SlideShare une entreprise Scribd logo
Manuel pour la base de données
            Oracle




    Version 5.1

    Windows/UNIX®
BusinessObjects TM
                                                              Version 5.1


                                     Manuel pour la base de données Oracle

Le logiciel et le présent ouvrage ne peuvent en aucun cas, en tout ou en partie, être copiés, photocopiés, reproduits, traduits, enregistrés ou
convertis sur un quelconque support électronique ou mécanique sans l’approbation écrite préalable de Business Objects.
Les informations contenues dans le présent manuel peuvent faire l’objet de modifications sans préavis. Si vous relevez dans le présent ouvrage
quelque anomalie que ce soit, veuillez en faire part à Business Objects par e-mail : documentation@businessobjects.com. Business Objects décline
toute responsabilité quant à d'éventuelles erreurs contenues dans le présent manuel.



                                   Copyright © Business Objects 2003. Tous droits réservés.
                           Parties du Copyright © 1996, Microsoft Corporation. Tous droits réservés.
                                                           Imprimé en France.


Propriété industrielle :
Le logo Business Objects, WebIntelligence, BusinessQuery et BusinessMiner sont des marques déposées de Business Objects S.A aux Etats-Unis
et/ou autres pays.
Le slogan de Business Objects, Broadcast Agent, BusinessObjects, Personal Trainer, Rapid Deployment Templates et Set Analyzer sont des
marques de Business Objects S.A aux Etats-Unis et/ou autres pays.
Microsoft, Windows, Windows NT, Access, Microsoft VBA, le logo Visual Basic les autres noms de produits Microsoft cités dans cet ouvrage
sont des marques ou des marques déposées de la société Microsoft Corporation aux Etats-Unis et / ou dans d’autres pays.
Oracle est une marque déposée de la société Oracle Corporation. Tous les autres noms de produits Oracle cités dans cet ouvrage sont des
marques ou des marques déposées de la société Oracle Corporation.
AIX est une marque commerciale déposée de la société International Business Machines (IBM) Corporation aux Etats-Unis et dans d’autres pays.
Tous les autres noms de produit IBM cités dans le présent ouvrage sont des marques ou des marques déposées de la société International
Business Machines Corporation.
Sun, Sun Microsystems, le logo Sun, Solstice et Solaris sont des marques, des marques déposées ou des marques de service de Sun Microsystems
aux Etats-Unis et dans d’autres pays. Toutes les marques SPARC sont utilisées sous licence et sont des marques ou des marques déposées de
SPARC International, Inc. aux Etats-Unis et dans d’autres pays. Les produits portant les marques SPARC sont fondés sur une architecture
développée par Sun Microsystems, Inc.
HP-UX est une marque déposée de Hewlett-Packard Company aux Etats-Unis et dans d’autres pays. Tous les autres noms de produit Hewlett-
Packard cités dans le présent ouvrage sont des marques ou des marques déposées Hewlett-Packard Company.
UNIX est une marque déposée de The Open Group.
Tous les autres noms de produits et de sociétés cités dans cet ouvrage sont des marques déposées de leurs propriétaires respectifs.



Brevets américains nos 5 555 403 et 6 247 008


Référence du manuel : 320-50-510-02


Edition : 9
Table des matières

Préface
Contenu de la documentation ....................................................................................vi
A propos de ce manuel ................................................................................................xi

Chapitre 1                Introduction                                                                                         13
Généralités .................................................................................................................... 14
Concepts de connectivité à la base de données ...................................................... 14
Résumé .......................................................................................................................... 18

Chapitre 2                Configuration du middleware Oracle                                                                   19
Généralités .................................................................................................................... 20
Configuration de Net8 Client pour Windows et UNIX ......................................... 22
Configuration de SQL*Net 2.3.4 sous Windows .................................................... 30
Configuration de Net8 sur UNIX à l'aide de la ligne
de commandes ............................................................................................................. 36
Résumé .......................................................................................................................... 39

Chapitre 3                Création d'une connexion                                                                             41
Généralités .................................................................................................................... 43
Quand faut-il créer une connexion ? ........................................................................ 43
Quels types de connexion peut-on définir ? ............................................................ 45
Création d'une connexion .......................................................................................... 46
Création de connexions sous UNIX .......................................................................... 66
Accès aux connexions d'audit WebIntelligence ...................................................... 74
Utilisation des variables prédéfinies ........................................................................ 77
Résumé .......................................................................................................................... 80




                                                                             Manuel pour la base de données Oracle iii
Table des matières




            Chapitre 4                Configuration du serveur Oracle                                                                     81
            Généralités ....................................................................................................................82
            Accès aux procédures stockées ..................................................................................82
            Génération d'un coût estimé ......................................................................................84
            Résumé ..........................................................................................................................85

            Chapitre 5                Configuration des fichiers Access Pack                                                              87
            Généralités ....................................................................................................................88
            Configuration du fichier Oracle.sql ..........................................................................89
            Configuration du fichier Oraupg.sql ........................................................................91
            Configuration du fichier Ora7fr.prm ........................................................................93
            Configuration du fichier Oracle.sbo .........................................................................99
            Configuration d'un fichier stratégie externe ..........................................................100
            Structure du fichier Driverfr.sbo .............................................................................103

            Annexe A
            Conversion de types des données ...........................................................................108

            Annexe B. Paramètres

            Index




iv Manuel pour la base de données Oracle
Préface
.................................................................................


                     Dans cette préface


                      ❑ Contenu de la documentation vi
                          Un service de documentation sur le Web vi
                          Multimédia vii
                          Manuels en ligne viii
                          Aide en ligne x
                          Pour en savoir plus x

                      ❑ A propos de ce manuel xi
                          Public concerné xi
                          Conventions relatives au présent manuel xi




                                                     Manuel pour la base de données Oracle v
Préface




Contenu de la documentation
                   La documentation Business Objects continue de présenter des informations
                   complètes et à jour sur les produits. Elle ne présente pas seulement les
                   caractéristiques des produits, mais regroupe des astuces, des exemples et des
                   instructions pour la résolution des incidents.
                   La documentation Business Objects est disponible, au choix, dans plusieurs
                   formats, notamment : aide en ligne Windows, HTML, Acrobat PDF, papier et
                   multimédia. En outre, vous pouvez y accéder facilement à tout moment, à partir
                   du produit avec lequel vous travaillez.
                   La documentation a été conçue pour répondre à vos besoins et dans un souci de
                   rapidité et de facilité de la recherche. Il suffit d'un clic de souris pour obtenir
                   toutes les informations dont vous avez besoin.
                   Les sections suivantes présentent les caractéristiques principales de notre
                   documentation.

Un service de documentation sur le Web
                   A partir du menu Aide de tous nos produits, vous pouvez sélectionnez la
                   commande Astuces, qui vous permet de vous permet d'accéder au service de
                   documentation de Business Objects sur Internet. A partir de là, vous pouvez
                   découvrir les nouveautés en matière de mises à jour, astuces, exemples ou
                   résolution des incidents.
                   Vous pouvez également accéder à ce service en saisissant l'URL suivante dans
                   votre navigateur :
                   http://www.businessobjects.com/services/infocenter
                   A partir de la page Tips and Tricks, les utilisateurs enregistrés auprès du Support
                   client peuvent consulter la version électronique de toute la documentation
                   Business Objects. Cette page contient des informations détaillées sur tous les
                   produits Business Objects, des mises à jour, des instructions relatives à la
                   résolution des incidents, des astuces et bien d’autres choses encore.
                   De plus, les clients enregistrés DEVELOPER SUITE ont la possibilité de télécharger
                   la nouvelle documentation et des échantillons de code.




vi Manuel pour la base de données Oracle
Contenu de la documentation




Multimédia
             La documentation multimédia de Business Objects est composée de la
             présentation BUSINESSOBJECTS Quick Tour, d'INFOVIEW Quick Tour ainsi que du
             didacticiel BUSINESSMINER, présentant les caractéristiques principales des
             produits.

             BusinessObjects Quick Tour
             BUSINESSOBJECTS Quick Tour est une présentation multimédia qui permet de
             découvrir les fonctionnalités essentielles de BUSINESSOBJECTS. Son approche
             didactique en fait un outil idéal pour ceux qui utilisent le produit pour la
             première fois.
             Vous pouvez l'utiliser en même temps que le manuel Prise en main de Business
             Objects.

             InfoView Quick Tour
             INFOVIEW Quick Tour est une présentation multimédia décrivant les
             fonctionnalités essentielles d'INFOVIEW. Destinée principalement aux nouveaux
             utilisateurs, elle présente les fonctionnalités utilisées pour la gestion et la
             distribution des documents.
             Vous pouvez utiliser INFOVIEWQuick Tour avec le manuel Prise en main de
             WebIntelligence.

             Prise en main de BusinessMiner
             Ce support multimédia apprend aux utilisateurs débutants comment utiliser le
             puissant logiciel de datamining qu'est BUSINESSMINER. Chaque leçon comprend
             une présentation commentée et animée montrant aux utilisateurs comment
             résoudre un problème concret à l'aide de BUSINESSMINER. Les utilisateurs
             peuvent ensuite mettre en pratique les tâches décrites, en suivant les exercices
             progressifs du manuel d'accompagnement.




                                                     Manuel pour la base de données Oracle vii
Préface




Manuels en ligne
                   Manuels de l'utilisateur
                   Tous les manuels de l’utilisateur sont disponibles sous forme de fichiers PDF
                   (Acrobat Portable Document Format). Destinés à une consultation en ligne, ces
                   fichiers permettent visualiser, de parcourir et d'imprimer le contenu des
                   manuels. La liste complète des manuels de Business Objects est fournie dans le
                   Manuel du déploiement.
                   A partir d’un produit Business Objects, vous pouvez avoir accès au manuel
                   correspondant à l'aide des commandes du menu Aide.




                   Le menu Aide de BusinessObjects propose des commandes pour visualiser la
                   documentation.
                   Le programme d'installation de BUSINESSOBJECTS copie automatiquement ces
                   fichiers dans :
                   Business ObjectsOnline GuidesFr
                   Vous pouvez ouvrir un document à partir du menu Aide, à condition d'avoir
                   installé Adobe Acrobat Reader version 3.0 ou ultérieure sur votre machine,
                   disponible sur le CD-ROM de Business Objects. Vous pouvez également le
                   télécharger depuis le site Web de la société Adobe.




viii Manuel pour la base de données Oracle
Contenu de la documentation




                         Le Manuel de résolution des incidents
                         Le Manuel de résolution des incidents est une compilation des messages d’erreur qui
                         peuvent apparaître pendant l’utilisation normale des produits Business Objects.
                         Ce manuel fournit des informations détaillées sur la résolution des incidents afin
                         que vous puissiez déterminer les raisons d'une erreur et prendre les mesures
                         appropriées pour la résoudre. Il permet de rechercher les messages d'erreur par
                         code. Chaque message d'erreur s'affiche avec sa cause probable et la solution
                         recommandée.
                         Vous pouvez ouvrir ce manuel en ligne à partir d’un produit Business Objects en
                         sélectionnant la commande Manuel de résolution des incidents dans le menu
                         Aide. Dans INFOVIEW, cliquez sur Messages d'erreur dans la barre de navigation.

                                                              Cliquez sur un message d'erreur pour afficher
                                                              son explication dans le manuel.




Cliquez sur le repère
Liste des messages
d'erreur pour afficher
les messages d'erreur
par code




                         Manuel de résolution des incidents au format PDF




                                                                   Manuel pour la base de données Oracle ix
Préface




Aide en ligne
                   Pour les produits client Business Objects Windows, l’aide en ligne est disponible
                   sous la forme de fichiers .hlp et .cnt. qui sont conformes aux normes de l’aide en
                   ligne Microsoft Windows.
                   INFOVIEW contient à la fois l'aide en ligne d'INFOVIEW et de WEBINTELLIGENCE.

Pour en savoir plus
                   Si vous ne trouvez pas les informations recherchées, nous vous invitons à nous le
                   faire savoir dès que possible. N'hésitez pas à nous faire part de toute demande,
                   astuce, suggestion ou remarque concernant cette documentation ou toute autre
                   documentation Business Objects. Vous pouvez nous contacter par courrier
                   électronique à l'adresse suivante :
                   documentation@businessobjects.com
                   Pour en savoir plus sur les produits et les services de Business Objects, visitez
                   notre site Web à l'adresse suivante :
                   http://www.businessobjects.com




x Manuel pour la base de données Oracle
A propos de ce manuel




A propos de ce manuel
            Ce manuel concerne l’accès à Oracle, système de Gestion de Base de Données
            Relationnelle (SGBDR).
            Il présente les informations nécessaires à l'exploitation des différents produits de
            Business Objects avec ce système : configuration de poste, définition de
            connexions pour l'accès aux données et la gestion en client/serveur, le langage
            SQL spécifique, etc.

Public concerné
            Ce manuel est destiné aux différents utilisateurs de BUSINESSOBJECTS au sein de
            l'entreprise :
            • à l’utilisateur final pour la définition de connexions permettant l’exécution de
              scripts SQL sur la base de données,
            • au designer pour la définition de connexions permettant l’accès à la base de
              données abritant les données de l’univers,
            • au superviseur pour la définition de connexions en vue de la mise en œuvre
              de l’architecture client/serveur et la gestion de la sécurité, ainsi que pour la
              définition de connexions en vue d'accéder aux procédures stockées.

Conventions relatives au présent manuel
            Les conventions relatives au présent manuel sont décrites dans le tableau ci-
            dessous :

                 Convention                                Utilisation

             PETITES               Noms de l'ensemble des produits tels que
             MAJUSCULES            BUSINESSOBJECTS, WEBINTELLIGENCE, SUPERVISOR,
                                   DESIGNER.
             Cette police          Noms des classes, objets et conditions de
                                   BUSINESSOBJECTS.
                                   Par exemple, Client, Ventes, Chiffre d'affaires, Service,
                                   etc.

             Cette police          Code, syntaxe SQL, programmes informatiques.
                                   Par exemple : @Select(PaysID pays)




                                                      Manuel pour la base de données Oracle xi
Préface




xii Manuel pour la base de données Oracle
Chapitre 1              Introduction
.................................................................................


                    Dans ce chapitre


                      ❑ Généralités 14

                      ❑ Concepts de connectivité à la base de données 14
                          Qu'est-ce qu'une base de données ? 14
                          Qu'est-ce qu'un middleware ? 16
                          Qu'est-ce qu'un driver d’accès aux données ? 16
                          Comment ces éléments sont-ils intégrés ? 16

                      ❑ Résumé 18




                                                    Manuel pour la base de données Oracle 13
Chapitre 1 Introduction




Généralités
                   Une connexion vous permet de communiquer avec un serveur de base de
                   données. Elle donne accès :
                   • dans une architecture client/serveur, au(x) compte(s) de base de données
                     créé(s) via SUPERVISOR en vue du déploiement sécurisé des produits Business
                     Objects ou des ressources WEBINTELLIGENCE, ou
                   • aux comptes de base de données servant à stocker les données en vue de
                     l'interrogation et de l'analyse.



Concepts de connectivité à la base de données
                   Cette section est divisée en quatre sous-sections présentant l'environnement de
                   travail qui permet la connectivité de la base de données :
                   • Qu’est-ce qu’une base de données ?
                   • Qu’est-ce qu’un middleware de base de données ?
                   • Qu'est-ce qu'un driver d’accès aux données ?
                   • Comment sont-ils intégrés ?

Qu'est-ce qu'une base de données ?
                   Une base de données est une structure permettant de stocker et de fournir des
                   données à la demande à différents utilisateurs. Par exemple, si vous disposez
                   d'un carnet d'adresses personnel, vous pouvez imprimer la liste de tous vos amis
                   habitant Paris.

                   Base de données relationnelle
                   En informatique, il est souvent fait référence à un type particulier de base : la base
                   de données relationnelle.
                   Une base de données relationnelle comprend les éléments suivants :
                   • des tables, c'est-à-dire des regroupements de données (par exemple, une table
                     CLIENT),
                   • des colonnes, c'est-à-dire des attributs individuels de table (par exemple, la
                     table CLIENT peut contenir les colonnes suivantes : nom, adresse et numéro
                     de téléphone



14 Manuel pour la base de données Oracle
Concepts de connectivité à la base de données




• des lignes, c'est-à-dire des enregistrements d'information individuels (par
  exemple, un client spécifique de la table CLIENT).
Une base de données relationnelle est dotée des caractéristiques suivantes :
• Il est possible d’établir des relations entre les tables qui la composent sur la
  base d’informations communes. Par exemple, votre base de données peut
  comporter une table CLIENT et une table FACTURE. Il est possible que ceux
  deux tables contiennent une colonne NUMERO DE CLIENT permettant de
  créer une relation entre les deux tables.
• Les données sont organisées en tables composées de lignes et de colonnes.
• La base de données est accessible via SQL (Structured Query Language),
  langage conçu pour interroger les bases.
Dans un système client-serveur, les bases de données relationnelles sont les plus
répandues.

Serveur de base de données
Un serveur de base de données est un programme s'exécutant sur une machine
serveur et qui permet d'installer, d'interroger et de gérer une base. Dans un
environnement client-serveur, les serveurs de bases de données sont souvent des
serveurs SQL, communément appelés système de gestion de base de données
relationnelles (SGBDR).
Un serveur de base de données a les propriétés suivantes :
• Les programmes client et les utilisateurs peuvent l'utiliser pour créer et
  manipuler des bases de données relationnelles.
• Un mécanisme de verrouillage empêche plusieurs utilisateurs d'accéder
  simultanément aux mêmes données.
• Grâce à l'optimisation des performances, les requêtes SQL peuvent être
  traitées le plus efficacement possible.
• Un système de sécurité contrôle l'accès aux données.
• Des outils de reprise après incident et de sauvegarde sont fournis pour
  restaurer les données en cas de panne du système.




                                         Manuel pour la base de données Oracle 15
Chapitre 1 Introduction




Qu'est-ce qu'un middleware ?
                   Les machines client et les serveurs de bases de données doivent être capables de
                   communiquer entre eux. Cette fonction est assurée par le middleware.
                   Le rôle du middleware est d'établir et de maintenir une connexion entre
                   l'application client et le serveur, ainsi que de permettre l'échange de messages
                   entre eux. A la base, il assure les communications client-serveur et serveur-client
                   via un réseau. Lorsqu’une connexion est établie, le middleware permet aux outils
                   client d’accéder, de modifier, de partager et de stocker des données sur les
                   serveurs de base de données dans un réseau.

Qu'est-ce qu'un driver d’accès aux données ?
                   Un driver d’accès aux données permet d'accéder à votre middleware puis, depuis
                   celui-ci, à votre SGBDR. Pour permettre au driver d’accès aux données d'accéder
                   à votre middleware, commencez par configurer ce dernier puis appliquez la
                   configuration au driver.
                   Pour la famille Oracle, le driver d’accès aux données à installer est :
                   Oracle Client, qui permet d'accéder aux serveurs Oracle.

Comment ces éléments sont-ils intégrés ?
                   Comme nous l'avons vu, pour créer une connexion entre les produits Business
                   Objects et votre serveur de base de données, vous devez disposer des éléments
                   suivants :
                   • un serveur de base de données,
                   • un middleware de base de données,
                   • un driver d’accès aux données.




16 Manuel pour la base de données Oracle
Concepts de connectivité à la base de données




                 L’illustration suivante montre comment ces éléments sont reliés :

                            PC client                                              Serveur




                                                                                                                     SGBDR




                      BusinessObjects 5.x


                                                                                    Middleware du serveur
                     Driver BusinessObjects



                      Middleware du client




                                                              Réseau




                 L'illustration suivantes'applique si vous possédez WEBINTELLIGENCE :

 Client mince                           Serveur WebIntelligence                         Serveur




                                                                                                                       SGBDR




                                            WebIntelligence 2,6
Navigateur Web                              BusinessObjects 5.x

                                                                                             Middleware du serveur
                                        Driver BusinessObjects



                  Réseau                 Middleware du client




                                                                          Réseau




                                                                         Manuel pour la base de données Oracle 17
Chapitre 1 Introduction




Résumé
                   Ce chapitre vous a permis de découvrir les éléments requis pour créer une
                   connexion entre vos produits Business Objects ou WEBINTELLIGENCE et le
                   SGBDR. Le chapitre suivant explique comment configurer le middleware que
                   vous avez installé.




18 Manuel pour la base de données Oracle
Chapitre 2              Configuration du
                          middleware Oracle
.................................................................................


                    Dans ce chapitre


                    ❑ Généralités 20
                          Middleware pris en charge par Business Objects 21

                    ❑ Configuration de Net8 Client pour Windows et UNIX 22
                          Configuration des variables d'environnement UNIX 22
                          Configuration de Oracle Net8 Configuration Assistant 25

                    ❑ Configuration de SQL*Net 2.3.4 sous Windows 30
                          Configuration de SQL*Net 2.3.4 à l'aide de SQL*Net Easy
                          Configuration 31
                          Test d'une connexion définie 35

                    ❑ Configuration de Net8 sur UNIX à l'aide de la ligne
                       de commandes 36
                          Configuration du fichier tnsnames.ora 36
                          Test d'une connexion définie 38

                    ❑ Résumé 39




                                                    Manuel pour la base de données Oracle 19
Chapitre 2 Configuration du middleware Oracle




Généralités
                   Avant de créer une connexion, vous devez installer et configurer un middleware
                   Oracle.

                   Middleware                         Serveurs de base de données accessibles

                   Net8 version 8.1.7 pour            Oracle9i
                   Windows et UNIX

                   Oracle 9i Client pour Windows      Oracle 9i
                   et UNIX Solaris

                   Net8 version 8.1.x et 8.0.6 pour   Oracle8i
                   Windows et UNIX                    Oracle8.0.x

                   SQL*Net 2.3.4 pour Windows         Oracle 7.3.4

                   SQL*Net 2.3.4 pour UNIX            Oracle 7.3.4
                   Solaris

                   Ce chapitre traite de la configuration des logiciels suivants :
                   • Net8 version 8.1.5 pour Windows et UNIX
                   • SQL*Net 2.3.4 pour Windows
                   • Net8 version 8.0 pour UNIX
                   à utiliser dans les produits Business Objects et WEBINTELLIGENCE.
                   Pour en savoir plus sur le mode de configuration de SQL*Net 2.3.4 sous UNIX
                   Solaris, reportez-vous à votre documentation Oracle.




20 Manuel pour la base de données Oracle
Généralités




Middleware pris en charge par Business Objects
            Pour connaître la liste actualisée des middleware pris en charge par Business
            Objects, vous pouvez consulter le Products Availability Report (PAR). Pour ce
            faire, procédez comme suit :

            1. Allez sur www.techsupport.businessobjects.com.
               La page du support en ligne client (Online Customer Support) s’affiche.

            2. Connectez-vous au site.

            3. Dans l’onglet Products, cliquez sur PAR.

            4. Sélectionnez le lien Business Objects Products Availability Report (également
               appelé Product Availability Report ou PAR).
               Le rapport s’affiche.

            5. Sélectionnez le lien RDBMS.

            6. Sélectionnez la section à visualiser, par exemple “Repository & Query
               Connectivity”.




                                                    Manuel pour la base de données Oracle 21
Chapitre 2 Configuration du middleware Oracle




Configuration de Net8 Client pour Windows et UNIX
                   Oracle fournit le middleware Net8 Client pour permettre aux utilisateurs
                   d'accéder à une base de données Oracle8.x. Vous devez installer le middleware
                   sur chaque PC client ou serveur WEBINTELLIGENCE UNIX et le configurer avant
                   de créer une connexion.
                   Une fois Net8 installé, vous avez accès à deux outils de configuration :
                   • Oracle Net8 Configuration Assistant, outil utilisé pour les opérations de
                     configuration courantes
                   • Oracle Net8 Assistant, outil visant à simplifier l'installation et l'administration
                     d'un réseau informatique mondial.
                   La présente documentation ne comporte qu'une section sur le mode de
                   configuration d'Oracle Net8 Configuration Assistant. Pour en savoir plus sur le
                   mode de configuration d'Oracle Net8 Assistant, reportez-vous à votre
                   documentation Oracle.

Configuration des variables d'environnement UNIX
                   Avant de configurer Net8 sur UNIX, vous devez définir les variables
                   d'environnement ORACLE_HOME, LD_LIBRARY_PATH, LIBPATH ou
                   SHLIB_PATH, selon la plate-forme.
                   La variable d'environnement ORACLE_HOME indique le répertoire contenant le
                   logiciel Oracle, généralement point_montage/app/oracle/product/
                   numéro_version. En fonction de la plate-forme, vous devez configurer l'une
                   des variables d'environnement UNIX suivantes :
                   • LD_LIBRARY_PATH sous Solaris
                   • LIBPATH sous AIX
                   • SHLIB_PATH sous HP-UX
                   Vous devez ajouter $ORACLE_HOME/lib à la variable appropriée.




22 Manuel pour la base de données Oracle
Configuration de Net8 Client pour Windows et UNIX




Pour configurer les variables d'environnement:

1.   Lorsque vous         ouvrez :
     utilisez...

     le shell C ou TC     le fichier cshrc à l'aide d'un éditeur de texte, par
                          exemple, vi editor. Le fichier .cshrc est stocké dans
                          $HOME.

     le shell Bourne ou   le fichier profile à l'aide d'un éditeur de texte, par
     Korn                 exemple, vi editor. Le fichier .profile est stocké
                          dans $HOME.

2.   Lorsque vous         saisissez :
     utilisez...

     le shell C ou TC     setenv ORACLE_HOME suivi du chemin approprié
                          pour définir la variable d'environnement
                          ORACLE_HOME. Par exemple :
                          setenv ORACLE_HOME /opt/oracle/product/
                          8.1.5

     le shell Bourne ou   ORACLE_HOME suivi du signe égal (=), du chemin et
     Korn                 de la commande export ORACLE_HOME pour
                          définir la variable d'environnement
                          ORACLE_HOME. Par exemple :
                          ORACLE_HOME=/opt/oracle/product/8.1.5
                          export ORACLE_HOME




                                        Manuel pour la base de données Oracle 23
Chapitre 2 Configuration du middleware Oracle




                   3.   Lorsque vous           saisissez :
                        utilisez...

                        le shell C ou TC       setenv nom_variable suivi du chemin
                                               approprié pour définir les variables
                                               d'environnement LD_LIBRARY_PATH, LIBPATH
                                               ou SHLIB_PATH. Par exemple :
                                               setenv LD_LIBRARY_PATH $ORACLE_HOME/lib

                        le shell Bourne ou     nom_variable suivi du signe égal (=), du chemin
                        Korn                   et de la commande export variable_name pour
                                               définir les variables d'environnement
                                               LD_LIBRARY_PATH, LIBPATH ou SHLIB_PATH.
                                               Par exemple :
                                               LD_LIBRARY_PATH=$ORACLE_HOME/lib
                                               export LD_LIBRARY_PATH

                   4. Enregistrez et fermez le fichier.


                   Note: Vous pouvez utilisez MyWebiEnv.sh pour définir vos variables. Ce fichier
                   se trouve à l’emplacement suivant :

                   /<User Data Directory>/Config/

                   Si vous l’utilisez, vous avez la possibilité de réutiliser votre configuration même
                   si vous mettez votre installation à jour. Cette opération est possible car ce fichier
                   n’est pas écrasé lorsqu’il existe déjà. Pour en savoir plus, reportez-vous au Manuel
                   d’installation et de mise à jour pour UNIX.




24 Manuel pour la base de données Oracle
Configuration de Net8 Client pour Windows et UNIX




Configuration de Oracle Net8 Configuration Assistant
            Grâce à l'outil Oracle Net8 Configuration Assistant, vous définissez des noms de
            services représentant les alias utilisés pour identifier les données auxquelles
            l'utilisateur veut accéder, ainsi que les informations nécessaires à l'accès aux
            données. Les utilisateurs ont ensuite recours à ces noms de services pour créer
            une connexion.
            Pour configurer Net8 à l'aide d'Oracle Net8 Configuration Assistant, procédez
            comme suit :

            1.    Si vous utilisez...          procédez comme suit :

                  Windows                      Cliquez sur Démarrer, pointez sur
                                               Programmes, puis sur le dossier Oracle for
                                               Windows, puis sur Network Administration
                                               et cliquez ensuite sur Net8 Configuration
                                               Assistant.

                  UNIX                         Saisissez :
                                               run netca at $ORACLE_HOME/bin

                 L'assistant Oracle Net8 Configuration Assistant apparaît.




            2. Cliquez sur l'option Local Net Service Name configuration, puis sur Next.




                                                     Manuel pour la base de données Oracle 25
Chapitre 2 Configuration du middleware Oracle




                   3. Cliquez sur Create puis sur Next.




                   4.   Pour vous connecter à...   cliquez sur...                     puis sur...

                        un serveur Oracle8i        l'option Oracle8i release 8.1      Next
                        version 8.1.x              database or service

                        un serveur Oracle8i        l'option Oracle8i release 8.0 or   Next
                        version 8.0.x ou une       previous database or service
                        version antérieure




26 Manuel pour la base de données Oracle
Configuration de Net8 Client pour Windows et UNIX




5.   Si vous sélectionnez...         saisissez :                        puis cliquez
                                                                        sur...

     l'option Oracle8i release 8.1   Un nom de service.                 Next
     database or service             Un nom de service est aussi
                                     appelé nom de base de
                                     données global.

     l'option Oracle8i release 8.0   L'identificateur système (SID).    Next
     or previous database or         Par défaut, la valeur du SID est
     service                         ORCL.

6. Dans la fenêtre suivante, sélectionnez votre protocole réseau et cliquez sur
   Next.




                                            Manuel pour la base de données Oracle 27
Chapitre 2 Configuration du middleware Oracle




                   7. Dans la fenêtre correspondant au protocole choisi (dans notre exemple, TCP/
                      IP), saisissez les paramètres requis, puis cliquez sur Next.
                      Si vous ne connaissez pas les paramètres de connexion, contactez votre
                      administrateur de base de données (DBA).




                   8. Dans la fenêtre suivante, cliquez sur l'option Yes, perform a test pour vérifier
                      votre connexion.




28 Manuel pour la base de données Oracle
Configuration de Net8 Client pour Windows et UNIX




9.   Si la connexion...    procédez comme suit :

     réussit               Cliquez sur Next.




     échoue et que         • Vérifiez que votre serveur fonctionne.
     vous recevez un       • Cliquez sur Précédent et vérifiez de nouveau vos
     message d'erreur        paramètres.
                           • Cliquez sur le bouton Changer de connexion et
                             saisissez les paramètres de connexion corrects.




10. Saisissez un nom de service dans la zone New Service Name afin de créer un
    nouveau nom de service, puis cliquez sur Next.
    Vous pouvez saisir le nom de votre choix pour identifier la base de données à
    laquelle il faut accéder. Lorsque vous créerez votre connexion, vous saisirez ce
    nom de service dans la zone Base de données des paramètres de connexion.




                                          Manuel pour la base de données Oracle 29
Chapitre 2 Configuration du middleware Oracle




                   11. Cliquez sur Next jusqu'à ce que vous reveniez à la première fenêtre puis
                       cliquez sur End pour enregistrer votre configuration et fermer l'outil Oracle
                       Net8 Configuration Assistant.

                   12. Si vous êtes dans un environnement de déploiement, copiez les fichiers de
                       configuration tsnames.ora et sqlnet.ora définis (situés dans
                       Oracle_HomeNet80Admin), contenant à présent votre nouvelle définition
                       de nom de service, sur chaque PC client.
                       Ceci permet de garantir que les fichiers de configuration sont identiques sur
                       chaque machine et, par conséquent, que les utilisateurs peuvent utiliser le
                       même nom de service pour créer leur connexion. Sinon, vous devrez recourir
                       à l'outil Oracle Net8 Configuration Assistant sur chaque machine, au risque de
                       commettre des erreurs.



Configuration de SQL*Net 2.3.4 sous Windows
                   Si votre serveur en cours est Oracle 7.3.4, sachez que SQL*Net 2.3.4 est le nom du
                   middleware correspondant à ce serveur. A nouveau, vous devez installer le
                   middleware sur chaque PC client et le configurer avant de créer une connexion.
                   Après avoir installé SQL*Net 2.3, le middleware propose également deux outils
                   de configuration :
                   • SQL*Net Easy Configuration, un outil indiqué si vous possédez un simple
                     réseau distribué avec des noms de services et des alias pour les adresses de
                     bases de données dont les définitions changent épisodiquement,
                   • Oracle Network Manager, un outil visant à simplifier l'installation et
                     l'administration d'un réseau informatique mondial.
                   La présente documentation ne comporte qu'une section sur le mode de
                   configuration de SQL*Net Easy Configuration. Pour en savoir plus sur la
                   procédure visant à configurer Oracle Network Manager, reportez-vous à votre
                   documentation Oracle.




30 Manuel pour la base de données Oracle
Configuration de SQL*Net 2.3.4 sous Windows




Configuration de SQL*Net 2.3.4 à l'aide de SQL*Net Easy
Configuration
            L'outil SQL*Net Easy Configuration permet de définir des alias de base de
            données (ou noms de services), qui représentent les alias utilisés pour identifier
            les données auxquelles l'utilisateur veut accéder, ainsi que les informations
            nécessaires à l'accès aux données. Les utilisateurs ont ensuite recours à ces noms
            de bases de données pour créer une connexion.
            Pour configurer SQL*Net 2.3.4 à l'aide de SQL*Net Easy Configuration, procédez
            comme suit :

            1. Cliquez sur Démarrer, sélectionnez Programmes, puis le dossier Oracle for
               Windows et cliquez ensuite sur SQL*Net Easy Configuration.
               La boîte de dialogue SQL*Net Easy Configuration apparaît.




            2. Cliquez sur Add Database Alias puis sur OK.




                                                     Manuel pour la base de données Oracle 31
Chapitre 2 Configuration du middleware Oracle




                   3. Dans la boîte de dialogue Choose Database Alias, tapez un alias de base de
                      données (ou nom de service) dans la zone Database Alias pour créer un nouvel
                      alias de base de données, puis cliquez sur OK.
                      Vous pouvez saisir le nom de votre choix pour identifier la base de données à
                      laquelle il faut accéder. Lorsque vous créerez votre connexion, vous saisirez
                      cet alias de base de données dans la zone Base de données des paramètres de
                      connexion.




                   4. Dans la boîte de dialogue Choose Protocol, sélectionnez votre protocole
                      réseau et cliquez sur OK.




32 Manuel pour la base de données Oracle
Configuration de SQL*Net 2.3.4 sous Windows




5. Dans la boîte de dialogue correspondant au protocole choisi (dans notre
   exemple, TCP/IP), saisissez les informations nécessaires dans la première
   zone, puis tapez l'identificateur système (SID) de la base de données à laquelle
   vous souhaitez vous connecter et cliquez ensuite sur OK.
   Par défaut, la valeur du SID est ORCL.




6. Dans la boîte de dialogue Confirm Adding Database Alias, cliquez sur Oui
   pour accepter l'ajout.




                                         Manuel pour la base de données Oracle 33
Chapitre 2 Configuration du middleware Oracle




                        La boîte de dialogue SQL*Net Easy Configuration apparaît de nouveau.




                   7.    Si vous...                        cliquez sur...

                         recréer un nom de service         l'option Add Database Alias et suivez la
                                                           procédure.

                         avez terminé                      l'option Exit SQL*Net Easy
                                                           Configuration puis sur OK.

                   8. Si vous êtes dans un environnement de déploiement, copiez les fichiers de
                      configuration tsnames.ora et sqlnet.ora définis (situés dans
                      Oracle_HomeNet80Admin), contenant à présent votre nouvelle définition
                      de nom de service, sur chaque PC client.
                      Ceci permet de garantir que les fichiers de configuration sont identiques sur
                      chaque PC et, par conséquent, que les utilisateurs peuvent utiliser le même
                      alias de base données pour créer leur connexion. A défaut, vous devrez
                      recourir à l'outil SQL*Net Easy Configuration sur chaque PC, au risque de
                      commettre des erreurs.




34 Manuel pour la base de données Oracle
Configuration de SQL*Net 2.3.4 sous Windows




Test d'une connexion définie
            L'outil SQL*Net Easy Configuration ne vous permet pas de tester vos connexions
            définies. Pour ce faire, vous devez utiliser SQL*Plus.
            Pour tester vos connexions, procédez comme suit :

            1. Cliquez sur Démarrer, sélectionnez Programmes, puis le dossier Oracle for
               Windows et cliquez ensuite sur SQL Plus 3.3.
               La boîte de dialogue Ouverture de session apparaît.




                                                                                 Nom de service




            2. Tapez un nom d'utilisateur et un mot de passe valides dans les zones Nom
               utilisateur et Mot de passe, puis le nom de service ou l'alias de base de données
               dans la zone Chaîne centrale.
               Dans notre exemple, notre chaîne hôte est Exemple.

            3. Cliquez sur OK.
               Si vous parvenez à vous connecter à votre base de données, la fenêtre Oracle
               SQL*Plus apparaît en affichant une invite SQL>.




            4. Tapez EXIT pour quitter SQL*Plus.



                                                      Manuel pour la base de données Oracle 35
Chapitre 2 Configuration du middleware Oracle




Configuration de Net8 sur UNIX à l'aide de la ligne
de commandes
                   Pour configurer Net8 sous UNIX à l'aide de la ligne de commandes, vous devez :
                   • définir les variables d'environnement ORACLE_HOME,
                     LD_LIBRARY_PATH, LIBPATH ou SHLIB_PATH, en fonction de la plate-
                     forme. Reportez-vous à la section "Configuration des variables
                     d'environnement UNIX" page 22 pour des détails supplémentaires sur la
                     définition de variables d'environnement.
                   • accéder au fichier tnsnames.ora pour y ajouter des données de configuration
                     à l'aide d'un éditeur de texte, tel que vi editor.
                   Vous devez configurer Net8 sur le serveur WEBINTELLIGENCE pour déclarer le
                   nom de service Oracle (ou alias de base de données) permettant de se connecter
                   à un SGBDR.

Configuration du fichier tnsnames.ora
                   Tnsnames.ora est le fichier de configuration local. Il est stocké dans le
                   répertoire $ORACLE_HOME/network/admin et contient les noms de services
                   permettant d'accéder au SGBDR. Le fichier tnsnames.ora identifie le protocole
                   réseau utilisé ainsi que le serveur de destination où sont stockées les données.
                   Ce fichier doit contenir :
                   • le nom du service,
                   • le nom du protocole, défini par la variable PROTOCOL,
                   • les paramètres de la variable PROTOCOL, qui dépendent du protocole utilisé,
                   • l'identificateur système (SID) de la base de données à laquelle vous souhaitez
                     vous connecter.
                   Le nom de service comprend deux éléments : le nom du service et le nom du
                   domaine.




36 Manuel pour la base de données Oracle
Configuration de Net8 sur UNIX à l'aide de la ligne de commandes




                      Exemple d'un fichier tnsnames.ora pour TCP/IP




          Nom de service

                Protocole

  Paramètres du protocole

SID de la base de données



                      Pour configurer un nom de service sous Net8 for UNIX :

                      1. Ouvrez le fichier tnsnames.ora à l'aide d'un éditeur de texte, par exemple,
                         vi editor.

                      2. Faites défiler le fichier jusqu'en bas et saisissez un nom de service ainsi qu'un
                         nom de domaine suivis du signe égal (=).
                         Vous pouvez saisir le nom de service de votre choix pour identifier la base de
                         données à laquelle il faut accéder. Lorsque vous créerez votre connexion, vous
                         saisirez ce nom de service dans la zone Base de données des paramètres de
                         connexion.
                            EXAMPLE.WORLD =

                      3. Saisissez une parenthèse et le nom de variable DESCRIPTION suivis du signe
                         égal (=).
                             (DESCRIPTION =

                      4. Saisissez une parenthèse et le nom de variable ADDRESS suivis du signe égal
                         (=).
                             (DESCRIPTION =
                              (ADDRESS =




                                                                Manuel pour la base de données Oracle 37
Chapitre 2 Configuration du middleware Oracle




                   5. Entrez le protocole dans la variable PROTOCOL ainsi que les paramètres
                      nécessaires pour le protocole choisi, comme indiqué ci-dessous.
                      Si vous ne connaissez pas les paramètres de connexion, contactez votre
                      administrateur de base de données (DBA).
                       (DESCRIPTION =
                        (ADDRESS = (PROTOCOL = TCP)(HOST = Finance)(PORT = 1521))

                   6. Entrez le SID de la base de données à laquelle vous souhaitez vous connecter,
                      puis fermez la parenthèse de la variable DESCRIPTION, comme indiqué ci-
                      dessous.




                   7. Enregistrez les modifications apportées au fichier tnsnames.ora.

Test d'une connexion définie
                   Pour ce faire, vous devez utiliser SQL*Plus.
                   Pour appeler SQL*Plus :

                   1. Saisissez l'emplacement de SQL*Plus ainsi que la commande sqlplus suivis
                      du nom d'utilisateur de base de données, du mot de passe et du nom de
                      service, comme indiqué ci-dessous.
                      $ORACLE_HOME/bin/sqlplus utilisateur/
                      mot_de_passe@nom_service
                      En cas de succès de la connexion à la base de données, l'invite SQL*Plus
                      s'affiche.
                      SQL>
                      Si vous obtenez un message d'erreur, vérifiez les paramètres de connexion.

                   2. Tapez EXIT pour quitter SQL*Plus.




38 Manuel pour la base de données Oracle
Résumé




Résumé
         Ce chapitre vous a permis d'étudier la configuration de votre middleware Oracle
         sous Windows et UNIX. Le chapitre suivant s'attache à la configuration de votre
         driver d’accès aux données.




                                                Manuel pour la base de données Oracle 39
Chapitre 2 Configuration du middleware Oracle




40 Manuel pour la base de données Oracle
Chapitre 3              Création d'une
                          connexion
.................................................................................


                    Dans ce chapitre


                      ❑ Généralités 43

                      ❑ Quand faut-il créer une connexion ? 43
                          Connexions d'accès aux données de l'entreprise 43
                          Connexions de déploiement des produits Business Objects 44

                      ❑ Quels types de connexion peut-on définir ? 45

                      ❑ Création d'une connexion 46
                          Sélection de la couche réseau 46
                          Définition des paramètres de connexion 54
                          Configuration de l'onglet Propriétés étendues 61
                          Configuration de l'onglet Personnalisé 65

                      ❑ Création de connexions sous UNIX 66
                          Vérification du middleware Oracle 66
                          Utilisation de l'utilitaire Wmainkey 70




                                                     Manuel pour la base de données Oracle 41
Chapitre 3 Création d'une connexion




                           ❑ Accès aux connexions d'audit WebIntelligence 74

                           ❑ Utilisation des variables prédéfinies 77
                               Définition d'une restriction sur un objet à l'aide de variables
                               prédéfinies 78
                               Définition d'une condition sur une requête à l'aide de variables
                               prédéfinies 79

                           ❑ Résumé 80




42 Manuel pour la base de données Oracle
Généralités




Généralités
           Ce chapitre aborde les points suivants :
           • Circonstances où il faut créer une connexion
           • Mode de création d'une connexion
           • Mode d'accès aux connexions d'audit WEBINTELLIGENCE
           • Utilisation de variables prédéfinies pour accéder à une connexion
           Avant de créer une connexion, commencez par configurer votre middleware. Si
           ce n'est pas encore fait, reportez-vous au chapitre 2 pour en savoir plus.



Quand faut-il créer une connexion ?
           Vous créez une connexion si vous désirez :
           • accéder aux données de l'entreprise,
           • déployer un produit Business Objects.

Connexions d'accès aux données de l'entreprise
           Lorsque vous créez des rapports BUSINESSOBJECTS et WEBINTELLIGENCE, vous
           utilisez des fournisseurs de données pour accéder à vos données d’entreprise.
           Si vous utilisez WEBINTELLIGENCE pour créer des rapports, vous ne pouvez
           utiliser que les univers en tant que fournisseurs de données.
           Parmi les fournisseurs de données disponibles, certains ont besoin d'une
           connexion pour accéder à une base de données relationnelle :
           • univers
           • procédures stockées
           • SQL à la carte.
           Si vous sélectionnez un univers comme fournisseur de données, la connexion à la
           base de données est définie par le designer de cet univers. Notez que si votre
           société déploie produits Business Objects, un superviseur peut modifier la
           connexion définie dès la fin de l'exportation de l'univers vers le référentiel.




                                                      Manuel pour la base de données Oracle 43
Chapitre 3 Création d'une connexion




                   Si vous sélectionnez une procédure stockée comme fournisseur de données, la
                   connexion avec cette procédure est définie par le superviseur.
                   Lorsque vous sélectionnez SQL à la carte comme fournisseur de données, la
                   connexion est définie dans l'Editeur de SQL à la carte de BUSINESSOBJECTS.

Connexions de déploiement des produits Business Objects
                   Pour déployer BUSINESSOBJECTS, vous devez utiliser SUPERVISOR. Ce produit
                   permet de créer un référentiel Business Objects, ensemble de structures de
                   données stockées dans une base de données pour permettre le partage contrôlé et
                   sécurisé de ressources.
                   Le référentiel Business Objects est composé de trois domaines :
                   • le domaine sécurité, qui contient toutes les caractéristiques des autres
                     domaines ainsi que la définition des utilisateurs,
                   • le domaine univers, qui stocke les définitions d'univers exportées par le
                     designer,
                   • le domaine document, qui contient les structures de stockage des documents
                     partagés et d'exécution des tâches en fonction d'une définition horodatée.



                                             Référentiel



                                                      Domaine

                                                  document




                                            Univers             Document

                                           document             document




44 Manuel pour la base de données Oracle
Quels types de connexion peut-on définir ?




Quels types de connexion peut-on définir ?
         Lors de la création d'une connexion, vous devez définir son type. Selon le produit
         Business Objects que vous utilisez pour créer la connexion, vous avez le choix
         entre trois types de connexion :
         • Partagée
            Les connexions partagées peuvent être employées par plusieurs utilisateurs.
            Tous les utilisateurs ayant accès à une connexion de ce type peuvent donc
            l'employer et la modifier.
         • Personnelle
            Les connexions personnelles appartiennent à leur créateur. Les autres
            utilisateurs ne peuvent pas les employer ou les modifier.
         • Sécurisée
            Les connexions sécurisées servent à centraliser et à contrôler l'accès aux
            données sensibles ou confidentielles. Ces connexions sont stockées dans le
            domaine sécurité du référentiel Business Objects. Ce type n'est disponible que
            si vous déployez produits Business Objects avec SUPERVISOR.
         Vous ne pouvez pas créer ces types de connexions dans tous les produits
         Business Objects. Le tableau suivant indique pour chaque type les modules dans
         lesquels il peut être créé.

          Type de              Produit Business Objects
          connexion

          Partagée             DESIGNER
                               BUSINESSOBJECTS

          Personnelle          DESIGNER
                               BUSINESSOBJECTS

          Sécurisée            SUPERVISOR
                               DESIGNER (uniquement disponible en cas de déploiement
                               avec SUPERVISOR)

         Vous sélectionnez le type de connexion dans l'onglet Identification de la boîte de
         dialogue de connexion. Pour en savoir plus sur la sélection du type de connexion,
         reportez-vous à “Définition des paramètres de connexion”, page 54.




                                                  Manuel pour la base de données Oracle 45
Chapitre 3 Création d'une connexion




Création d'une connexion
                   Pour créer une connexion, procédez comme suit :
                   • Sélectionnez la couche réseau appropriée.
                   • Définissez vos paramètres de connexion.
                   • Choisissez le type de connexion.
                   Une fois la connexion créée, vous pouvez aussi :
                   • définir vos options de connectivité,
                   • modifier les paramètres de configuration de la connectivité.

Sélection de la couche réseau
                   Après avoir installé un driver, vous avez accès à sa couche réseau. Cette dernière
                   permet d'afficher les boîtes de dialogue de connectivité servant à accéder à votre
                   base de données.
                   Les sections suivantes expliquent comment accéder aux couches réseau de
                   chaque produit Business Objects pour créer une connexion.

                   Designer
                   Dans DESIGNER vous créez des connexions en vue :
                   • d'accéder aux données de l'univers,
                   • d'exporter des univers vers le référentiel.


                   Remarque : Pour exporter un univers dans un référentiel, vous devez créer une
                   connexion de type sécurisée.




46 Manuel pour la base de données Oracle
Création d'une connexion




Les procédures suivantes expliquent expliquent comment accéder aux couches
réseau de BUSINESSOBJECTS pour créer une connexion.

 Pour...                 accédez aux couches réseau...

 créer un univers à      en procédant comme suit :
 l'aide de l'assistant   1. Dans l'étape 1, cliquez sur Créer.
 de création d'univers




                         La boîte de dialogue Ajouter une connexion apparaît.




                         2. Cliquez sur la couche Oracle Client, puis sur OK.




                                        Manuel pour la base de données Oracle 47
Chapitre 3 Création d'une connexion




                    Pour...                   accédez aux couches réseau...

                    accéder aux données       en procédant comme suit :
                    de l'univers actif ou     1. Sélectionnez la commande Paramètres du menu
                    créer une connexion       Fichier.
                    en vue d'exporter         2. Dans l'onglet Définition, cliquez sur Nouveau.
                    l'univers actif vers le   La boîte de dialogue Ajouter une connexion apparaît.
                    référentiel




                                              3. Cliquez sur la couche Oracle Client, puis sur OK.




48 Manuel pour la base de données Oracle
Création d'une connexion




Pour...                   accédez aux couches réseau...

accéder aux données       en procédant comme suit :
de l'univers ou créer     1. Sélectionnez la commande Connexions du menu
des connexions en         Outils.
vue d'exporter            La boîte de dialogue Connexions apparaît.
l'univers actif vers le
référentiel




                          2. Cliquez sur Ajouter.
                          La boîte de dialogue Ajouter une connexion apparaît.




                          3. Cliquez sur la couche Oracle Client, puis sur OK.




                                         Manuel pour la base de données Oracle 49
Chapitre 3 Création d'une connexion




                   Produit BusinessObjects
                   Dans BUSINESSOBJECTS vous créez des connexions en vue :
                   • d'ouvrir et d'exécuter des scripts SQL existants,
                   • de créer des scripts SQL.
                   Les procédures suivantes expliquent comment accéder aux couches réseau pour
                   créer une connexion.

                    Pour...                 accédez aux couches réseau...

                    accéder à votre base    en procédant comme suit :
                    de données depuis       1. Dans l'éditeur de SQL à la carte, cliquez sur .
                    l'éditeur de SQL à la   La boîte de dialogue Ajouter une connexion apparaît.
                    carte




                                            2. Cliquez sur la couche Oracle Client, puis sur OK.




50 Manuel pour la base de données Oracle
Création d'une connexion




Supervisor
Dans SUPERVISOR vous créez des connexions en vue :
• de configurer le référentiel Business Objects,
• d'ajouter des domaines de référentiel,
• d'accéder aux procédures stockées,
• d'affecter ou de modifier une connexion avec un univers exporté
• d'utiliser la fonction d'audit de WEBINTELLIGENCE.
Les procédures suivantes expliquent comment accéder aux couches réseau pour
créer une connexion.

 Pour...                 accédez aux couches réseau...

 créer le référentiel    depuis un assistant.
 BUSINESSOBJECTS ou      Par exemple, si vous créez le référentiel
 y ajouter des           BUSINESSOBJECTS :
 domaines                1. Dans l'étape 3, cliquez sur la liste déroulante des
                         couches réseau et choisissez Oracle Client.
                         2. Cliquez sur Définir.




                                        Manuel pour la base de données Oracle 51
Chapitre 3 Création d'une connexion




                    Pour...                accédez aux couches réseau...

                    créer une nouvelle     en procédant comme suit :
                    connexion destinée à   1. Cliquez sur l'onglet Univers du volet Ressource.
                    un univers exporté     2. Double-cliquez sur l'univers exporté.
                                           3. Dans l'onglet Définition, cliquez sur Nouveau.
                                           La boîte de dialogue Ajouter une connexion apparaît.




                                           4. Cliquez sur la couche Oracle Client, puis sur OK.




52 Manuel pour la base de données Oracle
Création d'une connexion




Pour...               accédez aux couches réseau...

accéder à une         en procédant comme suit :
procédure stockée,    1. Sélectionnez la commande Connexions du menu
créer de nouvelles    Outils.
connexions pour des   La boîte de dialogue Connexions apparaît.
univers exportés ou
créer de nouvelles
connexions pour la
fonction d'audit de
WEBINTELLIGENCE




                      2. Cliquez sur Ajouter.
                      La boîte de dialogue Ajouter une connexion apparaît.




                      3. Cliquez sur la couche Oracle Client, puis sur OK.




                                     Manuel pour la base de données Oracle 53
Chapitre 3 Création d'une connexion




Définition des paramètres de connexion
                     Dans la section précédente, nous avons appris à accéder à votre couche réseau et
                     afficher vos boîtes de dialogue de connectivité. Nous allons à présent voir
                     comment définir vos paramètres de connexion, afin de pouvoir accéder à votre
                     serveur Oracle.


                     Remarque : Vous pouvez également accéder à votre base de données à l’aide
                     votre identification Business Objects. Cette méthode est recommandée pour des
                     raisons de sécurité. Pour des informations supplémentaires, voir “Connexion à
                     l'aide de l'identification Business Objects”, page 56 de ce chapitre.


                     Connexion à l’aide de l’identification d’accès à la base de
                     données
                     Chaque produit Business Objects affiche d'abord par défaut l'onglet
                     Identification, quelle que soit la méthode d'accès à la couche réseau utilisée. Cet
                     onglet permet d'entrer les paramètres de connexion avec votre serveur.
 Affiche le nom de
 la couche réseau



                                                                             Liste déroulante affichant le nom
                                                                             des bases de données supportées




Nom du service ou                                                             Liste déroulante
    alias de base                                                             affichant les types de
     de données                                                               connexion supportés.
                                                                              Le contenu de cette liste
                                                                              diffère pour chaque
                                                                              produit BusinessObjects.


                     Pour définir une connexion à l'aide de l'identification à la base de données,
                     procédez comme suit :

                     1. Saisissez le nom de la connexion dans la zone de saisie Nom.

                     2. Cliquez sur la liste déroulante Moteur SGBDR, puis sélectionnez la version de
                        serveur Oracle installée sur votre site.

                     3. Tapez vos nom d'utilisateur et mot de passe dans les zones correspondantes.

54 Manuel pour la base de données Oracle
Création d'une connexion




4. Dans la zone Source de données, tapez le nom du service (ou l'alias de base de
   données) défini pour accéder à votre serveur.
   Si vous n'avez pas défini de nom de service, créez-en un en vous reportant au
   chapitre 2.

5. Cliquez sur le bouton Tester pour vérifier que la connexion avec le serveur
   fonctionne.

6.   Si la connexion...   cliquez sur...                       puis sur...

     réussit              le bouton Détails pour afficher      cliquez sur la liste
                          le nom du serveur de base de         déroulante
                          données auquel vous êtes             Connexion, puis
                          connecté et celui des fichiers de    sélectionnez le
                          configuration du produit             type de
                          Business Objects en cours            connexion.
                          d'utilisation.




     échoue et que        le bouton Détails pour afficher      Contactez votre
     vous recevez un      le message d'erreur de votre         administrateur de
     message d'erreur     middleware ou du serveur de          base de données.
                          base de données, ainsi que les
                          fichiers de configuration du
                          produit Business Objects
                          actuellement utilisés.




                                           Manuel pour la base de données Oracle 55
Chapitre 3 Création d'une connexion




                   A ce stade de la définition de la connexion, vous pouvez :
                   • cliquer sur l'onglet Propriétés étendues pour remplacer les options de
                     configuration les plus courantes ;
                   • cliquer sur l'onglet Personnalisé pour remplacer des options de connectivité
                     supplémentaires,
                   • cliquer sur OK pour fermer la boîte de dialogue et enregistrer la connexion
                     ayant été définie.
                     Une fois votre connexion créée, celle-ci est enregistrée dans le fichier associé
                     au type de connexion.


                   Remarques : Une fois que votre connexion est enregistrée dans un produit
                   Business Objects, vous pouvez modifier tous ses paramètres à l'exception de son
                   type. Pour définir une connexion ayant les mêmes paramètres mais un autre type,
                   vous devrez la recréer complètement.

                   Lorsque vous déployez WEBINTELLIGENCE sous UNIX, vous pouvez avoir besoin
                   de créer vos connexions directement sur la plate-forme UNIX. Pour plus
                   d’informations, voir la section "Création de connexions sous UNIX", page 66.


                   Connexion à l'aide de l'identification Business Objects
                   Vous pouvez utiliser une identification Business Objects pour accéder à votre
                   base de données. L’identification Business Objects doit être identique à celle
                   utilisée pour la base de données. Ceci permet d’accroître la sécurité d’une
                   connexion, car l’identité d’un utilisateur est vérifiée en tant qu’utilisateur
                   Business Objects lorsqu’il se connecte au référentiel avant de se connecter à la
                   base de données.
                   Création d’un utilisateur et modification de la connexion
                   Vous devez avoir les droits de Superviseur dans SUPERVISOR pour créer une
                   identification Business Objects.
                   Vous devez d’abord créer un nouvel utilisateur dans SUPERVISOR. Vous affectez
                   ensuite à cet utilisateur une identification Business Objects identique à celle
                   permettant d’accéder à leur base de données (mêmes nom d’utilisateur et mot de
                   passe). Dans le produit Business Objects approprié, vous modifiez ensuite les
                   paramètres de connexion afin que Business Objects indique l’identification de
                   l’utilisateur à la base de données, en ignorant les champs Nom d’utilisateur et
                   Mot de passe de l’onglet Identification (désactivés).




56 Manuel pour la base de données Oracle
Création d'une connexion




Pour des informations supplémentaires sur la création d’utilisateur Business
Objects et sur les questions concernant la sécurité, reportez-vous au Manuel du
superviseur.
Pour créer un utilisateur et définir une identification Business Objects permettant
d’accéder à votre base de données, procédez comme suit :

1. Démarrez SUPERVISOR.

2. Dans le menu Utilisateur, sélectionnez Nouveau et Utilisateur.
   Le nouvel utilisateur apparaît dans le panneau Utilisateur.

3. Saisissez votre nom d'utilisateur et appuyez sur la touche Entrée.
   L’utilisateur a maintenant le même nom que votre nom d’utilisateur
   d’identification à la base de données.

4. Sélectionnez la commande Propriétés du menu Utilisateur.
   La boîte de dialogue Propriétés de l'utilisateur apparaît.

5. Dans la zone Mot de passe, entrez le mot de passe permettant d'accéder à la
   base de données.
   Il s’agit également de votre mot de passe vous permettant d’accéder au
   référentiel. Assurez-vous que le mot de passe et le nom d’utilisateur
   correspondent à ceux utilisés pour accéder à la base de données.




                                         Manuel pour la base de données Oracle 57
Chapitre 3 Création d'une connexion




                   6. Dans la zone Confirmation du mot de passe, confirmez le mot de passe et
                      cliquez sur OK.




                      Vous revenez dans la fenêtre principale de SUPERVISOR.
                      Si vous voulez utuliser la nouvelle identification pour DESIGNER ou
                      SUPERVISOR,vous devez activer les droits appropriés pour le nouvel
                      utilisateur. Pour des informations supplémentaires, reportez-vous au Manuel
                      du superviseur.

                   7. Dans le menu Fichier, sélectionnez Quitter.

                   8. Démarrez l'application à partir de laquelle vous voulez utiliser une
                      identification BUSINESSOBJECTS pour accéder à votre base de données.




58 Manuel pour la base de données Oracle
Création d'une connexion




9. Dans la boîte de dialogue Identification, saisissez le nom d'utilisateur et le mot
   de passe du nouvel utilisateur, puis cliquez sur OK.




10. Affichez la boîte de dialogue des connectivités de DESIGNER ou SUPERVISOR
    ou
    Afficher l’Editeur de SQL à la carte de BUSINESSOBJECTS.
    Selon le produit Business Objects, vous pouvez procéder comme suit :
    • dans DESIGNER ou SUPERVISOR, sélectionnez Connexions dans le menu
       Outils.
    • dans BUSINESSOBJECTS, dans l’Assistant de création de rapports, fenêtre
       Mode d’accès aux données, sélectionnez SQL à la carte et cliquez sur Fin.

11. Sélectionnez le nom de la connexion dans les connexions disponibles. Selon le
    produit Business Objects, vous pouvez procéder comme suit :
    • dans DESIGNER ou SUPERVISOR, sélectionnez le nom d’une connexion à
       partir de la liste des connexions disponibles.
    • dans BUSINESSOBJECTS, sélectionnez le nom d’une connexion dans la liste
       déroulante Connexion.

12. Cliquez sur le bouton Editer. Dans l’Editeur de SQL à la carte, ce bouton
    apparaît à droite de la liste déroulante Connexion et s’appelle Editer la
    connexion.
    La boîte de dialogue de la couche réseau ouvre l’onglet Identification.




                                          Manuel pour la base de données Oracle 59
Chapitre 3 Création d'une connexion




                   13. Cliquez sur l'option Utiliser le nom d’utilisateur et le mot de passe BO.




                   14. Cliquez sur OK.
                       Vous fermez la boîte de dialogue et la connexion est enregistrée.




60 Manuel pour la base de données Oracle
Création d'une connexion




Configuration de l'onglet Propriétés étendues
            Après avoir défini les paramètres de connexion, utilisez l'onglet Propriétés
            étendues pour remplacer les options de configuration courantes qui suivent :
            • définition de la durée d'une connexion,
            • passage du mode synchrone au mode asynchrone ou inversement,
            • définition de la réaction des produits Business Objects lorsque des ressources
              de base de données ne sont pas disponibles,
            • autorisation éventuelle de la réception par les utilisateurs d'un "coût estimé"
              en provenance du serveur,
            • définition de la taille de l'Array fetch.




            Pour définir des options de connectivité supplémentaires, cliquez sur l'onglet
            Personnalisé.




                                                      Manuel pour la base de données Oracle 61
Chapitre 3 Création d'une connexion




                   Propriétés de la connexion
                   Cette zone permet de définir la durée d'une connexion :

                    Pour que la connexion définie...    cliquez sur...

                    reste active pendant toute la       Conserver la connexion active pendant toute la
                    session du module et se termine     durée de la session.
                    lorsque l'utilisateur quitte
                    l'application

                    reste active pendant n minutes      Conserver la connexion active pendant, puis
                    après qu'un produit cesse de        saisissez une valeur.
                    l'utiliser                          Ceci est l'option par défaut.

                    soit immédiatement désactivée       Déconnecter après chaque transaction.
                    dès qu'un produit a fini de
                    l'utiliser

                   Mode de connexion
                   Cette zone détermine les modalités de l’annulation des requêtes par les
                   utilisateurs :

                    Si vous sélectionnez...   les utilisateurs soumettant des requêtes au serveur...

                    l'option Asynchrone       reprennent immédiatement le contrôle et peuvent
                                              annuler leurs requêtes (à l'aide de la touche Echap)
                                              pendant les phases d'analyse et de rapatriement.

                    l'option Synchrone        peuvent annuler leurs requêtes (à l'aide de la touche
                                              Echap) durant la phase de rapatriement
                                              uniquement.
                                              Ceci est l'option par défaut.


                   Remarque : Evitez de sélectionner l’option Asynchrone lorsque vous créez une
                   connexion pour un univers accessible à partir de WEBINTELLIGENCE.




62 Manuel pour la base de données Oracle
Création d'une connexion




Ressources verrouillées
Cette zone permet de définir la réaction des produits Business Objects lorsqu'une
ressource est verrouillée sur le serveur de base de données :

 Pour qu'une connexion...              cliquez sur...

 soit interrompue et signale le        Envoyer un message d'erreur et interrompre.
 verrouillage de la ressource à        Ceci est l'option par défaut.
 l'utilisateur

 demeure active et fasse attendre      Attendre la libération des ressources.
 les utilisateurs jusqu'au
 déverrouillage de la ressource

Activer Coût estimé
Cette case à cocher vous permet d'indiquer si l'utilisateur pourra recevoir du
serveur une estimation de la durée requise pour exécuter la requête qu'il désire
soumettre. Sur la base de cette estimation, ils peuvent alors décider d'exécuter la
requête immédiatement ou de reporter cette opération.:

 Si vous...                    procédez comme suit :

 souhaitez que vos             Activez la case à cocher Activer Coût estimé.
 utilisateurs sachent le       Dans DESIGNER, le designer définit le délai (en
 temps nécessaire à            minutes) au terme duquel un message avertira
 l'exécution d'une requête     l'utilisateur que l'exécution de sa requête prendra
                               n minutes.

 ne désirez pas que vos        N'activez pas la case à cocherActiver Coût estimé.
 utilisateurs puissent         Ceci est l'option par défaut.
 connaître à l'avance la
 durée d'exécution d'une
 requête


Remarques : Le coût estimé est basé sur des statistiques stockées, c'est pourquoi,
la première fois qu'un utilisateur exécute une requête, BUSINESSOBJECTS est
incapable d'afficher la durée prévue de l'opération. Bien entendu, lors du
rafraîchissement suivant de la requête, BUSINESSOBJECTS affichera la valeur du
coût estimé.




                                         Manuel pour la base de données Oracle 63
Chapitre 3 Création d'une connexion




                   Un serveur ne peut pas générer un coût estimé, à moins d'avoir été préalablement
                   configuré à cet effet. Pour en savoir plus sur la manière de procéder, reportez-
                   vous à "Génération d'un coût estimé", page 84.

                   Taille de l'Array fetch
                   Cette zone permet d'indiquer le nombre maximal de lignes autorisées par
                   rapatriement, processus consistant à localiser et charger les données depuis le
                   serveur.

                    Si vous           et si...                   alors le produit Business Objects...
                    saisissez...

                    20                votre requête rapatrie     exécute 5 rapatriements pour
                                      100 lignes                 récupérer vos données.

                    1                 --                         désactive l'Array fetch et rapatrie
                                                                 les données ligne par ligne.
                                                                 Notez que cette méthode accroît la
                                                                 sécurité de la récupération de
                                                                 données au détriment des
                                                                 performances.


                   Remarques : Plus la valeur est élevée, plus le rapatriement des lignes est rapide ;
                   cependant, la valeur saisie a aussi un effet direct sur la mémoire système du
                   client.

                   Lorsqu'une requête rapatrie des données de type blob ou texte long, l'array fetch
                   est automatiquement réinitialisé à 1.




64 Manuel pour la base de données Oracle
Création d'une connexion




Configuration de l'onglet Personnalisé
            L'onglet Propriétés étendues vous permet de configurer les options de
            connectivité les plus courantes. Quant à l'onglet Personnalisé, il sert à remplacer
            les options de connectivité supplémentaires. La modification de ces options est
            réservée aux utilisateurs avancés.


            Remarque : Bien que cet onglet autorise la modification des paramètres par
            défaut, évitez de le faire sous peine de risquer de perturber le fonctionnement de
            votre connexion.




            Pour remplacer des options de connectivité dans l'onglet Personnalisé, procédez
            comme suit :

            1. Cliquez sur l'option appropriée.
               La zone Description affiche des détails sur l'option sélectionnée, ainsi que les
               valeurs qu'elle accepte. Pour en savoir plus sur ces options, reportez-vous à
               l'annexe A.

            2. Saisissez une nouvelle valeur dans la zone Valeur, puis cliquez sur Définir.

            3. Répétez éventuellement les étapes 1 et 2 pour modifier la configuration
               d'autres options.

            4. Cliquez sur OK.



                                                     Manuel pour la base de données Oracle 65
Chapitre 3 Création d'une connexion




Création de connexions sous UNIX
                   Si vous déployez un serveur WEBINTELLIGENCE sous UNIX, vous pouvez :
                   • vérifier si votre middleware Oracle est prêt à être utilisé avant d'exécuter
                     WEBINTELLIGENCE
                   • avoir besoin de créer des connexions directement sur votre plate-forme UNIX.
                   Cette section présente ces deux options.

Vérification du middleware Oracle
                   Pour éviter d'avoir des problèmes de connexion avec WEBINTELLIGENCE, vous
                   avez accès à un utilitaire, wchkoracle, qui vérifie si la bibliothèque Oracle
                   libclntsh.ext (l'extension diffère selon la plate-forme UNIX utilisée) est utilisable.
                   Une fois que l'utilitaire a détecté un problème, il peut le réparer. Par défaut, cet
                   utilitaire se trouve sur :
                   /<répertoire_installation_WebIntelligence>/SetUp/
                   Vous pouvez exécuter wchkoracle selon trois méthodes différentes :
                   • mode vérification - l'utilitaire vérifie seulement si WEBINTELLIGENCE peut
                     fonctionner avec Oracle
                   • mode correction - si le test a échoué, l'utilitaire propose différentes solutions
                     correctives
                   • mode forcé - l'utilitaire corrige les problèmes sans vous laisser agir.




66 Manuel pour la base de données Oracle
Création de connexions sous UNIX




Remarques : Cet utilitaire n'est pas exécuté lors de l'installation de
WEBINTELLIGENCE. Par contre, vous pouvez l’exécuter une fois que l'application
est installée pour vérifier votre environnement Oracle.

Lorsque vous lancez WEBINTELLIGENCE, l'application vérifie si les paramètres du
middleware sont toujours valables pour tous les SGBDR installés (c.-à-d. Oracle,
Informix, IBM DB2 et Sybase). Si vous voulez vérifier l'environnement Oracle,
saisissez l'option -oracle :
 /<répertoire_installation_WebIntelligence>/SetUp/wstart -
oracle
Vous poouvez exécuter cet utilitaire avec une configuration NFS. Pour cela,
l’administrateur doit s’assurer que vous disposez d’un accès en écriture aux
répertoires $ORACLE_HOME/lib et <répetoire_install_WebIntelligence>/
Server/WebIntelligence2.5/wqit/lib/ afin d’utiliser l’utilitaire wchkoracle en
mode correction.




                                        Manuel pour la base de données Oracle 67
Chapitre 3 Création d'une connexion




                   Exécution de wchkoracle
                   L'utilitaire wchkoracle est exécuté à partir d'une ligne de commande shell.
                   Lorsque vous l'exécutez, utilisez la syntaxe suivante :
                   wchkoracle [-h] [-s|-v] [-C|-P[-l]|-F[-l]] [-o
                   <oracle_root>] -w <WebIntelligence_root>
                   Le tableau suivant décrit chaque option :

                         Option                                 Description

                    -h                mode aide : affiche une courte description de chaque option.

                    -s                mode silencieux : affiche des messages brefs. Le résultat de la
                                      vérification est affiché à l'aide du statut exit :
                                      0 = la vérification oracle s'est bien déroulée
                                      > 0 = problème lors de la vérification oracle.

                    -v                mode verbose : affiche des messages détaillés lors de la
                                      vérification.

                    -C                mode vérification

                    -P                mode correction

                    -F                mode forcé

                    -l                local : la correction est effectuée uniquement dans le répertoire
                                      racine de WebIntelligence et n’affecte pas les autres
                                      applications accédant aux bibliothèques Oracle.
                                      Remarque : Si vous ne saisissez pas cette option, le mode
                                      correction vous est proposé si vous voulez effectuer la
                                      correction dans un environnement Oracle, alors qu’en mode
                                      forcé, la correction sera effectuée par défaut dans
                                      l’environement Oracle ou dans le répertoire racine de
                                      WebIntelligence si l’utilisateur n’a pas de droits en écriture
                                      dans l’environnement Oracle.

                    -o                Indique le chemin complet vers le répertoire racine Oracle. Si
                                      vous ne saisissez pas l'option, la variable d'environnement
                                      ORACLE_HOME est utilisée si elle existe.

                    -w                Indique le chemin complet vers le répertoire racine
                                      WEBINTELLIGENCE.




68 Manuel pour la base de données Oracle
Création de connexions sous UNIX




Utilisation de wchkoracle en mode vérification
Si vous n'indiquez pas d'option de vérification, par défaut l'utilitaire s'exécute en
mode vérification. Dans ce mode, rien n'est modifié dans l'environnement Oracle
ou WEBINTELLIGENCE.

Utilisation de wchkoracle en mode correction
Dans ce mode, vous pouvez entreprendre des actions correctives sur les
problèmes détectés. Il existe trois catégories d'actions :
• Sécurisé - Les actions n'ont pas d'impact sur l'environnement Oracle existant.
  Par exemple, vous ajoutez un lien symbolique dans l'environnement Oracle.
• Potentiellement risqué - Les actions entreprises n'ont pas d'impact sur
  l'environnement Oracle ; toutefois, ces actions n'empêchent pas l'exécution
  d'Oracle. Par exemple, vous régénérez la bibliothèque partagée.
• Risqué - C'est la catégorie la plus dangereuse car vous mettez en danger la
  compatibilité avec Oracle.
Pour chaque catégorie, vous recevez un message d'avertissement avant
d'effectuer les actions correctives. Si vous refusez, les actions seront effectuées
dans l'environnement WEBINTELLIGENCE.
Par exemple :
Your Oracle installation must be updated.
The Oracle library must be regenerated.
This modification is potentially Unsafe.
Do you accept to modify your Oracle installation ? y/n [n]
Dans ce cas, l'application a détecté que vous devez régénérer la bibliothèque
partagée. Si vous saisissez y, la bibliothèque est régénérée dans :
ORACLE_HOME/lib
Si vous conservez la valeur par défaut (c.-à-d. n), la bibliothèque est régénérée
dans :
<webi_root>/Server/WebIntelligence2.6/wiqt/lib


Remarque : Il est recommandé d’utiliser cette option (c.-à-d. la bibliothèque
régénérée dans le répertoire WebIntelligence 2.6) lorsque l’installation du
middleware Oracle est partagée avec une autre application.




                                          Manuel pour la base de données Oracle 69
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr
Oracle fr

Contenu connexe

Tendances

Performances d’un système virtualisé avec v mware esxi
Performances d’un système virtualisé avec v mware esxiPerformances d’un système virtualisé avec v mware esxi
Performances d’un système virtualisé avec v mware esxi
privateperso
 
Guide bonnes pratiques Web V2
Guide bonnes pratiques Web V2Guide bonnes pratiques Web V2
Guide bonnes pratiques Web V2
essid_aymen
 
Architectures logicielles et materielles
Architectures logicielles et materiellesArchitectures logicielles et materielles
Architectures logicielles et materielles
Adnane Farid
 
Les bases fondamentales du langage transact sql
Les bases fondamentales du langage transact sqlLes bases fondamentales du langage transact sql
Les bases fondamentales du langage transact sql
Zineb Meryem
 

Tendances (20)

464494 administrez-vos-bases-de-donnees-avec-mysql
464494 administrez-vos-bases-de-donnees-avec-mysql464494 administrez-vos-bases-de-donnees-avec-mysql
464494 administrez-vos-bases-de-donnees-avec-mysql
 
14668 concevez-votre-site-web-avec-php-et-mysql
14668 concevez-votre-site-web-avec-php-et-mysql14668 concevez-votre-site-web-avec-php-et-mysql
14668 concevez-votre-site-web-avec-php-et-mysql
 
Concevez votre-site-web-avec-php-et-mysql
Concevez votre-site-web-avec-php-et-mysqlConcevez votre-site-web-avec-php-et-mysql
Concevez votre-site-web-avec-php-et-mysql
 
ZFS et BTRFS
ZFS et BTRFSZFS et BTRFS
ZFS et BTRFS
 
Administration des base de donnees sous oracle 10g
Administration des base de donnees sous oracle 10g Administration des base de donnees sous oracle 10g
Administration des base de donnees sous oracle 10g
 
Performances d’un système virtualisé avec v mware esxi
Performances d’un système virtualisé avec v mware esxiPerformances d’un système virtualisé avec v mware esxi
Performances d’un système virtualisé avec v mware esxi
 
Guide bonnes pratiques Web V2
Guide bonnes pratiques Web V2Guide bonnes pratiques Web V2
Guide bonnes pratiques Web V2
 
Architectures logicielles et materielles
Architectures logicielles et materiellesArchitectures logicielles et materielles
Architectures logicielles et materielles
 
Les bases fondamentales du langage transact sql
Les bases fondamentales du langage transact sqlLes bases fondamentales du langage transact sql
Les bases fondamentales du langage transact sql
 
Lavorare con java 6
Lavorare con java 6Lavorare con java 6
Lavorare con java 6
 
Tutoriel : Apprendre à configurer et gérer un serveur Web sous Windows Server...
Tutoriel : Apprendre à configurer et gérer un serveur Web sous Windows Server...Tutoriel : Apprendre à configurer et gérer un serveur Web sous Windows Server...
Tutoriel : Apprendre à configurer et gérer un serveur Web sous Windows Server...
 
Tp sgbd gsi
Tp sgbd gsiTp sgbd gsi
Tp sgbd gsi
 
Complet
CompletComplet
Complet
 
Ibm spectrum archive enterprise edition
Ibm spectrum archive enterprise editionIbm spectrum archive enterprise edition
Ibm spectrum archive enterprise edition
 
Mise en place d'une infrastructure VDI de A à Z
Mise en place d'une infrastructure VDI de A à ZMise en place d'une infrastructure VDI de A à Z
Mise en place d'une infrastructure VDI de A à Z
 
Lfs 7.4-fr
Lfs 7.4-frLfs 7.4-fr
Lfs 7.4-fr
 
VAX
VAXVAX
VAX
 
The Ring programming language version 1.4.1 book - Part 1 of 31
The Ring programming language version 1.4.1 book - Part 1 of 31The Ring programming language version 1.4.1 book - Part 1 of 31
The Ring programming language version 1.4.1 book - Part 1 of 31
 
Dej 1 30
Dej 1 30Dej 1 30
Dej 1 30
 
Manuel ciel compta
Manuel ciel comptaManuel ciel compta
Manuel ciel compta
 

En vedette (9)

JavaEE and RESTful development - WSO2 Colombo Meetup
JavaEE and RESTful development - WSO2 Colombo Meetup JavaEE and RESTful development - WSO2 Colombo Meetup
JavaEE and RESTful development - WSO2 Colombo Meetup
 
Ejb 3
Ejb 3Ejb 3
Ejb 3
 
#6 Outils De Developpement
#6 Outils De Developpement#6 Outils De Developpement
#6 Outils De Developpement
 
Building RESTfull Data Services with WebAPI
Building RESTfull Data Services with WebAPIBuilding RESTfull Data Services with WebAPI
Building RESTfull Data Services with WebAPI
 
Ejb
Ejb Ejb
Ejb
 
Ejb3 1-server-setup fr
Ejb3 1-server-setup frEjb3 1-server-setup fr
Ejb3 1-server-setup fr
 
EJB .
EJB .EJB .
EJB .
 
eServices-Tp5: api management
eServices-Tp5: api managementeServices-Tp5: api management
eServices-Tp5: api management
 
Mohamed youssfi support architectures logicielles distribuées basées sue les ...
Mohamed youssfi support architectures logicielles distribuées basées sue les ...Mohamed youssfi support architectures logicielles distribuées basées sue les ...
Mohamed youssfi support architectures logicielles distribuées basées sue les ...
 

Similaire à Oracle fr

Flash as2 components_help
Flash as2 components_helpFlash as2 components_help
Flash as2 components_help
Faiz Morchid
 
Skan it 6.0 user manual french
Skan it 6.0 user manual frenchSkan it 6.0 user manual french
Skan it 6.0 user manual french
Lenin TaMe
 
Hyper-V Cloud Guides de déploiement Module 2
Hyper-V Cloud Guides de déploiement Module 2Hyper-V Cloud Guides de déploiement Module 2
Hyper-V Cloud Guides de déploiement Module 2
Microsoft France
 
Description open erp_v_7
Description open erp_v_7Description open erp_v_7
Description open erp_v_7
Ab Rafaoui
 
Microsoftdynamicscrm2011guideadministrateur 131119023849-phpapp01 (1)
Microsoftdynamicscrm2011guideadministrateur 131119023849-phpapp01 (1)Microsoftdynamicscrm2011guideadministrateur 131119023849-phpapp01 (1)
Microsoftdynamicscrm2011guideadministrateur 131119023849-phpapp01 (1)
Smarthost
 
RapportPFE_IngenieurInformatique_ESPRIT
RapportPFE_IngenieurInformatique_ESPRITRapportPFE_IngenieurInformatique_ESPRIT
RapportPFE_IngenieurInformatique_ESPRIT
Lina Meddeb
 

Similaire à Oracle fr (20)

Flash as2 components_help
Flash as2 components_helpFlash as2 components_help
Flash as2 components_help
 
Skan it 6.0 user manual french
Skan it 6.0 user manual frenchSkan it 6.0 user manual french
Skan it 6.0 user manual french
 
B1
B1B1
B1
 
47750479 cours-c
47750479 cours-c47750479 cours-c
47750479 cours-c
 
X09 00844
X09 00844X09 00844
X09 00844
 
Hyper-V Cloud Guides de déploiement Module 2
Hyper-V Cloud Guides de déploiement Module 2Hyper-V Cloud Guides de déploiement Module 2
Hyper-V Cloud Guides de déploiement Module 2
 
Formation Cours-Complet-JavaScript-2020.pdf
Formation Cours-Complet-JavaScript-2020.pdfFormation Cours-Complet-JavaScript-2020.pdf
Formation Cours-Complet-JavaScript-2020.pdf
 
Les fonctions avancées du système d’exploitation
Les fonctions avancées du système d’exploitationLes fonctions avancées du système d’exploitation
Les fonctions avancées du système d’exploitation
 
« LabVIEW : programmation et applications » ou comment apprendre à utiliser L...
« LabVIEW : programmation et applications » ou comment apprendre à utiliser L...« LabVIEW : programmation et applications » ou comment apprendre à utiliser L...
« LabVIEW : programmation et applications » ou comment apprendre à utiliser L...
 
Xi3 1 whats-new_fr
Xi3 1 whats-new_frXi3 1 whats-new_fr
Xi3 1 whats-new_fr
 
Microsoft Dynamics CRM 2011 - Guide administrateur
Microsoft Dynamics CRM 2011 - Guide administrateurMicrosoft Dynamics CRM 2011 - Guide administrateur
Microsoft Dynamics CRM 2011 - Guide administrateur
 
Description open erp_v_7
Description open erp_v_7Description open erp_v_7
Description open erp_v_7
 
Conception et développement d'une marketplace basée sur l'architecture micros...
Conception et développement d'une marketplace basée sur l'architecture micros...Conception et développement d'une marketplace basée sur l'architecture micros...
Conception et développement d'une marketplace basée sur l'architecture micros...
 
Tutoriel J2EE
Tutoriel J2EETutoriel J2EE
Tutoriel J2EE
 
Microsoftdynamicscrm2011guideadministrateur 131119023849-phpapp01 (1)
Microsoftdynamicscrm2011guideadministrateur 131119023849-phpapp01 (1)Microsoftdynamicscrm2011guideadministrateur 131119023849-phpapp01 (1)
Microsoftdynamicscrm2011guideadministrateur 131119023849-phpapp01 (1)
 
réaliser une plateforme d’automatisation et de génération des rapports de test
réaliser une plateforme d’automatisation et de génération des rapports de testréaliser une plateforme d’automatisation et de génération des rapports de test
réaliser une plateforme d’automatisation et de génération des rapports de test
 
Twido guide de programmation
Twido guide de programmationTwido guide de programmation
Twido guide de programmation
 
Projet de conception et de développement
Projet de conception et de développementProjet de conception et de développement
Projet de conception et de développement
 
Livret java
Livret javaLivret java
Livret java
 
RapportPFE_IngenieurInformatique_ESPRIT
RapportPFE_IngenieurInformatique_ESPRITRapportPFE_IngenieurInformatique_ESPRIT
RapportPFE_IngenieurInformatique_ESPRIT
 

Oracle fr

  • 1. Manuel pour la base de données Oracle Version 5.1 Windows/UNIX®
  • 2. BusinessObjects TM Version 5.1 Manuel pour la base de données Oracle Le logiciel et le présent ouvrage ne peuvent en aucun cas, en tout ou en partie, être copiés, photocopiés, reproduits, traduits, enregistrés ou convertis sur un quelconque support électronique ou mécanique sans l’approbation écrite préalable de Business Objects. Les informations contenues dans le présent manuel peuvent faire l’objet de modifications sans préavis. Si vous relevez dans le présent ouvrage quelque anomalie que ce soit, veuillez en faire part à Business Objects par e-mail : documentation@businessobjects.com. Business Objects décline toute responsabilité quant à d'éventuelles erreurs contenues dans le présent manuel. Copyright © Business Objects 2003. Tous droits réservés. Parties du Copyright © 1996, Microsoft Corporation. Tous droits réservés. Imprimé en France. Propriété industrielle : Le logo Business Objects, WebIntelligence, BusinessQuery et BusinessMiner sont des marques déposées de Business Objects S.A aux Etats-Unis et/ou autres pays. Le slogan de Business Objects, Broadcast Agent, BusinessObjects, Personal Trainer, Rapid Deployment Templates et Set Analyzer sont des marques de Business Objects S.A aux Etats-Unis et/ou autres pays. Microsoft, Windows, Windows NT, Access, Microsoft VBA, le logo Visual Basic les autres noms de produits Microsoft cités dans cet ouvrage sont des marques ou des marques déposées de la société Microsoft Corporation aux Etats-Unis et / ou dans d’autres pays. Oracle est une marque déposée de la société Oracle Corporation. Tous les autres noms de produits Oracle cités dans cet ouvrage sont des marques ou des marques déposées de la société Oracle Corporation. AIX est une marque commerciale déposée de la société International Business Machines (IBM) Corporation aux Etats-Unis et dans d’autres pays. Tous les autres noms de produit IBM cités dans le présent ouvrage sont des marques ou des marques déposées de la société International Business Machines Corporation. Sun, Sun Microsystems, le logo Sun, Solstice et Solaris sont des marques, des marques déposées ou des marques de service de Sun Microsystems aux Etats-Unis et dans d’autres pays. Toutes les marques SPARC sont utilisées sous licence et sont des marques ou des marques déposées de SPARC International, Inc. aux Etats-Unis et dans d’autres pays. Les produits portant les marques SPARC sont fondés sur une architecture développée par Sun Microsystems, Inc. HP-UX est une marque déposée de Hewlett-Packard Company aux Etats-Unis et dans d’autres pays. Tous les autres noms de produit Hewlett- Packard cités dans le présent ouvrage sont des marques ou des marques déposées Hewlett-Packard Company. UNIX est une marque déposée de The Open Group. Tous les autres noms de produits et de sociétés cités dans cet ouvrage sont des marques déposées de leurs propriétaires respectifs. Brevets américains nos 5 555 403 et 6 247 008 Référence du manuel : 320-50-510-02 Edition : 9
  • 3. Table des matières Préface Contenu de la documentation ....................................................................................vi A propos de ce manuel ................................................................................................xi Chapitre 1 Introduction 13 Généralités .................................................................................................................... 14 Concepts de connectivité à la base de données ...................................................... 14 Résumé .......................................................................................................................... 18 Chapitre 2 Configuration du middleware Oracle 19 Généralités .................................................................................................................... 20 Configuration de Net8 Client pour Windows et UNIX ......................................... 22 Configuration de SQL*Net 2.3.4 sous Windows .................................................... 30 Configuration de Net8 sur UNIX à l'aide de la ligne de commandes ............................................................................................................. 36 Résumé .......................................................................................................................... 39 Chapitre 3 Création d'une connexion 41 Généralités .................................................................................................................... 43 Quand faut-il créer une connexion ? ........................................................................ 43 Quels types de connexion peut-on définir ? ............................................................ 45 Création d'une connexion .......................................................................................... 46 Création de connexions sous UNIX .......................................................................... 66 Accès aux connexions d'audit WebIntelligence ...................................................... 74 Utilisation des variables prédéfinies ........................................................................ 77 Résumé .......................................................................................................................... 80 Manuel pour la base de données Oracle iii
  • 4. Table des matières Chapitre 4 Configuration du serveur Oracle 81 Généralités ....................................................................................................................82 Accès aux procédures stockées ..................................................................................82 Génération d'un coût estimé ......................................................................................84 Résumé ..........................................................................................................................85 Chapitre 5 Configuration des fichiers Access Pack 87 Généralités ....................................................................................................................88 Configuration du fichier Oracle.sql ..........................................................................89 Configuration du fichier Oraupg.sql ........................................................................91 Configuration du fichier Ora7fr.prm ........................................................................93 Configuration du fichier Oracle.sbo .........................................................................99 Configuration d'un fichier stratégie externe ..........................................................100 Structure du fichier Driverfr.sbo .............................................................................103 Annexe A Conversion de types des données ...........................................................................108 Annexe B. Paramètres Index iv Manuel pour la base de données Oracle
  • 5. Préface ................................................................................. Dans cette préface ❑ Contenu de la documentation vi Un service de documentation sur le Web vi Multimédia vii Manuels en ligne viii Aide en ligne x Pour en savoir plus x ❑ A propos de ce manuel xi Public concerné xi Conventions relatives au présent manuel xi Manuel pour la base de données Oracle v
  • 6. Préface Contenu de la documentation La documentation Business Objects continue de présenter des informations complètes et à jour sur les produits. Elle ne présente pas seulement les caractéristiques des produits, mais regroupe des astuces, des exemples et des instructions pour la résolution des incidents. La documentation Business Objects est disponible, au choix, dans plusieurs formats, notamment : aide en ligne Windows, HTML, Acrobat PDF, papier et multimédia. En outre, vous pouvez y accéder facilement à tout moment, à partir du produit avec lequel vous travaillez. La documentation a été conçue pour répondre à vos besoins et dans un souci de rapidité et de facilité de la recherche. Il suffit d'un clic de souris pour obtenir toutes les informations dont vous avez besoin. Les sections suivantes présentent les caractéristiques principales de notre documentation. Un service de documentation sur le Web A partir du menu Aide de tous nos produits, vous pouvez sélectionnez la commande Astuces, qui vous permet de vous permet d'accéder au service de documentation de Business Objects sur Internet. A partir de là, vous pouvez découvrir les nouveautés en matière de mises à jour, astuces, exemples ou résolution des incidents. Vous pouvez également accéder à ce service en saisissant l'URL suivante dans votre navigateur : http://www.businessobjects.com/services/infocenter A partir de la page Tips and Tricks, les utilisateurs enregistrés auprès du Support client peuvent consulter la version électronique de toute la documentation Business Objects. Cette page contient des informations détaillées sur tous les produits Business Objects, des mises à jour, des instructions relatives à la résolution des incidents, des astuces et bien d’autres choses encore. De plus, les clients enregistrés DEVELOPER SUITE ont la possibilité de télécharger la nouvelle documentation et des échantillons de code. vi Manuel pour la base de données Oracle
  • 7. Contenu de la documentation Multimédia La documentation multimédia de Business Objects est composée de la présentation BUSINESSOBJECTS Quick Tour, d'INFOVIEW Quick Tour ainsi que du didacticiel BUSINESSMINER, présentant les caractéristiques principales des produits. BusinessObjects Quick Tour BUSINESSOBJECTS Quick Tour est une présentation multimédia qui permet de découvrir les fonctionnalités essentielles de BUSINESSOBJECTS. Son approche didactique en fait un outil idéal pour ceux qui utilisent le produit pour la première fois. Vous pouvez l'utiliser en même temps que le manuel Prise en main de Business Objects. InfoView Quick Tour INFOVIEW Quick Tour est une présentation multimédia décrivant les fonctionnalités essentielles d'INFOVIEW. Destinée principalement aux nouveaux utilisateurs, elle présente les fonctionnalités utilisées pour la gestion et la distribution des documents. Vous pouvez utiliser INFOVIEWQuick Tour avec le manuel Prise en main de WebIntelligence. Prise en main de BusinessMiner Ce support multimédia apprend aux utilisateurs débutants comment utiliser le puissant logiciel de datamining qu'est BUSINESSMINER. Chaque leçon comprend une présentation commentée et animée montrant aux utilisateurs comment résoudre un problème concret à l'aide de BUSINESSMINER. Les utilisateurs peuvent ensuite mettre en pratique les tâches décrites, en suivant les exercices progressifs du manuel d'accompagnement. Manuel pour la base de données Oracle vii
  • 8. Préface Manuels en ligne Manuels de l'utilisateur Tous les manuels de l’utilisateur sont disponibles sous forme de fichiers PDF (Acrobat Portable Document Format). Destinés à une consultation en ligne, ces fichiers permettent visualiser, de parcourir et d'imprimer le contenu des manuels. La liste complète des manuels de Business Objects est fournie dans le Manuel du déploiement. A partir d’un produit Business Objects, vous pouvez avoir accès au manuel correspondant à l'aide des commandes du menu Aide. Le menu Aide de BusinessObjects propose des commandes pour visualiser la documentation. Le programme d'installation de BUSINESSOBJECTS copie automatiquement ces fichiers dans : Business ObjectsOnline GuidesFr Vous pouvez ouvrir un document à partir du menu Aide, à condition d'avoir installé Adobe Acrobat Reader version 3.0 ou ultérieure sur votre machine, disponible sur le CD-ROM de Business Objects. Vous pouvez également le télécharger depuis le site Web de la société Adobe. viii Manuel pour la base de données Oracle
  • 9. Contenu de la documentation Le Manuel de résolution des incidents Le Manuel de résolution des incidents est une compilation des messages d’erreur qui peuvent apparaître pendant l’utilisation normale des produits Business Objects. Ce manuel fournit des informations détaillées sur la résolution des incidents afin que vous puissiez déterminer les raisons d'une erreur et prendre les mesures appropriées pour la résoudre. Il permet de rechercher les messages d'erreur par code. Chaque message d'erreur s'affiche avec sa cause probable et la solution recommandée. Vous pouvez ouvrir ce manuel en ligne à partir d’un produit Business Objects en sélectionnant la commande Manuel de résolution des incidents dans le menu Aide. Dans INFOVIEW, cliquez sur Messages d'erreur dans la barre de navigation. Cliquez sur un message d'erreur pour afficher son explication dans le manuel. Cliquez sur le repère Liste des messages d'erreur pour afficher les messages d'erreur par code Manuel de résolution des incidents au format PDF Manuel pour la base de données Oracle ix
  • 10. Préface Aide en ligne Pour les produits client Business Objects Windows, l’aide en ligne est disponible sous la forme de fichiers .hlp et .cnt. qui sont conformes aux normes de l’aide en ligne Microsoft Windows. INFOVIEW contient à la fois l'aide en ligne d'INFOVIEW et de WEBINTELLIGENCE. Pour en savoir plus Si vous ne trouvez pas les informations recherchées, nous vous invitons à nous le faire savoir dès que possible. N'hésitez pas à nous faire part de toute demande, astuce, suggestion ou remarque concernant cette documentation ou toute autre documentation Business Objects. Vous pouvez nous contacter par courrier électronique à l'adresse suivante : documentation@businessobjects.com Pour en savoir plus sur les produits et les services de Business Objects, visitez notre site Web à l'adresse suivante : http://www.businessobjects.com x Manuel pour la base de données Oracle
  • 11. A propos de ce manuel A propos de ce manuel Ce manuel concerne l’accès à Oracle, système de Gestion de Base de Données Relationnelle (SGBDR). Il présente les informations nécessaires à l'exploitation des différents produits de Business Objects avec ce système : configuration de poste, définition de connexions pour l'accès aux données et la gestion en client/serveur, le langage SQL spécifique, etc. Public concerné Ce manuel est destiné aux différents utilisateurs de BUSINESSOBJECTS au sein de l'entreprise : • à l’utilisateur final pour la définition de connexions permettant l’exécution de scripts SQL sur la base de données, • au designer pour la définition de connexions permettant l’accès à la base de données abritant les données de l’univers, • au superviseur pour la définition de connexions en vue de la mise en œuvre de l’architecture client/serveur et la gestion de la sécurité, ainsi que pour la définition de connexions en vue d'accéder aux procédures stockées. Conventions relatives au présent manuel Les conventions relatives au présent manuel sont décrites dans le tableau ci- dessous : Convention Utilisation PETITES Noms de l'ensemble des produits tels que MAJUSCULES BUSINESSOBJECTS, WEBINTELLIGENCE, SUPERVISOR, DESIGNER. Cette police Noms des classes, objets et conditions de BUSINESSOBJECTS. Par exemple, Client, Ventes, Chiffre d'affaires, Service, etc. Cette police Code, syntaxe SQL, programmes informatiques. Par exemple : @Select(PaysID pays) Manuel pour la base de données Oracle xi
  • 12. Préface xii Manuel pour la base de données Oracle
  • 13. Chapitre 1 Introduction ................................................................................. Dans ce chapitre ❑ Généralités 14 ❑ Concepts de connectivité à la base de données 14 Qu'est-ce qu'une base de données ? 14 Qu'est-ce qu'un middleware ? 16 Qu'est-ce qu'un driver d’accès aux données ? 16 Comment ces éléments sont-ils intégrés ? 16 ❑ Résumé 18 Manuel pour la base de données Oracle 13
  • 14. Chapitre 1 Introduction Généralités Une connexion vous permet de communiquer avec un serveur de base de données. Elle donne accès : • dans une architecture client/serveur, au(x) compte(s) de base de données créé(s) via SUPERVISOR en vue du déploiement sécurisé des produits Business Objects ou des ressources WEBINTELLIGENCE, ou • aux comptes de base de données servant à stocker les données en vue de l'interrogation et de l'analyse. Concepts de connectivité à la base de données Cette section est divisée en quatre sous-sections présentant l'environnement de travail qui permet la connectivité de la base de données : • Qu’est-ce qu’une base de données ? • Qu’est-ce qu’un middleware de base de données ? • Qu'est-ce qu'un driver d’accès aux données ? • Comment sont-ils intégrés ? Qu'est-ce qu'une base de données ? Une base de données est une structure permettant de stocker et de fournir des données à la demande à différents utilisateurs. Par exemple, si vous disposez d'un carnet d'adresses personnel, vous pouvez imprimer la liste de tous vos amis habitant Paris. Base de données relationnelle En informatique, il est souvent fait référence à un type particulier de base : la base de données relationnelle. Une base de données relationnelle comprend les éléments suivants : • des tables, c'est-à-dire des regroupements de données (par exemple, une table CLIENT), • des colonnes, c'est-à-dire des attributs individuels de table (par exemple, la table CLIENT peut contenir les colonnes suivantes : nom, adresse et numéro de téléphone 14 Manuel pour la base de données Oracle
  • 15. Concepts de connectivité à la base de données • des lignes, c'est-à-dire des enregistrements d'information individuels (par exemple, un client spécifique de la table CLIENT). Une base de données relationnelle est dotée des caractéristiques suivantes : • Il est possible d’établir des relations entre les tables qui la composent sur la base d’informations communes. Par exemple, votre base de données peut comporter une table CLIENT et une table FACTURE. Il est possible que ceux deux tables contiennent une colonne NUMERO DE CLIENT permettant de créer une relation entre les deux tables. • Les données sont organisées en tables composées de lignes et de colonnes. • La base de données est accessible via SQL (Structured Query Language), langage conçu pour interroger les bases. Dans un système client-serveur, les bases de données relationnelles sont les plus répandues. Serveur de base de données Un serveur de base de données est un programme s'exécutant sur une machine serveur et qui permet d'installer, d'interroger et de gérer une base. Dans un environnement client-serveur, les serveurs de bases de données sont souvent des serveurs SQL, communément appelés système de gestion de base de données relationnelles (SGBDR). Un serveur de base de données a les propriétés suivantes : • Les programmes client et les utilisateurs peuvent l'utiliser pour créer et manipuler des bases de données relationnelles. • Un mécanisme de verrouillage empêche plusieurs utilisateurs d'accéder simultanément aux mêmes données. • Grâce à l'optimisation des performances, les requêtes SQL peuvent être traitées le plus efficacement possible. • Un système de sécurité contrôle l'accès aux données. • Des outils de reprise après incident et de sauvegarde sont fournis pour restaurer les données en cas de panne du système. Manuel pour la base de données Oracle 15
  • 16. Chapitre 1 Introduction Qu'est-ce qu'un middleware ? Les machines client et les serveurs de bases de données doivent être capables de communiquer entre eux. Cette fonction est assurée par le middleware. Le rôle du middleware est d'établir et de maintenir une connexion entre l'application client et le serveur, ainsi que de permettre l'échange de messages entre eux. A la base, il assure les communications client-serveur et serveur-client via un réseau. Lorsqu’une connexion est établie, le middleware permet aux outils client d’accéder, de modifier, de partager et de stocker des données sur les serveurs de base de données dans un réseau. Qu'est-ce qu'un driver d’accès aux données ? Un driver d’accès aux données permet d'accéder à votre middleware puis, depuis celui-ci, à votre SGBDR. Pour permettre au driver d’accès aux données d'accéder à votre middleware, commencez par configurer ce dernier puis appliquez la configuration au driver. Pour la famille Oracle, le driver d’accès aux données à installer est : Oracle Client, qui permet d'accéder aux serveurs Oracle. Comment ces éléments sont-ils intégrés ? Comme nous l'avons vu, pour créer une connexion entre les produits Business Objects et votre serveur de base de données, vous devez disposer des éléments suivants : • un serveur de base de données, • un middleware de base de données, • un driver d’accès aux données. 16 Manuel pour la base de données Oracle
  • 17. Concepts de connectivité à la base de données L’illustration suivante montre comment ces éléments sont reliés : PC client Serveur SGBDR BusinessObjects 5.x Middleware du serveur Driver BusinessObjects Middleware du client Réseau L'illustration suivantes'applique si vous possédez WEBINTELLIGENCE : Client mince Serveur WebIntelligence Serveur SGBDR WebIntelligence 2,6 Navigateur Web BusinessObjects 5.x Middleware du serveur Driver BusinessObjects Réseau Middleware du client Réseau Manuel pour la base de données Oracle 17
  • 18. Chapitre 1 Introduction Résumé Ce chapitre vous a permis de découvrir les éléments requis pour créer une connexion entre vos produits Business Objects ou WEBINTELLIGENCE et le SGBDR. Le chapitre suivant explique comment configurer le middleware que vous avez installé. 18 Manuel pour la base de données Oracle
  • 19. Chapitre 2 Configuration du middleware Oracle ................................................................................. Dans ce chapitre ❑ Généralités 20 Middleware pris en charge par Business Objects 21 ❑ Configuration de Net8 Client pour Windows et UNIX 22 Configuration des variables d'environnement UNIX 22 Configuration de Oracle Net8 Configuration Assistant 25 ❑ Configuration de SQL*Net 2.3.4 sous Windows 30 Configuration de SQL*Net 2.3.4 à l'aide de SQL*Net Easy Configuration 31 Test d'une connexion définie 35 ❑ Configuration de Net8 sur UNIX à l'aide de la ligne de commandes 36 Configuration du fichier tnsnames.ora 36 Test d'une connexion définie 38 ❑ Résumé 39 Manuel pour la base de données Oracle 19
  • 20. Chapitre 2 Configuration du middleware Oracle Généralités Avant de créer une connexion, vous devez installer et configurer un middleware Oracle. Middleware Serveurs de base de données accessibles Net8 version 8.1.7 pour Oracle9i Windows et UNIX Oracle 9i Client pour Windows Oracle 9i et UNIX Solaris Net8 version 8.1.x et 8.0.6 pour Oracle8i Windows et UNIX Oracle8.0.x SQL*Net 2.3.4 pour Windows Oracle 7.3.4 SQL*Net 2.3.4 pour UNIX Oracle 7.3.4 Solaris Ce chapitre traite de la configuration des logiciels suivants : • Net8 version 8.1.5 pour Windows et UNIX • SQL*Net 2.3.4 pour Windows • Net8 version 8.0 pour UNIX à utiliser dans les produits Business Objects et WEBINTELLIGENCE. Pour en savoir plus sur le mode de configuration de SQL*Net 2.3.4 sous UNIX Solaris, reportez-vous à votre documentation Oracle. 20 Manuel pour la base de données Oracle
  • 21. Généralités Middleware pris en charge par Business Objects Pour connaître la liste actualisée des middleware pris en charge par Business Objects, vous pouvez consulter le Products Availability Report (PAR). Pour ce faire, procédez comme suit : 1. Allez sur www.techsupport.businessobjects.com. La page du support en ligne client (Online Customer Support) s’affiche. 2. Connectez-vous au site. 3. Dans l’onglet Products, cliquez sur PAR. 4. Sélectionnez le lien Business Objects Products Availability Report (également appelé Product Availability Report ou PAR). Le rapport s’affiche. 5. Sélectionnez le lien RDBMS. 6. Sélectionnez la section à visualiser, par exemple “Repository & Query Connectivity”. Manuel pour la base de données Oracle 21
  • 22. Chapitre 2 Configuration du middleware Oracle Configuration de Net8 Client pour Windows et UNIX Oracle fournit le middleware Net8 Client pour permettre aux utilisateurs d'accéder à une base de données Oracle8.x. Vous devez installer le middleware sur chaque PC client ou serveur WEBINTELLIGENCE UNIX et le configurer avant de créer une connexion. Une fois Net8 installé, vous avez accès à deux outils de configuration : • Oracle Net8 Configuration Assistant, outil utilisé pour les opérations de configuration courantes • Oracle Net8 Assistant, outil visant à simplifier l'installation et l'administration d'un réseau informatique mondial. La présente documentation ne comporte qu'une section sur le mode de configuration d'Oracle Net8 Configuration Assistant. Pour en savoir plus sur le mode de configuration d'Oracle Net8 Assistant, reportez-vous à votre documentation Oracle. Configuration des variables d'environnement UNIX Avant de configurer Net8 sur UNIX, vous devez définir les variables d'environnement ORACLE_HOME, LD_LIBRARY_PATH, LIBPATH ou SHLIB_PATH, selon la plate-forme. La variable d'environnement ORACLE_HOME indique le répertoire contenant le logiciel Oracle, généralement point_montage/app/oracle/product/ numéro_version. En fonction de la plate-forme, vous devez configurer l'une des variables d'environnement UNIX suivantes : • LD_LIBRARY_PATH sous Solaris • LIBPATH sous AIX • SHLIB_PATH sous HP-UX Vous devez ajouter $ORACLE_HOME/lib à la variable appropriée. 22 Manuel pour la base de données Oracle
  • 23. Configuration de Net8 Client pour Windows et UNIX Pour configurer les variables d'environnement: 1. Lorsque vous ouvrez : utilisez... le shell C ou TC le fichier cshrc à l'aide d'un éditeur de texte, par exemple, vi editor. Le fichier .cshrc est stocké dans $HOME. le shell Bourne ou le fichier profile à l'aide d'un éditeur de texte, par Korn exemple, vi editor. Le fichier .profile est stocké dans $HOME. 2. Lorsque vous saisissez : utilisez... le shell C ou TC setenv ORACLE_HOME suivi du chemin approprié pour définir la variable d'environnement ORACLE_HOME. Par exemple : setenv ORACLE_HOME /opt/oracle/product/ 8.1.5 le shell Bourne ou ORACLE_HOME suivi du signe égal (=), du chemin et Korn de la commande export ORACLE_HOME pour définir la variable d'environnement ORACLE_HOME. Par exemple : ORACLE_HOME=/opt/oracle/product/8.1.5 export ORACLE_HOME Manuel pour la base de données Oracle 23
  • 24. Chapitre 2 Configuration du middleware Oracle 3. Lorsque vous saisissez : utilisez... le shell C ou TC setenv nom_variable suivi du chemin approprié pour définir les variables d'environnement LD_LIBRARY_PATH, LIBPATH ou SHLIB_PATH. Par exemple : setenv LD_LIBRARY_PATH $ORACLE_HOME/lib le shell Bourne ou nom_variable suivi du signe égal (=), du chemin Korn et de la commande export variable_name pour définir les variables d'environnement LD_LIBRARY_PATH, LIBPATH ou SHLIB_PATH. Par exemple : LD_LIBRARY_PATH=$ORACLE_HOME/lib export LD_LIBRARY_PATH 4. Enregistrez et fermez le fichier. Note: Vous pouvez utilisez MyWebiEnv.sh pour définir vos variables. Ce fichier se trouve à l’emplacement suivant : /<User Data Directory>/Config/ Si vous l’utilisez, vous avez la possibilité de réutiliser votre configuration même si vous mettez votre installation à jour. Cette opération est possible car ce fichier n’est pas écrasé lorsqu’il existe déjà. Pour en savoir plus, reportez-vous au Manuel d’installation et de mise à jour pour UNIX. 24 Manuel pour la base de données Oracle
  • 25. Configuration de Net8 Client pour Windows et UNIX Configuration de Oracle Net8 Configuration Assistant Grâce à l'outil Oracle Net8 Configuration Assistant, vous définissez des noms de services représentant les alias utilisés pour identifier les données auxquelles l'utilisateur veut accéder, ainsi que les informations nécessaires à l'accès aux données. Les utilisateurs ont ensuite recours à ces noms de services pour créer une connexion. Pour configurer Net8 à l'aide d'Oracle Net8 Configuration Assistant, procédez comme suit : 1. Si vous utilisez... procédez comme suit : Windows Cliquez sur Démarrer, pointez sur Programmes, puis sur le dossier Oracle for Windows, puis sur Network Administration et cliquez ensuite sur Net8 Configuration Assistant. UNIX Saisissez : run netca at $ORACLE_HOME/bin L'assistant Oracle Net8 Configuration Assistant apparaît. 2. Cliquez sur l'option Local Net Service Name configuration, puis sur Next. Manuel pour la base de données Oracle 25
  • 26. Chapitre 2 Configuration du middleware Oracle 3. Cliquez sur Create puis sur Next. 4. Pour vous connecter à... cliquez sur... puis sur... un serveur Oracle8i l'option Oracle8i release 8.1 Next version 8.1.x database or service un serveur Oracle8i l'option Oracle8i release 8.0 or Next version 8.0.x ou une previous database or service version antérieure 26 Manuel pour la base de données Oracle
  • 27. Configuration de Net8 Client pour Windows et UNIX 5. Si vous sélectionnez... saisissez : puis cliquez sur... l'option Oracle8i release 8.1 Un nom de service. Next database or service Un nom de service est aussi appelé nom de base de données global. l'option Oracle8i release 8.0 L'identificateur système (SID). Next or previous database or Par défaut, la valeur du SID est service ORCL. 6. Dans la fenêtre suivante, sélectionnez votre protocole réseau et cliquez sur Next. Manuel pour la base de données Oracle 27
  • 28. Chapitre 2 Configuration du middleware Oracle 7. Dans la fenêtre correspondant au protocole choisi (dans notre exemple, TCP/ IP), saisissez les paramètres requis, puis cliquez sur Next. Si vous ne connaissez pas les paramètres de connexion, contactez votre administrateur de base de données (DBA). 8. Dans la fenêtre suivante, cliquez sur l'option Yes, perform a test pour vérifier votre connexion. 28 Manuel pour la base de données Oracle
  • 29. Configuration de Net8 Client pour Windows et UNIX 9. Si la connexion... procédez comme suit : réussit Cliquez sur Next. échoue et que • Vérifiez que votre serveur fonctionne. vous recevez un • Cliquez sur Précédent et vérifiez de nouveau vos message d'erreur paramètres. • Cliquez sur le bouton Changer de connexion et saisissez les paramètres de connexion corrects. 10. Saisissez un nom de service dans la zone New Service Name afin de créer un nouveau nom de service, puis cliquez sur Next. Vous pouvez saisir le nom de votre choix pour identifier la base de données à laquelle il faut accéder. Lorsque vous créerez votre connexion, vous saisirez ce nom de service dans la zone Base de données des paramètres de connexion. Manuel pour la base de données Oracle 29
  • 30. Chapitre 2 Configuration du middleware Oracle 11. Cliquez sur Next jusqu'à ce que vous reveniez à la première fenêtre puis cliquez sur End pour enregistrer votre configuration et fermer l'outil Oracle Net8 Configuration Assistant. 12. Si vous êtes dans un environnement de déploiement, copiez les fichiers de configuration tsnames.ora et sqlnet.ora définis (situés dans Oracle_HomeNet80Admin), contenant à présent votre nouvelle définition de nom de service, sur chaque PC client. Ceci permet de garantir que les fichiers de configuration sont identiques sur chaque machine et, par conséquent, que les utilisateurs peuvent utiliser le même nom de service pour créer leur connexion. Sinon, vous devrez recourir à l'outil Oracle Net8 Configuration Assistant sur chaque machine, au risque de commettre des erreurs. Configuration de SQL*Net 2.3.4 sous Windows Si votre serveur en cours est Oracle 7.3.4, sachez que SQL*Net 2.3.4 est le nom du middleware correspondant à ce serveur. A nouveau, vous devez installer le middleware sur chaque PC client et le configurer avant de créer une connexion. Après avoir installé SQL*Net 2.3, le middleware propose également deux outils de configuration : • SQL*Net Easy Configuration, un outil indiqué si vous possédez un simple réseau distribué avec des noms de services et des alias pour les adresses de bases de données dont les définitions changent épisodiquement, • Oracle Network Manager, un outil visant à simplifier l'installation et l'administration d'un réseau informatique mondial. La présente documentation ne comporte qu'une section sur le mode de configuration de SQL*Net Easy Configuration. Pour en savoir plus sur la procédure visant à configurer Oracle Network Manager, reportez-vous à votre documentation Oracle. 30 Manuel pour la base de données Oracle
  • 31. Configuration de SQL*Net 2.3.4 sous Windows Configuration de SQL*Net 2.3.4 à l'aide de SQL*Net Easy Configuration L'outil SQL*Net Easy Configuration permet de définir des alias de base de données (ou noms de services), qui représentent les alias utilisés pour identifier les données auxquelles l'utilisateur veut accéder, ainsi que les informations nécessaires à l'accès aux données. Les utilisateurs ont ensuite recours à ces noms de bases de données pour créer une connexion. Pour configurer SQL*Net 2.3.4 à l'aide de SQL*Net Easy Configuration, procédez comme suit : 1. Cliquez sur Démarrer, sélectionnez Programmes, puis le dossier Oracle for Windows et cliquez ensuite sur SQL*Net Easy Configuration. La boîte de dialogue SQL*Net Easy Configuration apparaît. 2. Cliquez sur Add Database Alias puis sur OK. Manuel pour la base de données Oracle 31
  • 32. Chapitre 2 Configuration du middleware Oracle 3. Dans la boîte de dialogue Choose Database Alias, tapez un alias de base de données (ou nom de service) dans la zone Database Alias pour créer un nouvel alias de base de données, puis cliquez sur OK. Vous pouvez saisir le nom de votre choix pour identifier la base de données à laquelle il faut accéder. Lorsque vous créerez votre connexion, vous saisirez cet alias de base de données dans la zone Base de données des paramètres de connexion. 4. Dans la boîte de dialogue Choose Protocol, sélectionnez votre protocole réseau et cliquez sur OK. 32 Manuel pour la base de données Oracle
  • 33. Configuration de SQL*Net 2.3.4 sous Windows 5. Dans la boîte de dialogue correspondant au protocole choisi (dans notre exemple, TCP/IP), saisissez les informations nécessaires dans la première zone, puis tapez l'identificateur système (SID) de la base de données à laquelle vous souhaitez vous connecter et cliquez ensuite sur OK. Par défaut, la valeur du SID est ORCL. 6. Dans la boîte de dialogue Confirm Adding Database Alias, cliquez sur Oui pour accepter l'ajout. Manuel pour la base de données Oracle 33
  • 34. Chapitre 2 Configuration du middleware Oracle La boîte de dialogue SQL*Net Easy Configuration apparaît de nouveau. 7. Si vous... cliquez sur... recréer un nom de service l'option Add Database Alias et suivez la procédure. avez terminé l'option Exit SQL*Net Easy Configuration puis sur OK. 8. Si vous êtes dans un environnement de déploiement, copiez les fichiers de configuration tsnames.ora et sqlnet.ora définis (situés dans Oracle_HomeNet80Admin), contenant à présent votre nouvelle définition de nom de service, sur chaque PC client. Ceci permet de garantir que les fichiers de configuration sont identiques sur chaque PC et, par conséquent, que les utilisateurs peuvent utiliser le même alias de base données pour créer leur connexion. A défaut, vous devrez recourir à l'outil SQL*Net Easy Configuration sur chaque PC, au risque de commettre des erreurs. 34 Manuel pour la base de données Oracle
  • 35. Configuration de SQL*Net 2.3.4 sous Windows Test d'une connexion définie L'outil SQL*Net Easy Configuration ne vous permet pas de tester vos connexions définies. Pour ce faire, vous devez utiliser SQL*Plus. Pour tester vos connexions, procédez comme suit : 1. Cliquez sur Démarrer, sélectionnez Programmes, puis le dossier Oracle for Windows et cliquez ensuite sur SQL Plus 3.3. La boîte de dialogue Ouverture de session apparaît. Nom de service 2. Tapez un nom d'utilisateur et un mot de passe valides dans les zones Nom utilisateur et Mot de passe, puis le nom de service ou l'alias de base de données dans la zone Chaîne centrale. Dans notre exemple, notre chaîne hôte est Exemple. 3. Cliquez sur OK. Si vous parvenez à vous connecter à votre base de données, la fenêtre Oracle SQL*Plus apparaît en affichant une invite SQL>. 4. Tapez EXIT pour quitter SQL*Plus. Manuel pour la base de données Oracle 35
  • 36. Chapitre 2 Configuration du middleware Oracle Configuration de Net8 sur UNIX à l'aide de la ligne de commandes Pour configurer Net8 sous UNIX à l'aide de la ligne de commandes, vous devez : • définir les variables d'environnement ORACLE_HOME, LD_LIBRARY_PATH, LIBPATH ou SHLIB_PATH, en fonction de la plate- forme. Reportez-vous à la section "Configuration des variables d'environnement UNIX" page 22 pour des détails supplémentaires sur la définition de variables d'environnement. • accéder au fichier tnsnames.ora pour y ajouter des données de configuration à l'aide d'un éditeur de texte, tel que vi editor. Vous devez configurer Net8 sur le serveur WEBINTELLIGENCE pour déclarer le nom de service Oracle (ou alias de base de données) permettant de se connecter à un SGBDR. Configuration du fichier tnsnames.ora Tnsnames.ora est le fichier de configuration local. Il est stocké dans le répertoire $ORACLE_HOME/network/admin et contient les noms de services permettant d'accéder au SGBDR. Le fichier tnsnames.ora identifie le protocole réseau utilisé ainsi que le serveur de destination où sont stockées les données. Ce fichier doit contenir : • le nom du service, • le nom du protocole, défini par la variable PROTOCOL, • les paramètres de la variable PROTOCOL, qui dépendent du protocole utilisé, • l'identificateur système (SID) de la base de données à laquelle vous souhaitez vous connecter. Le nom de service comprend deux éléments : le nom du service et le nom du domaine. 36 Manuel pour la base de données Oracle
  • 37. Configuration de Net8 sur UNIX à l'aide de la ligne de commandes Exemple d'un fichier tnsnames.ora pour TCP/IP Nom de service Protocole Paramètres du protocole SID de la base de données Pour configurer un nom de service sous Net8 for UNIX : 1. Ouvrez le fichier tnsnames.ora à l'aide d'un éditeur de texte, par exemple, vi editor. 2. Faites défiler le fichier jusqu'en bas et saisissez un nom de service ainsi qu'un nom de domaine suivis du signe égal (=). Vous pouvez saisir le nom de service de votre choix pour identifier la base de données à laquelle il faut accéder. Lorsque vous créerez votre connexion, vous saisirez ce nom de service dans la zone Base de données des paramètres de connexion. EXAMPLE.WORLD = 3. Saisissez une parenthèse et le nom de variable DESCRIPTION suivis du signe égal (=). (DESCRIPTION = 4. Saisissez une parenthèse et le nom de variable ADDRESS suivis du signe égal (=). (DESCRIPTION = (ADDRESS = Manuel pour la base de données Oracle 37
  • 38. Chapitre 2 Configuration du middleware Oracle 5. Entrez le protocole dans la variable PROTOCOL ainsi que les paramètres nécessaires pour le protocole choisi, comme indiqué ci-dessous. Si vous ne connaissez pas les paramètres de connexion, contactez votre administrateur de base de données (DBA). (DESCRIPTION = (ADDRESS = (PROTOCOL = TCP)(HOST = Finance)(PORT = 1521)) 6. Entrez le SID de la base de données à laquelle vous souhaitez vous connecter, puis fermez la parenthèse de la variable DESCRIPTION, comme indiqué ci- dessous. 7. Enregistrez les modifications apportées au fichier tnsnames.ora. Test d'une connexion définie Pour ce faire, vous devez utiliser SQL*Plus. Pour appeler SQL*Plus : 1. Saisissez l'emplacement de SQL*Plus ainsi que la commande sqlplus suivis du nom d'utilisateur de base de données, du mot de passe et du nom de service, comme indiqué ci-dessous. $ORACLE_HOME/bin/sqlplus utilisateur/ mot_de_passe@nom_service En cas de succès de la connexion à la base de données, l'invite SQL*Plus s'affiche. SQL> Si vous obtenez un message d'erreur, vérifiez les paramètres de connexion. 2. Tapez EXIT pour quitter SQL*Plus. 38 Manuel pour la base de données Oracle
  • 39. Résumé Résumé Ce chapitre vous a permis d'étudier la configuration de votre middleware Oracle sous Windows et UNIX. Le chapitre suivant s'attache à la configuration de votre driver d’accès aux données. Manuel pour la base de données Oracle 39
  • 40. Chapitre 2 Configuration du middleware Oracle 40 Manuel pour la base de données Oracle
  • 41. Chapitre 3 Création d'une connexion ................................................................................. Dans ce chapitre ❑ Généralités 43 ❑ Quand faut-il créer une connexion ? 43 Connexions d'accès aux données de l'entreprise 43 Connexions de déploiement des produits Business Objects 44 ❑ Quels types de connexion peut-on définir ? 45 ❑ Création d'une connexion 46 Sélection de la couche réseau 46 Définition des paramètres de connexion 54 Configuration de l'onglet Propriétés étendues 61 Configuration de l'onglet Personnalisé 65 ❑ Création de connexions sous UNIX 66 Vérification du middleware Oracle 66 Utilisation de l'utilitaire Wmainkey 70 Manuel pour la base de données Oracle 41
  • 42. Chapitre 3 Création d'une connexion ❑ Accès aux connexions d'audit WebIntelligence 74 ❑ Utilisation des variables prédéfinies 77 Définition d'une restriction sur un objet à l'aide de variables prédéfinies 78 Définition d'une condition sur une requête à l'aide de variables prédéfinies 79 ❑ Résumé 80 42 Manuel pour la base de données Oracle
  • 43. Généralités Généralités Ce chapitre aborde les points suivants : • Circonstances où il faut créer une connexion • Mode de création d'une connexion • Mode d'accès aux connexions d'audit WEBINTELLIGENCE • Utilisation de variables prédéfinies pour accéder à une connexion Avant de créer une connexion, commencez par configurer votre middleware. Si ce n'est pas encore fait, reportez-vous au chapitre 2 pour en savoir plus. Quand faut-il créer une connexion ? Vous créez une connexion si vous désirez : • accéder aux données de l'entreprise, • déployer un produit Business Objects. Connexions d'accès aux données de l'entreprise Lorsque vous créez des rapports BUSINESSOBJECTS et WEBINTELLIGENCE, vous utilisez des fournisseurs de données pour accéder à vos données d’entreprise. Si vous utilisez WEBINTELLIGENCE pour créer des rapports, vous ne pouvez utiliser que les univers en tant que fournisseurs de données. Parmi les fournisseurs de données disponibles, certains ont besoin d'une connexion pour accéder à une base de données relationnelle : • univers • procédures stockées • SQL à la carte. Si vous sélectionnez un univers comme fournisseur de données, la connexion à la base de données est définie par le designer de cet univers. Notez que si votre société déploie produits Business Objects, un superviseur peut modifier la connexion définie dès la fin de l'exportation de l'univers vers le référentiel. Manuel pour la base de données Oracle 43
  • 44. Chapitre 3 Création d'une connexion Si vous sélectionnez une procédure stockée comme fournisseur de données, la connexion avec cette procédure est définie par le superviseur. Lorsque vous sélectionnez SQL à la carte comme fournisseur de données, la connexion est définie dans l'Editeur de SQL à la carte de BUSINESSOBJECTS. Connexions de déploiement des produits Business Objects Pour déployer BUSINESSOBJECTS, vous devez utiliser SUPERVISOR. Ce produit permet de créer un référentiel Business Objects, ensemble de structures de données stockées dans une base de données pour permettre le partage contrôlé et sécurisé de ressources. Le référentiel Business Objects est composé de trois domaines : • le domaine sécurité, qui contient toutes les caractéristiques des autres domaines ainsi que la définition des utilisateurs, • le domaine univers, qui stocke les définitions d'univers exportées par le designer, • le domaine document, qui contient les structures de stockage des documents partagés et d'exécution des tâches en fonction d'une définition horodatée. Référentiel Domaine document Univers Document document document 44 Manuel pour la base de données Oracle
  • 45. Quels types de connexion peut-on définir ? Quels types de connexion peut-on définir ? Lors de la création d'une connexion, vous devez définir son type. Selon le produit Business Objects que vous utilisez pour créer la connexion, vous avez le choix entre trois types de connexion : • Partagée Les connexions partagées peuvent être employées par plusieurs utilisateurs. Tous les utilisateurs ayant accès à une connexion de ce type peuvent donc l'employer et la modifier. • Personnelle Les connexions personnelles appartiennent à leur créateur. Les autres utilisateurs ne peuvent pas les employer ou les modifier. • Sécurisée Les connexions sécurisées servent à centraliser et à contrôler l'accès aux données sensibles ou confidentielles. Ces connexions sont stockées dans le domaine sécurité du référentiel Business Objects. Ce type n'est disponible que si vous déployez produits Business Objects avec SUPERVISOR. Vous ne pouvez pas créer ces types de connexions dans tous les produits Business Objects. Le tableau suivant indique pour chaque type les modules dans lesquels il peut être créé. Type de Produit Business Objects connexion Partagée DESIGNER BUSINESSOBJECTS Personnelle DESIGNER BUSINESSOBJECTS Sécurisée SUPERVISOR DESIGNER (uniquement disponible en cas de déploiement avec SUPERVISOR) Vous sélectionnez le type de connexion dans l'onglet Identification de la boîte de dialogue de connexion. Pour en savoir plus sur la sélection du type de connexion, reportez-vous à “Définition des paramètres de connexion”, page 54. Manuel pour la base de données Oracle 45
  • 46. Chapitre 3 Création d'une connexion Création d'une connexion Pour créer une connexion, procédez comme suit : • Sélectionnez la couche réseau appropriée. • Définissez vos paramètres de connexion. • Choisissez le type de connexion. Une fois la connexion créée, vous pouvez aussi : • définir vos options de connectivité, • modifier les paramètres de configuration de la connectivité. Sélection de la couche réseau Après avoir installé un driver, vous avez accès à sa couche réseau. Cette dernière permet d'afficher les boîtes de dialogue de connectivité servant à accéder à votre base de données. Les sections suivantes expliquent comment accéder aux couches réseau de chaque produit Business Objects pour créer une connexion. Designer Dans DESIGNER vous créez des connexions en vue : • d'accéder aux données de l'univers, • d'exporter des univers vers le référentiel. Remarque : Pour exporter un univers dans un référentiel, vous devez créer une connexion de type sécurisée. 46 Manuel pour la base de données Oracle
  • 47. Création d'une connexion Les procédures suivantes expliquent expliquent comment accéder aux couches réseau de BUSINESSOBJECTS pour créer une connexion. Pour... accédez aux couches réseau... créer un univers à en procédant comme suit : l'aide de l'assistant 1. Dans l'étape 1, cliquez sur Créer. de création d'univers La boîte de dialogue Ajouter une connexion apparaît. 2. Cliquez sur la couche Oracle Client, puis sur OK. Manuel pour la base de données Oracle 47
  • 48. Chapitre 3 Création d'une connexion Pour... accédez aux couches réseau... accéder aux données en procédant comme suit : de l'univers actif ou 1. Sélectionnez la commande Paramètres du menu créer une connexion Fichier. en vue d'exporter 2. Dans l'onglet Définition, cliquez sur Nouveau. l'univers actif vers le La boîte de dialogue Ajouter une connexion apparaît. référentiel 3. Cliquez sur la couche Oracle Client, puis sur OK. 48 Manuel pour la base de données Oracle
  • 49. Création d'une connexion Pour... accédez aux couches réseau... accéder aux données en procédant comme suit : de l'univers ou créer 1. Sélectionnez la commande Connexions du menu des connexions en Outils. vue d'exporter La boîte de dialogue Connexions apparaît. l'univers actif vers le référentiel 2. Cliquez sur Ajouter. La boîte de dialogue Ajouter une connexion apparaît. 3. Cliquez sur la couche Oracle Client, puis sur OK. Manuel pour la base de données Oracle 49
  • 50. Chapitre 3 Création d'une connexion Produit BusinessObjects Dans BUSINESSOBJECTS vous créez des connexions en vue : • d'ouvrir et d'exécuter des scripts SQL existants, • de créer des scripts SQL. Les procédures suivantes expliquent comment accéder aux couches réseau pour créer une connexion. Pour... accédez aux couches réseau... accéder à votre base en procédant comme suit : de données depuis 1. Dans l'éditeur de SQL à la carte, cliquez sur . l'éditeur de SQL à la La boîte de dialogue Ajouter une connexion apparaît. carte 2. Cliquez sur la couche Oracle Client, puis sur OK. 50 Manuel pour la base de données Oracle
  • 51. Création d'une connexion Supervisor Dans SUPERVISOR vous créez des connexions en vue : • de configurer le référentiel Business Objects, • d'ajouter des domaines de référentiel, • d'accéder aux procédures stockées, • d'affecter ou de modifier une connexion avec un univers exporté • d'utiliser la fonction d'audit de WEBINTELLIGENCE. Les procédures suivantes expliquent comment accéder aux couches réseau pour créer une connexion. Pour... accédez aux couches réseau... créer le référentiel depuis un assistant. BUSINESSOBJECTS ou Par exemple, si vous créez le référentiel y ajouter des BUSINESSOBJECTS : domaines 1. Dans l'étape 3, cliquez sur la liste déroulante des couches réseau et choisissez Oracle Client. 2. Cliquez sur Définir. Manuel pour la base de données Oracle 51
  • 52. Chapitre 3 Création d'une connexion Pour... accédez aux couches réseau... créer une nouvelle en procédant comme suit : connexion destinée à 1. Cliquez sur l'onglet Univers du volet Ressource. un univers exporté 2. Double-cliquez sur l'univers exporté. 3. Dans l'onglet Définition, cliquez sur Nouveau. La boîte de dialogue Ajouter une connexion apparaît. 4. Cliquez sur la couche Oracle Client, puis sur OK. 52 Manuel pour la base de données Oracle
  • 53. Création d'une connexion Pour... accédez aux couches réseau... accéder à une en procédant comme suit : procédure stockée, 1. Sélectionnez la commande Connexions du menu créer de nouvelles Outils. connexions pour des La boîte de dialogue Connexions apparaît. univers exportés ou créer de nouvelles connexions pour la fonction d'audit de WEBINTELLIGENCE 2. Cliquez sur Ajouter. La boîte de dialogue Ajouter une connexion apparaît. 3. Cliquez sur la couche Oracle Client, puis sur OK. Manuel pour la base de données Oracle 53
  • 54. Chapitre 3 Création d'une connexion Définition des paramètres de connexion Dans la section précédente, nous avons appris à accéder à votre couche réseau et afficher vos boîtes de dialogue de connectivité. Nous allons à présent voir comment définir vos paramètres de connexion, afin de pouvoir accéder à votre serveur Oracle. Remarque : Vous pouvez également accéder à votre base de données à l’aide votre identification Business Objects. Cette méthode est recommandée pour des raisons de sécurité. Pour des informations supplémentaires, voir “Connexion à l'aide de l'identification Business Objects”, page 56 de ce chapitre. Connexion à l’aide de l’identification d’accès à la base de données Chaque produit Business Objects affiche d'abord par défaut l'onglet Identification, quelle que soit la méthode d'accès à la couche réseau utilisée. Cet onglet permet d'entrer les paramètres de connexion avec votre serveur. Affiche le nom de la couche réseau Liste déroulante affichant le nom des bases de données supportées Nom du service ou Liste déroulante alias de base affichant les types de de données connexion supportés. Le contenu de cette liste diffère pour chaque produit BusinessObjects. Pour définir une connexion à l'aide de l'identification à la base de données, procédez comme suit : 1. Saisissez le nom de la connexion dans la zone de saisie Nom. 2. Cliquez sur la liste déroulante Moteur SGBDR, puis sélectionnez la version de serveur Oracle installée sur votre site. 3. Tapez vos nom d'utilisateur et mot de passe dans les zones correspondantes. 54 Manuel pour la base de données Oracle
  • 55. Création d'une connexion 4. Dans la zone Source de données, tapez le nom du service (ou l'alias de base de données) défini pour accéder à votre serveur. Si vous n'avez pas défini de nom de service, créez-en un en vous reportant au chapitre 2. 5. Cliquez sur le bouton Tester pour vérifier que la connexion avec le serveur fonctionne. 6. Si la connexion... cliquez sur... puis sur... réussit le bouton Détails pour afficher cliquez sur la liste le nom du serveur de base de déroulante données auquel vous êtes Connexion, puis connecté et celui des fichiers de sélectionnez le configuration du produit type de Business Objects en cours connexion. d'utilisation. échoue et que le bouton Détails pour afficher Contactez votre vous recevez un le message d'erreur de votre administrateur de message d'erreur middleware ou du serveur de base de données. base de données, ainsi que les fichiers de configuration du produit Business Objects actuellement utilisés. Manuel pour la base de données Oracle 55
  • 56. Chapitre 3 Création d'une connexion A ce stade de la définition de la connexion, vous pouvez : • cliquer sur l'onglet Propriétés étendues pour remplacer les options de configuration les plus courantes ; • cliquer sur l'onglet Personnalisé pour remplacer des options de connectivité supplémentaires, • cliquer sur OK pour fermer la boîte de dialogue et enregistrer la connexion ayant été définie. Une fois votre connexion créée, celle-ci est enregistrée dans le fichier associé au type de connexion. Remarques : Une fois que votre connexion est enregistrée dans un produit Business Objects, vous pouvez modifier tous ses paramètres à l'exception de son type. Pour définir une connexion ayant les mêmes paramètres mais un autre type, vous devrez la recréer complètement. Lorsque vous déployez WEBINTELLIGENCE sous UNIX, vous pouvez avoir besoin de créer vos connexions directement sur la plate-forme UNIX. Pour plus d’informations, voir la section "Création de connexions sous UNIX", page 66. Connexion à l'aide de l'identification Business Objects Vous pouvez utiliser une identification Business Objects pour accéder à votre base de données. L’identification Business Objects doit être identique à celle utilisée pour la base de données. Ceci permet d’accroître la sécurité d’une connexion, car l’identité d’un utilisateur est vérifiée en tant qu’utilisateur Business Objects lorsqu’il se connecte au référentiel avant de se connecter à la base de données. Création d’un utilisateur et modification de la connexion Vous devez avoir les droits de Superviseur dans SUPERVISOR pour créer une identification Business Objects. Vous devez d’abord créer un nouvel utilisateur dans SUPERVISOR. Vous affectez ensuite à cet utilisateur une identification Business Objects identique à celle permettant d’accéder à leur base de données (mêmes nom d’utilisateur et mot de passe). Dans le produit Business Objects approprié, vous modifiez ensuite les paramètres de connexion afin que Business Objects indique l’identification de l’utilisateur à la base de données, en ignorant les champs Nom d’utilisateur et Mot de passe de l’onglet Identification (désactivés). 56 Manuel pour la base de données Oracle
  • 57. Création d'une connexion Pour des informations supplémentaires sur la création d’utilisateur Business Objects et sur les questions concernant la sécurité, reportez-vous au Manuel du superviseur. Pour créer un utilisateur et définir une identification Business Objects permettant d’accéder à votre base de données, procédez comme suit : 1. Démarrez SUPERVISOR. 2. Dans le menu Utilisateur, sélectionnez Nouveau et Utilisateur. Le nouvel utilisateur apparaît dans le panneau Utilisateur. 3. Saisissez votre nom d'utilisateur et appuyez sur la touche Entrée. L’utilisateur a maintenant le même nom que votre nom d’utilisateur d’identification à la base de données. 4. Sélectionnez la commande Propriétés du menu Utilisateur. La boîte de dialogue Propriétés de l'utilisateur apparaît. 5. Dans la zone Mot de passe, entrez le mot de passe permettant d'accéder à la base de données. Il s’agit également de votre mot de passe vous permettant d’accéder au référentiel. Assurez-vous que le mot de passe et le nom d’utilisateur correspondent à ceux utilisés pour accéder à la base de données. Manuel pour la base de données Oracle 57
  • 58. Chapitre 3 Création d'une connexion 6. Dans la zone Confirmation du mot de passe, confirmez le mot de passe et cliquez sur OK. Vous revenez dans la fenêtre principale de SUPERVISOR. Si vous voulez utuliser la nouvelle identification pour DESIGNER ou SUPERVISOR,vous devez activer les droits appropriés pour le nouvel utilisateur. Pour des informations supplémentaires, reportez-vous au Manuel du superviseur. 7. Dans le menu Fichier, sélectionnez Quitter. 8. Démarrez l'application à partir de laquelle vous voulez utiliser une identification BUSINESSOBJECTS pour accéder à votre base de données. 58 Manuel pour la base de données Oracle
  • 59. Création d'une connexion 9. Dans la boîte de dialogue Identification, saisissez le nom d'utilisateur et le mot de passe du nouvel utilisateur, puis cliquez sur OK. 10. Affichez la boîte de dialogue des connectivités de DESIGNER ou SUPERVISOR ou Afficher l’Editeur de SQL à la carte de BUSINESSOBJECTS. Selon le produit Business Objects, vous pouvez procéder comme suit : • dans DESIGNER ou SUPERVISOR, sélectionnez Connexions dans le menu Outils. • dans BUSINESSOBJECTS, dans l’Assistant de création de rapports, fenêtre Mode d’accès aux données, sélectionnez SQL à la carte et cliquez sur Fin. 11. Sélectionnez le nom de la connexion dans les connexions disponibles. Selon le produit Business Objects, vous pouvez procéder comme suit : • dans DESIGNER ou SUPERVISOR, sélectionnez le nom d’une connexion à partir de la liste des connexions disponibles. • dans BUSINESSOBJECTS, sélectionnez le nom d’une connexion dans la liste déroulante Connexion. 12. Cliquez sur le bouton Editer. Dans l’Editeur de SQL à la carte, ce bouton apparaît à droite de la liste déroulante Connexion et s’appelle Editer la connexion. La boîte de dialogue de la couche réseau ouvre l’onglet Identification. Manuel pour la base de données Oracle 59
  • 60. Chapitre 3 Création d'une connexion 13. Cliquez sur l'option Utiliser le nom d’utilisateur et le mot de passe BO. 14. Cliquez sur OK. Vous fermez la boîte de dialogue et la connexion est enregistrée. 60 Manuel pour la base de données Oracle
  • 61. Création d'une connexion Configuration de l'onglet Propriétés étendues Après avoir défini les paramètres de connexion, utilisez l'onglet Propriétés étendues pour remplacer les options de configuration courantes qui suivent : • définition de la durée d'une connexion, • passage du mode synchrone au mode asynchrone ou inversement, • définition de la réaction des produits Business Objects lorsque des ressources de base de données ne sont pas disponibles, • autorisation éventuelle de la réception par les utilisateurs d'un "coût estimé" en provenance du serveur, • définition de la taille de l'Array fetch. Pour définir des options de connectivité supplémentaires, cliquez sur l'onglet Personnalisé. Manuel pour la base de données Oracle 61
  • 62. Chapitre 3 Création d'une connexion Propriétés de la connexion Cette zone permet de définir la durée d'une connexion : Pour que la connexion définie... cliquez sur... reste active pendant toute la Conserver la connexion active pendant toute la session du module et se termine durée de la session. lorsque l'utilisateur quitte l'application reste active pendant n minutes Conserver la connexion active pendant, puis après qu'un produit cesse de saisissez une valeur. l'utiliser Ceci est l'option par défaut. soit immédiatement désactivée Déconnecter après chaque transaction. dès qu'un produit a fini de l'utiliser Mode de connexion Cette zone détermine les modalités de l’annulation des requêtes par les utilisateurs : Si vous sélectionnez... les utilisateurs soumettant des requêtes au serveur... l'option Asynchrone reprennent immédiatement le contrôle et peuvent annuler leurs requêtes (à l'aide de la touche Echap) pendant les phases d'analyse et de rapatriement. l'option Synchrone peuvent annuler leurs requêtes (à l'aide de la touche Echap) durant la phase de rapatriement uniquement. Ceci est l'option par défaut. Remarque : Evitez de sélectionner l’option Asynchrone lorsque vous créez une connexion pour un univers accessible à partir de WEBINTELLIGENCE. 62 Manuel pour la base de données Oracle
  • 63. Création d'une connexion Ressources verrouillées Cette zone permet de définir la réaction des produits Business Objects lorsqu'une ressource est verrouillée sur le serveur de base de données : Pour qu'une connexion... cliquez sur... soit interrompue et signale le Envoyer un message d'erreur et interrompre. verrouillage de la ressource à Ceci est l'option par défaut. l'utilisateur demeure active et fasse attendre Attendre la libération des ressources. les utilisateurs jusqu'au déverrouillage de la ressource Activer Coût estimé Cette case à cocher vous permet d'indiquer si l'utilisateur pourra recevoir du serveur une estimation de la durée requise pour exécuter la requête qu'il désire soumettre. Sur la base de cette estimation, ils peuvent alors décider d'exécuter la requête immédiatement ou de reporter cette opération.: Si vous... procédez comme suit : souhaitez que vos Activez la case à cocher Activer Coût estimé. utilisateurs sachent le Dans DESIGNER, le designer définit le délai (en temps nécessaire à minutes) au terme duquel un message avertira l'exécution d'une requête l'utilisateur que l'exécution de sa requête prendra n minutes. ne désirez pas que vos N'activez pas la case à cocherActiver Coût estimé. utilisateurs puissent Ceci est l'option par défaut. connaître à l'avance la durée d'exécution d'une requête Remarques : Le coût estimé est basé sur des statistiques stockées, c'est pourquoi, la première fois qu'un utilisateur exécute une requête, BUSINESSOBJECTS est incapable d'afficher la durée prévue de l'opération. Bien entendu, lors du rafraîchissement suivant de la requête, BUSINESSOBJECTS affichera la valeur du coût estimé. Manuel pour la base de données Oracle 63
  • 64. Chapitre 3 Création d'une connexion Un serveur ne peut pas générer un coût estimé, à moins d'avoir été préalablement configuré à cet effet. Pour en savoir plus sur la manière de procéder, reportez- vous à "Génération d'un coût estimé", page 84. Taille de l'Array fetch Cette zone permet d'indiquer le nombre maximal de lignes autorisées par rapatriement, processus consistant à localiser et charger les données depuis le serveur. Si vous et si... alors le produit Business Objects... saisissez... 20 votre requête rapatrie exécute 5 rapatriements pour 100 lignes récupérer vos données. 1 -- désactive l'Array fetch et rapatrie les données ligne par ligne. Notez que cette méthode accroît la sécurité de la récupération de données au détriment des performances. Remarques : Plus la valeur est élevée, plus le rapatriement des lignes est rapide ; cependant, la valeur saisie a aussi un effet direct sur la mémoire système du client. Lorsqu'une requête rapatrie des données de type blob ou texte long, l'array fetch est automatiquement réinitialisé à 1. 64 Manuel pour la base de données Oracle
  • 65. Création d'une connexion Configuration de l'onglet Personnalisé L'onglet Propriétés étendues vous permet de configurer les options de connectivité les plus courantes. Quant à l'onglet Personnalisé, il sert à remplacer les options de connectivité supplémentaires. La modification de ces options est réservée aux utilisateurs avancés. Remarque : Bien que cet onglet autorise la modification des paramètres par défaut, évitez de le faire sous peine de risquer de perturber le fonctionnement de votre connexion. Pour remplacer des options de connectivité dans l'onglet Personnalisé, procédez comme suit : 1. Cliquez sur l'option appropriée. La zone Description affiche des détails sur l'option sélectionnée, ainsi que les valeurs qu'elle accepte. Pour en savoir plus sur ces options, reportez-vous à l'annexe A. 2. Saisissez une nouvelle valeur dans la zone Valeur, puis cliquez sur Définir. 3. Répétez éventuellement les étapes 1 et 2 pour modifier la configuration d'autres options. 4. Cliquez sur OK. Manuel pour la base de données Oracle 65
  • 66. Chapitre 3 Création d'une connexion Création de connexions sous UNIX Si vous déployez un serveur WEBINTELLIGENCE sous UNIX, vous pouvez : • vérifier si votre middleware Oracle est prêt à être utilisé avant d'exécuter WEBINTELLIGENCE • avoir besoin de créer des connexions directement sur votre plate-forme UNIX. Cette section présente ces deux options. Vérification du middleware Oracle Pour éviter d'avoir des problèmes de connexion avec WEBINTELLIGENCE, vous avez accès à un utilitaire, wchkoracle, qui vérifie si la bibliothèque Oracle libclntsh.ext (l'extension diffère selon la plate-forme UNIX utilisée) est utilisable. Une fois que l'utilitaire a détecté un problème, il peut le réparer. Par défaut, cet utilitaire se trouve sur : /<répertoire_installation_WebIntelligence>/SetUp/ Vous pouvez exécuter wchkoracle selon trois méthodes différentes : • mode vérification - l'utilitaire vérifie seulement si WEBINTELLIGENCE peut fonctionner avec Oracle • mode correction - si le test a échoué, l'utilitaire propose différentes solutions correctives • mode forcé - l'utilitaire corrige les problèmes sans vous laisser agir. 66 Manuel pour la base de données Oracle
  • 67. Création de connexions sous UNIX Remarques : Cet utilitaire n'est pas exécuté lors de l'installation de WEBINTELLIGENCE. Par contre, vous pouvez l’exécuter une fois que l'application est installée pour vérifier votre environnement Oracle. Lorsque vous lancez WEBINTELLIGENCE, l'application vérifie si les paramètres du middleware sont toujours valables pour tous les SGBDR installés (c.-à-d. Oracle, Informix, IBM DB2 et Sybase). Si vous voulez vérifier l'environnement Oracle, saisissez l'option -oracle : /<répertoire_installation_WebIntelligence>/SetUp/wstart - oracle Vous poouvez exécuter cet utilitaire avec une configuration NFS. Pour cela, l’administrateur doit s’assurer que vous disposez d’un accès en écriture aux répertoires $ORACLE_HOME/lib et <répetoire_install_WebIntelligence>/ Server/WebIntelligence2.5/wqit/lib/ afin d’utiliser l’utilitaire wchkoracle en mode correction. Manuel pour la base de données Oracle 67
  • 68. Chapitre 3 Création d'une connexion Exécution de wchkoracle L'utilitaire wchkoracle est exécuté à partir d'une ligne de commande shell. Lorsque vous l'exécutez, utilisez la syntaxe suivante : wchkoracle [-h] [-s|-v] [-C|-P[-l]|-F[-l]] [-o <oracle_root>] -w <WebIntelligence_root> Le tableau suivant décrit chaque option : Option Description -h mode aide : affiche une courte description de chaque option. -s mode silencieux : affiche des messages brefs. Le résultat de la vérification est affiché à l'aide du statut exit : 0 = la vérification oracle s'est bien déroulée > 0 = problème lors de la vérification oracle. -v mode verbose : affiche des messages détaillés lors de la vérification. -C mode vérification -P mode correction -F mode forcé -l local : la correction est effectuée uniquement dans le répertoire racine de WebIntelligence et n’affecte pas les autres applications accédant aux bibliothèques Oracle. Remarque : Si vous ne saisissez pas cette option, le mode correction vous est proposé si vous voulez effectuer la correction dans un environnement Oracle, alors qu’en mode forcé, la correction sera effectuée par défaut dans l’environement Oracle ou dans le répertoire racine de WebIntelligence si l’utilisateur n’a pas de droits en écriture dans l’environnement Oracle. -o Indique le chemin complet vers le répertoire racine Oracle. Si vous ne saisissez pas l'option, la variable d'environnement ORACLE_HOME est utilisée si elle existe. -w Indique le chemin complet vers le répertoire racine WEBINTELLIGENCE. 68 Manuel pour la base de données Oracle
  • 69. Création de connexions sous UNIX Utilisation de wchkoracle en mode vérification Si vous n'indiquez pas d'option de vérification, par défaut l'utilitaire s'exécute en mode vérification. Dans ce mode, rien n'est modifié dans l'environnement Oracle ou WEBINTELLIGENCE. Utilisation de wchkoracle en mode correction Dans ce mode, vous pouvez entreprendre des actions correctives sur les problèmes détectés. Il existe trois catégories d'actions : • Sécurisé - Les actions n'ont pas d'impact sur l'environnement Oracle existant. Par exemple, vous ajoutez un lien symbolique dans l'environnement Oracle. • Potentiellement risqué - Les actions entreprises n'ont pas d'impact sur l'environnement Oracle ; toutefois, ces actions n'empêchent pas l'exécution d'Oracle. Par exemple, vous régénérez la bibliothèque partagée. • Risqué - C'est la catégorie la plus dangereuse car vous mettez en danger la compatibilité avec Oracle. Pour chaque catégorie, vous recevez un message d'avertissement avant d'effectuer les actions correctives. Si vous refusez, les actions seront effectuées dans l'environnement WEBINTELLIGENCE. Par exemple : Your Oracle installation must be updated. The Oracle library must be regenerated. This modification is potentially Unsafe. Do you accept to modify your Oracle installation ? y/n [n] Dans ce cas, l'application a détecté que vous devez régénérer la bibliothèque partagée. Si vous saisissez y, la bibliothèque est régénérée dans : ORACLE_HOME/lib Si vous conservez la valeur par défaut (c.-à-d. n), la bibliothèque est régénérée dans : <webi_root>/Server/WebIntelligence2.6/wiqt/lib Remarque : Il est recommandé d’utiliser cette option (c.-à-d. la bibliothèque régénérée dans le répertoire WebIntelligence 2.6) lorsque l’installation du middleware Oracle est partagée avec une autre application. Manuel pour la base de données Oracle 69