Projet Comenius : Roumanie
Rapport du point de vue de Kenza Bahri
C'est du 1er
au 6 juin 2015 que la délégation française,...
Des enfants de maternelle nous ont accueillis en chantant des chansons traditionnelles roumaines.
Certaines classes ont mê...
A midi, nous sommes allés manger un repas traditionnel qui comprenait un soupe, une purée de
légumes et du poulet panné.
D...
Le soir, ma correspondante et moi sommes sorties avec d'autres jeunes participant au Projet
Comenius, puis nous sommes ren...
Une fois arrivés à Sibiu, nous avons eu un temps libre durant lequel nous avons pu explorer le
centre-ville historique.
No...
Le lendemain matin, nous étions de retour à Alexandria et nous avons assisté à un spectacle de
chant donné par des materne...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport élèves mobilité en Roumanie

149 vues

Publié le

Les élèves ayant participé à la mobilité à Alexandria (Roumanie, en juin 2015, ont rédigé ce rapport de l'expérience. Ils l'ont exposé aux autres membres du Club Europe et élèves du lycée lors d'une séance publique, ouverte à tous, dans le cadre de la Journée de l'Europe organisée dans notre lycée le 9 juin 2015

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
149
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport élèves mobilité en Roumanie

  1. 1. Projet Comenius : Roumanie Rapport du point de vue de Kenza Bahri C'est du 1er au 6 juin 2015 que la délégation française, composée de Mr Ayerra, Mme Benezeth, Mélanie Sabot et Kenza Bahri, a visité la Roumanie. Nous sommes partis à 8h du matin de la gare de Firminy pour arriver à la gare de Part-Dieu. A midi, nous avons pris un TGV en direction de l'Aéroport Charles de Gaulle. Une fois sur place, nous avons attendu jusqu'aux environs de 16h30 avant de décoller pour Bucarest. Nous sommes arrivés à 19h45, heure locale, puis nos familles nous ont accueillis dans le hall de l'aéroport de Bucarest. J'ai donc rencontré Corina Meleru, ma correspondante après avoir communiqué avec elle par le biais d'Internet. Son père et sa mère nous ont conduit, Mme Benezeth et moi, dans leur ville, c'est à dire Alexandria, qui se situe dans le comté de Teleorman. Avant de nous engager sur la route menant à Alexandria, la famille Meleru nous a accordé une visite en voiture du centre ville de Bucarest. Nous y avons remarqué de nombreux vestiges du régime comuniste : en effet, sa présence passée se fait ressentir dans l'architecture. Celle-ci empruntait parfois à l'architecture grecque ses colonnes, et les bâtiments ont gardé un aspect rigide et une allure carrée, ce qui correspondait à l'image que voulait se donner l'URSS. Tout au long de la route en direction d'Alexandria, nous avons pu remarquer un contraste entre les classes sociales. A droite de la route se trouvaient des maisons délabrées, tandis qu'à gauche se trouvaient des maisons neuves. Une fois arrivés à Alexandria, aux alentours de 22h, je me suis installée dans la famille Meleru, qui vivait dans un immeuble, dans le centre-ville. J'y ai rencontré Bogdan, le petit frère de Corina. Nous avons appris à nous connaître un peu mieux. La maman de Corina m'a expliqué que son mari possédait une ferme et qu'il fabriquait des produits locaux, tel du fromage et de la charcuterie. Après avoir discuté un moment, nous sommes allés nous coucher. Le mardi 2 juin, j'ai eu le privilège de goûter du fromage traditionnel au déjeuner. Ensuite, Corina et moi nous sommes dirigées vers l'école, où nous avons rencontré les autres délégations (qui étaient l'Espagne, l'Italie, la Belgique, l'Allemagne, la Hongrie, la Pologne et la Turquie). J'ai eu le plaisir de retrouver Vanessa, une amie allemande que j'ai rencontré à Düsseldorf, toujours dans le cadre du projet Comenius.
  2. 2. Des enfants de maternelle nous ont accueillis en chantant des chansons traditionnelles roumaines. Certaines classes ont même offert des cadeaux aux professeurs, tels des poupées faits main. Ensuite, chaque délégation a présenté une histoire ou un dictionnaire dont le but était d'inculquer des mots français de la vie quotidienne.
  3. 3. A midi, nous sommes allés manger un repas traditionnel qui comprenait un soupe, une purée de légumes et du poulet panné. De retour au lycée, nous avons assisté à un spectacle entièrement réalisé par les élèves. Certains chantaient, d'autres jouaient la comédie ou bien dansaient. A la fin du spectacle, le maire et le « maire des jeunes » d'Alexandria sont venus nous accueillir personnellement. Chaque délégation est allée à leur rencontre et s'est vue remettre des T-shirt représentant son pays. Une fois la cérémonie finie, nous sommes tous allés dans la cour afin de prendre part à une flash- mob.
  4. 4. Le soir, ma correspondante et moi sommes sorties avec d'autres jeunes participant au Projet Comenius, puis nous sommes rentrées préparer notre sac pour les deux jours à venir. En effet, nous sommes partis en excursion de mercredi matin jusqu'à jeudi soir. Sur la route en direction de Sibiu, nous avons visité un monastère, Cozia, puis nous avons mangé dans un restaurant traditionnel à Sibiu.
  5. 5. Une fois arrivés à Sibiu, nous avons eu un temps libre durant lequel nous avons pu explorer le centre-ville historique. Nous avons ensuite repris la route pour rejoindre notre hôtel, qui se trouvait dans les montagnes transylvaines. Le lendemain, nous avons visité le fameux château de Bran (plus connu comme le château de Dracula) ainsi que le château de Peleș, situé à Sinaia. Sur la route du retour, nous nous sommes arrêtés à Bucarest pour manger à Caru'cu Bere.
  6. 6. Le lendemain matin, nous étions de retour à Alexandria et nous avons assisté à un spectacle de chant donné par des maternelles et des primaires. Puis, nous avons été libérés l'après-midi pendant que les professeurs se réunissaient pour le bilan du projet. J'en ai profité pour acheter des souvenirs à ma famille. Mihaela, la maman de Corina en a profité pour m'offrir une robe et des sucreries dont la création remonte au communisme. J'ai été très touchée par cette attention, qui n'a fait que confirmer le fait que nous avons été accueillis très chaleureusement par les familles roumaines. Enfin, le soir arrivé, nous avons pris part à une fête d'adieu, qui s'est très bien déroulée. Le lendemain matin, nous avons remercié et dit au revoir à nos familles d'accueil. Mon expérience personnelle me permet de dire que ma famille était très attachante et qu'elle avait le sens du partage. Nous avons ensuite effectué le trajet du retour en sens inverse, et nous sommes arrivés à la gare Châteaucreux, à Saint Étienne aux environs de 20h. En conclusion, ce voyage m'a permis plusieurs choses :tout d'abord, j'ai découvert un pays moins développé que la France ou l'Allemagne, que j'avais visité auparavant. Par exemple, j'ai remarqué que l'agriculture roumaine reposait sur des méthodes traditionnelles. J'ai aussi eu la chance de voir des vestiges du régime communiste, surtout dans le domaine de l'architecture. Je suis très heureuse d'avoir été hébergée par les Meleru, qui sont des gens très généreux et ouverts. Cependant, je regrette avoir passé autant de temps sur la route, du mercredi au jeudi. Cela nous a beaucoup fatigués, en plus de la chaleur, et nous n'avons pas profité au maximum de nos visites. Néanmoins, ce fut un plaisir de retrouver des amis et d'en rencontrer d'autres. Le projet Comenius nous permet de tisser des liens avec d'autres jeunes citoyens européens, et c'est cela qui rend cette expérience si unique.

×