Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.
VIE DE CLINIQ UE          CLIENTÈLE FACILE                                                                                ...


»                   crite depuis plus d’un siècle. Il est              Vous exprimez votre raisonne-                    ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Puiser son Énergie_Vetlife50

649 vues

Publié le

Article d'une série écrite par Christelle Fournel (société My Inner Me), spécialiste du MBTI (Myers-Briggs Type Indicator).
My Inner Me est une entreprise dédiée au conseil en développement personnel (connaissance de soi, connaissance des autres, gestion du stress et des conflits).
Contactez-nous par retour d'email christelle@myinnerme.me, au 06 12 55 67 99.

Publié dans : Business
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Puiser son Énergie_Vetlife50

  1. 1. VIE DE CLINIQ UE CLIENTÈLE FACILE Vous l’avez peut-être déjà senti en entrant dans un magasin ou un restaurant : la bonne entente d’une équipe est accueillante, les bonnes ondes transpirent, l’échange est convivial, le personnel se montre souriant. Mais nous sommes tous différents, donc pas facile de bien s’entendre. Par exemple, certains trouvent dans votre entourage des personnes hypocrites ou fausses, d’autres vont plutôt fuir les gens envahissants ou un peu trop bavards… Et vous, d’où puisez-vous votre énergie ? Dr Christelle Fournel, docteur vétérinaire (A01), praticienne MBTI, European Executive Master in Business Administration (ESCP Europe 2012), Présidente de VetCoach, société spécialisée en communication, marketing et stratégie en santé animale es tendances à être à l’aise C en société ou n’accepter les grandes réunions qu’à cer- tains moments est très bien dé- Case A Vous dites : « Parlons-en ! » Case B Vous dites : « Laissez-moi y réfléchir.
  2. 2. 

» crite depuis plus d’un siècle. Il est Vous exprimez votre raisonne- Vous ne vous exprimez que important de se positionner pour ment
  3. 3. 

à
  4. 4. 

haute
  5. 5. 

voix
  6. 6. 

:
  7. 7. 

cela
  8. 8. 

vous
  9. 9. 

 lorsque votre pensée deux raisons principales : prendre aide
  10. 10. 

à
  11. 11. 

structurer
  12. 12. 

votre
  13. 13. 

pensée est
  14. 14. 

claire
  15. 15. 

dans
  16. 16. 

votre
  17. 17. 

esprit le temps de se ressourcer dans Vous
  18. 18. 

avez
  19. 19. 

des
  20. 20. 

activités
  21. 21. 

variées,
  22. 22. 

 Vous
  23. 23. 

avez
  24. 24. 

quelques
  25. 25. 

passions,
  26. 26. 

 sa préférence et faire accepter collectives
  27. 27. 

de
  28. 28. 

préférence que vous partagez peu à notre entourage que nous ne sommes pas toujours disponibles. Le
  29. 29. 

silence
  30. 30. 

vous
  31. 31. 

dérange Le
  32. 32. 

silence
  33. 33. 

vous
  34. 34. 

ressource Alors, vous-même, laquelle de ces descriptions vous semble plus na- On dit que votre visage est Les autres ont du mal à savoir turelle, sans effort et plus confor- expressif ce
  35. 35. 

que
  36. 36. 

vous
  37. 37. 

pensez table (cochez la case A ou B) ? Vous
  38. 38. 

préférez
  39. 39. 

faire
  40. 40. 

plutôt
  41. 41. 

 Vous
  42. 42. 

préférer
  43. 43. 

regarder
  44. 44. 

plutôt
  45. 45. 

 que
  46. 46. 

de
  47. 47. 

regarder,
  48. 48. 

par
  49. 49. 

exemple
  50. 50. 

 que
  51. 51. 

faire,
  52. 52. 

par
  53. 53. 

exemple
  54. 54. 

quand
  55. 55. 

 quand vous apprenez une vous apprenez une nouvelle Si vous avez coché plus de ca- nouvelle
  56. 56. 

tâche tâche ses A : Travailler dans le bruit ou l’agi- Vous
  57. 57. 

ne
  58. 58. 

pouvez
  59. 59. 

vous
  60. 60. 

concen- Vous avez tendance à vous res- tation ne vous dérange pas trer
  61. 61. 

que
  62. 62. 

seul
  63. 63. 

et
  64. 64. 

dans
  65. 65. 

le
  66. 66. 

calme24 VETLIFE N°50 - MARS 2013
  67. 67. ille am C Une personne sur deux ne vous ressemble pas, de es alors attention aux idées préconçues… Les aventurL’interconnecté pense que L’intraconnecté pense quel’intraconnecté… l’interconnecté…...
  68. 68. 

cache
  69. 69. 

volontairement
  70. 70. 

des
  71. 71. 

informations ...
  72. 72. 

parle
  73. 73. 

trop...
  74. 74. 

est
  75. 75. 

faux
  76. 76. 

ou
  77. 77. 

hypocrite ...
  78. 78. 

ne
  79. 79. 

parle
  80. 80. 

que
  81. 81. 

de
  82. 82. 

lui
  83. 83. 

et
  84. 84. 

n’écoute
  85. 85. 

pas
  86. 86. 

les
  87. 87. 

autres...
  88. 88. 

est
  89. 89. 

impoli
  90. 90. 

quand
  91. 91. 

il
  92. 92. 

quitte
  93. 93. 

les
  94. 94. 

réunions
  95. 95. 


  96. 96. 

 ...
  97. 97. 

est
  98. 98. 

exubérant
  99. 99. 

et
  100. 100. 

prend
  101. 101. 

tout
  102. 102. 

l’espace
  103. 103. 

vital sans prévenir ou dire « au revoir »...
  104. 104. 

ne
  105. 105. 

dit
  106. 106. 

jamais
  107. 107. 

ce
  108. 108. 

qu’il
  109. 109. 

pense ...
  110. 110. 

change
  111. 111. 

d’avis
  112. 112. 

tout
  113. 113. 

le
  114. 114. 

tempssourcer en étant interconnecté soi-même détermine beaucoup UE U R ES(E), c’est-à-dire en lien avec les d’aspects de notre personnalité CHRISTOPH ELautres et le monde extérieur. ainsi que l’a priori qu’auront lesNaturellement attiré par le monde autres sur vous. CAMILLE EST INTERCONNECTÉE,extérieur, les interactions avec AYMERIC EST INTRACONNECTÉ…autrui vous épuisent rarement. Vo- CAMILLE ÉPUISE AYMERIC ET Comme vous l’aurez compris…tre force de vie et votre enthousias- AYMERIC INDISPOSE CAMILLE Alors, pourquoi devraient-ils fai-me stimulent votre entourage. Vous Un jour par semaine, les deux re la même chose au même mo-fonctionnez mieux lorsque vous vétérinaires fraîchement moulus ment ? Pour que chacun donne lepouvez partager, discuter et trai- de l’école travaillent ensemble : meilleur de lui-même et préserveter des informations avec d’autres. le matin en chirurgie, l’après-midi son capital énergie, on peut pour-Vous avez du mal à vous passion- en consultation et même le midi rait répartir différemment leursner pour un seul sujet tant votre pour déjeuner. Globalement, ils tâches quotidiennes : Aymeric,besoin de découverte est grand. ont les mêmes activités au même qui préfère le « backstage » auxGénéralement, vous parlez puis moment et le soir, ils sont telle- « feux des projecteurs », pourraitvous réfléchissez puis vous parlez ment fatigués que leur lit devient rester plus longtemps en chirur-à nouveau. Vous préférez les rôles leur meilleur ami. gie, pendant que Camille serait enpublics ou le travail en équipe. Aymeric se sent bien en chirur- consultation. Rien n’empêche Ca- gie, surtout quand il opère seul. mille de manger avec le reste deSi vous avez coché plus de ca- Il parle peu, reste concentré sur l’équipe et Aymeric de choisir sonses B : son travail et redoute les mo- moment, après toutes les chirur-Vous avez tendance à « recharger ments où Camille doit opérer gies, pour déjeuner au calme.vos batteries » en étant connecté dans la même salle que lui. Le Les consultations sont plus éner-avec vous-même, c’est-à-dire in- midi, alors qu’il préférerait avoir givores pour Aymeric. À partirtraconnecté (A). un moment de calme pour se du moment où il en prendraVotre liaison avec votre monde ressourcer, il mange avec Camille conscience, il saura trouver desintérieur stimule votre réflexion. qui le saoule de paroles. moments pour se ressourcer,Lorsque les circonstances exigent Camille, elle, apprécie la discus- par exemple en s’aménageantune forte interaction avec les sion : même en chirurgie, elle dit 10 minutes de pause toutes lesautres, vous battez rapidement en à quelle étape de l’intervention 2 heures.retraite. Vous préférez garder vo- elle en est, raconte des expérien-tre vécu pour vous-même et vous ces passées, demande l’avis des En résumé,ne le partagez qu’avec les person- autres… L’après-midi, elle prend L’environnement nous pousse tou-nes que vous estimez. Quelques beaucoup de plaisir à discuter jours à agir en dehors de nos préfé-sujets vous passionnent : un sport, avec les clients. En revanche, rences à un moment ou à un autre.une collection, une période artis- elle ne comprend pas Aymeric À nous de nous adapter… danstique… et vous en connaissez les et a toujours l’impression de le une certaine mesure seulement !moindres détails. Vous réfléchis- déranger. Elle aimerait savoir ce Par ailleurs, envisager que l’autresez puis vous parlez puis vous qu’il pense mais il ne l’exprime soit intraconnecté alors que nousréfléchissez. Vous appréciez le pas. Alors, elle a l’impression sommes interconnectés (et vice-travail en solitaire. qu’Aymeric ne l’apprécie pas et versa) permet d’adapter notreCette manière d’être en lien elle se sent mal à l’aise en sa comportement et ainsi d’en êtreavec le monde extérieur ou avec présence. mieux considéré. VETLIFE N°50 - MARS 2013 25  

×