SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  3
Télécharger pour lire hors ligne
Dr. KERFAH S.
Plan de la question
I. Définition :
II. Physiologie:
III. Présentation du matériel :
IV. Principe de fonctionnement :
V. Positionnement :
VI. Résultats :
VII. Indications :
VIII. Limites de la mesure :
Oxymétrie
I. Définition :
L'oxymétrie colorimétrique ou oxymétrie de pouls ou saturation pulsée en oxygène (SpO2) est
un examen non invasif d'oxymétrie permettant de quantifier la saturation en oxygène de
l'hémoglobine au niveau des capillaires sanguins.
SaO2 = HbO2/Hb totale
L'appareil de mesure s'appelle oxymètre ou un saturomètre de pouls. Les deux variables biométriques
mesurées sont la SpO2 et la fréquence cardiaque.
La SpO2, saturation pulsée en oxygène, est très proche de la SaO2, saturation artérielle en oxygène.
II. Physiologie :
On définit le taux de saturation de l'oxygène dans le sang par le rapport suivant :
Sp O2 = C HbO2 / C Hb
où
SpO2 est le taux de saturation de l'oxygène dans le sang ;
C HbO2 est la concentration en oxyhémoglobine dans le sang ;
C Hb est la concentration totale d'hémoglobine dans le sang.
Pour un patient non-fumeur, cette concentration totale est la somme de la concentration en
oxyhémoglobine et en désoxyhémoglobine.
Les hématies ou globules rouges sont composées d'environ 33 % d'hémoglobine.
Chaque molécule d'Hb porte quatre atomes de fer qui peuvent chacun se lier à une molécule d'O2.
Lorsque l'oxygène se lie au fer, le globule rouge se charge en oxygène et prend une couleur rouge vif.
L'hémoglobine est dite oxygénée. On l'appelle l'oxyhémoglobine.
Lorsque l'oxygène est distribué aux tissus, le globule rouge se décharge en oxygène. L'hémoglobine est
alors désoxygénée. On l'appelle désoxyhémoglobine.
Le sang artériel, qui provient du cœur, est riche en oxyhémoglobine. En revanche, le sang veineux, qui
part des tissus pour aller vers le cœur, est riche en désoxyhémoglobine.
III. Présentation du matériel :
L’appareil se compose de deux parties :
— le moniteur, qui est un boîtier indépendant ou intégré dans un autre appareillage, permet le réglage
de la mesure et de ses limites d’alarmes et affiche la courbe de pléthysmographie (onde pulsatile) ;
— le capteur, qui a le plus souvent la forme d’une pince ou d’un doigtier.
L’appareil se compose d'une source et d'un détecteur lumineux ainsi que d'un micro-contrôleur.
La source lumineuse émet dans deux longueurs d'onde. Pour cela, deux diodes électroluminescentes
(LED) sont utilisées : l'une émettant dans le rouge et l'autre émettant dans l'infrarouge . Le récepteur
est une photodiode qui reçoit les deux signaux issus des deux LED.
Émetteur et récepteur sont placés dans un système opaque à la lumière pour éviter toute perturbation
par l'environnement extérieur.
IV. Principe de fonctionnement :
L’oxymètre de pouls, ou saturomètres ou moniteurs de SpO2, utilise le principe d'absorbance de la
lumière par un milieu pour déterminer le taux de saturation en oxygène.
L'oxyhémoglobine absorbe peu la lumière rouge mais ne laisse pas passer les infrarouges.
Le désoxyhémoglobine absorbe peu les infrarouges et ne laisse pas passer la lumière rouge.
Pour connaitre les concentrations CHbO2 et CHb il suffit donc d'envoyer deux rayons lumineux de
longueurs d'onde différentes à travers la peau et d'analyser la lumière résultante.
V. Positionnement :
L’oxymètre est le plus souvent appliqué à un doigt (de main ou de pied) ou au lobe de l'oreille.
Chez le nouveau-né, le système est placé préférentiellement au niveau du membre supérieur droit, ceci
afin de ne pas être perturbé par un shunt secondaire à une persistance du canal artériel.
VI. Résultats:
La saturation est exprimée en pourcentage. Elle vaut entre 90 et 100 % chez le sujet normal, mais
baisse sensiblement chez le fumeur. Elle dépendra surtout de l'état clinique général du patient.
Une SpO2 à 98 % signifie que chaque globule rouge est chargé à 98 % d'oxyhémoglobine et de 2 % de
désoxyhémoglobine et non pas que 98 % des globules rouges sont chargés en oxygène.
Ainsi, un saturomètre bien positionné permet d'avoir en temps réel de la fréquence cardiaque.
VII. Indications :
L’oxymètre de pouls est utilisé dans de nombreuses circonstances, entre autre :
 Chez patients nécessitant une surveillance continue.
 En anesthésie et en salle de surveillance post-interventionelle ; il permet la détection précoce des
hypoxémies, bien avant l’apparition d’une cyanose.
 En médecine d’urgence, en particulier en préhospitalier et interhospitalier ;
 En réanimation, en particulier pour les patients ventilés ou susceptibles de l’être.
VIII. Limites de la mesure :
A) Limites liées à la nécessité de percevoir un signal pulsatile :
L’oxymètre de pouls ne fonctionne pas en cas d’arrêt circulatoire ou de patient sous circulation extra-
corporelle.
Il fonctionne mal ou pas du tout dans toutes les situations où le sang circule mal là où est placé le
capteur : HTA, bas débit sanguin, vasoconstriction (hypothermie, utilisation de vasoconstricteurs).
B) Utilisation de colorants :
L’injection de bleu de méthylène ou de carmin indigo abaissent faussement la valeur donnée par
l’oxymètre de pouls de façon temporaire. Le vernis à ongle, le henné et les néons puissants peuvent
fausser la mesure.
L’hyperbilirubinémie en revanche est sans effet sur la mesure de la SpO2.
C) Présence d’une hémoglobine anormale :
La méthémoglobinémie.
 L’Intoxication par le monoxyde de carbone (CO) : l’oxymètre de pouls ne fait pas la différence
entre l’Hb combinée à l’oxygène (HbO2) et celle combinée au CO (HbCO). La saturation est
faussement élevée.

Contenu connexe

Tendances

Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireDr. Kerfah Soumia
 
Explorations fonctionnelles respiratoires (EFR)
Explorations fonctionnelles respiratoires (EFR)Explorations fonctionnelles respiratoires (EFR)
Explorations fonctionnelles respiratoires (EFR)Dr. Kerfah Soumia
 
Œdème Aigu des Poumons
Œdème Aigu des PoumonsŒdème Aigu des Poumons
Œdème Aigu des PoumonsDr Bassem Jerbi
 
Dyspnée Laryngée
Dyspnée Laryngée Dyspnée Laryngée
Dyspnée Laryngée MarineBzh
 
Notes De PéDiatrie
Notes De PéDiatrieNotes De PéDiatrie
Notes De PéDiatrieMede Space
 
Pleuresie purulente
Pleuresie purulentePleuresie purulente
Pleuresie purulentebelaibzino
 
Déshydratation aiguë du nourrisson
Déshydratation aiguë du nourrissonDéshydratation aiguë du nourrisson
Déshydratation aiguë du nourrissonLamia Benbada
 
Paracentèse et aérateur transtympanique
Paracentèse et aérateur transtympaniqueParacentèse et aérateur transtympanique
Paracentèse et aérateur transtympaniqueSamir Houalef
 
Auscultation de3 lci bahloul
Auscultation de3 lci bahloulAuscultation de3 lci bahloul
Auscultation de3 lci bahloulkillua zoldyck
 
Maladies pulmonaires
Maladies pulmonairesMaladies pulmonaires
Maladies pulmonairesdrcusse
 
Maladie de hirschprung
Maladie de  hirschprungMaladie de  hirschprung
Maladie de hirschprungHana Hanouna
 
Le paludisme viscéral évolutif: épidémiologie, physiopathologie, diagnostic e...
Le paludisme viscéral évolutif: épidémiologie, physiopathologie, diagnostic e...Le paludisme viscéral évolutif: épidémiologie, physiopathologie, diagnostic e...
Le paludisme viscéral évolutif: épidémiologie, physiopathologie, diagnostic e...Institut Pasteur de Madagascar
 
Les chocs
Les chocsLes chocs
Les chocsesf3
 
Comment rédiger une observation médicale ++++
Comment rédiger une observation médicale ++++Comment rédiger une observation médicale ++++
Comment rédiger une observation médicale ++++Basset azd
 
Odorat cours septembre 2017t
Odorat cours septembre 2017tOdorat cours septembre 2017t
Odorat cours septembre 2017tsmail kharoubi
 

Tendances (20)

Radiographie standard
Radiographie standardRadiographie standard
Radiographie standard
 
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaire
 
Explorations fonctionnelles respiratoires (EFR)
Explorations fonctionnelles respiratoires (EFR)Explorations fonctionnelles respiratoires (EFR)
Explorations fonctionnelles respiratoires (EFR)
 
Cours de sémiologie
Cours de sémiologieCours de sémiologie
Cours de sémiologie
 
Oxygenotherapie.pptx 2
Oxygenotherapie.pptx 2Oxygenotherapie.pptx 2
Oxygenotherapie.pptx 2
 
Œdème Aigu des Poumons
Œdème Aigu des PoumonsŒdème Aigu des Poumons
Œdème Aigu des Poumons
 
Dyspnée Laryngée
Dyspnée Laryngée Dyspnée Laryngée
Dyspnée Laryngée
 
Notes De PéDiatrie
Notes De PéDiatrieNotes De PéDiatrie
Notes De PéDiatrie
 
Pleuresie purulente
Pleuresie purulentePleuresie purulente
Pleuresie purulente
 
Déshydratation aiguë du nourrisson
Déshydratation aiguë du nourrissonDéshydratation aiguë du nourrisson
Déshydratation aiguë du nourrisson
 
Paracentèse et aérateur transtympanique
Paracentèse et aérateur transtympaniqueParacentèse et aérateur transtympanique
Paracentèse et aérateur transtympanique
 
Auscultation de3 lci bahloul
Auscultation de3 lci bahloulAuscultation de3 lci bahloul
Auscultation de3 lci bahloul
 
Thoracoscopie
Thoracoscopie Thoracoscopie
Thoracoscopie
 
Bronchoscopie rigide
Bronchoscopie rigideBronchoscopie rigide
Bronchoscopie rigide
 
Maladies pulmonaires
Maladies pulmonairesMaladies pulmonaires
Maladies pulmonaires
 
Maladie de hirschprung
Maladie de  hirschprungMaladie de  hirschprung
Maladie de hirschprung
 
Le paludisme viscéral évolutif: épidémiologie, physiopathologie, diagnostic e...
Le paludisme viscéral évolutif: épidémiologie, physiopathologie, diagnostic e...Le paludisme viscéral évolutif: épidémiologie, physiopathologie, diagnostic e...
Le paludisme viscéral évolutif: épidémiologie, physiopathologie, diagnostic e...
 
Les chocs
Les chocsLes chocs
Les chocs
 
Comment rédiger une observation médicale ++++
Comment rédiger une observation médicale ++++Comment rédiger une observation médicale ++++
Comment rédiger une observation médicale ++++
 
Odorat cours septembre 2017t
Odorat cours septembre 2017tOdorat cours septembre 2017t
Odorat cours septembre 2017t
 

Similaire à Oxymétrie

Rea cas de prise en charge de rea medicales questions reponses evaluations
Rea cas de prise en charge de  rea medicales  questions reponses evaluationsRea cas de prise en charge de  rea medicales  questions reponses evaluations
Rea cas de prise en charge de rea medicales questions reponses evaluationsPatou Conrath
 
Pneumologie lavage broncoalvéolaire
Pneumologie   lavage broncoalvéolairePneumologie   lavage broncoalvéolaire
Pneumologie lavage broncoalvéolaireGuillaume Michigan
 
L'insuffisance respiratoire chronique
L'insuffisance respiratoire chroniqueL'insuffisance respiratoire chronique
L'insuffisance respiratoire chroniquebelaibzino
 
Pneumologie angiostrongylose chez une jeune chienne
Pneumologie   angiostrongylose chez une jeune chiennePneumologie   angiostrongylose chez une jeune chienne
Pneumologie angiostrongylose chez une jeune chienneGuillaume Michigan
 
CM-Physiologie de la respiration++.pdf
CM-Physiologie de la respiration++.pdfCM-Physiologie de la respiration++.pdf
CM-Physiologie de la respiration++.pdfHermannTchaks
 
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongweCAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongweUniversité de kinshasa
 
Oxygenothérapie hyperbare au salon de la plongée sous-marine 2014
Oxygenothérapie hyperbare au salon de la plongée sous-marine 2014Oxygenothérapie hyperbare au salon de la plongée sous-marine 2014
Oxygenothérapie hyperbare au salon de la plongée sous-marine 2014Islem Soualhi
 
Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017
Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017
Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017Ali Jendoubi, MD
 
Insuffisance respiratoire chronique
Insuffisance respiratoire chroniqueInsuffisance respiratoire chronique
Insuffisance respiratoire chroniqueDr. Kerfah Soumia
 
Les hémoptysies .pdf
Les hémoptysies .pdfLes hémoptysies .pdf
Les hémoptysies .pdfKhadija245472
 
Inssufissance resp aigue
Inssufissance resp aigueInssufissance resp aigue
Inssufissance resp aigueSalah Eddine
 
Oxygénothérapie automatisée : données et applications cliniques pour les pati...
Oxygénothérapie automatisée : données et applications cliniques pour les pati...Oxygénothérapie automatisée : données et applications cliniques pour les pati...
Oxygénothérapie automatisée : données et applications cliniques pour les pati...François Lellouche, MD, PhD
 
Les prélèvements de sang
Les prélèvements de sang   Les prélèvements de sang
Les prélèvements de sang S/Abdessemed
 

Similaire à Oxymétrie (20)

Rea cas de prise en charge de rea medicales questions reponses evaluations
Rea cas de prise en charge de  rea medicales  questions reponses evaluationsRea cas de prise en charge de  rea medicales  questions reponses evaluations
Rea cas de prise en charge de rea medicales questions reponses evaluations
 
Pneumologie lavage broncoalvéolaire
Pneumologie   lavage broncoalvéolairePneumologie   lavage broncoalvéolaire
Pneumologie lavage broncoalvéolaire
 
L'insuffisance respiratoire chronique
L'insuffisance respiratoire chroniqueL'insuffisance respiratoire chronique
L'insuffisance respiratoire chronique
 
Pneumologie angiostrongylose chez une jeune chienne
Pneumologie   angiostrongylose chez une jeune chiennePneumologie   angiostrongylose chez une jeune chienne
Pneumologie angiostrongylose chez une jeune chienne
 
CM-Physiologie de la respiration++.pdf
CM-Physiologie de la respiration++.pdfCM-Physiologie de la respiration++.pdf
CM-Physiologie de la respiration++.pdf
 
Coronarographie
Coronarographie Coronarographie
Coronarographie
 
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongweCAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
 
Oxygenothérapie hyperbare au salon de la plongée sous-marine 2014
Oxygenothérapie hyperbare au salon de la plongée sous-marine 2014Oxygenothérapie hyperbare au salon de la plongée sous-marine 2014
Oxygenothérapie hyperbare au salon de la plongée sous-marine 2014
 
Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017
Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017
Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017
 
Capnographie(1).pptx
Capnographie(1).pptxCapnographie(1).pptx
Capnographie(1).pptx
 
Insuffisance respiratoire chronique
Insuffisance respiratoire chroniqueInsuffisance respiratoire chronique
Insuffisance respiratoire chronique
 
Les hémoptysies .pdf
Les hémoptysies .pdfLes hémoptysies .pdf
Les hémoptysies .pdf
 
Intoxication co
Intoxication coIntoxication co
Intoxication co
 
Sarcoidose
SarcoidoseSarcoidose
Sarcoidose
 
Syndrome de Goodpasture
Syndrome de Goodpasture Syndrome de Goodpasture
Syndrome de Goodpasture
 
Inssufissance resp aigue
Inssufissance resp aigueInssufissance resp aigue
Inssufissance resp aigue
 
Oxygénothérapie automatisée : données et applications cliniques pour les pati...
Oxygénothérapie automatisée : données et applications cliniques pour les pati...Oxygénothérapie automatisée : données et applications cliniques pour les pati...
Oxygénothérapie automatisée : données et applications cliniques pour les pati...
 
Coeur pulmonaire chronique
Coeur pulmonaire chroniqueCoeur pulmonaire chronique
Coeur pulmonaire chronique
 
Les prélèvements de sang
Les prélèvements de sang   Les prélèvements de sang
Les prélèvements de sang
 
Chirurgie guidée par la fluorescence - N. Golse
Chirurgie guidée par la fluorescence - N. GolseChirurgie guidée par la fluorescence - N. Golse
Chirurgie guidée par la fluorescence - N. Golse
 

Plus de Dr. Kerfah Soumia

Mésothélome pleural malin
Mésothélome pleural malin Mésothélome pleural malin
Mésothélome pleural malin Dr. Kerfah Soumia
 
PEC de lasthme en situation d'urgence
PEC de lasthme en situation d'urgence PEC de lasthme en situation d'urgence
PEC de lasthme en situation d'urgence Dr. Kerfah Soumia
 
Epidémiologie et étiopathpgénie de lasthme
Epidémiologie et étiopathpgénie de lasthmeEpidémiologie et étiopathpgénie de lasthme
Epidémiologie et étiopathpgénie de lasthmeDr. Kerfah Soumia
 
Diagnostic et TRT des exacerbations de la BPCO
Diagnostic et TRT des exacerbations de la BPCODiagnostic et TRT des exacerbations de la BPCO
Diagnostic et TRT des exacerbations de la BPCODr. Kerfah Soumia
 
Diagnostic et TRT de la BPCO en état stable
Diagnostic et TRT de la BPCO en état stableDiagnostic et TRT de la BPCO en état stable
Diagnostic et TRT de la BPCO en état stableDr. Kerfah Soumia
 
Pneumonie aigue communautaire (PAC)
Pneumonie aigue communautaire (PAC)Pneumonie aigue communautaire (PAC)
Pneumonie aigue communautaire (PAC)Dr. Kerfah Soumia
 
Tuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaireTuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaireDr. Kerfah Soumia
 
Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO
Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO
Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO Dr. Kerfah Soumia
 
La chirurgie dans le cancer bronchique
La chirurgie dans le cancer bronchiqueLa chirurgie dans le cancer bronchique
La chirurgie dans le cancer bronchiqueDr. Kerfah Soumia
 
Endoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchique
Endoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchiqueEndoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchique
Endoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchiqueDr. Kerfah Soumia
 
Pneumonies à germes intracellulaires
Pneumonies à germes intracellulaires Pneumonies à germes intracellulaires
Pneumonies à germes intracellulaires Dr. Kerfah Soumia
 
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivitéTransmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivitéDr. Kerfah Soumia
 
Tuberculose pulmonaire commune
Tuberculose pulmonaire commune Tuberculose pulmonaire commune
Tuberculose pulmonaire commune Dr. Kerfah Soumia
 
Pleurésies à liquide clair
Pleurésies à liquide clairPleurésies à liquide clair
Pleurésies à liquide clairDr. Kerfah Soumia
 

Plus de Dr. Kerfah Soumia (20)

Mésothélome pleural malin
Mésothélome pleural malin Mésothélome pleural malin
Mésothélome pleural malin
 
PEC de lasthme en situation d'urgence
PEC de lasthme en situation d'urgence PEC de lasthme en situation d'urgence
PEC de lasthme en situation d'urgence
 
Education de lasthmatique
Education de lasthmatique Education de lasthmatique
Education de lasthmatique
 
Epidémiologie et étiopathpgénie de lasthme
Epidémiologie et étiopathpgénie de lasthmeEpidémiologie et étiopathpgénie de lasthme
Epidémiologie et étiopathpgénie de lasthme
 
Diagnostic et TRT des exacerbations de la BPCO
Diagnostic et TRT des exacerbations de la BPCODiagnostic et TRT des exacerbations de la BPCO
Diagnostic et TRT des exacerbations de la BPCO
 
Diagnostic et TRT de la BPCO en état stable
Diagnostic et TRT de la BPCO en état stableDiagnostic et TRT de la BPCO en état stable
Diagnostic et TRT de la BPCO en état stable
 
Pneumonie aigue communautaire (PAC)
Pneumonie aigue communautaire (PAC)Pneumonie aigue communautaire (PAC)
Pneumonie aigue communautaire (PAC)
 
Pneumothorax spontané
Pneumothorax spontané Pneumothorax spontané
Pneumothorax spontané
 
Tuberculose et VIH
Tuberculose et VIHTuberculose et VIH
Tuberculose et VIH
 
Maladie de Behçet
Maladie de BehçetMaladie de Behçet
Maladie de Behçet
 
Tuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaireTuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaire
 
Rhinite allergique
Rhinite allergiqueRhinite allergique
Rhinite allergique
 
Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO
Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO
Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO
 
La chirurgie dans le cancer bronchique
La chirurgie dans le cancer bronchiqueLa chirurgie dans le cancer bronchique
La chirurgie dans le cancer bronchique
 
Endoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchique
Endoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchiqueEndoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchique
Endoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchique
 
Pneumonies à germes intracellulaires
Pneumonies à germes intracellulaires Pneumonies à germes intracellulaires
Pneumonies à germes intracellulaires
 
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivitéTransmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
 
Tuberculose des séreuses
Tuberculose des séreusesTuberculose des séreuses
Tuberculose des séreuses
 
Tuberculose pulmonaire commune
Tuberculose pulmonaire commune Tuberculose pulmonaire commune
Tuberculose pulmonaire commune
 
Pleurésies à liquide clair
Pleurésies à liquide clairPleurésies à liquide clair
Pleurésies à liquide clair
 

Dernier

Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024benj_2
 
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Aymen Masri
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》rnrncn29
 
Émile Nelligan - poète québécois, pris entre deux solitudes : la poèsie et la...
Émile Nelligan - poète québécois, pris entre deux solitudes : la poèsie et la...Émile Nelligan - poète québécois, pris entre deux solitudes : la poèsie et la...
Émile Nelligan - poète québécois, pris entre deux solitudes : la poèsie et la...Université de Montréal
 
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptxBiologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptxrababouerdighi
 
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Khadija Moussayer
 
Planification familiale en situations de crise et post-crise - AZ.ppt
Planification familiale en situations de crise et post-crise - AZ.pptPlanification familiale en situations de crise et post-crise - AZ.ppt
Planification familiale en situations de crise et post-crise - AZ.pptOuedraogoSoumaila3
 
LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...
LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...
LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...Khadija Moussayer
 

Dernier (8)

Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
 
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
 
Émile Nelligan - poète québécois, pris entre deux solitudes : la poèsie et la...
Émile Nelligan - poète québécois, pris entre deux solitudes : la poèsie et la...Émile Nelligan - poète québécois, pris entre deux solitudes : la poèsie et la...
Émile Nelligan - poète québécois, pris entre deux solitudes : la poèsie et la...
 
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptxBiologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
 
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
 
Planification familiale en situations de crise et post-crise - AZ.ppt
Planification familiale en situations de crise et post-crise - AZ.pptPlanification familiale en situations de crise et post-crise - AZ.ppt
Planification familiale en situations de crise et post-crise - AZ.ppt
 
LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...
LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...
LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...
 

Oxymétrie

  • 1. Dr. KERFAH S. Plan de la question I. Définition : II. Physiologie: III. Présentation du matériel : IV. Principe de fonctionnement : V. Positionnement : VI. Résultats : VII. Indications : VIII. Limites de la mesure : Oxymétrie
  • 2. I. Définition : L'oxymétrie colorimétrique ou oxymétrie de pouls ou saturation pulsée en oxygène (SpO2) est un examen non invasif d'oxymétrie permettant de quantifier la saturation en oxygène de l'hémoglobine au niveau des capillaires sanguins. SaO2 = HbO2/Hb totale L'appareil de mesure s'appelle oxymètre ou un saturomètre de pouls. Les deux variables biométriques mesurées sont la SpO2 et la fréquence cardiaque. La SpO2, saturation pulsée en oxygène, est très proche de la SaO2, saturation artérielle en oxygène. II. Physiologie : On définit le taux de saturation de l'oxygène dans le sang par le rapport suivant : Sp O2 = C HbO2 / C Hb où SpO2 est le taux de saturation de l'oxygène dans le sang ; C HbO2 est la concentration en oxyhémoglobine dans le sang ; C Hb est la concentration totale d'hémoglobine dans le sang. Pour un patient non-fumeur, cette concentration totale est la somme de la concentration en oxyhémoglobine et en désoxyhémoglobine. Les hématies ou globules rouges sont composées d'environ 33 % d'hémoglobine. Chaque molécule d'Hb porte quatre atomes de fer qui peuvent chacun se lier à une molécule d'O2. Lorsque l'oxygène se lie au fer, le globule rouge se charge en oxygène et prend une couleur rouge vif. L'hémoglobine est dite oxygénée. On l'appelle l'oxyhémoglobine. Lorsque l'oxygène est distribué aux tissus, le globule rouge se décharge en oxygène. L'hémoglobine est alors désoxygénée. On l'appelle désoxyhémoglobine. Le sang artériel, qui provient du cœur, est riche en oxyhémoglobine. En revanche, le sang veineux, qui part des tissus pour aller vers le cœur, est riche en désoxyhémoglobine. III. Présentation du matériel : L’appareil se compose de deux parties : — le moniteur, qui est un boîtier indépendant ou intégré dans un autre appareillage, permet le réglage de la mesure et de ses limites d’alarmes et affiche la courbe de pléthysmographie (onde pulsatile) ; — le capteur, qui a le plus souvent la forme d’une pince ou d’un doigtier. L’appareil se compose d'une source et d'un détecteur lumineux ainsi que d'un micro-contrôleur. La source lumineuse émet dans deux longueurs d'onde. Pour cela, deux diodes électroluminescentes (LED) sont utilisées : l'une émettant dans le rouge et l'autre émettant dans l'infrarouge . Le récepteur est une photodiode qui reçoit les deux signaux issus des deux LED. Émetteur et récepteur sont placés dans un système opaque à la lumière pour éviter toute perturbation par l'environnement extérieur.
  • 3. IV. Principe de fonctionnement : L’oxymètre de pouls, ou saturomètres ou moniteurs de SpO2, utilise le principe d'absorbance de la lumière par un milieu pour déterminer le taux de saturation en oxygène. L'oxyhémoglobine absorbe peu la lumière rouge mais ne laisse pas passer les infrarouges. Le désoxyhémoglobine absorbe peu les infrarouges et ne laisse pas passer la lumière rouge. Pour connaitre les concentrations CHbO2 et CHb il suffit donc d'envoyer deux rayons lumineux de longueurs d'onde différentes à travers la peau et d'analyser la lumière résultante. V. Positionnement : L’oxymètre est le plus souvent appliqué à un doigt (de main ou de pied) ou au lobe de l'oreille. Chez le nouveau-né, le système est placé préférentiellement au niveau du membre supérieur droit, ceci afin de ne pas être perturbé par un shunt secondaire à une persistance du canal artériel. VI. Résultats: La saturation est exprimée en pourcentage. Elle vaut entre 90 et 100 % chez le sujet normal, mais baisse sensiblement chez le fumeur. Elle dépendra surtout de l'état clinique général du patient. Une SpO2 à 98 % signifie que chaque globule rouge est chargé à 98 % d'oxyhémoglobine et de 2 % de désoxyhémoglobine et non pas que 98 % des globules rouges sont chargés en oxygène. Ainsi, un saturomètre bien positionné permet d'avoir en temps réel de la fréquence cardiaque. VII. Indications : L’oxymètre de pouls est utilisé dans de nombreuses circonstances, entre autre :  Chez patients nécessitant une surveillance continue.  En anesthésie et en salle de surveillance post-interventionelle ; il permet la détection précoce des hypoxémies, bien avant l’apparition d’une cyanose.  En médecine d’urgence, en particulier en préhospitalier et interhospitalier ;  En réanimation, en particulier pour les patients ventilés ou susceptibles de l’être. VIII. Limites de la mesure : A) Limites liées à la nécessité de percevoir un signal pulsatile : L’oxymètre de pouls ne fonctionne pas en cas d’arrêt circulatoire ou de patient sous circulation extra- corporelle. Il fonctionne mal ou pas du tout dans toutes les situations où le sang circule mal là où est placé le capteur : HTA, bas débit sanguin, vasoconstriction (hypothermie, utilisation de vasoconstricteurs). B) Utilisation de colorants : L’injection de bleu de méthylène ou de carmin indigo abaissent faussement la valeur donnée par l’oxymètre de pouls de façon temporaire. Le vernis à ongle, le henné et les néons puissants peuvent fausser la mesure. L’hyperbilirubinémie en revanche est sans effet sur la mesure de la SpO2. C) Présence d’une hémoglobine anormale : La méthémoglobinémie.  L’Intoxication par le monoxyde de carbone (CO) : l’oxymètre de pouls ne fait pas la différence entre l’Hb combinée à l’oxygène (HbO2) et celle combinée au CO (HbCO). La saturation est faussement élevée.