Cinéma et           médiatisation           interculturelle           en classe inversée et en EADBruno Marchal, enseignan...
Objectif Utiliser la médiation et l’interculturalité du capital cinématographique pour susciter une pratique linguistique ...
Bénéfices pour l’enseignant• Diversifier les approches• Créer, stocker et partager des ressources (contenus,  médias)• Tra...
Bénéfices pour l’apprenant• Observer, apprécier, critiquer, porter un jugement• Décoder des images, des sons, des situatio...
Du plus simple au plus complexeType                 Outil               Mode et modèle      Résultat obtenu               ...
Espace forumhttp://cinematic.les-forums.com/forum/1/cinematic/SUR UN FORUM DEDISCUSSION                                   ...
Discussions et débat d’idées                               7
Cours en lignehttp://ajarnbruno.wordpress.com/fr465/%E2%80%95-notion-despace-filmique-et-desthetique-filmique/LE CONCEPT D...
En amont cours et ressources1. Familiarisation du cours   avec ou non du contenu   interactif2. Rattrapage et rythme   ada...
Plateforme coopérativehttp://cinematice.collaborizeclassroom.com/LE TRAVAIL DE GROUPEEN DISTANCIEL                        ...
Coopération par plateforme                             11
Élaboration d’un scénario           Viméo =>                            12
Plateforme de réseau socialhttps://www.facebook.com/CinemaTICEhttp://www.edmodo.com/cinematiceESPACES DE PARTAGE ETÉCHANGE...
Réseau social dédié ou non     facebook         edmodo                               14
Plateforme EAD/FOAD => e-FLE http://www.e-fle.com/horizon.phpUN MODULE DEFORMATION À DISTANCE                             ...
Critères de sélection1. Sujet : en fonction de l’âge, des centres d’intérêt, des   activités professionnelles…2. Lien entr...
composantes d’un film etmédiatisation                17
système narratif-représentatif du  film de fiction                    18
Procédure             Classement des         Classement des            documents scripto-        documents                ...
Séquence 2 – CO –Compréhension de                       Doc scénariol’oralDURÉE : 3 heures d’apprentissage.ORGANISATION : ...
Séquence 3 – CE –Compréhension des                      Doc scénarioécritsDURÉE : 4 heures d’apprentissage.ORGANISATION : ...
Résultats• Construction d’activités qui conviennent aux plus  récentes pédagogies collaboratives et technologiques,  y com...
Questions de Droits1. « Tout projet dutilisation dœuvre(s) impliquant une   reproduction de lœuvre, une intégration dans u...
Bibliographie autour du cinéma•   « Essais sur la signification au cinéma » réédition des tomes I (1968) et II (1972), Chr...
… autour des TICE et médias•   « Médias et Sociétés » Francis Balle, 4e éd. Domat politique, Montchrestien•   « Le design ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

3e Congres Chennai FIPF/CAP

735 vues

Publié le

Cinéma et médiatisation interculturelle en classe inversée et en EAD
RÉSUMÉ : Le cinéma particulièrement riche en représentations visuelles et sonores invite naturellement au concept de classe enrichie et constitue un outil de médiatisation adéquat pour un travail sur l’analyse de l’image et l’interculturel. Il est aussi un des médias les plus appréciés d’un public jeune, comme de tous les publics en Asie. Au Japon par exemple, les Français Alain Delon et Jean Réno suscite l’engouement depuis longtemps et le cinéma français bénéficie lui-même d’une image positive grâce aux récentes distinctions des films « La Môme » (Golden Globe, César puis Oscar de la Meilleure actrice 2008), « Entre les murs » (Palme d’or 2008) et « The Artist » récompensé au festival de Cannes, à la British Film Academy et aux Oscars d’Hollywood.
Cette communication propose donc d’utiliser la médiation et l’interculturalité de ce capital pour susciter une pratique linguistique en salle de classe mais aussi sur plateforme d’apprentissage à distance, dans un module destiné à comprendre des structures narratives au travers du scénario ; des structures communicatives par l’implication des dialogues et des personnages tout en offrant des points de passage vers la littérature, l’histoire et la géographie ou encore les arts.
En atelier, nous montrerons qu’à partir d’un classement des informations cinématographiques collectées (documents scripto-iconiques et audiovisuels) d’une analyse sémantique (informations linguistiques ou métalinguistiques apportées par ces ressources) et enfin d’une analyse hiérarchique (ressources les plus riches en informations utilisables ; ressources tombant dans le domaine public ; choix d’extractions des images ou des sons ou hyperliens), on peut construire des activités qui conviennent aux plus récentes pédagogies collaboratives et technologiques, y compris au concept de « classe inversée » ou Flipped Classroom.

Publié dans : Formation
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

3e Congres Chennai FIPF/CAP

  1. 1. Cinéma et médiatisation interculturelle en classe inversée et en EADBruno Marchal, enseignant-chercheurUniversité Thammasat – BKK, Thaïlande
  2. 2. Objectif Utiliser la médiation et l’interculturalité du capital cinématographique pour susciter une pratique linguistique en salle de classe mais aussi sur plateforme d’apprentissage à distance tout en offrant des points de passage vers la littérature, l’histoire et la géographie ou encore les arts dont le cinéma national de l’apprenant. 2
  3. 3. Bénéfices pour l’enseignant• Diversifier les approches• Créer, stocker et partager des ressources (contenus, médias)• Transformer le format de contenus/médias• Intégrer des ressources de formation extérieures (libres et gratuites)• Permettre la co-édition, outiller lintelligence collective, la collaboration• Outiller, scénariser des activités pédagogiques 3
  4. 4. Bénéfices pour l’apprenant• Observer, apprécier, critiquer, porter un jugement• Décoder des images, des sons, des situations culturelles• Développer l’imagination, anticiper, formuler des hypothèses• Reformuler, résumer, synthétiser• Distinguer les parties narratives, explicatives et descriptives d’une histoire• Faire des choix esthétiques 4
  5. 5. Du plus simple au plus complexeType Outil Mode et modèle Résultat obtenu pédagogiqueUn débat Forum de Coopératif par Remue-méninges discussion cognition sociale et synthèse d’idéesUn cours “Flipped Site Internet et Transmissif Visionnage accruClassroom” en réservoir vidéo béhaviorisme, de séquences.classe inversée cognitivisme Compréhension des éléments filmiquesUn travail de Plateforme Collaboratif et Synopsis etgroupe d’échanges constructivisme scénario de vidéoUn rapport/dossier Réseau social Collaboratif et Partage de socio- connaissances – constructivisme dépôt de documentsUn cours en ligne Plateforme Synchrone et Un apprentissage d’apprentissage à asynchrone – tous en distanciel en distance dédiée modèles auto-apprentissage ou tutoré 5
  6. 6. Espace forumhttp://cinematic.les-forums.com/forum/1/cinematic/SUR UN FORUM DEDISCUSSION 6
  7. 7. Discussions et débat d’idées 7
  8. 8. Cours en lignehttp://ajarnbruno.wordpress.com/fr465/%E2%80%95-notion-despace-filmique-et-desthetique-filmique/LE CONCEPT DE CLASSEINVERSÉE 8
  9. 9. En amont cours et ressources1. Familiarisation du cours avec ou non du contenu interactif2. Rattrapage et rythme adapté à chacun3. Plus d’activités et de projets de groupes4. Aide personnalisée5. Motivation 9
  10. 10. Plateforme coopérativehttp://cinematice.collaborizeclassroom.com/LE TRAVAIL DE GROUPEEN DISTANCIEL 10
  11. 11. Coopération par plateforme 11
  12. 12. Élaboration d’un scénario Viméo => 12
  13. 13. Plateforme de réseau socialhttps://www.facebook.com/CinemaTICEhttp://www.edmodo.com/cinematiceESPACES DE PARTAGE ETÉCHANGES EN RÉSEAU 13
  14. 14. Réseau social dédié ou non facebook edmodo 14
  15. 15. Plateforme EAD/FOAD => e-FLE http://www.e-fle.com/horizon.phpUN MODULE DEFORMATION À DISTANCE 15
  16. 16. Critères de sélection1. Sujet : en fonction de l’âge, des centres d’intérêt, des activités professionnelles…2. Lien entre le document et le programme : thématiques, contenus linguistiques…3. Accessibilité : pré-requis socio-culturels et linguistiques4. Durée : 20 minutes maximum5. Unité de sens de l’extrait : un début, une fin ; cohérence6. Facilitation : accès au sens par les images et/ou le son7. Compréhension : niveau de langue, accents, débit8. Qualité technique : son, voix, images 16
  17. 17. composantes d’un film etmédiatisation 17
  18. 18. système narratif-représentatif du film de fiction 18
  19. 19. Procédure Classement des Classement des documents scripto- documents iconiques audiovisuels Analyse sémantique Analyse hiérarchique •informations •ressources les plus riches linguistiques ou en informations métalinguistiques utilisables ; ressources apportées par ces tombant dans le ressources domaine public ; choix d’extractions 19
  20. 20. Séquence 2 – CO –Compréhension de Doc scénariol’oralDURÉE : 3 heures d’apprentissage.ORGANISATION : 3 activitésdivisées en 2 exercices chacune. Lepremier exercice de chaque activitéest lié à un document sonore ; ildoit vérifier la compréhension oraleselon la structure du D.E.L.F.Chaque document sonore est undocument authentique tiré desactualités radiophoniqueshistoriques du festival de Cannes.Le second exercice est un exercicede remédiation destiné à enrichirles connaissances culturelles del’apprenant. 20
  21. 21. Séquence 3 – CE –Compréhension des Doc scénarioécritsDURÉE : 4 heures d’apprentissage.ORGANISATION : deux activitésliées à la compréhension écritepour chaque premier exercice del’activité. La seconde activités’articule autour d’un texte de typeexplicatif alors que le premier estde type narratif. Il permet àl’apprenant de distinguer deuxgenres très différents d’écrit. Demême que pour la premièreséquence de compréhension orale,le second exercice de la premièreactivité est une remédiation vers laréappropriation d’une structure ; ils’agit de la structure de lanarration. Pour le second exercicede la seconde activité, il s’agitd’une remédiation liée au thème del’exercice précédent – les trucagesau cinéma. 21
  22. 22. Résultats• Construction d’activités qui conviennent aux plus récentes pédagogies collaboratives et technologiques, y compris au concept de « classe inversée » ou Flipped Classroom.• Étude de l’image et de la représentation visuelle et sonore – compréhension de la sémantique et de la syntaxe de l’image : éducation aux médias• Mobilisation de toutes les compétences : comprendre, parler, écrire, lire et interagir• Interculturalité et passage vers les cinémas nationaux 22
  23. 23. Questions de Droits1. « Tout projet dutilisation dœuvre(s) impliquant une reproduction de lœuvre, une intégration dans une autre œuvre et une diffusion en dehors du cercle privé, doit faire lobjet dune recherche des ayants- doits et des propriétaires et faire lobjet de demande préalable dautorisation, de négociation et de contrats écrits. »2. Le ministère de l’Enseignement supérieur a négocié des œuvres audiovisuelles (et cinématographiques) pour une exploitation pédagogique dans les établissements français et francophones. 23
  24. 24. Bibliographie autour du cinéma• « Essais sur la signification au cinéma » réédition des tomes I (1968) et II (1972), Christian Metz – édition Klincksieck 2003• « Dictionnaire théorique et critique du cinéma » de Jacques Aumont et Michel Marie – édition Larousse 2001• « 200 mots-clés de la théorie du cinéma » André Gardies et Jean Bessalel, 7e Art, Éditions du Cerf 1992• « Dictionnaire théorique et critique du cinéma » de Jacques Aumont et Michel Marie – édition Larousse 2001• « 200 mots-clés de la théorie du cinéma » André Gardies et Jean Bessalel, 7e Art, Éditions du Cerf 1992• « Atlas du cinéma », André Z. Labarrère, Encyclopédies d’auhourd’hui, Ed. La Pochothèque 2002• « Les Théories du cinéma aujourdhui » réuni par Jacques Kermabon pour la revue CinemAction no 47, décembre 1988, Éditions Cerf-Colet• « Le langage cinématographique » Marcel Martin, Éd. Le Cerf ; 5e Édition 1992• « Cinéma et prodction de sens » Roger Ofdin,Ed Armand Colin, Collection : Cinéma et audiovisuel, 1997 24
  25. 25. … autour des TICE et médias• « Médias et Sociétés » Francis Balle, 4e éd. Domat politique, Montchrestien• « Le design de nos existences à l’époque de l’innovation ascendante » Entretiens du nouveau monde industriel sous la direction de Bernard Stiegler – édition Mille et une nuits Centre Pompidou 2000• « Théories et méthodes pédagogiques pour enseigner et apprendre : quelle place pour les TIC dans l’éducation ? » LEBRUN, M. - Bruxelles : De Boeck, 2002, 216 p. (coll. Perspectives en éducation et formation)• « Psychologie des apprentissages et multimédia » LEGROS D., CRINON J. - Paris : Colin, 2003, 228 p. (coll. U)• « Éducation et nouvelles technologies : théories et pratiques » PERRIAULT, J. Paris : Nathan, 2002, 128 p. (Coll. Éducation 128)• « Multimédias, dispositifs d’apprentissage et acquisition des langues » POTHIER, M. –Paris : Ophrys, 2003. (coll. Autoformation et enseignement multimédia)• « Pédagogie de laudiovisuel et du multimédia » BOURRON Y., CHAPUIS J.P., RUBY J.L., Paris, Éditions dOrganisation, 1995, 192 p. (coll. Fiches EO/FP)• « Logique du récit » Claude Brémond, Éd. Seuil 1973• Guide du projet tutoré => http://sup.ups-tlse.fr/projettutore/sommaire.php 25

×