)
de la région ;
 Octroi d’un avantage exceptionnel journées
portes ouvertes, petits événements, participation à
des foires, dépliants, bouches à oreilles...
 Emballage  pots et sceaux propres et très
attirants (pot de 50g, d’1/2 Kg, d’1 Kg, sceaux de
2, 3 et 5 kg).
 Politique de distribution:
 vente au détail directe aux particuliers, vente en
gros aux grandes surfaces et grossistes.
 Antenne de vente devra être mise à Kenitra
 Rayons loués sur des hypermarchés
Étude technique de projet
Cheptel apicole
Matériaux
Ressources humaines
Expériences professionnelles
Races d'abeilles: trois souches prédominent :
- Une souche jaune dans le sud du pays: apis
mellifica sahariensis.
-Deux souches noires : apis mellifica major et
apis mellifica intermissa (celle-ci est la race la
plus rencontrée dans la région du Gharb).
Le cheptel apicole:
Les matériaux :
C’est la ruche 
augmenté pas des 
hausses 
Le ruche  est constitué de 10  
cadres de cire  .
La production moyen de 
rucher est 30 
Kg/ruche/compagne
La ruche:La ruche:
La tenue Apicole :La tenue Apicole :
C’est l’enfumoir , 
un outil inséparable 
de l’apiculteur
Enfumoir:Enfumoir:
Extracteur:Extracteur:
C'est une cuve, équipée
à l'intérieur d'une cage
pour recevoir les cadres
de miel
Ressources humaines:
Personnel Fonction Apport ou
salaire en
DH
- EL KADIRI Kenza
- MRHAR Asmae
- ZOOTECHNICIEN
- Employés
Gestionnaire
Gestionnaire
Suivi et
contrôle
technique
de projet
Gardiens
50.000,00
50.000,00
300 .000,00
2000,00x2
(salaire)
Expérience professionnelle :
 Maîtrise des techniques de l’apiculture
traditionnelle et moderne par les
Zootechnicien;
Bénéficier des formations offertes par
l’ORMVAG ;
Bénéficier des expériences de notre réseau
familial;
La transhumance s’effectuera dans des zones proches
(Loukkous- Gharb) et aussi dans la région d’Agadir et de Bni
Mellal  :
Le calendrier est le suivant:
Période Plantes Lieux
Mars- Avril
Mai – Juin
Mars-Juin et
Juillet- Octobre
Mai – juin
Juillet – fin Août
L’oranger
Tournesol et les
autres plantes
Eucalyptus
Euphorbe
Thym
Loukkous/Gharb
Loukkous/Gharb
Loukkous/Gharb
Beni Mellal
Agadir
TranshumanceTranshumance : :
La transhumance sera effectuée par le biais d’une
camionnette.
Pour les périodes de floraison il y a 3 étapes:
-Début de floraison;
-Pleine floraison;
-Fin floraison;
-La miellée : entre 3 à 8 jours.
*les abeilles ont besoin de 3 jours pour se reposer vue le stress
de voyage et aussi pour bien explorer le lieu et connaitre les
places ou se trouve les sources de Pollen.
Effectif de départ: 300 ruches modernes.
Le peuplement des ruches vides se fera par division
des colonies les mieux constituées.
Dans la première année on va s’intéresser
seulement à l’élevage des abeilles pour constituer
des ruches consistants  .
Peuplement / reconstitution des ruches :
les soins sanitaires seront orientés principalement
contre :
* les parasites (en particulier la varroase) ;
*les prédateurs (surtout les oiseaux) ;
*les autres maladies (loques, teigne…)
le traitement d’une ruche est estimé à 120 DH par
ruche.
Les soins sanitaires :
Étude financière
Investissement réalisé
Charges de fonctionnement
Ventes et recettes annuelles
Evolution de chiffres d’affaire
 Compte d’exploitation
prévisionnel
Ratios de rentabilité
Après avoir étudié la faisabilité commerciale et
technique de projet, on passe maintenant à l’étude
financière de notre projet.
•Besoins de financement composés de:
l’investissement (411 500 DH)
•Charges annuelles(62 620 DH)
 Total de 474 120 DH.
Investissement réalisé:
Désignation Nombr
e
d'u
nité
s
P.U(D
H)
Total
(D
H)
Durée
amortisse
ment
Amortissement
annuel(DH)
Ruches langstroth
peuplées
300 750 225 000 10 22500
Ruchettes langstroth 1000 100 100 000 10 10000
Achat de hausses 300 120 36 000 10 3600
Extracteur inox de
40 cadres
1 20 000 20 000 10 2000
Cuve inox à
désoperculer
1 10 000 10 000 10 1000
Maturateurs inox 200
kg
5 4 000 20 000 10 2000
Filtre à miel 1 500 500 5 100
TOTAL 411 500 - 41200
Produits et Transport Nombre
d'unités
P.U(DH) Montant(
DH)
Nourissement . artificiel 300 40 12
000
Cire gaufrée kg 500 33,00 16
500
Transport du
rucher+frais du
personnel(100 dhs
/ruche)*
300 100,00
30000.0
0
Traitement des ruches 300 30,00 9
000
TOTAL
 
 
67500
Charges de fonctionnement :
o Nourissement artificiel:
On nourrit les abeilles par le sucre dans le cas
d’une sécheresse grave.
o Coût de transport des ruches :
Suite aux réponses des apiculteurs les cours de
transport y compris les frais de transport des
ruches vers les zones « Agadir, Beni mellal… »,les
frais du gardiennage et de suivie des ruches sont
évalués à 100 dhs la ruche.
Ventes de miel et recettes annuelles
-Le projet s’est fixé comme objectif d’augmenter la
taille du rucher pour passer de 300 à 500 Ruches.
Aussi la production du miel ne démarrera qu’à
partir de la 2ème année pour constituer des ruches
peuplées pour donner des quantités importantes du
miel. 
Nature de production Critéres-Années A1 A2 A3 A4
Nombre de ruches à
diviser 200 200 200 200
Eucalyptus
 
 
 
 
NB ruches de
production 100 300 500 700
Rendement(Kg/ruche) 15 20 20 20
Quantité totale 1500 6000 10 000 14 000
P.U(DH/Kg) 50,00 50,00 50,00 50,00
Montant(DH) 75000 300000 500000 700000
Oranger
 
 
 
 
NB ruches de
production 100 100 200 300
Rendement(Kg/ruche) 15 15 15 15
Quantité totale 1500 1500 3000 4500
P.U(DH/Kg) 50,00 50,00 50,00 50,00
Montant(DH) 75000 75000 150000 225000
Toutes fleurs
 
 
 
 
NB ruches de
production 100 300 500 700
Rendement(Kg/ruche) 10 10 10 10
Quantité totale 1000 3000 5000 6000
P.U(DH/Kg) 50,00 50,00 50,00 50,00
Montant(DH) 50000 150000 250000 240 000
Total
 
Quantité totale 4000 10500 18000 20500
Montant(DH) 200000 525000 900000 820 000
• Généralement l’oranger et l’Eucalyptus ont presque
la même période , mais la période de l’Eucalyptus est
un peu longue elle dépasse celle de l’oranger.
• Donc on va placer en premier lieu 200 ruches dans
l’oranger et 100 dans l’Eucalyptus et à la fin de la
période de floraison des orangers on va ramener les 200
vers l’Eucalyptus .
• Au début du mois de juillet on va effectuer la
transhumance vers Agadir pour placer les ruches dans
le Thym.
4. Compte d’exploitation prévisionnel:
ANNEE A2 A3 A4 A5
Chiffre d'affaires 420 000 820 000 820 000 820 000
Charges totales
avec
amortissemen
t 103 820,00 201 320,00 201 320,00 201 320,00
Résultat
d'exploitation 316 180 618 680 618 680 618 680
Amortissement
par an 41 200 41 200 41 200 41 200
Cash Flow 357 380 659 880 659 880 659 880
Cash Flow
cumulé 357 380 1 017 260 1 677 140 2 337 020
Impact du projet: 
Ratios de rentabilité :Ratios de rentabilité : 
Résultat / investissements 77% 150% 150% 150%
Résultat / chiffre d'affaires 75% 75% 75% 75%
Cash flow / investissements 87% 160% 160% 160%
Cash flow /chiffre d'affaires 85% 80% 80% 80%
CASH FLOW
CUMULE/Investissements 87% 247% 408% 568%
Planification
Le tableau des taches :
Code Taches Durée
A Location de la superficie
auprès des eaux et forets
2 jours
B Achat des matériaux apicoles
(ruches ,etc.…).
2 jours
C La division des colonies 3 jours
D La transhumance 2 jours
E Déroulement de la
transhumance
120
jours
F La miellée 3 jours
G L’extraction du miel 3 jours
H Emballage du miel 2 jours
Antécédents Taches Suivantes
----- AA B
A BB C-D
B-D CC E
B DD E
C-D EE F-G
E FF H
E GG H
F-G HH I
H II J
Début
A
B
C
D
E
F
G
H
Fin
2
2
3
2
120
3
3
2
0
PERT
Début
A
B
C
D
E
F
G
H
Fin
2/2
4/4
7/ 131
126/126
129/129
132/132
134/134
0/0
6/6
Chemin critique :ABDEFGH
Risques du projet
Le risque est la conséquence d’une cause
ou d’une menace
La méthode de management des risques
universelles admise est la suivante:
a/- L’identification des risques :
Notre projet apicole est comme tout projet contient
des risques :
•Risque lié aux aléas climatiques
•Risque lié à la Varouasse.
•Risque lié au financement du projet
b/-Quantification des risques « la pondération
de 1 à 4 ».
Risque Probabilité Gravité
Risque1:
Risque lié aux
aléas
climatiques
1 3
Risque2:
A la Varoasse
1 2
Risque3:
Au
financement
1 1
Élaboration d’une stratégie de défense
ou solution de replis
-Risque 1:
En cas de mauvais aléas on ne va pas
s’intéresser à la production du miel mais
surtout on va viser le peuplement des ruches
Risque 2:
« Pour cette maladie de la varroasse ,la
probabilité est très petit car l’équipe des
Zootechnicien vont faire des mesures
préventives pour lutter contre cette
maladie ».
Risque 3:
« C’est un risque faible car les
liquidités sont suffisantes pour le
moment mais s’il ya un problème de
financement on va recourir à un
emprunt».
Le suivi du projet
Le suivi va être effectué de la manière suivante :
•Contrôles périodiques des ruches
•Des soins sanitaires préventifs par les
Zootechniciens contre la varroase et les autres
maladies .
•Contrôler la phase de la transhumance car c’est
une étape clés dans la gestion du projet (lieu de la
transhumance ,camionnette ….)
Conclusion
Merci de votreMerci de votre
attentionattention
Le débat
est ouvert!!!!!

Contenu connexe

Tendances

Entrepreneur et entrepreneuriat de quoi s'agit t il
Entrepreneur et entrepreneuriat de quoi s'agit t ilEntrepreneur et entrepreneuriat de quoi s'agit t il
Entrepreneur et entrepreneuriat de quoi s'agit t illancedafric.org
 
Exercice culture entrepreneuriale
Exercice culture entrepreneurialeExercice culture entrepreneuriale
Exercice culture entrepreneurialeYoussef Elbakri
 
Entrepreneuriat social
Entrepreneuriat socialEntrepreneuriat social
Entrepreneuriat socialTayssirLimem
 
Chapitre 1 l entreprise-definition-classification et fonctions
Chapitre 1  l entreprise-definition-classification et fonctionsChapitre 1  l entreprise-definition-classification et fonctions
Chapitre 1 l entreprise-definition-classification et fonctionsAnass Elhabti Idrissi
 
Chapitre iii le processus entrepreneurial
Chapitre iii le processus entrepreneurialChapitre iii le processus entrepreneurial
Chapitre iii le processus entrepreneurialKoffi KONAN
 
Cours culture entrepreneuriale (1).pptx
Cours culture entrepreneuriale (1).pptxCours culture entrepreneuriale (1).pptx
Cours culture entrepreneuriale (1).pptxahmedahmed936601
 
Chapitre2 les formes entrepreneuriales
Chapitre2 les formes entrepreneurialesChapitre2 les formes entrepreneuriales
Chapitre2 les formes entrepreneurialesCharfi Mohamed Amin
 
Entrepreneuriat par un sérial entrepreneur seq 1 à 3 idrac .ppt
Entrepreneuriat par un sérial entrepreneur seq 1 à 3 idrac .pptEntrepreneuriat par un sérial entrepreneur seq 1 à 3 idrac .ppt
Entrepreneuriat par un sérial entrepreneur seq 1 à 3 idrac .pptMARCEL NIZON, Marcel
 
Présentation en vue de la Soutenance d'une Licence Professionnelle
Présentation en vue de la Soutenance d'une Licence ProfessionnellePrésentation en vue de la Soutenance d'une Licence Professionnelle
Présentation en vue de la Soutenance d'une Licence ProfessionnelleJean-Luc Rio
 
Programme TAEHIL
Programme TAEHILProgramme TAEHIL
Programme TAEHILANAPEC
 
Développement durable et responsabilité sociale
Développement durable et responsabilité socialeDéveloppement durable et responsabilité sociale
Développement durable et responsabilité socialeProf. Jacques Folon (Ph.D)
 
Culture Entrepreneuriale Cours.pdf
Culture Entrepreneuriale Cours.pdfCulture Entrepreneuriale Cours.pdf
Culture Entrepreneuriale Cours.pdfssuserc06f96
 
Modèle lettre de demande de stage professionnel pdf
Modèle lettre de demande de stage professionnel pdfModèle lettre de demande de stage professionnel pdf
Modèle lettre de demande de stage professionnel pdfHani sami joga
 
Programme IDMAJ
Programme IDMAJProgramme IDMAJ
Programme IDMAJANAPEC
 
Management des risques - Support de cours - ibtissam el hassani-2015-2016
Management des risques - Support de cours -  ibtissam el hassani-2015-2016Management des risques - Support de cours -  ibtissam el hassani-2015-2016
Management des risques - Support de cours - ibtissam el hassani-2015-2016ibtissam el hassani
 
Cours de gestion de projet Pr Falloul
Cours de gestion de projet Pr FalloulCours de gestion de projet Pr Falloul
Cours de gestion de projet Pr FalloulProfesseur Falloul
 
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012Abdessamad Rhalimi
 

Tendances (20)

Entrepreneur et entrepreneuriat de quoi s'agit t il
Entrepreneur et entrepreneuriat de quoi s'agit t ilEntrepreneur et entrepreneuriat de quoi s'agit t il
Entrepreneur et entrepreneuriat de quoi s'agit t il
 
Exercice culture entrepreneuriale
Exercice culture entrepreneurialeExercice culture entrepreneuriale
Exercice culture entrepreneuriale
 
Entrepreneuriat social
Entrepreneuriat socialEntrepreneuriat social
Entrepreneuriat social
 
Chapitre 1 l entreprise-definition-classification et fonctions
Chapitre 1  l entreprise-definition-classification et fonctionsChapitre 1  l entreprise-definition-classification et fonctions
Chapitre 1 l entreprise-definition-classification et fonctions
 
Chapitre iii le processus entrepreneurial
Chapitre iii le processus entrepreneurialChapitre iii le processus entrepreneurial
Chapitre iii le processus entrepreneurial
 
Cours culture entrepreneuriale (1).pptx
Cours culture entrepreneuriale (1).pptxCours culture entrepreneuriale (1).pptx
Cours culture entrepreneuriale (1).pptx
 
Chapitre2 les formes entrepreneuriales
Chapitre2 les formes entrepreneurialesChapitre2 les formes entrepreneuriales
Chapitre2 les formes entrepreneuriales
 
Entrepreneuriat par un sérial entrepreneur seq 1 à 3 idrac .ppt
Entrepreneuriat par un sérial entrepreneur seq 1 à 3 idrac .pptEntrepreneuriat par un sérial entrepreneur seq 1 à 3 idrac .ppt
Entrepreneuriat par un sérial entrepreneur seq 1 à 3 idrac .ppt
 
Présentation en vue de la Soutenance d'une Licence Professionnelle
Présentation en vue de la Soutenance d'une Licence ProfessionnellePrésentation en vue de la Soutenance d'une Licence Professionnelle
Présentation en vue de la Soutenance d'une Licence Professionnelle
 
Programme TAEHIL
Programme TAEHILProgramme TAEHIL
Programme TAEHIL
 
Développement durable et responsabilité sociale
Développement durable et responsabilité socialeDéveloppement durable et responsabilité sociale
Développement durable et responsabilité sociale
 
Culture Entrepreneuriale Cours.pdf
Culture Entrepreneuriale Cours.pdfCulture Entrepreneuriale Cours.pdf
Culture Entrepreneuriale Cours.pdf
 
Cas pratique de gouvernance
Cas pratique de gouvernanceCas pratique de gouvernance
Cas pratique de gouvernance
 
Modèle lettre de demande de stage professionnel pdf
Modèle lettre de demande de stage professionnel pdfModèle lettre de demande de stage professionnel pdf
Modèle lettre de demande de stage professionnel pdf
 
Programme IDMAJ
Programme IDMAJProgramme IDMAJ
Programme IDMAJ
 
Management des risques - Support de cours - ibtissam el hassani-2015-2016
Management des risques - Support de cours -  ibtissam el hassani-2015-2016Management des risques - Support de cours -  ibtissam el hassani-2015-2016
Management des risques - Support de cours - ibtissam el hassani-2015-2016
 
Cours de gestion de projet Pr Falloul
Cours de gestion de projet Pr FalloulCours de gestion de projet Pr Falloul
Cours de gestion de projet Pr Falloul
 
Performance systeme de santé
Performance systeme de santéPerformance systeme de santé
Performance systeme de santé
 
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
 
Chomage au-maroc
Chomage au-marocChomage au-maroc
Chomage au-maroc
 

En vedette

Mars 2013 comment remplir vos ruches : divisions simples, essaims sauvages, t...
Mars 2013 comment remplir vos ruches : divisions simples, essaims sauvages, t...Mars 2013 comment remplir vos ruches : divisions simples, essaims sauvages, t...
Mars 2013 comment remplir vos ruches : divisions simples, essaims sauvages, t...diogene64
 
Jasmin coop vente miel au maroc
Jasmin coop vente miel au marocJasmin coop vente miel au maroc
Jasmin coop vente miel au marocJasmincoop2007
 
Guide technique de l'elevage vol07
Guide technique de l'elevage vol07Guide technique de l'elevage vol07
Guide technique de l'elevage vol07rabahrabah
 
Conduite d'un rucher
Conduite d'un rucher Conduite d'un rucher
Conduite d'un rucher Watani DZ
 
Jasmin Coop: Vente du matériel d'apiculture au Maroc
Jasmin Coop: Vente du matériel d'apiculture au MarocJasmin Coop: Vente du matériel d'apiculture au Maroc
Jasmin Coop: Vente du matériel d'apiculture au MarocJasmincoop2007
 
L'élevage de poules à petite échelle
L'élevage de poules à petite échelleL'élevage de poules à petite échelle
L'élevage de poules à petite échelleOverCI
 
Manuel d'aviulture de poulet de chair
Manuel d'aviulture de poulet de chairManuel d'aviulture de poulet de chair
Manuel d'aviulture de poulet de chairweussow
 
Présentation Abélia : Formation en Apiculture
Présentation Abélia : Formation en ApiculturePrésentation Abélia : Formation en Apiculture
Présentation Abélia : Formation en ApicultureProto204
 
Mat spe conservation_mini-colonies
Mat spe conservation_mini-coloniesMat spe conservation_mini-colonies
Mat spe conservation_mini-coloniesBernard Leclercq
 
Elever les reines_autrement_2015
Elever les reines_autrement_2015Elever les reines_autrement_2015
Elever les reines_autrement_2015Bernard Leclercq
 
Le verger de noyers de demain écologiquement intensif et durable par JP Prunet
Le verger de noyers de demain  écologiquement intensif et durable  par JP PrunetLe verger de noyers de demain  écologiquement intensif et durable  par JP Prunet
Le verger de noyers de demain écologiquement intensif et durable par JP PrunetALIX Communication
 
Présentation Web Theorie à initiative gironde : Atelier Marketing digital
Présentation Web Theorie à initiative gironde : Atelier Marketing digitalPrésentation Web Theorie à initiative gironde : Atelier Marketing digital
Présentation Web Theorie à initiative gironde : Atelier Marketing digitalJulien Durandet
 

En vedette (20)

Mars 2013 comment remplir vos ruches : divisions simples, essaims sauvages, t...
Mars 2013 comment remplir vos ruches : divisions simples, essaims sauvages, t...Mars 2013 comment remplir vos ruches : divisions simples, essaims sauvages, t...
Mars 2013 comment remplir vos ruches : divisions simples, essaims sauvages, t...
 
Jasmin coop vente miel au maroc
Jasmin coop vente miel au marocJasmin coop vente miel au maroc
Jasmin coop vente miel au maroc
 
Guide technique de l'elevage vol07
Guide technique de l'elevage vol07Guide technique de l'elevage vol07
Guide technique de l'elevage vol07
 
Conduite d'un rucher
Conduite d'un rucher Conduite d'un rucher
Conduite d'un rucher
 
Projet apiculture
Projet apicultureProjet apiculture
Projet apiculture
 
Projet création cooperative agricole
Projet création cooperative agricole Projet création cooperative agricole
Projet création cooperative agricole
 
Jasmin Coop: Vente du matériel d'apiculture au Maroc
Jasmin Coop: Vente du matériel d'apiculture au MarocJasmin Coop: Vente du matériel d'apiculture au Maroc
Jasmin Coop: Vente du matériel d'apiculture au Maroc
 
L'élevage de poules à petite échelle
L'élevage de poules à petite échelleL'élevage de poules à petite échelle
L'élevage de poules à petite échelle
 
Creation d'un poulailler
Creation d'un poulaillerCreation d'un poulailler
Creation d'un poulailler
 
plan de recherche
plan de rechercheplan de recherche
plan de recherche
 
Manuel d'aviulture de poulet de chair
Manuel d'aviulture de poulet de chairManuel d'aviulture de poulet de chair
Manuel d'aviulture de poulet de chair
 
Présentation Abélia : Formation en Apiculture
Présentation Abélia : Formation en ApiculturePrésentation Abélia : Formation en Apiculture
Présentation Abélia : Formation en Apiculture
 
Les Pommes
Les PommesLes Pommes
Les Pommes
 
Groupe 84 : Dossier de Prod
Groupe 84 : Dossier de ProdGroupe 84 : Dossier de Prod
Groupe 84 : Dossier de Prod
 
Mat spe conservation_mini-colonies
Mat spe conservation_mini-coloniesMat spe conservation_mini-colonies
Mat spe conservation_mini-colonies
 
Cire à usage apicole
Cire à usage apicoleCire à usage apicole
Cire à usage apicole
 
Elever les reines_autrement_2015
Elever les reines_autrement_2015Elever les reines_autrement_2015
Elever les reines_autrement_2015
 
Le verger de noyers de demain écologiquement intensif et durable par JP Prunet
Le verger de noyers de demain  écologiquement intensif et durable  par JP PrunetLe verger de noyers de demain  écologiquement intensif et durable  par JP Prunet
Le verger de noyers de demain écologiquement intensif et durable par JP Prunet
 
1218 MVT
1218 MVT1218 MVT
1218 MVT
 
Présentation Web Theorie à initiative gironde : Atelier Marketing digital
Présentation Web Theorie à initiative gironde : Atelier Marketing digitalPrésentation Web Theorie à initiative gironde : Atelier Marketing digital
Présentation Web Theorie à initiative gironde : Atelier Marketing digital
 

Similaire à apiculture projet apicole

Darégal un empire mondial des herbes aromatiques culinaires
Darégal un empire mondial des herbes aromatiques culinairesDarégal un empire mondial des herbes aromatiques culinaires
Darégal un empire mondial des herbes aromatiques culinairesLa Fabrique de l'industrie
 
Présentation ferme chantrud
Présentation ferme chantrudPrésentation ferme chantrud
Présentation ferme chantrudcheminbio
 
Masterclass la transformation digitale de l’apiculture
Masterclass la transformation digitale de l’apicultureMasterclass la transformation digitale de l’apiculture
Masterclass la transformation digitale de l’apicultureLoïs Allaguillemette
 
Intervention de Nuria Ackermann PAMPAT
Intervention de Nuria Ackermann PAMPATIntervention de Nuria Ackermann PAMPAT
Intervention de Nuria Ackermann PAMPATMade in Tunisia
 
Les enjeux de R&D pour la filière caprine de Poitou-Charente et Pays de la Loire
Les enjeux de R&D pour la filière caprine de Poitou-Charente et Pays de la LoireLes enjeux de R&D pour la filière caprine de Poitou-Charente et Pays de la Loire
Les enjeux de R&D pour la filière caprine de Poitou-Charente et Pays de la LoireInstitut de l'Elevage - Idele
 
Coopération entre la Champagne Ardennes, C. Perraud (France) et la région de ...
Coopération entre la Champagne Ardennes, C. Perraud (France) et la région de ...Coopération entre la Champagne Ardennes, C. Perraud (France) et la région de ...
Coopération entre la Champagne Ardennes, C. Perraud (France) et la région de ...ExternalEvents
 
Organisation des filières et agro-sylvo-pastoralisme - NOZIERES-PETIT
Organisation des filières et agro-sylvo-pastoralisme - NOZIERES-PETITOrganisation des filières et agro-sylvo-pastoralisme - NOZIERES-PETIT
Organisation des filières et agro-sylvo-pastoralisme - NOZIERES-PETITRIAAM
 
Cdc epeautre 2016
Cdc epeautre 2016Cdc epeautre 2016
Cdc epeautre 2016Geneparc
 
Produits de la ruche : veille-innovation
Produits de la ruche : veille-innovationProduits de la ruche : veille-innovation
Produits de la ruche : veille-innovationSauveur Fernandez
 
Etat Des Lieux de la Filiere des Legumineuses Alimentaires au Maroc
Etat Des Lieux de la Filiere des Legumineuses Alimentaires au MarocEtat Des Lieux de la Filiere des Legumineuses Alimentaires au Maroc
Etat Des Lieux de la Filiere des Legumineuses Alimentaires au MarocICARDA
 
NaturaPÔLE - Les exploitations agricoles
NaturaPÔLE - Les exploitations agricolesNaturaPÔLE - Les exploitations agricoles
NaturaPÔLE - Les exploitations agricolesNicolas NOUAIL
 
Identification de ressources fourragères utilisables en élevage caprin face a...
Identification de ressources fourragères utilisables en élevage caprin face a...Identification de ressources fourragères utilisables en élevage caprin face a...
Identification de ressources fourragères utilisables en élevage caprin face a...JrmieJost1
 
[Sommet 2023] Attentes et besoins des producteurs de lait européens : les rés...
[Sommet 2023] Attentes et besoins des producteurs de lait européens : les rés...[Sommet 2023] Attentes et besoins des producteurs de lait européens : les rés...
[Sommet 2023] Attentes et besoins des producteurs de lait européens : les rés...Institut de l'Elevage - Idele
 
La biodiversité au coeur de la filière
La biodiversité au coeur de la filièreLa biodiversité au coeur de la filière
La biodiversité au coeur de la filièreMilk U Good
 
Dossier de presse - Ferme des P'tits Korrigans
Dossier de presse - Ferme des P'tits KorrigansDossier de presse - Ferme des P'tits Korrigans
Dossier de presse - Ferme des P'tits KorrigansLaurenceRannou
 
Quelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR Flèche
Quelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR FlècheQuelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR Flèche
Quelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR FlècheInstitut de l'Elevage - Idele
 
L'agroécologie pour la triple performance des élevages herbivores - Produire ...
L'agroécologie pour la triple performance des élevages herbivores - Produire ...L'agroécologie pour la triple performance des élevages herbivores - Produire ...
L'agroécologie pour la triple performance des élevages herbivores - Produire ...Institut de l'Elevage - Idele
 

Similaire à apiculture projet apicole (20)

Darégal un empire mondial des herbes aromatiques culinaires
Darégal un empire mondial des herbes aromatiques culinairesDarégal un empire mondial des herbes aromatiques culinaires
Darégal un empire mondial des herbes aromatiques culinaires
 
Présentation ferme chantrud
Présentation ferme chantrudPrésentation ferme chantrud
Présentation ferme chantrud
 
Masterclass la transformation digitale de l’apiculture
Masterclass la transformation digitale de l’apicultureMasterclass la transformation digitale de l’apiculture
Masterclass la transformation digitale de l’apiculture
 
Intervention de Nuria Ackermann PAMPAT
Intervention de Nuria Ackermann PAMPATIntervention de Nuria Ackermann PAMPAT
Intervention de Nuria Ackermann PAMPAT
 
Les enjeux de R&D pour la filière caprine de Poitou-Charente et Pays de la Loire
Les enjeux de R&D pour la filière caprine de Poitou-Charente et Pays de la LoireLes enjeux de R&D pour la filière caprine de Poitou-Charente et Pays de la Loire
Les enjeux de R&D pour la filière caprine de Poitou-Charente et Pays de la Loire
 
Coopération entre la Champagne Ardennes, C. Perraud (France) et la région de ...
Coopération entre la Champagne Ardennes, C. Perraud (France) et la région de ...Coopération entre la Champagne Ardennes, C. Perraud (France) et la région de ...
Coopération entre la Champagne Ardennes, C. Perraud (France) et la région de ...
 
Organisation des filières et agro-sylvo-pastoralisme - NOZIERES-PETIT
Organisation des filières et agro-sylvo-pastoralisme - NOZIERES-PETITOrganisation des filières et agro-sylvo-pastoralisme - NOZIERES-PETIT
Organisation des filières et agro-sylvo-pastoralisme - NOZIERES-PETIT
 
Plein champ
Plein champPlein champ
Plein champ
 
Cdc epeautre 2016
Cdc epeautre 2016Cdc epeautre 2016
Cdc epeautre 2016
 
Produits de la ruche : veille-innovation
Produits de la ruche : veille-innovationProduits de la ruche : veille-innovation
Produits de la ruche : veille-innovation
 
Etat Des Lieux de la Filiere des Legumineuses Alimentaires au Maroc
Etat Des Lieux de la Filiere des Legumineuses Alimentaires au MarocEtat Des Lieux de la Filiere des Legumineuses Alimentaires au Maroc
Etat Des Lieux de la Filiere des Legumineuses Alimentaires au Maroc
 
NaturaPÔLE - Les exploitations agricoles
NaturaPÔLE - Les exploitations agricolesNaturaPÔLE - Les exploitations agricoles
NaturaPÔLE - Les exploitations agricoles
 
Identification de ressources fourragères utilisables en élevage caprin face a...
Identification de ressources fourragères utilisables en élevage caprin face a...Identification de ressources fourragères utilisables en élevage caprin face a...
Identification de ressources fourragères utilisables en élevage caprin face a...
 
Space2018 reine mathilde
Space2018 reine mathildeSpace2018 reine mathilde
Space2018 reine mathilde
 
Space2018 reine mathilde
Space2018 reine mathildeSpace2018 reine mathilde
Space2018 reine mathilde
 
[Sommet 2023] Attentes et besoins des producteurs de lait européens : les rés...
[Sommet 2023] Attentes et besoins des producteurs de lait européens : les rés...[Sommet 2023] Attentes et besoins des producteurs de lait européens : les rés...
[Sommet 2023] Attentes et besoins des producteurs de lait européens : les rés...
 
La biodiversité au coeur de la filière
La biodiversité au coeur de la filièreLa biodiversité au coeur de la filière
La biodiversité au coeur de la filière
 
Dossier de presse - Ferme des P'tits Korrigans
Dossier de presse - Ferme des P'tits KorrigansDossier de presse - Ferme des P'tits Korrigans
Dossier de presse - Ferme des P'tits Korrigans
 
Quelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR Flèche
Quelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR FlècheQuelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR Flèche
Quelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR Flèche
 
L'agroécologie pour la triple performance des élevages herbivores - Produire ...
L'agroécologie pour la triple performance des élevages herbivores - Produire ...L'agroécologie pour la triple performance des élevages herbivores - Produire ...
L'agroécologie pour la triple performance des élevages herbivores - Produire ...
 

apiculture projet apicole

  • 1. Etude d’un projet apicole Les promoteurs:Les promoteurs:
  • 2. Le plan Introduction 1/- Cadrage du projet -Présentation du secteur Apicole -Situation actuelle du secteur -Présentation de la région du Gharb -Présentation du projet 2/-Préparation du projet: -Étude commerciale -Étude technique -Étude financière
  • 3. Planification du projet : -Réseau PERT 3/-Suivi du projet 4/-Risques Du projet
  • 4. Introduction: L’apiculture Domaine en plein essor Le miel  Substance sucrée produite par les abeilles.  rôle important dans la vie humaine.  utilisé dans la nourriture et dans la thérapie.
  • 6. Importance de l’Apiculture:  Apiculture plus de 20.000 apiculteurs s'occupent de cette activité dont le bénéfice permet d'améliorer leur revenu.  Conditions favorables :  Climat favorable pour cette culture  Flore diversifiée.  Ressources en eau abondantes ;  Exonération d'impôt
  • 7. Région du Gharb:  La région du Gharb 1ère région apicole du MAROC, en raison de : • Conditions climatiques favorables : Le climat est de type méditerranéen avec une influence océanique • + Présence d'une flore mellifère abondante et diversifiée composée des forêts à essence mellifère constituées par les plantations d'Eucalyptus et par la forêt naturelle.
  • 8. Situation actuelle:  Dominance de l'élevage traditionnel  80% du nombre de ruches  Rucher moderne  75.000 unités  Les régions du Gharb et du Loukkos sont les zones de forte concentration et comptent plus de 30.000 ruches traditionnelles et 40.000 ruches modernes.
  • 10. Présentation du projet Présentation du projet Idée et choix d’implantation du projet  Objectifs du projet  Fiche synthétique du projet
  • 11. Présentation du projet:  Identification du projet : « Api-Gharb » situé à Sidi Yahya du Gharb se localise à 30 km de la province de Kenitra.  Mission : création d’une unité apicole spécialisée dans la production et la commercialisation du miel.
  • 12.  Début du projet avec 300 ruches modernes.  + d’autres ruches vides à coloniser durant les années suivantes.
  • 13. Idée et choix d’implantation du projet :  Offre des potentialités encourageantes de la région du Gharb dans le domaine agricole  La région du Gharb (Sidi Yahya)  première région apicole du Maroc.  Elle dispose d'une flore mellifère abondante et diversifiée.
  • 14.  Les principales sources mellifères sont :  les forêts d'Eucalyptus (212.000 Ha),  les vergers d'agrumes (74.000 Ha),  les cultures fourragères (bersim, luzernes...),  les cultures industrielles, notamment le tournesol, les plantes naturelles de montagne: Thym, Euphorbe, Romarin, Lavande, Armoise,  Toute cette flore, dont les périodes de floraison sont variables, constitue un facteur stimulant pour le développement de l'activité apicole tout au long de l'année.
  • 15. Fiche synthétique du projet: Promoteurs du projet Asmae MRHAR et Kenza EL KADIRI Nature du projet Création Année de création et nombre d’implantation Juin 2008, une unité Forme juridique SARL Enseigne commerciale Api-Gharb Domaine d’activité Production et commercialisation du miel Clientèle Grandes surfaces, grossistes, particuliers Apport 400.000 Dhs et emprunt et 100.000 Dhs
  • 16. Capital social : 500 000.00 DH
  • 17. Objectifs du projet :  Conquête de marchés locaux et nationaux ce qui génère des revenus importants;  Organisation de la commercialisation du miel  Structuration du circuit de commercialisation du miel dans la région ;  Exploitation des différentes opportunités offertes par les opérateurs économiques de la région.
  • 18. Production : Les principaux produits sont :  le miel  comme produit principal  les colonies  à obtenir par la division, de certaines ruches pour peupler les corps vides  la cire  ne sera pas fondue mais vendue en l’état après satisfaction des besoins du rucher.
  • 19. Notre gamme de produits sera comme suit:  Miel d’Eucalyptus : 50 * DH /Kg  Miel Oranger : 50 * DH/Kg  Miel de thym : 200 * DH/Kg * Les frais d’emballage sont inclus dans le prix.
  • 22. 1- Collecte des informations : vente du produit  contacts directs avec les responsables des grandes surfaces : Marjane, Aswak Assalam, label vie, grossistes, pâtisseries, restaurants, amis …
  • 23. 2- Environnement du marché :  La consommation du miel connaît au Maroc un accroissement remarquable, particulièrement aux mois de châabane, ramadan et choual.  Le miel est également comme un médicament et rentre dans la fabrication de produits médicinaux et alimentaires.
  • 24.  Clientèle cible  tous les âges, principalement entre 30 et 50 ans.  Concurrence  principal concurrent : entreprise Zemzami.  La qualité de son produit laisse à désirer.  Notre produit se distinguera par la qualité /prix.
  • 25. 3- Stratégie de commercialisation ou  Marketing mix :  Commercialisation et conditionnement des  produits :   Politique de produit  qualité supérieure.  Politique de prix  tirer le maximum de profits tout en demeurant concurrentiel sur le marché.
  • 26.  Politique de communication:  Sensibilisation et satisfaction des clients à travers une stratégie de promotion.  Publicité  contacts directs.  Sondage auprès des débouchés potentiels (épiciers, hôtels restaurateurs et autres) de la région ;
  • 27.  Octroi d’un avantage exceptionnel journées portes ouvertes, petits événements, participation à des foires, dépliants, bouches à oreilles...  Emballage  pots et sceaux propres et très attirants (pot de 50g, d’1/2 Kg, d’1 Kg, sceaux de 2, 3 et 5 kg).
  • 28.  Politique de distribution:  vente au détail directe aux particuliers, vente en gros aux grandes surfaces et grossistes.  Antenne de vente devra être mise à Kenitra  Rayons loués sur des hypermarchés
  • 29. Étude technique de projet Cheptel apicole Matériaux Ressources humaines Expériences professionnelles
  • 30. Races d'abeilles: trois souches prédominent : - Une souche jaune dans le sud du pays: apis mellifica sahariensis. -Deux souches noires : apis mellifica major et apis mellifica intermissa (celle-ci est la race la plus rencontrée dans la région du Gharb). Le cheptel apicole:
  • 32.
  • 33. La tenue Apicole :La tenue Apicole :
  • 35. Extracteur:Extracteur: C'est une cuve, équipée à l'intérieur d'une cage pour recevoir les cadres de miel
  • 36. Ressources humaines: Personnel Fonction Apport ou salaire en DH - EL KADIRI Kenza - MRHAR Asmae - ZOOTECHNICIEN - Employés Gestionnaire Gestionnaire Suivi et contrôle technique de projet Gardiens 50.000,00 50.000,00 300 .000,00 2000,00x2 (salaire)
  • 37. Expérience professionnelle :  Maîtrise des techniques de l’apiculture traditionnelle et moderne par les Zootechnicien; Bénéficier des formations offertes par l’ORMVAG ; Bénéficier des expériences de notre réseau familial;
  • 38. La transhumance s’effectuera dans des zones proches (Loukkous- Gharb) et aussi dans la région d’Agadir et de Bni Mellal  : Le calendrier est le suivant: Période Plantes Lieux Mars- Avril Mai – Juin Mars-Juin et Juillet- Octobre Mai – juin Juillet – fin Août L’oranger Tournesol et les autres plantes Eucalyptus Euphorbe Thym Loukkous/Gharb Loukkous/Gharb Loukkous/Gharb Beni Mellal Agadir TranshumanceTranshumance : :
  • 39. La transhumance sera effectuée par le biais d’une camionnette. Pour les périodes de floraison il y a 3 étapes: -Début de floraison; -Pleine floraison; -Fin floraison; -La miellée : entre 3 à 8 jours. *les abeilles ont besoin de 3 jours pour se reposer vue le stress de voyage et aussi pour bien explorer le lieu et connaitre les places ou se trouve les sources de Pollen.
  • 40. Effectif de départ: 300 ruches modernes. Le peuplement des ruches vides se fera par division des colonies les mieux constituées. Dans la première année on va s’intéresser seulement à l’élevage des abeilles pour constituer des ruches consistants  . Peuplement / reconstitution des ruches :
  • 41. les soins sanitaires seront orientés principalement contre : * les parasites (en particulier la varroase) ; *les prédateurs (surtout les oiseaux) ; *les autres maladies (loques, teigne…) le traitement d’une ruche est estimé à 120 DH par ruche. Les soins sanitaires :
  • 42. Étude financière Investissement réalisé Charges de fonctionnement Ventes et recettes annuelles Evolution de chiffres d’affaire  Compte d’exploitation prévisionnel Ratios de rentabilité
  • 43. Après avoir étudié la faisabilité commerciale et technique de projet, on passe maintenant à l’étude financière de notre projet. •Besoins de financement composés de: l’investissement (411 500 DH) •Charges annuelles(62 620 DH)  Total de 474 120 DH.
  • 44. Investissement réalisé: Désignation Nombr e d'u nité s P.U(D H) Total (D H) Durée amortisse ment Amortissement annuel(DH) Ruches langstroth peuplées 300 750 225 000 10 22500 Ruchettes langstroth 1000 100 100 000 10 10000 Achat de hausses 300 120 36 000 10 3600 Extracteur inox de 40 cadres 1 20 000 20 000 10 2000 Cuve inox à désoperculer 1 10 000 10 000 10 1000 Maturateurs inox 200 kg 5 4 000 20 000 10 2000 Filtre à miel 1 500 500 5 100 TOTAL 411 500 - 41200
  • 45. Produits et Transport Nombre d'unités P.U(DH) Montant( DH) Nourissement . artificiel 300 40 12 000 Cire gaufrée kg 500 33,00 16 500 Transport du rucher+frais du personnel(100 dhs /ruche)* 300 100,00 30000.0 0 Traitement des ruches 300 30,00 9 000 TOTAL     67500 Charges de fonctionnement :
  • 46. o Nourissement artificiel: On nourrit les abeilles par le sucre dans le cas d’une sécheresse grave. o Coût de transport des ruches : Suite aux réponses des apiculteurs les cours de transport y compris les frais de transport des ruches vers les zones « Agadir, Beni mellal… »,les frais du gardiennage et de suivie des ruches sont évalués à 100 dhs la ruche.
  • 47. Ventes de miel et recettes annuelles -Le projet s’est fixé comme objectif d’augmenter la taille du rucher pour passer de 300 à 500 Ruches. Aussi la production du miel ne démarrera qu’à partir de la 2ème année pour constituer des ruches peuplées pour donner des quantités importantes du miel. 
  • 48. Nature de production Critéres-Années A1 A2 A3 A4 Nombre de ruches à diviser 200 200 200 200 Eucalyptus         NB ruches de production 100 300 500 700 Rendement(Kg/ruche) 15 20 20 20 Quantité totale 1500 6000 10 000 14 000 P.U(DH/Kg) 50,00 50,00 50,00 50,00 Montant(DH) 75000 300000 500000 700000 Oranger         NB ruches de production 100 100 200 300 Rendement(Kg/ruche) 15 15 15 15 Quantité totale 1500 1500 3000 4500 P.U(DH/Kg) 50,00 50,00 50,00 50,00 Montant(DH) 75000 75000 150000 225000 Toutes fleurs         NB ruches de production 100 300 500 700 Rendement(Kg/ruche) 10 10 10 10 Quantité totale 1000 3000 5000 6000 P.U(DH/Kg) 50,00 50,00 50,00 50,00 Montant(DH) 50000 150000 250000 240 000 Total   Quantité totale 4000 10500 18000 20500 Montant(DH) 200000 525000 900000 820 000
  • 49. • Généralement l’oranger et l’Eucalyptus ont presque la même période , mais la période de l’Eucalyptus est un peu longue elle dépasse celle de l’oranger. • Donc on va placer en premier lieu 200 ruches dans l’oranger et 100 dans l’Eucalyptus et à la fin de la période de floraison des orangers on va ramener les 200 vers l’Eucalyptus . • Au début du mois de juillet on va effectuer la transhumance vers Agadir pour placer les ruches dans le Thym.
  • 50. 4. Compte d’exploitation prévisionnel: ANNEE A2 A3 A4 A5 Chiffre d'affaires 420 000 820 000 820 000 820 000 Charges totales avec amortissemen t 103 820,00 201 320,00 201 320,00 201 320,00 Résultat d'exploitation 316 180 618 680 618 680 618 680 Amortissement par an 41 200 41 200 41 200 41 200 Cash Flow 357 380 659 880 659 880 659 880 Cash Flow cumulé 357 380 1 017 260 1 677 140 2 337 020
  • 51. Impact du projet:  Ratios de rentabilité :Ratios de rentabilité :  Résultat / investissements 77% 150% 150% 150% Résultat / chiffre d'affaires 75% 75% 75% 75% Cash flow / investissements 87% 160% 160% 160% Cash flow /chiffre d'affaires 85% 80% 80% 80% CASH FLOW CUMULE/Investissements 87% 247% 408% 568%
  • 53. Le tableau des taches : Code Taches Durée A Location de la superficie auprès des eaux et forets 2 jours B Achat des matériaux apicoles (ruches ,etc.…). 2 jours C La division des colonies 3 jours D La transhumance 2 jours E Déroulement de la transhumance 120 jours F La miellée 3 jours G L’extraction du miel 3 jours H Emballage du miel 2 jours
  • 54. Antécédents Taches Suivantes ----- AA B A BB C-D B-D CC E B DD E C-D EE F-G E FF H E GG H F-G HH I H II J
  • 57. Risques du projet Le risque est la conséquence d’une cause ou d’une menace
  • 58. La méthode de management des risques universelles admise est la suivante: a/- L’identification des risques : Notre projet apicole est comme tout projet contient des risques : •Risque lié aux aléas climatiques •Risque lié à la Varouasse. •Risque lié au financement du projet
  • 59. b/-Quantification des risques « la pondération de 1 à 4 ». Risque Probabilité Gravité Risque1: Risque lié aux aléas climatiques 1 3 Risque2: A la Varoasse 1 2 Risque3: Au financement 1 1
  • 60. Élaboration d’une stratégie de défense ou solution de replis -Risque 1: En cas de mauvais aléas on ne va pas s’intéresser à la production du miel mais surtout on va viser le peuplement des ruches
  • 61. Risque 2: « Pour cette maladie de la varroasse ,la probabilité est très petit car l’équipe des Zootechnicien vont faire des mesures préventives pour lutter contre cette maladie ».
  • 62. Risque 3: « C’est un risque faible car les liquidités sont suffisantes pour le moment mais s’il ya un problème de financement on va recourir à un emprunt».
  • 63. Le suivi du projet Le suivi va être effectué de la manière suivante : •Contrôles périodiques des ruches •Des soins sanitaires préventifs par les Zootechniciens contre la varroase et les autres maladies . •Contrôler la phase de la transhumance car c’est une étape clés dans la gestion du projet (lieu de la transhumance ,camionnette ….)
  • 65. Merci de votreMerci de votre attentionattention Le débat est ouvert!!!!!