La vie à Ruffano

684 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
684
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
18
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La vie à Ruffano

  1. 1. “ La vie à Ruffano” ISTITUTO COMPRENSIVO STATALE DI RUFFANO SCUOLA MEDIA “A. BORTONE” A.S. 2010-2011 - PON FSE Mis. C1- “Cittadini del mondo francese” (© Photo : Tous droits réservés)
  2. 2. Nous, élèves du Collège “A. Bortone” <ul><li>Cette année, une vingtaine d’élèves du Collège de Ruffano a participé à un projet de perfectionnement des compétences orales et écrites en français, projet financé par la Communauté européenne. </li></ul><ul><li>Les élèves se sont retrouvés une fois par semaine environ, de novembre 2010 à mai 2011, avec leur Prof. de français Nevio Morciano et une enseignante de langue maternelle, Marion Giraud. </li></ul><ul><li>Ces adolescents provenaient de diverses classes de 3 a Media, qui correspond à la 4 e du Collège d’enseignement secondaire français. </li></ul><ul><li>Au cours de ces rencontres, est née l’idée de présenter la petite ville de Ruffano à travers le regard de ces adolescents. </li></ul>(© Photos : Tous droits réservés)
  3. 3. Le collège Antonio Bortone Ci-dessus : Une partie des activités de classe s’est déroulée en salle multimédia, sur des supports pédagogiques interactifs. Ci-contre : le bon déroulement du projet a été facilité gr â ce à la participation du personnel technico-administratif du collège. Ci-dessus : L’entrée du Collège est située rue De Gasperi à Ruffano, à c ô té de l’ É cole primaire. Ci-contre : Les élèves ont effectué des recherches documentaires dans la salle multimédia, équipée d’une trentaine d’ordinateurs connectés à Internet. (© Photos : Tous droits réservés)
  4. 4. Nos activités de classe Durant toute la durée du projet, les activités de classe ont alterné entre écrit et oral afin de permettre un renforcement de la communication en langue française. Ces fiches ont permis de travailler les compétences communicatives associées à des actes de langage quotidiens tels que la description des personnes et des lieux, l’expression des sentiments, la formulation d’une invitation, l’organisation d’une sortie, etc. © Éd. Didier, Éd. Clé International, Éd. Maison des langues-Difusiòn, Éd Hachette FLE .
  5. 5. Les quatre compétences décrites par le Cadre européen pour les langues (CECR) ont été étudiées tout au long du projet : de la compréhension orale ou écrite de brefs documents portant sur les thèmes familiers comme le cadre familial et scolaire, l’environnement géographique et social, à l’expression orale ou écrite. Divers manuels d’apprentissage du Français Langue É trangère (FLE) ont servi de support à ces activités de classe. © Éd. Didier, Éd. Clé International, Éd Cideb . © Éd. Didier, Éd. Clé International, Éd. Cideb.
  6. 6. L’évaluation Compréhension écrite de brefs documents écrits (messages, lettres, e-mails) ayant trait à des situations familières. Ex. : Comprendre un itinéraire Production de mini-dialogues en situation pour échanger des opinions, des sentiments, demander et fournir des informations, décrire son environnement familier. Ex. : Décrire une maison. Compréhension orale de courts documents audios (dialogues, messages brefs) retraçant des situations de la vie quotidienne. Ex. : Comprendre des sentiments. Le projet a donné lieu à des évaluations périodiques : au tout début, pour évaluer les pré-requis, la seconde, en milieu de projet, pour contr ô ler la progression des élèves et la dernière, en fin de parcours ,pour évaluer l’effectif renforcement de leurs compétences langagières. © Éd. Didier, Éd. Clé International, Éd Hachette FLE . Production de brefs messages écrits (messages, lettres, e-mails) pour inviter, projeter, exprimer un accord ou un désaccord, remplir un formulaire. Ex. : Remplir un questionnaire.
  7. 7. Quelques travaux (1) Ce panneau a été réalisé gr â ce aux recherches des élèves du collège : Emanuele Angilé, Gianluca Branca, Giorgio Ciullo, Federico Giaccari et Antonio Toma. (© Photos : Tous droits réservés)
  8. 8. Quelques travaux (2) Ce panneau a été réalisé par Ilaria Rillo et Martina Tanisi. (© Photos : Tous droits réservés)
  9. 9. Quelques travaux (3) (© Photos : Tous droits réservés) (© Photos : Tous droits réservés) (© Photos : Tous droits réservés) La cuisine salentine est principalement une cuisine dite “pauvre” : on y trouve des entrées variées, mais surtout des p â tes faites maison comme les “orecchiette” (ci-dessus, à droite), les “minchiarieddhri” ou les “sagne ‘ncannulate”, servies avec de la sauce tomates et du fromage de brebis, le “pecorino”, ou de la “ricotta scanta”, un mélange de ricotta et de sel assez relevé. Parmi les p â tisseries typiques de la région, les “pasticciotti” (au milieu, à droite) sont particulièrement appréciés, ainsi que les traditionnels “porceddrhuzzi” (en haut, à droite) de la période de No ë l. Ce panneau a été réalisé par Floriana De Rosa, Rachele Falcone et Giorgia Margarito.
  10. 10. Personnages illustres de Ruffano Antonio Serra, auteur-compositeur-interprète natif de Ruffano (1955), a lui aussi émigré en Suisse avec sa famille alors qu’il était très jeune. Son unique album, intitulé “Antonella”, retrace plus de 20 ans de carrière à travers une trentaine de chansons dont la plus connue raconte son histoire d’amour avec sa femme Antonella. © Photo : tous droits réservés © Photo : tous droits réservés © Photo : tous droits réservés © Photo : tous droits réservés Le poète Carmelo Arnisi (Ruffano, 1859- 1909) exerça toute sa vie le métier de ma î tre d’école. Affecté par une maladie pulmonaire, il mourut à seulement 49 ans. De son vivant, ses poésies furent publiées dans divers journaux de la région. Antonio Bortone, sculpteur prodige (1844-1938), fut un enfant du pays. Ayant montré dès son plus jeune â ge un talent hors du commun, il fut remarqué par l’Intendant de la province, Sosy Carafa, qui le poussa à continuer ses études d’art plastique. C’est donc entre Lecce et Naples qu’il apprit son métier de sculpteur. Artiste éclectique, il est considéré comme l’un des plus grands représentants de la scuplture italienne entre la fin du XIX e et le début du XX e siècle. Antonio Baldassare, né en 1950 à Ruffano est aujourd’hui un peintre reconnu. Il utilise la technique de la peinture à l’huile. Ses sujets de prédilection sont les paysages.
  11. 11. Saints et festivités à Ruffano Ci-contre à droite : On sait peu de choses de la vie de San Rocco De la Croix, guérisseur des pestiférés qui vécut au XIV e siècle. L’iconographie populaire l’a souvent associé à San Teodoro, protecteur de Torre Paduli, lieu-dit de Ruffano. Les attribus de San Rocco sont caractéristiques du pélerin-guérisseur : le b â ton, le chien et la couronne. Le saint est f ê té à la mi-ao û t. Son culte donne lieu à des festivités au cours desquelles on peut voir la Danse des épées (ci-dessus), acheter des rubans colorés, les “zagareddhe”, déguster les “copete”, une variété de nougat, puis bénir son foulard en le passant sur la statue du saint. © Photo : tous droits réservés © Photo : tous droits réservés © Photo : tous droits réservés © Photo : tous droits réservés Ci-contre : San Marco est f ê té le 25 avril. C’est le protecteur de l’ou ï e : le jour de la f ê te, on distribue aux fidèles un coton imbibé d’huile bénie qui, appliqué dans le conduit auriculaire, soulage la douleur. Ci-dessous : St Antoine de Padoue, saint patron de Ruffano, est f ê té le 13 juin. Les festivités durent plusieurs jours, entre processions, prières et concerts de l’orchestre municipal. © Photo : tous droits réservés
  12. 12. Une c arte postale de Ruffano © Photos : tous droits réservés
  13. 13. Cette présentation a été élaborée à partir des recherches effectuées par les élèves du Collège A. Bortone de Ruffano entre novembre 2010 et mai 2011 dans le cadre du projet « Competenze per lo Sviluppo, 2007-2013, Mis. C1 : “Cittadini del mondo francese” » , financé par la Communauté européenne. Les enseignants remercient tous ceux qui ont permis la réalisation de ce projet, en particulier le personnel technique, l’équipe administrative, la Prof. Maria Assunta Tempesta, “Facilitatrice” du projet et la Dott.ssa Madrilena Papalato, Principale du Collège, ainsi que tous les élèves qui ont participé à ce cours de perfectionnement avec intér ê t et curiosité. À très bientôt ! © Photo : tous droits réservés

×