SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  46
Télécharger pour lire hors ligne
Stratégie intégrée de prévention 
des toxicomanies chez les adolescents 
Geneviève Lefebvre, M.Sc. Directrice générale
Nos objectifs 
La stratégie intégrée APTE a pour but de persuader 
les jeunes de : 
1. Développer une opinion personnelle sur le sujet de la 
consommation d’alcool et de drogues; 
2. De ne pas commencer à consommer ou de retarder 
l’âge d’initiation de la consommation de psychotropes; 
3. D’arrêter ou de diminuer la consommation de 
psychotropes pour les consommateurs; 
4. Diminuer les risques associés à la consommation pour les 
jeunes qui consomment.
Nos objectifs spécifiques 
— Permettre aux jeunes d’évaluer les conséquences 
de la consommation de psychotropes; 
— Corriger leurs croyances erronées; 
— Augmenter leurs habiletés de résistance aux 
pressions des pairs; 
— Harmoniser les messages de prévention de 
l’ensemble des intervenants.
Les croyances à risque des 
jeunes forment l’essence de la 
théorie et des activités des 
différents programmes de 
prévention qui composent la 
stratégie intégrée de 
prévention des toxicomanies 
APTE.
Fondement théorique 
Bonne chose 
Mauvaise chose 
Comportements habituels 
de ne pas consommer 
Pression sociales perçues 
Capable / incapable 
de résister 
Adaptation du modèle intégratif de la prédiction comportementale (Fishbein et Yzer, 2003) 
N 
Conséquence de la 
consommation 
Croyances 
comportementales 
des autres perçus 
Comportements 
habituels des 
autres perçus 
Facile / difficile 
Facile / difficile 
de ne pas 
consommer 
Intention Comportement 
N 
Attitude 
N 
Croyances 
normatives 
N 
Croyances 
d’efficacité 
N 
Norme subjective 
N 
Efficacité 
personnelle
Les croyances des adolescents 
6 focus 
groups = 60 
ados pour 
définir les 
croyances 
Enquête 
pour valider 
les 
croyances 
auprès de 
120 ados 
Questionnai-re 
final 
administré 
auprès de 
800 ados 
Croyances 
communes 
des 
adolescents 
(protectrices et à risque) 
Total : 
+ de 800 
adolescents ont 
participé à définir les 
principales 
croyances des 
jeunes ce qui nous a 
permis de 
développer des 
messages de 
prévention adaptés
Apte 
Enseignants 
Stratégie intégrée de prévention APTE 
Mon 
indépendance, 
j’y tiens! 
Objectif 
Persuader les 
jeunes de ne 
pas 
consommer ou 
de retarder 
l’âge du début 
de la 
consommation 
Clientèle cible 
1re secondaire 
Apte 
de groupe 
Clientèle cible 
2e, 3e, 4e et 5e 
secondaires 
Apte 
Individuel 
Objectif 
Prévenir 
l’aggravation 
de la 
consommation 
chez les jeunes 
à risque 
Clientèle cible 
Tous les niveaux 
du secondaire 
Apte 
Parents 
Clientèle cible 
Parents 
d’adolescents 
Apte 
Enseignants 
Clientèle cible 
Enseignants 
de 1re 
secondaire 
Objectif 
Persuader les 
jeunes de ne 
pas 
consommer ou 
de retarder 
l’âge du début 
de la 
consommation 
Objectif 
Outiller les 
parents pour 
qu’ils puissent 
mieux 
contribuer aux 
efforts de 
prévention 
auprès de leurs 
adolescents 
Objectif 
Outiller les 
enseignants 
pour qu’ils 
puissent mieux 
contribuer aux 
efforts de 
prévention 
auprès de leurs 
élèves 
Livre Drogues : 
Savoir plus, 
risquer moins 
Objectif 
Fournir des 
informations 
justes et 
actuelles sur les 
drogues et les 
risques qu’elles 
comportent 
250 000 copies 
au Québec 
depuis 2002 
Clientèle cible 
Grand public, 
jeunes, 
réseau de la 
santé, etc. 
Information Sensibilisation 
Prévention 
universelle 
Prévention 
indiquée 
Prévention 
universelle 
Prévention 
universelle 
Depuis 2007, avec le soutien de Santé-Canada, le CQLD a investi 1,7 million dans le développement de la stratégie APTE
Programmes de la stratégie 
intégrée de prévention des 
toxicomanies APTE.
Mon indépendance, j’y tiens ! 
— Atelier de sensibilisation; 
— 1 séance fait en classe de 1re secondaire + activités de 
réinvestissement : micro-livre, dépliant, site internet interactif, 
concours ‘Ma passion, j’y tiens !’ 
— Atelier sur les risques liés à la consommation d’alcool et des 
drogues et comment celles-ci peuvent affecter le 
comportement ainsi que la santé physique et mentale; 
158 602 
jeunes 
rejoints 
depuis 2009 
Objectif ambitieux : rejoindre 50 000 jeunes par année. 
Ce qui représente environ 80 % des jeunes de 1er secondaire.
APTE 1re secondaire - Mon Indépendance, j’y tiens! 
Année scolaire 
Nombre de jeunes rencontrés 
au Québec 
2009-2010 14 228 jeunes – 3 régions 
2010-2011 22 164 jeunes – 7 régions 
2011-2012 32 744 jeunes – 11 régions 
2012-2013 42 846 jeunes – 16 régions 
2013-2014 46 620 jeunes – 17 régions 
Total: 158 602
Résultats de l’évaluation 
— Davantage de bonnes réponses au questionnaire 
de connaissances – groupe expérimental versus 
groupe contrôle au post-test et au suivi; 
— Meilleures connaissances dans les domaines 
suivants : 
— Effets des psychotropes; 
— Catégories de psychotropes et types de consommation; 
— Mécanismes et symptômes de la dépendance; 
— Croyances protectrices et à risque; 
— Stratégies d’évitement et de diminution des risques; 
— Ressources d’aide.
13
APTE de groupe 
— Prévention primaire; 
— 5 activités de groupe, d’une heure, animées par un 
intervenant; 
— Modèle adapté selon 2 profils : 
Profil A: pas ou peu d’expérience de consommation 
Profil B: consommateurs réguliers; 
— Formation en ligne avec guide pour les intervenants.
APTE de groupe 
Le rôle des éléments clés 
15 
Éléments clés Rôle 
Les croyances : 
• Erronées / à risque 
• Véridiques/ protectrices 
L’intervenant doit corriger les 
premières et renforcer les autres 
Les profils A et B 
Mises en situation, messages 
harmonisés et argumentaires 
adaptés 
Profil A: Pour les groupes de jeunes qui ne 
consomment pas ou qui ne consomment que 
de façon occasionnelle 
Profil B: Pour les groupes de jeunes qui 
consomment régulièrement et/ou abusivement 
Les messages harmonisés 
Messages contenant de l’information 
objective et non moralisatrice sur la 
consommation 
Les activités 
5 activités interactives où les jeunes 
sont amenés à interagir entre eux et 
avec l’intervenant
APTE-de groupe 
Objectif susciter des discussions autour de mises en situation 
Touche cinq grandes sphères d’influence : 
— les amis, la famille, l’école, la communauté et les médias 
Chaque activité est structurée comme suit : 
— Présentation de l’activité, 
— Discussion en sous-groupe, 
— Débat de groupe et, 
— Transmission des messages préventifs.
Résultats de l’évaluation 
Les résultats au post-test montrent que les jeunes du 
groupe expérimental deviennent moins à risque que 
les jeunes du groupe contrôle et se détériorent moins 
dans le temps; 
Le programme APTE de groupe freine un processus de 
détérioration des facteurs prédictifs de la 
consommation de psychotropes qui se produit chez les 
jeunes de 12 à 17 ans.
APTE Individuel
APTE-Individuel 
Intervention précoce; 
Prévention ciblée auprès 
des jeunes à risque de 
développer un problème 
de toxicomanie (feu jaune).
Application informatisée APTE Individuel 
1. Dépistage des jeunes à risque grâce à la DEP-Ado : si = feu 
jaune on poursuit; 
2. Questionnaire APTE informatisé qui permet d’établir un profil 
personnalisé; 
3. Rétroaction personnalisée – résultats DEP-Ado et 
Questionnaire APTE; 
4. Création d’un plan d’intervention précoce avec rétroaction 
écrite pour les intervenants et les jeunes (5 à 6 séances 1X/ 
semaine); 
5. Élaboration du contenu : graphique en centiles, arguments et 
stratégies pour chaque séance.
Objectifs spécifiques 
— Créer chez le jeune des divergences (dissonance 
cognitive inspirée de l’approche motivationnelle); 
— Persuader le jeune de modifier ses croyances à 
risque grâce à des arguments objectifs (inspiré de 
l’intervention cognitivo-comportementale); 
— Proposer au jeune des options qui favorisent le 
changement (liste de stratégies individualisées); 
— Renforcer les croyances protectrices que le jeune 
possède déjà.
Approches cliniques à la base du 
programme 
Approche 
motivationnelle 
Création de 
divergences 
cognitives 
Utilisation de 
graphiques en 
centiles basés 
sur les standards 
normatifs 
Diminution des 
croyances à 
risque 
Augmentation 
des croyances 
protectrices 
Proposition de 
stratégies 
personnalisées 
Approche 
cognitivo-comportementale 
Restructuration 
cognitive 
ciblée sur les 
croyances 
Application 
Web fournit les 
arguments 
spécifiques sur 
les croyances 
ciblées de 
chaque jeune
23
24
Résultats de l’évaluation 
Intention Comportement 
Alcool et cannabis 
Améliorations statistiquement significatives 
Pas d’amélioration significative 
Croyances 
comporte-mentales 
Attitude 
Croyances 
normatives 
Croyances 
d’efficacité 
Norme 
subjective 
Efficacité 
personnelle
Résultats 
Comportement ALCOOL 
— Consommation excessive d’alcool : 
Suite à l’intervention, le pourcentage de consommateurs excessifs 
passe de 70% à 44%; 
Pas de différence pour le groupe contrôle. 
— Fréquence de consommation excessive d’alcool : 
Parmi les 44% des jeunes du groupe expérimentale qui 
consommaient de façon excessive avant et après l’intervention, 
ils le font deux fois moins fréquemment après l’intervention 
(moyenne de 2 fois par mois) qu’avant l’intervention (moyenne 
de 4 fois par mois); 
Pas de différence pour le groupe contrôle.
Résultats 
Le groupe expérimental consomme significativement 
moins souvent après l’intervention que le groupe 
contrôle; 
La fréquence de consommation pour le groupe 
expérimental est passée d’une fois par semaine 
(consommation régulière) à une fois par mois 
(consommation occasionnelle). 
31 
Comportement CANNABIS
APTE-Parents 
— Prévention primaire pour les adolescents via les 
parents; 
— Comporte 4 capsules informatisées en ligne qui 
traitent des 4 principaux facteurs familiaux associés 
à la consommation de psychotropes chez les jeunes:
APTE- Parents 
Déroulement 
Photo-roman narré portant sur les différents thèmes 
mettant en jeu les croyances des jeunes en matière de 
consommation de psychotropes;
APTE- Parents 
Déroulement 
Le parent qui visionne a comme tâche d’aider le 
parent fictif à résoudre des situations problématiques 
autour de la consommation de leurs adolescents;
APTE- Parents 
Déroulement 
Une rétroaction sur le choix de réponse est par la suite 
donnée au parent qui visionne le module.
Section « Ressources » 
Objectifs 
Informer les parents au sujet des croyances à risque 
qu’entretiennent les jeunes; 
Offrir des arguments aux parents face à ces croyances à 
risque; 
Une fiche d’information sur les psychotropes.
3 types de croyances 
des adolescents sont présentés aux parents 
1. Croyances en ce qui concerne les normes familiales en 
matière de consommation de psychotropes; 
2. Croyances en ce qui concerne les conséquences de la 
consommation; 
3. Croyances en ce qui concerne l’influence des amis sur 
la consommation.
APTE- Enseignants 
— Prévention primaire pour les adolescents de 1re 
secondaire via les enseignants ; 
— Formation en ligne (e-Learning) ; 
— S’adresse aux enseignants de 1er secondaire.
Facteurs de risques ciblés 
Influence du niveau d’attente des enseignants, face 
aux étudiants, sur la consommation de psychotropes 
de ces derniers ; 
Influence des politiques scolaires sur la consommation 
de psychotropes des étudiants ; 
Problèmes associés à la consommation de 
psychotropes en termes de délinquance, de violence, 
de réussite et de persévérance scolaire.
Projets en cours 
— Bonification d’APTE de groupe - 2014-2015 ; 
— Démarrage du projet de recherche d’APTE 
Enseignants - 2014-2017 ; 
— Réédition du livre Drogues: Savoir Plus, Risquer Moins- 
Novembre 2014.
Engagements du CQLD 
Coordonner et soutenir le déploiement de la 
stratégie intégrée de prévention des toxicomanies 
APTE dans les écoles secondaires du Québec, les 
CSSS (CLSC) et les Centres Jeunesse; 
Outiller et travailler de concert avec les milieux de 
vie des adolescents pour harmoniser les messages 
de prévention; 
Bonifier les différentes composantes de la stratégie 
intégrée de prévention des toxicomanies APTE en 
intégrant les dernières données scientifiques et les 
meilleures pratiques.
Merci !

Contenu connexe

En vedette

Dispositifs d'intervention sur l'addiction au travail par Olivier Brosseau.
Dispositifs d'intervention sur l'addiction au travail par Olivier Brosseau.Dispositifs d'intervention sur l'addiction au travail par Olivier Brosseau.
Dispositifs d'intervention sur l'addiction au travail par Olivier Brosseau.LACT
 
Sensibilisation express RPS QVT
Sensibilisation express RPS QVTSensibilisation express RPS QVT
Sensibilisation express RPS QVTArmelle Gautier
 

En vedette (6)

Diaporama STOP SUICIDE
Diaporama STOP SUICIDEDiaporama STOP SUICIDE
Diaporama STOP SUICIDE
 
Dispositifs d'intervention sur l'addiction au travail par Olivier Brosseau.
Dispositifs d'intervention sur l'addiction au travail par Olivier Brosseau.Dispositifs d'intervention sur l'addiction au travail par Olivier Brosseau.
Dispositifs d'intervention sur l'addiction au travail par Olivier Brosseau.
 
Etre bien au travail !
Etre bien au travail !Etre bien au travail !
Etre bien au travail !
 
Médiation et RPS 17032015
Médiation et RPS 17032015Médiation et RPS 17032015
Médiation et RPS 17032015
 
Sensibilisation express RPS QVT
Sensibilisation express RPS QVTSensibilisation express RPS QVT
Sensibilisation express RPS QVT
 
Ws 5 ppt_magnin_f
Ws 5 ppt_magnin_fWs 5 ppt_magnin_f
Ws 5 ppt_magnin_f
 

Similaire à Stratégie intégrée de prévention des toxicomanies chez les adolescents

Projet de recension des programmes de prévention en dépendance pour les jeune...
Projet de recension des programmes de prévention en dépendance pour les jeune...Projet de recension des programmes de prévention en dépendance pour les jeune...
Projet de recension des programmes de prévention en dépendance pour les jeune...Aqcidependance
 
Prévention des conduites addictives milieu scolaire
Prévention des conduites addictives milieu scolairePrévention des conduites addictives milieu scolaire
Prévention des conduites addictives milieu scolaireAIRDDS_BRETAGNE
 
Conférence_PEYRON2
Conférence_PEYRON2Conférence_PEYRON2
Conférence_PEYRON23voie
 
LEAD - Education à la vie affective et sexuelle et prévention/réduction d'abu...
LEAD - Education à la vie affective et sexuelle et prévention/réduction d'abu...LEAD - Education à la vie affective et sexuelle et prévention/réduction d'abu...
LEAD - Education à la vie affective et sexuelle et prévention/réduction d'abu...Tibaz - Espace Santé Jeunes
 
Melin duhepato2012
Melin duhepato2012Melin duhepato2012
Melin duhepato2012odeckmyn
 
Conférence_PEYRON
Conférence_PEYRONConférence_PEYRON
Conférence_PEYRON3voie
 
Les interventions dirigées par des pairs pour éviter la consommation de tabac...
Les interventions dirigées par des pairs pour éviter la consommation de tabac...Les interventions dirigées par des pairs pour éviter la consommation de tabac...
Les interventions dirigées par des pairs pour éviter la consommation de tabac...Health Evidence™
 
Auraia bilan en ligne 2013
Auraia bilan en ligne 2013Auraia bilan en ligne 2013
Auraia bilan en ligne 2013AIRDDS_BRETAGNE
 
01 Interventions FondéEs Sur Les Evidences Louise Thomas Mapleh
01 Interventions FondéEs Sur Les Evidences Louise Thomas Mapleh01 Interventions FondéEs Sur Les Evidences Louise Thomas Mapleh
01 Interventions FondéEs Sur Les Evidences Louise Thomas MaplehAlec Pemberton
 
Module 1. Évaluation de la croissance des enfants Partie 1 : Les principes
Module 1. Évaluation de la croissance des enfants Partie 1 : Les principesModule 1. Évaluation de la croissance des enfants Partie 1 : Les principes
Module 1. Évaluation de la croissance des enfants Partie 1 : Les principesNutrition Resource Centre
 
"Nos jeunes à risque" - Colloque en Haiti - URAMEL - 26.05.2015
"Nos jeunes à risque" - Colloque en Haiti - URAMEL - 26.05.2015"Nos jeunes à risque" - Colloque en Haiti - URAMEL - 26.05.2015
"Nos jeunes à risque" - Colloque en Haiti - URAMEL - 26.05.2015Université de Montréal
 
Synthèse santé des apprentis en Poitou-Charentes diagnostic
Synthèse   santé des apprentis en Poitou-Charentes diagnosticSynthèse   santé des apprentis en Poitou-Charentes diagnostic
Synthèse santé des apprentis en Poitou-Charentes diagnosticIreps
 
Traitement des dépendences: programme mère-enfant de Portage Rond-Point 2010
Traitement des dépendences: programme mère-enfant de Portage Rond-Point 2010Traitement des dépendences: programme mère-enfant de Portage Rond-Point 2010
Traitement des dépendences: programme mère-enfant de Portage Rond-Point 2010Portage
 
Rotary 131202
Rotary 131202Rotary 131202
Rotary 131202PRAGAP
 

Similaire à Stratégie intégrée de prévention des toxicomanies chez les adolescents (20)

Projet de recension des programmes de prévention en dépendance pour les jeune...
Projet de recension des programmes de prévention en dépendance pour les jeune...Projet de recension des programmes de prévention en dépendance pour les jeune...
Projet de recension des programmes de prévention en dépendance pour les jeune...
 
Glossaire RPIB.pdf
Glossaire RPIB.pdfGlossaire RPIB.pdf
Glossaire RPIB.pdf
 
Prévention des conduites addictives milieu scolaire
Prévention des conduites addictives milieu scolairePrévention des conduites addictives milieu scolaire
Prévention des conduites addictives milieu scolaire
 
Conférence_PEYRON2
Conférence_PEYRON2Conférence_PEYRON2
Conférence_PEYRON2
 
LEAD - Education à la vie affective et sexuelle et prévention/réduction d'abu...
LEAD - Education à la vie affective et sexuelle et prévention/réduction d'abu...LEAD - Education à la vie affective et sexuelle et prévention/réduction d'abu...
LEAD - Education à la vie affective et sexuelle et prévention/réduction d'abu...
 
Melin duhepato2012
Melin duhepato2012Melin duhepato2012
Melin duhepato2012
 
Test PDF
Test PDFTest PDF
Test PDF
 
Conférence_PEYRON
Conférence_PEYRONConférence_PEYRON
Conférence_PEYRON
 
Les interventions dirigées par des pairs pour éviter la consommation de tabac...
Les interventions dirigées par des pairs pour éviter la consommation de tabac...Les interventions dirigées par des pairs pour éviter la consommation de tabac...
Les interventions dirigées par des pairs pour éviter la consommation de tabac...
 
Auraia bilan en ligne 2013
Auraia bilan en ligne 2013Auraia bilan en ligne 2013
Auraia bilan en ligne 2013
 
Question d'équilibre
Question d'équilibreQuestion d'équilibre
Question d'équilibre
 
01 Interventions FondéEs Sur Les Evidences Louise Thomas Mapleh
01 Interventions FondéEs Sur Les Evidences Louise Thomas Mapleh01 Interventions FondéEs Sur Les Evidences Louise Thomas Mapleh
01 Interventions FondéEs Sur Les Evidences Louise Thomas Mapleh
 
Module 1. Évaluation de la croissance des enfants Partie 1 : Les principes
Module 1. Évaluation de la croissance des enfants Partie 1 : Les principesModule 1. Évaluation de la croissance des enfants Partie 1 : Les principes
Module 1. Évaluation de la croissance des enfants Partie 1 : Les principes
 
"Nos jeunes à risque" - Colloque en Haiti - URAMEL - 26.05.2015
"Nos jeunes à risque" - Colloque en Haiti - URAMEL - 26.05.2015"Nos jeunes à risque" - Colloque en Haiti - URAMEL - 26.05.2015
"Nos jeunes à risque" - Colloque en Haiti - URAMEL - 26.05.2015
 
Tubiana
TubianaTubiana
Tubiana
 
Tubiana
TubianaTubiana
Tubiana
 
Synthèse santé des apprentis en Poitou-Charentes diagnostic
Synthèse   santé des apprentis en Poitou-Charentes diagnosticSynthèse   santé des apprentis en Poitou-Charentes diagnostic
Synthèse santé des apprentis en Poitou-Charentes diagnostic
 
Addiction ado mg
Addiction ado mgAddiction ado mg
Addiction ado mg
 
Traitement des dépendences: programme mère-enfant de Portage Rond-Point 2010
Traitement des dépendences: programme mère-enfant de Portage Rond-Point 2010Traitement des dépendences: programme mère-enfant de Portage Rond-Point 2010
Traitement des dépendences: programme mère-enfant de Portage Rond-Point 2010
 
Rotary 131202
Rotary 131202Rotary 131202
Rotary 131202
 

Stratégie intégrée de prévention des toxicomanies chez les adolescents

  • 1. Stratégie intégrée de prévention des toxicomanies chez les adolescents Geneviève Lefebvre, M.Sc. Directrice générale
  • 2. Nos objectifs La stratégie intégrée APTE a pour but de persuader les jeunes de : 1. Développer une opinion personnelle sur le sujet de la consommation d’alcool et de drogues; 2. De ne pas commencer à consommer ou de retarder l’âge d’initiation de la consommation de psychotropes; 3. D’arrêter ou de diminuer la consommation de psychotropes pour les consommateurs; 4. Diminuer les risques associés à la consommation pour les jeunes qui consomment.
  • 3. Nos objectifs spécifiques — Permettre aux jeunes d’évaluer les conséquences de la consommation de psychotropes; — Corriger leurs croyances erronées; — Augmenter leurs habiletés de résistance aux pressions des pairs; — Harmoniser les messages de prévention de l’ensemble des intervenants.
  • 4. Les croyances à risque des jeunes forment l’essence de la théorie et des activités des différents programmes de prévention qui composent la stratégie intégrée de prévention des toxicomanies APTE.
  • 5. Fondement théorique Bonne chose Mauvaise chose Comportements habituels de ne pas consommer Pression sociales perçues Capable / incapable de résister Adaptation du modèle intégratif de la prédiction comportementale (Fishbein et Yzer, 2003) N Conséquence de la consommation Croyances comportementales des autres perçus Comportements habituels des autres perçus Facile / difficile Facile / difficile de ne pas consommer Intention Comportement N Attitude N Croyances normatives N Croyances d’efficacité N Norme subjective N Efficacité personnelle
  • 6. Les croyances des adolescents 6 focus groups = 60 ados pour définir les croyances Enquête pour valider les croyances auprès de 120 ados Questionnai-re final administré auprès de 800 ados Croyances communes des adolescents (protectrices et à risque) Total : + de 800 adolescents ont participé à définir les principales croyances des jeunes ce qui nous a permis de développer des messages de prévention adaptés
  • 7. Apte Enseignants Stratégie intégrée de prévention APTE Mon indépendance, j’y tiens! Objectif Persuader les jeunes de ne pas consommer ou de retarder l’âge du début de la consommation Clientèle cible 1re secondaire Apte de groupe Clientèle cible 2e, 3e, 4e et 5e secondaires Apte Individuel Objectif Prévenir l’aggravation de la consommation chez les jeunes à risque Clientèle cible Tous les niveaux du secondaire Apte Parents Clientèle cible Parents d’adolescents Apte Enseignants Clientèle cible Enseignants de 1re secondaire Objectif Persuader les jeunes de ne pas consommer ou de retarder l’âge du début de la consommation Objectif Outiller les parents pour qu’ils puissent mieux contribuer aux efforts de prévention auprès de leurs adolescents Objectif Outiller les enseignants pour qu’ils puissent mieux contribuer aux efforts de prévention auprès de leurs élèves Livre Drogues : Savoir plus, risquer moins Objectif Fournir des informations justes et actuelles sur les drogues et les risques qu’elles comportent 250 000 copies au Québec depuis 2002 Clientèle cible Grand public, jeunes, réseau de la santé, etc. Information Sensibilisation Prévention universelle Prévention indiquée Prévention universelle Prévention universelle Depuis 2007, avec le soutien de Santé-Canada, le CQLD a investi 1,7 million dans le développement de la stratégie APTE
  • 8. Programmes de la stratégie intégrée de prévention des toxicomanies APTE.
  • 9.
  • 10. Mon indépendance, j’y tiens ! — Atelier de sensibilisation; — 1 séance fait en classe de 1re secondaire + activités de réinvestissement : micro-livre, dépliant, site internet interactif, concours ‘Ma passion, j’y tiens !’ — Atelier sur les risques liés à la consommation d’alcool et des drogues et comment celles-ci peuvent affecter le comportement ainsi que la santé physique et mentale; 158 602 jeunes rejoints depuis 2009 Objectif ambitieux : rejoindre 50 000 jeunes par année. Ce qui représente environ 80 % des jeunes de 1er secondaire.
  • 11. APTE 1re secondaire - Mon Indépendance, j’y tiens! Année scolaire Nombre de jeunes rencontrés au Québec 2009-2010 14 228 jeunes – 3 régions 2010-2011 22 164 jeunes – 7 régions 2011-2012 32 744 jeunes – 11 régions 2012-2013 42 846 jeunes – 16 régions 2013-2014 46 620 jeunes – 17 régions Total: 158 602
  • 12. Résultats de l’évaluation — Davantage de bonnes réponses au questionnaire de connaissances – groupe expérimental versus groupe contrôle au post-test et au suivi; — Meilleures connaissances dans les domaines suivants : — Effets des psychotropes; — Catégories de psychotropes et types de consommation; — Mécanismes et symptômes de la dépendance; — Croyances protectrices et à risque; — Stratégies d’évitement et de diminution des risques; — Ressources d’aide.
  • 13. 13
  • 14. APTE de groupe — Prévention primaire; — 5 activités de groupe, d’une heure, animées par un intervenant; — Modèle adapté selon 2 profils : Profil A: pas ou peu d’expérience de consommation Profil B: consommateurs réguliers; — Formation en ligne avec guide pour les intervenants.
  • 15. APTE de groupe Le rôle des éléments clés 15 Éléments clés Rôle Les croyances : • Erronées / à risque • Véridiques/ protectrices L’intervenant doit corriger les premières et renforcer les autres Les profils A et B Mises en situation, messages harmonisés et argumentaires adaptés Profil A: Pour les groupes de jeunes qui ne consomment pas ou qui ne consomment que de façon occasionnelle Profil B: Pour les groupes de jeunes qui consomment régulièrement et/ou abusivement Les messages harmonisés Messages contenant de l’information objective et non moralisatrice sur la consommation Les activités 5 activités interactives où les jeunes sont amenés à interagir entre eux et avec l’intervenant
  • 16. APTE-de groupe Objectif susciter des discussions autour de mises en situation Touche cinq grandes sphères d’influence : — les amis, la famille, l’école, la communauté et les médias Chaque activité est structurée comme suit : — Présentation de l’activité, — Discussion en sous-groupe, — Débat de groupe et, — Transmission des messages préventifs.
  • 17. Résultats de l’évaluation Les résultats au post-test montrent que les jeunes du groupe expérimental deviennent moins à risque que les jeunes du groupe contrôle et se détériorent moins dans le temps; Le programme APTE de groupe freine un processus de détérioration des facteurs prédictifs de la consommation de psychotropes qui se produit chez les jeunes de 12 à 17 ans.
  • 19. APTE-Individuel Intervention précoce; Prévention ciblée auprès des jeunes à risque de développer un problème de toxicomanie (feu jaune).
  • 20. Application informatisée APTE Individuel 1. Dépistage des jeunes à risque grâce à la DEP-Ado : si = feu jaune on poursuit; 2. Questionnaire APTE informatisé qui permet d’établir un profil personnalisé; 3. Rétroaction personnalisée – résultats DEP-Ado et Questionnaire APTE; 4. Création d’un plan d’intervention précoce avec rétroaction écrite pour les intervenants et les jeunes (5 à 6 séances 1X/ semaine); 5. Élaboration du contenu : graphique en centiles, arguments et stratégies pour chaque séance.
  • 21. Objectifs spécifiques — Créer chez le jeune des divergences (dissonance cognitive inspirée de l’approche motivationnelle); — Persuader le jeune de modifier ses croyances à risque grâce à des arguments objectifs (inspiré de l’intervention cognitivo-comportementale); — Proposer au jeune des options qui favorisent le changement (liste de stratégies individualisées); — Renforcer les croyances protectrices que le jeune possède déjà.
  • 22. Approches cliniques à la base du programme Approche motivationnelle Création de divergences cognitives Utilisation de graphiques en centiles basés sur les standards normatifs Diminution des croyances à risque Augmentation des croyances protectrices Proposition de stratégies personnalisées Approche cognitivo-comportementale Restructuration cognitive ciblée sur les croyances Application Web fournit les arguments spécifiques sur les croyances ciblées de chaque jeune
  • 23. 23
  • 24. 24
  • 25.
  • 26.
  • 27.
  • 28.
  • 29. Résultats de l’évaluation Intention Comportement Alcool et cannabis Améliorations statistiquement significatives Pas d’amélioration significative Croyances comporte-mentales Attitude Croyances normatives Croyances d’efficacité Norme subjective Efficacité personnelle
  • 30. Résultats Comportement ALCOOL — Consommation excessive d’alcool : Suite à l’intervention, le pourcentage de consommateurs excessifs passe de 70% à 44%; Pas de différence pour le groupe contrôle. — Fréquence de consommation excessive d’alcool : Parmi les 44% des jeunes du groupe expérimentale qui consommaient de façon excessive avant et après l’intervention, ils le font deux fois moins fréquemment après l’intervention (moyenne de 2 fois par mois) qu’avant l’intervention (moyenne de 4 fois par mois); Pas de différence pour le groupe contrôle.
  • 31. Résultats Le groupe expérimental consomme significativement moins souvent après l’intervention que le groupe contrôle; La fréquence de consommation pour le groupe expérimental est passée d’une fois par semaine (consommation régulière) à une fois par mois (consommation occasionnelle). 31 Comportement CANNABIS
  • 32.
  • 33. APTE-Parents — Prévention primaire pour les adolescents via les parents; — Comporte 4 capsules informatisées en ligne qui traitent des 4 principaux facteurs familiaux associés à la consommation de psychotropes chez les jeunes:
  • 34. APTE- Parents Déroulement Photo-roman narré portant sur les différents thèmes mettant en jeu les croyances des jeunes en matière de consommation de psychotropes;
  • 35. APTE- Parents Déroulement Le parent qui visionne a comme tâche d’aider le parent fictif à résoudre des situations problématiques autour de la consommation de leurs adolescents;
  • 36. APTE- Parents Déroulement Une rétroaction sur le choix de réponse est par la suite donnée au parent qui visionne le module.
  • 37. Section « Ressources » Objectifs Informer les parents au sujet des croyances à risque qu’entretiennent les jeunes; Offrir des arguments aux parents face à ces croyances à risque; Une fiche d’information sur les psychotropes.
  • 38. 3 types de croyances des adolescents sont présentés aux parents 1. Croyances en ce qui concerne les normes familiales en matière de consommation de psychotropes; 2. Croyances en ce qui concerne les conséquences de la consommation; 3. Croyances en ce qui concerne l’influence des amis sur la consommation.
  • 39.
  • 40.
  • 41.
  • 42. APTE- Enseignants — Prévention primaire pour les adolescents de 1re secondaire via les enseignants ; — Formation en ligne (e-Learning) ; — S’adresse aux enseignants de 1er secondaire.
  • 43. Facteurs de risques ciblés Influence du niveau d’attente des enseignants, face aux étudiants, sur la consommation de psychotropes de ces derniers ; Influence des politiques scolaires sur la consommation de psychotropes des étudiants ; Problèmes associés à la consommation de psychotropes en termes de délinquance, de violence, de réussite et de persévérance scolaire.
  • 44. Projets en cours — Bonification d’APTE de groupe - 2014-2015 ; — Démarrage du projet de recherche d’APTE Enseignants - 2014-2017 ; — Réédition du livre Drogues: Savoir Plus, Risquer Moins- Novembre 2014.
  • 45. Engagements du CQLD Coordonner et soutenir le déploiement de la stratégie intégrée de prévention des toxicomanies APTE dans les écoles secondaires du Québec, les CSSS (CLSC) et les Centres Jeunesse; Outiller et travailler de concert avec les milieux de vie des adolescents pour harmoniser les messages de prévention; Bonifier les différentes composantes de la stratégie intégrée de prévention des toxicomanies APTE en intégrant les dernières données scientifiques et les meilleures pratiques.

Notes de l'éditeur

  1. Développer une opinion personnelle sur le sujet de la consommation d’alcool et de drogues, afin de susciter une prise de décision individuelle face à la consommation de ces substances;
  2. Attitude = évaluation globale acquise d’un objet (personne, situation ou sujet). «Pour moi, ce serait une bonne chose si je consommais» Croyances comportementales = probabilité de l’occurrence des conséquences d’un comportement. «Je crois que consommer de l’alcool me permet de vivre des expériences plaisantes» Normes subjectives = perception relative aux pressions des sociales (pairs, famille, etc.) quant à l’exécution d’un comportement. «mes amis pensent que si je consommais de l’alcool ce serait une bonne chose» Croyances normatives = Perception en lien avec les comportements habituels des autres. «Pour les jeunes de mon âge, il est normal de boire de l’alcool» Efficacité personnelle = conviction de posséder les capacités de réussir une tâche. «Si un ami m’offre un joint de pot, je suis capable de ne pas consommer» Croyances d’efficacité = Évaluation subjective du niveau de difficulté à exécuter une tâche. «Si un ami me pousse à consommer, je suis incapable de ne pas consommer»
  3. Les résultats à ce jour sont probants et démontrent le besoin pour une stratégie visant l’ensemble des régions du Québec: 300 écoles participantes Partenariat avec la Sûreté du Québec Site internet Mon indépendance j’y tiens! Excellente réception des écoles et des jeunes en général
  4. Les activités de prévention d’APTE de groupe sont bien adaptées et efficaces pour des adolescents (12 à 14 ans et 15 à 17 ans), car elles freinent alors un processus de détérioration des facteurs prédictifs de la consommation de psychotropes. En effet, nous avons vu que les groupes expérimentaux se détériorent moins dans le temps que les groupes contrôles.
  5. Questionnaire APTE: Permet d’établir un profil personnalisé automatisé; Établi à partir des 75 questions du questionnaire APTE; Mesure tous les éléments du modèle prédictif du comportement: Les croyances normatives et normes subjectives sont évaluées selon des sphères d’influences. Cible les éléments qui mettent le jeune à risque et sur lesquels portera l’intervention.