Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.
Chargement dans…3
×
1 sur 56

Épandages aériens clandestins en Europe

1

Partager

Télécharger pour lire hors ligne

présentation de Claire Henrion (ACSEIPICA - France) à la conférence "Au delà des théories de modification climatique - la société civile contre la géoingéniérie" au Parlement européen de Bruxelles le 9 avril 2013.

Rapport complet de la conférence ici->http://www.checktheevidence.co.uk/cms/index.php?option=com_content&task=view&id=370&Itemid=50

- Communiqué de presse officiel->http://www.checktheevidence.co.uk/cms/index.php?option=com_content&task=view&id=369&Itemid=50

Livres associés

Gratuit avec un essai de 30 jours de Scribd

Tout voir

Épandages aériens clandestins en Europe

  1. 1. LA SOCIETE CIVILE CONTRE LA GEOINGENIERIE Skyguards - Conférence au Parlement européen – Bruxelles – 8 et 9 avril 2013
  2. 2. EPANDAGES AERIENS CLANDESTINS EN EUROPE Claire Henrion, France Chercheur indépendant Astronomie et climat Astro-logique Histoire des sciences et des croyances Diaporama préparé avec Josefina Fraile, Saskia Messager, et des membres de l’ACSEIPICA
  3. 3. Des avions échappant aux contrôles radar épandent des tonnes d’aérosols dans les cieux européens, hors de tout cadre légal et en l’absence de toute information des citoyens et de leur consentement
  4. 4. • Pour quiconque prend le temps de regarder le ciel, il devient rapidement évident et ceci sans aucun doute que des avions militaires à toutes les altitudes et des avions civils en haute altitude fabriquent des nuages artificiels. • Il y a même un consensus scientifique là-dessus mentionné dans le rapport du GIEC (IPCC) « Aviation et atmosphère planétaire ». • Il ne concerne cependant que les avions civils. Les avions militaires sont ignorés, comme s’ils n’existaient pas. C’est vrai, ils sont sous le secret militaire !
  5. 5. France – Région de Paris - 20/09/2012 08h48
  6. 6. France – Région de Paris - 20/09/2012 08h48 09h23 Les traînées se déforment, s’étalent, s’étirent d’un bout à l’autre du ciel et forment un voile blanchâtre et malsain au bout de quelques heures.
  7. 7. France – Région de Paris - 20/09/2012 08h48 09h23 12h14 Les traînées se déforment, s’étalent, s’étirent d’un bout à l’autre du ciel et forment un voile blanchâtre et malsain au bout de quelques heures.
  8. 8. Cela fait plus de 10 ans que ça dure. En 2002 en ce qui nous concerne, du jour au lendemain la circulation aérienne à moyenne altitude (entre 2000 et 8000 mètres) a pour le moins décuplé. Les cieux se sont vus défigurés par ce nouveau type de traînées d’avions et de nouvelles sortes de nuages, inconnues auparavant sont apparues.
  9. 9. FRANCE Voyons maintenant quelques exemples dans les cieux européens d’une réalité quasi quotidienne.
  10. 10. ITALIE Ces traînées d’avions sont-elles vraiment normales ? Et ces nuages, sont-ils vraiment naturels ?
  11. 11. ITALIE Une circulation aérienne produisant de telles traces est-elle conforme à la réglementation de l’aviation civile ?
  12. 12. Sicile, ITALIE
  13. 13. Västeràs SUEDE
  14. 14. Bruxelles BELGIQUE
  15. 15. Bruxelles BELGIQUE
  16. 16. Belgrade, SERBIE
  17. 17. Belgrade, Serbie
  18. 18. Belgrade, SERBIE
  19. 19. CHYPRE
  20. 20. GRÈCE
  21. 21. GRÈCE
  22. 22. Barcelone ESPAGNE
  23. 23. Zamora, ESPAGNE 27/03/2013
  24. 24. Velilla del Río Carrión (Palencia) ESPAGNE
  25. 25. Valencia, ESPAGNE
  26. 26. th ROYAUME UNI
  27. 27. Borrowash “Sunset Grid” 10th June 2005 ROYAUME UNI
  28. 28. ESTONIE
  29. 29. ESTONIE
  30. 30. ESTONIE
  31. 31. Qui fait ces épandages ? • Des avions militaires ? • Des avions civils ? • Des militaires et des civils ?
  32. 32. Avion de l’OTAN
  33. 33. Emirates Airlines
  34. 34. US AIRFORCE
  35. 35. Easyjet Dans ces quatre cas, on remarque une quadruple traînée ou une brumisation directement à la sortie des réacteurs alors qu’une traînée de condensation n’apparaît normalement qu’à une distance environ égale à la longueur de l’avion derrière celui-ci .
  36. 36. Suivi de la circulation aérienne avec Flight radar 24 http://www.flightradar24.com/ Flight Radar est un service en ligne géré par un réseau de contributeurs. Notez qu’en taille réelle les avions sont environ un million de fois plus petits que sur l’image Altitude en mètres •Il permet d’identifier les avions équipés de transpondeurs qui nous survolent. En cliquant sur un avion, on obtient des informations sur celui-ci : compagnie, altitude de vol, point de départ et d’arrivée. •Ce vol Bucarest-Bruxelles semble à priori tout à fait normal.
  37. 37. Suivi de la circulation aérienne avec Flight radar 24 http://www.flightradar24.com/ Altitude en mètres Mais, 1ère constatation : il passe beaucoup plus d’avions dans le ciel que Flight Radar n’en répertorie. • Quand le ciel est couvert, le plafond bas, dans les lieux calmes, on entend des ronronnements parfois en quasi permanence durant des heures. • Ces avions là ne sont pas bien haut sinon on ne les entendrait pas.
  38. 38. Suivi de la circulation aérienne avec Flight radar 24 http://www.flightradar24.com/ Or, • Il faut savoir que l’altitude minimale pour les vols commerciaux a été relevée de 4000 mètres à 8000 mètres en l’an 2000. • Ceux que l’on entend ainsi ronronner ne peuvent donc être que des militaires. • Non répertoriés par Flight Radar, certains de ces avions s’avèrent au télescope typiquement militaires ; d’autres sont banalisés.
  39. 39. Suivi de la circulation aérienne avec Flight radar 24 http://www.flightradar24.com/ Altitude en mètres Remarquez aussi cet avion d’Easy Jet en haut à gauche de la carte : pas de point de départ ni d’arrivée indiqué ; deux minutes après la capture d’écran, il avait disparu de la carte …
  40. 40. Suivi de la circulation aérienne avec Flight radar 24 http://www.flightradar24.com/ Altitude en mètres 2ème constatation: parmi les avions répertoriés par Flight radar, on trouve à nouveau beaucoup d’avions militaires, assimilés à des avions civils et dont les trajectoires sont bien curieuses … Dans cet exemple, l’armée de l’air italienne mais nous avons relevé d’autres armées nationales. L’avion IAM 1429 décolle de quelque part à côté de Rome …
  41. 41. L’avion IAM 1429 décolle de quelque part à côté de Rome … … s’élève jusqu’à 10 000 mètres en direction de l’Ouest, puis redescend à 8000 mètres au-dessus du Roussillon (région de Perpignan-France) où il effectue de nombreux tours …
  42. 42. L’avion IAM 1429 décolle de quelque part à côté de Rome … … s’élève jusqu’à 10 000 mètres en direction de l’Ouest, puis redescend à 8000 mètres au-dessus du Roussillon (région de Perpignan-France) où il effectue de nombreux tours … puis retourne vers son point de départ …
  43. 43. Y a-t-il un rapport avec la déréglementation du trafic aérien en Europe ? La dérégle- -mentation du trafic aérien en Europe est achevée Fin des années 1990, les épandages Grâce à cette déréglementation qui s’est achevée d’aérosols commencent en 1997, des compagnies aériennes plus compétitives ont pu intégrer le marché de l’aviation.
  44. 44. QU’EST-CE QU’ILS EPANDENT/ PULVERISENT?
  45. 45. Les analyses d’eau de pluie et de sol menées dans le monde entier indiquent toutes des taux alarmants de : • baryum, • aluminium, • strontium, • magnésium, • titane, • manganèse, • silice, • de drôles de substances organiques (virus), • des polymères synthétiques, • des nano particules.
  46. 46. • Nous avons pu voir des échantillons de sol de Galice (Espagne) où des pétales d’aluminium se distinguent à l‘œil nu. (L’aluminium est le troisième composant de l’écorce terrestre mais il ne se présente jamais sous cette forme naturellement ). • Il faut noter que toutes les analyses effectuées jusqu’à présent l’ont été par des particuliers et des laboratoires privés ; aucun organisme public n’ayant encore daigné s’en préoccuper. • Des prélèvements d’air réalisés en vol par un chercheur indépendant à l’altitude de 8000 mètres en septembre 2012 confirment la présence de baryum et d’aluminium à cette altitude. (or naturellement le baryum et l’aluminium se trouvent dans le sol de la Terre, pas dans son atmosphère).
  47. 47. VENISE 2007 CURIEUX FILAMENTS TOMBES DU CIEL Voilà aussi ce qui tombe parfois du ciel après des épandages …
  48. 48. AU MICROSCOPE: DES POLYMERES Nous avons en avons vu des échantillons, recueillis en Galice -Espagne
  49. 49. POLYMERES RECUEILLIS EN SERBIE
  50. 50. PLUIE DE POLYMÈRES - PONTEVEDRA – GALICE - ESPAGNE 27/03/2013
  51. 51. des polymères dans le bec d’un oiseau Zamora , E spagne.
  52. 52. QUELQUES CONSEQUENCES DES EPANDAGES AERIENS Une couverture d’aérosols dans la troposphère et la stratosphère se traduit par moins de rayonnement solaire reçu au sol. Cela affecte: •la photosynthèse: récoltes moins abondantes, moins d’absorption de CO2, moins de production d’énergie solaire.
  53. 53. • Soulignons l’énorme paradoxe qui consiste à prétendre lutter contre le réchauffement climatique dû au CO2-émis-par-les-activités-civiles- humaines (postulat de base de la géoingéniérie, par lequel elle justifie son existence; les activités militaires ne sont jamais mentionnées), en limitant le rayonnement solaire reçu au sol : Pour absorber le CO2 et le transformer en oxygène, il suffit de laisser les végétaux vivre et bénéficier pleinement du rayonnement solaire ! • Les experts agronomes constatent un déficit de lumière de 30% depuis 2008
  54. 54. QUELQUES CONSEQUENCES DES EPANDAGES AERIENS Une couverture d’aérosols dans la troposphère et la stratosphère se traduit par moins de rayonnement solaire reçu au sol. Cela affecte: •la photosynthèse: récoltes moins abondantes, moins d’absorption de CO2, moins de production d’énergie solaire. •le cycle de l’eau: les régimes de pluie sont de plus en plus incohérents •la santé: moins de vitamine D, baisse de l’immunité, divers effets pervers: : allergies, problèmes respiratoires et maladies de peau entre autres. Voir diaporama de Désirée Röver.
  55. 55. POURQUOI CES EPANDAGES? La réponse est dans le film de Michael Murphy « WHY in the world are they spraying ? » PARCE QU’ON LES LAISSE FAIRE
  56. 56. Nous nous concentrons sur les faits et sur leurs effets sur les cycles vitaux sur l’air, l’eau, le sol, la nourriture… Nous demandons d’agir pour que cessent enfin ces programmes d’épandage ! Ce sont des actes criminels qui portent atteinte aux droits fondamentaux des citoyens, à la santé, à la sécurité, … et à la vie toute entière sur notre planète

Remarques

  • Pour quiconque prend le temps de regarder le ciel, il devient rapidement évident et sans aucun doute que des avions militaires à toutes les altitudes et des avions civils en haute altitude fabriquent des nuages artificiels. Il y a même un consensus scientifique là-dessus mentionné dans le rapport du GIEC (IPCC) « Aviation et atmosphère planétaire ». Il ne concerne cependant que les avions civils. Les avions militaires sont ignorés, comme s’ils n’existaient pas. C’est vrai, ils sont sous le secret militaire !
  • Le résultat est un masque blanc argenté sur le ciel. Il perd énormément de sa transparence
  • Voyons ce qui se passe dans les cieux européens
  • Parmi les avions engagés dans les épandages aériens clandestins, nous trouvons tout autant des avions militaires que des civils Among the aircrafts engage in aerial clandestine spraying , we find military as well as commercial planes.
  • Avion commercial des Emirates Airlines
  • Avion militaire de l’US Airforce
  • Avion commercial d’Easy Jet
  • 1- En cliquant sur un avion on obtient des informations sur celui-ci: compagnie, altitudes de vol, point de départ et d’arrivée (mais pas toujours !) Ce vol Bucarest-Bruxelles semble à priori tout à fait normal 2- Mais, 1ère constatation : il passe beaucoup plus d’avions dans le ciel que Flight Radar n’en répertorie. Quand le ciel est couvert, le plafond bas, dans les lieux calmes, On entend des ronronnements parfois en quasi permanence durant des heures. Ces avions là ne sont pas bien haut Sinon on ne les entendrait pas. Il faut savoir que l’altitude minimale pour les vols commerciaux a été relevée de 4000 mètres à 8000 mètres en l’an 2000. Ceux que l’on entend ainsi ronronner ne peuvent donc être que des militaires. Non répertoriés par Flight Radar, certains de ces avions s’avèrent au télescope typiquement militaires ; d’autres sont banalisés. Remarquez aussi cet avion d’Easy Jet en haut à gauche de la carte : Pas de point de départ ni d’arrivée indiqué ; Deux minutes après la capture d’écran, il avait disparu de la carte …
  • 1- En cliquant sur un avion on obtient des informations sur celui-ci: compagnie, altitudes de vol, point de départ et d’arrivée (mais pas toujours !) Ce vol Bucarest-Bruxelles semble à priori tout à fait normal 2- Mais: 1ère constatation: dans les régions où le trafic n’apparaît pas comme très dense, il passe beaucoup plus d’avions dans le ciel qu’il n’en est répertorié par Flight radar. Quand le ciel est couvert, dans les endroits calmes, on en entend ronronner parfois sans cesse au-dessus des nuages; ils ne peuvent pas être bien haut. Il faut savoir que l’altitude minima pour les avions commerciaux a été relevée de 4000m à 8000m en l’an 2000. Ces avions non répertoriés sont des avions militaires, typiques ou banalisés; cela se voit très bien avec un télescope. Remarquez cet avion d’Easy Jet: pas de point de départ ni d’arrivée; 2 minutes après la capture d’écran, il avait disparu de la carte …
  • 1- En cliquant sur un avion on obtient des informations sur celui-ci: compagnie, altitudes de vol, point de départ et d’arrivée (mais pas toujours !) Ce vol Bucarest-Bruxelles semble à priori tout à fait normal 2- Mais: 1ère constatation: dans les régions où le trafic n’apparaît pas comme très dense, il passe beaucoup plus d’avions dans le ciel qu’il n’en est répertorié par Flight radar. Quand le ciel est couvert, dans les endroits calmes, on en entend ronronner parfois sans cesse au-dessus des nuages; ils ne peuvent pas être bien haut. Il faut savoir que l’altitude minima pour les avions commerciaux a été relevée de 4000m à 8000m en l’an 2000. Ces avions non répertoriés sont des avions militaires, typiques ou banalisés; cela se voit très bien avec un télescope. Remarquez cet avion d’Easy Jet: pas de point de départ ni d’arrivée; 2 minutes après la capture d’écran, il avait disparu de la carte …
  • 1- En cliquant sur un avion on obtient des informations sur celui-ci: compagnie, altitudes de vol, point de départ et d’arrivée (mais pas toujours !) Ce vol Bucarest-Bruxelles semble à priori tout à fait normal 2- Mais: 1ère constatation: dans les régions où le trafic n’apparaît pas comme très dense, il passe beaucoup plus d’avions dans le ciel qu’il n’en est répertorié par Flight radar. Quand le ciel est couvert, dans les endroits calmes, on en entend ronronner parfois sans cesse au-dessus des nuages; ils ne peuvent pas être bien haut. Il faut savoir que l’altitude minima pour les avions commerciaux a été relevée de 4000m à 8000m en l’an 2000. Ces avions non répertoriés sont des avions militaires, typiques ou banalisés; cela se voit très bien avec un télescope. Remarquez cet avion d’Easy Jet: pas de point de départ ni d’arrivée; 2 minutes après la capture d’écran, il avait disparu de la carte …
  • 3- 2ème constatation: parmi les avions répertoriés par Flight radar, on trouve à nouveau beaucoup d’avions militaires, assimilés à des avions civils … mais leurs trajectoires sont bien curieuses … Ici un exemple avec un avion de l’armée de l’air italienne mais on trouve aussi la Royal Air Force L’avion décolle de quelque part à côté de Rome, s’élève jusqu’à 10 000 mètres en direction de l’Ouest, puis redescend à 8000 mètres au-dessus du Roussillon (région de Perpignan-France) où il effectue 8 tours puis retourne vers son point de départ.
  • Sur la table de l’entrée, nous pouvons voir des échantillons de polymères épandus sur la Galice, Voilà aussi ce qui tombe parfois du ciel après des épandages : des polymères
  • Voici des polymères récoltés en Galice, Espagne, où les épandages sont presque quotidiens
  • Quelques conséquences des épandages aériens - Une couverture d’aérosols dans la troposphère et la stratosphère se traduit par moins de rayonnement reçu au sol. Cela affecte : - la photosynthèse, donc récoltes moins abondantes, moins d’absorption de CO2, moins de production d’énergie solaire. Soulignons l’énorme paradoxe qui consiste à prétendre lutter contre le réchauffement climatique dû au CO2 émis par les activités civiles humaines (postulat de base justifiant l’existence de la géoingéniérie, les activités militaires n’étant jamais mentionnées), en limitant le rayonnement solaire reçu au sol : en privant les végétaux d’ensoleillement, la transformation du dioxyde de carbone en oxygène qu’ils effectuent est diminuée. cela affecte aussi le cycle de l’eau : les pluies sont réparties de manière de plus en plus incohérente. la santé : moins de vitamine D, baisse de l’immunité, divers effets pervers (allergies, problèmes respiratoires et maladies de peau entre autres). Désirée Röver va développer ce point.
  • La réponse est dans le film de Michael Murphy présenté hier soir dans cette salle : PARCE QU’ON LES LAISSE FAIRE
  • ×