Interagir avec le patient « Web-informé »:
du patient dérangeant au patient partenaire

Dr Pierrik Fostier, auteur princip...
Bienvenue !
Qui sommes-nous?
Nos attentes respectives?
Vos clients, vos patients
et Internet !
Votre vécu ?
•

Identifier les avantages et inconvénients de l’intrusion de l’Internet
et des technologies informatiques dans la commun...
Enjeux
• Communication md-pt : Quelles compétences?
Quelles formations?

• Internet :

Quelles qualités? Quelles influence...
Quelques chiffres…
• Nbre de sites

1995 :

18,864

2004 :

42 millions

2012 :

620 millions

• Sites santé
2005 :
• Nbre...
?? Des patients « dérangeants »
Une maladie persistante…
une mère inquiète !
1 de 2

•

Gaëlle, maman d’Axelle 20 mois, est une usagère des forums - santé...
Une maladie persistante…
une mère inquiète !
2 de 2

•

Vérification sur Internet :
« Maladie des chasseurs » = Tularémie,...
Des parents sceptiques
sur l’innocuité des vaccins !
• Louis et Marie se sont vus proposer pour leur BB de
2 mois le vacci...
Motifs de recherche en santé sur le Net

Health On the Net (2010). "Results of the 10th HON survey on health and medical I...
Risques? Des exemples…
• Autodiagnostic erroné, automédication inadéquate…
• Angoisses supplémentaires
• Complications due...
Impact sur la relation md-pt?
1 de 2

• Selon médecins :
– Pas de modific. sur la relation médecin-patient
(confiance, qua...
Impact sur la relation md-pt?
• Patients:

2 de 2

– moins de 10% ont changé de médecin suite à la
consultation de l'Inter...
Quand nous méfier du Web?
• Pas d'auteur identifié
• Fonctions douteuses de l'auteur (ex: spécialiste en plantes

1 de 2

...
Quand nous méfier du Web?
• Pas de modérateur pour le forum du site
•
•
•
•
•
•
•
•

2 de 2

Les informations non organisé...
Questions, commentaires ?
Travail en petits groupes :
Durée +/- 15 minutes (suivi 10 minutes de partage en plénière)

Votre première tâche : vous ch...
Travail en petits groupes :
Durée +/- 15 minutes (suivi 10 minutes de partage en plénière)

Votre tâche principale : faire...
Discussion en plénière:
vos suggestions ….

Dans le contexte de l’utilisation de l’Internet,
comment aider votre patient e...
Outils et stratégies pour un « partenariat 
patient – professionnel de santé »
1. Des habiletés de communication
utiles
2....
Outils et stratégies pour un « partenariat 
patient – professionnel de santé »
Le concept …
« … un patient partenaire est ...
Outils et stratégies pour un « partenariat 
patient – professionnel de santé »
Des habiletés de communication utiles
1. Ca...
Outils et stratégies pour un « partenariat 
patient – professionnel de santé »

2. Des astuces pour une meilleure
recherch...
1 de 2
Si le patient vous dit :
« Docteur, sur Internet j’ai vu….»,
vous pouvez …

• Consulter sur-le-champ le site mentio...
2 de 2
Si le patient vous dit :
« Docteur, sur Internet j’ai vu….»,
vous pouvez …

MD:  «  Je  n’ai  pas  une  connaissanc...
Guider son patient

• Compétences requises du médecin:
– Connaissance des critères de qualité des sites web
médicaux
– « L...
Objectifs de la Rx « Internet »
• Offrir de l’enseignement thérapeutique au patient
• Rassurer le patient  diminution d’a...
Bâtir sa banque de « Rx - Internet »
• Chercher et établir soi-même ses listes de références
• S’entraider entre cabinets ...
Critères de qualité
d’un site Web
médical
• Crédibilité du site
• Contenu du site
• Liens hypertexte
• Architecture du sit...
• Intérêt et valeur de l’information
médicale
• Actualisation du site
• Évaluation du site par des pairs
• Source de l’inf...
• Précision du contenu
• Données probantes
• Sources originales: → pertinence?
• Sélection :
basée sur le contenu, la
pertinence et l’architecture de ces
liens
• Accessibilité
• Navigabilité
• Capacité de recherche interne
• Graphisme
• Mécanismes de rétroaction
• Echange d’informations possibles
Label de qualité

Fondation Health On the Net (www.hon.ch)
Que dire des cyberconsultations?
• Informations communiquées par des cyberdocteurs ne peuvent
en aucun cas consister en des diagnostics, mais uniquement
en...
Questions, commentaires ?
• Outil à manier avec précaution
• Outil pouvant améliorer la communication md-pt
• Outil de partage des données médicales...
« Une bonne information est la
meilleure des médecines »
Dr D.A.B. Lindberg, directeur de la U.S.
National Library of Medi...
Interagir avec le patient "Web-informé": du patient dérengeant au patient partenaire- Pierrik Fostier-Bernard Millette
Interagir avec le patient "Web-informé": du patient dérengeant au patient partenaire- Pierrik Fostier-Bernard Millette
Interagir avec le patient "Web-informé": du patient dérengeant au patient partenaire- Pierrik Fostier-Bernard Millette
Interagir avec le patient "Web-informé": du patient dérengeant au patient partenaire- Pierrik Fostier-Bernard Millette
Interagir avec le patient "Web-informé": du patient dérengeant au patient partenaire- Pierrik Fostier-Bernard Millette
Interagir avec le patient "Web-informé": du patient dérengeant au patient partenaire- Pierrik Fostier-Bernard Millette
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Interagir avec le patient "Web-informé": du patient dérengeant au patient partenaire- Pierrik Fostier-Bernard Millette

1 511 vues

Publié le

Présentation réalisée par Pierrik Fostier et Bernard Millette dans le cadre du colloque "La communication au coeur de la e-santé. Opportunités et enjeux pour les patients, les professionnels de la santé et les organisations" qui s'est déroulé le 3 octobre 2013 à l'Université du Québec à Montréal (UQAM).

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 511
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
30
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • {}
  • Interagir avec le patient "Web-informé": du patient dérengeant au patient partenaire- Pierrik Fostier-Bernard Millette

    1. 1. Interagir avec le patient « Web-informé »: du patient dérangeant au patient partenaire Dr Pierrik Fostier, auteur principal - Dr Bernard Millette, collaborateur - 3 et 4 oct. 2013
    2. 2. Bienvenue ! Qui sommes-nous? Nos attentes respectives?
    3. 3. Vos clients, vos patients et Internet ! Votre vécu ?
    4. 4. • Identifier les avantages et inconvénients de l’intrusion de l’Internet et des technologies informatiques dans la communication patientprofessionnel de la santé • Définir une stratégie pour utiliser les avantages de l’Internet et de l’informatique et sauvegarder la qualité de la communication ptprofessionnel de la santé • Devenir conscient des habiletés communicationnelles nécessaires au développement d’un partenariat avec le patient « e-informé » • Faire de la « e-éducation thérapeutique » en suggérant une prescription d’Internet valide • Aider les patients à utiliser des stratégies de recherche sur Internet qui soient valides et pertinentes
    5. 5. Enjeux • Communication md-pt : Quelles compétences? Quelles formations? • Internet : Quelles qualités? Quelles influences? – Concept de Web 2.0: passif  actif – Nuage (« Cloud »):  … dossier médical en ligne – E-santé: enjeu commercial + politique et social
    6. 6. Quelques chiffres… • Nbre de sites 1995 : 18,864 2004 : 42 millions 2012 : 620 millions • Sites santé 2005 : • Nbre d’internautes 2002 : 100,000 ➜ 2012: Inchiffrable! 580 millions 2012 : Sources: Netcraft et Internet World Stats, 2012 2,27 milliards
    7. 7. ?? Des patients « dérangeants »
    8. 8. Une maladie persistante… une mère inquiète ! 1 de 2 • Gaëlle, maman d’Axelle 20 mois, est une usagère des forums - santé. Depuis quelques jours, sa fille souffre de fièvre sans autres signes. Les examens par son médecin suggèrent une origine virale bénigne. Gaëlle s'inquiète, car la fièvre revient et, aujourd'hui, Axelle présente une éruption aux bras et au visage. • GAËLLE - Docteur, j'ai été voir sur Internet au sujet de la fièvre d’Axelle. Une maman a décrit les mêmes symptômes dont son fils avait souffert. Et finalement, les médecins lui ont dit qu'il s'agissait de la « maladie du chasseur » .
    9. 9. Une maladie persistante… une mère inquiète ! 2 de 2 • Vérification sur Internet : « Maladie des chasseurs » = Tularémie, se contracte au contact d'animaux malades ou par piqûres de tiques ou de taons, principalement chez les chasseurs. Les symptômes et signes décrits ne correspondent toutefois pas au tableau clinique d'Axelle. • Tâche supplémentaire du médecin : convaincre Gaëlle que sa fille ne souffre pas de tularémie.
    10. 10. Des parents sceptiques sur l’innocuité des vaccins ! • Louis et Marie se sont vus proposer pour leur BB de 2 mois le vaccin polyvalent « Infanrix Hexa »: ils le refusent, car il contient celui de l’hépatite B, « cause de sclérose en plaques » !! Le médecin argumente et propose aux parents de prendre un second avis. • Le jour prévu pour la vaccination, Louis et Marie apportent deux documents issus d’Internet.
    11. 11. Motifs de recherche en santé sur le Net Health On the Net (2010). "Results of the 10th HON survey on health and medical Internet use" (http://www.hon.ch/Global/pdf/2010_Internet_use_Analysis.pdf)
    12. 12. Risques? Des exemples… • Autodiagnostic erroné, automédication inadéquate… • Angoisses supplémentaires • Complications dues à utilisation abusive de pilules miracles et de médicaments en vente libre sur le Net • Confiance à des pseudo-médecins ou charlatans vendant conseils et produits inefficaces, voire nocifs. • Sentiment d’être autant informé (ou plus) que son MD • Exigences exagérées
    13. 13. Impact sur la relation md-pt? 1 de 2 • Selon médecins : – Pas de modific. sur la relation médecin-patient (confiance, qualité des soins et leurs résultats). – Plus de 80% des médecins discutent de l'information glanée sur Internet lorsque les patients l'évoquent. HAS (2007): " Le patient internaute -Revue de la littérature" (http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/patient_internaute_revue_litterature.pdf)
    14. 14. Impact sur la relation md-pt? • Patients: 2 de 2 – moins de 10% ont changé de médecin suite à la consultation de l'Internet – moins de 10% préfèrent le surfing médical à la visite chez le médecin. – La majorité estime que l'Internet leur permet de mieux comprendre et gérer leur maladie, son traitement et les prises de décision qui en découlent. HAS (2007): " Le patient internaute -Revue de la littérature" (http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/patient_internaute_revue_litterature.pdf)
    15. 15. Quand nous méfier du Web? • Pas d'auteur identifié • Fonctions douteuses de l'auteur (ex: spécialiste en plantes 1 de 2 médicinales...) • L'auteur écrit en son nom et non dans le cadre d'une organisation ou d'une collectivité • Site à motivations douteuses (altruisme, égocentrisme, commerce, prosélytisme, philanthropie… ) • Site Web imitant le nom d'un organisme connu (ex: Organisation Internationale de la Santé) • Pas de mise à jour récente du site Web …
    16. 16. Quand nous méfier du Web? • Pas de modérateur pour le forum du site • • • • • • • • 2 de 2 Les informations non organisées rationnellement L'information diffusée contradictoire par rapport à d'autres sites traitant du même sujet « Fôtes d'ortograffe! » Liens HTML inactifs Droit d'auteur non respecté Publicité omniprésente Site proposant aussi la vente de produits pharmaceutiques en lien avec le sujet qu'il traite L’accès au site est payant
    17. 17. Questions, commentaires ?
    18. 18. Travail en petits groupes : Durée +/- 15 minutes (suivi 10 minutes de partage en plénière) Votre première tâche : vous choisir un rapporteur …
    19. 19. Travail en petits groupes : Durée +/- 15 minutes (suivi 10 minutes de partage en plénière) Votre tâche principale : faire des suggestions … Dans le contexte de l’utilisation de l’Internet, comment aider votre patient et favoriser un réel partenariat « patient - professionnel de la santé » ?
    20. 20. Discussion en plénière: vos suggestions …. Dans le contexte de l’utilisation de l’Internet, comment aider votre patient et favoriser un réel partenariat « patient - professionnel de la santé » ?
    21. 21. Outils et stratégies pour un « partenariat  patient – professionnel de santé » 1. Des habiletés de communication utiles 2. Des astuces pour une meilleure recherche d’information sur Internet
    22. 22. Outils et stratégies pour un « partenariat  patient – professionnel de santé » Le concept … « … un patient partenaire est une personne progressivement habilitée  ….  à  faire  des  choix  de  santé  libres  et  éclairés.  Ses  savoirs  expérientiels  sont  reconnus  et  ses  compétences  de  soins  développées par les intervenants de l'équipe clinique ….  (le  pt)  oriente  leurs  préoccupations  autour  de  son  projet  de  vie  et  prend part ainsi aux décisions qui le concernent. »  Bureau facultaire de l'expertise patient partenaire, Faculté de médecine, UdeM http://www.med.umontreal.ca/faculte/bureau_facultaire_expertise_patient_partenaire/partenariat_soins_services.html
    23. 23. Outils et stratégies pour un « partenariat  patient – professionnel de santé » Des habiletés de communication utiles 1. Capacité et volonté de se « centrer sur le patient » en prenant le temps d’écouter et d’explorer, entre autres, ses attentes, ses idées, ses craintes, ses émotions… 2. Capacité d’accueillir et de respecter les opinions du patient même lorsqu’elles divergent des siennes 3. Capacité d’établir et de maintenir, lors de la consultation, un dialogue constructif
    24. 24. Outils et stratégies pour un « partenariat  patient – professionnel de santé » 2. Des astuces pour une meilleure recherche d’information sur Internet
    25. 25. 1 de 2 Si le patient vous dit : « Docteur, sur Internet j’ai vu….», vous pouvez … • Consulter sur-le-champ le site mentionné par le pt • Proposer d’en discuter à la prochaine entrevue • Proposer au pt des adresses de sites Web médicaux mieux adaptés à son problème
    26. 26. 2 de 2 Si le patient vous dit : « Docteur, sur Internet j’ai vu….», vous pouvez … MD:  «  Je  n’ai  pas  une  connaissance  précise  de  ce  que  vous m’apprenez, je vais me renseigner afin d’en discuter  avec vous à notre prochaine rencontre. »  MD:  «  Sur  quel  site  Internet  avez-vous  trouvé  ce  renseignement  ? Allons-y  ensemble  afin  de  voir  si  cette  nouvelle donnée peut nous aider dans votre traitement. »
    27. 27. Guider son patient • Compétences requises du médecin: – Connaissance des critères de qualité des sites web médicaux – « Le médecin devient un gestionnaire des savoirs qui  apprend dans l’action »  (Lussier, Richard et Monette, 2000) – Expert de la santé: Analyse, critique et évaluation des données apportées par le patient – Capacité de guider le malade vers des sites fiables et adaptés à son problème de santé  Prescription d’Internet…. Fostier, 2001 ; Vanwelde, 2000 ; Gerber et Eiser, 2001 ; Shepperd, Charnock et Gann, 1999; Andersson, Patterson, Cruchet et Boyer, 2009.
    28. 28. Objectifs de la Rx « Internet » • Offrir de l’enseignement thérapeutique au patient • Rassurer le patient  diminution d’angoisse, légitimation du discours du médecin1 • Optimiser de la relation md-pt (malade mieux informé et rassuré sur les compétences de son  soignant qui collabore avec lui et le fait participer au processus  thérapeutique) • Autonomiser le patient 1 Murino, 2000; Andersson, Patterson, Cruchet et Boyer, 2009
    29. 29. Bâtir sa banque de « Rx - Internet » • Chercher et établir soi-même ses listes de références • S’entraider entre cabinets ou services cliniques pour bâtir et se partager une banque de références • Intégrer un/une documentaliste à son cabinet, son service ou au regroupement de cabinets ou de services (possibilité de service directe à la clientèle par le / la  documentaliste)
    30. 30. Critères de qualité d’un site Web médical • Crédibilité du site • Contenu du site • Liens hypertexte • Architecture du site • Interactivité du site
    31. 31. • Intérêt et valeur de l’information médicale • Actualisation du site • Évaluation du site par des pairs • Source de l’information médicale
    32. 32. • Précision du contenu • Données probantes • Sources originales: → pertinence?
    33. 33. • Sélection : basée sur le contenu, la pertinence et l’architecture de ces liens
    34. 34. • Accessibilité • Navigabilité • Capacité de recherche interne • Graphisme
    35. 35. • Mécanismes de rétroaction • Echange d’informations possibles
    36. 36. Label de qualité Fondation Health On the Net (www.hon.ch)
    37. 37. Que dire des cyberconsultations?
    38. 38. • Informations communiquées par des cyberdocteurs ne peuvent en aucun cas consister en des diagnostics, mais uniquement en des explications ou des conseils. • France: Médecins Maîtres-Toile (http://www.medecins-maitres-toile.org)  objectif: promouvoir l’usage des NTIC au service des patients, de la médecine et de la santé (107 sites Internet). • Devoir de respect des normes de qualité, d’intégrité, d’éthique et de transparence des informations diffusées par les sites internet médicaux. • Charte de conformité des sites Internet des médecins (CNOM 2010) http://www.conseil-national.medecin.fr/sites/default/files/Charte_Internet%20V3%20.pdf
    39. 39. Questions, commentaires ?
    40. 40. • Outil à manier avec précaution • Outil pouvant améliorer la communication md-pt • Outil de partage des données médicales du patient = enjeu majeur pour la pratique des professionnels de la santé et pour l'amélioration et la coordination des soins • Attention à la sécurisation des données • Impact de ces outils sur la qualité des soins : à évaluer… • Médecins d'aujourd'hui semblent ne plus pouvoir s'y soustraire
    41. 41. « Une bonne information est la meilleure des médecines » Dr D.A.B. Lindberg, directeur de la U.S. National Library of Medicine

    ×