Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

Ad

Le riz
L’agriculture productiviste en Thaïlande
                          à Suphanburi




Kanchanok SOMPAKDEE
Jutamas   P...

Ad

Plan
   Introduction
        - L’histoire du riz
        - L’arrivée du riz en France
        - L’agriculture productivis...

Ad

Introduction
    Le riz est la culture la plus importante
en Thaïlande et est généralement
considéré comme une nourriture ...

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Chargement dans…3
×

Consultez-les par la suite

1 sur 36 Publicité
1 sur 36 Publicité

Plus De Contenu Connexe

Le riz

  1. 1. Le riz L’agriculture productiviste en Thaïlande à Suphanburi Kanchanok SOMPAKDEE Jutamas PONILL
  2. 2. Plan  Introduction - L’histoire du riz - L’arrivée du riz en France - L’agriculture productiviste du riz en Thaïlande  La culture du riz  Les étapes de la culture du riz  La récolte  Après la récolte  Transport et vente  Avantages et inconvénients  Conclusion  Ressources
  3. 3. Introduction Le riz est la culture la plus importante en Thaïlande et est généralement considéré comme une nourriture de base pour la moitié de la population du monde. Les traces les plus anciennes du riz remontent à 5000 ans avant J.C. On les trouve en Chine centrale et dans le nord de l'Inde.
  4. 4. . A partir du IIIème siècle avant J.C. la culture du riz s'étend de l'Asie entière à l'Indonésie, la Thaïlande et le Japon, puis se déplace vers l'Ouest, en Perse. En Thaïlande, on pense que le riz était cultivé au nord-est il y a longtemps, grâce aux traces à Ban Chiang, Udonthani et aussi dans la grotte Poong Hoong, Mae Hong Sorn.
  5. 5. L’arrivée du riz en France Au XIIIème siècle, le bail d'une ferme de moulins près de Perpignan fait mention du riz. Ce document, le plus ancien que l'on possède, sera suivi par de nombreux autres, témoignant de l'extension de rizières en Provence. Enfin le 26 août 1613, l'existence de cette céréale en France revêt un caractère très officiel avec un édit de Henry IV prescrivant les cultures de la canne à sucre et du riz de Camargue (dans les Bouches-du-Rhône).
  6. 6. L’agriculture productiviste du riz en Thaïlande Grâce à la révolution verte en Inde en 1966, l’Institut international de la recherche du riz a réussi à développer une variété de riz qui donne une production importante. En 1975, les riziculteurs ont commencé à utiliser des batteuses à moteur pour avoir du riz de bonne qualité La Thaïlande exporte du riz depuis 1981. En 2008, elle était à la première place des exportateurs de riz avec une quantité d’environ 10 millions de tonnes soit environ 203 milliards de bahts. En 2012, le premier exportateur est le Viêt Nam.
  7. 7. La culture du riz Généralement, la culture du riz débute en juillet et on récolte en septembre. Mais aujourd’hui, on peut faire la culture du riz toute l’année (3-4 récoltes par an).
  8. 8. Les types de culture du riz. La culture en eau profonde  Inondation de la rizière par les crues des rivières (de 1 à 5 mètres).  Riz semé à la volée.  Plantes à haute tige et feuillues qui s’allongent et flottent sur l’eau.
  9. 9.  Faibles rendements.  Exploitations familiales.  Sud et sud-est de l’Asie, Afrique de l’ouest, Amérique du sud.
  10. 10. La riziculture de montagne ou plateau  La terre est préparée et ensemencée à sec  Les récoltes souffrent souvent du manque d'humidité et de terres généralement peu fertiles  Faibles rendements.  Sud et sud-est de l’Asie, Afrique de l’ouest, Amérique du sud.
  11. 11. La riziculture de montagne ou plateau
  12. 12. La rizière inondée  Champs entourés de diguettes qui retiennent l’eau (50cm de profondeur).  Alimentation en eau par les pluies.  Risques de sécheresse importants.  Faible rendement.  25% de la surface mondiale cultivée = 17% de la production mondiale de riz.
  13. 13. La rizière inondée
  14. 14. La riziculture irriguée  Contrôle de l’humidité grâce aux diguettes.  Riz semé à la volée ou semis mécanique.  Asie.  55% de la surface mondiale cultivée = 75% de la production mondiale.
  15. 15. Les grandes zones de culture du riz en Thaïlande sont :  Suphanburi  Kamphaengph  Nakhonsawa et n  Chainat  Phichit  Nakhornpatho  Phitsanulok m  Ayutthaya  Sukhothai  Pathumthani
  16. 16. Les étapes de la culture du riz1.Préparer le sol, le labour
  17. 17. 2. La mise en eau
  18. 18. 3. La mise en boue
  19. 19. 4.Semis à la volée ou par le pulvérisateur
  20. 20. 5.La vaporisation par un herbicide chimique
  21. 21. 6.Après 1 mois, l’ajout d’engrais
  22. 22. 7. La vaporisation d’un insecticide chimique
  23. 23. 8. 110 jours après avoir semé, la récolte du riz à la main ou à la moissonneuse.
  24. 24. La récolte mécanique Moisson et battage par la moissonneuse- batteuse.
  25. 25. Séchage au soleil ou par un séchoir.
  26. 26. Décorticage au pilon ou par une égreneuse de riz
  27. 27. Stockage par la mise en sac et empilement dans une grange
  28. 28. Transport et vente  Pour 14 400 mètres carrés, la production est de16,5 tonnes par récolte.  Après la récolte, on transporte le riz directement au moulin et on vend 14 tonnes pour 9 000-10 000 bahts la tonne. Le reste est gardé pour la culture prochaine.  Le coût de transport est de 100 bahts la tonne et les produits chimiques 5 000 bahts par récolte.
  29. 29. Avantages  Plus grande productivité  Moins de salaires  Coût peu élevé pour les produits chimiques  Prix du riz moins élevé pour les consommateurs  Plus de riz disponible pour les consommateurs
  30. 30. Inconvénients  Le riz et la terre absorbent beaucoup de produits chimiques.  Après 3-4 ans, il faut changer en culture de canne à sucre parce que la terre est épuisée.  Pas de jachère (terre temporairement non cultivée)  Parfois, il y a des inondations.  Plus de chômeurs à cause de la mécanisation  Coût élevé pour les machines
  31. 31. Conclusion Aujourd’hui, les Thaïlandais cultivent le riz sur un modèle productiviste pour produire en grande quantité et obtenir des revenus importants. Bien qu’ils sachent que les produits chimiques sont dangereux pour la terre et la santé, ils refusent d’utiliser des produits biologiques parce que la quantité produite est plus faible et le coût plus important.
  32. 32. Annexes M.Nitiphol Sriwichian
  33. 33. Ressources humaines  M.Nitiphol Sriwichian  Kanchanok Sompakdee (photo)
  34. 34. Ressources webographiques  http://www.aftc.or.th/itc/products_analyze_price_15.php?id=58&fgrp _id=5&fmnu_id=18  http://app1.bedo.or.th/rice/  http://www.gavroche-thailande.com/actualites/gastronomie/11426-la- culture-du-riz-en-thailande  http://vclass.mgt.psu.ac.th/~465-302/2006-2/Assignment- 02/BPA_29_05_1/cultivated_area&product.htm  http://pedagogie.ac- guadeloupe.fr/files/File/hist_geo/geo_ressources_riziculture_pdf_49 977bd684.pdf  http://www.fao.org/docrep/X5415F/X5415F00.htm  http://unclebens.fr/la-culture-du-riz.aspx
  35. 35. Ressources webographiques  http://market.mthai.com/product/291185  http://www.korsorlampang.com/?name=knowledge&file=readknowle dge&id=319  http://www.dailynews.co.th/agriculture/152072  http://kkn-rsc.ricethailand.go.th/rice/plant/tamna.html  http://r01.ldd.go.th/Lddwebsite/ptm01/s2-1.html  http://www.naewna.com/local/21945  http://www.opcywattana.com/product-list.php?_cid=20  http://www.brrd.in.th/rkb/postharvest/index.php- file=content.php&id=4.htm

×