SlideShare une entreprise Scribd logo

L´évolution

C
cristobel

Tema 2: Evolución. Para cultura científica de bilingüismo francés

1  sur  103
Télécharger pour lire hors ligne
THÈME 2:THÈME 2:
L´ÉVOLUTIONL´ÉVOLUTION
 I) Histoire.I) Histoire.
 II) Fixisme et créationnisme.II) Fixisme et créationnisme.
 III) Évolutionnisme:III) Évolutionnisme:
 Définition.Définition.
 Expériences.Expériences.
 VI) Preuves de l´évolutionnisme.VI) Preuves de l´évolutionnisme.
 V) Lamarck: Transformisme.V) Lamarck: Transformisme.
 VI) Darwin & Wallace: Théorie de l´évolution.VI) Darwin & Wallace: Théorie de l´évolution.
 VII) L´évolution après Darwin.VII) L´évolution après Darwin.
 Neodarwinisme.Neodarwinisme.
 Théorie neutraliste.Théorie neutraliste.
 Théorie des équilibres ponctués.Théorie des équilibres ponctués.
 L´évo-dévo.L´évo-dévo.
 VIII) L´évolution humaine.VIII) L´évolution humaine.
1) HISTOIRE1) HISTOIRE
Thalès de Milet (625-546 av. J.-C.)Thalès de Milet (625-546 av. J.-C.)
 ThalèsThalès, un des premiers, un des premiers
philosophes présocratiquesphilosophes présocratiques,,
pensait que la matière originellepensait que la matière originelle
source de vie était l'source de vie était l'eaueau et queet que
cette eau était decette eau était de nature divinenature divine..
Anaximandre (610-545 av. J.-C.)Anaximandre (610-545 av. J.-C.)
 Les premières tracesLes premières traces
d'explication de lad'explication de la biodiversitébiodiversité
ont été laissées par leont été laissées par le
philosophe grec présocratiquephilosophe grec présocratique
AnaximandreAnaximandre, élève de, élève de
Thalès de MiletThalès de Milet, recommandait, recommandait
de ne pas consommer dede ne pas consommer de
poisson puisqu'il pensait quepoisson puisqu'il pensait que
l'humanité et les autres espècesl'humanité et les autres espèces
animales étaient desanimales étaient des
descendants du poissondescendants du poisson..
PlatonPlaton
 IdéalismeIdéalisme ::
 PourPour PlatonPlaton, la réalité se sépare en, la réalité se sépare en
deux mondes :deux mondes : le monde desle monde des
essences éternelles, idéal et véritableessences éternelles, idéal et véritable
et leet le monde réel illusoiremonde réel illusoire perçu parperçu par
les sens. Cette vision dualiste dules sens. Cette vision dualiste du
monde ne permet pas l'évolutionmonde ne permet pas l'évolution
(fixisme).(fixisme).
 L´essentialismeL´essentialisme
 Est une conception idéaliste selonEst une conception idéaliste selon
laquelle les diverseslaquelle les diverses espècesespèces
animales et végétales diffèrent entreanimales et végétales diffèrent entre
elles parelles par essenceessence, ce qui implique la, ce qui implique la
reconnaissance dereconnaissance de discontinuitésdiscontinuités dansdans
la nature.la nature.

Recommandé

Catégories populaires, catégories cachées et prototypes : approches des taxin...
Catégories populaires, catégories cachées et prototypes : approches des taxin...Catégories populaires, catégories cachées et prototypes : approches des taxin...
Catégories populaires, catégories cachées et prototypes : approches des taxin...Conférence IC 2009
 
Programme Technologie 2009
Programme Technologie 2009Programme Technologie 2009
Programme Technologie 2009edutechfr
 
La théorie diffusionniste
La théorie diffusionnisteLa théorie diffusionniste
La théorie diffusionnisteSouad Azizi
 
La théorie fonctionnaliste
La théorie fonctionnalisteLa théorie fonctionnaliste
La théorie fonctionnalisteSouad Azizi
 
Cours histoire des sciences 1
Cours histoire des sciences 1Cours histoire des sciences 1
Cours histoire des sciences 1SenouciKhadidja
 
Lewis henry morgan..la société archaïque
Lewis henry morgan..la société archaïqueLewis henry morgan..la société archaïque
Lewis henry morgan..la société archaïqueMountasser Choukri
 
6500648 cles-de-la-terminologie-scientifique
6500648 cles-de-la-terminologie-scientifique6500648 cles-de-la-terminologie-scientifique
6500648 cles-de-la-terminologie-scientifiquetouriatouria
 

Contenu connexe

Similaire à L´évolution

Nouvelle monographie des trechinae, V1, Christophe Avon
Nouvelle monographie des trechinae, V1, Christophe AvonNouvelle monographie des trechinae, V1, Christophe Avon
Nouvelle monographie des trechinae, V1, Christophe AvonSciences -Arts Museum
 
01. Les origines du christianisme [Lecture Confort].pdf
01. Les origines du christianisme [Lecture Confort].pdf01. Les origines du christianisme [Lecture Confort].pdf
01. Les origines du christianisme [Lecture Confort].pdfSAILLYLaurent
 
L'évolution humaine
L'évolution humaineL'évolution humaine
L'évolution humaineSouad Azizi
 
Les semaines de la nature
Les semaines de la natureLes semaines de la nature
Les semaines de la natureLaurent LADOUCE
 
Enquetes sur l_origine_de_l
Enquetes sur l_origine_de_lEnquetes sur l_origine_de_l
Enquetes sur l_origine_de_lrastacourage
 
Darwinwallace analyse-45
Darwinwallace analyse-45Darwinwallace analyse-45
Darwinwallace analyse-45microgar
 
Leçon 2 Les présocratiques
Leçon 2 Les présocratiquesLeçon 2 Les présocratiques
Leçon 2 Les présocratiquesalinslide
 
Bernard werber l'encyclopedie du savoir relatif et absolu
Bernard werber   l'encyclopedie du savoir relatif et absoluBernard werber   l'encyclopedie du savoir relatif et absolu
Bernard werber l'encyclopedie du savoir relatif et absolurastacourage
 
Darwinisme et néo darwinisme
Darwinisme et néo darwinismeDarwinisme et néo darwinisme
Darwinisme et néo darwinismepowerpointpower
 
Scientisme et antiscience
Scientisme et antiscienceScientisme et antiscience
Scientisme et antiscienceMichelJuste
 
01. Les origines du christianisme.pdf
01. Les origines du christianisme.pdf01. Les origines du christianisme.pdf
01. Les origines du christianisme.pdfSAILLYLaurent
 
Le royaume des animaux
Le royaume des animauxLe royaume des animaux
Le royaume des animauxRenée Gasser
 

Similaire à L´évolution (20)

Thème 2
Thème 2Thème 2
Thème 2
 
Nouvelle monographie des trechinae, V1, Christophe Avon
Nouvelle monographie des trechinae, V1, Christophe AvonNouvelle monographie des trechinae, V1, Christophe Avon
Nouvelle monographie des trechinae, V1, Christophe Avon
 
01. Les origines du christianisme [Lecture Confort].pdf
01. Les origines du christianisme [Lecture Confort].pdf01. Les origines du christianisme [Lecture Confort].pdf
01. Les origines du christianisme [Lecture Confort].pdf
 
Chercheurs de connaissance, science et technique. — 08. De 1945 à 1955
Chercheurs de connaissance, science et technique. — 08. De 1945 à 1955Chercheurs de connaissance, science et technique. — 08. De 1945 à 1955
Chercheurs de connaissance, science et technique. — 08. De 1945 à 1955
 
Chercheurs de connaissance, science et technique. — 01. De l’Antiquité à 1200
Chercheurs de connaissance, science et technique. — 01. De l’Antiquité à 1200Chercheurs de connaissance, science et technique. — 01. De l’Antiquité à 1200
Chercheurs de connaissance, science et technique. — 01. De l’Antiquité à 1200
 
Eugenisme
EugenismeEugenisme
Eugenisme
 
L'évolution humaine
L'évolution humaineL'évolution humaine
L'évolution humaine
 
Les semaines de la nature
Les semaines de la natureLes semaines de la nature
Les semaines de la nature
 
Enquetes sur l_origine_de_l
Enquetes sur l_origine_de_lEnquetes sur l_origine_de_l
Enquetes sur l_origine_de_l
 
Darwinwallace analyse-45
Darwinwallace analyse-45Darwinwallace analyse-45
Darwinwallace analyse-45
 
Leçon 2 Les présocratiques
Leçon 2 Les présocratiquesLeçon 2 Les présocratiques
Leçon 2 Les présocratiques
 
Le créationnisme contre la science
Le créationnisme contre la scienceLe créationnisme contre la science
Le créationnisme contre la science
 
Bernard werber l'encyclopedie du savoir relatif et absolu
Bernard werber   l'encyclopedie du savoir relatif et absoluBernard werber   l'encyclopedie du savoir relatif et absolu
Bernard werber l'encyclopedie du savoir relatif et absolu
 
Darwinisme et néo darwinisme
Darwinisme et néo darwinismeDarwinisme et néo darwinisme
Darwinisme et néo darwinisme
 
Scientisme et antiscience
Scientisme et antiscienceScientisme et antiscience
Scientisme et antiscience
 
01. Les origines du christianisme.pdf
01. Les origines du christianisme.pdf01. Les origines du christianisme.pdf
01. Les origines du christianisme.pdf
 
Quest. t.2
Quest. t.2Quest. t.2
Quest. t.2
 
Aristote
AristoteAristote
Aristote
 
Symbioses4
Symbioses4Symbioses4
Symbioses4
 
Le royaume des animaux
Le royaume des animauxLe royaume des animaux
Le royaume des animaux
 

Dernier

Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)Gabriel Gay-Para
 
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie DarrieussecqFabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie DarrieussecqTxaruka
 
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024Paulo Marques
 
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHB
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHBModulation Fm Tp presentation avancée USTHB
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHBUsaPlay2
 
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdfMarseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdfNadineHG
 
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024Paulo Marques
 
DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...
DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...
DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...Michael Barbour
 

Dernier (8)

Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
 
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie DarrieussecqFabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
 
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
 
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHB
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHBModulation Fm Tp presentation avancée USTHB
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHB
 
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdfMarseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
 
Cours prothèse dentaire bac professionnel
Cours prothèse dentaire bac professionnelCours prothèse dentaire bac professionnel
Cours prothèse dentaire bac professionnel
 
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
 
DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...
DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...
DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...
 

L´évolution

  • 2.  I) Histoire.I) Histoire.  II) Fixisme et créationnisme.II) Fixisme et créationnisme.  III) Évolutionnisme:III) Évolutionnisme:  Définition.Définition.  Expériences.Expériences.  VI) Preuves de l´évolutionnisme.VI) Preuves de l´évolutionnisme.  V) Lamarck: Transformisme.V) Lamarck: Transformisme.  VI) Darwin & Wallace: Théorie de l´évolution.VI) Darwin & Wallace: Théorie de l´évolution.  VII) L´évolution après Darwin.VII) L´évolution après Darwin.  Neodarwinisme.Neodarwinisme.  Théorie neutraliste.Théorie neutraliste.  Théorie des équilibres ponctués.Théorie des équilibres ponctués.  L´évo-dévo.L´évo-dévo.  VIII) L´évolution humaine.VIII) L´évolution humaine.
  • 4. Thalès de Milet (625-546 av. J.-C.)Thalès de Milet (625-546 av. J.-C.)  ThalèsThalès, un des premiers, un des premiers philosophes présocratiquesphilosophes présocratiques,, pensait que la matière originellepensait que la matière originelle source de vie était l'source de vie était l'eaueau et queet que cette eau était decette eau était de nature divinenature divine..
  • 5. Anaximandre (610-545 av. J.-C.)Anaximandre (610-545 av. J.-C.)  Les premières tracesLes premières traces d'explication de lad'explication de la biodiversitébiodiversité ont été laissées par leont été laissées par le philosophe grec présocratiquephilosophe grec présocratique AnaximandreAnaximandre, élève de, élève de Thalès de MiletThalès de Milet, recommandait, recommandait de ne pas consommer dede ne pas consommer de poisson puisqu'il pensait quepoisson puisqu'il pensait que l'humanité et les autres espècesl'humanité et les autres espèces animales étaient desanimales étaient des descendants du poissondescendants du poisson..
  • 6. PlatonPlaton  IdéalismeIdéalisme ::  PourPour PlatonPlaton, la réalité se sépare en, la réalité se sépare en deux mondes :deux mondes : le monde desle monde des essences éternelles, idéal et véritableessences éternelles, idéal et véritable et leet le monde réel illusoiremonde réel illusoire perçu parperçu par les sens. Cette vision dualiste dules sens. Cette vision dualiste du monde ne permet pas l'évolutionmonde ne permet pas l'évolution (fixisme).(fixisme).  L´essentialismeL´essentialisme  Est une conception idéaliste selonEst une conception idéaliste selon laquelle les diverseslaquelle les diverses espècesespèces animales et végétales diffèrent entreanimales et végétales diffèrent entre elles parelles par essenceessence, ce qui implique la, ce qui implique la reconnaissance dereconnaissance de discontinuitésdiscontinuités dansdans la nature.la nature.
  • 7. Aristote (384-322 av. J.-C.)Aristote (384-322 av. J.-C.)  Degré de complexitéDegré de complexité  Aristote a tenté deAristote a tenté de classifier laclassifier la naturenature d'après les ressemblancesd'après les ressemblances et les différences qu'il observaitet les différences qu'il observait chez les êtres vivants selon leurchez les êtres vivants selon leur degré de complexitédegré de complexité. Il. Il considérait que les espèces étaientconsidérait que les espèces étaient immuables, indépendantes lesimmuables, indépendantes les unes des autres et parfaites.unes des autres et parfaites.
  • 8. CréationnismeCréationnisme  Veut que la Terre etVeut que la Terre et l'Univers aient étél'Univers aient été créés parcréés par DieuDieu.. On retrouve cetteOn retrouve cette croyance dans les troiscroyance dans les trois principalesprincipales religionsreligions monothéistesmonothéistes ((judaïsme,judaïsme, christianisme et islamchristianisme et islam). Cette). Cette théorie permet d'expliquer lathéorie permet d'expliquer la biodiversitébiodiversité et leset les adaptationsadaptations des espèces àdes espèces à leur milieu puisque c'estleur milieu puisque c'est Dieu qui a créé les espècesDieu qui a créé les espèces pour les destiner à des finspour les destiner à des fins précises.précises.
  • 9. Carl von Linné (1707-1778)Carl von Linné (1707-1778)  TaxinomieTaxinomie  C'est dans le but de découvrir cetC'est dans le but de découvrir cet ordre divin queordre divin que Carl von LinnéCarl von Linné,, père de lapère de la taxinomietaxinomie, a mis en place, a mis en place lala classification binomialeclassification binomiale (genre(genre et espèce).et espèce). LaLa taxinomietaxinomie est uneest une science qui a pour but de décrire lesscience qui a pour but de décrire les organismes vivants et de lesorganismes vivants et de les regrouper en taxonsregrouper en taxons (familles,(familles, genres, espèces, etc.).genres, espèces, etc.). Elle permet deElle permet de se rendre compte du plan établi parse rendre compte du plan établi par DieuDieu (selon Linné et d'autres(selon Linné et d'autres scientifiques de son époque).scientifiques de son époque).
  • 10. 1- Construis un tableau avec les1- Construis un tableau avec les points de vue sur l´origine despoints de vue sur l´origine des espèces, des personnages traitésespèces, des personnages traités jusqu´à maintenant.jusqu´à maintenant.
  • 12.  FIXISME:FIXISME:  Théorie selon laquelle les espèces vivantes sontThéorie selon laquelle les espèces vivantes sont immuables parce que dotées, dès l'origine, deimmuables parce que dotées, dès l'origine, de tous les mécanismes nécessaires à leur mode detous les mécanismes nécessaires à leur mode de vie (d'apr. Husson 1970).vie (d'apr. Husson 1970).  CRÉATIONNISME:CRÉATIONNISME:  Doctrine d´ordre religieux ou philosophiqueDoctrine d´ordre religieux ou philosophique selon laquelle Dieu est le créateur de l´univers.selon laquelle Dieu est le créateur de l´univers.
  • 13. Georges Cuvier  Né à Montbéliard 1769 dans une famille de la petite bourgeoisie protestante, Cuvier fait ses études à Stuttgart. (Décédé à Paris 1832)  Le père de la paléontologie et de l ´anatomie comparée.
  • 15. Le catastrophisme selon CuvierLe catastrophisme selon Cuvier
  • 18.  CuvierCuvier,, père de lapère de la paléontologiepaléontologie modernemoderne, expliquait les différences entre, expliquait les différences entre les fossiles retrouvés à différentesles fossiles retrouvés à différentes profondeurs par une succession deprofondeurs par une succession de créationscréations divinesdivines et d'et d'extinctionsextinctions catastrophiquescatastrophiques..  Cette théorie était en accord avec l'épisodeCette théorie était en accord avec l'épisode dudu DélugeDéluge dans la Bible : les fossiles sontdans la Bible : les fossiles sont les représentants des espèces qui n'ont pasles représentants des espèces qui n'ont pas embarqué sur l'embarqué sur l'Arche de NoéArche de Noé..
  • 19.  Georges Cuvier étudie principalement les vertébrés fossiles. Grâce au principe de corrélation des formes, il peut déterminer l'animal à partir d'un fragment d'os.  Les ossements fossiles sont utilisés pour reconstituer les espèces et les peuplements.
  • 20.  S´appuyant sur la Bible, Georges Cuvier nS´appuyant sur la Bible, Georges Cuvier n ´imagine pas qu´il puisse exister une autre´imagine pas qu´il puisse exister une autre théorie que le créationnisme.théorie que le créationnisme.  Il imagine toutefois une petite nuance:Il imagine toutefois une petite nuance: il n´yil n´y aurait pas eu une seule création unique maisaurait pas eu une seule création unique mais plusieursplusieurs, successives. Ces « re-créations », successives. Ces « re-créations » feraient suite à des catastrophes planétairesferaient suite à des catastrophes planétaires (catastrophisme). Ce qui peut dans son esprit(catastrophisme). Ce qui peut dans son esprit expliquer les restes fossiles d´espèces éteintes.expliquer les restes fossiles d´espèces éteintes.  Pour Cuvier notre faune actuelle n´est constituéePour Cuvier notre faune actuelle n´est constituée que de survivants de la faune originelle.que de survivants de la faune originelle.  Negation totale du principe d´évolution desNegation totale du principe d´évolution des espèces.espèces.
  • 21.  CuvierCuvier pose la loi de subordination des organespose la loi de subordination des organes (les(les organes agissent et réagissent les uns sur les autres, etorganes agissent et réagissent les uns sur les autres, et coopèrent à une action commune) et compare les êtrescoopèrent à une action commune) et compare les êtres vivants en prenant comme critère leur organisationvivants en prenant comme critère leur organisation interne. À partir de là, il élabore une classificationinterne. À partir de là, il élabore une classification « naturelle ».« naturelle ».  Le principe de corrélation des organesLe principe de corrélation des organes (chaque(chaque partie d’un animal peut être déterminée par chaquepartie d’un animal peut être déterminée par chaque autre et toutes par une seule) lui permet de reconstituerautre et toutes par une seule) lui permet de reconstituer un animal à partir d’un fragment d’os. Ses travaux surun animal à partir d’un fragment d’os. Ses travaux sur les ossements fossiles lui font émettre l’hypothèse d’uneles ossements fossiles lui font émettre l’hypothèse d’une création d’animaux qui aurait été entièrement détruite etcréation d’animaux qui aurait été entièrement détruite et perdue.perdue.
  • 22.  Il s’oppose ainsi àIl s’oppose ainsi à LamarckLamarck, dont la, dont la théoriethéorie transformistetransformiste laisse entendre que chaque espèce étantlaisse entendre que chaque espèce étant modifiable à l’infini aucune ne doit jamais s’éteindre ; ilmodifiable à l’infini aucune ne doit jamais s’éteindre ; il va même jusqu’à l’empêcher de travailler en luiva même jusqu’à l’empêcher de travailler en lui soustrayant des collections. Il affirme que les espècessoustrayant des collections. Il affirme que les espèces anciennes - en admettant qu’elles n’aient pas été fixes -anciennes - en admettant qu’elles n’aient pas été fixes - n’auraient pu avoir le temps de se modifier en fonctionn’auraient pu avoir le temps de se modifier en fonction des nombreuses transformations subies par le globedes nombreuses transformations subies par le globe terrestre.terrestre.  Il est également en désaccord avecIl est également en désaccord avec Geoffroy Saint-Geoffroy Saint- HilaireHilaire, qui soutient l’idée de l’évolution de tout le, qui soutient l’idée de l’évolution de tout le règne animal suivant un plan d’organisation unitaire,règne animal suivant un plan d’organisation unitaire, alors que pouralors que pour CuvierCuvier les organes ne suivent pas tous leles organes ne suivent pas tous le même ordre de modifications : un tel est trèsmême ordre de modifications : un tel est très perfectionné chez une espèce et à l’état rudimentaireperfectionné chez une espèce et à l’état rudimentaire chez une autre.chez une autre.
  • 23.  1- Quelle contribution a fait Georges Cuvier,1- Quelle contribution a fait Georges Cuvier, étant fixiste, à l´évolutionnisme ?étant fixiste, à l´évolutionnisme ?
  • 24. Fixisme actuellement.Fixisme actuellement.  Sous théorie du créationisme, le fixisme n´estSous théorie du créationisme, le fixisme n´est plus développé que par quelques églises auxplus développé que par quelques églises aux Etat-Unis.Etat-Unis.  Depuis 1987, un nouvel habillage duDepuis 1987, un nouvel habillage du créationnisme:créationnisme: Le dessin Intéligent.Le dessin Intéligent.  L´évolution est guidée par un être superieur, il yL´évolution est guidée par un être superieur, il y a un dessin intelligent dans l´univers.a un dessin intelligent dans l´univers.  La vie humaine est trop complexe pour être leLa vie humaine est trop complexe pour être le fruit du hasard.fruit du hasard.
  • 28. Destruction de laDestruction de la théorie de l´évolution.théorie de l´évolution.
  • 30.  2- Après d´avoir vu ces vidéos, que pourrait2- Après d´avoir vu ces vidéos, que pourrait faire la science pour réfuter ces opinions ?faire la science pour réfuter ces opinions ?
  • 31.  3- Faites un commentaire des deux dessins3- Faites un commentaire des deux dessins suivants.suivants.
  • 34. 2. ÉVOLUTION:2. ÉVOLUTION: Transformations que subissent les êtresêtres vivants.  L'ensemble des processus par lesquels les organismes se transforment, dans leur structure et leur comportement, au fil des générations, d'ancêtre à descendants.
  • 35.  ElleElle constitue actuellement une notionconstitue actuellement une notion centrale des sciences biologiquescentrale des sciences biologiques..  Largement acceptée dans son principe enLargement acceptée dans son principe en Europe, elle reste fortement combattue, pourEurope, elle reste fortement combattue, pour des raisons religieuses, en Amérique du Nord, endes raisons religieuses, en Amérique du Nord, en dépit des nombreuses données qui ladépit des nombreuses données qui la soutiennent.soutiennent.  Outre les preuves obtenues par les expériencesOutre les preuves obtenues par les expériences de sélection artificielle menées par lesde sélection artificielle menées par les biologistesbiologistes, bon nombre de ces données, bon nombre de ces données découlent des travauxdécoulent des travaux paléontologiques etpaléontologiques et géologiques.géologiques.
  • 36.  Fait attention aux suivantes expériences actuelles sur lFait attention aux suivantes expériences actuelles sur l ´évolution, répond après aux questions posées.´évolution, répond après aux questions posées.  A) Propose une explication raisonnable.A) Propose une explication raisonnable.  B) Faites une description des espèces.B) Faites une description des espèces.  C) Quelle est votre opinion sur l´introduction dC) Quelle est votre opinion sur l´introduction d ´espèces dans des habitats nouveaux?´espèces dans des habitats nouveaux?  D) Faites un petit travail d´une espèce invasive.D) Faites un petit travail d´une espèce invasive.
  • 37. EXEMPLE D´ÉVOLUTIONEXEMPLE D´ÉVOLUTION ACTUEL.ACTUEL.  L'île croate de PodL'île croate de Pod Mrcaru (0.03km2) estMrcaru (0.03km2) est située dans la mersituée dans la mer Adriatique à proximité deAdriatique à proximité de l'île de Pod Kopiste (0,09l'île de Pod Kopiste (0,09 km2).km2).  une espèce de lézard avecune espèce de lézard avec le nom scientifique estle nom scientifique est Podarcis melisellensisPodarcis melisellensis..
  • 38.  En 1971 desEn 1971 des scientifiques, sous lascientifiques, sous la direction du professeurdirection du professeur Eviatar Nevo, décidentEviatar Nevo, décident de procéder à desde procéder à des expériences in-vivo surexpériences in-vivo sur l'île en introduisant 5l'île en introduisant 5 couples d'une autrecouples d'une autre espèce de lézard :espèce de lézard : Podarcis siculaPodarcis sicula..
  • 39. Podarcis siculaPodarcis sicula  Entre 2004 et 2006 une nouvelle équipe dirigée par AntonyEntre 2004 et 2006 une nouvelle équipe dirigée par Antony Herrel retourne sur l'île et ils voient qu´il avait proliféré, maisHerrel retourne sur l'île et ils voient qu´il avait proliféré, mais certaines de leurs caractéristiques physiques sont modifiées.certaines de leurs caractéristiques physiques sont modifiées.  Les nouveaux lézards sont plus gros, leurs mâchoires plusLes nouveaux lézards sont plus gros, leurs mâchoires plus imposantes, leurs pattes plus petites, leur estomac présententimposantes, leurs pattes plus petites, leur estomac présentent également une valve inexistante dans l'espèce d'origine...également une valve inexistante dans l'espèce d'origine...  Leur mode de vie et de comportement est également modifié : ilsLeur mode de vie et de comportement est également modifié : ils ont perdu en vélocité, défendent moins leur territoire et surtoutont perdu en vélocité, défendent moins leur territoire et surtout ils sont devenus majoritairement herbivores !ils sont devenus majoritairement herbivores !  les intestins de nos lézards sont habités par des nématodes (versles intestins de nos lézards sont habités par des nématodes (vers inconnus jusque là chez les lézards de la région). Ces versinconnus jusque là chez les lézards de la région). Ces vers pourraient aider au processus de digestion de la cellulose despourraient aider au processus de digestion de la cellulose des végétaux.végétaux.
  • 40. Évolution sur une période deÉvolution sur une période de quelques décenniesquelques décennies  Le crapaud géant ou marin, (Le crapaud géant ou marin, (Bufo marinusBufo marinus),), introduit il y a 70 ans en Australie pour yintroduit il y a 70 ans en Australie pour y lutter contre les ravageurs de la canne àlutter contre les ravageurs de la canne à sucre, poursuit ses ravages contre la faunesucre, poursuit ses ravages contre la faune locale et accélère même sa progression,locale et accélère même sa progression, préviennent des chercheurs dans la revuepréviennent des chercheurs dans la revue Nature.Nature.
  • 41.  CCe crapaud à la peau jaune et grumeleuse, qui peute crapaud à la peau jaune et grumeleuse, qui peut atteindre un poids de 2 kg, voit ses pattesatteindre un poids de 2 kg, voit ses pattes grandirgrandir enen Australie, ce qui lui permet de conquérir de nouveauxAustralie, ce qui lui permet de conquérir de nouveaux territoires de plus en plus rapidement.territoires de plus en plus rapidement.  Ce crapaud buffle ou bufo géant a été introduit enCe crapaud buffle ou bufo géant a été introduit en Australie pour éliminer les insectes attaquant la canne àAustralie pour éliminer les insectes attaquant la canne à sucre. Il occupe désormais plus d'un million desucre. Il occupe désormais plus d'un million de kilomètres carrés où il s'attaque à la faune locale (autreskilomètres carrés où il s'attaque à la faune locale (autres batraciens, reptiles, rongeurs), la faisant disparaître.batraciens, reptiles, rongeurs), la faisant disparaître.  Or les chercheurs ont constaté queOr les chercheurs ont constaté que les nouvellesles nouvelles générations ont des pattes plus longues que leursgénérations ont des pattes plus longues que leurs ancêtres.ancêtres.
  • 42. Évolution sur une période de 11 ansÉvolution sur une période de 11 ans  Les guppiesLes guppies, petits poissons tropicaux bien connus des, petits poissons tropicaux bien connus des aquariophiles,aquariophiles, peuvent évoluerpeuvent évoluer, en cas de crise (pollution,, en cas de crise (pollution, augmentation de la population de prédateurs, destruction duaugmentation de la population de prédateurs, destruction du milieu, etc.),milieu, etc.), entreentre dix mille et dix millions de fois plus vitedix mille et dix millions de fois plus vite que le cours normal de l'évolutionque le cours normal de l'évolution..  C'est ce que vient de démontrer le biologisteC'est ce que vient de démontrer le biologiste David ReznickDavid Reznick, de, de l'université de Californie, à Riverside (Etats-Unis).l'université de Californie, à Riverside (Etats-Unis). Le chercheur a étudié plusieurs populations de guppies de l'île deLe chercheur a étudié plusieurs populations de guppies de l'île de la Trinité, aux Antilles.la Trinité, aux Antilles.  Les poissons, qui se déplacent de bassin en bassin pour échapperLes poissons, qui se déplacent de bassin en bassin pour échapper à leurs prédateurs (notamment les cichlidés), évoluent à uneà leurs prédateurs (notamment les cichlidés), évoluent à une vitesse surprenante: en dix-huit générations - soit onze ans - lesvitesse surprenante: en dix-huit générations - soit onze ans - les guppies qui ont trouvé un "havre de paix" sont devenus plusguppies qui ont trouvé un "havre de paix" sont devenus plus gros et plus colorés que ceux, plus petits et plus fertiles, quigros et plus colorés que ceux, plus petits et plus fertiles, qui étaient constamment soumis à la menace de prédateurs.(réf:étaient constamment soumis à la menace de prédateurs.(réf: LaLa RechercheRecherche, 2002, 2002))
  • 43.  Après de voir les suivantes expériences actuellesAprès de voir les suivantes expériences actuelles sur l´évolution, répond aux suivantes questions.sur l´évolution, répond aux suivantes questions.  A) Propose une explication raisonnable.A) Propose une explication raisonnable.  B) Faites une description des espèces.B) Faites une description des espèces.  C) Quelle est votre opinion sur lC) Quelle est votre opinion sur l ´introduction d´espèces dans des habitats´introduction d´espèces dans des habitats nouveaux?nouveaux?  D) Faites un petit travail d´une espèceD) Faites un petit travail d´une espèce invasive.invasive.
  • 44. IV) L´évolutionnisme: PREUVESIV) L´évolutionnisme: PREUVES A)A) LES PREUVES DE LA SELECTION ARTIFICIELLE.LES PREUVES DE LA SELECTION ARTIFICIELLE. B)B) LES PREUVES PALEONTOLOGIQUES.LES PREUVES PALEONTOLOGIQUES. C)C) LES PREUVES ANATOMIQUES.LES PREUVES ANATOMIQUES. D)D) LES PREUVES EMBRYOLOGIQUES.LES PREUVES EMBRYOLOGIQUES. E)E) LES PREUVES DES ORGANES VESTIGIAUXLES PREUVES DES ORGANES VESTIGIAUX F)F) LES PREUVES DE BIOLOGIE MOLÉCULAIRE.LES PREUVES DE BIOLOGIE MOLÉCULAIRE.
  • 45. A)A) LES PREUVES DE LALES PREUVES DE LA SELECTION ARTIFICIELLE.SELECTION ARTIFICIELLE.  L'être humain pratique laL'être humain pratique la sélectionsélection artificielleartificielle depuis des millénaires. Quedepuis des millénaires. Que ce soit par la domestication duce soit par la domestication du maïsmaïs en Amérique ou duen Amérique ou du chienchien en Europe.en Europe.  LaLa sélection artificiellesélection artificielle a permis dea permis de former de nouvelles races. On pourraitformer de nouvelles races. On pourrait penser que si l'homme a réussi àpenser que si l'homme a réussi à transformer le patrimoine génétique detransformer le patrimoine génétique de plusieurs populations en quelquesplusieurs populations en quelques milliers d'années, la nature peut le fairemilliers d'années, la nature peut le faire sur des millions d'années.sur des millions d'années.
  • 46. B)B) LES PREUVESLES PREUVES PALEONTOLOGIQUES.PALEONTOLOGIQUES.  1. les faunes et les flores qui se succèdent1. les faunes et les flores qui se succèdent sont directement liées à celles qui précédentsont directement liées à celles qui précédent et à celles qui suivent.et à celles qui suivent.  2. les2. les fformesormes,, qu'elles soient animales ouqu'elles soient animales ou végétales, sont d'autant moins spécialiséesvégétales, sont d'autant moins spécialisées qu'elles sont plus anciennesqu'elles sont plus anciennes
  • 47. ERES GEOLOGIQUES   PERIODES DUREE DE CHAQUE ERE ANIMAUX VEGETAUX Précambrien   3.500 millions   Primaire cambrien silurien dévonien carbonifère permien     345 millions invertébrés poissons premiers rep- tiles conifères Secondaire trias jurassique crétacé   160 millions dinosaures angiospermes Tertiaire éocène oligocène miocène pliocène   64 millions mammifères oiseaux angiospermes déclin rep-tiles Quaternaire pléistocène holocène 2 millions expansion humaine
  • 48.  Les types synthétiques sontLes types synthétiques sont particulièrementparticulièrement intéressants puisqu'ilsintéressants puisqu'ils présentent un mélange deprésentent un mélange de caractères (ex:caractères (ex: l'Archéopterix avec desl'Archéopterix avec des caractères aviens [bec,caractères aviens [bec, plume,...] et des carac­tèresplume,...] et des carac­tères reptiliens [queue, dents, ...])reptiliens [queue, dents, ...])
  • 49.   Un exemple d'évolution bien connue est celle du cheval,Un exemple d'évolution bien connue est celle du cheval, elle a duré 60 millions d'années. Les caractéristiques leselle a duré 60 millions d'années. Les caractéristiques les plus importantes sont:plus importantes sont:  - augmentation progressive de la taille;- augmentation progressive de la taille;  - acquisition de la monodactylie;- acquisition de la monodactylie;  - adaptation du pied à la course (sabot);- adaptation du pied à la course (sabot);  - allongement général des membres;- allongement général des membres;  - allongement de la face;- allongement de la face;  - spécialisation des molaires et prémolaires (herbivore);- spécialisation des molaires et prémolaires (herbivore);  - modification de certaines parties du cerveau.- modification de certaines parties du cerveau.
  • 54.  L'anatomie comparée a dévoiléL'anatomie comparée a dévoilé depuis longtemps les homologiesdepuis longtemps les homologies existant entre membres antérieursexistant entre membres antérieurs des vertébrés, qu'ils marchent,des vertébrés, qu'ils marchent, nagent ou volent .nagent ou volent .
  • 55. L'homologieL'homologie  Établit desÉtablit des similitudes entre des organes d'animauxsimilitudes entre des organes d'animaux en accord avec une même structureen accord avec une même structure,, position etposition et d'origine embryonnaire identique, mais qui évoluentd'origine embryonnaire identique, mais qui évoluent pour s'adapter à des conditions environnementalespour s'adapter à des conditions environnementales différentesdifférentes, c'est-à-dire un même organe avec une, c'est-à-dire un même organe avec une origine embryonnaire commune entre différentesorigine embryonnaire commune entre différentes espèces mais qui peut être différent dans son aspect etespèces mais qui peut être différent dans son aspect et fonctions en accord avec le type d'adaptation requisefonctions en accord avec le type d'adaptation requise par la pression du milieu.par la pression du milieu.  Les organes sont homologues lorsqu'ils partagent laLes organes sont homologues lorsqu'ils partagent la même structure générale et la même origine durant lemême structure générale et la même origine durant le développement embryonnaire ; condition héritéedéveloppement embryonnaire ; condition héritée d'ancêtres communs entre les espècesd'ancêtres communs entre les espèces..
  • 61. L'analogieL'analogie  Contrairement à l'homologie,Contrairement à l'homologie, évalue les similitudesévalue les similitudes existantes entre des organes d'animaux d'espècesexistantes entre des organes d'animaux d'espèces différentes, en rapport avec leur fonctionnalitédifférentes, en rapport avec leur fonctionnalité ou, dansou, dans certains cas, de leur aspect externe.certains cas, de leur aspect externe.  Deux organes peuvent effectuer une même fonctionDeux organes peuvent effectuer une même fonction sanssans que leurs structures ne soient similaires ni leurque leurs structures ne soient similaires ni leur origine.origine.  Un bon exemple de cela nous est donné par lesUn bon exemple de cela nous est donné par les similitudes fonctionnellessimilitudes fonctionnelles entre les ailes des insectesentre les ailes des insectes et celles des oiseaux.et celles des oiseaux.
  • 63. D) LES PREUVESD) LES PREUVES EMBRYOLOGIQUES.EMBRYOLOGIQUES.  L'étude du développementL'étude du développement embryonnaire, des différents stadesembryonnaire, des différents stades embryonnaires, permet deembryonnaires, permet de comprendre les relations entrecomprendre les relations entre espèces différentes et leur filiation.espèces différentes et leur filiation.
  • 66. E)E) LES PREUVES DES ORGANESLES PREUVES DES ORGANES VESTIGIAUXVESTIGIAUX  Une structure est diteUne structure est dite vestigialevestigiale lorsque lalorsque la fonction initiale a été perduefonction initiale a été perdue totalement ou entotalement ou en partie au cours de l'évolution.partie au cours de l'évolution.  Ces structures sont généralement sous uneCes structures sont généralement sous une formeforme dégénéréedégénérée,, atrophiéeatrophiée ouou rudimentairerudimentaire..  Elles sont souventElles sont souvent homologueshomologues aux structuresaux structures encore fonctionnelles chez d'autres espècesencore fonctionnelles chez d'autres espèces apparentées.apparentées.  C'est pourquoi elles font partie desC'est pourquoi elles font partie des preuves depreuves de l'évolutionl'évolution. Lorsqu'une structure ne confère. Lorsqu'une structure ne confère plus unplus un avantage reproductifavantage reproductif,,
  • 68. F) LES PREUVES DE BIOLOGIEF) LES PREUVES DE BIOLOGIE MOLÉCULAIRE.MOLÉCULAIRE.  Le développement des techniquesLe développement des techniques de lade la biologie moléculairebiologie moléculaire aa permis de constater unepermis de constater une importanteimportante homologiehomologie au niveauau niveau moléculaire entre les êtres vivants.moléculaire entre les êtres vivants. Que ce soit leQue ce soit le code génétiquecode génétique quasiment universel sur la Terrequasiment universel sur la Terre ou de nombreuses enzymesou de nombreuses enzymes partagées par les animaux, lespartagées par les animaux, les végétaux et les bactéries. Tout cecivégétaux et les bactéries. Tout ceci tend à démontrer que la vie sur latend à démontrer que la vie sur la Terre a une origine commune (desTerre a une origine commune (des cyanobactéries).cyanobactéries).  Homologie de l'ADNHomologie de l'ADN dede différentes espècesdifférentes espèces
  • 69. V). Jean-Baptiste de Monet, chevalierV). Jean-Baptiste de Monet, chevalier de Lamarckde Lamarck  Il est fondateur de la théorie de l'évolution, selonIl est fondateur de la théorie de l'évolution, selon laquelle,laquelle, les êtres vivantsles êtres vivants actuels ne sont pasactuels ne sont pas sortis tels que nous les connaissons dessortis tels que nous les connaissons des mains d'un créateur, mais sont le résultatmains d'un créateur, mais sont le résultat d'une longue histoire, commencée il y ad'une longue histoire, commencée il y a plusieurs millions d'années.plusieurs millions d'années.  « « LaLa fonction crée l'organefonction crée l'organe".".
  • 70. Pour lePour le remercier de son travail il fautremercier de son travail il faut tenir en comptetenir en compte ::  1.1. En 1778, il publie une Flore française, enEn 1778, il publie une Flore française, en trois volumes, il a faittrois volumes, il a fait la premièrela première classification claire des végétauxclassification claire des végétaux..  2.2. C'est à lui que l'on doitC'est à lui que l'on doit l'invention du motl'invention du mot d'd'invertébréinvertébré et deet de vertébrévertébré celui decelui de biologiebiologie,, (pour qualifier l'étude des(pour qualifier l'étude des phénomènes de la vie)phénomènes de la vie) et en 1802, fixe le senset en 1802, fixe le sens actuel du motactuel du mot fossilefossile.. Il publie des libresIl publie des libres d’animaux sans vertèbres et il a mis en ordred’animaux sans vertèbres et il a mis en ordre
  • 71. ExampleExample  lala taupetaupe pratiquement aveugle qui « pratiquement aveugle qui « par sespar ses habitudes faithabitudes fait très peu usage de la vuetrès peu usage de la vue ». ».  LaLa girafegirafe vivant "vivant "dans les lieux où la terre, presquedans les lieux où la terre, presque toujours aride et sans herbage, l'oblige de brouter letoujours aride et sans herbage, l'oblige de brouter le feuillage des arbresfeuillage des arbres", a résulté en un cou allongé qui", a résulté en un cou allongé qui porte sa tête à six mètres de hauteur.porte sa tête à six mètres de hauteur.
  • 73. VI) EVOLUCIONNISMEVI) EVOLUCIONNISME  James HuttonJames Hutton (1726-1797)(1726-1797) :: Gradualisme.Gradualisme.  Charles LyellCharles Lyell (1797-1875): Uniformitarisme.(1797-1875): Uniformitarisme.  Charles DarwinCharles Darwin (1809-1882): Évolution par(1809-1882): Évolution par sélection naturellesélection naturelle  Alfred WallaceAlfred Wallace (1823-1913): Évolution par sélection(1823-1913): Évolution par sélection naturellenaturelle
  • 74. James Hutton (1726-1797)James Hutton (1726-1797) GradualismeGradualisme  James HuttonJames Hutton, un des pères de la, un des pères de la géologiegéologie moderne a tenté d'expliquer les formationsmoderne a tenté d'expliquer les formations rocheuses qu'il voyait autour de lui. Il proposarocheuses qu'il voyait autour de lui. Il proposa qu'ellesqu'elles apparaissaient grâce à la chaleurapparaissaient grâce à la chaleur située à l'intérieur de la Terre et qu'elles faisaientsituée à l'intérieur de la Terre et qu'elles faisaient l'objet d'l'objet d'érosion par le vent et l'eauérosion par le vent et l'eau, bref,, bref, qu'elles étaient le résultat dequ'elles étaient le résultat de processus lents etprocessus lents et continuelscontinuels..
  • 75.  Il s'opposait auIl s'opposait au catastrophismecatastrophisme quiqui considérait que la Terreconsidérait que la Terre était vieille d'au plusétait vieille d'au plus quelques milliersquelques milliers d'années en accord avecd'années en accord avec les croyances religieuses.les croyances religieuses.
  • 76. Charles Lyell (1797-1875)Charles Lyell (1797-1875) UniformitarismeUniformitarisme  Postule que les processus qui se sont exercésPostule que les processus qui se sont exercés dans ledans le passé lointainpassé lointain s'exercent encore de noss'exercent encore de nos jours.jours.  Il s'oppose auIl s'oppose au catastrophismecatastrophisme même s'il estmême s'il est incompatible avec les croyances religieuses et lesincompatible avec les croyances religieuses et les événements décrits par la Bible.événements décrits par la Bible. L'uniformitarisme est basé sur leL'uniformitarisme est basé sur le gradualismegradualisme formulé parformulé par James HuttonJames Hutton..
  • 78. Charles Darwin (1809-1882)Charles Darwin (1809-1882) Évolution par sélection naturelleÉvolution par sélection naturelle  Il postula que deIl postula que de nouvellesnouvelles espècesespèces apparaissent à partirapparaissent à partir d'uned'une forme ancestraleforme ancestrale suite àsuite à l'l'accumulation graduelleaccumulation graduelle d'adaptationsd'adaptations àà l'environnement selon unl'environnement selon un mécanisme demécanisme de sélection naturellesélection naturelle et qu'une espèce peut donneret qu'une espèce peut donner naissance à plusieurs espèces sinaissance à plusieurs espèces si on les isole géographiquement.on les isole géographiquement.
  • 79.  L’Origine des Espèces parL’Origine des Espèces par llaa SélectionSélection NaturelleNaturelle futfut publié le 24 octobre depublié le 24 octobre de 1859.1859.
  • 80. Alfred Wallace (1823-1913)Alfred Wallace (1823-1913) Évolution par sélection naturelleÉvolution par sélection naturelle  Développa presque enDéveloppa presque en même temps quemême temps que DarwinDarwin une théorie semblable àune théorie semblable à celle de ce dernier, maiscelle de ce dernier, mais qui était toutefois moinsqui était toutefois moins bien étoffée.bien étoffée.
  • 81.  La terre a été peu à peu colonisée par les plantes,La terre a été peu à peu colonisée par les plantes, des organismes unicellulaires qui de mutationsdes organismes unicellulaires qui de mutations en mutations ont évolué vers des êtres plusen mutations ont évolué vers des êtres plus complexes : les animaux (dont l’homme).complexes : les animaux (dont l’homme).  L’évolution se fait par sélection naturelle, ce sontL’évolution se fait par sélection naturelle, ce sont les animaux les plus adaptés à leur milieules animaux les plus adaptés à leur milieu qui surviventqui survivent. Ce sont donc eux qui auront le. Ce sont donc eux qui auront le plus de chance de seplus de chance de se reproduirereproduire, et donc de, et donc de transmettre leurstransmettre leurs gènesgènes..
  • 82. Une théorie qui dérange…Une théorie qui dérange…  Ce qui embarrassait la communauté religieuseCe qui embarrassait la communauté religieuse était surtout la mise en avant d’une parenté entreétait surtout la mise en avant d’une parenté entre l’Homme et le Singe… On cite souvent lal’Homme et le Singe… On cite souvent la réaction de l’épouse de l’évêque de Manchesterréaction de l’épouse de l’évêque de Manchester qui, à la lecture de l’ouvrage, aurait déclaré : «qui, à la lecture de l’ouvrage, aurait déclaré : « Descendre du singe?! Espérons que ce n’est pasDescendre du singe?! Espérons que ce n’est pas vrai… Mais si ça l’est, prions pour que la chosevrai… Mais si ça l’est, prions pour que la chose ne s’ébruite pas ! »ne s’ébruite pas ! »
  • 84. Un aparté célèbre opposa Huxley àUn aparté célèbre opposa Huxley à l'évêque d'Oxford.l'évêque d'Oxford.  Ce dernier, cynique, lui demandaCe dernier, cynique, lui demanda "Est-ce par"Est-ce par votre grand-père ou votre grand- mère quevotre grand-père ou votre grand- mère que vous descendez du singe ?".vous descendez du singe ?".  Huxley lui rétorquaHuxley lui rétorqua "Si j’avais à choisir un"Si j’avais à choisir un ancêtre entre le singe et un universitaireancêtre entre le singe et un universitaire s’opposant à des thèses, non par dess’opposant à des thèses, non par des arguments mais par la dérision, alors sansarguments mais par la dérision, alors sans aucun doute je choisirais le singe".aucun doute je choisirais le singe".
  • 85.  …… DèsDès 18651865, le moine, le moine Grégor MendelGrégor Mendel découvrit, grâce à une expérimentationdécouvrit, grâce à une expérimentation sur les petits pois,sur les petits pois, les lois deles lois de l’hérédité des caractères.l’hérédité des caractères.  Ceci permit de démontrer que l’un desCeci permit de démontrer que l’un des postulats de Darwin était vrai :postulats de Darwin était vrai : uneune évolution /mutation peut seévolution /mutation peut se transmettre à sa descendance…transmettre à sa descendance…
  • 86. Comparaison des théories de Lamarck et de Darwin
  • 87. (A)Ancêtre (B) Vicugna vicugna (C) Lama guanicoe (D) Camelus bactrianus (E) Camelus dromedarius Pou du groupe Camelus Pou de l'ancêtre Pou du groupe Lama
  • 88. VII) . L´EVOLUTION APRÈS DARWIN  A. La théorie synthétique de l’évolution ou néodarwinisme, 1947 la théorie de Dobzhansky-Mayr-Simpson.  B. La théorie neutraliste de l'évolution,Kimura.  C. Le ponctualisme, les équilibres ponctués, 1972 Stephen Jay Gould et Niles Eldredge.  D. L'évo-dévo (évolution-développement) 1940 Richard Goldschmidt.
  • 89. A. La théorie synthétique de l’évolution ou néodarwinisme, 1947 la théorie de Dobzhansky-Mayr-Simpson.  La théorie de la sélection naturelle de Darwin a étéLa théorie de la sélection naturelle de Darwin a été largement complétée par les acquis ultérieurs de lalargement complétée par les acquis ultérieurs de la science :science :  La génétique mendélienneLa génétique mendélienne permit de comprendre lepermit de comprendre le mode de transmission desmode de transmission des caractères.caractères.  Le mutationnismeLe mutationnisme Hugo De Vries (1848-1935) mit enHugo De Vries (1848-1935) mit en évidence le phénomène deévidence le phénomène de mutation. Le phénotype et lemutation. Le phénotype et le génotype de certains individus se trouve altéré.génotype de certains individus se trouve altéré.
  • 90. B. La théorie neutraliste de l'évolution,Kimura.  Il existe une grande variété de gènes pour une même fonction.Il existe une grande variété de gènes pour une même fonction. Chacun de ces gènes, provenant d'une mutation, produit uneChacun de ces gènes, provenant d'une mutation, produit une enzyme légèrement différente mais fonctionnelle. Si cesenzyme légèrement différente mais fonctionnelle. Si ces mutations étaient défavorables, tous ces gènes devraient êtremutations étaient défavorables, tous ces gènes devraient être rapidement éliminés ; si ces mutations étaient favorables, cesrapidement éliminés ; si ces mutations étaient favorables, ces gènes offrant un avantage devraient être sélectionnés. Or, ongènes offrant un avantage devraient être sélectionnés. Or, on observe que les mutations se propagent de génération enobserve que les mutations se propagent de génération en génération sans être éliminées ou sélectionnées de manièregénération sans être éliminées ou sélectionnées de manière significative. Donc,significative. Donc, lesles mutations sont sélectivement neutresmutations sont sélectivement neutres :: elles n'offrent ni avantage, ni inconvénient.elles n'offrent ni avantage, ni inconvénient.  La théorie neutraliste montre que la sélection de tel ou de telLa théorie neutraliste montre que la sélection de tel ou de tel gène est presque entièrementgène est presque entièrement liée au hasardliée au hasard (tout en admettant(tout en admettant que des gènes extrêmement défavorables soient éliminés).que des gènes extrêmement défavorables soient éliminés).
  • 91. C. Le ponctualisme, les équilibres ponctués, 1972 Stephen Jay Gould et Niles Eldredge.  Chaque espèce donnée persiste pratiquementChaque espèce donnée persiste pratiquement sans changement pendant quelques millionssans changement pendant quelques millions d'années, puis laisse brusquement place, à l'issued'années, puis laisse brusquement place, à l'issue d'une phase de transition rapide, à une espèced'une phase de transition rapide, à une espèce nouvelle qui allait ensuite à son tour persisternouvelle qui allait ensuite à son tour persister pendant de nombreux millions d'années.pendant de nombreux millions d'années.
  • 92.  LaLa phase de stabilitéphase de stabilité des espèces,des espèces, reconnue par le modèle des équilibresreconnue par le modèle des équilibres ponctués,ponctués, est bien attestée dans lesest bien attestée dans les archives géologiques.archives géologiques.  Mais laMais la phase de transition rapidephase de transition rapide estest beaucoup moins facile à observer,beaucoup moins facile à observer, précisément puisque, étant de courte durée,précisément puisque, étant de courte durée, elleelle n'a que peu de chance de laissern'a que peu de chance de laisser des traces sous forme de fossiles.des traces sous forme de fossiles.
  • 93.  L'étude de certaines lignées animales (lesL'étude de certaines lignées animales (les crustacés par exemple) a effectivement apportécrustacés par exemple) a effectivement apporté la preuve d'une évolution sur le mode desla preuve d'une évolution sur le mode des équilibres ponctués.équilibres ponctués.  Quelques lignées (comme la taupe) semblentQuelques lignées (comme la taupe) semblent évoluer plus graduellement...évoluer plus graduellement...
  • 94. D. L'évo-dévo (évolution- développement) 1940 Richard Goldschmidt.  Les phénomènes génétiques responsables de laLes phénomènes génétiques responsables de la naissance des espèces sont différents de ceux quinaissance des espèces sont différents de ceux qui ont lieu continuellement dans les populations :ont lieu continuellement dans les populations : ces derniers sont représentés par des mutationsces derniers sont représentés par des mutations génétiques aléatoires (ou micromutations),génétiques aléatoires (ou micromutations), responsables de l'apparition continuelle deresponsables de l'apparition continuelle de nouvelles variantes des gènes.nouvelles variantes des gènes.
  • 95.  Des nouvelles espèces se formentDes nouvelles espèces se forment àà partirpartir d'espèces-souchesd'espèces-souches par unpar un processus de remodelage de laprocessus de remodelage de la morphologie, dû à desmorphologie, dû à des mutationsmutations particulières affectant leparticulières affectant le programme deprogramme de développementdéveloppement : par: par exemple, par l'allongement ou leexemple, par l'allongement ou le raccourcissement de la colonne.raccourcissement de la colonne.
  • 100. Les premiers "hominidés"Les premiers "hominidés"  Ardapithecus ramidusArdapithecus ramidus : 4,5 MA (plus ancien: 4,5 MA (plus ancien hominidé connu)hominidé connu)  AustralopithecusAustralopithecus anamensisanamensis : 4 MA: 4 MA  A.A. afarensisafarensis (Lucy)(Lucy) : herbivore - 350 cm3 -: herbivore - 350 cm3 - 3,5 MA3,5 MA  A.A. africanusafricanus : omnivore - de 3 à 1 MA .: omnivore - de 3 à 1 MA .  Paranthropus robustusParanthropus robustus : contemporain de: contemporain de africanus mais herbivoreafricanus mais herbivore  Paranthropus boiseiParanthropus boisei ::